Burnouf: Dictionnaire Classique Sanscrit-Francais


Based on Burnouf, Émile: Dictionnaire Classique Sanscrit-Francais. Paris : 1866


Input by Cologne Digital Sanskrit Lexicon (CDSL)
[GRETIL-Version vom 23.10.2017]


LICENSE
This file is based on bur.txt, available at
http://www.sanskrit-lexicon.uni-koeln.de/scans/BURScan/2013/web/webtc/download.html
(C) Copyright 2014 The Sanskrit Library and Thomas Malten under the following license:

All rights reserved other than those granted under the Creative Commons Attribution
Non-Commercial Share Alike license available in full at
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/legalcode, and summarized at
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/ .
Permission is granted to build upon this work non-commercially, as long as credit is explicitly
acknowledged exactly as described herein and derivative work is distributed under the same license.
(http://www.sanskrit-lexicon.uni-koeln.de/scans/BURScan/2013/downloads/burheader.xml)


MARKUP
Headwords
Sanskrit Passages
Page References






THIS GRETIL TEXT FILE IS FOR REFERENCE PURPOSES ONLY!
COPYRIGHT AND TERMS OF USAGE AS FOR SOURCE FILE.

Text converted to Unicode (UTF-8).
(This file is to be used with a UTF-8 font and your browser's VIEW configuration
set to UTF-8.)

description:multibyte sequence:
long a ā
long A Ā
long i ī
long I Ī
long u ū
long U Ū
vocalic r
vocalic R
long vocalic r
vocalic l
vocalic L
long vocalic l
velar n
velar N
palatal n ñ
palatal N Ñ
retroflex t
retroflex T
retroflex d
retroflex D
retroflex n
retroflex N
palatal s ś
palatal S Ś
retroflex s
retroflex S
anusvara
visarga
long e ē
long o ō
l underbar
r underbar
n underbar
k underbar
t underbar

Unless indicated otherwise, accents have been dropped in order
to facilitate word search.

For a comprehensive list of GRETIL encodings and formats see:
http://gretil.sub.uni-goettingen.de/gretil/gretdiac.pdf
and
http://gretil.sub.uni-goettingen.de/gretil/gretdias.pdf

For further information see:
http://gretil.sub.uni-goettingen.de/gretil.htm









[Page 5-1]

a

a 1re lettre de l'alphabet sanscrit, nommée akāra.

a priv. Cette particule négative peut se placer devant toutes les formes déclinables ou indéclinables des noms, des adjectifs et des verbes, soit simples, soit composés; dans ce dernier cas, elle nie toute l'idée contenue dans le mot; ex. anāryajuṣṭa qui n'est pas aimé des Aryas. Devant une voyelle, on écrit an: anārya. Gr. [greek]; lat. in; germ. un.
     Le pfx. a ne change qqf. rien au sens affirmatif des mots.

a, dans le monosyll. oṃ, représente viṣṇu.

ak. akāmi f. aller tortueusement, serpenter; agir d'une façon tortueuse. Gqr. [greek].

aka n. péché, faute; || peine, chagrin.

akaca a. (kaca) sans cheveux, sans poil, ép. de Kêtu. -- S. m. le noeud descendant de la lune.

akaṇṭaka a. sans ennemi, délivré de son ennemi. || Sans épines.

akatthana (kanth) a. qui ne se vante pas.

akaniṣṭha m. Bd. le 23e ordre de saints, ceux qui habitent le 8c ciel de la contemplation. || aîné; supérieur.

akampita pp. (kamp) Vd. non fléchi, en parlant de la voix dans la prononciation d'un mot. || Ferme, non agité.

akara a. (kara) sans main, manchot. || Inactif (kṛ).
     akaraṇi m. état de manchot, t. d'imprécation.

akariṣi a 1. moy. de kṛ.

akarot 3p. sg. p. de kṛ.

akarṇa a. sourd, m à m. sans oreille.

akartana a. (kṛ) m à m. inachevé; nain.

akartāra a. (kṛ) qui n'agit pas; qui n'est pas agent; qui n'a pas de fonction.

akarma n. (kṛ) inaction, cessation de l'acte.
     akarmakṛt (kṛ) qui ne fait pas son ouvrage; inactif.

akalmaṣa a. sans péché.

akasmāt (kasmāt) adv. sans cause, sans raison. || Soudain, tout à coup.

akāma a. sans amour, qui ne désire pas. qui ne veut pos, invitus. || Le sandhi est nommé akāma, quand le visarga allonge la voyelle antécédente, tg.

akāra m. la lettre a.

akārya a. (kṛ) qu'il ne faut pas faire.

[Page 6-1]

akāla a. (kāla) intempestif.
     akālajaladodaya m. (jalada-ut-i) m à m. nuages qui s'élèvent hors de saison; brume, brouillard.

akiñcana a. qui n'a rien, pauvre.
     akiñcanalā f. pauvreté; pauvreté volontaire des Buddhistes et de Jaenas.
     akiñcanāyatana n. (āyatana) Bd. le lieu où il n'y a absolument rien.

akīrtikara a. (kṛ) déshonorant.

akīrṣi 1p. sg. a 1. ps. de kṝ.

akurma 1p. pl. impf. de karomi (kṛ).

akupya n. or pur, argent pur.

akuśala a. malheureux.

akūpāra m. la mer sans rivages. || esp. de tortue. || pierre de roche.

akūrca a. sans malice. -- S. m. un saint, Bd.

akṛta pp. (kṛ) non fait; non formé; informe; inachevé.
     akṛtabuddhi a. m à m. qui a une intelligence inachevée; stupide, grossier.
     akṛtabuddhitva n. stupidité.
     akṛtātman a. (ātman) m à m. dont l'âme n'est pas formée; vicieux, déréglé; insensé.
     akṛtāstra a. (astra) inhabile à manier les armes.

akṛtyakārin a. (kṛ) qui fait ce qu'il ne faut pas faire.

akṛtsnavid a. (vid) qui ne connaît pas l'ensemble des choses; qui n'a pas d'idées générales.

akṛṣṇakarman a. (kṛṣṇa, kṛ) qui ne fait pas d'action noire, innocent.

akoṭa m. (kuṭ) la plante qui produit le bétel.

akkā f. mère.

akta pp. de aṅg. arrivé. || joint.

aktu f. (añj) Vd. toute matière pouvant s'étendre sur un objet: onguent; nuit; jour; torrent. -- (aṅg) trait, flèche.
     aktoratithi m. (atithi) ami, hôte de la nuit.

[Page 6-2]

akrānta pp. (kram) non dépassé, non surpassé; || non redoublé, en parlant de l'ūṣma, tg. || Aubergine, planteaux-oeufs.

akriya a. (kriyā) qui n'accomplit pas l'oeuvre sainte; impie.

akrodha m. (krudh) absence de colère, douceur.

aklikā f. indigotier, plante.

akliṣṭa pp. (kliś) non fatigué.
     akliṣṭakārin a. (kṛ) qui agit sans se fatiguer; qui ne se lasse pas d'agir; qui ne se donne pas de relâche.
     akliṣṭavrata a. (vrata) qui ne se relâche pas de ses voeux; qui ne manque pas à sa promesse.

akledya a. (klid) qui ne peut être mouillé.

akṣ. akṣāmi 1, akṣṇomi 5. Rechercher; acquérir; amasser; accumuler.

akṣa m. primitivt. tout objet circulaire ou tournant: || roue, et par extchar; gr. [greek]; lat. axis; germ. achse. || Osselet, dé oblong, puis cubique; || grain de chapelet de l'eloeocarpus; terminalia belerica, bot. || Esp. de serpent; || surnom de garuḍa. || Au fig. connaissance, savoir; connaissance d'un procès.
     A la fin des composés, akṣa s'emploie pour akṣi, oeil. A ce sens se rapporte celui de aveugle-né.

akṣaka m. dalbergia ujainiensis, arbre.

akṣaṇa a. (kṣaṇa) inopportun, à contre-temps; inopiné; calamiteux.

akṣata pp. (kṣaṇ) non endommagé; entier.

akṣadarśaka m. (dṛś) celui qui voit les procès; juge. -- akṣadṛś m. même sign.

akṣadevin m. (div) joueur de dés.

akṣadhūrta m. (dhūrta) tricheur.

akṣadhūrtila (sfx. tila) taureau, boeuf.

akṣapāṭaka m. (paṭ) juge; jurisconsulte.

akṣapāda m. (pad) partisan du nyâya.

[Page 7-1]

akṣama a. (kṣam) impatient, qui ne supporte pas.
     akṣamā f. impatience; envie.

akṣamātra n. (mā) clin d'oeil; temps très-court.

akṣamālā f. (mālā) guirlande de grains de l'éloeocarpus; chapelet; || alphabet.

akṣaya a. (kṣi) impérissable, perpétuel; qui ne décline pas.
     akṣayatva n. indestructibilité; perpétuité, permanence.

akṣara a. (kṣar) irrésoluble; indivisible. -- S. n. l'Indivisible, c-à-d. l'Etre absolu; || syllabe, et particulièrement la voyelle de la syllabe: ekam akṣaram, la syllabe indivisible oṃ || Au fig. la piété, le mérite et le bonheur que procure la méditation du monosyllabe oṃ. || L'air, l'eau, considérés dans leur homogénéité. || Achyranthes aspera, plante.
     akṣarāṅga n. (aṅga) élément de la syllabe, dépendance de la voyelle syllabique.
     akṣaracaṇa ou akṣaracana m. scribe, écrivain.
     akṣarajananī f. (jananī mère) plume pour écrire, calame.
     akṣarajīvaka m. (jīv) qui gagne sa vie à tracer des lettres, scribe, écrivain.
     akṣaratūlikā, f. pinceau pour écrire.
     akṣaravinyāsa m. l'art d'assembler les lettres, écriture.
     akṣaramukha m. écolier, commençant.
     akṣarapaṅkti f. stance qui est une paṅkti quant au nombre des syllabes des pādas.
     akṣarasansthāna n. assemblage des lettres, écriture.

akṣarya n. syllabe.

akṣavatī f. (sfx. vat) jeu des dés.

akṣavāṭa m. (vāṭa) arène, amphithéâtre où l'on se dispute un prix.

akṣavid a. (vid) qui connaît la procédure ou le jeu.

akṣānti f. (kṣam) impatience; intolérance; envie.

akṣāralavaṇa m. certains aliments permis pendant les jours de deuil.

akṣi n. oeil. Cf. akṣa. M Par. 109. Gr. [greek]; lat. oculus.

akṣika m. dalbergia ujainiensis, bot.

akṣikūṭaka n. globe de l'oeil, prunelle.

[Page 7-2]

akṣivikūṇita n. (kuṇ) coup d'oeil furtif.

akṣīva n. (kṣīva poison) sel marin; || m. esp. de plante.

akṣoṭa m. nom de divers végétaux oléagineux.

akṣoḍa m. même sign.

akṣobha m. poteau où l'on attache un éléphant. || Fermeté.

akṣobhya m. l'unité suivie de 17 zéros. || Bd. np. d'un des buddhas surhumains. || Inébranlable.

akṣauhiṇī (ūh) m à m. réunion de chars, c-à-d. armée au complet.

akṣṇa n. temps.

akṣṇā i. de akṣi.

akhaṭṭi m. (khaṭ) caprice, fantaisie.

akhaṇḍa a. (kaṇḍa) sans vide, plein, entier.
     akhaṇḍana m. continuité, durée, temps.

akhāta ou ākhāta m. n. (khan) pièce d'eau naturelle ou artificielle.

akhila a. (khila) sans vide, plein; entier, complet. A l'i. tout à fait.

ag. agāmi 1. aller par sinuosités, tortueusement. Cf. ak.

aga m. (gam) m à m. qui ne marche pas: arbre; montagne; soleil; serpent. Cf. nāga.

agaccha m. (gam) arbre.

agatāsu a. (gam-asu) dont la vie n'est pas partie, vivant.

agada a. sans maladie, bien portant. -- S. m. (gada) médicament, remède.
     agadaṅkāra m. (kṛ) droguiste; médecin.

agama m. (gam) arbre. || Mont.

agarī f. (gara) esp. d'herbe médicinale.

agaru m. n. agallochum, bot.

agasti m. np. d'un fils de mitra et varuṇa et d'ūrvaśī.
     agastidru m. aeschynomene grandiflora, bot.

agastya m. np. d'un poète du Vêda, devenu un saint.

[Page 8-1]

agādha a. (gādha) sans gué, sans fond, profond. -- S. n. trou, crevasse.

agāra n. maison. Cf. āgāra.

agira m. (ag, sfx. ira) m à m. marcheur: le soleil; le feu, etc.

aguru a. léger; bref, en parlant des voyelles. -- S. m. n. aquilaria agallochum, bot. Cf. agaru.

agohya a. (guh) qui ne peut ou ne doit être caché.

agaukas m. (okas) oiseau; lion. Np. de sarabha.

agnāyī f. np. déité épouse d'Agni.

agni m. feu; le dieu Agni; le Régent du sud-est. || plumbago zeylanica, anacardium semecarpus, bot. || qqf. bile, or. || Gr. [greek]; lat. ignis.
     agnika m. sorte d'insecte couleur de feu.
     agnikaṇa m. (kaṇa) parcelle de feu, étincelle.
     agnikārikā f. (kṛ) action d'allumer le feu sacré.
     agnikāṣṭha n. m à m. bois de feu: agallochum.
     agnigarbha m. (garbha) cristal, verre; || esp. de plante.
     agnicit m. (ci) qui entretient le feu sacré.
     agnija m. (jan) esp. de plante médicinale.
     agnijihvā f. (jihvā) langue de feu, plante médicinale.
     agnijvālā f. (jval) flamme de feu, plante tinctoriale.
     agnidīptā f. (dīp) esp. de plante.
     agnidevā f. (deva) le 3e astérisme lunaire, c-à-d. les Pléiades.
     agnibha m. (bhā) m à m. brillant comme le feu, c-à-d. l'or.
     agnibhū m. (bhū) surnom de Skanda.
     agnimaṇi m. (maṇi) cristal, verre.
     agnimantha m. (manth) premna spinosa, bot., dont le bois engendre le feu par le frottement.
     agnimukha m. (mukha) au visage de feu, surnom des dieux, des prêtres, etc. || Plumbago zeylanica, anarcardium semecarpus, bot. Cf. agni.
     agnirakṣaṇa n. (rakṣ) conservation du feu.
     agnivallabha n. (vallabha) résine.
     agnivāha m. (vah) fumée.
     agnivīja n. (vīja) or.
     agniveśa m. np. d'un des patriarches de la médecine, fils d'Agni.
     agniśikā f. flamme de feu; lampe; || flèche; || safran, crocus sativus et carthamus tinctorius; || or.
     agniśekhara n. crête de feu; || safran.
     agniṣoma m. (soma) Vd. Agni et le sôma; le feu et la liqueur sacrée.
     agniṣṭoma m. (stu) oblation par le feu.
     agniṣṭha m. (sthā) poële à frire.
     agniṣvāita m. pl. (ātta) ordre de déités funéraires, enfants de marīci.
     agnisambhava m. (bhū) safran sauvage.
     agnisahāya m. pigeon, compagnon d'Agni.
     agnisāra n. collyre.
     agnihotra n. (hu) sacrifice en l'honneur d'Agni.
     agnihotrin m. sacrificateur, prêtre d'Agni.
     agnīndhana n. (indh) action d'allumer le feu, surtout le feu sacré.
     agnyālaya m. (ālaya) la place du feu, c-à-d. où l'on conserve le feu.
     agnyutpāta (pat) jet de feu, étoile filante.

agra a. qui est au sommet; éminent; || le meilleur; le plus ancien; le premier. -- S. n. sommet, faite, pointe; extrémité; but, terme; || poids d'un para. || Gr. [greek] etc. Lat. acus, acutus.
     agrakara m. main droite.
     agraga m. (gam) qui va en tête, guide.
     agraja a. (jan) premier-né.
     agrajaṅghā f. le devant de la cuisse.
     agrajanman m. (jan) premier-né; || brâhmane [né de la tête de Brahmâ;] || Brahmâ.
     agrajātaka m. mms.
     agrajāti m. (jā) brâhmane.
     agratas adv. en face; en avant de; de front; en présence de, g.
     agrata(s)sara m. (sṛ) m à m. qui va devant; guide, chef.
     agrapāṇi m. (pāṇi) main droite.
     agramāṃsa n. (māṃsa viscère) coeur, anat.
     agravīja m. (vīja) gomphrena globosa, etc., et généralt. les plantes vivipares.
     agrasandhānī f. (dhā) le registre de Yama.

agraha a. (graha) sans domicile; anachorète.

agrahāyaṇa m. (hāyaṇa) le 8e mois de l'année lunaire, novembredécembre.

agrahīt 3p. sg. a 1. de grah.

agrāmya a. (grāma) non villageois; citadin.

agrima a. (sfx. ima) premier en tête, principal; le meilleur; excellent; || aîné. -- S. f. agrimā annona reticulata, bot.

agriya a. (sfx. iya) mms.

agru f. doigt.

agrū f. Vd. la Nue personnifiée, mère d'Ahi.

[Page 9-1]

agredidhiṣu m. mari d'une femme veuve et déjà mère. || Au f. jeune soeur mariée avant son aînée. Cf. didhiṣu.

agrevana n. (vana) lisière d'un bois.

agresara m. (sṛ) celui qui va devant, chef, guide.

agrya a. (sfx. ya) qui est à la tête; principal; le meilleur.

agh. aghayāmi 10. Pécher.

agha n. péché, faute. Gr. [greek], [par le déplacement de l'aspiration].
     aghamarṣaṇa m. f. n. (mṛṣ) sorte de prière expiatoire quotidienne des brâhmanes, tirée du Vêda et accompagnée d'un rite purificatoire. || Np. m. l'auteur de cette prière.
     aghāyus a. (āyus) qui vit dans le péché.

aghora, f. ā, a. (ghora) formidable. -- Np. m. Śiva; || m. le jour du mois de Bhâdra où est honoré Śiva.

aghoṣa a. (ghoṣa) non sonore, sourd, tg.
     aghoṣin a. mms.

aghos indéc. interjection pour appeler. Lat. eheu!

aghnyā f. (han) Vd. m à m. celle qu'il ne faut pas blesser: la terre du foyer sacré, l'autel; la flamme sacrée; la libation; la vache.

aṅk. aṅke 1; pp. aṅkita; noter, marquer, signaler. || aller.

aṅka m. marque; ligne de démarcation; trait de plume ou de pinceau. || Ornement peint ou dessiné. || Section, chapitre; acte d'une pièce de théâtre. || Ligne de bataille. || Le pli du flanc qui sépare le haut et le bas du corps. || Limite de séparation; place déterminée; qqf. voisinage; qqf. faute, offense. || Signe algébrique.
     aṅkayāmi 10, (aṅk) noter, marquer. || Aller.

aṅkati m. (aṅk) m à m. celui qui s'avance: le feu, l'incendie, le vent, le brâhmane. Cf. aṅgati.

aṅkapālī f. (pal) nourrice; || embrassement; || medicago esculenta, bot.

aṅkī f. petit tambour oblong.

[Page 9-2]

aṅkura m. (sfx. ura) tout ce qui pousse en pointe: rejeton d'un arbre, et par ext. flèche ou javelot, poils du corps; bourgeon; filet d'eau qui s'avance. || Au fig. rejeton, descendant. Cf. [greek].

aṅkuraka m. nid.

aṅkuśa m. n. aiguillon de cornac.

aṅkūra m. rejeton, bourgeon.

aṅkūṣa m. n. comme aṅkuśa.

aṅkoṭha m. alangium hexapetalum, bot.

aṅkolikā f. embrassement.

aṅkolasāra m. (sāra) sorte de poison extrait de l'aṅkola ou aṅkoṭha.

aṅkya m. tambourin oblong. Cf. aṅkī.

aṅg. aṅgāmi 1; p. ānaṅga aller. Cf. ag. || Gr. [greek].

aṅga n. membre; le corps entier. || Au fig. les six annexes du Vêda, à savoir: śikṣā la récitation, kalpa le rituel, vyākaraṇa la grammaire, nirukta le glossaire, chandas la métrique, jyotiṣ l'astronomie. || Moyen, expédient, procédé intellectuel. || La racine avec son suffixe, tg. || Np. les aṅgas, contrée de l'Inde, le Bengale avec Bhâgalpur. || En compos. qui fait partie de, qui est une annexe, qui tient à.
     aṅgaja m. (jan) m à m. né du corps: cheveux; fils; amour, désir; maladie.

aṅgaṇa n. cour, préau; ou aṅgana.

aṅgati m. comme aṅkati.

aṅgada m. (dā) bracelet du haut du bras. || Np. d'un singe célèbre. || Au f. l'éléphant du midi.

aṅganā f. femme [quand elle est belle].
     aṅganāpriya m. jonesia asôka, bot.

aṅgapāli m. (pal) embrassement.

aṅgamarda m. (mṛd) domestique de bain, frotteur, masseur.

[Page 10-1]

aṅgayāmi 10, (aṅg) noter, marquer. Cf. aṅk.

aṅgarakta n. sunda rochani, bot.

aṅgarakṣiṇī f. (rakṣ) cotte de mailles.

aṅgarāga m. (rañj) parfum coloré pour le corps, fard.

aṅgarājya n. gouvernement des Angas.

aṅgaloḍya m. (loḍ) gingembre.

aṅgava m. (vai) fruit sec.

aṅgavikṛti m. (vikṛti) syncope, évanouissement.
     aṅgavaikṛta n. signe, geste.

aṅgahāra m. (hṛ) geste; gesticulation.

aṅgāra m. n. charbon allumé ou noir; la planète de Mars. || Cf. Agni.
     aṅgāraka m. mms. || amaranthe, et eclipta, bot.
     aṅgārakamaṇi m. corail.
     aṅgāradhānikā f. (dhā) petit brasier, réchaud.
     aṅgārapuṣpa m. ingua, plante dont les graines servent à faire des chapelets.
     aṅgāramañjī f. bonduc, bot.
     aṅgāraśakaṭī f. (śakaṭī) réchaud.
     aṅgāri f. réchaud.
     aṅgārikā f. (sf. ikā) bourgeon ou bouton du kiṃśuka. -- Aṅgārita n. mms.

aṅgikā f. (aṅga) esp. de vêtement.

aṅgiras m. (aṅg) Vd. np. d'une famille de poètes vêdiques; || souvent dans le Vêda, prêtre en général.

aṅgīkaromi 8. (kṛ) consentir, promettre, surtout en mariage.
     aṅgīkāra m. consentement, promesse.

aṅguttara m. Bd. le 4e āgama.

aṅguri f. (aṅga) doigt, orteil.
     aṅgurīya m. n. anneau de doigt.
     aṅgurīyaka m. n. mms.

aṅgula m. pouce; doigt. Cf. aṅguri.
     aṅguli f. comme aṅguri.
     aṅgulimudrā f. cachet de bague.
     aṅgulī f. comme aṅguri.
     aṅgulītrāṇa n. (trā) garde-des-doigts, pièce de l'arc qui les empêche d'être blessés.

aṅguṣṭha m. (sthā) pouce.

aṅgūṣa m. flèche; || ichneumon.

aṅgh. aṅghe 1; p. ānaṅghe; pp. aṅgita. Aller, partir; se mettre en route; || commencer; || se hâter. || Blâmer. Cf. aṃh.

aṅghas n. péché, crime. Cf. agha.

aṅghri m. (aṅgh) pied; pied d'un arbre. Cf. aṃhri.
     aṅghripa m. (pā) m à m. qui boit par le pied, c-à-d. arbre.
     aṅghriparṇa m à m. qui a des feuilles au pied, c-à-d. plante, herbe.
     aṅghrivallikā f. hemionites cordifolia, bot.

acakra a. Vd. sans disque.

acakṣus a. sans yeux; qui a de mauvais yeux.

acapala a. (cap) qui ne vacille pas. -- S. n. fixité; constance; fermeté.

acara a. (car) qui ne bouge pas, immobile; immuable.

acala (cal) qui ne remue pas; immobile; immuable. -- S. m. clou, cheville; montagne; la terre.
     acalakilā f. (kīla clou) la terre, m à m. consolidée par les montagnes.
     acalatvis m. (tviṣ orner) coucou de l'Inde.

acāpala, comme acapala.

acintya a. (cint) incompréhensible.
     acintyarūpa a. dont la forme est incompréhensible; d'une beauté inimaginable.

acira a. (cira) qui n'est pas de longue durée, bref. || aciram, acirāt, acireṇa adv. vite, bientôt.
     aciradyuti f. (dyuti éclat) éclair.
     aciraprabhā f. mms.
     acirarocis f. mms.
     acirābhā f. mms. (ā-bhā).
     acirāṃśu f. mms. (aṃśu).

acetas a. (cint) privé de raison.

accha a. clair, transparent. || Adv. vis-à-vis. -- S. m. ours; || verre. Cf. añc.

acyuta a. (cyu) ferme, solide; || élevé. || Au fig. suprême, auguste. || Np. viṣṇu, kṛṣṇa.
     acyutavāsa. m. ficus religiosa, bot.

[Page 11-1]

achedya a. (chid) qu'on ne peut fendre; || indivisible.

aj. ajāmi 1; inusité au pr. et à l'impf.; p. ājima; a 1. ājiṣam; f1 et 2. ajitāsmi et ajiṣye. Aller; || conduire, pousser devant soi, Vd. || Lancer, Vd. || Gr. [greek]; lat. ago.

aja m. bouc. || Gr. [greek]; lat. axis, agnus. || aja est probablt. le nom de plusieurs ruminants; (aj?).

aja m. (jan) Vd. Celui qui n'a point de naissance, le premier Etre. || brahmā; viṣṇu; śiva; kāma; un des fils de raghu.
     ajaikapād ou ajaikapād m. (eka-pad) Vd. m à m. Celui qui n'a pas eu de naissance et qui n'a qu'un pied: rudra.

ajakarṇa m. (karṇa) terminalia alata tomentosa, bot.

ajakarṇaka m. shorea robusta, bot.

ajakava et ajakāva (ku ou kav) Vd. le poison du serpent tsaru, maladie. || L'arc de Śiva.

ajagandhā f. (gandh) ocymum gratissimum, bot.

ajagara m. (aja-gṛ) m à m. mangeur de chèvres: boa constrictor.

ajagava, voyez ajakava.

ajajīvika m. (jīv) éleveur de chèvres; chevrier.

ajathyā f. jasmin jaune.

ajanani m. (jan) manque de naissance, basse naissance, [t. injurieux].

ajanya n. (jan) prodige, miracle; phénomène extraordinaire.

ajapa m. (jap) celui qui ne récite pas les prières du rituel, ou qui en récite d'hétérodoxes.

ajamodā f. nom de diverses plantes, surtout d'une esp. de persil, apium involucratum.

ajaya a. (ji) invincible. -- S. m. défaite.

ajara a. (jṝ) qui ne vieillit pas.
     ajarya n. (jṝ) amitié constante.

ajalambana n. antimoine.

ajaloman m. (loman poil) dolichos pruriens, bot.

[Page 11-2]

ajaśṛṅgī f. corne de bouc, plante.

ajasram adv. (jas) éternellement, sans déclin.

ajaham impf. de .

ajahā f. comme ajaloman.

ajā f. de aja, chèvre.

ajāgara m. (gṛ) eclipta, bot.

ajājī f. (ji) semences de cumin.

ajājīva (jīv) chevrier.

ajāta pp. nég. de jan. qui n'est pas né.
     ajātaśatru m. surnom de yudhiṣṭhira.

ajānat a. (jñā) ignorant.

ajāneya a. (jñā) qui ne connaît pas le danger, intrépide. -- S. m. cheval de race.

ajāntrī f. convolvulus argenteus, bot.

ajāpālaka m. (pal) chevrier.

ajijiṣāmi 1; dés. de aj.

ajita pp. nég. (ji) invaincu, inconquis. || Np. m. viṣṇu; le buddha.

ajina n. (aja) peau de chèvre, d'antilope, etc.
     ajinapatrā f. (patra aile) m à m. la bête aux ailes de peau, la chauve-souris.
     ajinayoni m. (yoni) m à m. celui qui produit le cuir; c-à-d. antilope, chevreuil, etc.

ajira n. (aj) tout objet où domine l'idée de mouvement: cour, préau; || air, vent; || corps; || grenouille. || Au fig. objet des sens.

ajihma a. (jihma) non courbé.
     ajihmaga m. (gam) flèche.
     ajihmāgra a. (agra) à la pointe droite.

ajihva m. (jihvā) grenouille, m à m. la bête sans langue.

ajīrṇa pp. de jṝ. -- S. n. indigestion.

ajīva m. (jīv) absence de vie, mort.
     ajīvita n. mms.

ajaikapād Cf. ajaikapād (aja).

ajjukā forme pâlî de arjukā, courtisane de théâtre.

[Page 12-1]

ajña a. (jñā) ignorant.

ajñāta pp. nég. de jñā: inconnu.
     ajñātavāsa a. (vas) qui a une habitation inconnue. -- S. m. habitation inconnue.

ajñāna n. (jñā) ignorance; fausse croyance.

ajya n. (añj) onction.

añc. añcāmi et añce 1; p. ānañca: pp. añcita; ps. acye et añcye. Aller; aller Śà et là; || aller vers, chercher; s'adresser à; || honorer, vénérer. Cf. aṅg. -- Courber. Cf. ag. -- Parler indistinctement, murmurer (?).
     añcati m. (añc) air, vent.
     añcayāmi 10. c. de añc.

añcala m. (añc) bord, frange.

añcita pp. de añc. courbé, arqué: añcitabhrū f. aux sourcils arqués; añcitekṣaṇa aux paupières arquées.
     añcitapatra m. le lotus [aux feuilles arquées, arrondies].
     añcitapatrākṣa a. (akṣa) aux yeux de lotus.

añch añchāmi 1. Voyez āñch.

añj: anajmi 7; p. ānañja; pp. añjita et aṅkta; a 1. añjiṣam; gér. añjitvā et aṅktvā. Oindre, havirbhis de beurre sacré; || souiller, śoṇitena de sang; || frotter d'un collyre; netre ses yeux; farder. -- añjayāmi 10, mms.; || être luisant, être beau. || lat. ungo.
     anajmi 7 a aussi le sens de aller; cf. aṅg.

añjana n. (añj) collyre pour la toilette des yeux; || la nuit qui s'étend; || emploi d'un mot général dans un sens particulier, tg.

añjana m. l'éléphant de l'ouest.

añjanī f. femme parfumée de sandal. || esp. de plante.

añjanakeśī f. parfum pour les cheveux.

añjanāvatī f. l'éléphant femelle du nord-est.

añjanikā f. esp. de lézard et de souris.

añjali m. posture de l'adoration et du respect; elle consiste à rapprocher les deux mains de manière à former un creux et à les tenir ainsi élevées à la hauteur du front.

[Page 12-2]

añjas n. (añj) promptitude. || A l'i. añjasā, promptement; avec droiture.
     añjasa a. (añjas) droit; juste.

añji m. (añj) guide; chef; commandant.

añjigam 1p. sg. pqp. de aṅg.

aṭ. aṭāmi, aṭe 1; a 1. āṭiṣam; pp. aṭita. Aller; s'avancer, rājamārgeṣu par les rues royales; || aller śà et là, mṛgāyām à la chasse, en chassant. -- āṭayāmi 10, c. de aṭ; a 2. āṭiṭam.

aṭata m. le 3e enfer glacé.

aṭana n. (aṭ) marche; allée et venue; promenade; voyage.

aṭani f. (aṭ) le bout entaillé de l'arc.

aṭaruṣa m. (ruṣ) justicia, bot.

aṭavi et aṭavī. f. bois, forêt.

aṭā f. (aṭ) allées et venues d'un dévot mendiant.

aṭāṭāmi et aṭāṭyāmi, aug. de aṭ.

aṭṭ. aṭṭe 1; p. ānaṭṭe; pp. aṭṭita. Surpasser; dépasser; excéder; transgresser.

aṭṭa a. (aṭṭ) passé, desséché; || excessif. -- S. m. terrasse sur le haut d'une maison.

aṭṭana n. (aṭṭ) sorte d'arme.

aṭṭayāmi 10, (aṭṭ) mépriser, dédaigner.
     aṭṭahāsa m. (has) rire dédaigneux; || hennissement.
     aṭṭahāsaka jasminum multiflorum, bot.

aṭṭāla m. palais.
     aṭṭālaka, attālikā, terrasse ou maison en terrasse.

aṭyā f. (aṭ) allées et venues d'un dévot mendiant.

aṭh. aṭhāmi 1; moy. aṇṭhe: p. ānaṇṭhe; pp. aṇṭhita. Aller, se mouvoir. Cf. aṇṭh.

aḍ. aḍāmi 1. Donner ses soins, s'efforcer. -- aḍṇomi, voyez ah.

aḍḍ. aḍḍāmi 1; p. ānaḍḍa. Décréter, juger; || unir étroitement; -- Au fig. résoudre, démontrer.

aṇ. aṇāmi 1; p. āṇa; pp. aṇita. Résonner, retentir.

aṇaka a. (aṇu) bas; inférieur; vil.

aṇi m. (aṇu) pointe; clou, clavette; || extrémité; limite; frontière.
     aṇiman m. (aṇu) petitesse, subtilité, ténuité. || Au fig. finesse d'esprit.

aṇiṣṭha sup. de aṇu.

aṇīyas compar. de aṇu.

aṇu; f. anvī; a. petit, ténu, subtil. -- S. m. atome; || la graine du panicum miliaceum.
     aṇuka a. (aṇu) ténu, subtil. || Au fig. fin, adroit.
     aṇubhā f. (bhā) éclair.

aṇṭh, voyez aṭh.

aṇḍa n. oeuf. || testis, scrotum, sperma, t. de méd. || le sac du musc.
     aṇḍaka m. testis, t. de méd.
     aṇḍakoṣa m. (koṣa) scrotum.
     aṇḍaja a. (jan) né d'un oeuf. -- S. m. oiseau, poisson, serpent, lézard; || f. aṇḍajā, musc.

aṇḍālu m. poisson.

aṇḍīra m. un homme robuste, un fort.

aṇvī f. (aṇu) Vd. bout du doigt; doigt.

at. atāmi 1; p. āta; pp. atita; ā. ātiṣam. Aller d'une façon continue; avoir coutume d'aller ou d'aller chercher, d'acquérir. Cf. gr. [greek].

ataṭa m. (taṭa) espace sans bord, précipice, abîme.

atattvārthavat a. (tattva-artha) non conforme à la nature du vrai.

atathocita a. (tathā-ucita) qui ne mérite pas cela.

atandrita pp. (tandrā) non fatigué; infatigable.

atapa m. pl. (tap) Bd. le 20e ordre de dieux.

atapasya a. (tap) incontinent.

[Page 13-2]

ataptatapas a. (tap) qui n'a pas accompli les austérités prescrites.

atala a. sans fond. -- S. n. (tala) le premier enfer, le moins profond.
     atalaspṛś, atalasparśa, a. très-profond; qui touche l'enfer.

atas (sfx. tas) de là; d'ici. || c'est pourquoi, donc. -- Ce mot entre dans plusieurs idiotismes, tels que: ato nimittam à cause de cela; ata ūrddhvam en haut, en s'élevant, atas param au delà, etc.

atasa m. (sfx. asa) m à m. ce qui va toujours, c-à-d. air, vent; || sorte d'arme. || Au fig. l'âme, le moi. -- F. atasī, lin; crotolaria juncea; || étoffe d'écorce fibreuse.

ati, pfx. inséparable (sfx. ti). Cette particule signifie excès, augmentation ou proportion très-grande de la chose indiquée par le mot auquel elle est jointe.

atikatha a. (kath) indicible, inénarrable; || incroyable; || qui s'écarte de ses devoirs. -- F. atikathā, hablerie.

atikupyāmi 4, (kup) s'irriter violemment.

atikrama m. (kram) le fait de dépasser. || Au fig. transgression; traverse, contrariété; demande ou proposition qui passe les bornes du bon sens ou de l'honnêteté.
     atikrāmāmi 1, et atikrame. aller au delà, traverser, franchir; || transgresser, ac. || Avec l'ab. sortir de, s'avancer de. -- atikrānta pp. avancé, en parlant de l'heure, de la vie, etc.

atigarbita pp. (garb) orgueilleux, arrogant.

aticarāmi 1, (car) ac. aller au delà, dépasser; || transgresser, pécher; || offenser.

aticeṣṭe 1, (ceṣṭ) se donner beaucoup de mouvement, s'empresser.

atichatra m. (chatra umbelle), champignon. || F. atichatrā, anis.

atichandā f. (chand) stance vêdique dépassant les sept types ordinaires et attribuée à Prajâpati.

atijagāmi 3, (gā) passer, s'écouler: tvam atijagati kālas, pour toi le temps passe, tu es en retard.

atijava m. (java) rapidité.

[Page 14-1]

atijāgara m. courlis noir, oiseau.

atitarāmi 1, (tṛ) traverser.

atithi m. f. n. (? sthā), hôte, celui qui reçoit l'hospitalité.
     atithitva n. hospitalité, réception.
     atithipūjana n. (pūj) les honneurs de l'hospitalité.
     atithigva m. Vd. Np. d'un poète du Vêda.

atinīca a. (nīca) très ou trop bas.

atinau a. (nau) débarqué.

atipatana n. (pat) transgression.

atipathāmi 1, (path) nommer avec emphase, célébrer.

atipathin m. (pathin) bon chemin.

atipāta m. (pat) transgression, violation; négligence; || traverse, contrariété.

atipiparmi 3, (pṝ) faire traverser, Vd. -- atiparṣa imp.

atibala a. (bal) très-fort, trèsrobuste. -- S. m. soldat valeureux. || F. sida cordifolia, bot.

atibhāmi 2, (bhā) jeter un vif éclat.
     atibhī f. éclair.

atibhravīmi atibhravīmi, atibhruve 2, (bhrū) parler fortement; apostropher, d.

atimaṅgalya m. (maṅgala) fruit de l'aegle marmelos, bot.

atimanuṣyabuddhi a. d'une intelligence surhumaine.

atimātra a. (mā) démesuré. || Adv. atimātram démesurément.

atimānuṣa a. surhumain.

atimukta a. (muc) stérile, sans semence. -- S. m. diverses esp. de végétaux.
     atimuktaka, m. divers végétaux rampants; ivoire végétal.

atiyaśas a. très-glorieux, très-illustre.

atiyāmi 2, (yā) aller au delà, dépasser; transgresser; ac.

[Page 14-2]

atiratha a. (ratha) porté sur un char, guerriers d'un ordre particulier.

atirikta pp. (ric) excessif.

atiricye ps. de ric, 7. être distingué; prévaloir; l'emporter sur, ac. ab. ou i. akīrtir maraṇād atiricyate la honte est pire que la mort.

atiroga m. consomption, phthisie, t. de méd.

atirocāmi 1, (ruc) surpasser en éclat, ac.

atiromaśa a. (roman) trèsvelu. -- S. m. bouc sauvage. || singe.

atilobha a. (lubh) très ou trop avide.
     atilobhatā f. désir extrême.

ativarte 1, (vṛt) ac. aller au delà, dépasser, franchir; || transgresser, violer; || offenser; || surpasser qqn. || Se passer, en parlant du temps.

ativāda m. (vad) paroles déplacées, outrageantes.

ativāhayāmi 10, (vah) ac. Porter jusqu'au bout; supporter, endurer. || Passer le temps.

ativikaṭa a. (kaṭa) qui sort de sa litière, vicieux, en parlant d'un éléphant, etc.

atividdha pp. (vyadh).

ativela a. (vela) qui dépasse les limites; excessif.

ativyathā f. (vyath) agitation violente, tourment extrême; agonie.

atiśaktitā f. (śak) pouvoir excessif; || valeur extrême; grand courage.

atiśakvarī f. nom d'un mètre vêdique: c'est l'aṣṭi, sans dissolution de syllabes.

atiśaya a. (śī) excessif. || Ac. advt. atiśayam, excessivement.
     atiśāyana a. abondant, excessif. -- atiśāyanam, excessivement, immodérément. -- S. n. abondance extrême, profusion.

atiśaye 2, (śī) ac. Surpasser par le sommeil, dormir plus longtemps que qqn. || Surpasser, mārutasya vegam la rapidité du vent.

[Page 15-1]

atisaṃdhāna n. (dhā) action de sortir des conventions; perfidie.

atisarja m. (sṛj) donation, don, présent; abandon de qqc.
     atisarjana n. mms. || gages, appointements.

atisāra m. (sṛ) courante, diarrhée.
     atisārakin a. qui a la diarrhée.

atisṛjāmi 6, (sṛj) laisser, abandonner; || donner.

atisparśa m. (spṛś) tact trop fort des organes dans la prononciation de l'r, tg.

atihasita n. (has) fort hennissement.
     atihāsa, m. mms.

atīta pp. de atyemi: trépassé, mort. -- Gér. atītya, ayant passé au travers.

atīndriya a. (indriya) qui dépasse la portée des sens.

atīva adv. (iva) beaucoup.

atula a. (tulā) sans égal, incomparable.

atṛpta pp. nég. (tṛp) mécontent.

atka a. (at) marcheur. -- S. m. membre.

attā f. mère. Cf. akkā; gr. [greek].

atti f. soeur aînée, t. de théâtre.
     attikā f. mms.

atnu m. soleil. Cf. atka.

atya m. (at) Vd. marcheur; cheval.

atyagāt 3p. sg. a 2. d'atigacchāmi (gam).

atyadbhuta a. très-étonnant; miraculeux.

atyanila a. (an) plus rapide que le vent.

atyanta a. (anta) qui dépasse le bout, la mesure; excessif; || très-grand. -- Ac. advt. atyantam au delà des bornes.
     atyantakopana a. (kup) tr.-colère.
     atyantika m. grand marcheur.
     atyantīna m. mms.

atyamla m. (amla) spondias mangifera, bot.

[Page 15-2]

atyaya a. (i) trépassé, mort. -- S. m. départ, éloignement; || trépas. || Péché, faute: atyayam atyato deśaya, confesse que tu as péché, Bd.

atyartham adv. (artham) excessivement.

atyalpa a. (alpa) tr.-petit; en tr.-petite quantité.

atyaśnat ppr. (aś) qui mange trop.

atyākāra m. (ā-kṛ) blâme; mépris.

atyāhita pp. (ā-dhā). || S. n. action où l'on est extrêmement préoccupé soit par la crainte, soit autrement.

atyucchrita a. trop haut.

atyuhā f. (ūh) jasmin velu.

atyemi 2, (i) ac. aller au delà, traverser; || transgresser. || Trépasser, mourir.

atra adv. (sfx. tra) ici; || en ce cas.

atri m. ennemi, rival, || Vd. Np. d'un poète du Vêda, chef d'une grande famille sacerdotale.
     atrijāta m. (jan) la Lune, nommée Sôma; voyez ce mot; || homme de l'une des 3 premières castes.
     atridṛgja m. (dṛś), atrinetraja, atrinetraprasūta (netra), atrinetrabhū, la Lune, née des yeux d'Atri [légende vêdique].

atha adv. et conj. (sfx. tha) mais; ensuite, dès lors, c'est pourquoi, et, aussi. || Souvent explétif au commencement ou dans l'intérieur de la phrase; il répond à [greek]. II se place avant une citation et, avec iti, forme une sorte de guillemets. On le place aussi en tête des chants ou des chapitres pour en annoncer le titre; || lat. at.
     athavā (vā) ou; soit.
     atho (sfx. u) de plus, en outre.

atharvaṇa m. (sfx. na) le 4e Vêda. || Surnom de Śiva.
     atharvaṇi m. brâhmane versé dans l'atharvaṇa.

atharvan m. (zd. atar feu) prêtre vêdique, brâhmane. || Le 4e Vêda.

ad. admi 2; impf. ādam; p. āda; f 2. atsyāmi; point d'aor. Ps. adye, manger; || consommer, havis l'offrande sacrée. || Dévorer, détruire, prānān la vie. || Gr. [greek]; lat. edo; lith. edmi; angl. eat.

adakṣiṇa a. (dakṣiṇā) qui ne donne pas les honoraires au prêtre.

adadhi 1p. sg. impf. moy. de dhā.

adana n. (ad) aliment.

adabhra a. (dabhra) nombreux, abondant.

adambitva n. (damb) sincérité.

adaya a. (day) sans charité, sans miséricorde; dur, insensible.

adarśaṇa ou adarśana n. (dṛś) le fait de ne pas voir ou de n'être pas vu.

adala m. eugenia acutangula, bot. -- adalā f. aloës sucotrin ou perfoliata, bot.

adas n. de asau M Par. 54.

adātṛ a. (dā) qui ne donne pas, avare.

adāsa m. (dāsa) homme libre.

adāsi a 1. moy. de .

adāhya a. (dah) incombustible.

adita 3p. sg. a. moy. de .

aditi f. (dā diviser) Vd. la Nature indivise, dans son ensemble; Aditi, mère des Adityas. || La mère de kaśyapa, || Gr. [greek] des Orphiques.

adiṣi 1p. a 2. moy. de .

adīna a. (dī) heureux, riche; || libéral; || vertueux.

adus 3p. pl. a 2. de .

adṛś a. (dṛś) aveugle.

adṛśyat 3p. sg. impf. ps. de dṛś, pour adṛśyata. -- Ppr. ps. nég. Qu'on ne voit pas; in visible,

adṛṣṭa pp. nég. de dṛś. Qu'on n'a pas vu. -- S. n. l'invisible, le monde invisible par opposition à dṛṣṭa; || accident imprévu, péril caché.
     adṛṣṭapūrva a. qu'on n'a pas encore vu.

adṛṣṭi f. regard de mécontentement.
     adṛṣṭikā f. mms.

[Page 16-2]

adeva a. (deva) Vd. sans dieux, sans religion, ép. des Dasyus.
     adevayu a. Vd. mms.

adeśa a. (diśa) hors de sa place, déplacé.

adaiva a. indépendant du destin.

adga m. (ad) beurre fondu.

addhā adv. (ati-dhā) véritablement.

adbhis i. pl. de ap eau.

adbhuta a. (ati-bhū) surnaturel, miraculeux; extraordinaire; -- S. n. merveille; Bd. miracle.
     adbhutakarman a. (kṛ) qui fait des miracles; qui est l'effet d'un miracle.
     adbhutadharma Bd. traité des miracles.
     adbhutarūpa a. d'une forme surnaturelle.
     adbhutaśvana ou svana, surnom de śivarudra.
     adbhutopama a. (upamā) pareil à un miracle, extraordinaire.

admani m. (ad) feu dévorant.

admara a. (ad) vorace, glouton.

adya a. (? div) aujourd'hui. || Lat. hodiè.
     adyatana m. le jour présent [de minuit à minuit].

adravya a. (dru) sans ressources; à qui on ne peut recourir, inutile.

adri m. Vd. nuage; || chantre; dévot. || montagne; || soleil; || arbre; || mesure.
     adrikīlā f. (kīla) la terre.
     adrija a. (jan) produit par la montagne. -- S. n. sanguine. || F. surnom de pārvatī.
     adribhid m. (bhind) surnom d'indra.
     adrirāj m. le roi des monts, l'himālaya.
     adrisāra m. (sāra moelle) fer.
     adrisāramaya a. (sfx. maya) de fer.
     adrīśa m. (īś) le roi des monts: Śiva ou l'Himâlaya.

adroha m. (druh) absence de haine; éloignement des offenses; mansuétude.

advayavādin a (dvau-vad) buddhiste unitarien, non dualiste.

adviyoni a. non diphthongue.

adha adv. (sfx. dha) Vd. mais, ensuite. Cf. atha.

adhana a. (dhana) sans richesse, pauvre.

[Page 17-1]

adhama sup. de adhas. Le plus bas. || Au fig. infime; vil. abject.
     adhamabhṛlaka m. (bhṛ) portefaix.
     adhamarṇa a. (ṛṇa) débiteur.
     adhamāyga n. (ayga) le membre inférieur, le pied.

adhara comp. de adhas. Inférieur. || Au fig. vil, bas, abject. -- Ce mot fait à l'ab. adharasmāt ou adharāt, 1. adharasmin ou adhare; nom. pl. adharās ou adhare. S. m. la lèvre inférieure; adharau les deux lèvres.
     adharamadhu n. la moiteur des lèvres.
     adharedyus adv. (dyu) le jour suivant, le surlendemain; [? avant-hier].

adharma m. (dharma) injustice, péché; || irréligion. || Bd. démérite.

adhaścara m. (car) escroc; voleur.

adhaścaura m. (cur) escroc; voleur.

adhas adv. dessous; au-dessous; sous, g. || Dans les régions infernales.
     adhastāt (sfx. stāt) au-dessousde, derrière, g.

adhāmārgava m. achyranthes aspera, bot.

adhārmika a. (adharma) injuste; pécheur; irréligieux.

adhi pfx. inséparable (sfx. dhi) sur, au-dessus, en plus grande quantité; vers. || Lat. ad.

adhi m. (a priv. dhā) manque de repos; inquiétude, souci.

adhika a. (sfx. ka) supérieur; en exces; || qui présente un exces: adhikaṃ śatam, cen et plus. || Ac. adv. adhikam audessus; en plus; en ouire.

adhikaraṇa a. (kṛ) m à m. dont l'acte est au-dessus des autres: qui prévaut, dominant, prééminent, prépondérant. -- S. n. prépotence, prérogative, prééminence, autorité.
     adhikaraṇya n. même sens.

adhikaromi adhikaromi, adhikurve 8, (kṛ) mettre devant; préférer. || Avoir devant l'esprit; considérer; désirer.

adhikarddhi a. (ṛddhi) qui a de grandes richesses.

adhikarmika a. (karma) prévôt ou préfet d'un marché, d'une foire.

adhikāṅga n. (aṅga) ceinture ou baudrier.

[Page 17-2]

adhikāra m. (kṛ) privilége fonction dont on est chargé, emploi, dignité. || Bd. acte d'offrande de soi-même au Buddha.
     adhikārin, m. dignitaire; || brâhmane qui possède le Vêda; || possesseur d'un droit quelconque.

adhikṛta pp. (kṛ) préposé. -- S. m. empiayé supérieur.

adhikrama m. (kram) action de prendre le dessus; || occupation de qqc. || ascendant, supériorité.
     adhikrāmāmi et adhikrāme 1, aller vers; || s'emparer de, occuper, ac.

adhikṣipāmi et adhikṣipe 6, (kṣip) rejeter; || dédaigner; || mépriser. || Envoyer, dépècher; jeter, poser, placer. Pp. adhikṣipta.

adhigacchāmi 1, (gam) arriver, approcher, aborder, atteindre, ac. || Lire. || Omettre, négliger, surtout dans les phrases négatives. || Ps. adhigamye.

adhigama m. (gam) entrée, acces, abord; arrivée, approche. || Avenue.
     adhigamana n. mms.

adhigāyāmi et adhigaye 1 (gai) chanter; réciter.

adhijagāmi 3, (gā) aller vers; aborder, atteindre. || Lire.

adhijage p. moy. de adhigāyāmi

adhijajanmi 3, (jan) engendrer.

adhijya a. (jyā) garni de sa corde.

adhitiṣṭhāmi 1, (sthā) se tenir debout: bhūtate sur le sol; || s'appuyer sur, l. || Etre soutenu. gouverné, en parlant d'un état. d'une ville, etc. || Occuper, embrasser: ekena padā pṛthivīṃ so'dhyatiṣthata d'un seul pas il franchissait la terre. || Se trouver, être. || Bd. bénir, donner la bénédiction. Cf. adhiṣṭhāna.

adhityakā f. (sfx, tya; sfx. ka) plateau, région élevée dans une montagne, haut-pays.

adhidaiva n. (deva) la divinité suprême.

adhipa m. (pā) maître, chef, roi, à la fin des composés; ex. narādhipa.

adhipati m. (pati) maitre suprême.

[Page 18-1]

adhibhuñje 7, (bhuj) jouir de; posséder.

adhibhūta n. (bhū) le Premier Vivant.

adhimāsa m. (māsa) mois intercalaire.

adhimukti f. (muc) Bd. bienveillance, inclination, penchant; estime, confiance.
     adhimuktika a. Bd. bienveillant, bien disposé.

adhiyajña m. (yajña) le Premier Sacrifice.

adhiratha m. (ratha) cocher.

adhiruhe 1, (ruh) monter sur, ac. || S'élever, s'envoler, prendre l'essor.
     adhirohayāmi, c. faire monter, enlever, élever.
     adhirohaṇī f. échelle, escalier.

adhivacana n. (vac) nom, désignation.

adhivasāmi 1, (vas) habiter, ac.

adhivādhe 1, (vādh) tourmenter, troubler.

adhivāsa m. (vas) habitation; domicile.
     adhivāsayāmi Bd. accueillir: tuṣṇībhāvena par le silence.

adhivāsa m. (vās) parfum; guirlande ou matiere odoriférante.
     adhivāsita pp. parfumé.
     adhivāsana n. action de parfumer qqn. ou qqc.

adhivindāmi 6, (vid) épouser une seconde femme. Pp. adhivinnā, comme adhyūḍhā.

adhiśaye 2. (śī) dormir sur: śayyam sur un lit; ratham sur un char.

adhiśrayaṇī f. (śrī) fourneau, âtre.

adhiṣṭhāna n. (sthā) lieu où l'on séjourne; arrêt, séjour. || Lieu où l'on est le chef: ressort de compétence, ville, province, royaume, domaine; || dignité, gouvernement. || Le pouvoir directeur de l'agent sur l'instrument. || Bd. bénédiction par imposition des mains.

adhīkāra m. (adhika) administration, autorité; droit d'intervention, de contrôle.

[Page 18-2]

adhīkṣe 1, (ikṣ) voir, regarder.

adhīta pp. de adhyemi (i).

adhīti f. (i) lecture; étude.
     adhitin m. étudiant qui lit le Vêda.

adhīna a. (īna maître) m à m. qui a un maître au-dessus de soi: dépendant, vassal, tributaire.

adhīye 2, (i) parcourir. || Percevoir. || Lire; étudier; apprendre.

adhīra a. (dhira) instable; incertain, changeant. -- S. f. adhīrā, éclair; || femme jalouse et querelleuse.

adhīśa m. (īś) maître suprême; roi suzerain.
     adhīśvara m. mms.

adhunā adv. maintenant.

adhṛṣṭa a. (dhṛṣ) modeste.

adhokṣaja m. surnom de viṣṇu.

adhojīhvikā f. (jihvā) la luette.

adhobhuvana n. (bhū) enfer.

adhomukha a. qui baisse la tête.

adhyakṣa a. (akṣa oeil) qui est sous les yeux. -- S. m. surveillant, inspecteur; surintendant.

adhyagni indéc. (agni) présent de noces.

adhyayana n. (i) opération, accomplissement; || lecture, étude.

adhyavasāya m. (so) effort; soin, application; || étude; usage habituel.

adhyavasyāmi 4, (ava; so) résoudre, décider, arrêter qqc. ac.

adhyasāmi 1, (as) aller à, s'occuper à. || Lire. || Faire.

adhyastha m. (sthā) qui préside; président; gouverneur.

adhyātman n. l'Ame suprême.
     adhyātmacetas a. (cint) qui pense à l'Ame suprême.

adhyāpayāmi, (c. d'adīye) faire lire, obliger à lire.
     adhyāpaka m. instituteur, précepteur, maitre spirituel.
     adhyāpana n. étude des Livres-Saints.

adhyāya m. (i) lecture. || Leçon; chapitre; division d'un livre.

[Page 19-1]

adhyārūḍha pp. (ruh) monté sur; || élevé au-dessus.

adhyāropayāmi, (c. de ruh) faire monter, élever.

adhyārohāmi 1, (ruh) monter sur ou vers.

adhyāvasāmi 1, (vas) habiter, ac. et l.

adhyāsa m. stance vêdique constituant une addition à une stance précédente.

adhyāhāra m. (hṛ) supplément à une ellipse, tg.

adhyuṣita pp. de adhivasāmi.

adhyūḍhā pp. f. de adhivahāmi, femme abandonnée pour une autre par son mari.

adhruva a. (dhruva) incertain, instable.

adhvaga m. (adhvan-gam) voyageur: le soleil; le chameau. || F. adhvagā, le Gange.

adhvan m. (at, sfx. van) route, chemin; || assaut. || Temps qui s'écoule.
     adhvanīna a. voyageur.
     adhvanya m. mms.

adhvara a. attentif, soigneux. -- S. m. sacrifice.
     adhvaraga a. (gam) relatif au sacrifice.
     adhvaryu m. l'officiant qui récite le Yajus.

an. anīmi 2 et anye 4. Impf. ānam; p. āna; a 1. āniṣam. Souffler; respirer; exhaler. || Etre vivant. || Se mouvoir, aller. || Gr. [greek]; lat. animus, etc.

an, l'a priv. devant une voyelle.

anaka a. (Cf. aṇaka) bas, inférieur.

anakṣara n. (akṣara) chose qu'on ne doit pas dire; paroles blâmables.

anakṣi a. (akṣi) sans yeux; qui a de mauvais yeux.

anagāra m. (agāra) sans domicile, ermite.

anagnitra a. (agni) Vd. qui n'allume pas le feu sacré, ép. des Dasyus.

[Page 19-2]

anagha a. (agha) sans péché, innocent.

anaṅga a. (aṅga) incorporel; || sans moyens d'agir, sans force. || Au fig. s. m. l'amour; volupté. -- S. n. esprit, faculté d'abstraction; || ciel.
     anaṅgaka n. faculté d'abstraction, raisonnement.

anaccha a. (accha) trouble.

anañjana n. (añj) l'air, l'éther.

anaḍuh m. (anas, vah) nom. sg. anaḍhvān; nom. pl. anaḍvāhas; l. pl. anaḍutsu; f. anaḍvāhi. taureau, boeuf; vache. M Par. 112.

anata pp. (nam) non courbé; || non altéré, en parlant d'un son, d'une lettre, etc.

anadhyakṣa a. (adhi: akṣa oeil) qui n'est pas accessible au regard; invisible; || absent.

ananta a. (anta) qui n'a pas de fin; infini. -- S. m. np. de piusieurs divinités; ananta le roi des serpents, vāsuki. -- S. f. la terre; || nom de diverses plantes. -- S. n. l'atmosphere, le ciel. || Germ. anendlich; angl. anent.

anantara a. (antara) immédiat, contigu; || proche parent. -- S. n. contiguité.
     anantaraja (jan) né aussitôt après.

anantarūpa a. (rūpa) de forme infinie.

anantaśīrṣā f. (śīrṣā) épouse de vāsuki; cf. ananta.

anantātman m. (ātman) l'Ame universelle.

ananya a. (anya) non autre.
     ananyakārita a. (kṛ non produit par un autre, ou par une cause externe.
     ananyagāmin a. (gam) qui ne va pas ailleurs, qui ne s'égare pas.
     ananyacetas a. (cint) qui n'a pas d'autre pensée.
     ananyaja a. (jan) qui ne naît que de soimême. -- S. m. l'amour.
     ananyamanasa a. (manas) qui ne pense pas à autre chose.
     ananyayoga a. sans liaison avec autre chose.
     ananyavṛtti a. (vṛt) qui ne se tourne pas et ne s'occupe pas à autre chose.
     ananyāśritayat, (ppr. de śri, pfx. ā), qui ne s'adresse pas ailleurs.

[Page 20-1]

anapakārin a. (kṛ) inoffensif.

anapekṣa a. (īkṣ) qui ne détourne pas sa vue; qui n'a pas d'arriere-pensée.

anabhijña a. (jan) ignorant.

anabhiṣṇeha a. (snih) sans affection, indifférent.

anabhiṣvaṅga m. (svañj) absence d'affection, détachement, désintéressement.

anabhraka m. pl. Bd. les dieux du 16e ordre.

anama a. (nam) qui n'honore pas les dieux ou les brâhmanes.

anamitaṃpaca a. (amita, pac) m à m. qui ne fait pas cuire beaucoup de choses, qui ne mange rien, c-à-d. avare ou misérable. Cf. kimpaca.

anaya m. (aya) mauvaise fortune; malheur. || Accident moral, péché.

anayā anayā, anena, i. de ayam, idam.

anargala a. (argala) libre, sans gêne.

anarghya a. (argh), qui ne doit pas ou ne peut pas être blessé, tué.
     anarghyatva n. état de ce qui est anarghya.

anartha a. (artha) vain, inutile, infructueux. -- S. m. infortune, malheur.
     anarthaka a. malheureux; || privé de signitication; || sans efficacité.

anarha a. (arh) indigne.

anala m. surnom d'Agni. || Un des 8 Vasus. || Bile. || Plumbago zeylanica, bot.
     analapriyā f. la bien-aimée, l'épouse d'Agni.
     anali m. aeschynomene grandiflora, bot.

analpa a. (alpa) grand, nombreux, en grande quantité.

anavatapta m. (tap) Np. le lac nommé aussi rāvanahrada près de kuśinagarī.

anavadya a. (vad) non méprisable.
     anavadyāṅga a. (aṅga) qui a un beau corps, de belles formes.

anavadhāna n. (dhā) méprise. anavadhānatā f. mms.

[Page 20-2]

anavama a. (avana) non vil; estimable; précieux.

anavarata a. (ram) qui ne se repose pas; continuel, perpétuel.

anavalokayat ppr. (lok) ne détournant pas les yeux.

anavaskara a. (kṝ; s euph.) sans souillure, net.

anavasthita pp. (sthā) inconstant, mobile.
     anavasthiti f. inconstance, mobilité.

anavāpta pp. (āp) non acquis.

anaśana n. (aś) jeûne.

anaśnat ppr. (aś) qui ne mange pas.

anaśvara a. (naś, sfx. vara) impérissable.

anas n. char; véhicule. || Au fig. mère; naissance; vie. || Riz bouilli.

anasūya a. (asūy) qui ne renie pas; qui ne maudit pas.
     anasūyaka et anasūyu a. mms.

anahaṅkāra m. (aham, kṛ) absence d'égoïsme ou d'orgueil; modestie. -- Pp. anahaṅkṛta sans égoïsme; sans orgueil, modeste.

anākula a. (ākula) non troublé, chair; || sans confusion.

anāgatārtavā f. (āgata-ṛtu) non réglée, non en âge de puberté.

anāgas a. (āgas) sans péché.

anāgāmin a. (gam) Bd. qui ne doit pas revenir [à la vie], 3e degré de sainteté de l'ārya.

anātapa m. (tap) le frais; ombre; ombrage.

anātmaka a. (ātman) Bd. privé de substance, vide; purement phénoménal.

anātman a. (ātman) sans réalité interne; || non spirituel, c-à-d. qui ne pratique pas la vie spirituelle. || Hors de soi. qui n'est pas maître de soi.
     anātmavat a. hors de soi.

[Page 21-1]

anātsam a 1. de nah.

anātha a. (nātha) sans protecteur; || pauvre, sans appui. || F. privée de son mari. -- Np. m. Bd. anātha piṇḍika; voyez piṇḍika.

anāda m. (nad) absence de son; son tr.-faible.

anādara m. (dṛ) manque de respect ou d'estime.

anādi a. (ādi) qui n'a rien avant soi; premier.
     anāditva n. qualité d'être sans commencement.
     anādimat a. (sfx. mat) sans commencement.
     anādimadhyānta a. (madhya, anta) qui n'a ni commencement, ni milieu, ni fin.
     anādya a. qui n'a rien avant soi.

anādṛta a. (dṛ) non respecté; non estimé.

anānupūrvya m. tmèse, tg.
     anānupūrvyasaṃhitā f. tmese avec insertion d'un mot, tg.; par ex. nārācaśaṃsa pour nārāśaṃsa ca, Vd. Cf. anupūrva.

anāpluta a. (plu) non lavé, sale.

anāmaka n. (āma) hémorrhoïdes.

anāman m. (nāman) le doigt sans nom, c-à-d. l'annulaire.
     anāmikā f. mms.

anāmaya a. (āmaya) bien portant: anāmayam padam le séjour du salut.

anāmiṣa a. (ā; miṣa) inutile; sans agrément.

anāyamya a. (āyam) inflexible; indomptable.

anāyuṣya a. (āyus) qui abrège la vie.

anārata a. (ram) qui ne se repose pas; continuel, perpétuel.

anārambha m. (ārambha) manque d'initiative, le fait de ne pas commencer qqc.

anārtava a. (ṛtu) hors de saison; hors de l'époque.

anārya a. (ārya) Vd. non ârya. non noble, ép. des Dasyus.
     anāryaka et anāryaja n. agallochum, bot.
     anāryajuṣṭa pp. (juṣ) aimé, accepté des hommes qui ne sont pas āryas; non accepté des āryas.

anārṣa a. (ṛṣi) non venu des Rishis, c-a-d. non védique.

anāvila a. (vil) non trouble, clair, limpide.

anāvṛta pp. (vṛ) non choisi, non élu.

anāvṛtti f. (vṛt) absence de retour.

anāvṛṣṭi f. (vṛṣ) manque de pluie.

anāścarya a. non étonnant.

anāsa a. (nāsa) sans nez, ép. des Dasyus, Vd.
     anāsika a. mms.

anāhata a. (han) écru.

anāhitāgni a. (ā-dhā-agni) qui néglige le feu sacré; qui ne le dispose pas, ou ne l'a pas disposé.

anāhūta pp. (hve) non appelé, non invité.

aniketa a. (kit) sans domicile.

anikṣu m. (ikṣu) saccharum spontaneum, bot., roseau dont on fait les calames.

aniṅgya a. (iṅg) indivisible; || mot indivisible.

anicchat ppr. (icch, ich) qui ne désire pas; sans le vouloir, malgré soi.

anitya a. non perpétuel; non éternel.

anindita pp. (nind) qui n'est pas blâmé; qui n'est pas méprisable; irréprochable.

anindra a. Vd. qui ne connaît pas Indra, ép. des Dasyus. -- S. f. (ind) Vd. obscurité.

animiṣa a. (miṣ) qui ne cligne pas des yeux: poisson; dicu; fantôme.

.animeṣa a. mms.

aniruddha a. (rudh) m à m. non empêché: entêté, opiniâtre. -- S. m. espion. -- S. n. la corde de la vache.
     aniruddhapātha n. (path) l'air libre.

anirdeśya a. (diś) qu'on ne peut montrer, démontrer, expliquer; indescriptible; || incomparable.

anirmālyā f. (mālā) medicago esculenta, luzerne, bot.

anila m. (an) souffle, vent. || Np. un des Maruts; un des Vasus. || F. anili, le 15e astérisme lunaire ou nakṣatra.
     anilasakha m. (sakhi ami) le feu.

aniśam adv. (niśā) sans nuit; toujours.

aniṣṭa pp. (ich) non désiré; redouté.

anīka m. n. armée.
     anikastha m. soldat, guerrier; garde royal. || Cornac. || Tambour de guerre.
     anikinī f. armée; un 10e de l'akṣauhiṇī.

anīśvara n. (īś) manque. de chef; absencé de gouvernement; || absence de providence.

anu, prép. (sfx. nu) après; le long de; d'après, selon, comme; ac. qqf. d.

anu, m. le tiers du trasareṇu, 0,000026 de seconde.

anu, m. np. de roi.

anuka a. (anu) lascif, débauché.

anukampe 1, (kamp) ac. avoir pitié de.
     anukampā, pitié; miséricorde; émotion bienveillante; tendresse.
     anukampin a. qui éprouve ces sentiments.
     anukampya a. digne de pitié.

anukaromi anukaromi, anukurve 8, (kṛ) imiter.
     anukāra, m. imitation, ressemblance.
     anukārin a. qui imite; pareil, semblable.

anukarṣa m. (kṛṣ) adjuration, évocation.
     anukarṣaṇa n. mms.

anukarṣan m. le fond d'un char.

[Page 22-2]

anukalpa m. (kḷp) remplacement d'un mot par son synonyme, tg.

anukāmīna a. (kāma) qui suit son désir.

anukirāmi 6, (kṛ) remplir. -- anukīrṇa pp. plein, rempli.

anukūla a. (kūla) m à m. qui suit la rive: conforme prospère, heureux, propice. Cf. lat. secundus.
     anukūlatā f. prospérité; || faveur. || Conformité.

anukrama m. (kram) ordre, suite, méthode: anukramam adv. dans l'ordre voulu.
     anukramaṇī f. index, tg.

anukrośa m. (kruś) m à m. action de répondre aux plaintes de qqn.; pitié, compassion.

anukṣaṇam adv. (kṣaṇa) à chaque instant, toujours.

anuga a. (gam) qui suit, qui accompagne. -- S. m. mari; maître.
     anugati f. action de suivre.
     anugāmin a. compagnon; suivant.

anugacchāmi 1, (gam) suivre, accompagner.

anugavīna (go) m. vacher, bouvier.

anugāḍha pp. d'anugāhe.

anugāyāmi 1, (gai) chanter après; || accompagner.

anugāhe 1, (gāh) être submergé.

anuguṇa a. (guṇa) de même qualité; équivalent; || égal, semblable.

anugṛhṇāmi 9, (grah) favoriser; protéger; aider; secourir; ac. -- anugṛhīla pp.

anugraha m. (grah) coopération, assistance; || faveur. || La grâce; la délivrance; le salut. || Liaison successive des mots, tg.

anucara m. (car) celui qui suit: compagnon; || suivant; valet; serviteur. || F. anucarā compagne; suivante.

anucarāmi 1. (car) poursuivre; suivre; || parcourir.
     anucārayāmi, c. faire parcourir; faire suivre.

anucintayāmi 10, (cint) considérer.

anucchiṣṭa a. (śiṣ) m à m. non abandonné, c-à-d. élu, purifié par la dévotion.

anuja a. (jan) puîné: sānuje (pour saha anujena) avec son jeune frère.

anujagāmi 3, (gā) suivre.

anujānāmi 9, (jñā) permettre; || congédier.

anujāye 4, (jan) naître après.

anujīvāmi 1, (jīv) vivre après qqn.; lui survivre; ac.

anujīvin m. (jīv) compagnon; serviteur; sujet; vassal; m à m. dont la vie est subordonnée.

anujñā f. (jñā) permission; congé; || ordre; commandement; précepte.
     anujñāta, pp. d'anujānāmi, congédié.
     anujñāpayāmi c. faire que qqn. permette ou congédie; || demander congé ou permission.

anujyeṣṭham adv. (jyeṣṭha) par rang d'âge.

anutanomi 8, (tan) tendre; étendre. || Développer; produire.

anutapye 1, ps. (tap) être échauffé, brûlé. || Etre consumé, tourmenté.

anutara n. (tṝ) fret, passage.

anutarkayāmi 10, (tark) considérer; contempler.

anutarṣa m. (tṛṣ) soif; || désir ardent. || Vase à boire les liqueurs fortes.
     anutarṣaṇa m. ce même vase; distribution de ces liqueurs.

[Page 23-2]

anutāpa m. (tap) tourment; douleur, chagrin; repentir; regret.
     anutāpayāmi 10, c. consumer de douleur.

anutiṣṭhāmi 1, (sthā) imiter qqn. qui est debout, être debout comme lui; 1. || Se tenir derriere; accompagner; suivre: dharmam la loi de justice, niyogam un commandement. || Etre occupé à; faire, exécuter. || Conduire, gouverner. || Se tenir dans un lieu, rester, demeurer.

anutṛṇadmi anutṛṇadmi, anutṛnde 7, (tṛd) Vd. fendre, diviser; faire tomber, par ex. la pluie en fendant le nuage.

anuttama a. m à m. qui n'a pas de supérieur: chef, principal; supérieur.

anuttara a. comp. du précédent; mms. || Sans réplique, incapable de répondre. || Qui n'est pas plus haut que qqc., bas, inférieur; || méridional.

anutpattika a. (pad) Bd. non encore produit: dharma une condition qui ne s'est pas encore réalisée.

anutpāda m. (pad) Bd. le fait de ne pas naître, de ne pas renaître.

anutsuka a. (utsuka) sans désirs excessifs, modéré.
     anutsukatā f. modération.

anudadhāmi 3, (dhā) accorder une grâce.

anudarśana n. (dṛś) considération, respect, égard; || compte que l'on tient de qqn. ou de qqc.

anudarśayāmi c. (dṛś) montrer.

anudahāmi 1, (dah) consumer.

anudātta pp. (voyez ātta) faible. prononcé faiblement, avec rémission du souffle, en parlant de l'accent: grave, accentué de l'accent grave.

anudivasam adv. (divas) en suivant les jours; chaque jour; de jour en jour; || dans la suite.

[Page 24-1]

anudravāmi 1, (dru) courir après, poursuivre.

anudruta n. (druta) un demi druta, mesure du temps en musique.

anudhāvāmi 1, (dhāv) poursuivre rapidement; || accourir vers; ac.

anunaya m. (nī) reconduite; || honneurs rendus à un hôte, à une divinité; || respects, égards.
     anunayāmi 1, (nī) ramener; || réconcilier, apaiser; || rendre propice; supplier; persuader. || Amener, apporter, livrer, donner.

anunāda m. (nad) son répété, répercuté; écho. || Son additionnel qui précede l'émission des consonnes sonores.
     anunādayāmi 10, sonner, résonner; retentir; crier.

anunīta pp. d'anunayāmi, rendu propice; favorable; agréable.

anupakārin a. (kṛ) qui ne paye pas de retour.

anupadam adv. pied à pied; tout de suite.

anupadin m. (pada) chercheur.

anupadīnā f. (pada) chaussure; brodequin.

anupadye 4, (pad) ac. aller après, suivre; || entrer dans: akṣān anupattum jeter les dés, jouer aux dés.

anupadhiśeṣa m. (upadhi) Bd. ce en quoi il ne reste plus de condition d'individualité.

anupapādaka a. sans parents, ép. des dhyāni-buddhas, Bd.

anupama a. (upama) sans pareil, excellent. -- S. f. anupamā, la femelle de l'un des éléphants mythologiques.

anuparikrāmāmi 1, (kram) aller autour, circuler, ac.

anupāna n. (pā) potion.

[Page 24-2]

anupālayāmi 10, (pāl) protéger, défendre; conserver.

anupivāmi 1, ou anupibāmi 1, ou anupipāmi 1, (pā) boire, Vd.

anupuṣpa m. (puṣpa) saccharum sara, bot.

anupūrayāmi 10, (pūr) remplir les voeux, exaucer; || accomplir.

anupūrva a. (pūrva) qui est dans l'ordre, ou en ordre. -- Adv. anupūrveṇa, en ordre, par rang d'importance, de mérite.

anupṛcchāmi 6, (prach) interroger.

anupradāna n. (dā) don; || émission, par ex. d'air, de son.

anuprapadye 4, (pad) ac. suivre, aller après.

anupravahāmi 1, (vah) porter en arrière et en avant, mener śa et là.

anupraviśāmi 6, (viś) ac. pénétrer; || avoir commerce avec une femme.

anupraśoce 1, (śuc) ac. pleurer qqn. || se lamenter.

anuprāpnomi 5, (āp) parvenir à, atteindre. || Arriver; venir.

anuprekṣe 1, (īkṣ) voir, regarder en avant.

anuplava m. (plu) compagnon de navigation; || compagnon.

anubadhnāmi 9, (bandh) lier, attacher. || Moy. anubhandhe adhérer, tenir à; || être fixe. durer.
     anubandha m. lien, attache. || Tout ce qui est lié à qqc., au propre et au figuré: obstacle; conséquence; indice, signe; chaîne des événements, avenir. || Elément du langage; racine, affixe, lettre de liaison. || Enfant qui imite ses parents; enfant. || F, anubandhī soif; hoquet.
     anubandhaka a. lié, uni; || allié, parent.
     anubandhin a. lié; empêché.

anubudhye 4, (budh) connaître; prendre connaissance. || Chercher à connaître; se souvenir; s'éveiller.

anubravīmi anubravīmi, anubruve 2, (brū) dire, avec 2 ac.

anubhava m. conception, appréhension de l'idée.

anubhavāmi 1, (bhū) ac. être présent, assister à. || Eprouver, ressentir; || percevoir, concevoir.
     anubhāva m. aftirmation; certitude. || Idée arrêtée; opinion fixe. || Préséance, dignité, autorité.

anubhāṣāmi 1, (bhāṣ) dire après qqn; être du même avis. || Confesser, avouer.

anubhinadmi 7, (bhid) mettre en pièces.

anubhuñje 7, (bhuj) jouir de.

anubhūya gér. de anubhavāmi.

anumata pp. (man) -- S. n. assentiment, consentement, permission.
     anumati f. Vd. le 15e jour de la lune. || Ordre; avertissement.
     anumanye 4, (man) penser après ou d'après qqn; s'accorder; || consentir, approuver; || excuser; anumanyasva mām excuse-moi. || Avec la nég. na: nānumanye, répudier une femme.
     anumantṛ m. avertisseur, moniteur.

anumantrayāmi 10, (mantra) suivre de ses paroles: bénir; congédier.

anumaraṇa n. (mṛ) action de mourir après qqn; la mort volontaire des veuves.

anumā f. (mā) action de tirer une conclusion.
     anumāna n. mms. || analogie.
     anumānokti f. (vac) énonciation d'un raisonnement.

anumude 1, (mud) permettre.

anumṛśāmi 6, (mṛś) ac. considérer, réfléchir à.

[Page 25-2]

anuyāja m. (yaj) acte final du Sacrifice.

anuyāmi 2, (yā) aller après, suivre.
     anuyātra m. compagnon de route; || f. anuyatrā, cortège, suite, escorte; || n. équipage, bagage.

anuyuñje 7, (yuj) interroger.
     sākṣiṇas des témoins. || Ordonner, commander.
     anuyoga m. question; interrogatoire.
     anuyogakṛt m. (kṛ) examinateur.
     anuyojana n. question; interrogation.

anurakta pp. (rañj) attaché à qqn; dévoué à; livré à; 1. ac. ou i.

anurajyāmi anurajyāmi, anurajye 4, (rañj) adhérer à, être attaché. 1. || Au fig. avoir de l'attachement.
     anurañjayāmi c. s'attacher qqn; se le rendre dévoué.
     anurāga m. attachement, amour.
     anurāgaval et anurāgin a. attaché à, d.: mayy anurāgaval devoué à moi.

anurati f. (ram) amour; complaisance de qqn. dans qqc.

anurādhā f. (rādh) le 17e astérisme lunaire, la Balance.

anurudhyāmi anurudhyāmi, anurudhye 4. (rudh) ac. s'attacher à, aimer.

anurundhe 7, (rudh) empêcher, retenir.

anurūpa a. (rūpa) conforme, semblable, assorti, proportionné à. || En rapport avec, propre à.

anurocayāmi c. (ruc) désirer.

anurodmi 2, (rud) pleurer.

anurodha m. (rudh) service, bon office, obligeance. || Indulgence. || Condescendance, soumission.
     anurodhana n. mms.

anulagna pp. (lag) ayant suivi. || Qui court à, avide, désireux.

anulāpa m. (lap) redite, tautologie, tg.

[Page 26-1]

anulimpāmi 6, (lip) oindre, graisser; souiller.
     anulepana n. onction; || parfum de toilette; collyre.

anuloma a. (loman) qui est dans le sens du poil, dans le bon sens.
     anulomaja a. (jan) né selon la gradation des castes, c-à-d. la mère étant de la caste immédiatement inférieure à celle du père.

anuvacmi 2; (vac) dire; redire. || Enoncer, réciter.

anuvatsara m. année.

anuvadāmi 1, (vad) dire d'après qqn; répéter en imitant; || contrefaire.
     anuvāda m. répétition ou exécution des paroles de qqn; || contrefaçon injurieuse.

anuvartāmi anuvartāmi, anuvarte 1 (vṛt) ac. aller après, suivre. || Obéir: śīlam à une inclination, dharmam à une loi, bhayam à la crainte.
     anuvartin a. suivant; obéissant; soumis; respectueux.
     anuvartana n. action de suivre; dépendance; soumission, service.
     anuvartayāmi c. faire tourner: cakram une roue. || Obéir à un ordre, l'exécuter.

anuvarṇayāmi 10, (varṇ) dépeindre; décrire; raconter.

anuvasāmi 1, (vas) accompagner qqn. dans un lieu, habiter avec qqn.: vane tam anuvasāmi j'habite avec lui dans la forêt.

anuvāka m. (vāc) chapitre contenant un certain nombre d'hymnes, dans la division du Rig-Vêda en maṇḍalas.

anuvāsana n. (vās) action de parfumer, surtout les vêtements, les étoffes.

anuvidadhāmi 3, (dhā) poser comme règle, décréter. || Au moy. se poser comme règle; suivre, obéir, ac.
     anuvidhāyin a. qui a pour règle; obéissant; suivant, servant.

anuvidhyāmi anuvidhyāmi, anuvidhye 4, (vyadh) percer après, d'un second trou. || Orner, pointiller.

[Page 26-2]

anuvinadāmi 1, (nad) résonner, retentir; crier.

anuvindāmi 6, (vid) trouver, découvrir, Vd. || Epouser une femme. || Croire, penser.

anuviśāmi 6, (viś) ac. suivre qqn. qui entre.

anuvṛtti f. (vṛt) complaisance; égards; obéissance, soumission.

anuvyañjana n. (añj) Bd. un des 80 signes secondaires (lakṣaṇa) d'un homme supérieur.

anuvrajāmi 1, (vraj) suivre; poursuivre une oeuvre; exécuter, faire.

anuvrata a. (vrata) dévoué.

anuśaya m. (śī) objet que poursuit l'esprit; || haine; hostilité; || repentir.

anuśāsana n. (śās) ordre; édit; sentence.
     anuśesin m. gouverneur; directeur.
     anuśāsitṛ m. gouverneur; directeur; ordonnateur.

anuśāsāmi 2, (śās) ac. commander, ordonner: paricarakam à un serviteur. || Gouverner: rāṣṭram un royaume. || Régir; instruire: putrān ses enfants. || Adresser la parole à qqn.; réprimander; punir.

anuśikṣayāmi c. (śikṣ) instruire, faire savoir. Cf. śikṣā.

anuśṛṇomi 5, (śru) entendre; recevoir par tradition; tenir de la śruti.

anuśocāmi 1, (śuc) ac. pleurer, plaindre qqn. || Gémir, se lamenter.
     anuśocana n. pleur; affliction.
     anuśocayāmi c. faire que qqn. pleure.

anuṣajje 1, (sajj) adhérer à. 1. || Avoir de l'attachement pour; être lié: karmasu aux oeuvres, par les oeuvres.
     anuṣaṅga m. adhérence. || Au fig. attachement.

anuṣṭhubh f. (sthumbh) stance de 32 syllabes, divisées en 4 pâdas ou vers de trois pieds -oo --o o-, ou bien en 3 pâdas de 8, 12 et 12 syllabes.

anuṣṭhāna n. (sthā) l'action de se tenir derrière, de suivre, d'obéir, de donner ses soins.

anuṣṇa a. (uṣṇa) froid; au fig. paresseux.

anusandadhāmi 3, (dhā) se mettre à la poursuite, à la recherche: ātmānam, se recueillir.
     anusandhāna n. recherche, perquisition.

anusaṃyāmi 2, (yā) aller trouver.

anusaṃrakta pp. (rañj) attaché à; || dévoué à, ac.

anusaṃviśāmi 6, (viś) ac. se coucher après qqn.

anusara m. (sṛ) suivant; valet de pied; page; laquais.
     anusaraṇa n. action de suivre.
     anusarāmi 1, et anusārayāmi 10, suivre; poursuivre.
     anusāra m. action de suivre.
     anusārin, a. suivant.

anusaṃhita a. conforme à la. saṃhitā.

anusayāna ou anusāyana n. (so) Bd. la confession.

anusmarāmi 1, (smṛ) ac. se souvenir.

anuharāmi 1, (hṛ) prendre après. || Imiter.
     anuhāra m. imitation; ressemblance.

anūka m. (uc) constitution antérieure, existence antérieure; || n. race; famille; tempérament héréditaire.

anūcāna m. (vac) brâhmane instruit.

anūcca a. (ucca) qui n'est pas haut, petit, nain.

anūcye ps. de anuvacmi.

[Page 27-2]

anūttiṣṭhāmi 1, (sthā) ac. se lever après qqn. -- Impf. anūdaliṣṭham.

anūdya n. (vad) toute personne qu'il n'est pas convenable d'interroger, telle qu'un guru, un frere ainé, etc.

anūna a. (ūna) non diminué; entier.
     anūnaka a. mms.

anūpa a. aqueux, mouillé; -- S. m. buffle.

anūru m. (ūru) le cocher du Soleil.
     anūrusārathi m. (sam; ratha) le Soleil.

anṛju a. (ṛju) oblique, tortueux; || pervers.

anṛṇa a. (ṛṇa) sans dettes; libéré.

anṛta a. (ṛta) faux, mensonger. -- S. n. fausseté, mensonge.

aneka a. (eka) non un; multiple; divers; nombreux.
     anekaja a. m à m. né plus d'une fois; oiseau.
     anekadhā adv. (sfx. dhā) en plusieurs parties; en plusieurs fois; dans sa diversité.
     anekadharmakathā f. (dharma) Bd. exposition variée de la Loi.
     anekapa m. (pā) m à m. qui boit en plusieurs fois, c-à-d. l'éléphant.
     anekaśas adv. plusieurs fois; beaucoup.
     anekibhavat ppr. (bhū) non contractées, conservant leurs deux natures, [en parlant de syllabes contiguës] tg.

aneḍamūka a. (eḍa) sourdmuet.

anena i. de ayam, idam.

anehas m. le temps.

anokaha m. (oka-han) arbre.

anaut 3p. sg. impf. de nu.

anta m. n. fin. || Extrémité, terme; || but; || mort; || limite; frontière. || Goth. andeis; germ. ende; angl. end.
     antaka m. celui qui met fin, Yama, Śiva.
     antakāla m. le moment final, le jour de la mort, la fin des temps.
     antaga a. (gam) arrivé à sa fin; défunt.
     antatas adv. par la fin; à la fin; enfin; || conformément au but.

[Page 28-1]

antara a. autre. || Lat. alter; goth. anthara.

antar prép. (forme de comparatif) entre, parmi; au dedans de; au milieu de; sous; séparément, sans. || Zd. antare; lat. inter; gr. [greek]; goth. undar; germ. unter.
     antara n. l'intérieur; || intervalle; distance, déchirure, trou; || diversité; || moment favorable. || Cause interne; raison, motif. || Ame; l'âme suprême.
     antarā adv. au milieu; dans l'intervalle.
     antarātman m. âme; vie interne; sens intime.
     antarāya m. empêchement, obstacle interposé.
     antarāla m. espace compris, renfermé.

antarikṣa ou antarīkṣa n. (īkṣ) m à m. le transparent, c-à-d. l'air.
     antarīkṣaga m. (gam) oiseau.
     antarīkṣacara a. qui va dans l'air.

antarita a. (i) trépassé, mort. || Lat. interitus.

antarīpa m. n. (īpa pour āpa) ile.

antarīya n. vêtement de dessous.

antare antare, antareṇa, (cas d'antara) au milieu, dedans, sans, séparément.

antargaḍu a. (gaḍ) qui s'écoule séparément; superflu.

antargata pp. (gam) interposé. || Parti; mort. Cf. antarita.

antargṛha n. appartement intérieur.

antarjaṭhara n. viscère; estomac.

antarjyotis a. qui a une lumière intérieure.

antardadhāmi 3, (dhā) recevoir en soi: cacher; || moy. se cacher; || ps. antardhīye disparaître, être dérobé.
     antardhā f. disparition.
     antardhāna n. disparition.
     antardhi f. disparition.

antardvāra n. (dvāra) porte intérieure, porte dérobée, poterne.

[Page 28-2]

antarbhavāmi 1, (bhū) être au milieu de, mêlé à.

antarbhūmi f. (bhūmi) souterrain; région souterraine.
     antarbhūmigata pp. (gam) parti sous la terre; mort et enterré.

antarmanas a. (man) pensif.

antaryāmin m. (yam) conscience morale, m à m. le coerciteur interne.

antarvatī ou antarvatnī f. femme enceinte.

antarvami m. (vam) indigestion.

antarvastra n. (vas) vêtement de dessous.
     antarvāsas n. mms.

antarvāṇi a. (vāṇi) versé dans la théologie.

antarvigāhana n. (gāh) entrée.

antarvedī f. np. d'un pays entre le Gange et la Yamunâ.

antarhāsa m. (has) m à m. rire intérieur; satisfaction interne.

antarhita pp. (dhā) disparu. Cf. antardadhāmi. || Intercalé; où est intercalé, i.

antavat a. (anta) fini; qui a une fin, caduc, périssable.

antavāsin m. (vas habiter) pupille.

antaśayā f. (śī) mort; funérailles; lit funéraire; place du bûcher.

antastha a. (sthā) qui se tient au dedans de, g. || Intérieur.

antaḥkaraṇa antaskaraṇa n. (kṛ) sens intime, intelligence. Cf. karaṇa.

antaḥpadam antaspadam adv. (pada) dans l'intérieur des mots, tg.

antaḥpāta antaspāta m. (pāta) intercalation euphonique d'une consonne, tg.

antaḥpādam antaspādam adv. dans l'intérieur d'un pâda, tg.

[Page 29-1]

antaḥpura antaspura n. (pura) partie intérieure de la maison; appartement des femmes, surtout de la reine.

antaḥsattvā antassattvā f. (as) femme enceinte. || Anacardium semecarpus, bot.

antaḥsukha antassukha a. (sukha) heureux en soi-même.

antaḥsthā antassthā f. semivoyelle, tg.

antaḥsveda antassveda m. éléphant.

antāvasāyin m. homme de caste inférieure, de celle des barbiers. Cf. antevāsin.

anti prép. inusitée. Devant. Gr. [greek], lat. antè.

anti f. soeur aînée, t. de théâtre.

antika a. placé en face, vis-àvis. -- S. f. soeur aînée, au théâtre || Echites scholaris, bot. Cf. andikā -- S. n. proximité; présence.
     antikam, antike, antikāt en présence, à côté, auprès: janāntikāt (jana) à parte, t. de théâtre.
     antikāśraya m. (āśraya) support, arcboutant, étançon, tuteur de jardin.

antima a. (anta; sfx. ima) dernier, final.

antevāsin m. comme antavasāsāyin.

antya a. (anta) dernier, final; dernier en bas. -- S. m. cyperus rotundus, bot.
     antyaja m. homme de basse naissance, Śûdra.
     antyajanman m. f. mms.
     antyavarṇa a. de caste inférieure.

antra n. viscère, entrailles. Gr. [greek].

andikā ou antikā, foyer.

anduka m. corde ou chaîne de l'ancre. || Entrave.

andū f. mms.

.andūka m. mms.

andh, andhayāmi 10, être ou devenir aveugle.

andha a. aveugle, au propre et au fig. || caché, secret, occulte. -- S. n. obs- curité.
     andhaka a. aveugle; caché. || Np. de pays et de peuple de la famille de Yadu.
     andhakāra m. n. (kṛ) obscurité.
     andhakāramaya a. (sfx. maya) obscur, ténébreux.
     andhakūpa m. caverne obscure. Puits.
     andhatamasa n. (tamas) obscurité noire.
     andhamūṣikā f. esp. d'herbe.

andhas n. riz bouilli.

andhāhi m. f. (ahi) esp. d'anguille.

andhikā f. (andha) obscurité, nuit. || Amaurose. || Jeu. || Femme. || Esp. de moutarde.

andhu m. (andh) puits.
     andhula m. mimosa sirisha, bot.

andhra m. chasseur.

anna n. (ad) aliment, surtout les céréales. || Vd. l'aliment d'Agni, l'offrande à Agni, l'offrande solide. || Gr. [greek]; lat. annona, et peut-être annus [l'année comptée par les récoltes].
     annakoṣṭhaka m. grenier, buffet.
     annagandhi m. (gandh) diarrhéé.
     annadevatā f. Vd. la divinité de l'offrande, īḷā.
     annasambhava m. (bhū) production des biens de la terre.

anya a. autre. Gr. [greek]; lat. alius. || Comp. anyatara l'autre [entre deux] lat. alter; germ. ander; angl. other. || Sup. anyatama l'autre [entre plusieurs].
     anyatas adv. d'un autre endroit; ailleurs.
     anyatra adv. ailleurs, outre, au delà de, ab. || Sauf, excepté, surtout dans le Bd.
     anyathā adv. autrement; gr. [greek]; lat. aliuta.
     anyadā adv. une autre fois.

anyabhṛt m. (bhṛ nourrir) corneille [qui couve, dit-on, les oeufs du coucou].
     anyabhṛta (pp. de bhṛ) coucou kôkila.

anyavardhita pp. (vṛdh) élevé par un autre.

anyavrata a. qui observe d'autres rites.

anyaśākhaka m. (śākhā) qui est d'une autre secte; hétérodoxe; hérétique; apostat.

anyādṛś ou anyādṛśa a. d'une autre sorte; d'un autre aspect. || Pareil à un autre. M Par. 113.

[Page 30-1]

anyāya n. (nyāya) absence de règle; mauvais moyen.

anyūna a. (ni-ūna) non diminué, entier.

anyedyus adv. (dyu) un autre jour.

anyonya a. l'un l'autre; mutuellement; tour à tour. Gr. [greek].

anvakṣa a. (akṣa) qui ou qu'on suit du regard.

anvakṣarasandhi m. (akṣara) rencontre euphonique d'une voyelle et d'une consonne, tg.

anvac , anvañc, anūc a. (añc) qui suit.

anvaya m. (i) descendance, suite des descendants; famille, race.
     anvavāya (ava-i) m. mms.

anvavekṣe 1, (īkṣ) voir, observer; contempler.

anvaṣṭakā f. (aṣṭan) cérémonie funebre qui suit le 8e jour des lunes puṣa, māgha, phālguna et āśvina.

anvādhi f. caution légale.
     anvādheya n. propriété ou valeur délivrée à la femme apres le mariage par les parents de l'époux.

anvārabhe 1, (rabh) prendre en main; accepter, recevoir.

anvārohāmi 1, (ruh) s'élever, monter après qqn.

anvāviśāmi 6, (viś) ac. suivre en entrant; entrer dans.

anvāśrayāmi anvāśrayāmi, anvāśraye 1, (śṛ) aller vers.

anvāsana n. (ās) tout ce qui peut s'établir, est établi ou réside qq. part: chantier, manufacture; || service, office; || chagrin. regret; || ingrédient de cuisine ou de pharmacie.

anvāsmi 2, (ās) s'asseoir, être assis; || s'installer, s'établir qq. part.

anvāhārya n. (hṛ) service funèbre mensuel durant l'année qui suit la mort d'un parent; || repas funéraire de la nouvelle lune.
     anvāhāryaka n. mms.

[Page 30-2]

anvāhita pp. (dhā) dépôt de fidéicommis; caution. Cf. anvādhi.

anvita pp. (i) accompagné; pourvu, doué.

anviṣa imp. de anviṣyāmi.

anviṣyāmi anviṣyāmi, anviṣye 4, (iṣ) poursuivre; chercher.

anvīta comme anvita.

anvemi 2, (i) suivre; accompagner.

anveṣa m. (iṣ) recherche, au propre et au fig.
     anveṣaṇa n. et anveṣaṇā f. même sens.
     anveṣin a. qui cherche, qui ambitionne.
     anveṣita pp. recherché, désiré.
     anveṣṭṛ m. chercheur.

ap f. [inusité au sg. -- Pl. āpas: M Par. 112]. Eau. || Lat. aqua, amnis; gr. [greek]. Cf. apnas.

apa, pfx. inséparable. De, séparément, hors de. [Tous les emplois de apa peuvent se ramener à l'idée de séparation.] Gr. [greek]; lat. ab; goth. af; angl. of.

apakaromi 8, (kṛ) ôter; éloigner; ravir. || Offenser.
     apakartṛ m. offenseur; ennemi; rival.
     apakāra m. offense; inimitié.
     apakāratā f. offense.
     apakārin m. qui offense, ennemi.
     apakṛta pp. d'apakaromi; -- S. n. offense, injure; blessure; violation.
     apakāragīr f. (gīr) discours offensant.

apakarṣāmi 1, (kṛṣ) arracher; soustraire. || Dépouiller. || Pp. apakṛṣṭa; || vil, bas.

apakrama m. (kram) fuite, retraite.
     apakrāmāmi. apakrame 1, s'éloigner, se retirer; fuir; battre en retraite.

apakriyā f. (kṛ) action mauvaise ou méchante.

apakrośa m. (kruś) clameurs; injure, outrage; reproche.

apagacchāmi 1, (gam) s'en aller; se séparer, se retirer. || Pp. apagata parti; mort.
     apagama m. départ, séparation, retraite.

apagā f. (ap, gam) cours d'eau.

apaghana m. (ghana) membre.

[Page 31-1]

apacaya m. (ci) diminution; déchet; || dommage, préjudice. || Dépense, frais.

apacāyita pp. (ci) honoré. Cf. cāyitya, caitya.

apacāra m. (car) action de détourner qqn. de sa route; || méchanceté.

apacita pp. (ci) honoré; salué. || Diminué; dépensé.
     apaciti f. honneur rendu. || Diminution; dépense; dommage, préjudice.

apacinomi 5, (ci) honorer. || Diminuer, amincir: amaigrir.

apañc a. (añc) méridional. M Par. 44. Cf. apāc.

apajahāmi 3, (hā) ac. laisser; laisser de côté, omettre; || excepter.

apaṭāntara a. (paṭa) m à m. sans écran interposé, c-à-d. contigu.

apaṭī f. écran; tenture de toile pour cacher ou entourer. || Dais. || Rideau de théâtre; toile des décors.
     apaṭīkṣepa ou apaṭākṣepa m. (kṣip) tombée du rideau [ouverture de la scène]; || changement à vue.

apaṭu a. (paṭu) malade, indisposé. || Maladroit; déplaisant.

apatarpaṇa n. (tṛp) jeûne; diète.

apatya n. [syncope de apapatya (pati)] descendance. || Pl. apatyāni, descendants, enfants.
     apatyadhā f. (dhā) sage-femme.
     apatyaśatru m. écrevisse, crabe.

apatrape 1, (trap) se détourner de honte.
     apatrapā f. honte. Cf. gr. [greek].
     apatrapiṣṇu a. (sfx. iṣṇu) honteux; pudique.

apatha n. (patha) absence de route.
     apathin m. mms.

apadāna n. (dā) ouvrage fini; besogne terminée; travail livré.

apadāntara a. (pada) m à m. dans l'intervalle de quoi on ne peut mettre le pied, c-à-d. contigu.

apadiśa n. (diś) espace intermédiaire. || Demi-point sur la rose des vents.

[Page 31-2]

apadiśāmi 6, (diś) montrer, indiquer. || Présenter les dehors, simuler.
     apadeśa m. but, cible. || circonscription, quartier. || Apparence, faux-semblant; prétexte. || Réputation. || Cause.

apadhāvāmi 1, (dhāv) s'enfuir; s'éloigner rapidement.

apadhyāye 1, (dhyai) maudire.

apadhvaṃsāmi 1, (dhvaṃs) écarter par une chute. || Rejeter; repousser; refuser. -- Pp. apadhvasta repoussé; maudit.
     apadhvaṃsaja a. (jan) né d'une caste maudite.

apanayāmi 1, (nī) emmener; || éloigner; écarter; || rejeter; || ôter.

apanahye 4, (nah) dépouiller; se dépouiller.

apanudāmi 6, (nud) expulser; écarter.
     apanodin a. qui écarte, qui expulse.

apabhī a. (bhī) dégagé ou exempt de crainte.

apabhraṃśa m. (bhraṃś) nom d'un des dialectes populaires employés dans les drames.

apamāna m. (māna) déshonneur; opprobre.

apamārjmi 2, (mṛj) effacer [une faute]; ps. apamṛjye.

apayāmi 2, (yā) s'en aller; s'enfuir.
     apayāna n. départ, retraite.

apayuyomi 3, (yu) Vd. disjoindre, séparer; écarter, éloigner.

apara a. (comp. de apa) plus séparé, autre; eka...apara l'un... l'autre. || Germ. aber.

aparaṅmukha a. (mukha) qui ne détourne pas le visage: brave; sans aversion, bienveillant.

aparati m. (ram) arrêt; repos.

apararātra m. (rātra) le dernier temps de la nuit; l'après-minuit.

aparaspara a. (para) sans alternative, continuel.

[Page 32-1]

aparājita pp. (ji) non vaincu; non conquis; invincible.

aparādhnomi 5, et aparādhyāmi 4, (rādh) offenser; faire injure à, g. || Pécher.
     aparādha m. et aparāddha n. offense, injure. || Perte des bonnes grâces, de la faveur. || Péché.
     aparāddhapṛṣatka m. qui manque toujours le but [l'archer ou la flèche].

aparānta a. (anta) situé au delà de la frontière.

aparāhṇa m. (ahan) l'aprèsmidi.

aparigraha a. sans compagnie.

aparimeya a. (mā) qui échappe au calcul, à la mesure: cintā aparimeyā pensée sans but, errante.

aparilopahetu a. (lup; hetu) qui a l'intention de ne pas violer [un ordre, une règle].

aparihārya a. (hṛ) qu'on ne peut empêcher.

aparīkṣita pp. (īkṣ) inconsidéré, sans circonspection; imprudent [actions et personnes].

aparedyus adv. (dyu) le lendemain.

aparṇā f. (parṇa) surnom de Pârvatî.

aparyāpta pp. (āp) innombrable.

apalapāmi 1, (lap) dénier; refuser.
     apalāpa m. refus.

apalāyana n. (lī) intrépidité.

apalāṣikā f. (laṣ) désir; || soif.

apavadāmi 1, (vad) maudire; blâmer, reprendre.

apavana n. (vana) jardin, bosquet.

apavaraka m. (vṛ) chambre à coucher.

apavarga m. (vṛj) abandon, désistement. || Dégagement d'une promesse. || Terminaison d'un acte; debarras. || Délivrance finale.

apavarjayāmi 10, (vṛj) dégager: pratijñām une promesse.
     apavarjana n. dégagement; || abandon, présent, donation; || délivrance finale.

apavarte 1, (vṛt) se détourner; s'éloigner, s'écarter. || Retourner, revenir.

apavahāmi 1, (vah) emporter, enlever, ôter.
     apavāhayāmi c. faire emporter, faire ôter.
     apavāhana n. action d'emporter, d'ôter.

apavāda m. (vad) censure, blâme, reproche. || Exception, règle exceptionnelle, tg.
     apavādin a. qui défend; qui s'oppose à.

apavādhe 1, (vādh) Vd. repousser, écarter.

apavāraṇa n. (vṛ) cachette; retraite; dérobée; recèlement.
     apavārita a. couvert; caché.

apavidhyāmi 4, (vyadh) rejeter: mṛditaṃ srajam une guirlande fanée; || négliger: agnim le feu sacré. -- Pp. apaviddha rejeté; négligé: apaviddhas putras, enfant abandonné.

apavṛṇomi 5, (vṛ) Vd. couvrir.

apavyaye 1, (vyay) refuser.

apavrata a. (vrata) Vd. étranger aux rites; qui s'y oppose.

apaśada pour apasada.

apaśabda m. m à m. mal prononcé: patois; langage incorrect.

apaśośucāmi (aug. de śuc) Vd. s'éteindre, s'effacer.

apaścima a. (a priv.) m à m. qui n'a rien derrière soi: infini, immense.

apaṣṭa n. la pointe de l'aiguillon du cornac.

apaṣṭhu a. (sthā) qui s'écarte; sé paré; contraire; || gauche, non droit. || A part, distingué, bien fait. -- S. m. Le temps qui s'éloigne.
     apaṣṭhura a. opposé, contraire.
     apaṣṭhula, mms.

[Page 33-1]

apas pfx. autre forme de apa. || Lat. abs.

apasada a. (sad) abject, bas. || De caste vile.

apasarāmi 1, (sṛ) s'en aller; s'éloigner.
     apasārayāmi c. faire partir; éloigner.

apasarpāmi 1, (sṛp) s'en aller; s'enfuir.
     apasarpa m. émissaire, espion.

apasavya a. (savya) non gauche, droit. || Opposé, contraire.

apasedāmi et apasede 1, (sad) Vd. s'écarter.

apaskara m. (kṛ) toute partie éloignée d'un objet, tout objet que l'on écarte: derrière d'une voiture; || anus; || lie, excréments, fumier, etc.

apastama (sup. de ap eau) Vd. qui a le plus d'eau; qui a beaucoup d'eau.

apasnāta a. (snā) baigné; lavé. -- S. n. bain; lavement du corps après la mort.
     apasnāna n. bain funéraire; bain qui suit le deuil.

apaspṛśāmi 6, (spṛś) toucher.

apasmāra m. (smṛ) épilepsie, mal caduc.

apaha a. (han) qui tue.

apahanmi 2, (han) frapper pour écarter, expulser: pathas du chemin, Vd.

apaharāmi 1, (hṛ) ôter, enlever, ravir: nidrām le sommeil. -- Pp. apahṛta.
     apaharaṇa n. action d'emporter; enlèvement, rapt.
     apahāra m. action de ravir; rapt; || dommage.

apahasāmi 1, 10, (has) ac. rire de; se moquer de.
     apahāsa m. rire moqueur; || rire sans motif.

apahnuve 2, (hnu) cacher, nier. || Dénier, refuser.
     apahnava m. et apahnuti f. déni, refus.

[Page 33-2]

apākaromi 8, (apa, ā, kṛ) ôter, quitter, abandonner.

apākarṣāmi 1, (ā; kṛṣ) détacher; éloigner de soi.

apākirāmi 6, (ā; kṝ) vider.

apākṛdhi imp. vêdique, pour apākuru (karomi, kṛ).

apākṣa a. (akṣa) visible; présent.

apāṅga a. (aṅga) privé d'un membre, estropié. -- S. m. l'angle extérieur de l'oeil.
     apāṅgaka m. achyranthes aspera, bot.
     apāṅgadarśana n. coup d'oeil de côté; regard furtif; oeillade.

apāc a. (th. fort apāñc) méridional. Cf. apāñc.
     apācina a. méridional.

apāṭava n. (paṭu) maladie; indisposition. || Maladresse, gaucherie.

apātra n. (pātra) vase [ou homme] indigne de recevoir ce qu'on met en lui.

apādāna n. (dā) ablation; écartement. || Ablatif, tg.

apāna m. (an) le souffle expiré; respiration, haleine. || Un des cinq souffles ou esprits vitaux: apāne juhvanti prāṇam ils sacrifient l'aspiration dans la respiration. || Anus. || Cf. udāna, prāṇa, samāna, vyāna.

apānudāmi 6, (nud) expulser; écarter.

apāpa a. (pāpa) sans péché.

apāmārga m. (mṛj) achyranthes aspera, bot.

apāmpati apām pati m. Le maître des eaux, varuṇa, etc. || océan.

apāmpitta apām pitta n. (pitta la bile qui est jaune) feu.

apāya m. (i) départ. || Mort. || Maniere de s'en tirer, échappatoire, ruse, fraude.
     apāyin a. qui s'en va: āgamāpāyin qui vient et qui va.

apāra n. (apara) la rive opposée.

apāvarte 1, (vṛt) détourner. -- Pp. apāvṛtta.

apāvṛṇomi 5, (vṛ) découvrir; ouvrir. -- Pp. apāvṛta découvert; ouvert. || Dégagé, libre, sans gêne.

apāśrayāmi 1, (śri) ac. aller chercher; employer, faire usage: āhāram d'un aliment.
     apāśraya m. défense, obstacle, palissade.

apāsaṅga m. (sañj) carquois.

apāsana n. (as) tuerie, massacre.

apāsyāmi 4, (as) quitter, abandonner. || Négliger, dédaigner.

api pfx. sur. || Advt. aussi, encore, même; mais; quand même. || Gr. [greek].

apigīrṇa pp. (gṝ) renommé, célébré.

apitu conj. (tu) si; quand même.

apidadhāmi 3, (dhā) mettre dessus; couvrir, cacher; clore.
     apidhāna n. action de couvrir, de cacher.

apinahye 4, (nah) revêtir; se revêtir. -- Pp. apinaddha.

apināma indéc. peut-être.

apivṛṇomi 5, (vṛ) Vd. couvrir, cacher.

apihita pp. de apidadhāmi, couvert: vāṣpeṇa de pleurs.

apīnasa n. catarrhe.

apīvṛta pp. Vd. d'apivṛṇomi.

apucchā f. dalbergia sisu, bot.

apunarbhava a. (bhū) absence de retour, béatitude finale.

apus 3p. pl. imparf. de .

apuṃs m. (puṃs) eunuque.
     apuṃstva n. etat d'eunuque.

apūpa m. (pūpa) gâteau de farine.
     apūpya m. farine.

apūraṇī f. la plante qui produit le coton, bombax heptaphyllum, bot. || Cf. pūraṇī et āpūraṇī.

apūrva a. (pūrva) qui n'a pas de précédent, extraordinaire. -- S. n. cause première; cause. || Mérite moral.

[Page 34-2]

apṛkta pp. (pṛc) non combiné avec une consonne, tg.

apekṣa a. (īkṣ) qui regarde à, qui tient compte, qui s'occupe de. -- S. f. apekṣā égard, soin, attention; espérance, attente.

apekṣe 1, (īkṣ) regarder en arrière; considérer. || Attendre.

apemi 2, (i) s'en aller. -- Pp. apeta.
     apetabhī a. (bhī) dont la crainte est partie.

apaiśuna n. (piśuna) mansurétude; bienveillance.

apogaṇḍa a. (apas-gaṇḍa) m à m. qui est privé de ses membres: difforme; enfant; timide; mou, paresseux.

apodikā f. basella rubra ou lucida, bot.

apovāha p. de apavahāmi.

apohāmi apohāmi, apūhe 1, (ūh) enlever d'un seul morceau. Oter. Supprimer. || Tirer une conclusion.
     apoha m. et apohana n. raisonnement: smṛtir, jñānam, apohanam, la mémoire, la science, le raisonnement.

aptas n. sacrifice, oblation.

aptu m. membre, corps.

aptya a. (ap) Vd. aqueux; qui aime la liqueur sacrée, ép. du feu.

ap devatā ap-devatā f. (deva) Vd. la divinité des Eaux, c-à-d. des liqueurs sacrées.

apnas n. (ap) eau, Vd. || Lat. amnis.

appati m. (pati) le maître des Eaux, varuṇa, etc.

appitta n. (pitta) feu. Cf. apām pitta.

apya a. (ap) Vd. aqueux, qui naît dans l'eau; qui vit dans l'eau. -- S. f. apyā np. saraṇyū.

aprakāśa a. (kāś) obscur, sombre. -- S. m. obscurité; manque de lumière. || Aveuglement, ignorance, stupidité. || Secret.

aprakṛṣṭa m. (kṛṣ) corneille.

[Page 35-1]

apraguṇa a. (guṇa) confus, embarrassé.

apratikara a. (kara) confié, confidentiel [m à m. qui n'est pas sous la main, c-à-d. public (?)].

apratima a. (mā) incommensurable; incomparable.

apratiratha a. (ratha) m à m. qui ne va pas contre le char: favorable, heureux. -- S. m. guerrier; || n. suite de chars allant dans le même sens, procession, convoi. || Au fig. le Sâma-Vêda.

apratirūpa a. (rūpa) de forme incomparable.

apratiṣṭha a. (sthā) qui ne s'arrête pas; || sans séjour fixe, sans domicile.

apratyakṣa a. (akṣa) qui n'est pas sous les yeux; invisible.

apratyāmnāye advt. (mnā) sans avertissement; s'il n'y a pas d'avis contraire.

apradhāna n. (dhā) une chose subordonnée, secondaire.

apramāṇābha m. Au pl. les dieux ou saints du 11e ordre, Bd.

apramāṇaśubha m. Au pl. les dieux ou saints du 14e ordre, Bd.

aprameya a. (mā) immense.

apralamba a. (lamb) qui ne remet pas, vif, actif, expéditif.

apraśasta a. (śaṃs) qu'on ne loue pas; infâme, diffamé.

aprasanna a. (sad) troublé, inquiet; || fâché.

aprahata pp. (han) inculte, désert.

aprāgrya a. (agra) qui n'est pas en tête; secondaire, subordonné.

aprāpta pp. (āp) non atteint.
     aprāptavayas a. qui n'a pas l'âge; nonadulte.
     aprāpya gér. sans a voir atteint.

apriya a. (priya) désagréable. -- S. f. apriyā, silurus pungentissimus, poisson.
     apriyaṃvada a. (vad) qui dit des choses déplaisantes.
     apriyabhāgin a. (bhāga) infortuné.

apsaras et apsarā f. (ap-sṛ). Dans le Vêda, personnification des liqueurs sacrées; elles siègent sur les bords du Samudra. || Nymphes du paradis d'Indra.

aphala a. sans fruit.
     aphalaprepsu a. (pra, āp) qui ne désire pas de récompense.

aphena n. (phena) opium.

ab. ambe 1; p. ānambe. Résonner. || Act. ambāmi, aller. || Cf. amb.

abaddha a. (bandh) qui n'est pas lié; libre. || Sans frein, désordonné, insensé.

abadhya a. (badh) qui ne peut ou ne doit pas être tué; innocent.

abandhya a. (bandh) fertile, productif.

abala a. (bala) sans force, faible. -- S. m. tapia cratoeva, bot. || F. abalā, femme.

abādha a. (bādha) sans obstacle, libre.

abuddhi a. (budh) sans intelligence; privé de science, ignorant. -- S. f. ignorance.

abja m. (ap-jan) la Lune; || coquillage; || eugenia acutangula, bot. || Surnom de dhanvantari. || N. lotus.
     abjaja m. né sur le lotus, surnom de Brahmâ.
     abjabhoga m. (bhuj) racine de lotus.
     abjayoni m. (yoni) Brahmâ.
     abjavāhana m. (vah) qui porte le lotus, Śiva.
     abjahasta m. (hasta main) le Soleil.
     abjinī f. réunion de lotus.
     abjinipati m. (pati) le Soleil.

abda m. (ap-dā) m à m. qui donne l'eau: nuage, saison des pluies. || M à m. donné par l'eau: cyperus rotundus, bot.

abdhi m. (dhā) dépôt des eaux, mer.
     abdhikapha m. (kapha) os de sèche.
     abdhijā f. vin.
     abdhijau du. m. (jan) les 2 fils de Sûrya.
     abdhidvīpā f. (dvīpa) la Terre.
     addhinavanīlaka m. (navanīla) la Lune, née du barattement de la mer.
     abdhiśayana m. (śī) celui qui est couché sur la mer, viṣṇu.
     abdhyagni m. feu marin, feu sous-marin.

abbhri f. comme abhri.

[Page 36-1]

abbhakṣa m. (bhakṣ) serpent d'eau.

abrahmacaryaka n. incontinence.

abruvat ppr. nég. (brū) qui ne dit pas; qui ne parle pas.

abh. Cf. ambh.

abhakta a. (bhaj) irréligieux.

abhakṣa a. (bhakṣ) sans aliments; à jeun.

abhaya a. (bhī) sans peur, intrépide; || en sécurité. -- S. n. sécurité; intrépidité. || Racine d'andropogon muricatum. -- S. f. terminalia citrina, bot.
     abhayaḍiṇḍima m. tambour de guerre.
     abhayaṃdada m. np. du saint Avalôkitêśwara, Bd.

abhava m. et abhāva a. (bhū) qui n'est pas. -- S. m. non-existence, néant; destruction, anéantissement; mort.

abhārkṣam a 1. de bhrajj.

abhāvayat ppr. nég. (bhāva) qui ne médite pas.

abhāṣaṇa n. (bhāṣ) silence.

abhi pfx. (sfx. bhi) vers; direction vers. abhī, dans le Vêda.

abhika a. (kam) désireux, passionné.

abhikaromi abhikaromi, abhikurve 8, (kṛ) mms. que kṛ.

abhikāṅkṣāmi 1, (kāṅkṣ) désirer.

abhikāma m. (kam) amour, désir.

abhikirāmi 6, (kṝ) remplir.

abhikrama m. (kram) accession; || tentative; || enteprise; effort.
     abhikramanāśa m. (naś) insuccès; effort perdu.
     abhikrāmāmi, abhikrame 1, aller vers; approcher; essayer; s'efforcer.

abhikrudhyāmi 4, (krudh) ac. s'irriter contre.

abhikhyā f. (khyā) appellation; nom. || Appel. || Renom. gloire.

[Page 36-2]

abhigacchāmi 1, (gam) aller vers, aborder.

abhigarjāmi 1, (garj) accueillir par des cris, huer.

abhigāyāmi 1, (gai) ac. chanter, réciter.

abhigupta pp. (gup) protégé, défendu.

abhigṛṇāmi 9, (gṝ) Vd. adresser la parole; approuver.

abhigopayāmi 10, (gup) défendre, protéger.

abhigraha m. (grah) attaque, défi. || Pillage, vol.
     abhigrahaṇa n. mms.

abhighātin m. (han) meurtrier; ennemi.

abhicarāmi 1, (car) aller vers, aborder; || visiter; fréquenter. || Aller contre, heurter; offenser.
     abhicara m. serviteur.
     abhicāra m. charme magique contre qqn. ou qqc.

abhicodayāmi 10, (cud) lancer; exciter. || Ordonner, proclamer. || Interroger.

abhijagāmi 3, (gā) aller vers. abhijagmus, 3p. pl. p.

abhijaghnatus 3p. pl. p. d'abhihanmi.

abhijana m. (jan) famille; || naissance, origine, race; noblesse. || Pays natal.
     abhijanavat a. de bonne race, noble.
     abhijāta a. mms.
     abhijāye 4, naître, se produire; tirer son origine.

abhijānāmi 9, (jñā) connaître, savoir; comprendre; reconnaître.
     abhijña a. qui sait; instruit; expérimenté.
     abhijñā f. Bd. science surnaturelle. || Au pl. les cinq connaissances surnaturelles, à savoir: prendre la forme que l'on veut. entendre à toute distance, pénétrer les pensées des hommes, connaître leurs conditions et leurs vies antérieures, voir à toute distance.
     abhijñāna n. signe de reconnaissance. marque.

[Page 37-1]

abhitapāmi 1, (tap) chauffer; brûler. || Au fig. consumer.
     abhitāpa m. chagrin qui consume.

abhitarje 1, (tarj) crier; menacer; injurier.

abhitas adv. (sfx. tas) près de, du côté de; en présence de. || Lat. apud; angl. about.

abhituṣṭāva p. d'abhiṣṭaumi.

abhidadāmi 3, (dā) donner.

abhidadhāmi 3, (dhā) exposer, raconter; || dire, nommer. || Assiéger; envahir.

abhidarśayāmi c. (dṛś) montrer.

abhidūṣita pp. d'abhidoṣayāmi (duṣ) frapper, blesser.

abhidravāmi 1, (dru) courir vers, sur. || Accourir.

abhidruhyāmi 4, (druh) nuire; blesser, heurter. -- A 2, vêdiq. abhidruham. -- Pp. abhidrugdha.

abhidharma n. (dharma) Bd. la métaphysique: abuddhoktam abhidharmaśāstram le livre de la métaphysique n'a pas été exposé par le Buddha.
     abhidharmapitaka Bd. la collection des écrits de métaphysique.

abhidhā f. (dhā) exhibition. || Apellation, nom, épithète.
     abhidhāna n. nom.
     abhidhāyaka n. expression.
     abhidheya n. nom.

abhidhārayāmi 10, (dhṛ) soutenir, conserver.

abhidhāvāmi 1, (dhāv) accourir à, ac.

abhidhyā f. (dhyai) convoitise; désir.
     abhidhyāyāmi et abhidhyāye 1, penser, concevoir, méditer; penser à.

abhinandāmi 1, (nand) se réjouir de, ac. || Tenir compte, avoir en considération. || Féliciter; saluer. || Reconnaître.
     abhinandayāmi c. réjouir.

abhinamāmi 1, (nam) incliner, courber. || S'incliner par respect.

abhinayāmi 1, (nī) conduire vers.
     abhinaya m. geste, regard, etc., indiquant un sentiment.

abhinava a. (nava) nouveau; récent.
     abhinavodbhid m. (ut-bhid) bourgeon nouveau, bouton.

abhinādayāmi 10, (nad) résonner, retentir; || crier.

abhinidhāna n. (dhā) dépression ou diminution euphonique de la valeur propre d'une lettre, tg.

abhinidhyāye 1, (dhyai) penser; concevoir.

abhinipīḍayāmi 10, (pīḍ) presser; tourmenter.

abhinirgacchāmi 1, (gam) sortir.

abhinirmukta pp. (muc) laissé; délaissé.

abhiniryāṇa n. (yā) assaut; || marche.

abhiniveśa m. (viś) inclination, disposition. || Action de s'incliner.

abhiniṣkrāmāmi 1, (kram) partir pour le désert, pour le couvent, pour la vie religieuse.
     abhiniṣkramaṇa n. départ pour la retraite religieuse.

abhiniṣṭhāna m. (sthā) douce aspirée, tg.

abhinīta pp. d'abhinayāmi. || conduit à; propre à, capable de. || Absolt. terminé, fini, parfait.

abhipatāmi 1, (pat) se mouvoir rapidement vers; courir à, vers ou sur.

abhipadma a. (padma) supérieur au lotus [en beauté].

abhipadye 4, (pad) aller à, approcher. -- Pp. abhipanna qui est allé à; || qui a passé; || perdu; malheureux.

abhipariglāna pp. (glai) abattu, affligé.

abhipariplave 1, (plu) dégoutter de; ruisseler de; être baigné de, nager dans.

abhipālayāmi 10, (pal) protéger, défendre; conserver.

[Page 38-1]

abhipiparmi 3, (pṝ) remplir. -- Pp. abhipūrṇa rempli; chargé [en parlant d'un navire].

abhipīḍayāmi 10, (pīḍ) ac. presser, tourmenter, affliger.

abhipūjayāmi 10, (pūj) honorer, vénérer; rendre hommage; ac.

abhipṛcchāmi 6, (prach) interroger.

abhipede p. moy. d'abhipadye.

abhipracodayāmi 10, (cud) exciter; ordonner; proclamer.

abhipranamāmi 1, (nam) incliner, courber. || S'incliner, se prosterner.

abhipravarte 1, (vṛt) avancer vers, aller à: karmaṇi abhipravṛtta occupé de son ouvrage.

abhiprasādayāmi c. (sad) rendre propice; apaiser. || Réjouir; consoler.

abhiprāya a. (i) qui a une direction vers, une intention. -- S. m. intention; tendance; projet.

abhiprekṣe 1, (pra; īkṣ) regarder en avant; observer. || Voir.

abhipremi 2, (pra; i) se tourner à une opinion; décider, résoudre. Se complaire à. -- Pp. abhiprela. -- S. n. abhipretam ce que l'on désire; caprice: yathābhipretam à son gré, capricieusement.

abhiplave 1, (plu) être mouillé; nager dans, i. -- Pp. abhipluta.

abhibhartsayāmi 10, (bharts) menacer; effrayer.

abhibhava m. (bhū) prééminence; action de prévaloir, de subjuguer.
     abhibhavāmi 1, ac. s'ajouter à; arriver à, parvenir à: le kīrtir lokān sarvān abhibhaviṣyati ta gloire s'étendra dans tous les mondes. || Attaquer: vāṇais à coups de flèche; défaire; vaincre. -- Pp. abhibhūta.
     abhibhūti f. air de supériorité; manque de respect.

abhibhāmi 2, (bhā) briller.

abhibhāyatanāni n. pl. (āyatana) Bd. les [8] régions du vainqueur; c-à-d. les [8] degrés ou modes d'affranchissement, vimukti.

[Page 38-2]

abhibhāṣe 1, (bhāṣ) adresser la parole à, ac. Parler; dire. || Avouer.
     abhibhāṣin a. qui parle à; || interlocuteur.

abhibhūya n. (bhū) comme abhibhava.

abhimantra n. (mantr) allocucution; bonnes paroles; || bénédiction.
     abhimantrayāmi 10; adresser de bonnes paroles; bénir, ac.

abhimantha m. (manth) ophthalmie.

abhimanye 4, (man) penser, croire. || Autoriser, permettre. || Penser à, désirer, convoiter: striyam une femme, jyāyasīm vṛttim une meilleure condition. -- Pp. abhimata, auquel on pense; que l'on estime; que l'on désire.

abhimara m. (mṛ) meurtre, carnage; || guerre, combat. || Au fig. trahison, perfidie.

abhimarda m. (mṛd) assaut; attaque. || Ravage, dévastation; ruine.

abhimāti m. (mā) ennemi.

abhimāna m. (mān) orgueil; ostentation; || insolence; || injure. || Amour, surtout amour offensant.
     abhimānita n. viol, amour charnel.

abhimāya a. (mā) détruit ou usé par la maladie.

abhimukha a. (mukha) qui a la face tournée vers; présent; placé en face; opposé: abhimukho dharma Bd. la Loi manifeste, la démonstration de la Loi, la métaphysique. -- abhimukham en face, en présence, à l'opposite, contre; g.

abhimūrchāmi 1, (mūrch) être comble, rempli: kandarpeṇa d'amour.

abhiyāmi 2, (yā) ac. aller vers. -- Pp. abhiyāta étant allé vers.
     abhiyāti et abhiyātin m. aggresseur, ennemi.

abhiyuñje 7, (yuj) s'unir à qqc. par la pensée; méditer. || Joindre un ennemi, attaquer. -- Pp. abhiyukta uni par la pensée; attentif. || Atteint par l'ennemi.
     abhiyoktṛ m. aggresseur. || Plaignant.
     abhiyoga m. attaque; défi. || Attention.

abhirakṣāmi 1, (rakṣ) défendre, protéger.

[Page 39-1]

abhirajye 4, (rañj) être attaché à, livré à, dévoué à, tout entier à, i. -- Pp. abhirakta.

abhirañjayāmi c. (rañj) teindre; colorer; illuminer.

abhirame 1, (ram) se réjouir de, l.
     abhirati f. plaisir; amusement, passetemps. -- S. m. abhirati Bd. un des univers où résident les buddhas idéaux; c'est cel ui du buddha akṣobhya.

abhirājāmi 1, (rāj) briller, resplendir.

abhirādhayāmi c. (rādh) faire que qqn. fasse; le rendre favorable, propice.

abhirāma a. (ram) aimable; agréable; charmant, gracieux.

abhiruta pp. (ru) rempli de bruit, résonnant de.

abhirunadhmi 7, (rudh) empêcher; || troubler.

abhiruci f. (ruc) éclat, splendeur. || Joie, allégresse.
     abhirucita a. rayonnant de joie.

abhiruhe 1, (ruh) ac. monter; gravir.

abhirūpa a. (rūpa) beau. || Bien formé, instruit. -- S. m. brâhmane instruit; || np. de viṣṇu, de śiva, de kāma, de soma.

abhirocaye c. (ruc) désirer, ac. d.

abhilaṅghayāmi 10, (laṅgh) dépasser, franchir.

abhilaṣāmi 1, (laṣ) désirer.
     abhilāṣa m. désir, voeu, souhait.
     abhilāṣin et abhilāsa a. désireux, qui souhaite.
     abhilāsuka a. désireux.
     abhilāsita pp. désiré. -- S. n. chose désirée.

abhilāpa m. (lap) son; bruit.

abhilāva m. (lū) arrachage; récolte; moisson.

abhilikhāmi 1, (likh) écrire.

abhilināmi 9, (lī) s'appuyer sur, ac.

[Page 39-2]

abhilipsāmi dés. (labh) désirer prendre.

abhivacmi 2, (vac) dire qqc. à qqn., 2 ac.

abhivadāmi 1, (vad) dire à qqn.; adresser la parole à qqn., 2 ac.
     abhivadana n. paroles adressées à qqn., allocution. Qqf. comme abhivandana.

abhivande 1, (vand) saluer en s'inclinant.
     abhivandana et abhivādana n. salutation, révérence.

abhivarte 1, (vṛt) se tourner vers; aller à; s'approcher.

abhivarṣāmi abhivarṣāmi, abhivarṣe 1, (vṛṣ) pleuvoir; faire tomber en pluie: kusumāni ou kusumais des fleurs. || Arroser, ac.

abhivādayāmi c. (vad) faire parler, faire résonner. -- (vand) saluer en s'inclinant. cf. abhivandana.
     abhivādaka a. révérencieux, respectueux.

abhivijvalāmi 1, (jval) flamboyer.

abhivindāmi 6, (vid) trouver; acquérir.

abhivīkṣe 1, (īkṣ) regarder; voir.

abhivṛdhe 1, (vṛdh) croître, grandir. || Se réjouir de, l.

abhivṛṣṭa pp. d'abhivarṣāmi.

abhivyādāna n. (ādāna) absorption euphonique d'une lettre par la précédente, tg.

abhivyāpti f. (āp) extension; action d'atteindre à.

abhiśaṅke 1, (śaṅk) douter.
     abhiśaṅkya a. douteux.

abhiśape 1, (śap) maudire, ac. Accuser faussement.
     abhiśapana n. malédiction; calomnie.
     abhiśāpa m. mms.

abhiśabdayāmi 10, (śabd) ac. dire, énoncer; nommer.

abhiśaṃsāmi 1, (śaṃs) injurier; calomnier. || Réprimander. -- Pp. abhiśasta.
     abhiśasti f. calomnie; réprimande. || Réquête.

[Page 40-1]

abhiśikṣayāmi c. (śikṣ) instruire; faire savoir.

abhiśrayāmi 1, (śri) aller vers.

abhiṣajāmi 1, (sañj) réprimander; maudire.
     abhiṣaṅga m. injure; malédiction; serment, imprécation; calomnie. || Rapprochement, association; embrassement.

abhiṣava m. (su) expression du sôma, un des actes du Saint-Sacrifice. || Distillation. || Bain; ablution. -- N. liqueur d'avoine fermentée.

abhiṣahāmi 1, (sah) faire violence; forcer, ac.

abhiṣiñcāmi abhiṣiñcāmi, abhiṣice 6, (sic) ac. asperger; faire l'aspersion: rājye ou rājyena tam abhiṣiṣicus purohitās les chapelains lui firent l'aspersion royale. || Au moy. recevoir l'aspersion. -- Pp. abhiṣikta.

abhiṣucyāmi 4, (suc) manifester.

abhiṣuta n. (su) liqueur d'avoine fermentée. Cf. abhiṣava.

abhiṣunomi 5, (su) extraire; extraire le sôma. -- abhiṣutya gér. ayant extrait le sôma.

abhiṣeka m. (sic) aspersion, sorte de baptême indien: abhiṣekārdraśiras (ārdraśiras) a. ayant la tête mouillée par l'eau de la consécration.
     abhiṣecayāmi c. faire consacrer par l'aspersion. || Asperger: rājye dans la royauté, c-à-d. donner l'aspersion royale.

abhiṣeṇana n. (senā) marche contre l'ennemi.

abhiṣṭaumi abhiṣṭaumi, abhiṣṭuve 2, (stu) louer, célébrer: stutibhis par des hymnes. -- Pp. abhiṣṭuta.

abhiṣyanda m. (syand) écoulement; cours. || Développement, accroissement.

abhiṣvaṅga m. (svañj) attachement; penchant; affection.

abhisaṅkṣipāmi 6, (kṣip) jeter ensemble: akṣān les dés; || lancer: iṣum une fleche. || Viser.

abhisaṅkrośāmi 1, (kruś) crier; appeler en criant, ac.

abhisace 1, (sac) Vd. suivre.

[Page 40-2]

abhisantāpa m. (tap) guerre, bataille.

abhisandadhāmi 3, (dhā) ajouter, mettre en plus. || Prendre de l'ascendant, prendre le dessus, ac.
     abhisandhāna n. excès; tourment, torture (?). Cf. sandhāna et sandhi.

abhisampāta m. (pat) rencontre, bataille.

abhisaṃprekṣe 1, (pra; īkṣ) voir devant soi; || regarder.

abhisaṃvṛṇomi 5, (vṛ) couvrir; cacher.

abhisara m. (sṛ) compagnon.
     abhisarāmi 1, et abhisārayāmi 10, aller vers, approcher; venir.
     abhisaraṇa n. mouvement vers. || Visite.

abhisarjana n. (sṛj) abandon, présent, don. || Action d'abandonner, de délaisser, de perdre, de laisser périr.

abhisaṃstabhnomi 5, (stambh) appuyer, étayer; établir.

abhisaṃsmarāmi 1, (smṛ) se souvenir.

abhisaṃhanmi 2, (han) pousser l'un vers l'autre; rapprocher violemment. || Réunir, joindre.

abhisāra m. (sṛ) rencontre, bataille. || Instrument; agent. || Compagnon, camarade. Cf. abhisara.
     abhisārika a. qui va vers; qui va voir; qui accompagne. -- S. f. abhisārikā femme qui court après les hommes, qui va chez ceux qu'elle aime.

abhisūcita pp. (sūc) montré, manifesté.

abhisūdayāmi 10, (sūd) tuer.

abhisṛjāmi 6, (sṛj) Vd. émettre, répandre, produire. || Donner.

abhisneha m. (snih) amour; passion.

abhismayāmi 1, (smi) sourire.

abhisvarāmi 1, (svṛ) Vd. approuver, exaucer.

abhihanmi 2, (han) frapper; tuer; détruire. -- Pp. abhihata, tué, abattu par le mal, etc.

[Page 41-1]

abhiharāmi 1, (hṛ) ôter; enlever; ravir; prendre.
     abhihartṛ m. ravisseur; voleur.
     abhihāra m. prise; enlèvement; vol. || Attaque violente.
     abhihārayāmi c. combattre: śatrum un ennemi.

abhihita pp. d'abhidadhāmi.

abhīka a. (abhi; sfx. ika) généralt., qui a une tendance vers ou contre: désireux; amoureux, lascif; || qui se porte vers, hardi, audacieux, cruel. -- S. m. époux. || Poëte.

abhīkṣṇa a. (īkṣaṇa-īkṣ) fréquent, répété; perpétuel. -- Ac. adv. abhīkṣṇam fréquemment, assez souvent, de temps en temps, itérativement.

abhīta a. (bhī) qui est sans crainte, en sécurité.

abhīpsāmi dés. (āp) désirer atteindre. -- Pp. abhīpsita.
     abhipsu a. qui désire atteindre, obtenir.

abhīra m. pasteur; la caste des pasteurs. Cf. ābhīra.

abhīru a. (bhī) sans crainte, hardi. -- S. f. abhīru et abhīrupatrī asparagus racemosus, bot.

abhīśu m. rayon de lumière. || Bride. || F. abhīśu doigt.

abhīṣaṅga m. (sañj) malédiction.

abhīṣu m. rayon de lumière. || Bride. || (iṣ) amour, passion.

abhīṣṭa pp. (īṣ) désiré.

abhūt 3p. sg. a 2. de bhavāmi.

abhūrṣi 1p. sg. a 1. ps. de bhṛ.

abhedya n. (bhid) diamant.

abhyagra a. (agra) voisin.

abhyaṅga m. (añj) onction.
     abhyañjana n. huile pour la toilette ou pour l'onction sacrée.

abhyatikrāmāmi 1, (kram) comme atikrāmāmi.

abhyatyemi 2, (emi, i) s'élever; se lever.

abhyadhika a. (adhika) supérieur.

[Page 41-2]

abhyanujānāmi 9, (jñā) donner congé; donner ordre ou commission.

abhyanumodayāmi c. (mud) saluer agréablement; congédier amicalement.

abhyantara n. (antara) lieu ou temps intermédiaire; intervalle, distance; intérieur.

abhyamita a. (am) malade.

abhyamitrīṇa a. (amitra qui va droit à l'ennemi.

abhyayus 3p. pl. a 2. de abhiyāmi.

abhyarṇa a. (ṛṇ) voisin.

abhyarcaṇa n. (arc) culte. || Vénération, respect.

abhyardāmi 1, (ard) blesser, tourmenter; affliger.

abhyarthanā f. (arth) demande; requête.

abhyavakarṣaṇa n. (kṛṣ) extraction.

abhyavadadhāmi 3, (dhā) couvrir.

abhyavanāmayāmi c. (nam) incliner; faire courber.

abhyavaskanda m. (skand) charge militaire.
     abhyavaskandāmi 1, s'élancer vers; charger.
     abhyavaskandana n. charge militaire.

abhyavahāra m. (hṛ) aliment.
     abhyavahārya n. aliment.
     abhyavahārayāmi c. faire battre, mettre aux prises.

abhyasana n. comme abhyāsa.

abhyasūyāmi 1, (asūy) maudire; renier.
     abhyasūyaka a. qui renie, qui maudit.
     abhyasūya a. mms.

abhyasyāmi 4, (as) s'adonner à, s'exercer à, ac.

abhyākarṣa m. (kṛṣ) action de se frapper la poitrine du plat de la main, en signe de provocation.

[Page 42-1]

abhyākāṅkṣita pp. (kāṅkṣ) désiré outre mesure. -- S. n. demande excessive, mal fondée.

abhyākhyāna n. (khyā) mms.

abhyāgacchāmi 1, (gam) arriver. -- Pp. abhyāgata, arrivé; nouveau venu; hôte; étranger.
     abhyāgama m. arrivée. || Abord. || Approche; charge de deux armées, combat.

abhyādadhāmi 3, (dhā) mettre sur, auprès; ajouter; appliquer.

abhyādāna n. (dā) commencement; principe.

abhyānta pp. (am) malade.

abhyāpatāmi 1, (pat) aller rapidement à, ac. || S'éloigner rapidement de, ab.

abhyāpnomi 5, (āp) comme āpnomi.

abhyāmarda m. (mṛd) combat, bataille.

abhyārabhe 1, (rabh) commencer.

abhyāśa et abhyāsa m. (as) présence, proximité, voisinage. || Assiduité, exercice; || persévérance, habitude, usage. || Expérience. || Education; discipline; règlement. || Lecture habituelle du Vêda.

abhyāsadāmi 1, (sad) atteindre; obtenir.
     abhyāsādana n. attaque, assaut.

abhyāse 2, (as) ac. s'asseoir sur. || Occuper; remplir; habiter.

abhyāhanmi 2, (han) frapper; tuer; détruire.

abhyāharāmi 1, (hṛ) apporter; emporter.
     abhyāhāra m. action d'apporter; d'emporter, de dérober.

abhyucchrayāmi 1, (ut; śri) élever: karam la main. -- Pp. abhyucchrita, qui est allé vers le haut; qui s'est élevé; || adjt. élevé.

abhyujjuhomi 3, (ut-hu) ac. offrir en sacrifice.

abhyutthāna n. (ut-sthā) action de se lever, de se relever. || Recrudescence.

[Page 42-2]

abhyutyāna n. (yā) action de se lever de sa place. || Renommée.

abhyudemi 2, (ut-i) se lever; s'élever. -- Pp. abhyudita. -- S. m. celui qui ne se lève qu'avec le soleil.
     abhyudaya m. élévation; || succès.

abhyuddharāmi 1, (hṛ) porter en haut. || Exhausser; entasser, accumuler.
     abhyuddhārayāmi 10, enlever, ravir.

abhyupagata pp. (gam) parvenu; || agréé.
     abhyupagama m. approche; action de parvenir, de se faire agréer.

abhyupatiṣṭhāmi 1, (sthā) ac. être debout auprès; assister. -- Pp. abhyupasthita assisté de, i.

abhyupapatti f. (pad) faveur, protection.

abhyupāya m. (aya, i) accès; action d'aborder, de parvenir, de se faire agréer.
     abhyupemi 2, (i) aller à, aborder, approcher; être reçu auprès de qqn. || Se mettre au service de qqn.

abhyuṣa m. (uṣ) grain légèrement grillé; sorte de pain.
     abhyūṣa m. mms. -- On dit aussi abhyoṣa.

abhyemi 2, (i) venir vers, s'approcher de, parvenir à, ac. || Venir.

abhr. abhrāmi 1; ānabhra; pp. abhrita. Aller, errer śà et là.
     abhrayāmī c. faire aller. -- abibhriṣāmi, dés.

abhra n. (ap-bhṛ) nuage. || Or. || Talc. || Zd. âbereta; lat. imber, umbra; gr. [greek].
     abhraka m. talc.
     abhraṅkarṣa m. (kṛṣ) qui entraîne les nuages, c-à-d. le vent.
     abhrapiśūca et abhrapiśācaka m. surnom de Râhu.
     abhrapuṣpa m. la fleur du nuage, le vetasa. || N. l'eau de la pluie.
     abhramātaṅga m. l'éléphant d'Indra.
     abhramātā f. rangée de nuages.
     abhramu f. l'éléphant femelle de l'est. || abhramupriya, m. son mâle, le même que abhramātaṅga et que abhramuvallabha.

abhri et abhrī f. pelle de bois pour vider les bateaux.

[Page 43-1]

abhriya a. (abhra) nuageux; de la nature du nuage; provenant du nuage.

abhreṣa m. (bhreṣa) convenance; propriété.

abhrottha n. (uttha) coup de tonnerre; foudre.

am. amāmi 1; p. āma; pp. amita et ānta. Aller; aller à, adorer. || Résonner, retentir.

am. āmayāmi 10, être malade.

ama a. malade. || Qui n'est pas mûr; cf. āma.

amaṅgham a 1. de majj.

amaṇḍa m. (maṇḍ) ricinus communis, bot.

amata m. (am 1) temps; mort. -- (am 10) maladie.

amati m. (am 1) temps; année; || lune. -- F. (man) ignorance; apparence; extérieur des choses, dehors.

amatra n. vase, ustensile.

amanas a. (man) hors de soi. || Lat. amens.

amani f. (am 1) allée, chemin.

amama a. (cf. aham) sans égoïsme.

amara a. (mṛ) immortel. -- S. m. un lmmortel, un dieu. || Vif argent. || Nom de plusieurs plantes. -- S. f. amarā, matrice; cordon ombilical. || Diverses plantes. || La Cité d'Indra.
     amaratva n. immortalité.
     amaradvija m. brâhmane attaché à un temple et vivant d'offrandes.
     amaraprabha a. (bhā) qui a la splendeur des Immortels.
     amarapuṣpikā f. (puṣpa) anethum sowa, bot.
     amarādri m. (adri) le Mont des Immortels, le Mêru.
     amarāvatī f. la Cité d'Indra.
     amaropama a. (upamā) pareil aux Immortels.

amartya a. (mṛ) immortel. -- S. m. un Immortel.

amarṣa m. (mṛṣ) colère; passion violente.
     amarṣaja a. (jan) né de la colère.
     amarṣaṇa a. impatient; irascible, violent.
     amarṣahāsa m. (has) ricanement d'impatience; rire sarcastique.
     amarṣin a. impatient; colère; impétueux; courroucé.

amala a. (mala) sans tache; clair. -- S. f. amalā la déesse Laxmî. || Cordon ombilical [forme pâlî d'amarā]. || Phyllanthus emblica, bot.

amasa m. (mas) temps; le temps infini. || Gr. [greek] pour [greek] pour [greek] -- (am 10) maladie; || idiot; tête dure.

amaṃsa a. (maṃsa) décharné; || énervé, faible.

amā adv. (sfx. ā) avec, ensemble; auprès.

amā f. le jour de la nouvelle lune.

amātya a. (sfx. tya) qu'on a près de soi. -- S. m. conseiller; ministre.

amānana n. (mān) manque de respect; déshonneur.
     amānitva n. modestie.

amānuṣa a. (mānuṣa) surhumain. || Inhumain.

amāmasī f. (mas) le jour de la nouvelle lune. Cf. amā.
     amāvasī f. et amāvasyā f. mms.

amārṭ 3p. sg. impf. de mārjmi (mṛj).

amāsiṣam a 1. de et de mi.

amita pp. nég. (mā) immense, sans mesure.
     amitatejas a. (tejas) d'un éclat immense.
     amitadyuti a. (div) d'une immense splendeur.
     amitākṣara n. (akṣara) le style non mesuré, la prose.
     amitābha m. (ā-bhā) np. d'un buddha fabuleux, nommé aussi amitāyus.

amitra m. (mitra) ennemi.
     amitraghna a. (han) destructeur des ennemis.

amiṣa n. (miṣ) aises, luxe; plaisirs.

amī nom. pl. m. de asau, idam M Par. 54. -- amībhis, i. pl.

amīvahan a. (am-vah) Vd. qui ôte la misère [provenant de la sécheresse].

amutra adv. M Par. 54 (sfx. tra) là; là-bas, là-haut. || Dans le monde futur, par oppos. à iha, ici-bas.

amūni nom. pl. n. de asau. M Par. 54. -- amūs f. pl. -- amūm ac. sg. m.

amūlā f. (mūla) esp. de plante.

amṛṇāla n. andropogon muricatum, bot. Cf. mṛṇāla.

amṛta a. (mṛ) immortel. || Au fig. excellent, désirable, beau. -- S. m. Vd. un immortel, un dieu, un prêtre. || np. Dhanwantari. -- F. amṛtā diverses plantes: phyllanthus emblica, terminalia citrina, menispermum glabrum, poivre long, ocymum sanctum; liqueur fermentée telle que le soma. -- N. amṛta l'ambroisie; tout objet offert dans le Sacrifice, tel que l'eau, le beurre clarifié, le sôma, le riz, etc.; || toute chose d'où peut provenir quelque bien, telle que: aliment, richesse, or, beurre, lait, aliment doux, confiture, médicament. || Au fig. aumône, consistant surtout en boulettes de riz nommées piṇḍa. || Vif argent. || Une des 21 virāṭ de la gāyatrī. Gr. [greek] etc.
     amṛtataraṅgiṇī, f. m à m. flot d'ambroisie c-à-d. rayon de la lune.
     amṛtadīdhiti m. (dīdhi) la Lune.
     amṛtavallī f. menispermum glabrum, bot.
     amṛtasāraja m. (sāra-jan) cassonnade.
     amṛtasū m. (sū) la Lune.
     amṛtasodara m. cheval, [frère de l'ambroisie parce que ucchaiśravas est né avec elle].
     amṛtasvādanīya a. qui a la saveur agréable de l'ambroisie.
     amṛtāndhas m. (andhas) un dieu [qui vit d'ambroisie].
     amṛtāśana m. (aś) mms.
     amṛtāsaṅga m. (āsaṅga) sorte de collyre, nommé aussi amṛtodbhava.
     amṛtāharaṇa m. (ā-hṛ) le ravisseur de l'ambroisie, garuḍa.
     amṛtotpannā f. (ut-pad) mouche.
     amṛtotdbhava a. (ut-bhū) né de l'ambroisie ou avec elle; cf. amṛtāsaṅga.

amedhya a. (a priv.) impur, sale, souillé. -- S. n. lie, excrément, ordure.

ameya a. (mā) qu'on ne peut mesurer; immense.
     ameyātman a. (ātman) qui a une âme infinie.

amogha a. (a priv.) non douteux, certain; qui ne se trompe pas, sûr; dont la récolte est sûre, en parlant d'un végétal. || S. f. amogha bignonia suaveolens; erycibe paniculata, bot.

amb. ambhāmi 1, aller, se mouvoir, lat. ambulo. -- ambe 1; p. ānambe. Résonner.

ambaka n. (amb) oeil, considéré dans sa mobilité.

ambara n. (amb, ou ap-bhṛ) air, atmosphère. || Vêtement. || Coton. || Ambre gris. || Talc.

ambarīṣa m. n. poêle à frire. || Guerre, combat. -- M. śiva; viṣṇu; le Soleil. || Un des cercles de l'enfer. || Jeune animal, jeune homme. || Spondias mangifera, le manguier, bot. || Np. de roi.

ambaṣṭha m. (sthā) homme né d'un brâhmane et d'une vaeśyâ, et appartenant à la caste des médecins. -- F. jasminum auriculatum, cissampelos hexandra, oxalis monadelpha, bot. || Np. m. pays dans l'est de l'Inde.
     ambaṣṭhakī f. cissampelos hexandra, bot.

ambā f. mère. || Np. de Durgâ. || Germ. amme.
     ambālikā f. mère.
     ambikā f. mère. || Np. de Pârvatî. || Np. d'une divinité chez les Jaenas. || Nom d'une plante médicinale.
     ambikeya, issu d'Ambikâ [gaṇeśa et kārtikeya].
     ambikeyaka m. gaṇeśa.

ambu n. (ap nasalisé; sfx. u) eau. || Une des 21 virāṭ de la gâyatrî.
     ambukaṇṭaka m. crocodile.
     ambukirāta m. mms.
     amkukīśa m. marseuin du Gange, delphinus gangeticus.
     ambukūrma m. tortue aquatique.
     ambucāmara n. vallisneria, bot.
     ambuja m. (jan) eugenia acutangula, bot. -- N. lotus nelumbo, bot. || La foudre d'Indra.
     ambutāla m. vallisneria, bot.
     ambuda m. (dā) nuage.
     ambudābha a. (ā; bhā) qui a l'aspect d'un nuage.
     ambudhi m. (dhā) le dépôt des eaux, la mer.
     ambupa m. (pā) m à m. le buveur d'eau, cassia tora ou alata, bot.
     ambupatrā f. (patra) esp. de cyperus, bot.
     ambuprasādana n. (pra, sad) strychnos potatorum, bot. plante dont la noix sert à clarifier l'eau.
     ambubhṛt m. (bhṛ) nuage; mer.
     ambura m. seuil de porte, revers-d'eau d'une fenêtre.
     ambuvāsinī f. (vas) bignonia suaveolens, bot.
     ambuvāha m. (vah) nuage.
     ambuvāhinī f. (vah) baquet, seau; vase pour porter de l'eau.
     ambuvega m. torrent.
     ambuvetasa m. (vetasa) roseau aquatique.
     ambusarpiṇī f. (sṛp) sangsue.
     ambusecanī f. (sic) arrosoir.
     ambūkṛta pp. (kṛ) liquéfié. || Bredouillé.

ambla m. acidité.

ambh. ambhe 1, (comme amb) résonner.

ambha m. Vd. une des 21 virāṭ de la gâyatrî.

ambhas n. (ap nasalisé) eau. || Gr. [greek]. Cf. ambu et abhra.
     ambhassū m. (sū) fumée, nuage.
     ambhoja m. (jan) lotus nelumbo, bot.
     ambhojajanman (jan) né du lotus, Brahmâ.
     ambhojayoni m. (yoni) mms.
     ambhojinī f. réunion de lotus.
     ambhoda m. (dā) nuage.
     ambhodhara m. (dhṛ) nuage.
     ambhodhi m. (dhā) dépôt d'eau; mer.
     ambhonidhi m. (ni-dhā) dépôt d'eau; mer.
     ambhoruh et ambhoruha n. (ruh) lotus.

ammaya a. (ap; sfx. maya) de la nature de l'eau, aqueux.

amra m. mangifera indica, manguier, bot.
     amrāta m. et amrātaka m. spondias mangifera, bot.

amla a. acide, aigre. -- S. m. acidité. || F. amli, oxalis monadelpha, bot.
     amlaka m. artocarpus lacucha, bot.
     amlakeśara m. citron.
     amlaloṇī f. oxalis monadelpha, bot.
     amlavātaka m. spondias mangifera, bot.
     amlavetasa m. rumex vesicarius, bot.

amlāna a. (mlai) non flétri; qui ne se fane pas; net; clair. -- S. m. gomphrena globosa, bot. Lotus (?).
     amlānimī f. réunion de fleurs de lotus.

amlikā f. et amlīkā f. (amla) tamarin, bot. || Oxalis monadelpha, bot. || Aigreurs d'estomac.

ay. aye 1. Ce mot prend ses autres temps de la racine i, [emi] dont il n'est que la vṛddhi. Aller.

aya m. (i) succès; bonne fortune.

[Page 45-2]

ayajña a. (yaj) qui ne sacrifie pas.

ayajyu a. (yaj) Vd. sans sacrifices, sans religion, ép. des Dasyus.

ayajvan a. mms.

ayati a. (yam) non subjugué; insoumis.

ayatna m. (yatna) absence d'effort, négligence.

ayathāmātra a. (yathā) non conforme à la mesure.

ayathāvat (a priv.) autrement qu'il ne faut; d'une manière inconvenante; improprement.

ayana n. (i) chemin; || action d'aller. || Une demi-année, proprement une marche du Soleil d'un solstice à l'autre.

ayantrita a. (yantra, yam) sans rênes, sans liens, libre.

ayam ayam, iyam, idam, a. dém. Celuici, M Par. 53. || Lat. is, ea, id; idem. || Dans l'emploi, ce mot est opposé à etat, cela. Mais il peut aussi s'employer seul.

ayaśas n. (a priv.) déshonneur; ignominie; opprobre. || Absence de gloire, obscurité.
     ayaśaskara [f. ā ou ī] qui cause le déshonneur (kṛ).

ayas n. fer, et peut-être primitivt. airain. || Lat. aes, ahenus; goth. ais; germ. eisen; angl. iron; fr. airain.
     ayaskānta m. (kam) pierre précieuse; aimant.
     ayaskāra m. la partie supérieure de la cuisse. || Forgeron.
     ayasmaya a. (sfx. maya) de fer.

ayāna n. (i) disposition naturelle, tempérament.

ayāni , ayāma, ayāva, imp. de emi (i).

ayāvana n. (yu) absence d'union euphonique des lettres, tg.

ayi indéc. (i) allons! Lat. eia! -- Cf. aye.

ayukcchada m. (yuj-chada) echites scholaris, bot.

[Page 46-1]

ayukta pp. nég. (yuj) inepte; incapable. || Non uni à Dieu par le yoga.

ayugmachada m. (yuj-chada) echites scholaris, bot.

ayuta n. (yu) dix mille.

ayus n. Vd. un des trois sacrifices; les deux autres sont appelés jyotis et gos.

aye indéc. (i) oh! ah! pour appeler ou pour réprimander. Cf. ayi.

ayoga m. absence d'union, séparation. || Homme veuf, éloigné de sa femme ou de son amante. || Effort. || (ayas-gam) Marteau.
     ayogatas adv. sans l'union mystique appelée yoga.

ayogava a. (yuj) issu d'un père śûdra et d'une mère vaecyâ.

ayogra n. (agra) pilon.

ayoghana m. (han) masse pour battre le fer.

ayodhya a. (yudh) invincible, inexpugnable. -- S. f. ayodhyā np. de ville, auj. Aoude, Oude.

ayonija a. (yoni-jan) qui n'est pas né d'une matrice; qui n'a pas une origine certaine.

ayohanu a. Vd. à la machoire de fer.

ara a. (ṛ) rapide. -- S. n. rayon de roue.

araka m. vallisneria, bot.

araghaṭṭa m. (ghaṭṭ) machine à élever l'eau d'un puits; le puits; le puits lui-même.

araṅkṛta Vd. pour alaṅkṛta.

araṅgisattva m. Au pl. les dieux de la 4e sphère au Népâl, Bd.

arajas a. (rajas) sans poussière, propre, net, pur. -- S. f. arajās M Par. 46. jeune fille qui n'est pas formée.

araṭu m. bignonia indica. Cf. aratu.

araṇi m. f. [employé ordint. au duel araṇī]. Les deux morceaux de bois d'où l'on extrait le feu par le forttement. || M. les végétaux qui fournissent ces bois. || Cf. lat. alnus, ornus; gr. [greek].

araṇya n. (araṇi) bois, forêt.
     araṇyacaṭaka m. passereau des bois.
     araṇyamakṣikā f. taon.
     araṇyaśvan m. chien des bois, loup.
     araṇyānī f. Vd. divinité des bois. || Grande forêt.
     araṇyarudita n. (rud) pleurs dans un bois, c-à-d. pleurs inutiles, plainte vaine.

arati m. Vd. roi. Cf. ari.

arati f. (ram) absence de repos, de joie; mécontentement.

aratni m. (ratna) le coude. || Coudée, du coude au bout du petit doigt.

arathin m. (ratha) soldat sans char, non monté.

aram [ac. adverbial d'ara] vite.

arama a. inférieur; comme avama.

arara a. (ṛ) passage, porte. || Fourreau, étui; gaîne, feuille engaînante, bot.
     arari m. n. mms.

araru m. ennemi. Cf. ari.

arare indéc. (ṛ) allons vîte!

aralu m. bignonia indica, bot.

aravinda m. n. lotus nelumbo, bot. || Cuivre.
     aravindinī f. réunion de lotus.

arājaka a. (rājan) qui n'a pas ou n'a plus de roi.

arājan m. qui n'est pas roi.

arāti m. ennemi. Cf. ari.

arādha a. (rādh) Vd. qui ne présente pas l'offrande, avare.

arārye aug. de .

arāla a. courbe; voûté. Au fig. modeste. -- S. m. bras courbé. || Résine. || Eléphant en rut. -- F. arālā femme modeste. Qqf. femme débauchée.
     arālapakṣma a. aux cils recourbés.

[Page 47-1]

ari m. Vd. maître de maison. || Lat. herus.

ari m. ennemi. || (ṛ) Roue. || Esp. de mimosa, bot.
     arindama a. (dam) qui dompte l'ennemi; vainqueur; conquérant.

arita m. Vd. rameur. Gr. [greek].

ariphita pp. nég. (repha) non changé en r, en parlant du visarga, tg.

arimardana m. (mṛd) destructeur des ennemis.

arimeda m. mimosa fetide, bot.

aririṣāmi dés. de .

ariṣṭa pp. nég. (riṣ) qui n'est pas blessé. -- S. m. melia azadaracta; sapindus saponaria; allium, bot. || Corneille; héron. || Np. d'un Asura. -- S. n. chambre à coucher; gynécée. || Liqueur spiritueuse; lait de beurre. || Bonne fortune, mauvaise fortune; signe ou présage de mort ou de malheur.
     ariṣṭaka m. sapindus saponaria, bot.
     ariṣṭatāti a. (tan) de bon augure.
     ariṣṭaduṣṭadhī a. (duṣṭa) qui craint l'approche de la mort ou du malheur.
     ariṣṭanemi, np. d'un personnage vêdique.
     ariṣṭasūdana m. (sūd) destructeur d'ariṣṭa, surnom de viṣṇu, puis de kṛṣṇa.

arīyarmi, aug. de iyarmi (ṛ) aller avec force.

arīrayam pqp. du dénominatif de rai.

aruṇa a. rouge foncé, rouge sombre. -- S. m. le Soleil; le Cocher du Soleil; le lever du jour et sa couleur rouge obscure. || Sorte de lèpre. || Un muet. -- S. f. nom de plusieurs végétaux: bouleau, garance, coloquinte, etc. et surtout de la plante qui produit les graines rouges et noires qui servent de poids aux bijoutiers, les karats.
     aruṇasārathi m. celui qui a pour cocher aruṇa, le Soleil.
     aruṇātmaja m. surnom du vautour jaṭāyu.
     aruṇāvaraja m. (avara-jan) surnom de garuḍa.
     aruṇopala m. (upala) pierre rouge, rubis.

aruntuda a. (arus-tud) corrosif, irritant.

arundhatī f. np. de l'épouse de vasiṣṭha

[Page 47-2]

aruṣka et aruṣkara m. semecarpus anacardium. -- N. la noix de ce végétal.

aruṣyati 3 p. sg. f2. Vd. de .

arus m. n. blessure, ulcère. || M. Vd. le Soleil. Cf. aruṇa.
     arūṣa a. Vd. qui est d'un rouge sombre. || Esp. de serpent. -- S. m. cheval; arūṣā, arūṣī jument, Vd. || Angl. horse?

are are, arere, indéc. Eh! Ah!

aroka a. (ruc) non lumineux, non éclairé; obscur, ténébreux.

aroga a. (roga) exempt de maladie, bien portant; sain, valide.
     arogin a. mms.
     arogitā f. santé.

aroṣi 1p. sg. a 1. de ruṣ 4.

ark. arkayāmi 10. Brûler, consumer. || Célébrer. Cf. ṛc.

arka m. (ark) le Soleil. || Vd. hymne.
     arkaja m. (jan) né du Soleil, ép. des Aśvins.
     arkapatrā f. aristolochia indica, bot.
     arkaparṇa m. asclepias gigantea, bot.
     arkapādapa m. melia azadaracta, bot.
     arkapuṣpikā f. espèce d'asclepias grimpante, bot.
     arkabandhu m. ép. du Buddha.
     arkamūlā f. comme arkapatrā.
     arkaretoja m. (retas-jan) surnom de Rêvanta, fils de Sûrya.
     arkavrata n. m à m. dévotion au Soleil, c-à-d. perception d'impôts qui dessèchent le peuple, comme le soleil les eaux.
     arkasūnu m. Yama, fils de Vivaswat.
     arkasodara m. l'éléphant d'Indra.
     arkāśman m. (aśman) pierre du Soleil, verre ardent, lentille de cristal.

argala n. pène; verrou. -- argalā f. et argalī f. mms. || Vague, flot.
     argalikā f, mms.

argh. arghayāmi 10, et arghāmi 1. Coûter, valoir; avoir un certain prix. Cf. arh et arc. || Blesser, offenser, tuer.

argha m. (argh) prix, valeur. || Présent d'honneur fait aux dieux ou aux hôtes et composé de huit objets, tels que riz, fleurs, dūrba, eau pour les pieds, etc.
     arghīśa m. (īśa) le maître de l'offrande, Śiva.

[Page 48-1]

arghya a. (argh) estimable; vénérable, respectable. -- S. n. l'argha.

arc. arcāmi, arce 1, et arcayāmi 10; p. ānarca; pp. arcita; a 1. ārciṣam. Vénérer, honorer, rendre un culte, ac. et d. Honorer par un hymne, Vd.

arcanā f. (arc) culte; honneur rendu aux dieux, aux brâhmanes, etc. -- arcana n. mms.

arcā f. mms.

arci f. flamme. Cf. ark.
     arciṣmat a. enflammé, brûlant; -- S. m. feu, le soleil.
     arcis m. flamme; rayon de feu, lumière, éclat.

arj. arjāmi 1, arjayāmi et arjaye 10; p. ānarja; pp. arjita. Acquérir par le travail. || Faire, exécuter. || Travailler: svarjitaṃ karma action bien faite. || Gr. [greek].

arjaka m. ocymum gratissimum, bot.

arjana n. (arj) acquisition; gain obtenu.

arjīkīyā f. Vd. np. d'un des affluents de l'Indus.

arjuna a. blanc, brillant. -- S. m. le Soleil, Vd.; un Asura, Vd. || Couleur blanche. || Terminalia alata glabra, bot. || Paon. || Arjuna, 3e fils de pāṇḍu. -- S. f. arjunī, l'Aurore [uṣa]. || Vache. || Herbe, surtout le gazon sacré. || Inflammation des paupières. || Procureuse, femme débauchée. -- Au duel, les deux arjunī, les gémeaux, astr. Vd.
     arjunadhvaja m. (dhvaja) Hanumat, dont l'image était peinte sur la bannière d'Arjuna.
     arjunopama m. tectona grandis, bot.

arṇa m. Vd. une des 21 viraṭ de la gāyatrī. || Tectona grandis; cf; arjunepama.

arṇava a. (arṇas) aqueux, de la nature des vagues, de couleur d'eau. -- S. m. mer.
     arṇavamandira m. (mand) varuṇa.
     arṇavānta m. (anta) le bout de la mer.

arṇas m. (? , sfx. nas) eau.

[Page 48-2]

artagala m. barleria coerulea, bot.

artana n. (ṛt) blâme, reproche.

artti f. (ard) douleur. || Le bout de l'arc.

arttikā f. soeur aînée [au théâtre].

arth. arthaye 10; pp. arthita. Demander. || Gr. [greek].

artha m. (arth) chose, objet qconque. || Richesse, propriété, avoir. || Avantage, utilité. || L'utile, opposé à kāma l'agréable et à dharma l'honnête. || Conséquence, fruit, bénéfice. || But, projet, dessein; le but final de la vie. || Réalité; objet des sens, matière perceptible. || Cause; raison, motif. || Sens des mots, signification; verbe, tg. || Manière; sorte, façon. || Action en justice. -- A l'ac., à l'i., au d. et au l., mis advt. avec le g.: à cause de. || Gr. [greek].
     arthakṛt a. (kṛ) produisant qqc., utile, avantageux.
     arthanā f. demande; requête.
     arthanibandhana a. (bandh) lié à la richesse; contribuant à la fortune, à la considération.
     arthapati m. le maître des richesses, Kuvêra.
     arthaprayoga m. profession d'usurier.
     arthabhṛta a. (bhṛ) qui a de gros gages.
     arthavat a. qui a de la valeur, de la réalité, du sens, de l'importance; expressif, significatif.
     arthavāda m. (vad) discours significatif, élogieux.
     arthavijñāna n. la distinction des significations, qui est un des éléments de la science.
     arthavyayajña a. (vyay-jña) qui sait dépenser son avoir.
     arthaśāstra n. science de l'économie; code de la propriété.
     arthārthin a. qui a pour but la richesse.

arthika m. domestique chargé d'éveiller son maître. || Solliciteur.

arthin a. qui demande; solliciteur; qui a besoin; pauvre; mendiant. || Demandeur, plaignant.

arthīya a. qui a pour cause, pour origine; qui dépend de qqn. ou de qqc.: madarthīyaṃ karma action faite à cause de moi.

arthepsu a. (īps) avide de richesses.
     arthepsutā f. désir de la richesse; cupidité.

[Page 49-1]

arthya a. riche. || Sensé, intelligent. || Significatif. || Approprié, convenable.

ard. ardāmi 1; p. ānarda; pp. ardita; a 1. ārdiṣam. Aller, se mouvoir. || Demander qqc. à qqn., 2 ac. || Aller à, attaquer, offenser; blesser, vexer. -- Pp. ārtta: kṣudhārtta tourmenté par la faim.
     ardāmi et arde frapper, tuer.
     ardayāmi 10; pqp. ārdidam: vexer, frapper; a 1. Vd. ardayiṣam.

ardanā f. demande.

ardani m. (ard) demande. || Misère. || Maladie. -- Feu. Cf. lat. ardeo.

ardita pp. de ard. -- S. n. paralysie, hémiplégie de la face et du cou.

ardha ou arddha a. demi, semi... -- S. n. la moitié.
     ardhakrośa m. une demi-lieue.
     ardhacandhra m. quartier de la lune. || Egratignure demi-circulaire faite avec l'ongle. || Fleche dont la pointe a la forme d'une demi-lune. || Les yeux de la queue du paon. || La main à moitié fermée, comme pour saisir qqc.
     ardhanārīśa m. (nara, īśa) l'Androgyne Śiva.
     ardhalanu f. la moitié du corps.
     ardhapārāvata m. esp. de pigeon ou de perdrix.
     ardhamātra n. demi-mesure dans la versification.
     ardhamātrika a. d'une demi-mesure.
     ardharātra m. la moitié de la nuit: minuit.
     ardharca m. n. (ṛc) demi-stance vêdique.
     ardhavīkṣaṇa n. (vi-īkṣ) coup d'oeil de côté; oeillade.
     ardhaśata a. cinquante. || cent cinquante.
     ardhasaphara m. esp. de petit poisson.
     ardhāśana n. (aś) demi-repas.
     ardhāsana n. (ās) bon accueil.

ardhe et ardhās nom. pl. d'ardha.

ardhendu m. (indu) quartier de lune, et les autres signif. de ardhacandra.

ardhona a. (ūna) inférieur ou diminué de moitié.

ardhoruka n. (ūru cuisse) jacquette, tunique ou jupon court.

arpaṇa n. (arp c. de ṛ) action de diriger vers, d'arranger, de mettre en ordre, d'orner. || Offrande.

[Page 49-2]

arpayāmi 10, (c. de ṛ) faire aller; arranger, ordonner. || Faire monter. -- Pp. arpita arrangé; pourvu de; orné. || Elevé, haut. || Cf. Alpes, gr. [greek].

arpisa m. (arp) coeur.

arb. arbāmi 1; p. ānarba. Aller. Aller à, attaquer, blesser, tuer. Cf. arpayāmi et arv.

arbuda m. (arb Vd. np. d'un ennemi des Aryas. || Np. de montagne. || Tumeur indolente. -- M. n. cent millions. || Ophthalmie. || Le 1er enfer glacé.

arbha m. race, enfant, rejeton.
     arbhaka a. petit; maigre. -- S. m. enfant; jeune animal. || Stupide, idiot.

arma m. n. mal d'yeux.

arya a. (ari) Vd. noble, de race noble. Surnom d'Agni, d'Indra, etc. Np. des populations blanches qui envahissaient l'Inde au temps du Vêda. || Cf. Arie, Asie, Arménie; gr. [greek] etc.; goth. êra; germ. ehre, Ehrmann [Arminius]; angl. Ireland; scandin. les Ases; etc. -- F. aryā et aryī.

aryaman m. le Soleil. || Np. d'un des Ancêtres. || Un des âdityas dans le Vêda. -- Ac. pl. aryamnas.

aryāṇī f. femme de la 3e caste.

arv. arvāmi 1; p. ānarva. Frapper, blesser, tuer. Cf. arb.

arvaṭa n. (arv) cendre.

arvan et arvat m. arvatī f. (ṛ, sfx. van) cheval [m à m. le marcheur]. || Au fig. homme vil; femme de mauvaise vie. || Cf. aruṣa; zd. aorvat; gr. [greek] le cheval primitif; A'[greek] le mont du cheval; Arvern, les monts d'Auvergne; et une foule de monts et de rivières d'Europe et d'Asie. qui tirent leur nom du cheval.

arvāk (arvāc) adv. antérieurement; après [quant à la place]; derrière. || Près; de pres.

arvāc a. voisin, proche: parārvācī tīre, au duel, la rive éloignée et la rive prochaine.
     arvācīna a. postérieur: opposé, contraire.

[Page 50-1]

arśa n. hémorrhoïdes. On dit aussi arśas et arsasa.
     arśasa, arśin et arśorogayuta (roga-yu) qui a des hémorrkoïdes.
     arśoghna m. (han détruire) arum campanulatum et curculigo orchioïdes, bot.
     arśohita m. (dhā) semecarpus anacardium.

arśasāna m. feu.

arh. arhāmi 1, et arhe; p. ānarha; pp. arhita; a 1. ārhiṣam. Honorer; rendre un culte; ac. || Etre digne, mériter; ac. || Egaler; ac. || Avoir droit à qqc. || Pouvoir, être capable de, inf. || Pouvoir bien, devoir; en ce sens, ce mot s'emploie pour exprimer la demande, la prière: arhasi, deva, soḍhum, ô dieu, veuille être propice. || Cf. argh et arc.
     arhayāmi c.; pqp. ārjiham: honorer; offrir; donner en présent.

arha a. (arh) digne de, ac. ou inf.

arhaṇā f. (arh) honneur rendu; adoration, culte. -- arhaṇa n. mms.

arhat a. (arh) Bd. vénérable. -- S. m. le 4e degré de perfection de l'ārya. F. arhantī.

al. alāmi, ale 1; p. āla; a 1. āliṣam; pp. alita. Orner. -- Contenir, empêcher. || Suffire.

ala n. aiguillon de la queue du scorpion. || Orpiment.

alaka m. (al) ornement, surtout parure de tête; frisure. || Chien enragé, comme alarka. -- F. alakā cité de Kuvêra. || Jeune fille de 8 à 10 ans.
     alakanandā f. jeune fille de 8 à 10 ans. || Np. d'un affluent du Gange, à Śrînagar.
     alakaprabhā f. cité de Kuvêra.
     alakapriya m. terminalia alata tomentosa, bot.
     alakādhipa et alakādhipati m. Kuvêra.

alakta m. gomme laque. Cf. lakkadvīpa les Laquedives ou îles de la laque.
     alaktaka n. mms.

alakṣaṇa a. (a priv.) malheureux.

alakṣita pp. nég. (lakṣ) qu'on n'a pas vu.

alakṣya a. (lakṣ) invisible.

alakṣmī f. (a priv.) infortune.

alagarda m. serpent d'eau.

[Page 50-2]

alañjara m. pot à l'eau, cruche. Cf. aliñjara.

alam, [en composition] ornement (al).
     alaṅkaromi 8 (kṛ) orner.
     alaṅkaraṇa n. (kṛ) ornement, parure. Ornement de style, élégance.
     alaṅkariṣṇu a. qui aime la parure, (iṣ).
     alaṅkartṛ m. qui orne ou fait des ornements, des parures, des joyaux.
     alaṅkāra m. Cf. alaṅkaraṇa.
     alaṅkāraṣūrya Bd [m à m. le soleil des joyaux] un des degrés de la méditation.
     aalṅkṛta pp. orné; paré.
     alaṅkriyā f. ornementation.

alam indéc. (al) suffisamment, assez. Gr [greek]. || Interjection: assez ! avec l'i. ou le gér.
     alaṅkarmiṇa a. qui suffit à un ouvrage, apte, (kṛ).
     alandhūma m. grosse fumée.
     alambuṣa m. main étalée. Maladie, vomissement. || Np. d'un Râxasa. -- F. alambuṣā np. d'une nymphe céleste. || Esp. de garance.

alarka m. chien enragé. || Esp. de plante. Cf. alaka.

alarṣi Vd. pour ararṣi (ṛ).

alale indéc. mot employé au théâtre par les piśācas à leur entrée en scene.

alavas m. pl. Vd. ennemis, mot employé pour arayas (ari) par les Dasyus.

alavāla n. et alavālaka n. creux pour l'arrosement au pied d'un arbre. Cf. alu.

alasa a. (las) faible, mou; paresseux; lâche -- S. m. la tumeur de jambe de l'éléphantiasis. -- S. f. alasā, cissus pedata, bot.
     alasekṣaṇā f. (īkṣ) femme au regard langoureux.

alasam a 1. de .

alāta n. torche allumée ou éteinte; tison.

alābu et alābū f. cucurbita lagenaris, gourde, bot.

alābha m. (labh) manque de prise; perte.

alāra m. porte.

[Page 51-1]

ali m. (ala) scorpion. || Grande abeille noire. || Corneille. || Coucou kôkila. || Liqueur spiritueuse.

alika n. front.

aligardha m. serpent d'eau.

alijihvikā f. (jihvā) luette.

aliñjara m. pot à l'eau, cruche. Cf. alu.

alin m. (ala) abeille noire. || Scorpion. Cf. ali.
     alipriya n. nymphea rubra, le lotus rouge. || F. bignonia suaveolens, bot.

alinda m. terrasse devant une maison.

alimaka m. Grenouille. || Coucou kôkila. || Abeille noire. || Filaments du lotus. || Bassia latifolia, bot. Cf. ali.

alimpaka et alimbaka m. Abeille. || Coucou kôkila. || Grenouille. || Chien. || Filaments du lotus.

alīka a. (a priv.) faux, mensonger; || déplaisant. || Petit. -- S. n. fausseté, mensonge; || toute ch. désagréable. || Air, atmosphere. || Front.
     alīkāye dén. être trompé, être dupé.

alīḍham 1p. sg. a 1. de lih.

alu f. petit pot à l'eau.

ale, comme alale. On dit aussi alele.

alaiṣam a 1. de .

alolatva n. (lul) absence de trouble; paix du coeur.

alpa a. petit, exigu. || Adv. peu.
     alpaka a. petit, exigu; de peu de valeur.
     alpakārya a. (kṛ) qui demande peu d'efforts; qui n'a pas d'importance.
     alpacetas a. (cit) de peu d'intelligence.
     alpatanu a. (tanu) qui a un petit corps, petit, nain.
     alpatā f. (sfx. tā) peu, petit nombre, petite quantité.
     alpadarśana a. (dṛś) qui y voit peu; qui a la vue courte. || Au fig. imprévoyant; peu intelligent; inhabile; insensé.
     alpaduskha a. (duskha) qui souffre peu.
     alpaduskhatā f. état de celui qui souffre peu.
     alpapramāṇaka m. cucumis sativus, bot.
     alpamāriṣa m. (mṛṣ) amaranthus polygamus, bot.
     alpamūlaphalodaka a. (mūla, phala, uda) ayant peu d'eau, de racines et de fruits.
     alpamūlya a. (mūla) qui n'exige qu'un petit capital; qui coûte peu.
     alpaśas adv. en petite quantité; en petit nombre; par petites portions.
     alpasaras n. (saras) bassin d'eau, petit étang, qui n'est entretenu que par un filet d'eau.
     alpāyus m. (ayus) bouc, [immolé dans le petit sacrifice qui précède l'aśvamedha, Vd.]

alpiṣṭha sup. d'alpa.

alpīyas comp. d'alpa.

alpe et alpās nom. pl. d'alpa.

av. avāmi 1; p. āva; pp. avita; a 1. āviṣam; 2p. imp. vd. aviddhi et ava. Défendre, protéger; conserver. || Aimer, désirer. Lat. aveo. -- Signif. rares: aller, aller vers; entrer. Demander; atteindre, acquérir; saisir, embrasser; manger; frapper. Se rendre maître, être possesseur. Pouvoir; faire. Ecouter, entendre; comprendre, connaître. Etre; grandir. Diviser. Consumer, brûler.

ava pfx. (sfx. va) de, mouvement pour éloigner ou pour abaisser.

avakaṭa a. (sfx. kaṭa) qui est en bas. || Méridional.

avakara m. (kṛ) poussière, balayures; cf. avaskara.

avakartana n. (kṛt) retranchement; division, partage, coupure; interruption.

avakarṣāmi 1, (kṛṣ) arracher; soustraire; retirer.

avakalita pp. (kal) m à m. qui manque la mesure (?), méchant; pervers.

avakāśa m. (kāś) éclaircie; clairière; lieu découvert. || Espace, intervalle, place. || Lieu, opportunité; occasion. || Loisir.

avakirāmi 6, (kṝ) remplir; faire déborder. || Laisser perdre; abandonner. || Au ps. déborder, se répandre; s'étendre. -- Pp. avakirṇa, plein.
     avakīrṇin a. qui viole le voeu de chasteté ou d'abstinence.

avakṛṣṭa pp. d'avakarṣāmi.

[Page 52-1]

avakeśin a. (keśa) chauve. || Au fig. dépouillé, aride, stérile.

avakraya m. (kṝ) prix, valeur.

avakrānti f. (kram) descente.

avagacchāmi 1, (gam) descendre. || Au fig. conclure; penser; savoir, connaitre.

avagaṇita pp. (gaṇ) mal vu, méprisé.

avagaṇḍa m. bouton, clou au visage.

avagati f. (gam) connaissance.

avagatha a. qui fait ou qui a fait l'ablution matinale.

avagama a. (gam) accessible: praiyakṣavagama accessible à l'intuition immédiate, visible face a face. -- S. m. action de descendre; d'aborder; || compréhension, inteiligence.

avagāda m. petit sceau pour épuiser l'eau des navires.

avagāha m. (gāh) bain; baignoire.

avagāhe 1, (gāh) se plonger; être plonge, submergé.

avagīta pp. (gai) blâmé dans des chants; blamé; détesté; || méchant; scélérat. -- S. n. blâme, satire.

avaguṇṭhayāmi 10, (guṇṭh) couvrir.
     avaguṇṭhana n. et avaguṇṭhikā f. voile.

avaguṇḍita pp. (guṇḍ) broyé, moulu; pulvérulent.

avagurāmi 6, (gur) mettre la main sur; se jeter sur, l.

avagraha m. (grah) obstacle, empêchement. || Au fig. méprise, erreur; mépris. || Temperament originel. || Tmese, tg. || Front de l'éléphant; troupe d'éléphants.
     avagrahaṇa n. empêchement.
     avagrāha m. mms.
     avagrahāntara n. intervalle d'une tmèse, temps qui s'écoule d'un mot à l'autre dans la tmèse, tg.

[Page 52-2]

avaghaṭṭa m. (ghaṭṭ) fouille; excavation.

avaghāta m. (han) action d'écraser le grain dans un mortier avec un pilon.

avacara m. (car) lieu où l'on descend, où l'on va. || Champ. Province; district.

avacinomi 5, (ci) recueillir, réunir. Cueillir.

avacūrṇita pp. (cūrṇ) grossièrement broyé, concassé.

avacūlaka n. (cūla) chassemouches, fait d'une queue de vache, de plumes de paon, etc.

avachinadmi 7, (chid) diviser; retrancher. -- Pp. avachinna.

avachurita n. (chur) éclat de rire.
     avachurilaka n. mms.

avajayāmi 1, (ji) reprendre, recouvrer.

avajahāmi 3, (hā) laisser de côté; omettre, excepter. -- Ps. avajahye être laissé, être omis, être de reste, rester.

avajānāmi 9, (jñā) mépriser, dedaigner. -- Pp. avajñāta.

avajighrāmi 1, (ghrā) flairer. -- Baiser.

avajñā f. et avajñāna n. (jñā) mépris.

avaṇī f. Vd. terre ravie aux Asuras (aux Dasyus), selon Sâyana; torrent, cours d'eau, selon Roth.

avaṭa m. et avaṭi m. trou, excavation. || Puits. || Jongleur. -- Cf. avaṭu.

avaṭīṭa a. qui a le nez camus.

avaṭu f. trou, fosse. || Puits. || La fosse du cou, le derrière du cou. || Nom d'arbre.

avaḍīna n. (ḍī) vol de l'oiseau quand il descend. || Fuite précipitée.

avatanomi 8, (tan) tendre. || Couvrir d'une tenture; voiler.

avatamasa n. (tamas) obscurité, ténèbres. || Demi-jour, faible obscurité

[Page 53-1]

avatarāmi 1, (tṝ) descendre.
     avatāra m. descente, surtout d'un dieu sur la terre et sous une forme visible. Tels sont les 10 avatāras de viṣṇu. || Bd. Chute morale, perdition, occasion de péché: teṣām avatāram māro na lapsyate Mara n'obtiendra pas leur perte.
     avatārayāmi c. faire descendre. || Oter, enlever. || Détourner.
     avatāraṇa n. lieu où descend, que fréquente, où habite un démon. || Bordure, frange d'un vêtement. || Honneur rendu.

avataṃsa m. n. et avataṃsaka m. (taṃs) pendant d'oreille; aigrette, panache; huppe.

avatiṣṭhāmi 1, (sthā) s'éloigner.

avatokā f. (tokā) [vache] qui avorte.

avatsarāmi 1, (tsar) Vd. s'enfuir.

avadadhāmi 3, (dhā) déposer. || Donner son attention.

avadāta pp. (dai) purifié, clarifié. Clair, transparent. || Jaune clair.

avadāna n. (dā) action finie; ouvrage rendu. || Légende, récit légendaire: avadāna śataka, np. d'un ouvrage buddhique. -- (do) division; brisure. || Racine d'une herbe odoriferante.

avadārayāmi 10, (dṝ) déchirer; fendre.
     avadāraṇa n. déchirure. || Bêche, houe.

avadāha n. (dah) racine de l'andropogon muricatum, servant à faire des tentures mouillées pour rafraîchir l'air.
     avadāheṣṭa n. mms.

avadṛṇāmi 9, (dṝ) déchirer; fendre; briser. -- Ps. avadīrye; pp. avadirṇa.

avadoha m. (duh) traite d'une vache; lait.

avadya a. (vad) qui ne mérite pas qu'on en parle: bas, vil, méprisable.

avadraṅka m. marché, foire.

avadhāna n. (dhā) attention, application. || Engagement, convention, contrat.

avadhārayāmi 10, (dhṛ) retenir, comprendre, concevoir.

[Page 53-2]

avadhāvayāmi, c. (dhū) ébranler, secouer.

avadhi m. (dhā) borne, limite. || Terme, fin; extrémité. || Période de temps déterminée. || Convention, contrat. Cf. avadhāna.

avadhīrayāmi 10, (dhīra, dhī) dédaigner; mépriser.
     avadhīraṇā f. mépris; dédain.

avadhūpita pp. (dhūp) parfumé de vapeurs, encensé.

avadhūnomi 5, (dhū) renverser; rejeter. || Secouer. || Repousser.
     avadhūnayāmi, c. secouer, ébranler.

avadhya a. (vadh) qui ne peut être tué; indestructible.
     avadyatā f. indestructibilité.

avadhyāye 1, (dhyai) dédaigner, mépriser.

avadhvaṃsa m. (dhvaṃs) broiement. || Censure, blâme. || Abandon. -- Pp. avadhvasta concassé; broyé.

avana n. (av) défense, protection. || Brenveillance. || Satisfaction donnée ou reçue. || Marche; célérité.

avanaddha n. (? nad, ou nah tambour. -- Pp. de nah.

avanamāmi 1, (nam) incli ner, courber. || S'incliner par respect ou pour l'adoration. -- Pp. avanata.

avanaya m. et avanāya m. (nī action de faire descendre.

avanahye 4, (nah) se revêti de, ac.

avanāṭa a. qui a le nez camus

avanī et avani f. terre, Cf. avaṇī
     avanīpati m. maître de la terre, souverain

avanti m. et avanti f. (ppr. d avāmi) np. de ville (Oujein). || Np. d riviere. || Np. de montagne.
     avantisoma n. (sū) extrait d'Avantî, 1 queur d'eau de riz fermentée.

avapāta m. (pat) trou pou prendre le gibier. || Descente; chute || Action de s'envoler.

avapīḍayāmi 10, (pīś) presser; comprimer, blesser.

[Page 54-1]

avaplave 1, (plu) s'élancer en bas, sauter de.

avabudhye 4, (budh) concevoir, percevoir; s'apercevoir, remarquer. || Savoir, connaître. || Reprendre connaissance, s'éveiller.
     avabodha m. veille. Vigilance. Action de s'éveiller.
     avabodhayāmi c. faire connaître, avertir, 2 ac.

avabhanajmi 6, (bhañj) briser. Pp. avabhagna.

avabhartsayāmi 10, (bharts) menacer, effrayer.

avabhāse 1, (bhās) briller.
     avabhasayāmi c. faire briller; éclairer, illuminer.

avabhujāmi 6, (bhuj) pp. avabhugna. Courber.

avabhṛtha m. sacrifice subsidiaire servant à corriger qq. défaut de forme d'un sacrifice antérieur. || Bain après le sacrifice.

avabhraṭa a. qui a le nez camus.

avama a. (sup. de ava) très-bas, le plus bas. || Bas, abject, vil.

avamati f. (man) dédain, mépris. || Aversion; dégoût. -- M. Maître, propriétaire.

avamanye 4, (man) dédaigner, mépriser. || Etre méprisé. -- Pp. avamata.
     avamatāykuśa a. (aykuśa) qui méprise le croc, l'aiguillon: rétif ou en rut.
     avamantṛ m. homme dédaigneux, méprisant.

avamarda m. (mṛd) dévastation.

avamāna n. et avamananā f. (mān) absence de respects; déshonneur, opprobre.
     avamānin a. qui déshonore, qui insulte.
     avamānita pp. déshonoré, couvert d opprobre.

avamārjmi 2, (mṛj) effacer, ôter, enlever.

avamuñcāmi avamuñcāmi, avamuñce 6, (muc) détacher; dételer un cheval, ôter un habit.

avamṛdnāmi 9, (mṛd) briser; enfoncer; || Frotter.

[Page 54-2]

avayava m. (yu) membre [articulé].

avayāj m. (yaj) nom. avayas; loc. avayassu. Adorateur.

avara a. (comp. d'ava) qui est au dessous, inférieur. || Postérieur, qui vient après. || Septentrional. -- S. n. la jambe postérieure de l'éléphant; sa croupe. -- S. f. avarā, surnom de Durgâ.

avaraja m. (jan) cadet, puîné.

avarata a. (ram) qui s'amuse; qui se repose; nonchalant, oisif.

avaratas adv. (sfx. tas) derrière, après.

avarati f. (ram) amusement; relâche; cesse; repos.

avaravarṇa et avaravarṇaka a. (varṇa) de caste inférieure, śûdra.

avaravrata m. (a-vṛ-vrata) épith. du soleil.

avarastāt adv. en bas; derrière.

avarujāmi 6, (ruj) briser, rompre.

avarundhe 7, (rudh) empêcher, retenir.

avarīṇa a. blâmé, censuré.

avarīdha m. (rudh) empêchement, obstacle. || Trouble, désordre, agitation. || Appartement des femmes, gynécée.
     avarodhana n. et avarodhāyana n. gynécée.
     avarodhika m. garde du gynécée royal.

avarorudham pqp. sans augment de avarundhe.

avarohāmi 1, (ruh) descendre, ab.
     avaropayāmi c. faire descendre: rathāt d'un char. || Faire tomber: vṛkṣāgrāt du haut d'un arbre. || Faire déchoir, priver de. -- avaropaye et avarohaye, descendre de, ab.
     avaroha m. descente; chute. || Plante grimpante en général. || Branche pendante qui s'enracine, comme celle de l'aśvattha. || Le ciel, le swarga.
     avarohin m. l'aśvattha, bot.

[Page 55-1]

avarṇa a. (varṇa) décoloré. || Sans caste, déclassé, bas, vil. -- S. m. bassesse; blâme.

avaryāmi (avara) être inférieur.

avalakṣa a. (lakṣ) blane.

avalagna pp. (lag) attaché; contigu, pressé contre. -- S. m. n. le milieu du corps, la ceinture.

avalaṅghayāmi 10, (laṅgh) franchir; dépasser.

avalambāmi avalambāmi, avalambe 1, (lamb) tomber. || S'appuyer sur, se reposer sur, ac. rājatvam sur la royauté. || Saisir avec la main.
     avalamba m. action de se reposer sur, de se suspendre à, de pendre à. || Protection, asile.
     avalambana n. mms.
     avalambayāmi, c. faire que qqn. ou qqc. s'appuie, s'attache. || Soutenir. || Sustenter: jīvitam la vie de qqn. -- Pp. avalambita, appuye sur, protégé, sustenté. Suspendu à. Prompt, expéditif.
     avalambin a. suspendu, attaché à, pendant à.

avalipta pp. (lip) oint, graissé. Frotté de parfums. || Au fig. vaniteux.
     avaliptatā f. vanité.

avalumpana n. (lup) action de fondre sur une proie, de s'enfuir en l'emportant. || Fuite.

avalepa m. (lip) action d'oindre, de graisser; de parfumer. || Au fig. vanité. Union, association.

avalehmi, moy. avalihe, ps. avalihye (lih) lécher.

avaloke 1, avalokye 4, avalokayāmi 10, (lok) voir, regarder en bas. || Envisager. || Regarder avec compassion.
     avaloka m. regard, vue, aspect; action de regarder en bas avec compassion.
     avalokana n. mms.
     avalokin a. qui regarde en bas, avec pitié, avec dédain.
     avalokiteśvara (īśvara) np. du Saint buddhiste patron du Tibet.

avaloja m. conyza ou serratula anthelmintica, bot.

avaloñcāmi 1, (luñc) arracher.

[Page 55-2]

avavāda m. (vad) édit; ordre. || Blâme, reproche. || Confiance. || Bd. instruction orale donnée ou reçue.

avavṛścāmi 6, (vraśc) Vd. briser.

avaśa a. (vaś) qui n'a pas sa volonté, son libre arbitre; malgré soi. || Sans volonté, sans opposition; volontiers.

avaśaṃgama a. (vaś-gam) qui ne subit pas d'influence; non altéré, indépendant.

avaśiṣye 7, (śiṣ) ps. être de reste.
     avaśeṣa m. reste, restant; restes.

avaśya a. (vaś) qui ne dépend pas de la volonté; inévitable, nécessaire. || Adv. avaśyam nécessairement.
     avaśyaka a. mms. que avaśya.
     avaśyakatā f. nécessité.
     avaśyabhāvin a. (bhū) qui arrivera nécessairement.

avaśyā f. (śyai) brouillard ou fumée qui pénètre partout.
     avaśyāya m. froid pénétrant.

avaṣkayaṇī f. (a priv.) vache qui fait peu de veaux, taurelière.

avaṣṭabhnomi 5, (stambh) s'appuyer sur. -- Pp. avaṣṭabdha appuyé sur; protégé. || Lié, attaché. || Enveloppé. Entouré, enclos. || Tenu près, voisin.
     avaṣṭambha m. pilier, poteau. || Point de départ; commencement. || Supériorité. || Or.

avasa m. (av) Roi. || Soleil. || N. Vd. protection.

avasa indéc. (ava) sans, séparément.

avasakthikā f. (sakthi) vêtement inférieur d'une personne assise les jambes croisées à l'orientale.

avasajāmi 1, (sañj) attacher; suspendre; fixer: dṛṣṭim ses regards.

avasatha m. (vas) village. Ecole. || N. maison.
     avasathya m. école, collége.

avasara m. (sṛ) descente. Lieu où l'on se rend; lieu convenable ou propice. || Situation avantageuse. || Occasion heureuse. || Pluie, descente des eaux. Cf. saras.

[Page 56-1]

avasarga m. (sṛj) émission. || Laisser-aller; relâchement.

avasarpa m. (sṛp) espion.

avasavya a. (savya) droit.

avasāda m. (sad) épuisement; lassitude. || Découragement produit par le doute ou l'insuccès.
     avasādayāmi c. lasser; épuiser; faire périr par épuisement ou peu à peu. || Abattre. || Abaisser moralement.

avasāyāmi c. (so) achever; accomplir.
     avasāna n. (so) borne, limite. || Fin, terme. || Cessation. || Mort.
     avasāya m. fin; terminaison. || Accomplissement.
     avasita pp. fini; accompli. || Parti. || Amassé, accumulé. || Conclu; compris. || Final. || Cf. avasyāmi.

avasikta pp. d'avasiñcāmi.
     avasiktāṅga a. (aṅga) qui a le corps, les membres arrosés.

avasiñcāmi 6, (sic) mouiller, arroser: rudhireṇa de sang.

avasīdāmi avasīdāmi, avasīdhe 1 et 6, (sad) s'affaisser. || Se détruire par épuisement; périr; mourir: avasīdati rajanī la nuit s'efface.

avasupta pp. (svap) endormi.

avasṛjāmi 6, (sṛj) émettre, répandre, verser: avāsṛjas saptasindhūn tu as fait couler les Sept-Fleuves, Vd. || Jeter, surtout en bas. || Déposer, mettre. || Remettre, octroyer: jīvitam faire grâce de la vie. || Laisser partir; relâcher, rendre libre, Vd.

avaskanda m. (skand) incursion, attaque, invasion. || Camp.

avaskara m. (s euph., kṛ) chose qui doit être mise à part, en général: ordures, balayures; fiente, excréments.

avastāt adv. (sfx. stāt) séparément; derrière.

avastāra m. (stṝ) tenture déployée.

avastra a. (a priv.) sans vêtement.
     avastratā f. nudité.

avasthā f. (sthā) état, condition.
     avasthāna n. demeure, séjour, habitation.

avasyāmi 4, (so) terminer, achever, accomplir.

avasvapāmi 2, (svap) dormir.

avahanmi 2, (han) frapper; tuer; détruire.

avaharāmi 1, (hṛ) mettre bas, déposer: dhanus son are.
     avahārayāmi c. faire déposer; faire cesser un jeu, un combat, etc. -- Ps. avahārye être forcé de déposer, de payer: śulkam l'impôt.

avahasāmi 1, (has) ac. rire de, se moquer de.
     avahāsya a. dont on peut rire; risible; ridicule.
     avahāsa m. rire, plaisanterie, moquerie.

avahāra m. trève, suspension d'armes. || Sommation, invitation à cesser; cessation en général. || Apostasie. || Voleur || Requin.

avahāraka m. requin, etc.

avahālikā f. (hal) haiè, clôture entre des champs labourés.

avahita pp. d'avadadhāmi.

avahittha n. f. dissimulation.

avahela et avahelana n. (hil) affront; manque de respect.

avāk n. adv. (avāc) en bas; vers le bas. || Vers le sud.
     avākpuṣpī f. (puṣpa) anethum sowa, bot.
     avākśiras a. (śiras) qui baisse la tête.
     avāṅmukha a. (mūkha) qui baisse le visage, qui regarde en bas.

avākṣam a 1. de vah.

avāgra a. (agra) courbé, plié, incliné.

avāc, th. fort avāñc, a. (añc) tourné en bas; inférieur. || Méridional.
     avācīna a. mms.

avācya a. (vac) qu'on ne doit pas dire ou nommer.
     avācyadeśa m. (deśa) parties honteuses.

avāna a. (vāna) sec [fruit sec].

[Page 57-1]

avāpnomi 5, (āp) acquérir, obtenir; atteindre.
     avāpti f. acquisition, obtention.

avāra n. (avara) la rive prochaine.
     avārapāra m. la mer.
     avārapārīṇa a. (i) qui traverse une rivière.
     avārīṇa a. mms.

avāśya a. (vaś) non désirable.

avāsas a. (vas) nu.

avāsiṣam 1 p. sg. a 1. de ve.

avi m. bélier, mouton. -- (av protéger) couverture. Haie, clôture. -- (av manger) rat. -- (av grandir) montagne. -- (av posséder) maître. -- (av aller) air, vent. -- (av brûler) soleil. -- Lat. ovis; gr. [greek]; lith. awi; goth. avistr; angl. ewe.
     avikaḷa m. troupeau de moutons.

avikarṣa m. (kṛṣ) absence de démembrement, d'analyse, tg.

avikārya a. (kṛ) qu'on ne peut défaire, qu'on ne peut déformer.

avikṛṣṭa pp. (kṛṣ) qui ne manque pas de liaison, de connexion, d'unité, tg.

avigna m. (vij) carissa carondas, bot.

avicāra m. (car) défaut de réflexion, étourderie, imprudence.
     avicārita pp. peu considéré, mal apprécié; inconsidéré, imprudent. -- Ac. adv. inconsidérément; sans indécision, sans hésitation.

avijñeya a. (jñā) indiscernable.

avita pp. d'avāmi.

avitatha a. (a priv.) vrai; véridique. -- S. n. vérité, véracité. -- Ac. adv. sans fausseté, sans erreur, sans mensonge.

avidūra a. (a priv.) non éloigné, prochain.

avidūsa n. (avi-duh) lait de brebis.

aviddhakarṇā f. (a-vyadhkarṇa) cissampelos hexandra, bot.

avidyā f. (vid) ignorance.

avidvas a. (vid) ignorant.

[Page 57-2]

avidhipūrvaka a. (pūrva) non conforme à la règle.

avina m. (av- sfx. ina) sacrificateur; qui offre ou fait offrir un sacrifice.

avinaya m. (a priv.) violation de la discipline. || Moeurs dépravées; improbité.

avinaśyat ppr. nég. (naś) ne périssant pas.

avināśin a. (naś) impérissable.

avinīta pp. (nī) qui viole la discipline. || Qui a des moeurs dépravées. -- S. f. femme impudique ou sans foi.

avipaṭa m. (avi) vêtement de laine.

avipaścit a. (paśc) ignorant.

avibhakta pp. (bhañj) non partagé, indivis.

avimarīsa n. (avi) lait de brebis.

avimukta pp. (muc) épith. de Bénarès, que ne perdent jamais de vue ceux qui désirent le salut.

avirata a. (ram) qui ne cesse jamais; continuel, perpétuel. -- Ac. adv. sans cesse, continuellement.

avirala a. (a priv.) grossier, matériel.

avilambana et avilambita a. (lamb) vif, prompt, expéditif.

avilā f. (avi, sfx. lā) brebis.

aviveka m. (vic) absence de distinctions, d'analyse, de jugement.
     avivekhin a. (vic) qui ne sait pas faire les distinctions; qui ne sait pas analyser; superticiel.

aviśeṣa a. (śiṣ) qui n'offre pas de difference sensible. -- Ac. adv. sans différence, tout à fait. Certainement.

aviśvāsā f. (a priv.) [vache] qui fait peu de veaux.

aviṣa a. (a priv.) sans poison; non vénéneux, non vénimeux.

[Page 58-1]

aviṣa m. mer; rivière.

aviṣaya m. (a priv.) impercep. tibilité. || Absence, éloignement.

aviṣāda a. (sad) non fatigué; infatigable. || Non usé; inusable. || Impérissable.

avisoḍha n. (avi-sah) lait de brebis.

avispaṣṭa a. (a priv.) indistinct; prononcé indistinctement.

avīci m. le 8e enfer brûlant.

avīra a. (vīra) sans force, impuissant. -- S. f. femme sans mari, ni fils.

avṛkṣa a. (a priv.) sans arbres.

avṛhās m. pl. Bd. les dieux du 19e ordre.

ave 1. Cf. u.

avekṣā f. (īkṣ) attention, observation; regard porté en bas ou en arrière.

avekṣe 1, (īkṣ) regarder en arrière ou en bas. || Regarder. || Voir.

aveṇi a. (veṇi) qui n'est pas tressé. || Qui ne se mêle pas: srotaṃsi, cours d'eau qui ne se réunissent pas. -- S. n. absence de mélange; isolement; indépendance réciproque.

avediṣam a 1. de vid.

avemi 2, (i) descendre, ac. || Comprendre, concevoir, savoir.

aves. pour avets impf. de vid.

avaidika a. (veda) non vêdique.

avaidhavya a. (a priv.) exempt de veuvage; qui le fait cesser.

avocam a 2. de vāc. M Par. 116.

avoḍham a 2. de vah.

avoda a. (ava-uda) humide, mouillé.

avda m. (pour abda) nuage. || Année.

avyakta a. (a priv.) imperceptible. invisible, sombre, obscur. || Au fig. insaisissable aux sens. indiscernable. || Stupide. -- S. m. surnom de viṣṇu,  śiva, kandarpa. -- S. n. l'Invisible, l'Etre suprême; || l'âme; || la nature propre de qqn.
     avyaktādin a. (ādi) dout le commencement est insaisissable.
     avyaklamūrtin a. (mūrti) qui a une forme insaisissable.
     avyaktarāga m. (rāga) rouge-noir, aurore.

avyagra a. (a priv.) qui n'est pas ému, impassible, imperturbable. || Consterné, confus, effrayé.

avyaṅgā f. carpopogon pruriens, bot.

avyañjana m. (a priv.) animal dont les cornes ne marquent pas encore.

avyatha a. (vyath) exempt de trouble. -- S. m. serpent. -- S. f. avyathā myrobalan jaune; hibiscus mutabilis, bot.
     avyathya a. mms.

avyathi m. (vyath) Vd. cheval.

avyathiṣa m. mer. || Soleil. -- S. f. avyathiṣī terre. Minuit.

avyabhicārin a. (abhi-car) qui ne s'en va pas, qui ne s'écarte pas; constant.

avyaya a. (av-i-i) impérissable; immortel. || Econome, ménager. -- S. m. surnom de viṣṇu. || M. n. particule, mot indéclinable, tg.

avyavasāyavat a. (a priv.) négligent.

avyavahita a. (dhā) sans intervalle, contigu.

avyavāya m. (vi-ava-i) absence d'intervalle, de séparation.

avyāyata pp. (vi-ā-yam) non détaché; tenant à.

avrata a. (a priv.) Vd. sans rites, sans sacrifices, ép. des Dasyus. || Qui ne fait pas de voeux; qui les néglige.
     avratika a. mms.

. aśnave 5; p. ānaśe; pp. aśita et aṣṭa; f2. aśisye et akṣye. Dans le Vêda: aśnemi; p. ānaśus; o. aśyāma. etc.; impf. aśnavat. On y trouve aussi, à la classe 2: imp. aṣṭu; impf. āṣṭu et aṣṭa, āśāte, etc.; a 2. aśam, et a 1. akṣiṣus. Pénétrer, occuper. || Atteindre, se mettre en possession, obtenir: svargam le ciel, amṛtatvam l'immortalité, dīrghamāyus une longue vie. || Parvenir à, ac. || Accueillir: vratam un voeu.

. aśnāmi 9; p. āśa; pp. aśita; a 1. aśiṣam. Manger. || Goûter; jouir de, ac.: amṛtam aśnate il se nourrit d'ambroisie. || Acquérir, atteindre: karmaphalam le fruit d une action. [Ce verbe, qui est aussi de la 4e classe dans les épiques, confond souvent sa signification avec celle de , aśnave 5.) Cf. ad; lat. esca; gr. [greek].

aśakta a. (śak) impuissant; incapable; inhabile. || Impossible: draṣṭum aśakta qui ne peut pas être fait. || Gr. [greek].

aśatru a. (a priv.) sans ennemis. -- S. m. surnom de la Lune [qui écarte les ennemis].

aśana n. (aś) aliment. -- M. terminalia alata tomentosa. -- En compos. qui mange: hulāśana qui consomme l offrande, c-à-d. le feu.
     aśanaparṇī f. espèce de plante.
     aśanāyā f. faim.
     aśanāyāmi dénomin. avoir faim. -- Pp. aśanāyita affamé.

aśani m. f. (aś) foudre.

aśama m. (śam) manque de repos, inquiétude.

aśarman a. (a priv.) malheureux, affligé. -- S. n. peine, affliction.

aśas a. (śaṃs) Vd. qui n'honore pas les dieux.

aśasta pp. nég. (śaṃs) non estimé, non considéré. || Infortuné; qui n'a pas la chance.

aśastra a. (a priv.) désarmé, sans armes.

aśāna 2p. sg. imp. de 9.

aśānta pp. nég. (śam) privé de calme, agité.

aśāśāmi et aśāśyāmi, aug. de . Manger beaucoup, avec avidité.

aśāstravihita pp. (vi; dhā) non établi par les śāstras.

aśita pp. d', mangé.
     aśitavya p. qui doit ou peut être mangé; alimentaire, comestible.

[Page 59-2]

aśitra m. voleur.

aśira m. (aś) m à m. mangeur: feu, Soleil, râxasa. || F. aśirā, râxasî.

aśiraska a. (śiras) sans tête; décapité. || Gr. [greek].

aśiśvī f. (śiśu) femme sans enfants.
     aśiśvikā f. mms.

aśiṣṭa 2 p. pl. impf. de śās.

aśīla n. (śīla) improbité; mauvaises moeurs; bassesse, infamie.

aśuci a. (śuci) impur.

aśubha a. (śubha) méchant; vicieux; coupable. || Malheureux. || Funeste. -- S. n. le mal; le malheur.

aśunya a. (a priv.) sans vide, plein; complet, entier. || Universel. || Ac. adv. entierement, tout à fait; sans laisser de vide.

aśuśruṣu a. (śru) qui ne veut pas entendre.

aśṛta pp. nég. (śrā) non cuit. || Non mûr, vert.

aśerata 3p. pl. impf. de śī.

aśeṣa a. (a priv.) sans reste; entier, tout entier. -- L. adv. aśeṣeṇa entièrement.
     aśeṣatas adv. entièrement, tout à fait.

aśaikṣa a. (a priv.) Bd. qui n'est plus éleve; qui est maitre, et même arhat.

aśoka a. (a priv.) sans douleur, sans chagrin; gai, joyeux, content. || Qui écarte la douleur. -- S. m. jonesia aśôka, bot. -- N. vif-argent. -- Np. m. d'un célèbre roi buddhiste.
     aśokarohiṇī f. la plante nommée aussi kaḷuka.
     aśokāri m. (ari) nauclea cadamba, bot.

aśoca m. (śuc) contentement.
     aśocya pf. qu'il ne faut pas pleurer.

aśoṣya pf. (śuṣ) qui ne peut être séché.

aśauca n. (śuci) impureté.

aśnītapibatīyāmi dénomin. (aś-pā) je dis: mangez, buvez.

[Page 60-1]

aśma m. et aśman m. pierre; roc; montagne. || Vd. au fig. montagne céleste, nuage.
     aśmagarbha m. (garbha foetus) émeraude, diamant. Gr. [greek]; cf. marakata.
     aśmaja n. (jan) craie rouge, sanguine.
     aśmadāraṇa m. (dṝ) pince ou barre de fer pour briser les pierres.

aśman m. Cf. aśma. || Gr [greek].

aśmanta n. (aśman) âtre, foyer; fournaise. || Champ, plaine. || Mort.
     aśmantaka n. âtre, foyer. || Tonnelle de jasmin. || Oxalis, bot.

aśmapuṣpa n. styrax benzoin, bot.

aśmabhid m. (bhid) plectranthus scutellaroïdes, bot.
     aśmābheda m. mms.

aśmamāla m. (māla) mortier de pierre.

aśmayoni m. (yoni) émeraude.

aśmara a. (aśma) de pierre, de la nature des pierres; qui se rapporte aux pierres et aux rochers.
     aśmarī f. gravelle; pierre vésicale.
     aśmarīghna m. (han détruire) tapia cratoeva, bot.
     aśmarīhara m. (hṛ) terminalia alata glabra, bot.

aśmasāra m. n. (sāra moelle) fer.

aśmīra m. n. comme aśmarī, gravelle, pierre, calcul.

aśra n. larme; goutte de sang. Cf. aśru.

aśraddhadhāna a. (dhā) qui n'a pas de foi, incrédule.

aśrānta pp. nég. (śram) sans repos; sans relâche, continuel.

aśri f. la pointe de l'épée; le tranchant du glaive. || Lat. acies.?.

aśru n. larme. Gr. [greek]; lat. lacryma. [aśru est probablement abrégé de l'inusité daśru.]

aśruti f. (a priv.) manque d'audition, le fait de ne pas entendre ou de n'être pas entendu.

[Page 60-2]

aśrupūrṇākula a. (ākula) troublé et plein de larmes, en parlant des yeux.

aśreyas n. (a priv. śrī) infortune.

aśrotriya a. (a priv.) qui ne connait pas le sens du Vêda. Cf. śruli.

aśrauṣam 1p. sg. a 1. de śru.

aśleṣā f. (śleṣa) 9e astérisme lunaire.
     aśleṣābhava m. (bhū) surnom de ketu.
     aśleṣābhū m. mms.

aśva m. cheval. -- aśvā f. jument. -- aśvau du. cheval et jument. [D'une racine perdue aller, gr. [greek]] Zd. aspa; lith. aszwa; lat. equus; gr. [greek]. || Cf. arvan.
     aśvakarṇa m. (karṇa) shorea robusta, bot.
     aśvakinī f. 1er astérisme lunaire.
     aśvakhurī f. (khura) clitoria ternatea, bot.
     aśvagandhā f. (gandh) physalis flexuosa, bot.
     aśvagoyuga n. (go-yuj) paire de chevaux.
     aśvagoṣṭha n. (g-sthā) écurie de chevaux.
     aśvaghna m. (han) nerium odorum, bot.

aśvatara m. (tṝ) mulet. -- F. aśvatarā mule.

aśvattha m. ficus religiosa, bot.
     aśvatthaguha a. (guh) Vd. qui se cache dans l'aśvattha, ép. du feu. -- aśvatthaguhā f. Vd. la cachette de l'aśvattha.
     aśvatthāman m. np. du fils de droṇa.

aśvanta n. fin, limite. || Mort. || Champ.

aśvapṛṣṭha n. dos de cheval: aśvapṛṣṭhe l. à cheval.

aśvabāla m. saccharum spontaneum, bot.

aśvamahiṣikā f. (mahiṣa) inimitié du cheval et du buffle.

aśvamāra m. (mṛ) nerium odorum, laurier-rose, bot.

aśvamukha m. (mukha) hippocéphale, Kinnara.

aśvamedha m. (medh) sacrifice du cheval, une des plus anciennes cérémonies âryennes.
     aśvamedhika et aśvamedhīya m. le cheval du sacrifice.

aśvayuj f. 1er astérisme lunaire. Cf. aśvakinī et aśvinī.

aśvarakṣa m. (rakṣ) palefrenier.

aśvalāla m. (lālā) esp. de serpent.

aśvavaḍavau du. cheval et jument. -- Au pl. chevaux et juments.

aśvavaha m. (vah) cavalier.

aśvavāra m. (vṛ) éleveur de chevaux. Cavalier.
     aśvavāraṇa m. bos gavaeus, variété du boeuf.

aśvavid a. (vid) qui connaît les chevaux; bon cavalier.

aśvaśālā f. écurie.

aśvaśṛgālikā f. (śṛgāla) inimitié du cheval et du chakal.

aśvasyāmi dénomin. (aśva) désirer le cheval, l'étalon.

aśvāyāmi dénomin. (aśva) désirer des chevaux.

aśvāri m. (ari) buffle.

aśvāroha a. (ā-ruh) porté sur un cheval. -- S. m. un cavalier. -- S. f. physalis flexuosa. cf. aśvagandhā.

aśvin m. cavalier. -- Du. aśvinau, les deux Cavaliers célestes, fils de Sûrya; ils répondent à Castor et Pollux.
     aśvinī f. 1er astérisme lunaire. || La mère des Aśvins.

aśvīya et aśvya a. (aśva) de cheval; qui se rapporte au cheval.

aṣ, même racine que as.

aṣaḍakṣīṇa m. (ṣaṣ-akṣi) m à m. ce qui n'est pas vu par six yeux, c-à-d. un secret entre quatre yeux, un tête-à-tête.

aṣāḍha m. nom d'un mois, juinjuillet.
     aṣāḍhaka m. mms. Cf. āṣāḍha.

aṣṭaka m. (aṣṭan) les divisions du Rig-Vêda en huit parties. -- F. aṣṭakā, le 8e jour de la lune consacré aux Pitris; la cérémonie elle-même.

aṣṭakarṇa m. (karṇa) le dieu aux 8 oreilles, c-à-d. aux 4 têtes, Brahmâ.

aṣṭakāṅga m. (aṅga) table de jeu de dés.

aṣṭaguṇāśraya a. (guṇa-āśri) doué des huit qualités.

aṣṭataya n. (aṣṭan) une huitaine; huit réunis.

aṣṭadhā adv. en huit parties.

aṣṭan a. huit. M Par. 51. || Gr. [greek]; lat. octo; goth. ohtau; lith. asztuni; germ. acht; angl. eight; franç. huit.
     aṣṭapada m. stance vêdique de huit padas.
     aṣṭapāda m. la bête à huit pattes, l'araignée.
     aṣṭama a. huitième. -- S. f. aṣṭamī le 8e jour de la quinzaine.
     aṣṭamaṅgala m. cheval qui a les huit maṅgalas ou marques blancnes favorables.
     aṣṭamūrti m. (mūrti) le dieu aux huit formes, Śiva.
     aṣṭavarga m. les-huit-médicaments, t. de médecine.
     aṣṭaśravas m. (śru) le dieu aux 8 oreilles, Brahmâ.
     aṣṭākapāla m. beurre clarifié, offrande présentée dans huit vases.
     aṣṭāyga n. (aṅga) les huit parties du corps: front, yeux, seins, dos et mains, ou d'autres.
     aṣṭādaśa a. dix-huitième.
     aṣṭādaśan a. dix-huit.
     aṣṭāpada m. n. étoffe à carreaux pour damier ou échiquier. || Or. -- S. m. la bête à huit pieds, l'araignée. || Surnom de śarabha. || Le mont kailāsa. -- S. f. aṣṭāpadī, Vd. invocation à huit pieds, hymne. || Jasmin sauvage.

aṣṭhi f. pépin, noyau, amande.

aṣṭhīvat m. n. (aṣṭhi) rotule, articulation du genou.

as. asāmi et ase; p. āsa et āse; pp. asita. Aller. || Briller. || Prendre. [Ce verbe est surtout usité en composition.]

as. asmi 2; o. syām; imp. asāni, edhi, astu; impf. āsam; p. āsa; ppr. sat. [Les autres temps manquent.] Etre, exister. || Etre, verbe auxiliaire: aśakto'smi je suis incapable. || Etre, se trouver qq. part; être présent, avec le l. || Appartenir à qqn. g.: kasyā'sti à qui est-il? || Etre l'auteur de qqc. d. || Gr. [greek] ([greek]); lat. esse; lith. esmi; germ. ist.

as. asyāmi 4; p. āsa; pp. asita. P. asye; a 1. āsi. Jeter, lancer, ac. de la ch., d. ou l. de la pers. || Rejeter, repousser, ôter, détruire: śramam la fatigue.

asakṛt adv. (a priv.) plusieurs fois.

asakta pp. nég. (sañj) détaché, affranchi de tout ce qui émeut la sensibilité.

asakti f. détachement; abnégation.

asaṅkhyāta pp. (khyā) non compté.
     asaṅkhyeya a. innombrable.

asaṅga m. (sañj) détachement; abnégation.

asajjana m. (a-sat-jana) méchant homme, malhonnête homme.

asat ppr. nég. (as 2) qui n'est pas. || Qui n'est pas bon; qui n'est pas bien. -- S. n. le non-être, [greek]; le mal métaphysique; le mal moral.
     asatīsuta m. (su) fils d'une mauvaise femme, bâtard.
     asatkṛta n. (kṛ) méfait, péché, faute; délit, crime.
     asatpatha m. mauvais chemin.
     asadadhyetṛ m. (adhyemi) qui fait de mauvaises lectures.
     asadgraha m. (grah) prise injuste; caprice.

asat pour asast, impf. de sas.

asatya a. (a priv.) faux.

asan pour asañj, th. de asṛj, sang. || Lat. sanguis.

asana m. terminalia alata tomentosa, bot. Cf. aśana.
     asanaparṇī f. marsilea quadrifolia, bot.

asana n. (as 4) action de jeter.

asandigdha a. (dih) non confus, clair.

asandhija a. (sandhi-jan) non produit par le sandhi, tg.

[Page 62-2]

asannaddha pp. nég. (a-sam-nah) non cuirassé, non préparé au combat. || Affectant des connaissances qu'il n'a pas.

asannyasta pp. nég. qui ne pratique pas le renoncement. Cf. sannyāsa.

asama a. (sama) qui n'a pas son pareil, incomparable. -- S. m. l'Incomparable, le Buddha.

asamañjasa n. (a priv.) différence, non-conformité.

asamartha a. (a priv.) impropre, incapable, inhabile, impuissant.

asamāti a. (sama) Vd. qui n'a point son semblable, incomparable.

asamānakāraṇa a. (asama-kṛ) qui n'a pas la même cause.

asamāpta pp. nég. (a-sam-āp) non atteint; non terminé; incomplet.

asamīkṣyakārin a. (īkṣkṛ) qui agit inconsidérément.

asambaddha a. (bandh) qui n'a pas de lien dans ses idées; sans lien, sans suite, en parlant du raisonnement; absurde.

asambādha a. (bādh, vādh) non occupé, vide, libre.

asammata a. (man) qui diffère de sentiment, de pensée.

asammūḍha a. (muh) non agité, calme.

asammoha m. (muh) absence de trouble; quiétude; certitude.

asamyatātman a. (yamātman) qui ne s'est pas dompté.

asaru m. conyza lacera, bot.

asavas m. pl. de l'inusité asu, souffle, haleine; respiration; vie. Cf. an. Gr. [greek].

asahana a. (sah) intolérant; jaloux.

asahya a. (sah) intolérable.

asaṃśayam adv. (a priv.) sans doute, certainement, assurément.

[Page 63-1]

asaṃsakta pp. nég. (sañj) non joint ensemble, désuni.

asaṃsiddha pp. nég. (sidh) inachevé, incomplet.

asaṃhita a. non vêdique, non contenu dans la saṃhitā du Rig-Vêda.

asādhu a. (sādhu) mauvais; bas, vil.

asādhya a. (sādhya) incurable.

asāni pl. de asṛj.

asāndra a. (a priv.) non épais, clair, à jour.

asāmpratam adv. (a priv.) improprement; à contre-temps.

asāra a. (sāra) sans moelle. || Sans force, sans énergie.

asi m. (as 4) épée, glaive. || Lat. ensis.

asika n. le creux entre la lèvre et le menton.

asiknī f. (sic filtrer) Vd. la libation du matin. || Vd. l'Acésinès, affluent de l'Indus, auj. le Chenab. || Servante de gynécée, appelée aussi asiknikā f.

asigaṇḍa m. petit coussin.

asita a. (sita) noir. || La quinzaine obscure de la lunaison. || Nom de la planète de Saturne. || Bd. nom d'un roi ou d'un rishi. -- S. f. asitā, indigotier.

asidaṃṣṭra m. et asidaṃṣṭraka m. (asi) qui a pour dents des épées, ép. du Makara.

asiddhi f. (siddhi) insuccès; revers.

asidhāva m. et asidhāvaka m. (dhāv) polisseur d'épées.

asidhenu f. et asidhenukā f. couteau; cf. asiputrī.

asipatra m. (patra) m à m. feuille-en-glaive; c-à-d. canne à sucre. || N. gaîne, fourreau.
     asipatravana n. (vana) un des enfers.

asipucchaka m. (puccha queue) delphinus gangeticus ou marsouin du Gange.

[Page 63-2]

asiputrī f. et asiputrikā f. (putra) couteau.

asimeda m. (medas) mimosa fétide, bot.

asiheti m. (heti) soldat armé d'une épée.

asu m. pl. Cf asavas. Les cinq principes de la vie, les cinq formes du souffle vital.

asu n. le coeur comme siége des affections; réflexion, méditation, pensée.

asukha n. (a priv.) manque de joie, douleur, chagrin, tristesse, souci.

asutṛp a. (a-su-tṛp) Vd. difficile à rassasier. -- (asu-tṛp) Vd. mangeur de vie, mangeur de chair; ép. des Dasyus.

asudhāraṇa n. (dhṛ) vie, existence.

asura a. (asu) qui donne ou qui possède la vie [ép. de tout objet sacré et de toute divinité dans le Vêda]: divo asura asura du ciel, savitṛ. -- S. m. les Asuras ou ennemis des Dêvas: ils sont nés de Diti et de Kaśyapa. || Zd. Ahura, Ahuramazda; gr. 'O[greek] Ormuzd.
     asurī nuit. || Sinapis ramosa, bot. || Np. des épouses des Asuras.
     asuratva n. qualité d'asura, vertu vivifiante, Vd.
     asuraripu m. (ripu) l'ennemi des Asuras, viṣṇu.
     asurāhva n. (āvhā) métal de cloche, dont le son écarte les Asuras.
     asurya n. mms. que asuratva, Vd.

asuhṛd m. (a priv.) ennemi.

asūy. asūyāmi 1, renier; maudire; injurier, exécrer, avoir en horreur.
     asūyana n. et asūyā f. reniement; outrage; malédiction.
     asūyu a. qui renie; qui maudit, qui outrage, qui s'indigne.

asūryampaśya a. (sūrya,  paś) qui ne voit pas le soleil. || Au f. femme soustraite aux rayons du jour, toujours cloîtrée dans le gynécée.

asṛkkara m. (asṛj-kṛ) ce qui fait le sang, chyle, sérum, lymphe, anat.

[Page 64-1]

asṛkpa m. (pā) [buveur de sang] rākṣasa, piśāca.

asṛgdharā, ou aśṛgdhārā f. (dhṛ) peau [qui retient le sang].

asṛj n. sang. Cf. asan, asāni. I. asṛñji.
     asṛpāṭa m. f. (pat) ruisseau de sang; effusion de sang. || Circulation du sang. || Lieu occupé par le sang qui circule.

asṛṣṭānna a. (sṛj, anna) qui ne distribue pas d'aliments; où l'on n'en distribue pas.

asau m. f.; adas n. celui-là. M Par. 54.

asaumya a. (a priv.) désagréable.

asta n. (as 1) coucher du soleil. || Disparition, fin; mort. || M. np. montagne située à l'ouest derrière laquelle se couchait le soleil.
     astaka m. disparition finale, béatitude finale.

astamatī f. hedysarum gangeticum, bot.

astāgha a. très-profond. Cf. asthāga.

astācala m. (acala) le mont Asta.

astādri m. mms. (adri).

asti 3p. sg. pr. ind. de asmi, prise absolument pour signifier: existence, présence.
     astimat a. riche, opulent.

astu 3p. sg. imp. de asmi. Soit!

astṛ m. (as 4) celui qui jette un filet, qui lance une flèche, etc.

astyāna n. (styai) reproche, blâme.

astra n. (as 4) tout projectile de guerre: trait, flèche, etc. || Arme, en général; arc.
     astrahaṇṭaka m. flèche.
     astrajiva m. guerrier, qui vit de ses flèches (jīv).
     astramārja m. (mṛj) polisseur d'armes, armurier.
     astravidvas a. (vid) qui a la science des armes.
     astravid a. mms.
     astralāghava n. (laghu) légéreté ou adresse à se servir des armes.
     astraśikṣā f. (śikṣā) science des armes; art ou exercice militaire.
     astrahetus a. (hetu) qui a pour but ou pour cause les armes, les exercices militaires.

asthāga a. très-profond. Cf. astāgha. On dit aussi asthāgha, asthāna et asthāra dans le même sens; (? a-sthā: c-à-d. sans fond).

asthi n. os. || Gr. [greek]; lat. os, ossis. || M Par. 109.
     asthikṛt m. (kṛ) moelle.
     asthituṇḍa m. f. (tuṇḍa bec) oiseau.
     asthidhanvan m. (dhanus) surnom de Śiva.
     asthipañjara m. (pañjara cage) squelette.
     asthibhakṣa m. (bhakṣ) et asthibhuj m. (bhuj) le mangeur d'os, le chien.
     asthimālin m. (mālā collier) surnom de Śiva.

asthira a. (sthā) instable, sans fermeté; mobile, inconstant.

asthisaṃhāra m. heliotropium indicum, bot.

asthnā i.; asthnus ab. g.; de asthi.

asnā i. de asṛj.

asphuṭa a. (sphuṭ) non séparé, indistinct.

asmat ab. pl. de aham. M Par. Par. 59 60. Ce mot s'emploie qqf. emphatiquement pour mat, comme en français nous pour moi. -- asmattas, mms. que asmat. -- Gr. éolien [greek], etc.
     asmadīya a. nôtre, notre. M Par. 64.
     asmadvidha a. (vidhā) qui me ou qui nous ressemble; mon ou notre égal.
     asmayu a. (yu) uni à moi ou à nous; qui m'aime ou qui nous aime.
     asmādṛś a. (dṛś) tel que nous.

asmanta n. âtre, fourneau. Cf. aśmanta.

asmān ac. pl.; asmin 1. sg.; asmai d. sg. de ayam. M Par. 53.

asyām 1. f. sg.; asyās g. f. sg.; asyai d. f. sg. de ayam. M Par. 53.

asra n. sang. Cf. asṛj et asan. -- asra n. larme. Cf. aśru et asru.
     asrapa a. (pā) buveur de sang. F. sangsue.

asra m. poil, crin. || Extrémité, angle.

asrāye dénomin. (asra) pleurer.

[Page 65-1]

asru n. larme. Cf. asra.

asvacchanda a. (sva, chanda) qui n'a pas de volonté à soi, docile, obéissant.

asvatantra a. (sva, tantra) qui n'a pas de règle à soi; dépendant; obéissant, docile.

asvapna a. (svap) qui ne dort pas, privé de sommeil. -- S. m. un dieu. || Lat. insomnis; gr. [greek].

asvara a. (svara) qui a une voix faible ou désagréable.

asvadhyāya a. (su, adhyāya) qui n'a pas bien fait les lectures, qui n'a pas bien étudié le Vêda.

asvargya a. (svarga) qui éloigne du ciel.

asvastha a. (sva, sthā) qui ne se soutient pas; mal portant; infirme.
     asvasthatā f. manque de stabilité. || Infirmité, maladie. || Cf. gr. [greek].

ah. Cette racine ne produit en sanscrit que le p. āha il a dit, āttha tu as dit, āhus ils ont dit, āhathus vous deux avez dit, āhatus tous deux ont dit. M Par. 116. || āhus signifie souvent: on a dit, on dit. || Lat. aio, aiunt; nego peut être composé de ne (na) et de ego, le même que aio, et qui représente exactement la racine ah.

aha, Vd. à la fin des composés, pour ahan jour: ekāham pendant un jour, pratyaham tous les jours.

aha indéc. aha! interjection.

ahata pp. nég. (han) non blessé. || Non usé, neuf, en parlant des vêtements, etc.

ahan m. jour. Cf. ahar, ahas. M Par. 112.

ahan pour ahans, ahant, impf. de han. M Par. 94.

aham je, moi. M Par. 59. || Lat. ego; gr. [greek]; germ. ich; breton, am.
     ahaṅkāra m. (kṛ) le moi. || Egoïsme, amour-propre; orgueil.
     ahaṅkṛta a. (kṛ) égoïste; vaniteux, orgueilleux.
     ahaṅkṛti f. (kṛ) égoïsme, vanité, orgueil.
     ahamahamikā f. la vanité qui répète toujours moi.
     ahampūrvikā f. le sentiment qui nous fait nous mettre en avant, émulation, orgueil.
     ahammati f. (man) la pensée de soi-même [opposée à la méditation divine et à l'extase].
     ahamyu a. (sfx. yu) égoïste, vaniteux, orgueilleux.

ahar n. jour: ahar ye brahmano vidus ceux qui connaissent le jour de Brahmâ.
     aharāgama m. (ā-gam) approche du jour.
     ahargaṇa m. (gaṇa) mois.
     aharniśam adv. (niśā) jour et nuit.
     aharpati m. le maître du jour, le Soleil.
     aharbāndhava m. le parent du jour, le Soleil.
     aharmaṇi m. le joyau du jour, le Soleil.
     aharmukha n. la face du jour, l'Aurore.

ahalya a. (hal) inculte, non labouré. -- S. f. ahalyā np. personnification de la terre non cultivée, Ahalyâ.

ahas m. jour. M Par. 112. Gr. [greek]; éolien  [greek].
     ahaskara m. (kṛ) l'auteur du jour, le Soleil.

ahaha! interjection. -- ahahā, mms.

ahārya a. (hṛ) qu'on ne peut enlever. -- S. m. montagne.

ahi m. (aṃh) serpent. || Vd. le nuage personnifié, Ahi. || Surnom de Râhu. || Voyageur. || Gr. [greek]; lat. anguis.
     ahikā f. bombax heptaphyllum, cotonnier.
     ahikānta m. (kam) vent [aimé des serpents].
     ahicchatra m. (chatra) esp. de plante; cf. meṣaśṛṅgī.
     ahijit m. (ji) le vainqueur d'Ahi, Indra.
     ahituṇḍika m. (tuṇḍ) preneur ou montreur de serpents, charlatan, jongleur.
     ahidviṣ m. (dviṣ) paon; ichneumon, mangouste. || Indra; Crishna.
     ahinakulikā f. (nakula) haine instinctive de l'ichneumon et du serpent.
     ahiputraka m. (putra) esp. de long bateau.
     ahibradhna m. surnom des Rudras, de Śiva.
     ahibhaya n. (bhī) m à m. crainte qu'il n'y ait un serpent caché, c-à-d. soupçon, défiance.
     ahibhuj m. (bhuj manger) paon; garuḍa.
     ahīraṇi m. esp. de serpent, peut-être l'amphisbène.

ahita a. (hita) méchant, malveillant; ennemi. -- S. n. chose malfaisante; nourriture malsaine.

ahiṃsā f. absence de haine; douceur, bienveillance.

ahe! indéc. interjection.

aheru f. asparagus racemosus, bot.

ahaituka a. (hetu) sans principes; sans cause, qui est l'effet du hasard.

aho! interjection. || Lat. eheu!

ahorātra m. (ahas, rātra) un jour et une nuit, un nycthémère, d'un lever du soleil à l'autre.

ahovata! interjection.

ahosvit! interj. Où donc? Est-ce que par hasard?

ahnā i. de ahan, jour.

ahnāya adv. vite, subitement.

ahrīka m. (a priv.) mendiant buddhiste.

ahvalā f. semecarpus anacardium, bot.

aṃś ou aṃs. aṃśayāmi 10. Diviser, partager. -- On dit aussi aṃśāpayāmi, au c.

aṃśa m. (aṃś) partie; portion. || Vd. une des 21 virāt de la gâyatrî. || Epaule. Cf. aṃsa. Lat. axilla; ancien germ. ahsala.
     aṃśala a. vigoureux, robuste.
     aṃśaka m. copartageant; cohéritier.

aṃśu m. (aṃś) morceau, petite portion; || bout de fil. || Rayon de lumiére; || lumiére; || soleil; || éclat, ornement, parure.

[Page 66-2]

aṃśuka n. vêtement léger de la partie supérieure du corps (? aṃśa épaule).

aṃśudhara m. (dhṛ) le soleil radieux.

aṃśumat a. (sfx. mat) radieux; perçant. -- S. m. le soleil radieux. -- F. aṃśumatī hedysarum gangeticum, bot.
     aṃśumatphalā f. bananier, musa sapientum, bot.

aṃśumālin m. (mālā) m à m. qui a une guirlande de rayons, c-à-d. le soleil.

aṃśula m. np. d'un Muni.

aṃśuhasta m. (hasta) m à m. qui a pour mains des rayons, c-à-d. le soleil.

aṃs. Cf. aṃś.

aṃsa m. Cf. aṃśa. -- aṃsala, cf. aṃśala.
     aṃsakūṭa m. (kūṭa bosse) bosse entre les épaules du boeuf indien.

aṃh. aṃhe 1; parf. ānaṃhe; pp. aṃhita. Aller; aller à, aborder. || Commencer, entreprendre. || Cf. aṅgh. Gr. [greek].
     aṃhayāmi 10, dire, parler; briller.

aṃhati f. et aṃhatī f. (aṃh) don, présent. -- Mal, maladie.

aṃhas n. péché; crime. Cf. aṅghas.

aṃhiti f. comme aṃhati.

aṃhri m. (aṃh) pied. || Au fig. pied d'un arbre.
     aṃhripa m. (pā) m à m. qui boit par le pied: arbre.
     aṃhriskandha m. m à m. l'épaule du pied, le talon.

ā

[Page 67-1]

ā, 2e lettre de l'alphabet. Elle est égale à deux a.

ā (pfx.) à, vers: āgacchāmi je vais à. || Avec l'ab. et qqf. l'ac., jusque, en decà: āsamudrāt jusqu'à la mer. || Avec les mots qui expriment les couleurs et généralement les quantités, ā signifie aussi en deśà, tirant sur: nīla bleu, ānīla bleuâtre. || Avec les mots qui expriment le mouvement, ā prend souvent un sens réfléchi: karṣāmi tirer, ākarṣāmi tirer à soi, attirer. || Cf. l'[greek] grec dans [greek] venant de [greek], etc.

āka p. de ak.

ākampe 1, (kamp) trembler, s'agiter. -- Pp. ākampita.

ākara m. (kṛ) mine, minière. || Au fig. foule, multitude.

ākarṣa m. (kṛṣ) action de tirer à soi, d'attirer. || Action de tirer de l'arc; de tirer, dans un jeu de hasard, comme de jeter les dés. || Table à jeu. || Au fig. sens, organe des sens. || Attraction, t. de physique.
     ākarṣaka m. aimant; barreau aimanté.
     ākarṣaṇa n. action de tirer à soi; attraction; soustraction.
     ākarṣāmi 1, tirer à soi, attirer; entraîner, emporter; et les autres sens d'ākarṣa.

ākalayāmi 10, (kal) agiter, ébranler. || Au fig. agiter dans son esprit, supputer, calculer, compter. || Gr. [greek].
     ākalana n. agitation; || ordint. compte, calcul. || Combinaison de moyens; désir.

ākalpa m. (kḷp) toute addition d'une chose à une autre, au physique et au moral: augmentation, perfectionnement; décoration, ornement; inquiétude; maladie.
     ākalpaka m. addition; noeud, jointure. || Ténèbres accumulées. || Manque, regret; || affaiblissement ou défaut d'un organe des sens.

ākaṣa m. (kaṣ) pierre de touche.

[Page 67-2]

ākāṅkṣāmi 1, (kāṅkṣ) désirer.
     ākāṅkṣā f. désir; regret.

ākāya m. bûcher funèbre. || Demeure, habitation.

ākāra m. (kṛ) signe, indice. || Mine, figure, expression du visage. || Sécurité, tranquillité d'esprit. || La lettre ā.
     ākāragupti f. (gup) dissimulation.
     ākāragopana n. mms.
     ākāravat a. qui a de la mine, beau.
     ākāraṇa n. f. appel en justice; sommation.

ākālika a. (ā-kāla) temporaire, momentané. -- S. f. ākālikī éclair. -- (a priv. kāla) hors de son temps, inopportun.

ākāśa m. (kāś) l'éther, le ciel lumineux, l'air transparent.
     ākāśamūlī f. (mūla) pistia stragula, bot.
     ākāśānantya n. (an-anta) l'infinité de l'espace.

ākirāmi 6, (kṝ) emplir. -- Pp. ākīrṇa rempli, plein; || où tout est pêle-mêle.

ākīm adv. Vd. auprès. Avec l'ab. près de.

ākula a. (kul) agité, trouble; confondu; confus. || Au fig. troublé, perplexe.
     ākulita pp. de kul, pfx. ā; cf. ākolāmi.

ākūta n. (kū) indication; projet, but, fin, intention.

ākṛti f. (kṛ) conformation, forme, figure. || Genre, espèce.

ākṛṣṭi f. (kṛṣ) action de tirer à soi; attraction. Cf. ākarṣa.

ākenipas a. Vd. instruit.

ākolāmi 1, (kul) troubler.

[Page 68-1]

ākranda m. (krand) cri de douleur; cri pour appeler. || Son, bruit. || Tumulte du combat; combat. || Acte de violence accompagné de cris ou de tumulte. || La personne que l'on appelle à son secours: un ami, un frère, un patron, un roi.

ākrandāmi 1, (krand) crier; appeler en criant; demander du secours à grands cris.

ākrama m. arrivée, approche. || L'action de parvenir à, de s'élever à.

ākrāmāmi 1, (kram) aller vers, s'approcher de; parvenir à; s'élever à. -- Pp. ākrānta dont on s'est approché; auquel on est parvenu; atteint, gravi, surmonté.

ākrīḍa m. (krīḍ) jardin royal; jardin public; jardin.

ākrośa m. et ākrośana n. (kruś) injure; malédiction; jurement.
     ākrośāmi 1, injurier; maudire; proférer des jurements.

ākṣārayāmi c. (kṣar) accuser, ordint. accuser faussement, calomnier.
     ākṣāraṇa n. et ākṣāraṇā f. imputation, calomnie; surtout accusation d'adultère.

ākṣipāmi 6, (kṣip) jeter à terre; lancer vers; lancer.
     ākṣepa m. action de lancer vers, de lancer une flèche ou tout autre projectile. || Jet, trajectoire. || Addition vocale ou consonnante au son simple de la syllabe accentuée, tg.
     ākṣepayāmi c. faire jeter; faire lancer. || Rejeter, mépriser, dédaigner.
     ākṣepaka m. accusateur, calomniateur. || Prostration; maladie. || Flatuosité, vents, t. de méd.

ākṣīva m. moringa guilandina et hyperanthera, bot. Cf. akṣiva et akṣīva.

ākṣoṭa ou ākṣoḍa m. esp. de pilu ou de noyer.

ākhaṇḍala m. (khaṇḍ) surnom d'Indra, le briseur-de-nuages.

ākhanika m. (khan) fouisseur, faiseur de trous. || Rat. || Porc. || Voleur. || Cf. ākhu.

ākhāta m. n. (khan) creux où les eaux se rassemblent; étang, bassin, mare.

ākhu m. rat; souris. Cf. ākhanika.
     ākhukarṇī f. (kharṇa) salvinia cucullata, bot.
     ākhuga m. (gam) gaṇeśa, monté sur un rat.
     ākhubhuj m. (bhuj) le mangeur de rats, le chat.
     ākhuparṇī f. comme ākhukarṇī.
     ākhuratha m. (ratha) gaṇeśa, qui a pour véhicule un rat.
     ākhuviṣahā f. (viṣa, han) esp. d'herbe.

ākheṭa et ākheṭaka m. (khiṭ) chasse.
     ākheṭika m. chien de chasse.

ākhyāmi 2, (khyā) dire; énoncer; exposer; nommer; || rappeler à la mémoire; raconter, célébrer.
     ākhyā f. nom, appellation.
     ākhyāta n. le verbe, tg.
     ākhyāna n. discours; narration; histoire épique.
     ākhyāyin a. narrateur; qui raconte.
     ākhyāyikā f. récit, histoire.

āga p. de ag.

āgacchāmi 1, (gam) arriver; aller vers; aborder. -- Pp. āgata; || n. ce qui est arrivé, évènement, accident: sv āgatam te tu es le bienvenu.
     āgatakṣobha a. (kṣubh) troublé, perplexe.

āgatha, vd. pour āgacchatha.

āgantu, vd. pour āgacchatu.

āgantu m. (gam) celui qui arrive, hôte, étranger.
     āgantuka a. accidentel, adventice. -- S. m. comme āgantu.

āgama a. qui arrive; qui parvient à. -- S. m. (gam) arrivée; approche. || Action d'atteindre, de parvenir à qqn. ou à qqc. || Moyen de parvenir à qqc., abord, accès. || Addition ou insertion d'une syllabe, etc., tg. || Titre légal de propriété. || Bd. les 4 âgamas ou Recueils de la Loi.
     āgamana n. mms. que āgama.
     āgamanatas adv. à cause de l'arrivée.
     āgamanīta pp. lu, étudié, examiné.
     āgamāpāyin a. (apa, ayin de i) qui va et vient, changeant, variable.

āgalita pp. (gal) accablé. fatigué, languissant.

āgas n. (ag, aj, aṅg) péché, faute. Gr. [greek].

āgahi imp. vd. pour āgaccha.

āgādha a. (gādh) creux, profond.

āgāntu m. comme āgantu m.

[Page 69-1]

āgāmin a. qui arrive, qui arrivera. -- S. m. (gam) Bd. sakṛd āgāmin qui doit revenir une fois à la vie, 2d degré de l'ârya.

āgāra n. (gṝ) maison; asile; réceptacle: devatāgāra sanctuaire des dieux, demeure des dieux.

āgur f. et āgū f. convention; concordat; arrangement.

āgnīdhra n. (indh) foyer du sacrifice, lieu où l'on allume le feu sacré. Cf. agnīdhra.

āgneya a. d'Agni; relatif au feu. || Surnom d'Agastya. -- S. f. āgneyi, l'épouse d'Agni. || La région du sud-est. -- S. n. beurre clarifié, havis. || Sang. || Np. de ville.

āgraha m. (grah) prise; || action de prendre en main. || Patronage, faveur. || Pouvoir, autorité.
     āgrahāyaṇa m. un des mois de l'année, novembre-décembre. -- āgrahāyaṇī f. le jour de la pleine lune de ce mois. || Nom d'une constellation.

āgrya a. (agra) éminent; insigne; distingué.

āghāṭa m. (ghaṭ) limite, frontière.

āghāta m. et āghātaṇa n. (han) meurtre, action de tuer. || Blessure, plaie. || Exécution d'un criminel; abattage d'un animal. || Lieu où se commet un meurtre; place où se font les exécutions à mort; abattoir; lieu où l'on immole une victime.

āghāra m. (ghṛ) beurre clarifié, havis.

āghūrṇe 6, (ghūrṇ) être agité par le vent.

āghrāṇa m. (ghrā) satisfaction. satiété. -- Pp. āghrāta satisfait, rassasié. || Odorant, parfumé.

āṅga m. (aṅga) corps tendre, membres délicats.

āṅgāra n. (agṅgāra) réunion de torches ou de tisons.

āṅgika a. (aṅga) exprimé par les gestes, par une pantomime, t. de théâtre.

āṅgirasa m. né d'Angiras, le feu ou Agni vṛhaspati. || Les Angiras euxmêmes, les prêtres.

[Page 69-2]

ācakṣe 2, (cakṣ) dire; raconter; indiquer.
     ācakṣus m. savant brâhmane, pandit.

ācakhyau p. de ākhyāmi (khyā).

ācamana n. et ācāma m. (cam) action de se rincer la bouche [avant le repas, avant une cérémonie sacrée, etc.]
     ācamanaka m. rince-bouche, vase pour ces ablutions.
     ācamanīya n. eau que l'on prend dans le creux de la main pour se rincer la bouche.
     ācāmāmi 1, se laver, se purifier, se rincer la bouche. [Dans ce verbe, l'a de cam n'est allongé qu'au pr. et à l'impf.]
     ācāmayāmi c. faire que qqn. se lave; laver.

ācarāmi 1, (car) aller à; fréquenter. || Faire, accomplir. -- Pp. ācarita établi par la tradition de l'école, enseigné dans l'école.
     ācāra m. voyage sur une route frayée; marche dans les sentiers battus. || Conduite ordinaire, habitudes, moeurs; || bonnes moeurs, respect des usages. || Règles, préceptes de bonne conduite. || Abaissement du ton dans la prononciation d'un mot, tg.
     ācāravarjita pp. (vṛj) rejeté par l'usage; de rebut.
     ācārya m. et ācāryaka précepteur, maître spirituel. -- F. ācāryā la femme du maître spirituel.
     ācāryamuṣṭi m. (muṣ) Bd. m à m. vol d'instituteur, c-à-d. refus d'un instituteur de prêter un livre.

ācaṣṭa pp. de ācakṣe.

ācāma, cf. ācamana.

ācikṣam pqp. de akṣ 10.

ācinomi 5, (ci) couvrir. -- Pp. ācita couvert; amoncelé, entassé. -- S. m. n. valeur de dix bharas.

āchādayāmi 10, (chad) couvrir; voiler; cacher.
     ācāda m. et ācādana n. action de couvrir. || Tout ce qui voile: vêtement, étoffe; fourreau; ombrage; les ombres en peinture.

āchinadmi 7, (chid) couper, détacher.

āchurita n. et āchuritaka n. (chur) éclat de rire; hennissement du cheval. || Action de faire craquer les ongles l'un par l'autre.

āchodana n. (chud) chasse.

āja p. de aj.

[Page 70-1]

āja n. beurre clarifié; cf. ājya.

ājaka n. (aja) troupeau de chèvres.

ājagava n. l'arc de Śiva. Cf. ajakāva.

ājaghāna p. de āhanmi (han).

ājahrus 3p. pl. p. de āharāmi (hṛ).

ājānāmi 9, (jñā) percevoir; apercevoir; connaître.

ājāneya m. (jan) cheval de race.

āji f. (aj) champ, plaine. || Champ de bataille. || Bataille. || Au fig. instant qui passe. || Invective.

ājighrāmi 1, (ā; ghrā) flairer.

ājīva m. et ājivana n. (jīv) vivres; || nécessités de la vie. || Manière de vivre, régime. || Profession, métier.
     ājīvika a. qui vit de charités, ép. de certains religieux.

ājuhāva p. de āhvayāmi (hve).

ājū f. et ājur f. travail gratuit.

ājñā f. (jñā) ordre, commandement; permission; précepte.
     ājñākara a. (kṛ) obéissant; soumis. -- S. m. esclave, domestique.
     ājñākaratva n. obéissance; || servitude, domesticité.
     ājñāpayāmi c. faire savoir; ordonner.

ājya n. (añj) beurre clarifié ou fondu que l'on répandait sur le feu sacré pour en exciter l'ardeur; l'offrande, havis. || L'onction. Cf. ajya et āja.

āñch. āñchāmi et āñchayāmi 10; p. āñcha ou ānāñcha. Allonger, rendre long ou plus long.

āñjaneya m. le fils d'añjanā, hanumat.

āñjigam pqp. de aṅgayāmi (aṅg).

āñjineya m. esp. de petit lézard bleuâtre.

āñjiṣam a 1. de añj.

[Page 70-2]

āñjiham pqp. de aṃhayāmi c. (aṃh).

āṭayāmi 10, pour āṭṭayāmi, c. (aṭṭ) estimer peu, dédaigner, négliger.

āṭaruṣa m. justicia adhenatoda, bot. Cf. aṭaruṣa.

āṭi m. le śarâli, turdus ginginianus, oiseau.

āṭīkara m. āṭīkana n. et āṭīlaka m. bondissements du veau. [La 1re orthogr. paraît la meilleure (aṭ)].

āṭopa m. (ṭup) orgueil.

āḍambara m. (damb) bruit des instruments de musique de guerre. || Grondement des éléphants. || Tambour de guerre. -- Commencement. Plaisir, passion. Orgueil. || Paupière. -- Cf. ḍumb, ḍimb, ḍamb, ḍiḍinma, etc.

āḍi f. comme āṭi.

āḍū m. radeau. Cf. ātu.

āḍhaka m. mesure pour les grains égale à 4 prasthas ou 3485 grammes environ. -- F. āḍhakī, cytisus cajan, bot. || Esp. de terre odorante.
     āḍhakika et āḍhakīna a. ensemencé avec un āḍhaka de grain; || contenant un āḍhaka.

āḍhya a. opulent, riche: suvarṇair bahubhis de beaucoup d'or monnayé.

āṇa p. de aṇ.
     āṇayāmi c. résonner, rendre un son.

āṇaka a. (aṇu) petit; menu.

āṇāñcakāra p. de oṇ.

āṇavīna a. (aṇu, sfx. īṇa) effrayant, terrifiant.

āṇi m. f. bord, limite. || Bout ou tranchant de l'épée. || Clavette à l'extrémité d'un axe.

āta p. de at.

ātaṅka m. (taṅk) misère: souci, crainte; maladie. || Son du tambour ou du tambourin.

ātañcana n. (tañc) action d'aller, ou de faire aller; || de faire tourner ou cailler le lait; || de mettre un fondant dans un creuset pour liquéfier le produit; || de faire disparaître, de détruire. || Rapidité. || Fondant métallurgique; matière coagulante. || Chose destructrice, telle que contagion, épidémie, etc. || Gratification avec laquelle on renvoie le demandeur.

ātatantha, Vd. pour ātenitha.

ātatāyin a. (ātata de tan, āyin de i) capable de tout: scélérat, brigand, incendiaire, etc.

ātapa m. (tap) chaleur; ardeur du soleil.
     ātapatra n. (trā protéger, et non le sfx. tra) parasol, et surtout le grand parasol indien.
     ātapatraka n. le petit parasol ou natte portative.
     ātapavāraṇa n. (vṛ) mms.

ātara m. (tṝ) traversée, passage, fret, péage.

ātarpaṇa n. (tṛp) satisfaction donnée. || Blanchissage des murs ou des plafonds aux jours de fête.

ātāpin m. et ātāyin m. milan, oiseau.

ātāmye 4, (tam) languir, dépérir.

ātāra m. comme ātara.

āti m. (at) oiseau.

ātitheya a. (atithi) relatif à l'hôte ou à l'hospitalité; hospitalier. -- S. m. hôte.

ātiṣam a 1. de at.

ātiṣṭhāmi 1, (sthā) ac. être debout auprès. || Approcher de. || Monter, ratham sur un char. || Etre assidu à, occupé de; || exécuter; faire; || préparer; employer.

ātu m. (at) radeau. Cf. āḍū.

ātudāmi 6, (tud) frapper; blesser. ||? toucher d'un instrument; cf. ātodya.

ātura a. malade. || Faible. || Tourmenté.

ātodya n. (tud) instrument de musique à cordes.

ātolayāmi 10, (tul) lever, soulever.

ātta pour ādāta pp. de ādadāmi (dā). M Par. 116. Oté, enlevé.
     āttagandha a. (gandh) dont le parfum est ôté; dont la vanité est humiliée; qui a perdu son rang, sa condition.
     āttagarbha ou āttagarva a. (garv) dont l'orgueil est tombé, humilié.
     āttamanaska a. (manas) Bd. dont l'âme est transportée.

āttha 2p. sg. p. de ah. Tu as dit. M Par. 116.

ātman m. âme; esprit; intelligence, pensée: ātmā eva ātmano bandhur, ātmā eva ripur ātmanas l'âme est son propre allié, elle est aussi son propre ennemi. || Le principe de la vie. || L'âme universelle ou suprême. || Le feu, le soleil, l'air, considérés comme origine de la vie. || Qqf. les qualités ou états de l'âme: fermeté, souci, effort, etc. || ātman tient souvent lieu du pronom réfléchi pour les trois personnes et pour les trois nombres: jitātman qui s'est vaincu soi-même; tam putram ātmanas spṛṣṭvā nipetatus ayant touché leur fils ils tombèrent tous deux à terre. || Ce mot représente aussi qqf. le régime du verbe et tient lieu de pronom: jñāsyasy ātmānam balādhikam tu sauras que je suis le plus fort. || L'emploi varié de ce mot se rapproche de celui du mot grec [greek].
     A la fin des adjectifs composés, ātman et ātmaka attribuent en propre au substantif la chose désignée par le commencement du mot: rasātmaka savoureux, dont une propriété est la saveur.
     ātmagatam adv. (gam) en faisant un retour sur soi-même, en se parlant à soimême.
     ātmaguptā f. carpopogon pruriens, bot.
     ātmaghoṣa m. (ghuṣ) coq, corbeau.
     ātmaja m. (jan) fils, quand c'est le père qui parle ou qu'on parle du père. || F. ātmajā fille. Intelligence.
     ātmajanman m. fils.
     ātmatṛpta a. (tṛp) qui trouve sa joie en soi, satisfait de soi.
     ātmadarśa m. (dṛś) m à m. instrument pour se voir soi-même, c-à-d. un miroir.
     ātmanepada n. (pad) la voix moyenne, tg.
     ātmanīna a. (sfx. īna) personnel; qui a une âme vivante et pensante. -- S. m. fils; beau-frère d'un homme marié. || Homme égoïste, personnel.
     ātmaprabha a. (bhā) qui brille par soimême.
     ātmabhāva m. (bhū) existence individuelle de l'âme ou du corps, soi-même, le corps, Bd.
     ātmabhāvastha a. (sthā) qui se tient dans sa propre essence, qui n'en sort pas.
     ātmabhū m. m à m. celui qui existe par soi, c-à-d. brahmā, ou viṣṇu, ou śiva, ou anaṅga.
     ātmamāyā f. (māyā) la magie propre à qqn. ou à qqc., sa vertu magique.
     ātmamūlī f. (mūla) hedysarum alhagi, bot.
     ātmambhari m. (bhṛ) qui se nourrit soimême [sans songer aux autres], gourmand, glouton.
     ātmayoni m. (yoni) comme ātmabhū.
     ātmarati a. (ram) qui trouve sa joie en soi-même; content de soi.
     ātmavat a. maître de soi, qui se possède.
     ātmavinigraha m. (grah) empire sur soimême.
     ātmasambhava m. (sam-bhū) fils.
     ātmasaṃstha a. (sthā) affermi, recueilli en soi-même.
     ātmasāt adv. personnellement, en propre: ātmasāt kṛta devenu la propre personne de qqn., qui la vaut, qui la représente. [Cf. bhasmasāt kṛta.]
     ātmahan a. (han) qui se tue soi-même; qui sert les idoles.
     ātmādhīna a. (adhīna) qui dépend de soimême. || Qui dépend de la vie d'un autre; fils; beau-frère. || Qui se met en avant, qui blâme les autres et n'est satisfait que de soi.
     ātmāśin m. (aś) qui se mange soi-même, poisson.
     ātmika a. comme ātmaka.
     ātmīya a. mien, tien, sien; propre, personnel. M Par. 63, 64; || proche parent, comme en franç. les miens, les tiens, les siens, etc.
     ātmaupamya n. (upamā) l'identité personnelle.

ātyantika a. (atyanta) infini.

ātyayika a. (atyaya) pernicieux.

ātreya a. d'Atri; né d'Atri; relatif à Atri. -- S. f. ātreyī ou ātreyikā. np. de rivière. || Femme qui a ses mois.

ātharvaṇa m. l'enfant d'atharva. || Brâhmane versé dans l'atharva-veda. || N. l'atharva-veda. || Salle où, après le sacrifice, celui qui l'a offert reçoit l'absolution du prêtre officiant.

ādade, qqf. ādadāmi 3, (dā) se donner; prendre; enlever, dérober; ôter. || Recevoir. || Entreprendre, commencer.

ādadhāmi 3, (dhā) mettre, poser. || Déposer; poser sur. || Ajouter; appliquer; attribuer; donner.

ādam impf. de ad. -- P. āda.

ādara m. (dṛ) commencement. || Respect; égards.

ādarśa m. (dṛś) miroir. || Au fig. commentaire; manuserit original.
     ādarśayāmi c. montrer dans un miroir; simplt. montrer.
     ādarśanāt adv. (darśana) dans les limites de la vision, de la perceptibilité, jusqu'où la vue peut porter.

ādas 2p. sg. impf. de ad.

ādāna n. (dā) action de se donner, de prendre, de recevoir, de commencer; || de commencer à parler; discours. || Effort de prononciation. || Harnais de cheval. -- F. ādānī plante, la hastighoṣā.

ādi m. commencement, principe. || premier; primitif, primordial; suprême. -- A la fin des composés, ce mot joue le rôle d'a. et signifie que la chose dont on a parlé tient le premier rang; il se traduit alors par précédé de: indrādi précédé d'Indra. || Au pluriel, il a souvent la signification de et cetera: siddhagandharvādyas les siddhas, les gandharvas et les autres. -- Au commencement des composés, il signifie premier, suprême. Cf. ādya.
     ādika a. premier, initial. Ce mot s'emploie souvent comme ādi.
     ādikartṛ m. (kṛ) l'agent suprême, Brahmâ.
     ādikarman n. l'acte primordial.
     ādikavi m. (kavi) le poète primordial, Brahmâ.
     ādikāraṇa n. (kṛ) la cause première.
     āditas adv. dès le principe; d'abord.
     ādideva m. (deva) le dieu suprême.
     ādinātha m. (nātha) Bd. le souverain suprême, ādibuddha.
     ādibuddha m. Bd. le buddha primordial, dans les écoles théistes du Népâl.
     ādima a. premier.
     ādivarāha m. le sanglier suprême, viṣṇu incarné sous cette figure.
     ādirāja m. (rāja) le roi suprême, viṣṇu. || Np. de roi.

āditeya m. (aditi) un dieu.

āditya m. (aditi) enfant d'Aditi, dieu. On compta 12 âdityas, représentant douze aspects ou douze positions du soleil dans sa révolution annuelle; leurs noms ont varié avec le temps.
     ādityapuṣpikā f. (puṣpa) m à m. fleur du soleil, asclepias gigantea, bot.
     ādityarūpa a. (rūpa) semblable au soleil.
     ādityasadṛśa a. tel que l'âditya, tel que le soleil.
     ādityasūnu m. (sū) le fils de l'âditya Vivaswat, Yama; sugrīva roi des singes; sāni régent de la planète Saturne.

āditsu a. (dits, dés. de dā) désireux de prendre, etc.; cf. ādade.

ādiśāmi 6, (diś) montrer; enseigner, indiquer; || ordonner; || diriger; || lancer, par ex. une flèche. -- Pp. ādiṣṭa qui a reçu un ordre ou des instructions. || N. Reliefs d'un repas. || Ordre; instructions.

ādīpayāmi c. (dīp) enflammer, embraser. -- Pp. ādīpta ou ādīpita.
     ādīpana n. blanchissage des maisons aux jour de fête, répondant à nos illuminations et aux feux de Bengale.

ādunve 5, (du) être tourmenté, affligé.

ādṛta pp. (dṛ) qui observe, par ex. une loi. -- Passivt. observé, exécuté; respecté.

ādeśa m. (diś) ordre; instructions. Cf. ādiśāmi.
     ādeśin m. astrologue.
     ādeṣṭri m. directeur d'un collége de prêtres, d'une communauté, etc.

ādau adv. (ādi) dès le commencement. C'est le l. de ādi.

āddhve 2p. pl. pr. de ās. M Par. 18, 5o.

ādya a. (ādi) premier; primitif, primordial. || Qui est dans la fleur de l'âge. -- A la fin des composés, ce mot s'emploie comme ādi: mahendrādya précédé du grand Indra; sraja uttamagandhādyās guirlandes ayant pour première vertu un parfum délicieux. M Par. 16, 6o. -- S. f. ādyā, surnom de durgā.
     ādyakavi m. (kavi) surnom de Vâlmîki.
     ādyamāṣaka m. un māṣa.
     ādyavīja n. la première semence, la fécondation primordiale.

ādyanta n. (ādi-anta) le commencement et la fin.
     ādyantavat a. qui a un commencement et une fin.

ādyūna a. très-glouton.

ādravāmi 1, (dru) accourir.

ādriye 6, (dṛ) considérer, observer. || Ps. être observé, suivi, exécuté. Cf. ādṛta.

ādyudātta a. (udātta) qui a l'udâtta sur la 1re syllabe, tg.

ādhāna n. (dhā) donation; || gage, assurance, caution. || Cérémonie faite en vue de la conception; cf. garbhādhāna.
     ādhānika a. qui se rapporte à la cérémonie de l'ādāna. || N. cette cérémonie ellemême.

ādhāra m. (dhṛ) etai, arc-boutant. || Appui, soutien. || Aide. || Protection. secours. -- (adhas) fosse, canal, aqueduc.

ādhārmika a. (adharma) injuste. || Non conforme à la Loi.

ādhāvāmi 1, (dhāv) accourir. Courir.

ādhi m. (dhyai) inquiétude, souci, anxiété. || Attente. || Calamité qui menace ou qui arrive. -- (dhā) gage, caution, dépôt; || arrhes, engagement. || Situation fixe, point d'arrêt. || Cf. ādhāna.
     ādhijña a. (jñā) soucieux, inquiet, plein d'anxiété.

ādhipatya n. (adhipati) domination, empire.

ādhibhoga m. (bhuj) usufruit d'une propriété, d'un cheval, d'une vache, etc.

ādhimanyava m. (manyu) chaleur fiévreuse; mal très-pénible à endurer.

ādhunomi 5, (dhū) agiter, secouer, ébranler. || Rejeter, repousser, expulser. -- Pp. ādhūta et ādhuta.

ādhūrya n. faiblesse; infirmité.

ādhoraṇa m. (dhora) homme qui mène un éléphant.

ādhmāta pp. (dhmā) gonflé, bouffi. || Brûlé ou fondu au feu à l'aide d'un soufflet. || Dans lequel on souffle, que l'on fait retentir, en parlant d'une trompette, etc. -- S. m. vents, flatuosité, gonflement de l'abdomen. || Guerre, bataille.

ādhyā f. et ādhyāna n. (dhyai) méditation triste; ressouvenir pénible; regret.

ādhyāpaka m. (adhyemi) maître spirituel.

āna m. (an) air aspiré ou expiré.

ānaka m. grand tambour de guerre à une peau. Autre tambour à deux peaux. || Tambourin. || Nuage or ageux appelé dans le Vêda tambour de l'orage.
     ānakadundubhi m. f. grand tambour de guerre ou timbale. || Np. surnom de Vâsudêva.

ānakṣa p. de akṣ.

ānakṣe 2p. sg. de .

ānaṅke p. de aṅk.

[Page 74-1]

ānaṅga p. de aṅg.

ānaṅghe p. de aṅgh.

ānañca p. de añc.

ānañja p. de añj.

ānaṭṭe p. de aṭṭ.

ānaḍḍa p. de aḍḍ.

ānata pp. d'ānamāmi.

ānaddha pp. (nah) lié, noué. -- S. n. ajustement d'une parure, d'un vêtement.

ānana n. (ā-an) bouche. || Visage.

ānanda a. (nand) heureux, joyeux. -- S. m. joie. || Np. m. Ananda, le disciple préféré du Buddha Śâkyamuni -- F. ānandī esp. de plante.
     ānandathu a. joyeux. -- S. m. joie.
     ānandana n. tout ce qui réjouit, et particulièrement réception courtoise ou amicale.
     ānandapaṭa n. (paṭa) vêtements de fête.
     ānandi m. joie, plaisir.

ānabhra p. de abhr.

ānam impf. de an.

ānamāmi, (nam) courber. || S'incliner par respect devant qqn., ac. d. g.

ānambe p. de amb.

ānayāmi c. de an. Faire respirer; faire souffler.

ānayāmi 1, (nī) amener; apporter. -- ānaya m. action de revêtir le cordon fait de muñja, acte préparatoire de l'investiture brâhmanique.
     ānayana n. action d'amener, d'apporter.

ānarca p. de arc et de ṝc.

ānarccha p. de ṛch.

ānarja p. de arj.

ānarṇa ānarṇa, ānṛṇe p. de ṛṇ.

ānarta p. de ṛt.

ānartayāmi c. (nrt) balancer. || Agiter; ébranler. -- Pp. ānartta. -- S. m. théâtre, scène, salle de danse. || Tumulte de la guerre. || Eaux agitées; eau. || Np. de pays, au nord du Malabar.

ānarda p. de ard.

[Page 74-2]

ānardha p. de ṛdh.

ānarpha p. de ṛph.

ānarba p. de arb.

ānarha p. de arh.

ānaśe p. de 5.

ānaṃhe p. de aṃh.

ānāñccha p. de āñch.

ānādayāmi 10, (nad) résonner, retentir; crier.

ānāmayāmi c. (nam) courber. || Faire que qqn. s'incline.

ānāya m. (nī) filet.
     ānāyayāmi et ānāpayāmi c. de , faire amener; faire apporter. || Attirer dans un piége.

ānāyya m. foyer du sud dans l'enceinte sacrée d'Agni.

ānāha m. (nah) longueur, par ex. des vêtements; lenteur. || Constipation, rétention d'urine.

ānili m. le fils d'Anila, Hanumat. -- F. ānili, ou svāti, 15e astérisme lunaire.

ānīla a. (nīla) bleuâtre; tirant sur le bleu foncé.

ānupūrvya n. (anu, pūrva) suite non interrompue; continuité; ordre. Cf. anupūrva.

ānuṣak adv. (sajj) proportionnellement; || conséquemment. || De quelque part que ce soit.

ānuṣṭubha a. (anuṣṭubh) formé d'une anuṣṭubh suivie de deux gāyatrīs.
     ānuṣṭubhauṣṇiha a. formé d'une anuṣṭubh et d'une uṣṇih.

ānṛje p. de ṛj.

ānṛṇya n. (anṛṇa) l'état d'une personne qui n'a pas ou qui n'a plus de dettes; absence de dettes.

ānṛśaṃsya n. (a-nṛ-śaṃs) bienveillance envers les hommes, bonté; || affabilité, douceur; || humanité.

ānta pp. de am.

[Page 75-1]

āndolita pp. agité, tremblant.

āndhasika m. (andhas) cuisinier.

ānvayika a. (anvaya) de noble race.

ānvīkṣikī f. (īkṣ) philosophie logique; métaphysique.

āp. āpnomi 5, et āpāmi 1; p. āpa; a 2. āpam; pp. āpta; ppr. āpāna. Atteindre, obtenir, acquérir. || Arriver à, parvenir à, ac. || Commettre: na āpnoti kilvisam il ne commet pas de péché. || Lat. aptus, ap dans adipiscor, adeptus.

āpa m. Au pl. seulement. Une des 21 viraṭ de la gāyatrī.

āpa m. un des huit Vasus.

āpakva a. (pac) presque cuit; || presque mûr.

āpagā f. (ap, gā) le courant de l'eau; || cours d'eau; || rivière.

āpaṇa m. (paṇ) boutique. || Marché.
     āpaṇika m. marchand; négociant.

āpatāmi 1, (pat) aller rapidement à; voler vers, courir à.
     āpatika a. accidentel; tombé du ciel, extraordinaire. -- S. m. faucon.
     āpatti m. arrivé à: śrota āpatti celui qui est entré dans le courant, 1er degré de l'ârya buddhiste. -- F. āpatti, production, apparition, naissance. Calamité; accident. Faute, chute.

āpad f. (pad) malheur; accident.
     āpadayāmi c. faire arriver qqc. || Jeter qqn. dans le malheur, perdre.
     āpadā f. comme āpad.
     āpaddharma m. loi de détresse: autorisation accordée à toute caste de se livrer aux occupations des castes inférieures en temps de disette; Manu, X, 81.
     āpatprāpta pp. (pra-āp) tombé dans le malheur.
     āpadye 4, aller vers, aborder; en venir à; arriver à: vismayam āpadye je suis étonné. -- Pp. āpanna tombé dans le malheur, infortuné.
     āpannasatvā f. femme enceinte.

āpana n. poivre.

āpaprau 3p. sg. p. de āprāmi (prā), Vd.

[Page 75-2]

āpamityaka n. chose obtenue par un troc (apamita).

āpayā f. Vd. np. d'un des affluents de l'Indus.

āpas n. (ap) eau. -- C'est aussi le nom. et v. pl. de ap.

āpas n. (āp- sfx. as) péché.

āpāka m. (pac) four de potier.

āpāṇḍu a. (pāṇḍu) un peu pâle; qui pâlit; terne.

āpāta m. (pat) mouvement rapide, par ex. d'une flèche, d'un oiseau. || Action de se précipiter, de tomber; chute, par ex. des cheveux, des dents. || Attaque, incursion; choc. || L'occasion, le moment présent.

āpāna n. (pā, pi) lieu où l'on boit: cabaret, etc.

āpāli m. pou.

āpivāmi 1, (pā) boire.

āpiṃśāmi 6, (piś) Vd. vêtir; || donner une forme; décorer, par ex. le ciel d'étoiles.

āpīḍayāmi 10, (piḍ) presser. || Au fig. tourmenter; vexer. -- Pp. āpiḍita.
     āpiḍa m. diadême de perles, ou chapelet de grains qui se porte en couronne sur la tête.

āpīna n. (pi, pā boire) mamelle.

āpūpika m. (apūpa) boulanger; pâtissier.
     āpūpya m. farine.

āpūrayāmi 10, (pūr) remplir.

āpṛcchāmi 6, (prach) dire adieu; saluer. -- Pp. āpṛṣṭa; inf. āpraṣṭum.
     āpṛcchā f. conversation.

āpomaya a. (āpas) de la nature de l'eau; aqueux; humide: où il y a de l'eau.

āpta pp. de āp. Obtenu; reçu; acquis; atteint. || Apte, propre à. || Intime, familier, confident. -- S. f. āptā, tresse, touffe de poil, mèche de cheveux. || Lat. aptus.
     āptakārin a. qui agit convenablement; qui sait ce qu'il doit faire; qui agit libéralement et en ami.
     āptadakṣiṇa a. pourvu de l'offrande due au prêtre.

āpti f. (āp) gain, acquisition. || Joint, point d'attache.

āptokti f. (āpta, vac) augment ou affixe, tg. || Mot reçu dans l'usage, mais non conforme à la grammaire.

āpnuhi 2p. imp. de āp.

āpya a. (ap) aqueux; humide; aquatique.

āpyāyāmi c. (pyai) rendre gras; accroître; augmenter. || Réjouir. Pp. āpyāyita. -- Moy. āpyāye 1, s'engraisser; croître. || Rendre fort, accroître. Pp. āpyāna.

āpracchana n. (prach) adieu, salut. Cf. āpṛcchāmi.

āprapadīna a. (pada) qui descend jusqu'aux pieds [vêtements, etc.].

āprāmi 2, (prā) Vd. remplir.

āpri, Vd. formes ou aspects divers d'Agni, désignés ordint. par les mots susamiddha, tanūnapāl, narāśaṃsa, īḷta, tvaṣṭṛ, vanaspati.

āprekṣe 1, (īkṣ) regarder en avant; voir.

āplava m. (plu) bain.
     āplavavratin m. celui qui a accompli la cérémonie du bain, c-à-d. qui a franchi le noviciat.
     āplave 1, (plu) nager. Se laver, se baigner, plonger, avec l'ac. ou le l. du lieu. || Mouiller, laver, baigner.
     āplāva m. comme āplava.
     āplāvayāmi c. faire que qqn. se baigne; donner à laver. || Mouiller. || S'élancer vers. āpluta pp. baigné; qui a accompli la cérémonie du bain.
     āplutāṅga a. (aṅga) qui a lavé son corps. qui s'est baigné.

āpvan m. air, vent. Vent de la pluie (?).

ābadhnāmi 9, (bandh) lier; enchaîner.
     ābandha a. lié, attaché. -- S. m. lien; action de lier. || Le lien qui attache le boeuf au joug ou le joug à la charrue. || Au fig. lien moral. || Chose liée, ornement; parure.

ābādhā f. (bādh) action de tourmenter, mauvais traitements. || Affliction, peine. || Cf. āvādhā.

ābutta m. le mari de la soeur, t. de théâtre.

ābharaṇa n. (bhṛ) ornement, parure, joyau.

ābhā f. (bhā) lumière, splendeur. || Couleur. || Au fig. beauté; gloire. || Ressemblance, image.
     ābhāmi 2, (bhā) briller; apparaître; paraître.

ābhāṣe 1, (bhāṣ) adresser la parole. Parler; dire.
     ābhāṣaṇa n. allocution, entretien.

ābhās a. [à la fin des composés], qui éclaire, qui donne de l'éclat, du lustre (bhās).
     ābhāsvara m. Au pl. seult. les dieux du 12e ordre, Bd.

ābhidhā f. et ābhidhātaka n. (abhi-dhā) son.

ābhis i. pl. f. de ayam.

ābhīkṣṇa ābhikṣṇa a. (abhikṣṇa) excessif; extrêmement grand ou long. || Fréquent, continuel, perpétuel.

ābhīra m. (abhīra) bouvier, de la caste des abhīras issue de pères brâhmanes et de femmes de la caste médicale. -- F. ābhīrī femme de bouvier, vachère.
     ābhīrapalli f. station de bouviers.

ābhīla a. (bhi) terrible, formidable. -- S. n. douleur terrible.

ābherī f. (bherī) un des modes de la musique indienne. || Sa personnification

ābhoga m. (bhuj) abondance; plénitude; réplétion. || Le parasol de varuṇa.

ābhyavakāśika a. (avakāśa) Bd. qui se tient dans un lieu découvert.

āṃ, interjection marquant l'admiration, l'assentiment: ah, oui, certes, en vérité. On écrit aussi ās devant les sourdes, et ā devant les sonores.

āma p. de am.

āma a. cru, non cuit, non préparé. || Gr. [greek].

[Page 77-1]

āma m. (am) maladie; surtout affection intestinale. || Souci, inquiétude.

āmakumbha m. (kumbha) vase d'argile crue.

āmagandhi n. (gandh) odeur de chair crue ou gâtée.

āmaṇḍa m. la plante qui produit l'huile de ricin.

āmatya n. (man) pensée; sentiment, opinion; avis; || dessein.

āmathnāmi 9, (manth) agiter; troubler.

āmanasya n. (amanas) douleur qui ôte le sentiment; tourment, torture, supplice. Lat. amentia.

āmanāmi 1, (mnā) remémorer; redire; célébrer.

āmantrayāmi 10, (mantra) ac. parler à, s'adresser à; saluer, dire adieu. || Appeler, convoquer; inviter.
     āmantrita pp. -- S. n. le vocatif, tg.
     āmantraṇa n. action d'appeler; convocation; invitation. || Salut, adieu.

āmaya m. (am) maladie.
     āmayāmi 10, être malade.
     āmayāvin a. malade.

āmarṣa m. (mṛṣ) colère; rage.

āmalaka m. phyllanthus emblica, esp. de myrobalan. || Justicia adhenatoda. [Emblica vient de âmalaka].

āmātya a. (amātya) confident; conseiller; ministre.

āmānasya n. comme āmanasya.

āmārjmi 2, (mṛj) essuyer, effacer.

āmāśaya m. (āma-ā-śī) milieu du ventre, siége de la maladie appelée āma.

āmine 9, (mī) Vd. détruire en frappant: varṇam āmimāne détruisant la couleur.

āmiṣa m. n. chair, viande, || Au fig. la chair, les sens, la volupté, la concupiscence. || Cf. maṃsa.
     āmiṣapriya m. héron.
     āmiṣāśin a. (aś) carnivore; mangeur de chair.

āmīvā f. (am) Vd. douleur.

[Page 77-2]

āmuñcāmi 6, (muc) vêtir. Pp. āmukta.

āmupa m. bambusa spinosa, bot.

āmuṣyāyaṇa a. (ayana) de bonne famille.

āmṛtyos adv. (mṛtyu) jusqu'à la mort.

āmṛdnāmi 9, (mṛd) broyer, briser.

āmoda m. (mud) plaisir. || Odeur agréable et qui se répand.
     āmodin m. parfum pour la bouche, ordint. sous forme de pilules.

āmnāya m. (mnā) m à m. chose dont il faut se souvenir, c-à-d. le Vêda; la doctrine traditionnelle de la nation, de la caste ou de la famille. || Avis, instructions. || Bd. les 4 āgamas.
     āmnāyasārin a. (sāra) qui contient l'essence, qui a la vertu du Vêda.

āmbhasa a. (ambhas) aqueux. -- S. m. l'élément aqueux; l'eau.

āmra m. mangifera indica, le manguier, bot.

āmrāta m. et āmrātaka m. spondias mangifera, bot.

āmreḍita n. (mreḍ) répétition d'un son ou d'un mot, sans nécessité.

āmla a. tamarin, arbre.
     āmlikā et āmlikā mms. || Aigreur d'estomac.

āya n. (ā, aya de i) accession. || Addition d'une chose à une autre. || Retour, gain, profit; revenu. || Gardien du gynécée.

āyacchāmi 1, (yam) étendre. || Tendre, dhanus un arc.

āyata pp. d'āyacchāmi, étendu, long.
     āyatacchadā f. (chada) musa sapientum, bananier, bot.
     āyatana n. toit, abri; || habitation. || Sanctuaire; autel; place pour le sacrifice [ce mot vient peut-être de yat]. || Bd. forme sensible, mode ou qualité sensible des objets; sens, organe des sens.
     āyatākṣa a. (akṣi) aux longs yeux.
     āyatāpāṅga a. (apāṅga) dont les angles extérieurs des yeux sont allongés.

[Page 78-1]

āyatāmi 1, (yat) s'appuyer sur, l.

āyati f. (yam) longueur, étendue. || Puissance qui s'étend au loin. || Avenir. || Empire que l'on exerce sur soi-même, soumission des sens et des passions. -- (āya) réunion; assemblée.

āyatta a. (yat) porté à, enclin, disposé à, propice, g. || Soumis, obéissant.
     āyattatā f. inclination; soumission; obéissance.
     āyatti f. inclination, penchant; || grâce, faveur; || soumission, obéissance. -- Comme āyati: longueur, étendue. || Puissance, dignité. || Temps, avenir. -- (āya) action de marcher dans la même voie, persévérance.

āyam 1p. sg. o. de emi (i).

āyallaka n. absence; regret.

āyasa a. (ayas) de fer. -- S. n. fer. -- S. f. āyasī armure de fer, cuirasse ou cotte-de-mailles.

āyasta a. (yas) travaillé: || aiguisé, affilé; || jeté, lancé. || Au fig tourmenté, véxé, affligé; heurté, frappé, tué.

āyasyāmi 6, (yas) s'efforcer; || s'épuiser en efforts; || dépérir, languir. -- C. tourmenter.

āyāna n. (yā) tempérament; disposition naturelle.

āyāma m. (yam) répression; action de réfréner, d'arrêter. || Tension de la voix sur une syllabe accentuée. -- (yā) longueur.
     āyāmavat a. long.

āyāmi 2, (yā) aller à, venir à, ac.

āyāsa m. (yas) effort; travail; peine. || Calamité, misère, adversité.

āyu a. (i, sfx. u) rapide, Vd. -- S. m. marche; durée; durée de la vie, âge; cf. āyus. || Np. m. āyu, descendant d'Ayu fils de Pururavas fils d'īḷā fille de Manu, Vd.

āyukta pp. (yuj) joint à. -- S. m. confident, ministre.

āyuta pp. (yu) joint à; à qui est joint; doué de, plein de, i.

āyudha m. (yudh) arme en général.
     āyudhadharmiṇi f. (dharma condition, vertu) aeschynomene sesban, bot.
     āyudhika a. homme armé, guerrier.
     āyudhīya a. mms.

āyudhyāmi 4, (yudh) combattre contre, ac.

āyunajmi 7, (yuj) atteler.

āyurvedin a. qui pratique l'âyurvêda, c-à-d. de la caste des médecins et pharmaciens.

āyuṣmat et āyuṣya a. (āyus) âgé. || Qui procure une longue vie.

āyus n. (ā-i- sfx. us) temps qui passe; durée; || durée de la vie; âge. || Gr. [greek], dorien [greek]; lat. aevum, aetas.

āye! interj. || Lat. eia. (ā-i- sfx. e).

āyoga m. (yuj) rivage, rive; quai, point d'attache ou d'abordage des bateaux. || Application à faire qqc., accomplissement d'un acte. || Action d'offrir des fleurs, des parfums, etc.
     āyogava m. caste issue de pères śūdras et de mères vaiśyās, et dont la fonction est de préparer les onguents et parfums. || Charpentier [suivant Manu, X, 48.]

āyodhayāmi 10, (yudh) combattre contre, ac. Cf. āyudhyāmi.
     āyodhana, n. guerre, combat; champ de bataille.

āra āra, āritha, āriva, etc. p. de , aller.

āra m. cuivre, airain; cf. ayas et le lat. aes, aeris. || Les planètes de Mars ou de Saturne.
     ārakūṭa m. n. cuivre, airain.

ārakta a. (rañj) rougeâtre.

ārakṣa a. (rakṣ) défendu, préservé. -- S. m. le point de jonction des sinus frontaux de l'éléphant.

āragbadha m. cassia fistula, bot.

āraṭṭa m. nom de pays.

āraṇi m. remoux, tournant, tourbillon, raz.

āraṇyaka a. (araṇya) de la forêt, des bois; forestier, bocager. -- S. m. habitant des bois; solitaire, ermite. || Les āraṇyakas, traités de théologie vèdique.

[Page 79-1]

ārati f. (ram) repos. relâche; interruption; loisir.

āranāla n. (nāla) aliment obtenu par la fermentation du riz bouilli.
     āranālaka n. mms.

ārabhaṭī f. (bhaṭ) l'art des machinistes de théâtre.

ārabhe 1, (rabh) entreprendre; commencer. -- Pp. ārabdha commencé, qui a commencé.

āram, a 2. de aller.

ārame 1, (ram) se réjouir de, se plaire à, l. Se complaire dans qqc., s'y reposer; cesser.

ārambha m. (rabh) commencement; entreprise; tentative. || Effort; diligence. || Qqf. tentative de meurtre. || Introduction, prologue.

ārava m. (ru) son, bruit. Retentissement. || Cris, clameur.

ārasāmi 1, (ras) bruire, murmurer, vociférer.

ārā f. alène.

ārāgra m. (agra) le tranchant d'une pointe semi-circulaire de flèche.

ārāt adv. (ṛ) loin, de loin, au loin; || près de, presque; || m à m. en allant vers [dans un sens ou dans l'autre].

ārāti m. (arāti) ennemi en général.

ārādhayāmi c. (rādh) faire que qqn. fasse; se le rendre favorable, propice. || Honorer, servir: svārgārtham en vue du ciel.
     ārādhana n. action de rendre qqn. propice, de le réjouir, de le récréer. || Respect, vénération; culte, service divin. || Action de faire la cuisine, de préparer les mets, soit sacrés, soit profanes.

ārāma m. (ram) joie, agrément. || Jardin de plaisance. || Ermitage, Bd.

ārālika m. ārālikī f. cuisinier, cuisinière. Cf. ārādhana.

ārāva m. bruit, fracas; cris, clameur; tumulte. Cf. ārava.

[Page 79-2]

āru m. (ṛ) crabe. Cochon. Pioche. || Pot à l'eau. (Cf. ālu.) Esp. d'arbre.

āruje 6, (ruj) briser, rompre.

āruṇadhmi 7, (rudh) empêcher, retenir.

āruta pp. (ru) rempli de bruit, résonnant de.

ārurukṣu a. (ruh) qui désire monter.

āruroha p. d'ārohāmi.

ārū a. jaunâtre.

ārūḍha pp. d'ārohāmi, qui monte; qui a cru; haut.

ārevata m. cassia fistula, bot. || Cf. āragbadha.

ārogya n. (aroga) santé.

ārocaye c. (ruc) désirer. -- ārocayāmi, Bd. exposer, déclarer, expliquer.

āropayāmi, cf. ārohayāmi.

ārohāmi ārohāmi, āruhe 1, (ruh) monter sur, à, ac. 1. || S'élever à, yogam à l'unification en Dieu.
     āroha m. action de monter, de monter sur, aśvam sur un cheval. || Etat de celui qui s'est élevé, qui a grandi; taille, surtout celle des femmes. || Croupe, fesses. || Mesure.
     ārohayāmi c. faire monter; élever; placer en haut.
     ārohaṇa n. action de monter, élévation; montée, degrés, escalier, échelle; || croissance des bourgeons.

ārgbadha, cf. āragbadha et ārevata.

ārciṣam a 1. de arc.

ārjava n. (ṛju) droiture; sincérité.

ārta ou mieux ārtta pp. (ārd) tourmenté, affligé; malheureux.
     ārttagala m. (gal) barleria coerulea, bot.

ārtava a. (ṛtu) qui est de saison; opportun. || Menstruel. -- S. n. flux menstruel.

ārtti f. tourment, affliction.
     ārtti f. Vd. la double pointe du milieu de l'arc. || Le bout de l'arc; cf. artti.

ārdaṇa m. (ārd) qui tourmente; persécuteur.

ārdita pp. (ārd) tourmenté, persécuté, affligé, Cf. ārtta.

ārd autre forme de la racine ard; ārd peut être composé de ā-ard.

ārdra a. (ārd inusité, gr. [greek]) humide, moite; mouillé, trempé; pluvieux. || Au fig. mou, lâche. -- S. f. ārdrā 6e astérisme lunaire.
     ārdraka n. gingembre frais, non séché.
     ārdrālubdhaka m. le noeud descendant.

ārdhiṣam a 1. de ṛdh.

ārya a. (arya) de la race des Aryas; de race noble; bien né. || Noble, généreux. -- S. m. maître; chef de maison; propriétaire. || Bd. l'ârya, le buddhiste qui, entré dans la vie religieuse, doit passer par les divers degrés de perfection. -- S. f. āryā esp. de mètre poétique dont la forme est variée.
     āryaka m. grand-père, t. de théâtre. || N. vase employé dans les sacrifices en l'honneur des Pitris ou Ancêtres des Aryas.
     āryaputra m. père noble, au théàtre. || Le fils du maître spirituel.
     āryamārga m. la voie de l'ârya, c-à-d. la sanctification de la vue, de la volonté, de l'effort, de l'action, de la vie, de la parole, de la pensée, de la méditation; Bd.
     āryamiśra a. (miś) noble; fameux; célèbre.
     āryasatyāni n. pl. les quatre vérités sublimes, ou les 4 réalités de l'ârya; Bd.
     āryāvartta m. (vṛt) la contrée des Aryas, entre l'Himâlaya et le Vindhya, Manu I.

ārṣa a. (ṛṣi) qui vient des Rishis; qui est conforme au Vêda. || Respectable, vénérable. -- S. m. paroles ou langage des Rishis, c-à-d. du Vêda. || Une des formes du mariage; voyez les Lois de Manu. -- S. f. ārṣī le saṃhitā-pāṭha.

ārṣabhi m. (ṛṣabha) surnom de Bharata.

ārṣabhya m. (ṛṣabha) veau destiné à être taureau.

ālakṣayāmi 10, (lakṣ) voir, regarder, remarquer.

āla a. grand, spacieux. -- S. n. orpiment jaune.

[Page 80-2]

ālagarda m. (alagarda) serpent d'eau.

ālapāmi 1, (lap) adresser la parole à, converser avec, ac.

ālabhe 1, (labh) prendre, toucher. || Porter atteinte.
     ālambha m. atteinte; attentat; meurtre.

ālambe 1, (lamb) étayer. || Saisir, astram une flèche.
     ālamba m. appui, soutien. || Inclination, penchant.
     ālambana n. Bd. support, substratum; il y en a 6, à savoir: la forme et les modes sensibles des choses.

ālaya m. (lī) séjour; habitation, demeure; domicile.

ālavāla m. petit bassin fait au pied d'un arbre pour l'arrosement.

ālasa a. (alasa) paresseux.
     ālasya n. paresse.

ālāta n. (alāta) tison; charbon noir ou braise.

ālāna n. (lā) action de lier. d'attacher. || La place où une bête est attachée. || La corde qui attache une bête, le licou. || En général, lien, corde, entraves.

ālāpa n. (lap) allocution; entretien; discours.

ālābu f. citrouille.

ālāvartta n. éventail de toile peinte.

ālāsya m. (āla large, āsya gueule) crocodile.

āli a. paresseux, inepte. Cf. ālasa.

āli m. (ala) scorpion; abeille. Cf. alin.

āli f. (syncope d'āvali) confidente, amie, suivante d'une femme. || Ligne, rangée; ligne de démarcation. || Lignée, famille. || Ligne droite, droiture, sincérité.

ālikhāmi 1, (likh) dessiner, ac. -- Pp. ālikhita dessiné, peint.

āliṅge 1, (liṅg) aller à; embrasser.
     āliṅgana n. embrassement.
     āliṅgin m. et āliṅgya m. petit tambour ovale dans sa longueur et qui se porte devant la poitrine.

[Page 81-1]

āliñjara m. (aliñjara) grande cruche d'argile.

ālin m. scorpion. Cf. alin.

ālinda m. (alinda) terrasse devant une maison; place pour faire la sieste.

ālimpāmi 6, (lip) oindre; enduire; souiller. || Gr. [greek].
     ālimpana n. blanchissage des murs et des plafonds aux jours de fête.

ālī f. (syncope d'āvali) comme ālī.

ālīḍha pp. (lih) -- S. n. attitude du tireur de flèches.

ālīye 1, (li) ps. être dissous; se résoudre; s'évanouir, disparaître.

ālīnaka n. plomb.

ālu m. (alu) hibou. -- M. n. arum campanulatum ou arum comestible, bot. || Radeau, flotte de bois. -- S. f. ālu pot-àl'eau.

āluka m. l'arum comestible. || Le roi des serpents.

ālekhya n. (likh) peinture; image, portrait.
     ālekhyaśeṣa a. (śeṣa) mort, décédé.

āloke 1, (lok) regarder; considérer.
     āloka m. vue, aspect. Regard; observation.
     ālokayāmi 10, comme āloke.
     ālokana n. comme āloka.

āloce 1, (loc) voir, regarder; considérer; méditer sur, ac.

āloḍayāmi 10, (luḍ) agiter; mêler: viṣam un poison. || Troubler: manas le coeur.

ālohita a. (lohita) rougeâtre; rouge clair.

āva p. de av 1.

āva th. du pronom de la 1 p. au du. āvām, etc. M Par. 59.

āvapāmi 1, (vap) répandre. Emettre. Présenter, offrir.
     āvapana n. vase, cruche, aiguière.

āvayāmi 10. (ā, av de u, sfx. aya) rendre un son, résonner.

[Page 81-2]

āvaraṇa n. (vṛ) couverture. || Abri, toit. || Défense; || bouclier.

āvarje 1, (vṛj) Vd. laisser, permettre; donner, procurer.
     āvarjayāmi 10, courber; incliner, pencher. || Epancher, verser. || Offrir, donner.

āvarte 1, (vṛt) ac. se tourner vers; aller vers; approcher, arriver.
     āvarta m. sinuosité, détour, tournant; || spirale; || tourbillon, gouffre, raz; || boucle de cheveux; épi de poils sur les chevaux; écussons aux cuisses des vaches. || Action de retourner qqc. dans son esprit.
     āvartakī f. plante grimpante.
     āvartana n. action de remuer qqc. de fondu; opération de l'alliage des métaux.
     āvartanī f. creuset.
     āvartayāmi c. faire aller vers, 2 ac.; || faire venir: aśrūṇi faire couler les larmes. -- Au moy. āvartaye se tourner vers.
     āvartin a. qui a des épis ou des écussons de poil.

āvarhita pp. (varh) arraché, déraciné, extirpé.

āvali f. et āvalī f. (val) rangée, série. Cf. āli.

āvalgāmi 1, (valg) s'élancer, bondir vers, l.

āvasati f. (vas) la nuit.

āvasāmi 1, (vas) habiter, ac. l.
     āvasatha m. maison. || Traité du mètre nommé āryā. || Certaine observance pieuse.
     āvasayāmi c. faire habiter, recevoir dans un lieu; habiter, ac. du lieu. -- Pp. āvasita. logé; serré, mis en réserve, engrangé.

āvaha a. (vah) qui apporte, qui amène; qui porte avec soi.
     āvahāmi 1, apporter, amener.

āvādhe 1, (vādh) pousser violemment; tourmenter.
     āvādhā f. tourment, souffrance.

āvāpa m. (vap) rigole; petit bassin pour l'eau au pied d'un arbre; || vase quelconque; surtout vase propre à répandre l'eau; || terrain inégal et creux. || Action de répandre; || semailles; || rivière de pierreries, bracelet, collier; bague. || Action de lancer des flèches; action guerrière; hostilités; déclaration de guerre.
     āvāpaka m. anneau, bracelet, etc.

āvāpana n. métier de tisserand.

āvām nom. du. nous deux. M Par. 59.

[Page 82-1]

āvārayāmi 10, (vṛ) couvrir; cacher.

āvāri m. (vṛ) échoppe couverte; étal; boutique en plein air.

āvāla n. (val) petit bassin pour l'eau au pied d'un arbre.

āvāsa m. (vas) maison.

āvika m. (avi) étoffe de laine; couverture.

āvigna pp. d'āvinajāmi. -- S. m. carissa carondas, bot. petit arbre à fruit.

āvije 6, (vij) cf. āvinajāmi.

āvidhyāmi 4, (vyadh) lancer vers: iṣum une flèche. || frapper; percer d'une arme lancée. || Jeter, mettre: srajam une guirlande sur les épaules. Pp. āviddha lancé; || frappé; || frappé d'un accident; frappé de folie.

āvidha m. (vyadh) percerette, vrille ou foret, esp. de diable ou vilbrequin mis en mouvement par une corde.

āvinajāmi 7, (vij) agiter, troubler. Moy. āvije.

āvindayāmi c. (vid) ac. faire que qqn. ait; offrir; donner.

āvila a. (vil ou bil) trouble; troublé.

āviśāmi āviśāmi, āviśe 6, (viś) entrer dans; approcher de, ac. -- Pp. āviṣṭa où est entré qqn. ou qqc.; pénétré, possédé par un sentiment, par une idée, par un démon, etc.

āvis adv. à découvert, manifestement; ouvertement, en public.
     āviṣkṛta a. (kṛ) manifeste, évident, public.

āvūka m. père, t. de théâtre.

āvṛṇāmi āvṛṇāmi, āvṛṇe 9, (vṛ) choisir; faire son choix, désirer, Vd.: indravaruṇayor ava āvṛṇe je désire le secours d'indra et de varuṇa.

āvṛṇomi 5, (vṛ) couvrir; envelopper. -- Pp. āvṛta.

āvṛt f. (vṛt) ordre, méthode.

āvṛtti f. (vṛt) retour. Cf. āvarte.

[Page 82-2]

āvṛṣṭa n. et avṛṣṭi f. (vṛṣ) pluie.

āvṛśce 6, (vraśc) briser, mettre en pièces, Vd.

āvega m. (vij) tremblement, trouble, agitation. || Au fig. souci; terreur; consternation. -- F. āvegī convolvulus argenteus, bot.

āveṇika a. (aveṇi) qui n'est pas mêlé comme une tresse; qui ne se mêle pas. || Qui n'est pas mêlé avec autre chose, séparé, indépendant, Bd.

āvedayāmi c. (vid) faire savoir qqc. à qqn., 2 ac.; annoncer, informer.
     āvedya a. qu'il faut faire savoir; qu'on peut annoncer.

āveśa m. (viś) m à m. pénétration dans qqc. ou par qqc., inhabitation. || Occupation de l'âme par une idée, par un désir, par une puissance démoniaque ou surnaturelle, possession; || frénésie; || vertige apoplectique ou épileptique. || Orgueil, arrogance.
     āveśana n. local où l'on rentre qqc., atelier, manufacture, entrepôt, etc. || Entrée, pénétration. || Possession démoniaque; || fureur. || Le disque du soleil.
     āveśika a. hôte; qui rend visite. || Privé, possédé en propre.
     āveśita a. domicilié.

āveṣṭaka m. (veṣṭa) palissade, clôture.

āvrajāmi 1, (vraj) aller vers.

āśa m. (aś) aliment, nourriture, en composition avec prātar.

āśa p. de 9.

āśaṅkā f. (śaṅk) crainte.
     āśaṅkāmi 1, se défier de, craindre, ac.

āśana m. (āśa) terminalia alata tomentosa, bot.

āśaya m. (śī) lit; || chambre à coucher, cabinet; || habitation. || Pensée; projet, intention; || esprit, âme. || Estomac; || indigestion. || Propriété, possession. || Un avare. || Le jack, esp. d'arbre à pain.
     āśayāśa m. mangeur de maisons, le feu.

āśara m. air, vent, feu. || rākṣasa, piśāca. Cf. āśira.

āśava n. esprit distillé de la mélasse, esp. de rhum. Cf. āsava.

[Page 83-1]

āśaṃsāmi 1, (śaṃs) dire à qqn., indiquer. || Demander; solliciter. -- Au moy. āśaṃse, ac. désirer; désirer voir. || Espérer: vijayam ou vijayāya la victoire. || Avec yadi, penser que: āśaṃse yadi jīvanti je crois qu'ils sont vivants.
     āśaṃsā f. espérance.

āśā f. espérance.
     āśāvat a. qui espère; qui vit dans l'espérance.

āśāḍha m. le mois de ce nom, juin-juillet. || Bâton de bois de palāśa que portent les ascètes. -- F. āśāḍhā nom de deux astérismes lunaires. || Cf. āṣāḍha.

āśābandha m. (bandh) le lien de l'espérance; l'espoir. || Au fig. toile d'araignée.

āśāsāmi 2, (śās) ordonner, commander qqc. à qqn., 2 ac. || Dire, raconter. || Souhaiter, faire des souhaits: āśāsya me priyam m'ayant souhaité le bonheur.

āśita pp. (aś) mangé.
     āśitaṅgavina a. (go) mangé par les vaches, tondu par elles, en parlant d'un pré.
     āśitambhava n. (bhū) aliment, nourriture. || M. satiété.

āśitṛ m. (aś) mangeur.

āśin a. (aś) mangeur; qui mange.

āśira m. (aś) le feu. || rākṣasa, piśāca. Cf. āśara.

āśiraḥpādam āśiraspādam adv. (śiras, pāda) de la tête aux pieds; de pied en cap.

āśis f. espérance. Cf. āśā.

āśis f. (śās) bénédiction; voeux pour qqn. || La dent vénimeuse du serpent, cf. āśī.

āśī f. bénédiction donnée ou reçue. || La dent vénimeuse du serpent. || Le venin du serpent. || Cf. āśis.
     āśīrvāda m. (vad) parole de bénédiction: voeu, souhait.
     āśīviṣa m. (viṣa) m à m. la bête à la dent vénimeuse, le serpent.

āśu a. rapide; hâtif, précoce. || Au n. rapidement. || Gr. [greek].
     āśukārin a. (kṛ) qui fait ou agit promptement, expéditif.
     āśuga a. (gam) qui va vite. -- S. m. vent; flèche.
     āśutva n. rapidité; précocité; gr. [greek].
     āśupatrī f. (patra) boswellia serrata, bot. plante qui produit l'encens.
     āśuvrīhi m. (vrīhi riz) riz hâtif, qui mûrit dans la saison des pluies.
     āśuśukṣaṇi m. (śuṣ) m à m. qui dessèche vite, c-à-d. air, vent, feu.

āśekuṭin m. montagne.

āśośucāmi aug. (śuc) Vd. éclairer, illuminer. -- Imp. āśuśugdhi.

āścarya a. (car) admirable, merveilleux. -- S. m. merveille, miracle, prodige.
     āścaryamaya a. (sfx. maya) merveilleux, prodigieux.

āśrama m. (śram) demeure, habitation; maison paternelle; || retraite, asile, refuge; || surtout: ermitage dans les bois, séjour d'anachorète ou de vanaprastha. Cf. śramaṇa.
     āśramapada n. mms.
     āśramika a. relatif à un āśrama ou à un anachorète.

āśraya m. (śri) arrivée, approche, action de secourir ou d'avoir recours. || Action de circonvenir, recours à la ruse, tromperie, fraude, subterfuge. || Lieu où l'on se retire, retraite; asile sacré. Maison. || Bd. réceptacle: il y en a six, savoir les cinq sens et le manas.
     āśrayāmi 1, aller à; se retirer dans: vanam dans une forêt. || Embrasser: dharmam la Loi; s'attacher à, ac.
     āśrayāśa m. (aś) le mangèur de maisons, le feu. Cf. āśayāśa.

āśrava a. (śru 1) m à m. qui coule vers: complaisant. -- S. m. courant, ruisseau. || Acquiescement, promesse, engagement. || Bd. complaisances, vices de la sensualité.
     āśravakṣaya m. (kṣi) destruction des souillures du vice, extinction de la concupiscence, Bd.

āśrāvayāmi c. (śru 5) faire entendre, raconter.

āśri f. fil de l'épée. Cf. aśri.

āśrita pp. (śri) les perceptions des six āśrayas ou sens, Bd. || Adjt. qui cherche un refuge, une protection: mām āśritas qui se réfugie en moi.

āśruta pp. (śru 1) promis.

āśliṣyāmi 4, (śliṣ) ac. embrasser, presser dans ses bras; || se presser contre qqn. || S'approcher d'un lieu.
     āśleṣa m. embrassement.

āśva n. (aśva) réunion de chevaux.

āśvattha m. le fruit de l'aśvattha.

āśvayuja m. (yuj) le mois âświna, septembre-octobre. -- Adjt. qui se rapporte à ce mois. -- S. f. āśvayujī le jour de la pleine lune du mois âświna.

āśvasimi 2, (śvas) respirer, reprendre ses sens. -- Imp. āśvasihi calmetoi. -- Pp. āśvasta qui a repris ses sens.
     āśvāsa m. calme; cessation; accomplissement. || Chapitre, division d'un livre.
     āśvāsayāmi c. ranimer qqn.; calmer; rassurer, consoler.

āśvina m. (aśvinī) nom d'un mois, septembre-octobre.

āśvineya m. Au du. les deux Aśvins.

āśvīna a. (aśva) de cheval.

āṣāḍha m. et āṣāḍhaka m. nom d'un mois, juin-juillet. || Bâton de bois de palâśa, porté par les ascètes. || Np. du mont Malaya. -- F. āṣāḍhī le jour de la pleine lune du mois āṣāḍha. || Cf. aṣāḍha.
     āṣāḍhabhava et āṣāḍhabhū m. (bhū) la planète de Mars.

āṣṭa 2p. sg. impf. de .

āṣṭra n. [peu usité] ciel, éther.

ās. āse, āsse, āsṭe ou āsate, etc. 2; f 1. āsāñcakre; a 1. āsiṣi; ppr. āsīna; pp. āsita; imp. 2p. āsva. M Par. 18, 5o. S'asseoir, être assis; || demeurer en place; rester inactif; || habiter. || Faire qqc. sans interruption avec le ppr. ou le gér. || Etre, cf. as, asmi.

āsa m. (as lancer) arc.

āsa indéc. ah ! hélas.

āsakta pp. de āsajāmi, attaché à, livré à; dévot; dévoué, zélé.
     āsaktamanas a. (manas) qui a l'esprit fixé sur, l.
     āsakti f. attachement; dévoûment; dévotion.
     āsaṅga m. et āsañjana n. adhérence. || Aufig. adhésion; attachement, dévouement. || Attache; contact; proximité.
     āsaṅginī f. tourbillon de vent.
     āsajāmi et āsañjāmi 1, (sañj) fixer à; mettre sur: srajam kaṇṭhe une guirlande sur le cou. || Suspendre à.
     āsajayāmi c. faire que qqn. ou qqc. soit attaché ou s'attache à, l.

āsatti f. (sad) rapprochement, réunion; assemblée. || Obtention; gain.

āsatsi 1p. a 1. moy. de āsīdāmi, vd.

āsadāmi 1, et āsādayāmi 10, (sad) aller vers, s'approcher de; marcher à: śatrum à l'ennemi. || Atteindre; obtenir qqc. de qqn.: putram striyām l. un enfant de sa femme.

āsana n. (ās) action de s'asseoir; séance; session; || halte; repos; || retard, délai. || Siége; lieu où l'on s'asseoit; poste; || garrot de l'éléphant. || Terminalia alata tomentosa, bot., cf. asana. -- F. āsanā et āsanī, séjour, habitation; || boutique, échoppe, étal.

āsanda m. āsandī f. siége dont l'assise est de canne ou d'osier. || Np. viṣṇu.

āsanna pp. de āsadāmi, qui s'est approché ou dont on s'est approché; à qui qqc. s'est uni; revêtu de; doué de, i.

āsamudrāt adv. (pfx. ā) jusqu'à la mer; jusqu'au Samudra.

āsayāmi c. de as 4.

āsayāmi c. de ās, faire asseoir.

āsava m. n. (su) extraction du sôma, le sôma lui-même, Vd. || Liqueurs fermentées extraites de certaines plantes. || Rhum, liqueur distillée de mélasse.
     āsavadru m. (dru) palmier dattier.

āsādayāmi 10; pp. āsādita; gér. āsādya; cf. āsadāmi.

āsām g. pl. f. de ayam.

āsāra m. (sṛ) incursion; invasion; || attaque. || Grande pluie qui survient, averse.

āsi a 1. ps. de as 4.

āsisam pqp. de āsayāmi.

āsīt 3p. sg. impf. de asmi.

āsīdāmi (sad) Vd. s'asseoir.

āsīna ppr. de ās. Assis.

[Page 85-1]

āsuti f. (su) extraction: pressurage; distillation. || Cf. āsava.
     āsutībata m. (bata) distillateur. || Prêtre extrayant le sôma.

āsura m. āsurī f. a. de la nature des Asuras; diabolique; de démon. -- S. f. chirurgie. || Moutarde.

āsṛjāmi 6, (sṛj) verser sur, répandre, Vd.

āsecayāmi c. (sic) faire consacrer par l'aspersion, ac.
     āsecana a. chéri, désiré. -- S. n. aspersion.

āsevāmi 1, (sev) aller trouver; fréquenter. || Avoir commerce avec une femme.

āskandana n. (skand) action de marcher à ou vers. || Bataille; || invective, reproche. || Dessèchement.
     āskandita pp. -- S. n. marche, pas du cheval.

āstara m. et āstaraṇa n. (stṝ) action d'étendre, de déployer. || Toute ch. étendue: couverture, tapis; couche, lit.

āstika a. (asti) qui croit à la vie future, à un autre monde, etc., dogmatique; croyant. Cf. nāstika.
     āstikya n. croyance en un autre monde; affirmation de l'existence de Dieu; connaissance des choses divines; dogmatisme; orthodoxie.

āstīrṇa pp. (stṝ) étendu. || Vaste.

āstṛṇāmi 9, (stṝ) étendre: kuśam du gazon. || Couvrir: kuśair medinim la terre de gazon.

āstham a 1. de as 4.

āsthā f. (sthā) séjour en un lieu. || Réunion, assemblée. || Etat, condition. || Attention; soin; effort. || Peine.
     āsthāna n. et āsthānī f. assemblée, réunion. || Peine.

āspada n. (s euph.) lieu, place. || Fonction, dignité; autorité. || Affaire.

āsphāla m. et āsphālana n. (sphal) mouvement; battement; palpitation.

āsphujit m. surnom de Sukra.

āsphoṭayāmi 10, (sphuṭ) applaudir, en se battant les bras de ses mains à la manière indienne.
     āsphoṭa m. asclepias gigantea, bot. -- asphoṭā f. jasmin sauvage.
     āsphoṭaka m. esp. de pîlu ou noyer de montagne.
     āsphoṭana n. battement de mains, applaudissement. -- āsphoṭanī f. vrille, tarière.

āsphota m. (sphai) l'herbe à I'hirondelle, asclepias gigantea. || Bauhinia variegata ou ivoire de montagne, bot. || Echites dichotoma, bot. || Jasmin sauvage. || Clitoria ternatea, bot. || Cf. āsphoṭa.

āsya n. bouche, visage. || Lat. os. -- Adjt. relatif à la bouche ou au visage.
     āsyapatra n. (patra) lotus, plante.
     āsyalāṅgala m. cochon, sanglier.
     āsyaloman n. barbe, moustache.
     āsyāsava m. (āsava) salive.

āsrapa m. (asrapa) 19e astérisme lunaire.

āsrava m. (asru) pleurs; affliction.

āsvāda m. et āsvādana n. (svād) goût, saveur.
     āsvādayāmi 10, goûter.
     āsvādya a. qu'on peut goûter, sapide; qu'on doit goûter, agréable au goût.

āha! interjection, ah !

āha āha, āhus, p. de ah. M Par. 116.

āhanmi 2, (han) frapper, tuer; détruire. -- Pp. āhata tué; détruit; usé, en parlant d'un vêtement; mal prononcé. || S. m. āhata tambour.

āharāmi 1, (hṛ) tenir; apporter, amener. Prendre, saisir. Recevoir: prativākyam une réponse. Offrir: kratum un sacrifice.
     āhara m. haleine, air aspiré.
     āharaṇa n. action de prendre qqc., de s'en charger. || Mouvement qu'imprime l'ivresse.
     āhartṛ m. celui qui offre ou qui accomplit le sacrifice.

āhava m. (hu) sacrifice. -- (hve) provocation; combat.
     āhavanīya m. le feu consacré au foyer domestique et préparé pour les oblations.

āhāra a. (hṛ) qui apporte. -- S. m. vivres, provisions; aliment.
     āhārayāmi c. faire que qqn. apporte: karam le tribut. || Employer, faire usage: baiam de la force. || Eprouver: harṣam de la joie.
     āhārasambhava m. (sam-bhū) l'essence des aliments: chyle, sérum, lymphe, etc.
     āhārya a. accessoire, adventice; artificiel. -- S. m. mise en scène, décors, t. de théâtre.
     āhāryaśobhā f. beauté artificielle.

āhāva m. (hve) appel. || Provocation; bataille; guerre. -- Abreuvoir autour duquel on appelle les troupeaux.

āhika m. (ahi) le noeud descendant. || Surnom du grammairien Pânini.

āhita pp. de ādadhāmi, placé, disposé. || Appliqué, attentif.
     āhitalakṣaṇa a. qui a les marques favorables.
     āhitāgni a. (agni) qui a disposé et conservé le feu sacré.

āhituṇḍika m. (ahi, luṇḍ) dompteur de serpents.

āhuta n. (hu) sacrifice, offrande: consistant surtout à donner la nourriture à tous les êtres animés.

āhuti f. (hu) offertoire, offrande, vd.

āhus 3p. pl. p. de ah.

āhūti f. (hve) appel.

[Page 86-2]

āhūya gér. de āhvaye (hve). Après la provocation.

āheya a. (ahi) de serpent, relatif au serpent.

āho indéc. ou bien est-ce? ou bien est-ce que?
     āhopuruṣikā f. (puruṣa) vanterie d'un homme qui dit toujours āho.
     āhosvit indéc. comme āho.

āhnika a. (ahan) du jour; de chaque jour. -- S. n. occupation quotidienne; lecture pour chaque jour; division d'un livre en leçons quotidiennes; aliment du jour, pain quotidien.

āhlādayāmi c. (hlād) réjouir. || Au moy. se réjouir.

āhvaya n. (hve) convocation; appellation; nom.
     āhvayāmi 1, appeler; convoquer. || Provoquer; défier. -- Moy. āhvaye.
     āhvā f. comme āhvaya.
     āhvāna n. appel; convocation; invitation; || appellation, nom. || Sommation; défi.
     āhvayayāmi c. faire appeler.

āṃhiṣi a 1. moy. de aṃh.

i

[Page 86-1]

i 3e lettre de l'alphabet, répondant à l'i bref.

i. emi 2. M Par. 117; imp. ayāni, ihi; impf. āyam, ais; p. iyāya, iyayitha et iyetha: f 2. eṣyāmi; pas d'aoriste; ppr. yat; ppf. iyivas; pp. ita. -- Ps. īye; impf. eye; f 1. etāsmi et āyitāsmi: f2. eṣye et āyiṣye; pas d'aoriste; pf. itya. Ce passif s'emploie surtout à la 3p. dans un sens impersonnel. Les composés du verbe i présentent en outre quelques formes rares que l'on trouvera à leur place. -- Aller. || Aller à: puram à la ville. || Commencer: dyūtam un jeu. || Parvenir à, obtenir, participer à: siddhim à un succès, réussir. || Revenir à, ac. || Se coucher, en parlant d'un astre. || Venir: indra ihi viens, Indra, Vd. -- Ps. être l'objet d'une démarche, être prié, être sollicité: īyate vasūnām on lui demande les biens, Vd. -- Moy. demander: rudram īmahe vasūni nous demandons les biens à Rudra, Vd. On voit aussi dans le Vêda le d. et le 1. de la chose et le g. de la personne. || Prier. implorer, invoquer, Vd. || Gr. [greek] [greek], etc.; lat. ire, eo, iri, etc.; lith. eimi; slav. iti; got. iddja je suis allé.

i indéc., interjection pour appeler du secours.

i racine de l'a. démonstratif (ayam) idam, iyam. M Par. 53, 4o. || Lat. is, id, idem, etc.; got. is; germ. ir; angl. it.

ikkaṭa m. forme pâlî de itkaṭa.

ikṣu m. canne à sucre.
     ikṣukāṇḍha m. saccharum munja, bot.
     ikṣugandhā f. saccharum spontaneum; barleria longifolia, et peut-être le capparis spinosa [caprier] et le tribulus lanuginosus; convolvulus paniculatus; bot.
     ikṣugandhikā f. convolvulus paniculatus, bot.
     ikṣutulyā f. esp. d'herbe.
     ikṣunetra n. oeil ou racine d'ikṣu.
     ikṣuvālikā f. saccharum spontaneum, bot.; ses rejetons.
     ikṣumūla n. mms.
     ikṣura m. (sfx. ra) canne à sucre; barleria longifolia; tribulus lanuginosus, bot.
     ikṣuraka m. saccharum cylindricum; barleria longifolia, bot.
     ikṣurasakvātha m. (rasa-kvath) décoction de jus de canne à sucre, mélasse.
     ikṣusara m. moelle d'ikṣu; jus de canne.

ikṣvāku m. np. du chef de la dynastie solaire de rois indiens.

ikh. ekhāmi 1; p. iyekha; pp. ekhila: aller, se mouvoir. || Gr. [greek].

iṅkh. iṅkhāmi 1; p. iṅkhāñcakāra: aller, se mouvoir. Cf. ikh.

ig et iṅg. iṅgāmi 1; p. iṅgāñcakāra; pp. iṅgita: aller, se mouvoir; vaciller; gesticuler. -- Moy. iṅge et ige, mms.

iṅga a. (iṅg) remuant; vacillant; gesticulant. -- S. n. mouvement; geste exprimant une pensée.
     iṅgita pp. de iṅg. -- S. n. Cf. iṅga.

iṅguda m. et iṅgula m. -- F. iṅgulī, iṅgudī. Esp. de plante.

icchā f. (iṣ) désir.
     icchāmi pr.; icchat ppr. de iṣ.
     icchāvatī f. femme désireuse de qqc., de vêtements, de bijoux, etc.
     icchāvasu m. (vasu) ép. de Kuvêra.
     icchu a. désireux; passionné.

[Page 87-2]

ich. Cf. iṣ.
     ichāracana m. (icchā, rac) homme qui agit selon ses désirs; libertin, licencieux.

ij. Cf. yaj.

ijjala m. barringtonia acutangula, esp. de plante aquatique, bot.

ijya pf. de yaj. -- S. m. maître spirituel; || ép. de Sukra. -- S. f. ijyā offrande; sacrifice; culte. || Procureuse, femme de mauvaise vie.
     ijyām o. de yaj.
     ijye pr. ps. de yaj.

iñcāka m. crevette.

iṭ. eṭāmi 1; p. iyeṭa; pp. etita. Aller, se mouvoir. Cf. aṭ.

iṭcara m. (iṣ, car) taureau ou veau destiné à vivre en liberté.

iṭdevatā f. (deva) la divinité de l'offrande, iḷā, Vd Cf. iṣ.

iḍā f. Cf. iṭā; ḷ=ḍ dans le Vd.
     iḍācikā f. guêpe.
     iḍikā f. terre.

iḍikka m. bouc sauvage, bouquetin.

iḍvara m. (vṛ) taureau destiné à vivre en liberté. Cf. iṭcara.

ita 2p. pl. imp. de emi (i): allez.

ita pp. de emi (i): allé.

itam 2p.; itām 3p. du. imp. de emi (i).

itara a. (sfx. tara) l'autre [de deux] M Par. 113. Lat. iterum.
     itarathā adv. hors ce cas, autrement.
     itaretara a. mutuel; l'un l'autre, l'un à l'autre, etc. || Cf. anyonya.
     itaredyus adv. (dyu) l'autre jour [de deux].

itama a. (sfx. tama) l'autre [de plusieurs].

itas 3p. du. pr. de emi (i).

itas adv. (sfx. tas) d'ici. || Au fig. de moi.
     itastatas adv. śa et là; de śa et de là.

iti adv. ainsi, voilà. Ce mot sert à fermer une citation et signifie alors dit-il, disent-ils. II sert aussi à appeler l'attention sur un mot, sur une pensée. II se place ordinairt, après ce mot ou cette citation: ayāma, iti brāhmanas allons ! ainsi dirent les bràhmanes. Mais il se place qqf. devant: iti me matis telle est ma pensée. || M Par. 133.
     ilikatha a. (kath) qui dit toujours iti, qui rapporte à autrui ce qu'il dit; peu véridique. -- S. f. itikathā discours peu digne de foi.
     itikaraṇa a. (kṛ) accompagné de iti, tg.
     itikartavyatā f. (kṛ) état d'une chose qui doit être ainsi faite [iti kartavyam sic faciendum est]; obligation de la faire; résolution prise.
     itikāra a. (kṛ) comme itikaraṇa.
     itimātra a. (mātra) tel, ayant la mesure dite, la condition ou la qualité convenue.
     itiha indéc. avis mutuel ou traditionnel.
     itihāsa m. récit des anciens temps; légende. Les Itihâsas forment le point de départ des épopées sanscrites, etc.

itkaṭa m. esp. de graminée.

itkilā f. parfum.

ittham adv. ainsi; comme cela. || Cf. lat. item, autem, etc.

itya pf. de emi (i).

ityartham adv. (iti, artha) c'est pourquoi; à cause de cela; ainsi; donc.

ityādi adv. (iti, ādi) ainsi d'abord [est-il dit par l'auteur cité].

ityukta n. (vac) Bd. citation ou tradition recueillie; morceau servant de conclusion à un discours ou à un récit antérieur; recueil de récits et d'explications de la loi.

ityeva adv. même ainsi.
     ityevam adv. de même façon.

itvara a. allant, errant; vagabond. || Misérable, gueux. -- S. f. itvarī femme qui court les rues.

ithas 2p. du. pr. de emi (i).

idam a. (sfx. dam) M Par. 53. M. ayam, f. iyam, n. idam. Celui-ci, celle-ci, ceci; opposé à etat et à etāvat: āha idam ihi il dit ceci: va; ayam asmi c'est moi, me voici. || Lat. idem.

idānīm adv. (sfx. dānīm) maintenant.

[Page 88-2]

iddha pp. de indh. || A. clair; évident, lucide; subtil, en parlant de l'esprit. -- S. n. éclat, lumière, splendeur.

idhma n. (indh) bois à brûler.

idhye ps. de indh.

ina m. maître, seigneur. Soleil.

ind ou id. indāmi 1; p. indāñcakāra; pp. indita. Gouverner; tenir le pouvoir.
     indidiṣe dés. de ind, désirer le pouvoir.

indambara n. lotus bleu, nymphaea coerulea, bot.

indindira m. grosse abeille.

indirā f. (ind) ép. de Laxmî.
     indirālaya m. (ālaya) le séjour de Laxmî, c-à-d. le lotus, où est née cette déesse.
     indirāvara, indivara et indīvara n. le lotus bleu, aimé de Laxmî.

indu m. le sôma, Vd. || La lune, nommée Sôma.
     indukāntā f. (kānta aimé) nuit.
     indujanaka m. (jan) le père d'Indu, primitivement le vase appelé Samudra, plus tard l'Océan appelé aussi Samudra.
     indujā f. (jā) np. de rivière, la narmadā, auj. Nerbudda.
     induputra m. budha, régent de la planète de Mercure et fils de Sôma.
     indubhṛt m. (bhṛ) Śiva qui porte le croissant de la lune sur son front, ou qui est porté sur le croissant de la lune.
     indumati f. (sfx. mal) jour de la pleine lune.
     induratna n. perle.
     indulekhā f. (lekhā) un doigt c-à-d. un douzième du disque lunaire, astr. || menispernum glabrum; asclepias acida ou sôma; ligusticum ajwaen, bot.
     induvallī f. asclepias acida, bot.
     induvrata n. cérémonie lunaire, esp. de jeûne réglé sur le cours de la Lune.
     induśekara m. Śiva, qui a la Lune pour couronne.

indūra m. rat.

indra m. (ind) le Roi des cieux, Indra, maître du swarga ou paradis, régent de l'orient, un des 12 âdityas. || Une des divisions ou yôgas du plan de l'écliptique, astr. || Le maître intérieur, l'âme, la conscience. || Echites antidysenterica, et autres plantes. || Une des 9 divisions du Jambudwipa.
     indraka n. primitivt. salle royale: salle d'assemblée.
     indrakīla m. le mont Mandara.
     indrakuñjara m. l'éléphant d'Indra.
     indraketu m. bannière d'Indra.
     indrakhoṣa m. estrade royale; échafaud; plate-forme; balcon.
     indragopa m. (gopa bouvier) esp. de scarabée. || Cochenille.
     indrajāla n. ruse; tromperie; stratagème de guerre.
     indrajālika m. trompeur, magicien.
     indrajit m. np. du fils de rāvaṇa.
     indratūla n. et indratūlaka n. le coton, la semence laineuse du cotonnier.
     indradru m. pentaptera arjuna, bot.
     indradhvaja m. np. d'un Buddha, Bd.
     indranīla et indranīlaka m. émeraude.
     indrapuṣpā f. Cf. agnijihvā, bot.
     indraprastha m. np. de ville, auj. un des quartiers de Delhi.
     indrapraharaṇa n. (pra, hṛ) l'arme d'Indra, la foudre.
     indrabheṣaja n. le médicament d'Indra, le gingembre sec.
     indrayava m. n. (yava graine) la semence du nerium antidysentericum.
     indralupta n. (lup) calvitie morbide.
     indravajrā f. nom d'un mètre poétique.
     indravāruṇikā f. cucumis colocynthis, plante qui croît par la vertu d'Indra et de Varuna, c-à-d. du soleil et de l'eau.
     indravṛkṣa m. arbre d'Indra, esp. de pin.
     indrasuta m. surnom de Bali.
     indrasurasa m. (su, rasa) vitex negundo, bot. dont le suc est résolutif.
     indrāgnidhūma m. gelée.
     indrāgnī m. du. Indra et Agni.
     indrāṇī f. l'épouse d'Indra. || Vitex negundo, bot.
     indrānuja m. (anuja) ép. de Vishnu.
     indrāyudha m. (ā-yudh) l'arc d'Indra, l'arcen-ciel.
     indrāri m. (ari) ennemi d'Indra, asura.
     indrāvaraja m. (avaraja) ép. de Vishnu.
     indrāśana m. (aś) chanvre. || Abrus precatorius, bot. dont les semences servent de poids aux bijoutiers.

indriya n. (indra âme) sens; indriyāṇi les cinq sens. || Organes des sens.
     indriyakarman n. (kṛ) fonction d'un sens, d'un organe sensitif.
     indriyagocara m. pañca indriyagocarās les cinq ordres de sensations.
     indriyagrāma m. la réunion des sens; l'ensemble des sensations; leur siége commun.
     indriyabala n. force des sens, perfection des sens, Bd.
     indriyāgni m. (agni) le feu des sens [t. mystique].
     indriyārāma a. (ā, ram) qui goûte les plaisirs des sens.
     indriyārtha m. (artha) un objet des sens.
     indriyāyatana n. (ayatana) siége des sensations, le corps.

indrejya m. (ijya) ép. de Vrihaspati.

indh. inddhe 7; p. indhāñcakre; f 2. indhiṣye; f 1. indhitāhe; a 1. endhiṣi. Ps. idhye; pp. iddha. Ppr. act. vd. indhāna; pp. ps. vd. idhāna. Allumer. || Gr. [greek]. Lat. aestus, aestas; got. eit, feu.
     indhana n. bois à brûler; paille sèche, tout combustible.

invakā f. Au pl. étoiles de la tête d'Orion, astr. Cf. ilvakā.

iṃv ou iv. invāmi 1; p. invāñcakāra; pp. invita; f2. inviṣyāmi; a 1. enviṣam. Prendre, comprendre, envelopper, Vd. || Réjouir (?). || Aller.

ibha m. éléphant. || Gr. [greek], avec l'article sémitique al; lat. ebur; fr. ivoire.
     ibhakaṇā f. pothos officinalis, bot. esp. de poivre.
     ibhadantā f. m à m. dent d'éléphant, esp. de plante.
     ibhanimīlikā f. (ni, mīl) m à m. action de cligner des yeux comme l'éléphant, c-à-d. en signe d'intelligence.
     ibhapālaka m. (pāl) cornac.
     ibhamācala m. (mac?) lion.
     ibhākhya m. (ā, khyā) mesua ferrea, bot.
     ibhoṣaṇā f. (uṣaṇā). Cf. ibhakaṇā.
     ibhya a. (ibha) opulent, riche. -- S. f. ibhyā éléphant femelle. || Boswellia thurifera, arbre qui produit l'oliban [ce dernier mot paraît formé de al, article sémitique, et de ibha; cf. ibha].

imam imam, imām; ime, imās, imāni, etc. cas de ayam, idam. M Par. 53.

iyat a. (sfx. yat) cas forts iyant. Aussi grand; aussi nombreux. M Par. Par. 44, 113.

iyanti 3p. pl. pr. de emi (i).

iyam a. f. de ayam. M Par. 53.

iyarmi pr. de , aller.

iyāja p. de yaj.

iyāt 3p. sg. o. de emi (i).

iyāna pp. de emi (i) à qui l'on demande, sollicité; qui demande; Vd.

[Page 90-1]

iyāya iyāya, iyetha ou iyayitha p. de emi (i).

iyṛmas iyṛmas, iyṛta, iyrati, etc. pr. de .

iyekha p. de ikh.

iyeṭa p. de iṭ.

iyela p. de il.

iyeṣa p. de iṣ.

irajyāmi dén. (rāj?) dominer, g. || Servir, donner son ministère.

iraṇa a. désert, stérile, aride, salé ou saumâtre en parlant du sol. Cf. īraṇa.

irammada m. éclair; lueur vive.

irasyāmi dén. (irā) détracter; calomnier; envier.

irā f. eau; boisson chaude; liqueur spiritueuse. || Terre. || Parole; la divinité de la parole, vāc. || Cf. ilā, iḷā et iḍā.
     irācara m. (car) grêle.
     irāja m. (jan) ép. de Kandarpa.
     irāvatī f. la paruṣṇī, affluent de l'Indus, Vd. || L'Iraouaddy des géographes.

iriṇa a. comme iraṇa.

irimeda m. mimosa fétide, bot. Cf. arimeda.

ireśa m. (irā, īśa) ép. de Vishnu.

iryāmi dén. (irā) détracter, calomnier; envier. Cf. irasyāmi.

irvāru et irvālu m. f. diverses esp. de cucumis: melon, coloquinte, momordique.

il. ilāmi 6; p. iyela; f2. eliṣyāmi; a 1. eliṣam. Aller; || lancer, projeter. || Dormir. || Gr. [greek]; germ. eile; got. îllu.
      -- 10, elayāmi; pqp. elilam, jeter, lancer.

ilā f. Vd. l'offrande sacrée. || Terre; terre de l'enceinte sacrée, l'autel de terre. || Vache; la vache mystique, la libation de sôma. || Parole; la parole sainte, I'hymne. || Np. f. de la fille de Manu. || C. iḷā.
     ilāvṛta n. (vṛt) le séjcur d'llâ, la terre sainte, Vd. || Un des varṣas du Jambudwîpa.

ilikā f. (sfx. ika) terre.

ilī f. bâton pointu; courte épée. Cf. īlī.

ilīśa m. clupea alosa, esp. de poisson très-abondant au Bengale où il se nomme hilsa ou sable.

illala m. oiseau.

ilvakā et ilvalā f. Au pl. étoiles de la tête d'Orion. Cf. invakā.

ilvala m. np. d'un râxasa. || Esp. de poisson.

iLaspati iḷaspati m. le seigneur de l'offrande, Parjanya, Vd.

iLaspada iḷaspada n. la place d'iḷā, de la libation, la terre sacrée, l'autel.

ilā iṭā f. Vd. la même que ilā et iḍā.

iv. C. iṃv.

iva adv. (sfx. va) comme, de même que; se place ordint. après le mot qui sert de terme de comparaison: āditya iva comme le soleil.

ivas 1p. du. pr. de emi (i).

iṣ. iṣyāmi 4; p. iyeṣa; f2. eṣiṣyāmi; a 1. eṣiṣam; pp. iṣita. On dit aussi pr. iṣāmi 1. Aller. || Pénétrer, occuper: pṛthivīm la terre. || Amener, faire sortir: savitā ratham iṣyati Savitri fait avancer son char, Vd.; iṣitha poussé en avant. || Aller voir, explorer.

iṣ. icchāmi 6; p. iyeṣa, īṣus; f 1. eṣitāsmi et eṣṭāsmi; f 2. eṣiṣyāmi; a 1. esiṣam. Ps. iṣye; pp. iṣṭa. M Par. 187. Désirer; souhaiter: nidhanam la mort de qqn., putram un fils. || Rechercher, Vd. || Accorder: yavasam des aliments, Vd. -- Pp. ps. iṣṭa désiré; aimé; choisi, préféré; approuvé, établi, en parlant d'une doctrine.

iṣ f. l'offrande, Vd. Cf. iṭdevatā.

iṣa m. le mois āśvina, septembreoctobre.

iṣikā et iṣīkā f. prunelle de l'oeil de l'éléphant. || Brosse de peintre. || Saccharum spontaneum, bot.

[Page 91-1]

iṣira m. feu.

iṣu m. f. (iṣ 4) flèche.
     iṣudhi m. (dhā) carquois.
     iṣudhyāmi dén. être archer; viser; || au fig. rechercher, demander.

iṣṭa pp. de iṣ 6, et de yaj. -- S. m. ricinus communis, bot. -- S. n. l'offrande, le corps du sacrifice; par extension: ablution et autres cérémonies pieuses. -- Adv. iṣṭam (iṣ 6) selon le désir de qqn., volontiers.
     iṣṭaka m. et iṣṭakā f. brique.
     iṣṭakāpatha n. racine de l'andropogon muricatum, qui croît dans les mauvais chemins (kāpatha).
     iṣṭakāmadhuk f. la vache d'abondance.
     iṣṭagandha a. (gandha) odoriférant.
     iṣṭatas adv. (sfx. tas) au gré de qqn., volontiers; ad libitum.
     iṣṭapūrta n. (pūrta) acte pieux de libéralité, ex.: planter un arbre, creuser un puits.

[Page 91-2]

iṣṭi f. (iṣ 6) désir, souhait.

iṣṭi f. (yaj) sacrifice; l'offrande solide, par opposition au sôma.
     iṣṭipaca m. (pac) râxasa qui dévore l'offrande.
     iṣṭimuṣ m. (muṣ) râxasa ravisseur de l'offrande.

iṣṭu f. (iṣ 6) désir, souhait.

iṣma m. (iṣ 6) désir; || Kandarpa.

iṣya m. (iṣ 6) printemps.

iṣva m. maître spirituel.

iṣvāsa m. (iṣu, as) arc. || Archer.

is indéc. ah ! hélas.

iha adv. (sfx. ha pour dha) ici; en ce monde. || Qqf. en moi, en toi, en lui, etc.

ihi 2p. imp. de emi (i).

ī

[Page 91-1]

ī, 4e lettre de l'alphabet, répondant à l'ī long.

ī. emi 2. Cette racine confond ses formes et ses significations avec celles de i; elle n'est guère employée que dans le Vd., où elle a surtout le sens de: aller à, s'adresser à, prier, adorer.

ī indéc. interjection pour appeler du secours.

īkṣ. īkṣe 1; p. īkṣāñcakre; f2. ikṣiṣye; a 1. ekṣiṣi; pp. īkṣita. Voir; regarder; || considérer, ac. || Veiller aux intérêts de qqn., d. || Gr. [greek]. Cf. akṣi, akṣa.
     īkṣaṇa n. vue, aspect. || oeil; regard.
     īkṣaṇikā f. diseuse de bonne aventure.
     īkṣayāmi c.; pqp. ecikṣam, faire voir, faire que qqn. voie, 2 ac.

īkṣe 3p. sg. vd. de īś.

īṅkh ou ikh. īkhāmi 1, et īṅkhāmi[?] p. īṅkhāñcakāra. Aller, se mouvoir; || passer, traverser.
     īṅkhayāmi c. et 10, faire aller, pousser. || Traverser, parvatān les montagnes, Vd.

īcikṣiṣe dés. de īkṣ, désirer voir.

īj et iñj. ejāmi 1 et īñjāmi; p ījāñcakāra; pp. ījita. aller. || Invectiver, blâmer; || repousser.

ījāna ppf. moy. de yaj.
     ījitum inf. de yaj.
     ījima 1p. pl. p. de yaj.
     īje 1p. sg. p. de yaj.

ījihiṣe dés. de īh. vouloir faire effort, etc.

īṭṭe 3p. sg. pr. de īḍ.

īḍ. īḍḍe 2, 2p. īḍiṣe, 3p. īṭṭe; p. īḍāñcakre; f2. īdhiṣye; a 1. eḍiṣi; pp. īḍita. Louer, célébrer; || rendre un culte de louanges: agnim à Agni; || honorer: haviṣā avec le beurre du sacrifice. Ce verbe a ordinairt. un sens religieux. -- Cf. īḷ, īl et il.
     īḍayāmi 10, louer, célébrer, etc.
     īḍā f. louange. Cf. iḍā, iḷā, ilā.
     īḍiḍiṣe dés. désirer louer: indram je veux chanter Indra.
     īḍya pf. de īḍ digne de louanges.

īti f. (ī) voyage en pays étranger. || Calamité qui survient, temps malheureux, fléau de la saison, tel que sécheresse, pluie, bêtes nuisibles, etc.

īdṛk ou īdṛś a. [m. n. īdṛśa; f. īdṛśī] (sfx. dṛś; cf. dṛś voir) tel. Cf. gr. [greek] dans [greek], etc.; et lis, dans le lat. talis, qualis, etc. || M Par. 113.

īdhe autre forme de indhe (indh).

īnt. ītāmi 1; cf. ant, and.

īpsāmi 1, dés. de āp, désirer atteindre. -- Pp. ipsita désiré. M Par. 115.
     īpsā f. désir d'atteindre, de réussir (āp).
     īdpsu a. désireux d'atteindre; désireux (āp).

īmahe 1 p. pl. pr. ps. de emi (i) -- ou moy. de ī Vd. nous nous adressons à, ao.

īyām o. de emi (ī).
     īye pr. ps. de emi (ī).
     īyus 3p. pl. p. de emi (ī).

īr. īre 2; 3p. īrte; p. īrāṃcakre; f2. īriṣyāmi; a 1. eriṣi. Aller, s'avancer. Vd. || Trembler, vaciller. Cf. . || Lat. ira.
     īrayāmi c. faire aller, pousser; lancer. || Emettre: śabdam un son; prononcer: vākyam un discours. || Exciter, exhorter. || Pp. īrita.
     īririṣāmi dés. désirer aller, etc.

[Page 92-2]

īriṇa a. désert; dont le sol est salé et stérile. Cf. iraṇa et iriṇa.

īrkṣy ou mieux īrkṣ et īrṣ (Cf. iririṣāmi). īrṣayāmi c. du dés. de īr; pp. īrṣita. Porter en vie, envier, ac. || Cf. īryāmi.

īrtsāmi dés. de ṛdh, désirer accroître; vouloir célébrer.

īrma n. (īr) blessure, coup.

īryā f. (īr) démarche, tenue, posture.
     īryāpatha m. manière de se tenir, Bd. || praśānteryāpatha a. qui a une démarche calme, Bd.

īryāmi dén. de īr, porter envie. || Exciter, exhorter.

īrvāru et īrvālu m. esp. de concombre; cf. irvālu et irvāru.

īrṣā f. (īrkṣy) envie.
     īrṣātu a. envieux.
     īrṣita pp. de īrkṣy. envié; objet d'envie.
     īrṣu a. envieux.
     īrṣyā f. envie.
     īrṣyālu a. envieux.

īrṣiṣāmi dés. de .

īl. īle 1. Cf. il, īḷ, īḍ.

īL īḷ. iḷe 1. Cf. il, iḍ, il. -- Pp. īṭita loué. || Vd. surnom d'Agni.

īli f. et ili f. || Cf. ili.

īś. īśe 2; 2p. īśiṣe; 3p. īṣṭe, vd. īśe et īkṣe; imp. 2p. īśiṣva; p. īśāñcakāra; impf. 3p. vd. iśata. Dominer, commander, régner sur, g. || Etre maître de, pouvoir, inf.: kartum faire qqc. || Pouvoir accorder; permettre.

īśa m. maître; seigneur. || Ep. de Śiva. -- F. īśā le manche de la charrue. ou le timon.
     īśatva n. souveraineté; || principauté. domaine. || Suprématie et pouvoir surnaturel du brâhmane initié.
     īśasakhi m. Kuvêra, l'ami de Śiva.
     īśādanta a. (īśā) qui a des défenses grandes comme un manche de charrue. -- S. m. grande défense; éléphant qui a de grandes défenses.
     īśāna m. maître, ép. de Śiva.
     īśāni f. souveraine, ép. de Durgà.
     īśitā f. souveraineté; cf. īśatva.
     īśitṛ m. maître; propriétaire.
     īśitva n. Cf. īśatva.
     īśvara a. (sfx. vara) puissant, capable de, inf. -- S. m. souverain; maître; seigneur. || Le Seigneur, Dieu. || Ep. de Śiva, de Kâma. -- S. f. īśvarī ép. de Durgâ, de Laxmî, de Saraswatî.
     īśvarya n. pouvoir.

īṣ. īṣāmi 1, ramasser des épis, glaner.

īṣ. īṣe 1; pp. īṣita. Aller: || s'en aller, s'enfuir; || marcher à, aborder, frapper, blesser, tuer; || aller voir; || donner, Vd.

īṣa m. le mois âświna.

īṣat ppr. de īṣ. -- Adv. peu, trèspeu, surtout au commencement des composés.
     īṣatkara a. (kṛ) qui fait peu; chétif; efféminé.
     īṣaduṣṇa a. (uṣṇa) peu chaud, tiède.

īṣadhara m. np. de la 2e chaine de montagnes fabuleuses autour du Mêru.

īṣā f. timon, brancard. Cf. īśā.
     īṣādanta. Cf. īśādanta.

īṣikā et iṣikā f. brosse de peintre. || Fourgon pour remuer le métal fondu. || Lingotière [?]. Cf. iṣīkā.

īṣiṣāmi īṣiṣāmi, īṣiṣe, dés. de emi (i) désirer aller.

īṣma m. (iṣ 6) désir. || Np. Kâma.

īh. īhe 1; f 2. īhiṣye; a 1. ehiṣi: pp. īhita. S'efforcer vers; tendre à; || désirer; || demander.
     īhayāmi c. exciter, exhorter.
     īhā f. effort, tendance; || désir; || poursuite.
     īhāmṛga m. (mṛga) loup. || Division de drame.
     ihāvṛka m. (vṛka) loup.

u

Page 93-1

u, 5e lettre de l'alphabet, répondant à l'ou bref.

u, part. enclitique qui, dans le Vêda, s'ajoute aux pronoms, aux prépositions et aux verbes sans en changer notablement la signification: tad u, sa u, ya u, ud u, abhūd u, pour tad, sa, ya, ul, abhūt, etc. || Dans le sanscrit brâhmanique, u s'ajoute aux mots atha, kim et na pour former atho, kimu et no; voyez ces mots.

u indéc., interjection. || Dans le monosyllabe sacré om, u désigne Śiva.

u. ave 1; p. ūve; f 2. oṣye: f 1. otāse: pp. auṣṭa. Résonner; faire du bruit; retentir.

ukanāha m. cheval bai ou marron.

Page 93-2

ukta pp. de vac. -- S. n. hymne ou parole des Rishis.

ukti f. (vac) parole, mot, langage; || discours, entretien.

uktha n. (vac) hymne; poëme. chant récité. || Le Sama-Vêda.

ukṣ. ukṣāmi 1; p. ukṣāñcakāra: f 1. ukṣitāsmi; a 1. aukṣiṣam; pp. ukṣita. Arroser, mouiller: ghṛtena de beurre clarifié Vd.; candanena. d'eau de sandal; śonitena de sang. || Répandre: śonitam le sang.
     ukṣa a. lavé, nettoyé.

ukṣan m. (vah) taureau, hoeuf. || Vd. cheval. || Cf. anaḍuh. -- got. auhsan germ. ochs; angl. ox; lat. vacca.
     ukṣatara m. (comp. de ukṣan) taureau ou boeuf de grande taille.

ukṣita pp. de vakṣ; || grand.

ukh ou uṅkh. okhāmi 1; p. uvokha; f 1. okhītāsmi. Aller, se mouvoir. || Etre mis à sec, se dessécher. || Orner, parer. Cf. okh.

ukhā f. pot; casserole.
     ukhya a. cuit au pot ou dans la casserole.

ugra a. dur, âpre, rude. || Au fig. terrible; impétueux. -- S. m. surnom de Śiva ugradeva. || Homme de caste issue d'un xattriya et d'une śudrâ. || Moringa hyperanthera, bot. -- S. f. ugrā femme de la caste ugra. || Plante médicinale. -- S. n. dureté, rudesse; colère.
     ugragandha a. (gandh) qui a une odeur forte. -- S. m. ail; || michelia tchampaca, bot. -- S. f. ugragandhā carum carvi, bot. || Autre plante médicinale. -- S. n. assa foetida.
     ugratva n. rudesse, violence.
     ugradarśana a. (dṛś) terrible à voir.
     ugradeva m. surnom de Śiva.
     ugradhanvan m. (dhanus) le dieu à l'arc terrible, Indra.
     ugranāsika a. (nāsa) qui a un nez terrible, c-à-d. très-grand ou très-gros.
     ugrarūpa a. (rūpa) de forme terrible.
     ugravīrya a. (vīrya) d'une force terrible.
     ugravega a. (vega) d'une vitesse terrible, c-à-d. très-grande.
     ugraśāsana a. (śās) qui donne des ordres terribles; tyrannique; tr.-sévère.
     ugraśekharā f. m à m. diadême de Śiva, c-à-d. le Gange; cf. Râmâyana I.

uṅkuṇa m. punaise. Cf. utkuṇa.

uṅkhāmi uṅkhāmi, uṅkhita, etc. Cf. ukh.

uc. ucyāmi 4; p. uvoca; f 2. uciṣyāmi; a 1. uciṣam; gér. ocitvā. Se réunir, s'assembler. || Etre apte à, bon pour, digne de, ac. uvocitha deṣṇam tu as mérité l'offrande, Vd.
     ucita pp. de uc, ajusté, assemblé. || Assorti, qui cadre avec; qui convient: yathocitam comme il convient. || Digne de. || Accoutumé à, g. kleśānām aux chagrins.

ucca a. haut, élevé. || Synonyme de udātta, tg.
     uccaka a. A l'i. pl. n. uccakais hautement, beaucoup; excessivement.

uccaṭayāmi 10, (caṭ) fendre, briser.
     uccaṭā f. orgueil, arrogance. || Habitude, usage. || Esp. d'ail; esp. de graminée.

uccaṇḍa a. (caṇḍ) prompt; expéditif.

[Page 94-2]

uccatāla n. (tāla) musique de place; partie de plaisir, etc.

uccadeva m. surnom de Krishna.

uccandra m. (ut) dernier quart de la nuit, dernière veille.

uccaya m. (ci) noeud de cordon ou d'étoffe qui soutient autour des reins le vêtement inférieur.

uccarāmi 1, (car) s'élever. || Lâcher son ventre; uriner (?).
     uccāra m. prononciation. || Excréments.
     uccāraṇa n. prononciation; || proclamation.

uccalāmi 1, (cal) se lever.
     uccala a. élevé, proéminent.
     uccalalāṭā f. femme qui a le front élevé ou bombé.

uccāṭana n. action de briser, d'arracher. || Au fig. fascination. || Une des flèches de Kandarpa.

uccāvāca a. (avāc) haut et bas; grand et petit; changeant, varié, multiforme.

ucciṅgaṭa m. (ciṅgaṭa) grande crevette; esp. de homard. || Au fig. homme passionné.

uccūla m. la partie supérieure de la hampe d'un étendard.

uccais adv. (i. pl. de ucca) en haut; hautement; à haute voix.
     uccairghuṣṭa n. grand cri; grand bruit (ghuṣ).
     uccaisśravas m. (śravas oreille) np. du cheval d'Indra.

ucch. Cf. uch.

ucchādana n. action de frotter de parfums.

ucchinadmi 7, (chid) couper, retrancher, séparer. || Oter; détruire. -- Au ps. être ôté; manquer.

ucchiṣṭa pp. (śiṣ) laissé; rejeté: ucchiṣṭam bhojanam aliments que l'on repousse. -- S. n. restes; miettes.
     ucchiṣṭabhojana m. (bhuj) mangeur de restes. || Au fig. serviteur d'une idole.

ucchīrṣaka n. (śīrṣaka) oreiller.

[Page 95-1]

ucchūna pp. (śvi) grossi, gonflé.

ucchṛṅkhala a. qui a rejeté sa chaîne; déchaîné; effréné; indompté; furieux.

uccheda m. (chid) brisement; destruction; anéantissement: paśunām des troupeaux.

ucchoṣaṇa n. (śuṣ) desséchement.
     ucchoṣayāmi c. (śuṣ) dessécher, au propre et au fig.

ucchrayāmi 1, (ut-śri) élever, lever: bahūn les bras. -- Moy. ucchraye s'élever: agnir ucchrayate e feu s'élève -- Pp. ucchrita.
     ucchraya et ucchrāya m. élévation, profondeur. || Hauteur, colline, montagne.
     ucchrayopeta a. (upa-i) doué d'élévation; -haut; profond.
     ucchrita pp. de ucchrayāmi, élevé; dressé; || haut. || Au fig. grand, prospère. || Qqf. qui s'est élevé, qui s'est produit; né, produit.

ucchvasimi 2, (śvas) respirer; || être haletant. || Sangloter: ucchaśvāsa dīnā elle sanglotta affligée.
     ucchvasat ppr. haletant.
     ucchvasita pp. haletant; hors d'haleine.
     ucchvāsa m. souffle, haleine; || essoufflement; || sanglot. || Au fig. attente, anxiété. || Division d'un livre.

ucyāsam o. a 1 de vac.

ucye pr. ind. ps. de vac.

uch. ucchāmi 1 et 6; p. ucchāñcakāra; f 1. ucchitāsmi; pp. uṣṭa. Finir. || Quitter. || Traverser, passer outre. -- Habiter; cf. uc, oka. -- Vd. éclairer; cf. uṣas et usras. [Ce verbe ne s'emploie qu'avec le pfx. vi; seul, il ne se trouve que chez les grammairiens.]

ujjagāra p. de udgṝṇāmi.

ujjaya m. (ji) victoire.
     ujjayanī et ujjayinī f. la ville d'Oujein dans le Malava [29°, 11' latitude nord; 73°, 27' longitude orientale], ancienne capitale de Vikramâditya, une des 7 villes saintes des Indiens et 1er méridien de leurs géographes.
     ujjayanta m. np. de montagne dans la chaîne de l'Himâlaya.
     ujjayina a. victorieux.

[Page 95-2]

ujjāsana n. (jas) meurtre, massacre.

ujjighnat ppr. de uddhanmi (han).

ujjihe 3, (hā) Vd. se lever: vṛka ujjihīte le loup se lève; || s'élever: giras prati tvām udahāsata les voix vers toi se sont élevées, Vd. || Act. lever: locane les yeux. || Qqf. laisser; cf. 3.

ujjṛmbha a. (jṛmbh) ouvert, entrouvert; qui s'épanouit.
     ujjṛmbhāmi, ujjṛmbhe, 1, bailler; s'entrouvrir; se déployer. -- Pp. ujjṛmbhita; s. n. effort; || recherche, découverte, enquête.

ujjvala a. (jval), brillant, flamboyant. || Clair, luisant, bien écuré. || Qui brille épanouie, en parlant d'une fleur.

ujjh. ujjhāmi 6; a 1. aujjhiṣam; pp. ujjhita. S'éloigner de, ac. || Quitter, abandonner: prāṇān la vie. || Eviter: avācyam des paroles blâmables.

uñch. uñchāmi 1; f 1. uñchitāsmi; pp. uñchita. Glaner: śilāni des épis. Cf. uch.
     uñchayāmi c. faire glaner.
     uñcicchṣāmi dés. désirer glaner.
     uñcha m. grain glané.
     uñchaśila n. épis glanés.

uṭa m. feuilles, chaume, pour couvrir des huttes.
     uṭaja m. (jan) chaumière, hutte. || cabane d'un ermite. || Maison en général.

uṭh. oṭhāmi et ūṭhāmi 1. Frapper, renverser. Cf. ūṭh; gr. [greek].

uḍu f. n. astérisme lunaire en général. -- N. eau; cf. uda.
     uḍupa (pā) m. la lune. -- M. n. radeau, flotte de bois.
     uḍupatha m. (patha) le ciel étoilé.

uḍumbara n. (uḍu-bhṛ?) cuivre. || Sorte de lèpre rouge. || Seuil de porte, revers d'eau d'une fenêtre. || Ficus glomerata, bot. || Cf. udumbara et ūdumbara.
     uḍumbaraparṇī f. (parṇa) esp. de plante à feuilles couleur de cuivre, ou à feuilles d'uḍumbara.

uḍūpa m. n. (pā) radeau.

uḍḍāmara a. excellent, respectable, considérable.

[Page 96-1]

uḍḍīye 4, (ḍī) s'envoler. -- Pp. uḍḍīna envolé.
     uḍḍīna m. action de s'envoler; essor; le vol de l'oiseau.

uḍḍīśa m. surnom de Śiva. || Traité de la magie et des incantations.

uḍḍhi 2p. imp. pr. de vaś...

ut pfx. indiquant 1o situation ou mouvement vers le haut; 2o mouvement pour ôter. -- Comp. uttara; sup. uttama.

uta adv. ou, ou bien. || Alors, ensuite; or, done. [Ce mot est assez souvent explétif].

uta pp. de et de ve.

utathya m. np. d'un saint, fils d'Angiras.
     ulathyaja m. (jan) agni vṛhaspati, fils d'Utathya.
     utathyānujanman m. mms.

utavā adv. (vā) ou. M Par. 103.

utāho adv. (aho) ou M Par. 103.
     utāhosvit adv. (sfx. svit) ou.

utka a. (sfx. ka) désireux; avide de. || Qui regrette. -- S. m. occasion favorable.

utkaṭa a. (kaṭ) excessif; violent. || Fou, furieux. || En folie, en rut. -- S. m. éléphant en rut. || Violence; orgueil tyrannique.

utkaṇṭhā f. (kaṇṭh) tristesse, affliction; regret.
     utkaṇṭhāmi et utkaṇṭhe 1, regretter vivement; s'affliger.
     utkaṇṭhayāmi e. faire gémir, affliger. -- Pp. utkaṇṭhita affligé, abattu, triste.

utkatā f. (sfx. tā) regret; désir ardent. || Pothos officinalis, bot. plante à graines aromatiques.

utkampa m. (kamp) agitation; tremblement; terreur.

utkara m. (kṛ) faisceau. || Tas de grain. || Esp. de gâteau.

utkarṣāmi 1, (kṛṣ) traîner en haut, extraire: jalāt retirer de l'eau. || Oter: vastram son vêtement. || Battre des mains, applaudir. -- Pp. utkarṣita élevé, excellent, supérieur, insigne.
     utkarṣa m. excellence, supériorité. || Excès. || Tg. addition: ekotkarṣa addition d'une syllabe.

[Page 96-2]

utkala m. (kal) porteur, portefaix. || Oiseleur. || Np. d'une partie de l'Orissa au sud de l'Inde.

utkalikā f. (kal) agitation. || Flots agités, végues. || Bouton de fleur. || Regret d'une ch. perdue; anxiété.

utkalita pp. (kal) agité par la tristesse ou le regret. || Qui s'élève, prospère.

utkākā f. vache qui fait un veau chaque annee.

utkāra m. (kṛ) vannage du grain.

utkirāmi 6, (kṝ) faire déborder en ver[?]ant. || Extraire qqc. d'un contenant que[?]conque; || creuser: parikhām une fosse; raj[?]s soulever la poussière.

utkuñcitā f. nigella indica, vulgairement calonji.

utkuṭa n. position d'un homme dormant la tête redressée.

utkuṇa m. (kuṇ) punaise.

utkūṭa m. parasol.

utkṛntāmi 6, (kṛt) fendre, diviser, couper en morceaux. || Séparer, retrancher.

utkṛṣṭabhūma m. (kṛṣ-bhūmi) sol fertile, bonne terre.

utkoca m. et utkocā f. (kuc) présent fait pour corrompre.

utkrāmāmi 1, (kram) s'élever; se lever pour partir; s'en aller; disparaître. || Quitter: śarīram le corps. || Transgresser: dharmam la loi.
     utkrama m. transgression, violation d'une règle, d'une méthode.

utkrośāmi 1, (kruś) élever la voix; crier; s'écrier. -- Pp. utkruṣṭa qui résonne, où résonne.
     utkrośa cris, m. aigle de mer, orfraie, etc.

utkṣipāmi 6, (kṣip) soulever; lancer en l'air. || Se lever, se jeter sur, s'élancer.
     utkṣipta pp. -- S. m. pomme épineuse, datura metel et datura fastuosa, bot.
     utkṣiptikā f. ornement en forme de croissant qui se porte à la partie supérieure de l'oreille.
     utkṣepaṇa n. action d'arracher. || Van à nettoyer le grain. || Mesure de 16 panas.

utkhanāmi 1; p. uccakhne (khan) défouir; arracher; exhumer.

utkhalā f. (khal) esp. de parfum.

utta pp. de und mouillé; humecté.

uttapta pp. (tap) échauffé; brûlé. || Baigné, lavé. -- S. n. viande sèche.

uttama a. (sup. de ut) le plus haut. || Au fig. suprême; excellent; qui est à la tête ou le premier. -- S. f. uttamā femme belle, bien portante et bonne. || Jasminum auriculatum, bot. -- S. n. la haute, les notes élevées, par opposition à mandram la basse, et à madhyam le médium.
     uttamaphalinī f. asclepias rosea, bot.
     uttamara a. (sfx. ra) excellent, le meilleur; suprême.
     uttamarṇa m. (rṇa de ṛṇa) créancier.
     uttamavid a. (vid) qui possède la science suprême ou transcendante.
     uttamasaṅgraha m. intrigue, adultère et tout ce qui contribue à son succès.
     uttamasāhasa n. amende de 1000 panas.
     uttamāṅga n. (aṅga) la tête.

uttara a. (comp. de ut) plus élevé, supérieur. || Septentrional. || Subséquent, postérieur. || [A la fin des composés] précédé de, tg.: ruttara précédé de , etc. || Au fig. meilleur, plus important, plus puissant, de plus de valeur, plus beau, etc. -- uttareṇa après; plus haut; au nord. -- uttare au delà. || uttarāt du nord. -- S. f. nord. -- S. n. réplique; duplique.
     uttarakuru m. n. np. d'une contrée au nord de l'Inde; np. du peuple qui l'habite.
     uttarakośalā f. Ayôdhyâ dans le Kôśala.
     uttaraṅga n. (gam) pièce supérieure de la charpente d'une porte, linteau.
     uttaratas adv. (sfx. tas) du nord.
     uttarapakṣa m. (pakṣa) conclusion directe d'un raisonnement, d'une démonstration.
     uttarapāda m. (pāda) la section de la réplique dans les livres de jurisprudence.
     uttaraphālgunī f. (phālgunī) le 12e astérisme lunaire, nommé le Lit.
     uttarabhādrapad f. le 27e astérisme lunaire, contenant a d'Andromède.
     uttaravādin m. (vad) défendeur; avocat donnant la réplique.
     uttarasākṣin m. témoin du défendeur.
     uttarasādhaka a. (sādh) qui fait achever, qui aide à achever qqc. || Qui prête secours ou aide. || Qui achève, qui termine.
     uttarāpatha m. (patha) contrée septentrionale, par opposition à dakṣiṇāpatha.
     uttarābhāsa m. (ā-bhās) réplique indirecte et illégale, paroles ressemblant à une réplique sans en être une.
     uttarāyaṇa n. [ayana] la moitié de l'année où le soleil est au nord de l'équateur.
     uttarāśāpati m. (āśā-pati) le régent du nord, Kuvêra.
     uttarāṣāḍhā f. uttarāśāḍhā f. le 21e astérisme lunaire, appelé la Dent d'éléphant et contenant [greek] du Sagittaire.
     uttarāsaṅga m. (sañj) vêtement de dessus et de la partie supérieure du corps.

uttarāmi 1, (tṝ) sortir en traversant; traverser: nadīm une rivière; sortir: jalāt de l'eau. || Quitter: caryām une fonction [après l'avoir remplie]. || Augmenter: cravāṃsi la gloire, Vd. || Passer: jīvitam la vie; et abs.: passer la vie.

uttarīya n. vêtement de dessus. || Au fig. résultat final, projet réalisé.

uttaredyus adv. (dyu) le jour d'après, le surlendemain.

uttarottara n. m à m. réplique de réplique, c-à-d. débat, altercation. -- Ac. adv. uttarotaram de plus en plus.

uttaṃsa m. (taṃs) boucle d'oreille, || Crête. || Aigrette.

uttāna a. (tan) dirigé vers le haut. || Qui dort sur le dos, supinus [lat.] || Bas, sans profondeur, en parlant de l'eau. || Modique; petit; faible.
     uttānapāda n. les hauteurs du nord, Vd. || Le sommet du Mêru. || L'étoile polaire.
     uttānaśaya a. (śī) qui dort sur le dos. -- S. m. et f. petit enfant.

uttāpa m. (tap) chaleur, ardeur. || Au fig. ardeur, feu, impétuosité, fougue.

uttāra a. (tṛ) qui surpasse les autres; prééminent.

uttārayāmi c. (tṝ) faire traverser; ex.: la vie; conserver, sauver. || Vomir: bhuktam ce qu'on a mangé.

uttārin a. changeant, inconstant, chancelant, au fig.

uttāla a. (tāla) m à m. qui s'élève au-dessus du sol: || au fig. élevé, excellent; || ardu; || terrible. || Prompt, expéditif.

uttiṣṭhāmi (sthā) f2. utthāsyāmi; o. uttheyāsam; pp. utthita. Se lever: utthiṣṭha lève-toi; || S'élever: uṣā udasthāt l'aurore s'est levée, Vd.; uttiṣṭhati meghas un nuage s'élève. || Au fig. prendre courage; être prêt: yuddhāya pour le combat.

uttuṅga a. (tuṅga) haut. || Gonflé, grossi, en parlant des rivières.

uttejita a. (tij), envoyé, dépêché. -- S. m. marche de côté, t. d'équit.

[Page 98-1]

utterita n. (tṝ) le pas, t. d'équit.

uttrāsa m. (tras) tremblement.

utthāna n. (sthā) action de se lever, de s'élever, d'être prêt, de s'occuper de; effort, effort d'esprit; soin des affaires; || joie, plaisir. || Lieu où l'on se tient: cour; || lieu couvert, pour le Sacrifice; || limites; || champ de bataille, guerre; armée; || livre. || Vomissement; selles.

utthāpayāmi c. (ut-sthā) faire lever. || Relever: patitam qqn. qui est tombé; || ressusciter.
     utthāpana n. action de faire lever, de relever. || Etat de ce qui est relevé; élévation; qqf. écartement.

utthita pp. de uttiṣṭhāmi. || A. éminent, hors ligne.
     utthitāṅguli m. la main ouverte.

utpata m. (pat) oiseau.

utpatāmi 1, (pat) s'élever rapidement: || se lever, sauter de: asanāt de son siége; || s'envoler. || S'élever, en parlant d'un son, d'un bruit; || se produire.
     utpatana n. action de s'élever, de se lever, de s'envoler. || Production, naissance de qqc.
     utpatitṛ m. n. utpatitrī f. et utpatiṣṇu a. qui saute, qui s'envole, qui s'élève.
     utpatti f. (sfx. ti) production; naissance.

utpadye 4 (pad) s'élever, se produire: jyotis, yuddham utpadyate une lumière, un combat s'élève.
     utpanna pp. né, originaire.
     utpannatva n. origine, procession.

utpala a. (pal) clair, non épais; f. utpalā. -- S. f. gâteau de blé non vanné. -- S. n. fleur; || les nymphéacées en gén.: || costus, bot. || Le 6e enfer glacé.
     utpalagandhika n. (gandh) sorte de sandal.
     utpalapatra n. (patra) feuille de lotus. || Le tilaka: voyez ce mot.
     utpalavarṇā f. (varṇa) une des trois femmes de śākya-muni.
     utpalaśārivā f. (śāra-iva) echites frutescens, bot.
     utpalinī f. (sfx. inī) réunion de lotus.

utpavana n. (pū) filtrage, clarification, épuration, principalement des liqueurs sacrées. || Aspersion de beurre clarifié.

utpaśya a. qui regarde en haut.

utpāṭayāmi c. (paṭ) arracher: drumaṃ un arbre. -- Pp. utpāṭita.
     utpāṭin a. qui arrache.

utpāta m. (pat) essor, élan. || Chose qui se produit tout à coup; prodige.
     utpātayāmi c. de utpatāmi.

utpādayāmi c. (pad) produire; engendrer; || faire couler: [le sang].
     utpādaka a. qui produit, engendre; || hilancha repens, basella rubra ou lucida, bot.
     utpādana n. production, génération; || naissance, origine.
     utpādaśayana m. f. francolin, oiseau.

utpālī f. santé.

utpiñjala a. (pij- sfx. ala) confondu, confus.

utpinaṣmi 7 (piṣ) broyer.

utpīḍayāmi 10 (pīḍ) presser, comprimer. || kṣamām utpīḍayāmi je me revêts de patience.
     utpīḍana n. compression; || friction.

utpucchaye (dén. de puccha) lever la queue; faire la roue.

utprekṣā f. (pra-īkṣ) action de regarder par dessus ou avec indifférence; || indifférence; négligence. || Comparaison, tg.

utplave 1, (plu) sauter sur, ac.

utphālayāmi c. (phal) ouvrir largement: netre les yeux.
     utphulla a. (phul autre forme de phal) ouvert; épanoui. || Dormant sur le dos.

utbhinadmi 7, (bhid) fendre; briser: utbhinno ghanas nuage entr'ouvert.

utmandāmi 1, rendre ivre de joie; rendre joyeux par l'invresse, Vd.

utsa m. (und) source, fontaine.

utsaṅga m. (sañj) hanche; derrière de la hanche.

utsanna pp. ps. de utsīdāmi (sad).

utsarga m. (sṛj) abandon; || donation; présent; largesse. || Résiliation. || Déjection, selles. || Précepte, règle.
     utsarjana n. (sṛj) donation, don.

utsarpāmi 1, (sṛp) s'étendre.
     utsarpiṇī f. Cf. avasarpiṇī.

utsaryā f. (sṛ) vache qui doit aller au taureau.

utsava m. (su) extraction du sôma; fête, solennité. || Hauteur. || Production d'un désir; impatience; passion.

utsahe 1, (sah) pouvoir: yoddhuṃ śatrum vaincre un ennemi. || Avoir assez de force pour, avec le d. du mot abstrait: karṣaṇāya pour tendre un arc.

utsādayāmi c. (sad) perdre, ruiner, détruire: dharmam une loi, une coutume. -- Ps. utsādye; pp. utsādita.
     utsādana n. destruction, ruine. || Destruction de tout ce qui est mauvais: des mauvaises herbes par le labourage, des mauvaises odeurs par les parfums, des défauts de la langue par une bonne prononciation, etc.

utsārayāmi c. (sṛ) faire sortir; expulser.
     utsāraka m. portier, concierge; huissier; || garde, gardien.

utsāha m. (suh) pouvoir, force; capacité; || effort; || application, étude; || persévérance; fermeté. || Félicité. || Fil.
     utsāhayāmi c. (sah) exciter, exhorter.
     utsāhavardhana n. (vṛdh) héroïsme.

utsikta pp. (sic) aspergé. || élevé haut. || Au fig. hautain, altier. -- S. m. lutteur royal.

utsisāhayiṣāmi (dés. du c. de sah) vouloir exciter, vouloir exhorter.

utsīdāmi 1 et 6, (sad) s'affaisser, tomber en ruine; périr, s'anéantir: utsīdeyur lokās les mondes s'anéantiraient. -- Pp. utsanna: utsanno dharmas loi tombée en désuétude, usage aboli.

utsuka a. (su bien; sfx. ka) qui désire; qui regrette; triste. -- Substantivement à la fin des composés; cf. nirutsuka, samutsuka.
     utsukāye dén. concevoir un désir, un regret.

utsūra m. (sūra soleil) soir, crépuscule.

utsṛjāmi 6 (sṛj) émettre, répandre: varṣam la pluie, vāṣpam des larmes; || jeter qqc.: bhūmau à terre; || rejeter, quitter, abandonner: bhāryām utsṛjya suptām ayant quitté sa femme endormie. || Oter: bhūṣaṇāni ses ornements; || renoncer à: kāmakrodhau à l'amour et à la colère. || Perdre: prabhām utsṛjaty arkas le soleil perd son éclat || Au fig. produire par voie d'émanation: mad utsṛjyate sarvam de moi émane l'univers. -- Pp. utsṛṣṭa.
     utsṛṣṭapaśu m. taureau mis en liberté dans qq. circonstance solennelle.

utsedha m. (siḍh) élévation, hauteur. || Corps. -- S. n. meurtre; massacre.

utsmayāmi 1, et utsmāyāmi 10, (smi) rire, sourire; || rire de, ac.

uda n. (und) eau. [Ce mot s'emploie surtout au commencement des composés.] Gr. [greek]. Lat. unda, udus; cf. ud dans paludis, und dans arundo. Anglosaxon ydhu. Slav. voda. Germ. ancien, wanden; germ. wasser; angl. water.

udak m. Voyez udac.

udaka n. (sfx. ka) eau. || Une des 21 virāṭ de la gāyatrī. || Ablution mortuaire.

udakīrya m. gadelupa arborea, etc., bot.

udakyā f. (udaka) femme qui a ses règles.

udagadri m. (udak-adri) les monts du nord, l'Himâlaya.

udagayana n. (udak) l'ayana du nord, les six mois où le soleil est au nord de l'équateur. Cf. uttarāyaṇa.

udagbhūma m. et udagbhūmi f. (bhūmi) bon terrain, sol fertile.

udagra a. (agra) qui a la pointe en haut; || haut, élevé. || Attentif. || Vif, ardent; emporté.
     udagradat m. (danta) qui a les dents saillantes. -- S. m. éléphant qui a de grandes défenses.

udac [cas forts udañc. M Par. 41; 112, 5o]; f. udīcī; n. udak, a. (ut-añc aller) tourné ou dirigé vers le haut; || septentrional. || Subséquent, postérieur. -- S. f. udīcī le nord.

udaja m. (aj) action de mener des troupeaux.

udañcana n. (añc) couvercle, dessus.

udañcita pp. (añc) poussé dehors; éconduit. || Porté en haut; honoré; révéré.

udaṇḍapāla m. (aṇḍa-pal) poisson; serpent.

udadhi m. (dhā) mer.

udanta m. (anta) nouvelles; rapport; message; || notion, connaissance. || Homme vertueux; homme gagnant sa vie par un travail quelconque.
     udantaka m. (sfx. ka) nouvelles.
     udantikā f. satiété; satisfaction.

udanya (uda, ou l'inusité udan) Vd. nuage.
     udanyaja a. (jan) né du nuage, Vd.
     udanyā f. soif.
     udanyāmi dén. avoir soif.
     udanvat m. mer.

udapāna m. n. (pā) bassin d'eau, citerne, puits.

udaya m. (aya de i) ascension; || lever du soleil, de la lune ou des étoiles. || Elévation, prospérité, haute fortune. -- Tg. [à la fin des composés] suivi de: ukārodaya suivi de u.
     udayana n. mms.

udara m. (ut-ṛ être saillant?) ventre; lat. uterus. || Guerre.
     udarī f. enflure du ventre, t. de méd.
     udaragranthi m. (granthi) affection chronique de l'abdomen, le spleen des Anglais, t. de méd.
     udaratrāṇa n. (trā) cuirasse ou cotte protégeant le ventre.

udarathi m. (ratha) mer. || Soleil.

udarapiśāca a. dont le ventre est comme celui d'un piśāca, c-à-d. glouton.

udarambhari a. (bhṛ) m à m. nourrisseur de son ventre, c-à-d. glouton.

udarāmaya m. (āmaya) mal de ventre, diarrhée, dysenterie.

udarāvarta m. (vṛt) nombril.

udarin a. (sfx. in) ventru. -- S. f. udariṇī femme grosse.

udarila a. (sfx. ila) mms.

udarka m. (ṛc) avenir; || conséquence à venir. || Vangueria spinosa, bot.

udarcis a. (arcis flamme) dont la flamme monte; qui lance des flammes; flamboyant et montant. -- S. m. surnom du feu, de Śiva, de Kandarpa.

udalāvaṇika a. (uda-lavaṇa) préparé dans la saumure.

udavasita n. maison.

udaśvit n. (śvi) lait de beurre additionné d'eau en égale quantité.

udātta pp. (ut, ā, dā. Cf. ātta) élevé, porté, en haut. || Au fig. grand, illustre; libéral, généreux. || Cher, aimé. || Aigu, [en parlant de l'accent] tg. -- S. m. don, présent. || Grand tambour d'orchestre. || Accent aigu, tg. || Fleur de rhétorique.
     udāttatara [comp. de udātta] plus élevé, plus aigu, tg.
     udāttavat a. (sfx. vat) qui a la nature de l'udātta.
     udāttaśrutita pp. (śru) entendu, c-à-d. prononcé avec l'accent aigu.

udāna m. (an) un des 5 souffles ou esprits vitaux [les autres sont: apāna, prāṇa, vyāna et samāna]. || Nombril. || Cil. || Serpent. || Bd. traité sur la nature et les attributs des Buddhas.

udāyudha a. (āyudha) qui a l'arme levée.

udāra a. (ṛ) m à m. qui s'élève: grand; noble; généreux, libéral, magnifique.
     udāradhi a. (dhī) de haute intelligence; à l'âme haute; magnanime.

udāvarta m. (vṛt) indisposition, maladie.

udāvahāmi 1, (ā-vah) traîner: ratham un char; rathena sur un char. || Emmener: bhāryām une épouse, c-à-d. épouser; en lat. ducere uxorem.

udāse 2, (ās) m à m. être assis au dehors: se tenir paisiblement étranger à qqc.; ne pas s'en préoccuper.
     udāsīna ppr. étranger à qqc.; qui ne s'en préoccupe pas; insoucieux; en sécurité.
     udāsīnavat adv. extérieurement; comme qqn. qui est étranger à qqc., sans se soucier.

udāsthita m. (sthā) surintendant; || gardien; || huissier. || Espion.

udāharāmi 1, (ā-hṛ) rapporter, raconter. || Enoncer, prononcer, employer [un mot]. || Nommer, appeler.
     udāharaṇa n. parole, mot; || axiôme, sentence. || Emploi d'un mot. || Une des cinq espèces de raisonnement, t. de logique.
     udāhāra m. mms.

udita pp. de udemi (i) qui s'est élevé, qui se lève, [ex. le soleil.] || Lié, attaché. || Dit, prononcé.

uditvā gér. de vad.

udīkṣe 1, (īkṣ) regarder; considérer. || Attendre, [en latin exspectare].

[Page 101-1]

udīcī f. (udac) le nord; la région du nord.
     udīcīna a. septentrional.
     udīcya m. la région du nord, le pays de l'Indus au nord-ouest de la Saraswatî et faisant partie de l'ancien Saptasindhu.

udīre 2, (īr) Vd. se lever: udīrdhvam levez-vous; ppr. udīrāṇa qui se lève. || Enoncer, prononcer: brahmāṇi des prières. Vd. || Mettre en liberté.
     udīrayāmi c. lancer: astram une flèche. || Prononcer: vacanam des paroles. || Soulever: reṇum la poussière. || Mettre en liberté; mettre au jour, produire, faire apparaître: kusumāni des fleurs.
     udīraṇa n. action d'émettre, de prononcer. || Paroles, discours.
     udīrṇa a. élevé, grand, généreux, excellent.

udumbara m. ficus glomerata, bot. || Esp. de lèpre. || Eunuque. || Seuil de porte, revers-d'eau. -- S. n. cuivre. || Cf. uḍumbara.

udūkhala n. bdellium, sorte de gomme-résine. || M. n. mortier de bois pour nettoyer le riz.

udūḍha a. (ut-vah) marié. || Lourdaud, grossier, inculte.

udemi 2, (i) aller en haut, s'élever, se lever: udeli sūryas le soleil se lève. || Monter, grandir: prabhāvena en puissance; cf. udita. || Naître, se produire: agnir udyat, Vd. le feu naissant. || Sortir: tamasas des ténèbres; || sortir contre l'ennemi, marcher en guerre.

udgacchāmi 1, (gam) aller en haut, s'élever; || grandir, croître. || Sortir. -- Pp. udgata élevé, grand; adulte.
     udgama m. action de s'élever, de monter, de grandir. || Sortie. || Germination, éclosion.
     udgamanīya pf. ps. -- S. m. une paire de vêtements lavés.

udgāḍha a. (gāh) excessif. -- Ac. advt. udgāḍham excessivement.

udgātṛ m. (gai) prêtre qui chante l'hymne et reste assis; [il y en a 4 dans le saint Sacrifice du Rig-Vêda]. || Le chantre du Sâma-Vêda.

udgāyāmi 1, (gai) chanter, réciter. -- Pp. udgīta.

udgāra m. (gṝ) vomissement; || exhalaison.

[Page 101-2]

udgītha m. (gai; sfx. tha) partie du Sâma-Vêda. || Le monosyllabe sacré oṃ.

udgṝṇāmi 9, (gṝ) énoncer, proclamer. -- Pp. udgīrṇa.

udgrathita pp. (granth) entrelacé.

udgrāha m. (grah) enlèvement, retranchement; || suppression du visarga devant une voyelle initiale, tg.
     udgrāhapadavṛtti f. cette même suppression quand la voyelle postérieure est longue, tg.
     udgrāhavat a. semblable à l'udgrāha, tg.
     udgrāhita pp. enlevé, supprimé; ôté, pris. || Porté en haut, exalté, élevé, sublime.

udgha m. (ghaṇ) excellence; prospérité.

udghana m. (han) banc de charpentier, établi de manuisier.

udgharṣāmi 1, (ghṛṣ) frotter. || Broyer.

udghasa n. (ghas) viande.

udghāṭayāmi 10, (ghaṭ) ouvrir: dvāram une porte. || Commencer: kāryam une chose à faire.
     udghāṭa et udghāṭaka m. corps de garde; || patrouille.
     udghāṭana n. instrument pour ouvrir; clef. || seau de cuir avec sa corde pour puiser de l'eau.
     udghāṭita pp. de udghāṭayāmi.
     udghāṭitajña a. (jñā) intelligent, qui connaît son métier.
     udghāṭin a. qui ouvre. || Qui commence.

udghāta m. (han) action de frapper, de heurter, de fouler, de pousser; || de pousser l'air par les narines [sorte d'exercice pieux]; || de se fouler le pied, foulure, || Tout objet pour frapper: arme, maillet, marteau, massue. || Au fig. action de commencer qqc.; cf. udghāṭayāmi. || Division d'un livre, section, chapitre. || Elévation hauteur.

udghoṣayāmi 10, (ghuṣ) crier. -- Pp. udghuṣṭa.

uddaṇḍa a. (daṇḍa) qui tient le bâton levé.

uddantura a. (danta; sfx. ura) qui a les dents saillantes ou grandes. || Qui montre les dents; menaçant, effroyable. || Au fig. haut, élevé; formant une dent, un pic.

[Page 102-1]

uddāna n. (dā) action d'attacher, d'assujétir.

uddāma a. (dam) délié, dégagé. || Libre, sans contrainte. -- S. m. surnom de Varuṇa.

uddāla m. (dal) cordia myxa ou latifolia; paspalum frumentaceum, bot.

uddita pp. (dā) attaché, lié.

uddiśāmi 6, (diś) tenir compte de qqc. ac.
     uddiśya gér. s'emploie avec le sens d'une préposition et signifie: étant tenu compte de, etad vākyam de ces paroles; || à cause de; yad uddiśya āgato'smi à cause de quoi je suis venu; || vers, uttarāṃ diśām uddiśya vers un pays lointain.

uddīpa n. (dīp) matière résineuse et inflammable, surtout le bdellium.

uddīpayāmi c. (dīp) allumer, enflammer, embraser.
     uddīpana n. action d'allumer, d'enflammer, embrasement; illumination. || Au fig. action d'allumer une passion.

uddeśa m. (diś) action de montrer; || description. || Chose que l'on montre. || Région, pays. Cf. diś f.
     uddeśatas adv. (sfx. tas) en montrant; en manière de preuve ou de description.

uddehikā f. esp. d'insecte. Cf. utpādikā.

uddyota m. (dyut) éclat, splendeur, illumination. || Eclat de la joie, transport, allégresse.
     uddyotayāmi c. illuminer. -Pp. uddyotila.

uddrāva m. (dru) fuite, retraite.

uddhata pp. (han). || Superbe, arrogant. -- S. m. lutteur royal.
     uddhatamanaska a. (manas; sfx. ka) qui a l'âme superbe.
     uddhatamanaskaṭa n. (sfx. tva) arrogance.

uddhanmi 2, (han) ppr. ujjighnat; pp. uddhata. Pousser en haut, soulever: parvatān les montagnes de nuages, Vd; jalān les eaux.

uddharāmi 1, (ut, hṛ) enlever; extraire: śaram niṣaṅgāt une flèche du carquois; || arracher, déraciner: vṛkṣam un arbre; || extirper; détruire: sapatnam un ennemi. || Au fig. élever moralement.
     uddharana n. action d'enlever, d'extraire, d'arracher, d'extirper, de détruire; || de tirer de l'eau d'un puits. || Aliment vomi. || Délivrance finale.

uddharṣa m. (hṛṣ) fête, surtout fête religieuse.
     uddharṣaṇa n. horripilation.

uddhava m. (dhu, dhū) fête; anniversaire.

uddhāna a. (dhā) vomi, rendu. -- S. n. foyer, âtre; cf. uddhmāna.

uddhānta a. vomi, rendu; cf. uddhāna. -- S. m. éléphant au sortir du rut.

uddhāra m. (ut, hṛ) action d'enlever; d'ôter, de retrancher; || soustraction. || Chose ou portion soustraite. || Emprunt, dette, surtout dette sans intérêt. -- S. f. uddhārā, menispermum glabrum, bot. -- S. n. foyer, âtre; cf. uddhāna.
     uddhārayāmi c. faire que qqn. enlève, extraie, retranche. || Elever, soulever.

uddhūnomi 5, (dhū) soulever en agitant: rajas la poussière. || Au fig. manyum exciter la colère. -- Ps. uddhūye.

uddhūṣaṇa n. (dhūṣ) horripilation. [Ce mot est peut-être une orthographe vicieuse de uddharṣaṇa.]

uddhmāna n. (dhmā) foyer, fournaise, âtre.

uddhya m. rivière. Cf. udadhi.

udbhava m. (bhū) naissance, origine, production.

udbhāmi 1, (bhā) apparaître.

udbhāvayāmi c. (bhū) faire naître, produire.

udbhāsayāmi c. (bhās) illuminer.

udbhid a. (bhid) qui pousse, qui germe, qui s'entr'ouvre [en parlant d'un bourgeon, d'un bouton]. -- S. f. germination. -- S. n. sel de cuisine.
     udbhida a. qui germe, qui pousse. -- S. f. udbhidā, végétal.
     udbhijja a. (jan) produit par la germination: udbhijje patre les deux feuilles séminales.

[Page 103-1]

udbhūta pp. (bhū) né, produit.

udbhramāmi 1, (bhram) sauter: rathāt d'un char. -- Pp. udbhrānta.
     udbhrama m. bond. || Au fig. agitation de l'âme; regret.
     udbhrānta pp. brandi, agité en cercle [dont on fait le moulinet]. || Agité, chancelant: premabhare sous le poids de la volupté.

udya gér. -- udye pr. ps. -- de vad.

udya m. (und; uda) rivière.

udyacche 1, (yam) lever: bāhū les bras. || Lever avec menace: asim unglaive, daṇḍam un bâton, g. de la personne; udyamya dhanus ayant bandé son arc. || Faire apparaître: hiraṇyayīm amatim la lune dorée, Vd. || Offrir: annam des aliments. || S'efforcer: kartum de faire qqc. || Etudier: vedam le Vêda. -- Pp. udyata.
     udyata pp. -- S. m. division d'un livre, section, chapitre. -- A. act. persévérant, actif, laborieux.
     udyama m. effort; travail actif; contention d'esprit.
     udyamyamīmi aug. Vd. lever vigoureusement: bāhū les bras.

udyāna n. (yā) action de s'élever; de sortir. || Au fig. motif, intention. || Lieu où l'on sort: jardin, promenade, surtout jardin royal ouvert au public.

udyāmi 2, (yā) s'élever; sortir.

udyuñje 7, (yuj) [usité au pp.] udyukta appliqué, attentif à un ouvrage; || prêt à, préparé à.
     udyoga m. application, attention, effort.
     udyogin a. qui s'applique, qui est attentif à qqc.; qui s'efforce de bien faire qqc.
     udyojayāmi c. préparer, tenir prêt: balam une armée.

udra m. (uda) loutre. || Lith. ûdra; germ. et angl. otter; fr. loutre; gr. [greek].

udraṅga m. cité imaginaire flottant dans les airs et nommée aussi hariścandrapura.

udratha m. (ratha) clavette de l'essieu d'un char. || Cuisinier.

udricye ps. (ric) être supérieur, prévaloir, ab. || Etre en évidence. -- Pp. udrikta distingué; évident, manifeste.

udvatsara m. (vatsara) année.

[Page 103-2]

udvapāmi 1, (vap) élever.

udvamāmi 1, (vam) vomir.

udvarāmi 1, (vṛ) demander.

udvarta a. (vṛt) abondant; qui déborde.

udvarte 1, (vṛt) monter, grossir, s'enfler [en parlant des rivières, etc.] || Au fig. se gonfler, s'enorgueillir.
     udvartayāmi c. renverser, détruire.
     udvartana n. destruction des miasmes au moyen de parfums. || Action de s'élever, de monter; de grossir; cf. utvarte. || Action de broyer.

udvarddhana n. (vṛdh) rire moqueur ou que l'on retient par finesse ou par ruse.

udvarhita pp. d'udvṛhāmi.

udvaha a. (vah) qui propage la race: descendant, rejeton, fils ou fille.

udvahāmi 1, (vah) porter [en parlant d'un char, d'un cheval, d'un bateau]. || Emmener: bhāryām une épouse; épouser [en lat. ducere uxorem]. Cf. udāvahāmi.
     udvahana n. action d'emporter, d'emmener. || Action de s'élever, de s'enfler, de grossir.

udvāna a. (vam) vomi. Cf. udvamāmi et uddhāna.

udvānta a. (vam) vomi, rendu. -- S. m. éléphant au sortir du rut.

udvāśye 4, (vāś) pleurer qqn., ac. || Faire un pleur funèbre.
     udṛāṣpa a. (forme causale de vāś) qui pleure, qui répand des larmes.
     udvāṣpatva n. larmoiement; action de pleurer beaucoup.

udvāsana n. (vas) m à m. exil: extermination; massacre; carnage; dévastation.

udvāha m. (vah) mariage.
     udvāhayāmi c. faire qu'un homme épouse une femme.
     udvāhana n. action de labourer un champ deux fois; la seconde façon. || Au fig. transport, anxiété.
     udvāhanī f. petit coquillage employé comme monnaie, cauris.
     udvāhika a. (sfx. ika) relatif au mariage, matrimonial, nuptial.
     udvāhinī f. (sfx. inī) corde pour tirer.

[Page 104-1]

udvijāmi 1, et udvije 6, (vij) p. udvivije; f2, udvijiṣye; a 1, udvijiṣi; pp. udvigna trembler: bhayāt de peur. || S'affliger. || Avoir peur, craindre: sarpāt ou sarpasya un serpent. || Act. effrayer, affliger; émouvoir, ébranler.

udvīkṣe 1, (ut-vi-īkṣ) regarder; voir.

udvīje 1, (vīj) aller. -- udvījayāmi 10, éventer, donner du vent.

udvṛtta pp. (vṛt) élevé. || Dégagé, libre, maître de soi. || Rendu, vomi.

udvṛhāmi 6, (vṛh) lever: śaktim udavṛhat il levait sa pique; asīn udvavṛhus ils levèrent leurs épées. || Arracher: keśam les cheveux; || au fig. extraire: udvavarha ātmano manas il tira des soi le manas.

udvega m. (vij) ascension. || Agitation, ébranlement. || Tremblement, terreur, effroi. || Coureur, courrier. || Ascète qui tient continuellement ses bras levés au-dessus de sa tête. || La noix de bétel, fruit de l'areca catechu.

udvejayāmi c. (vij) effrayer.

udvepe 1, (vep) trembler, bondir: udvepate hṛdayam me mon coeur bondit de crainte.

udhasa n. (cf. ūdhas) mamelle.

udhrasnāmi, voyez dhrasnāmi.

und. unadmi 7; p. undāñcakāra; f 1. unditāsmi; f2. undiṣyāmi; o. pr. undyām; o. a 1. udyāsam; a 1. aundiṣam; pp. unna et utta. Mouiller, rendre humide. || Etre mouillé, être humide. || Lat. unda, udus; G. [greek]; cf. uda.
     undayāmi c. mouiller. -- Pqp. aundidam.
     undidiṣāmi dés. vouloir être mouillé; désirer la pluie, être altéré [en parlant des campagnes].

undura et unduru m. rat [peutêtre rat d'eau].

unna pp. de und, mouillé, humide. || Au fig. facile, complaisant, obligeant.

unnata pp. de unnamāmi courbé vers le haut; redressé; élevé; haut.
     unnatanābhi a. (nābhi) qui a le nombril relevé, c-à-d. ventru, obèse.
     unnatānata a. (ānata) haut et bas, inégal, onduleux.

[Page 104-2]

unnati f. (nam) action de redresser en courbant, d'élever. || Ascension; || accroissement; prospérité. || L'êpouse de garuḍa.
     unnatīśa m. (īś) l'époux d'Unnati, Garuda.

unnadāmi 1, (nad) rendre un son. || Crier, vociférer.

unnamāmi 1, (nam) courber vers le haut; élever [surtout en pliant]: bāhūn les bras. || S'élever: unnamati meghas un nuage s'élève. -- Pp. unnata.

unnaya m. (nī) action de conduire en haut; || de lever, de hausser, de hisser.

unnayāmi 1, (nī) conduire en haut. || Lever: daṇḍam un bâton. || Hisser.
     unnayana n. action de conduire en haut. || Au fig. action de tirer des conclusions, raisonnement, délibération, discussion.

unnahyāmi 4, (nah) lier, ceindre: muktāgunāt d'une guirlande de fleurs. || Sortir de: salilāt de l'eau. -- Pp. unnaddha.

unnāmayāmi c. de unnamāmi, élever, lever: khaḍgam le glaive.

unnāya m. mms. que unnaya.

unnāha n. (nah) bouillie acide obtenue par la fermentation du riz.

unnidra a. (nidrā) m à m. qui sort du sommeil; au fig. ouvert, épanoui, [en parlant des fleurs].

unmajjāmi 6, (majj) émerger, sortir de l'eau.
     unmajjayāmi c. faire émerger.

unmatta pp. de unmadyāmi, égaré, fou; insensé; || ivre; || empoisonné. -- S. m. pomme épineuse ou datura metel et datura fastuosa, bot.; petrospermum acerifolium, bot., plantes qui produisent l'ivresse et le vertige.
     unmattadarśana a. (dṛś) qui a l'air d'un fou.

unmathnāmi 9, (manth) agiter: mahārṇavam la grande mer; cittam la pensée. || Séparer en secouant; arracher.

unmada a. (mad) fou, aliéné; || ivre; || extravagant.
     unmadiṣṇu a. (sfx. snu; i euphonique) mms. que unmada.

unmanas a. (manas) hors de soi-même; égaré par le désir ou par tout autre sentiment.
     unmanāye dén. être hors de soi-même.

unmantha m. (manth) agitation, secousse; || mise en déroute, carnage.

unmātha m. (manth) agitation, secousse, déroute. || Celui qui agite, secoue, met en déroute. || Piége, filet, etc.

unmādyāmi 4, (mad) être fou; perdre la raison; être ivre. -- Pp. unmatta.
     unmāda fou; ivre; insensé. -- S. m. folie, démence; ivresse; extravagance.
     unmādana n. le fait de devenir fou; action de s'enivrer; || déraisonnement. -- S. m. une des cinq flèches de l'Amour [Cf. kāma], celle qui fait déraisonner.
     unmādavat a. (sf. vat) qui est comme un fou; qui a l'air de déraisonner ou d'être ivre.

unmārga m. (mārga) chemin de traverse, détour [m à m. chemin en dehors du bon chemin].
     unmārgajalavāhin a. (jala-vah) qui porte ses eaux hors de leur voie, qui déborde.

unmiṣāmi 6, (miṣ) ouvrir les yeux [par opposition à nimiṣāmi]. || S'ouvrir, en parlant d'une fleur; pp. unmiṣita, ouvert, épanoui.

unmīlāmi 1, (mīl) ouvrir: locane les yeux. || S'ouvrir, en parlant des yeux. || Se répandre, se faire sentir, en parlant d'une odeur. -- Pp. unmīlita.
     unmīlayāmi c. ouvrir: locane les yeux.
     unmīlana n. mouvement des yeux qui s'ouvrent; action de les ouvrir.

unmukha a. (mukha) qui a le visage tourné en haut, qui regarde en haut.

unmudra a. (mudrā) m à m. décacheté: entr'ouvert, épanoui.

unmuñcāmi 6, (muc) élever en détachant; délier, détacher: vibhūṣanam une parure. || Dégager; délivrer. -- Pp. unmukta.

unmūlayāmi dén. (mūla) déraciner, arracher: vṛkṣam un arbre. -- Pp. unmūlita.

unmedā f. (mid) embonpoint, corpulence.

unmeṣa m. (miṣ) action d'ouvrir les yeux; cf. unmiṣāmi.

upa prép. signifiant: voisinage, upanṛtyāmi danser devant qqn.; || tendance vers, upapatāmi s'élancer vers; || mouvement pour entrer, upayāmi puram j'entre dans la ville; || position au-dessous, upavahāmi porter par-dessous, supporter; || infériorité morale, upastrī femme du second rang, concubine; || diminution: hasāmi rire, upahasāmi sourire; || analogie: upamā mesure pareille, ressemblance. -- Zd. upa; gr. [greek]; lat. sub; got. uf; lith. po (pour upo).

upakaṇṭha a. (kaṇṭha) proche; prochain; voisin. -- S. n. voisinage, proximité; environs, alentours; banlieue. || Le pas du cheval. || Le devant du cou, la gorge.

upakaromi 8, (kṛ) agir en sous-ordre, aider, ac. ou 1. || Etre utile; fournir: alpam bahu vā peu ou beaucoup. || Rémunérer, récompenser. -- Au moy. upakurve honorer, rendre un culte: harim à Vishnu. -- Moy. upaskurve.
     upakaraṇa n. tout ce qui peut aider: outil, instrument; meuble; || appareil; || insignes du pouvoir.
     upakartṛ m. auxiliaire, aide; || defenseur; appui, soutien; || protecteur.
     upakāra m. aide, assistance, secours; || protection, faveur. || Fleur complétement épanouie.
     upakāraka m. auxiliaire, aide; || défenseur; appui, soutien; || protecteur.
     upakārikā f. protectrice; gouvernante. || Palais; caravansérail. || Esp. de gâteau.
     upakārin a. qui aide, secourt, rend service; qui défend; qui protége.
     upakārī f. palais, caravansérail; cf. upakārikā.
     upakārya a. qu'il faut aider, défendre, protéger. -- S. f. upakāryā palais royal, caravansérail.

upakalpe 1, (kḷp) devenir; || être cause de; || prendre part à: amṛtatvāya à l'immortalité; || se changer en qqc., d. -- Pp. upakḷpta.
     upakalpayāmi c. préparer, mettre à la disposition de qqn. [par ex. un lit, un siége]. -- Pp. upakalpita.

upakuñci f. (kuñc) nigella indica, bot.
     upakuñcikā f. nigella indica, bot. || Petit cardamome, bot.

upakumbha a. (kumbha) qui est à portée; proche, voisin. || Solitaire, isolé, désert.

upakulyā f. (kul) canal, fossé || piper longum, poivre long, bot.

[Page 106-1]

upakūjāmi 6, (kūj) retentir d'un bruit, d'un chant, surtout du chant des oiseaux; || chanter [en parlant des oiseaux].

upakūpajalāśaya m. (kūpa-jala-ā-śī) auge près d'un puits [pour abreuver le bétail].

upakṛta pp. de upakaromi. -- S. n. secours.

upakṛti f. (kṛ) aide, assistance.

upakḷpta pp. d'upakalpe, préparé, prêt: āsanam upakḷptam siége préparé.

upakrama m. (kram) commencement; début, entreprise. || Projet conçu, avec les moyens d'exécution. || Stratagème, moyen employé pour réussir. || Epreuve de la fidélité de qqn. || Pratique de la médecine, de la pharmacie, etc.
     upakrāmāmi et upakrame 1, aller à, aborder: vasiṣṭham upacakrame il aborda Vasishtha; || attaquer: śatrum l'ennemi. || Se mettre à l'ouvrage; commencer, avec l'inf. ou le d.: astrāṇi darśanāya à montrer ses armes. || S'appliquer à, s'efforcer: kartum de faire qqc. || Avancer dans l'accomplissement de qqc., réussir.

upakrīṇāmi 9, (kṝ) acheter; négocier.

upakrośa m. (kruś) reproche, blâme; || malédiction.

upakvaṇa m. (kvaṇ) le son d'un instrument de musique.

upagacchāmi 1, (gam) aller, aborder, ac. || Entrer en possession de, arriver à: jīvitāntam à la fin de la vie; || Subir: nāśam la destruction; || éprouver: praharṣam de la joie. || Avoir commerce: striyam avec une femme.
     upagata pp. d'upagacchāmi.
     upagama m. approche; arrivée; || action de subir, d'éprouver; || de se rendre aux désirs de qqn., promesse, agrément.

upagāyāmi 1, (gai) chanter; célébrer par des chants. -- Pp. upagīye résonner d'un chant.

upagupta m. (gup) np. d'un religieux buddhiste.

upagūhāmi 1, (guh) eacher; envelopper; embrasser: mātaram sa mère.
     upagūhana n. embrassement.

upagṛhṇāmi 9, (grah) élever, soulever: śiras la tête. || Recevoir: mṛtyum la mort. || Baiser: tava pādau tes pieds. || Favoriser, protéger. || Tenir; soutenir.
     upagraha m. faveur, protection; assistance. || Prisonnier, tout homme ou animal retenu captif.
     upagrahaṇa n. étude sacrée, lecture du Vêda après l'initiation.
     upagrāhya n. don; || hommage fait à un roi ou à un grand personnage; || cadeau fait pour corrompre.

upaghāta m. (han) action de pousser, de frapper, de battre. || Coup, blessure; maladie.
     upaghātin a. qui pousse, frappe, blesse.

upaghuṣṭa pp. (ghuṣ) qui résonne de; où résonne; || sonore.

upaghna m. (han) support, étançon.

upacaya m. (ci) collection, assemblage, amas. || Accroissement.

upacarāmi 1, (car) approcher, s'avancer: uṣa upacarali l'aurore se lève, Vd. || Servir qqn., lui prêter son ministère, ac. || Satisfaire: kāmam un désir. || Honorer, servir: devam un dieu. || Aider, secourir; || défendre, protéger: upa no cara Vd. défends-nous. -- Pp. upacarita; || qui a subi le changement de (s) en sifflante, tg.
     upacaryā f. pratique de la médecine, de la pharmacie, etc.
     upacāra m. action, acte ou son accomplissement; || office, emploi; || service rendu à un maître par un subalterne; || pratique de la médecine, de la pharmacie, etc. || Don, présent. || Changement du visarga en sifflante dans le Vêda; ex.: brahmaṇaspati pour brahmaṇaspati, tg.
     upacārya m. comme upacaryā.

upacāya m. (ci) le feu du sacrifice, [m à m. qu'il faut réunir, entretenir].

upacitrā f. (citra) salvinia cucullata, bot.

upacinomi 5, (ci) -- Ps. upacīye; pp. upacita. S'accumuler: parvata upacīyate les nuages s'entassent, Vd. || s'accroître: tasya mahimā upacīyate sa grandeur augmente; || s'enrichir. || Etre accablé: vaṇais de flèches.
     upacīyat ppr. ps. de upaciṇomi.

upacūlana n. (cūl, cūr) action de brûler, de dessécher.

[Page 107-1]

upajagmivas ppf. de upagacchāmi.

upajana a. (jan) qui a une lettre insérée; ex.: askṛta pour askṛta, tg. vd.

upajalpāmi 1, (jalp) dire; parler.

upajāpa m. (jap) murmures à voix basse; || dissentiment; discorde, désunion.

upajāye 4, (jan) renaître.

upajihvā f. (jihvā) luette. || Esp. d'insecte.
     upajihvakā f. mms.

upajīvāmi 1, (jīv) vivre auprès de qqn., à sa charge, ac. ou ab. || Soumettre sa vie à qqc.: suivre, observer: svadharmam sa propre loi; || désirer, rechercher: siddhim le succès.
     upajīvin a. qui subordonne sa vie à qqn. ou à qqc.

upajoṣam adv. (juṣ) avec désir; || avec joie.

upajñā f. (jñā) connaissance secondaire, non enseignée suivant la méthode.

upatapāmi 1, (tap) chauffer; brûler. || Au fig. tourmenter, consumer.
     upataptṛ m. chaleur de la fièvre.
     upatāpa m. action d'échauffer; || de se consumer, de se tourmenter; hâte, diligence. || Chaleur; || tourment, souci, peine, infortune.
     upatāpayāmi c. échauffer; consumer.

upatiṣṭhāmi et upatiṣṭhe 1, (sthā) se tenir auprès, ac. || Aborder qqn; l'entourer, lui faire cortége. || Approcher une femme. || Au fig. assister, aider de son ministère: rājānam un roi; || pourvoir qqn. [ac. ou l.] de qqc. [i.]; || se présenter aux dieux, les servir, les adorer; || supplier, prier, solliciter; || obtenir. || En parlant des choses: venir en la possession, tomber au pouvoir de qqn., ac.

upatyakā f. (sfx. tya; sfx. kā) pays situé au pied d'une montagne.

upadadāmi upadadāmi, upadade 3, (dā) donner.

upadadhāmi 3, (dhā) mettre sous; || apporter; || poser auprès; servir [à manger]. || Employer. || Mettre dans; || au fig. hṛdi vacanam conserver dans son coeur les paroles de qqn. Gr. [greek].

upadarśayāmi c. (dṛś) montrer.
     upadarśaka m. appariteur, huissier.

upadasyāmi 4, (das) Vd. diminuer, dépérir.

upadahāmi 1, (dah) brûler en secret [par ex. un mort].

upadaṃśa m. (daṃś) tout ce qui excite à boire, le montant, le bouquet. || Maladie honteuse.

upadā f. (dā) don, présent; cadeau fait pour séduire.
     upadānaka n. don, présent [avec espoir de retour].

upadiś f. (diś) plage, région intermédiaire; cf. vidiś.

upadiśāmi 6 (diś) diriger. || Assigner qqc. à qqn. || Donner en mariage.

upadīpayāmi c. (dīp) allumer, embraser; illuminer.

upadeśa m. (diś) direction; avis instruction. || Initiation || Bd. livres contenant des avis ou instructions touchant la Loi.
     upadeśin a. qui dirige, qui donne avis; qui enseigne; qui conseille.
     upadeṣṭṛ m. mms.

upadehikā f. (deha) esp. d'insecte; cf. utpāhikā.

upadrava m. (dru) tout fait extraordinaire auquel on court. || Tout ce qui survient à l'improviste: calamité, malheur; misère.

upadravāmi 1, (dru) courir à, accourir.

upadraṣṭṛ m. (dṛś) spectateur.

upadhamāmi 1, (dhmā) souffler: agnim le feu; || souffler dans, enfler, gonfler.

upadhā f. (dhā) épreuve, enquête; examen; || preuve, démonstration [surtout des vertus cardinales que l'on possède]. || L'avant-dernière lettre, la pénultième, tg.

upadhākṣiṣam a 1. de upadahāmi.

[Page 108-1]

upadhāna n. (dhā) tout objet que l'on met sous soi: oreiller, coussin, matelas, etc. || Au fig. poison caché. || Affection, obligeance. || Devoir ou observance religieuse.
     upadhānīya n. oreiller, coussin.

upadhārayāmi 10, (dhṛ) retenir; comprendre; savoir.
     upadhārayayāmi c. considérer, penser.

upadhāvāmi 1, (dhāv) accourir.

upadhi m. (dhā) m à m. support: || roue de voiture; || au fig. support ou condition de l'existence individuelle, Bd. || Supercherie, fraude, piége, tromperie. || Crainte, terreur.

upadhūpita pp. (dhūp) qui est à l'article de la mort; qui endure une peine extrême.

upadhṛti f. (dhṛ) rayon de lumière.

upadhyāmi 1, (dhyai) méditer sur, ac.
     upadhyāya a. méditant; pensif, rêveur.
     upadhyāye 10, penser, méditer, concevoir.

upanamāmi 1, (nam) incliner, courber, pencher. || Approcher; || se laisser aller à, avoir une inclination; || commettre [par ex. une faute]. -- Pp. upanata: upanatam enas péché auquel on s'est laissé aller, faute commise.

upanaya m. (nī) l'investiture du cordon sacré, pour les trois premières castes: elle se fait pour le brâhmane, de 8 à 16 ans, avec un cordon de kuśa ou de muñja; pour le kṣattriya, de 11 à 22 ans, avec un cordon de sana ou lin; pour le veśya, de 12 à 24 ans, avec un cordon de laine.

upanayāmi 1, (nī) amener, apporter: āsanam un siége; || servir: annam des aliments. || Ceindre du cordon sacré: śiṣyam un disciple [en ce sens on dit aussi upanīye]. Engager, embaucher: karmakāram un ouvrier.
     upanayana n. mms. que upanaya.
     upanāya m. mms.

upanāha m. (nah) m à m. ligature: bandage, emplâtre, cataplasme. || Le bout du manche d'un luth, la partie où s'attachent les cordes.

upanidadhāmi 3, (dhā) déposer sous, l. || Au fig. mettre en dépôt; || jeter: bhayam hṛtsu l'effroi dans les coeurs.
     upanidhi m. dépôt; objet confié.

upanibha a. (ni-bhā) semblable.

upaniṣad f. (sad) m à m. séance: nom que l'on donne aux parties des écritures vêdiques qui traitent de théologie. || Au fig. vertu, mérite; || la vérité considérée dans son rapport avec la nature divine. -- Voisinage, habitation dans le voisinage.

upaniṣkara n. (ni; s euphonique; kṛ) rue, rue royale ou principale.

upaniṣkramaṇa n. (kram) action de sortir. || Act. action de sortir un enfant à l'âge de 4 mois. || L'observance religieuse nommée saṃskāra. || Rue royale.

upanīta pp. ps. d'upanayāmi.

upanṛtyāmi 4, (nṛt) danser devant: rājānam devant le roi.

upanyasyāmi 4, (as) confier qqc. ac. || Persuader qqn. ac.
     upanyāsa m. (ni; as) exorde, introduction. || Gage. || Précepte, avis.

upapatāmi 1, (pat) s'élancer vers; accourir; Vd.

upapati m. (pati) celui qui se substitue au mari: galant, adultère.

upapatti f. (pat) naissance, production; || évènement; évènement surnaturel.

upapada n. (pada) objet petit; un diminutif. || Mot secondaire dans une proposition incidente ou subordonnée, tg.

upapadye 4, (pad) aller à, parvenir à, ac. || aborder qqn., d. || Se rencontrer, [greek]. || Etre séant, convenir à, l. -- Pp. upapanna doué de, muni de: gunair iṣṭais des qualités qu'on désire; || actt. qui s'est avancé, qui est allé à.

upapātaka n. (pat) crime de second ordre [mais très-grand encore; comme de vendre sa fille, de battre une vache, etc.]

upapāda m. (pad) naissance ou production surnaturelle, Bd.
     upapādayāmi c. apporter, fournir, donner; munir qqn. de qqc.: ḍijam annena un brâhmane d'aliments. || Parcourir, examiner, scruter: deśam un pays. || Exécuter: kāryam ce qu'il faut faire.

[Page 109-1]

upapāpa m. (pāpa) cf. upapātaka.

upapārśva m. (pārśva) le côté opposé (?).

upapīḍayāmi 10, (pīḍ) presser; || tourmenter; || dévaster.

upapura n. (pura) faubourg.

upapuṣpikā f. (puṣpa) bâillement.

upapradāna n. (dā) don pour séduire.

upaprāyāmi 2, (pra-ā-yā) amener, apporter.

upaplava m. (plu) ce qui survient, empêchement, obstacle. || Rencontre armée, assaut d'armes. || Le noeud ascendant de la Lune, nommé Râhu; éclipse.

upaplave 1, (plu) fondre sur. -- Pp. upapluta envahi par, couvert: aghaughais de crimes accumulés.

upabhāṣā f. dialecte provincial, patois.

upabhunajmi et upabhuñje 7 (bhuj) manger: phalāni des fruits; || boire: payas de l'eau. || Au fig, jouir de; se servir de, ac.; || recevoir pour récompense, ac.

upabhṛt f. (bhṛ) calice de bois de figuier en usage dans les cérémonies sacrées.

upabhoga m. (bhuj) jouissance, usage; || amusement, plaisir.

upamantraye 10, (mantr) adresser la parole à qqn., appeler; aviser qqn., ac. || Inviter.

upamarda m. (mṛd) reproche. || Injure.

upama a. (mā) semblable [usité seulement en composition; ex.: jaladopama pareil à un nuage]. -- S. f. upamā ressemblance; || image, portrait, statue; || le 4e des 5 mètres inférieurs à la gāyatrī.
     upamātṛ a. faiseur d'images, peintre.

upamātṛ f. (mātṛ) nourrice.

upamāna n. comme upamā.

upamāmi 2, (mā) distribuer: upa no vājān mimīhi distribue-nous le beurre, Vd.
     upamita pp. d'upamāmi; || a. semblable.
     upamiti f. ressemblance; image, portrait, statue; || analogie; raisonnement par induction.

upameta m. shorea robusta, le sāla, bot.

upayacche 1, (yam) saisir, prendre: astram une arme. || Prendre pour femme, épouser; || se marier.
     upayantṛ m. mari.
     upayama m. et upayāma m. mariage.
     upayamayāmi c. offrir, présenter: upo te andho mad yamayāmi aveugle je me présente à toi, Vd.

upayācita pp. (yāc) offert. -- S. n. offrande propitiatoire.

upayāmi 2, (yā) aller sous, aller dans, entrer: gṛham dans une maison; puram dans une ville. || Au fig. kṣobhaṃ ghoram dans une terrible agitation. || Arriver: vasanta upayayau le printemps arriva.

upayicārika m. bedeau, gardien de couvent ou d'église, Bd.

upayuñje 7, (yuj) atteler, Vd.: upo ratheṣu pṛṣatīr ayugdhvam vous avez attelé à vos chars des antilopes. || S'adjoindre qqn. || Employer qqn. ou qqc., le rendre utile: pp. upayukta utile. || Dépenser: dhanam des richesses. || Consommer: annāni une provision de grain; bhaikṣyam des aliments. [On trouve aussi qq. formes actives: upayokṣyāmi, upayokṣyati.]
     upayoga m. usage que l'on fait de qqn. ou de qqc.; utilité. || Faculté, moyen de faire qqc. || Office, fonction, charge.

upayoṣam forme pâlî de upajoṣam.

uparakta pp. (rañj) obscurci, éclipsé. || Au fig. attristé, affligé. -- S. m. le noeud ascendant; l'éclipse, Râhu: cf. upaplava.

uparakṣaṇa n. (rakṣ) garde, poste avancé.

uparata pp. (ram) qui a cessé; qui s'est retiré: raṇāt du combat.

uparamāmi et uparame 1, (ram) se reposer; cesser; ac. Pp. uparata qui a cessé. || S'abstenir de, suspendre, ab. || Arrêter, mettre au repos.
     uparati f. (sfx. ti) cessation, repos. || Le fait de se complaire en qqc., plaisir, bonheur.
     uparama m. mms.

uparāga m. (rañj) action d'obscurcir ou de s'obscurcir; || éclipse; || le noeud ascendant de la Lune, Râhu. || Au fig. tristesse, affliction, malheur; || conduite ténébreuse, mauvaise vie; || abus.

uparāma m. mms. que uparati.

upari adv. et prép. avec le g. Sur, dessus, au-dessus, par-dessus. || Zd. upairi; gr. [greek]; lat. super; got. ufar; germ. über; angl. upon.

upariṣṭha a. (sthā) placé ou situé dessus. -- A l'ab. upariṣṭhāt, au-dessus.

uparundhe 7, (rudh) empêcher: kṛtyaṃ karma une action qu'il faut faire. || Cacher: sūryam reṇur uparurodha la pluie a empêché le soleil [de se montrer]. -- Ps. uparudhye.
     uparodha m. empêchement.
     uparodhaka n. [lieu où l'on s'enferme] appartement intérieur; boudoir.

uparohāmi 1, (ruh) monter. || S'élever à, parvenir à, ac.

upala m. pierre, surtout pierre précieuse, opale. -- S. f. upalā sucre candi. || Gr. [greek]; lat. opalus.

upalakṣaye 10, (lakṣ) voir, regarder. || Estimer, juger, tenir pour: satyam pour vrai. || Absolt. au ps. tan na upalakṣyale ce n'est pas vraisemblable.
     upalakṣaṇa n. indice, marque, signe. || Raisonnement par induction [de la partie au tout, de l'attribut au sujet, etc.]

upalabhāmi 1, (labh) prendre, recevoir. || Prendre en mariage: bhartāram un mari. || Concevoir [devenir enceinte]. || Percevoir, remarquer; entendre; comprendre. -- Pp. upalabdha. || Gr. [greek].
     upalabdhārthā f. (artha) récit composé de faits observés, histoire vraie ou probable.
     upalabdhi f. acquisition; obtention; gain. || Au fig. conception; intelligence de qqc.; || science; acquisition de la science sacrée. || Gr. [greek].
     upalambha m. appréhension, conception; ressouvenir.

upaliṅga m. (liṅga) présage, fait naturel annoncant un malheur.

upalimpāmi 6, (lip) enduire; || salir. || Au fig. souiller. -- Ps. upalipye.
     upalepayāmi c. faire enduire.
     upalepana n. barbouillage, badigeon; || action de recouvrir de bouse de vache.

upavade 1, (vad) se concilier qqn. par de bonnes paroles; || flatter, aduler.

upavana n. (vana) bosquet.

upavarṇayāmi 10, (varṇ) dépeindre; décrire.

upavarte 1, (vṛt) aller à, approcher, ac. || Revenir, retourner.
     upavartana n. (vṛt) pays, contrée; || pays désert; || district, circonscription territoriale.

upavarha m. (vṛh) coussin, matelas, divan.

upavasatha m. (vas, sfx. atha) village.

upavasāmi 1, (vas) habiter, ac. || Jeûner.
     upavasta n. jeûne.

upavahāmi 1, (vah) apporter: rathena sur un char. || Lat. subveho.

upavāsa m. (vas) jeûne. || Emplacement. || Acte d'un drame.
     upavāsayāmi c. faire jeûner; ordonner le jeûne.

upavāhya m. (vah) éléphant de roi. || Tout véhicule royal.

upaviśāmi 6, (viś) s'asseoir; bhūmau à terre. Pp. upaviṣṭa assis. || Camper: balena avec une armée. || S'emparer, s'installer dans: puram dans une ville; puruṣam saisir un homme.

upaviṣa n. (viṣa) poison artificiel. -- S. f. upaviṣā esp. de plante.

upavījayāmi 10, (vīj) éventer: puṇyair marutair upavījita caressé par des brises pures.

upavīta n. (vye) le cordon sacré, insigne des trois premières castes de l'Inde. Cf. upanaya.

upavīṇayāmi dén. (vīṇa) jouer de la vīṇa; célébrer sur la vīṇa.

upavṛṃhayāmi c. (vṛṃh) augmenter: nādam un bruit. -- Pp. upavṛṃhita accru de, doué de; plein, rempli de, ab.

upaveśayāmi c. (viś) faire asseoir. Cf. upaviśāmi.

upaveṣṭāmi 1, (veṣṭ) envelopper: tamasā de ténèbres; || revêtir: vastrāt d'un habit.

upaśama m. (śam) repos; || cessation, fin. || Act. action de calmer, de faire cesser.

upaśalya n. (śal) banlieue d'une ville, environs d'un village.

upaśānti f. paix, calme. || Action de calmer, apaisement.

upaśāmyāmi 4, (śam) se calmer: mano me upaśāmyati mon coeur s'apaise.
     upaśāmayāmi c. apaiser, calmer. || Mettre au repos, tuer.

upaśāya m. (śī) sommeil interrompu ou incomplet; demi-sommeil.

upaśikṣāmi dés. (śak) vouloir posséder, étudier, apprendre.

upaśiṅghāmi 1, (śiṅgh) baiser.

upaśṛṇomi 5, (śru) écouter. || Exaucer: upa brahmāṇi śṛṇava nas exauce nos prières, Vd.

upaśobhāmi 1, (śubh) briller.
     upaśobhayāmi c. orner, parer. Pp. upaśobhita.

upaśoṣayāmi c. (śuṣ) dessécher.

upaścotāmi 1, (ścut) répandre, faire tomber en pluie, Vd.

upaśrayāmi 1, (śri) aller à, aller à la rencontre, ac. || Entourer, Vd.

upaśruta pp. (śru) promis, accordé.
     upaśruti f. (śruti) [m à m. science secondaire par rapport à la śruti] astrologie judiciaire; bonne-aventure.

upaśleṣayāmi c. (śliṣ) empêcher; arrêter: ratham un char.

upasaṅkaromi 8, (kṛ) préparer: annam des aliments. Pp. upasaṃskṛta.

upasaṅgraha m. et upasaṅgrahaṇa n. (grah) hommage, salut respectueux où l'on prononce le nom de la personne.
     upasaṅgrāhya pf. respectable, digne d'hommages.

upasatti f. (sad) m à m. le fait d'être assis auprès de qqn.: réunion, assemblée, assistance. || Au fig. assistance, service rendu; don.

upasadana n. (sad) voisinage; habitation dans le voisinage.

upasadya a. (sad) au fig. proche, parent, allié. || Respectable, vénérable [m à m. au-dessous duquel on doit s'asseoir].

upasandadhāmi 3, (dhā) mettre ensemble, réunir, joindre.

upasanna pp. de upasīdāmi.

upasampanna pp. (sam; pad) préparé; || offert en sacrifice; immolé, sacrifié; || mort, décédé. || Obtenu, gagné; || suffisant. || Doué de, muni de. -- S. m. qqn. qui arrive, étranger, hôte.
     upasampādayāmi c. apporter: samidhas du bois.

upasamvyāna n. (vye) vêtement de dessous ou du bas.

upasamvrajāmi 1, (vraj) entrer: gṛham dans une maison.

upasara m. (sṛ) le premier accouplement de la génisse, sa première gestation.

upasarāmi 1, (sṛ) aborder, approcher. || S'accoupler; || avoir commerce avec un homme; en latin: subire.

upasarga m. (sṛj) prodige, présage; mauvais augure. || Possession, état d'un possédé. || Changement produit par une maladie. || Préfixe, préposition, tg.

upasarjana n. attribut secondaire.

upasarpāmi et upasarpe 1, (sṛp) approcher de qqn., ac. || Gr. [greek].

upasaryā f. (sṛ) [vache] qui doit aller au taureau; || [femme] qui a commerce avec un homme.

upasaṃharāmi 1, (hṛ) retirer à soi; amasser: dravyāṇi des richesses.
     upasaṃhāra m. action d'empêcher, de retenir; || action d'amasser.

upasārya pf. (sṛ) dont il faut s'approcher.

upasīdāmi 1, 6, (sad) se placer auprès; s'asseoir au-dessous de qqn., ac. || Obtenir: devānāṃ sakhyam l'amitié des dieux, Vd.

upasūryaka n. (sūrya) disque du Soleil ou de la Lune.

upasṛjāmi 6, (sṛj) répandre pour qqn., offrir, Vd.: upa brahmāṇi sasṛje vasiṣṭhas Vasishtha a présenté les offrandes pieuses. || Ps. être envahi: śatrubhyas par les ennemis. -- Pp. upasṛṣṭa; || éclipsé, envahi par Râhu; cf. upaplava. || S. n. accouplement; cf. upasarāmi.

upaseve 1, (sev) honorer, rendre un culte; || aimer: vairiṇas ses ennemis. || Fréquenter; || servir, prêter son ministère à qqn., ac. || S'appliquer, s'adonner à qqc.: vigraham à la guerre, viṣayān à la recherche des objets des sens.

upaskara m. (s euph.; kṛ) assaisonnement, condiment, épices. || Outil, instrument de travail. Cf. upakaraṇa.

upastambha m. (stambh) appui, étançon, arc-boutant.

upastṛṇomi 5, (stṝ) étendre sous, préparer: śayanam un lit. -- Pp. upastirṇa. Lat. substerno.

upastrī f. (strī) concubine.

upastha a. (sthā) situé dessous ou auprès. -- S. m. tout objet situé sous qqc.: siége d'un char [en composition]; fondement, anus; fesse ou cuisse; organe génital. || Qqf. surface [supportant qqc.].
     upasthanigraha m. (ni-grah) continence.

upasthātṛ m. (sthā) serviteur.

upasthāna m. (sthā) action de se tenir auprès, de s'approcher; voisinage, parenté. || Bd. l'assemblée, l'église: upasthānaśālā la salle du chapitre [dans les vihārās ou couvents buddhiques.]

upasthāpayāmi c. (sthā) mettre sous ou sur; ajouter. || Fournir qqc. à qqn.

upasthāyaka m. (sthā) Bd. un serviteur du Buddha, un fidèle.

[Page 112-2]

upasthita pp. de upatiṣṭhāmi: || qui s'est approché: upasthite kāle le temps étant proche. || Propre, écuré, net. || Tg. se dit d'un mot suivi de iti; cf. sthita.

upasparśa m. (spṛś) contact. || Action de se laver le visage, de se rincer la bouche, etc.

upasparśana n. mms.

upaspṛśāmi 4, (spṛś) toucher: ordinairemt. toucher son visage avec de l'eau, le laver; || se laver, se baigner. || Qqf. grincer des dents, les frotter les unes contre les autres.

upahanmi 2, (han) pousser, frapper. || Faire périr, perdre, ruiner. || Dissiper: pitṛdravyam un patrimoine. -- Pp. upahata.

upaharāmi 1, (hṛ) apporter; offrir: hayamedham le sacrifice du cheval. || Oter; supprimer; détruire.
     upahāra m. présent, offrande à un supérieur; oblation aux dieux.
     upahāraka m. mms.
     upahārayāmi c. faire apporter; faire offrir: arghyam l'arghya.

upahasāmi 1, (has) sourire. -- Pp. upahasita. || S. n. sourire, rire.
     upahāsa m. sourire; || dérision, raillerie.

upahālaka m. np. de pays, dans la presqu'île indienne: cf. kuntala.

upahita pp. de upadadhāmi.

upahinasmi 7 [le même que le suivant].

upahiṃsāmi 1, (hiṃs) frapper, blesser. || Tourmenter, affliger. || Causer un préjudice à qqn., ac.

upahvaye 1, (hve) Vd. invoquer; appeler: tvām havāmahe upa idaṃ savanam nous t'invitons à ce sacrifice.

upahvara m. (hvṛ) proximité. || Char, voiture.

upākaraṇa n. (ā; kṛ) immolation, sacrifice. || Etude du Vêda.

upākarman n. l'étude du Vêda qui suit l'investiture.

upākṛta pp. (ā; kṛ) immolé. || Annoncé par un présage funeste; funeste. -- S. m. victime. || Mauvais présage.

upākhyāna n. (khyā) récit secondaire, épisode.

upāgacchāmi 1, (ā; gam) approcher, aborder. || Subir, souffrir, éprouver: kṣayam la destruction; tuṣṇīm parām une grande joie.
     upāgama m. approche, arrivée. || Promesse, accord.

upāgrahaṇa n. (ā; grah) l'étude du Vêda qui suit l'investiture.

upāṅga m. (aṅga) marque faite au front avec du sandal et appelée tilaka. || Pl. upāṅgās traités annexes des aṅgas; cf. aṅga.

upājighrāmi 1, (ā; ghrā) baiser.

upātiṣṭhāmi 1, (ā; sthā) avoir commerce [avec un homme], virum subire.

upātta m. (ātta) éléphant au sortir du rut.

upātyaya m. (ati; i) action de franchir, d'outrepasser, de transgresser une loi ou une coutume; || désordre, mauvaise conduite.

upādadhāmi 3, (ā; dhā) mettre sous; substituer. || Présenter. || Faire jouer le rôle de. || Faire.

upādāna n. (ā; dā) prise, acceptation. || Attachement, affection: kāmopādāna l'amour du plaisir; diṭṭhupādāna attachement aux fausses doctrines; śīlappatupādāna attachement contraire, en matière de morale, Bd. || Conception, existence physique de l'embryon; cause matérielle de son existence. || Cause [en général].

upādāya gér. (ā; dā) en employant; étant donné, en raison de, à cause de, par: anukampām upādāya par pitié.

upādhi m. (ā; dhā) m à m. support. || Au fig. soutien de sa famille. || Nom ou surnom distinctif, sobriquet. || Attribut ou qualité distinctive des objets. || Illusion, déguisement, déception. || Toute forme ou mode extérieur des choses propre à en dissimuler l'essence véritable.

upādhmāsiṣam a 1. de upadhamāmi (dhmā).

upādhyāya m. (adhi; i) maître spirituel, précepteur qui enseigne à lire le Vêda. -- S. f. upādhyāyā institutrice -- S. f. upādhyāyī et upādyāyānī la femme de l'instituteur.

upānat nom. sg. de upānah.

upānayāmi 1, (nī) apporter, amener.

upānah f. (nah) chaussure [répond à l'idée du gr. [greek]]. M Par. 112, 4o.

upānta a. (anta) limitrophe; voisin, proche. -- S. n. voisinage.

upāya m. (i) action d'aborder qqn. ou qqc.; moyen de s'en rendre maître; || ressource, expédient; ruse.
     upāyatas adv. (sfx. tas) par expédient, par ruse, adroitement.
     upāyana n. don, cadeau [fait pour faciliter l'accès auprès de qqn.].

upāyāmi 2, (ā; yā) survenir, arriver, s'approcher: āyāhi upa brahmāṇi viens à nos cérémonies, Vd. -- Pp. upāyāta.

upārame 1, (ā; ram) se réjouir; se divertir. || Se reposer, cesser; s'amuser.

upārādhayāmi c. (ā; rādh) servir, être serviteur de qqn., ac.

upārohāmi 1, (ā; ruh) monter; || s'élever à; || parvenir à.

upārjāmi 1, (arj) acquérir: dhanam des richesses.

upālabhāmi 1, (ā; labh) prendre; obtenir. || Reprendre, réprimander. -- Pp. upālabdha.
     upālambha m. blâme, réprimande. || Retard; délai, sursis.
     upālambhana n. mms.

upāli m. np. du compilateur du Vinaya buddhique; chef d'une école buddhique de philosophie.

upāvarte 1, (ā; vṛt) se tourner vers, aller à; || retourner à, ac. || se détourner: mārgāt de la route. -- Pp. upāvṛtta; || s. m. [cheval ou âne] qui se roule à terre.
     upāvartayāmi c. ramener.

upāvaharāmi 1, (ava; hṛ) amener; apporter.

upāśnave 5, (aś) obtenir, acquérir, rencontrer: sukhaduskham le bonheur et le malheur.

[Page 114-1]

upāśnāmi 9, (aś) manger, consommer; || jouir de: karmaphalam recueillir le fruit d'une action.

upāśrayāmi 1, (ā; śri) se réfugier auprès: devān des dieux.

upāsaṅga m. carquois.

upāsana n. (as lancer) l'action de lancer, de frapper; l'art des archers.

upāse 2, (ās) être assis auprès de, ou plus bas que, ac. || Assister; servir, prêter son ministère à qqn., ac. || Rendre hommage, adorer, servir: devam un dieu. || Observer, garder, être fidèle: vratam à un voeu, sandhyām à une convention. || Endurer: kleśam l'affliction. || Entreprendre, se mettre à: draṣṭum à regarder. || S'approcher de, s'avancer vers: paralokam vers l'autre monde. || S'asseoir [par opposition à tiṣṭhāmi]. Passer le temps. || Etre à son poste, occuper un poste militaire. || Persister, durer.
     upāsaka m. Bd. serviteur, fidèle, dévot; f. upāsikā. [Ce mot désigne une personne laïque, par opposition à celles qui sont dans les ordres.]
     upāsana n. service de valet; || Service divin.
     upāsti f. service, surtout service divin.

upāṃśu m. (aṃśu) récitation de prières à voix basse. -- Adv. en secret; mystérieusement; à voix basse.

upāharāmi 1, (ā; hṛ) prendre sur soi; exécuter, accomplir, faire: yatnam un effort.

upāhita pp. (ā; dhā) réuni, annexé, ajouté. -- S. m. météore, comète, etc. [donnant lieu à des présages].

upāhvaye 1, (ā; hve) appeler; inviter. || Provoquer au combat.

upekṣe 1, (īkṣ) regarder. || Voir négligemment, dédaigner. || Voir avec indulgence, pardonner, supporter, ac.
     upekṣaṇa n. dédain, le peu de cas que l'on fait de qqn. ou de qqc.; || le peu de souci qu'on en a, négligence, abandon.
     upekṣā f. mms. || Fausse attaque [ruse de guerre].

upeta pp. de upemi; || doué de: śraddhayā de foi.

upendra m. (indra) surnom de Vishnu et de Krishna.

[Page 114-2]

upemi 2, (i) aller vers, approcher de, ac. || Se réfugier auprès de qqn. || Obtenir: senāpatyam le commandement d'une armée. || Echoir à qqn., ac. || Avoir commerce, ac.
     upeyivas pp. avec red. (īyivas) qui est arrivé, qui s'est approché, etc. M Par. 93, IV.
     upaiṣye f2. moy. de upemi.

upo (upa; u) forme vêdique de upa.

upoḍha pp. de upavahāmi; || arrangé, mis en ordre. || Marié [surtout au f.]. || Voisin, proche.

upotī f. basella rubra ou lucida, bot.

upottama a. (uttama) avantdernier.

upodakī et upodikā, cf. upotī.

upodghāta m. (ut; han) commencement; chose commencée. || Exemple, argument, éclaircissement.

upopaviśāmi 6, (upa; upa; viś) s'asseoir auprès, chez, dans, ac. || S'asseoir.

upoṣadha m. (uṣ; dhā) Bd. confession générale de chaque quinzaine à la nouvelle et à la pleine lune.

upoṣaṇa n. (uṣ) jeûne des religieux, Bd.

upta pp. de vap.

uptakṛṣṭa a. (vap; kṛṣ) labouré après l'ensemencement.

upye pr. ps. de vap.

ubj. ubjāmi 6; f 1. ubjitāsmi; f2. ubjiṣyāmi; a 1. aubjiṣam. Rendre droit. || Etendre à terre, terrasser: indrāgnī rakṣa ubjatam Indra et Agni terrassent le Râxasa. || Délivrer, débarrasser.
     ubjayāmi c. faire dresser, etc.
     ubjijiṣāmi dés. vouloir dresser, etc.

ubh et umbh. umbhāmi et ubhāmi 6; p. uvobha et umbhāñcakāra; a 1. aumbhiṣam; pp. ubhita. Emplir. || Tuer, Vd.

ubha a. [employé seulement au duel ubhau, ubhe] tous deux. || Zd. uba; slav. oba; lith. abbù; gr. [greek]; lat. ambo.
     ubhaya a. mms.: senayor ubhayor madhye entre les deux armées. M Par. 55.
     ubhayatas adv., des deux côtés, de part et d'autre.
     ubhayathā adv., des deux manières.
     ubhayadyus adv. (dyu) l'un et l'autre jour; la veille et le lendemain.
     ubhayedyus adv. mms.

um, interjection exprimant douleur, colère, appel, etc.

umā f. np. de Pârvatî ou Durgâ épouse de Śiva. || Lumière, éclat. || Renommée. || Repos, tranquillité. || Graine de lin.
     umāguru m. (guru) l'Himavat personnifié, père et instituteur d'Umâ.
     umāpati m. (pati) l'époux d'Umà, Śiva.
     umāvana n. (vana) la ville de Vanapura.
     umāsuta m. (suta) le fils d'Umâ, Kârtikêya.
     umeśa m. (īśa) le seigneur d'Umâ, Śiva.

umbh, cf. ubh.

umya n. (umā) champ de lin.

umbara m. (? upa-vara de vṛ) linteau d'une porte.

ura (pour uras au commencement de qq. composés) poitrine.
     uraga m. (gam) [m à m. qui marche sur la poitrine] serpent.
     uragarāja m. (rājan) le roi des serpents, Vâsuki.
     uragasāra m. (sāra) [m à m. qui pour moelle a des serpents, dont le tronc est habité par des serpents] esp. de sandal.
     uragasthāna n. (sthā) le séjour des serpents, les régions souterraines.
     uragāśana n. (aś) le mangeur de serpents, garuḍa.
     uraṅga m. mms. que uraga.

uraṇa m. bélier. || Nuage. || Cf. urṇā et urabhra.
     uraṇākṣa m. et uraṇākṣya m. (akṣa) cassia alata, bot.

urabhra m. bélier. Cf. uraṇa.

urarī indéc. Ce mot, employé seulement en composition, signifie assentiment et diffusion.
     urarīkāra m. (kṛ) promesse, assentiment.
     urarīkṛta pp. (kṛ) promis, consenti. || Répandu, diffus.

uras a. bon, excellent; f. urā. -- S. n. poitrine, cf. ura.
     uraśchada m. (chad) cuirasse, cotte de mailles.
     urasija m. (jan) sein, mamelle.
     urasila a. (sfx. ila) qui a une large ou une forte poitrine. || Au fig. vaillant, brave.
     urastrāṇa n. (trā) cuirasse, cotte de mailles, plastron.
     urasya a. pectoral. -- S. m. enfant légitime [né d'un homme et d'une femme de même caste]; f. urasyā.
     urasyāmi dén. avoir une forte poitrine; être robuste.
     urasvat a. (sfx. vat) mms. que urastla.
     urassūtrikā f. (sūtra; sfx. ikā) collier.

urāha m. cheval de couleur claire avec les jambes noires.

urī indéc., cf. urarī.
     urīkṛta; cf. urarīkṛta.

uru a. [f. uru et urvī] large, caste étendu. -- Comp. varīyas; sup. variṣṭha. M Par. 49, 2o. || Gr. [greek]. [Ce mot semble être une réduction de varu, racine vṛ.] -- S. m. uru, Vd. l'air, l'atmosphère. -- F. urvī la terre.
     urukālaka m. (kāla durée) cucumis colocynthis, bot.
     uruvilvā f. np. d'un village sur la nairañjanā.
     uruvuka m. et uruvūka m. le ricin ou palma-christi, ricinus communis, bot.
     uruvyacas m. (vyac) esprit malin, râxasa.

uruṣyāmi 4, Vd. conserver, protéger, défendre qqn. ou qqc.; || délivrer.

uroja m. mms. que urasija.

urṇā f. (vṛ) laine, poil de chameau, bourre de laine, feutre, etc. || Cercle de poils réunissant les deux sourcils.
     urṇanābha m. (nābhi) araignée [m à m. qui file avec le nombril.]

urd. ūrde 1; p. ūrdāñcakre; f 2. ūrdiṣye; a 1. aurdiṣi. Mesurer. || Vivre heureux. || Jouer, s'amuser. || Goûter.

urdra m. loutre.

urv. ūrvāmi 1; p. ūrvāñcakāra; f 2. ūrviṣyāmi; a 1. aurviṣam. Blesser; tuer. || Cf. arv.

urvaṭa m. année.

urvarā f. terrain, sol; sol fertile.

urvaśī f. np. d'une Apsaras ou nymphe du paradis d'Indra, épouse de Purûravas.
     urvaśīramaṇa m. (ram) l'amant d'Urvaśi, Purûravas.
     urvaśīvallabha m. mms.

urvāru m. esp. de concombre.

urvī f. (uru) la terre.

urvīyā adv. (i. f. de uru) largement; amplement; beaucoup.

ulapa m. n.; cf. ulupa.

ulupa m. n. (uḍu; pā) plante grimpante. || Saccharum cylindricum, bot.

ulupin m. esp. de marsouin ou de poisson ressemblant au marsouin.

ulūka m. hibou, chouette. || Surnom d'Indra. || Lat. ulula; germ. eule; ancien germ. uwila, ûla; angl. owl; fr. hulotte.

ulūkhala n. le mortier sacré où l'on pile le sôma, Vd. || Mortier de bois servant à nettoyer le riz. || Bdellium, esp. de gomme-résine.
     ulūkhalaka m. bdellium [la gomme résine ou la plante qui la produit].

ulūta m. le serpent boa.

ulūpin m. cf. ulupin.

ulkā f. (pour uṣkā, uṣ) tison allumé; feu, flamme; || météore igné. Lat. vulcanus.
     ulkāmukhī f. (mukha) renard [la bête au museau couleur de feu].

ulmuka m. tison, braise, charbon. Cf. ulkā.

ullakasana n. horripilation. [Ce mot semble être une forme pâlî de urṇāharṣaṇa (hṛṣ).]

ullambita pp. (ut; lamb) dressé; élevé; qui est debout.

ullala a. agité, tremblant.

ullalita pp. (ut; lal) agitè, tremblant.

ullasat ppr. (ut; las) qui se remue, qui s'agite; || brillant de.

ullāgha a. (ut; lāgh) rétabli [après une maladie]; sain, bien portant. || Au fig. adroit, habile; heureux; pur.

ullāpa m. (ut; lap) m à m. énonciation: discours, parole. || Altération de la voix [produite par la douleur, etc.]. || Maladie.
     ullāpin a. qui parle, qui énonce qqc., qui prononce un discours.

ullāsa m. (ut; las) joie, éclat de la joie; allégresse. || Eclat, splendeur. || Division d'un livre, section, chapitre.
     ullāsayāmi c. réjouir, faire briller de joie. -- Pp. ullāsita joyeux. || Adv. ullāsitam gaîment.

ullikhāmi 6, (ut; likh) effleurer: mahīm la terre. || Toucher: kham ullikhadbhis śṛṅgais par des pics qui touchent le ciel. -- Pp. ullikhita effleuré, touché; tracé, peint.
     ullekhana n. action d'effleurer, de toucher; || d'écrire; || de graver, de creuser. || Prononciation.

ulloca m. (loc) tenture, baldaquin, pavillon.

ullola m. (lul, luḍ) houle; vague.

ulva n. cavité. || Matrice; ventre; || embryon. || Lat. alvus, vulva; lith. urwa, üla.

ulvaṇa a. évident, apparent, manifeste. || Surabondant, excessif.

uvāca p. de vac.

uvāya p. de ve.

uvāśa p. de vaś.

uvāsa p. vd. de uṣ.

uvoḍha 2p. sg. p. de vah.

uvobha p. de ubh.

. Cf. vaś.

uśat a. (? uṣ) de mauvais augure [en parlant d'un discours, d'une parole].

uśan m. Vd. pour uśanas, np.

uśanas m. (uṣ) np. Uśanas, fils de Kavi et précepteur des Asuras, Vd. || Sukra, régent de la planète de Vénus.

uśanā f. prière. || Désir (?).

uśanti 3p. pl. pr. de vaś pour vaśanti.

uśij m. (uṣ; yaj.) prêtre, Vd.; || np. des enfants de Kakṣīvat, Vd. || Feu; feu sacré; le beurre clarifié, havis.

uśī f. (vaś) désir; regret.

[Page 117-1]

uśīnara m. np. de pays, le Kandahar (?).

uśīra m. n. (sfx. ra) racine odoriférante de l'andropogon muricatum, bot.

uśmasi 2p. sg. pr. Vd. de vaś, désirer.

uṣ. oṣāmi 1; p. uvoṣa; f 2. oṣiṣyāmi; a 1. auṣiṣam. Dans le Vèda: ucchāmi 1; ppr. uṣat; p. uvāsa. Brûler, ac. || Etre brûlant; briller: uṣā ucchantī l'aurore éclatante, Vd. || Au fig. consumer, tourmenter, blesser: daṇḍena avec un bâton. || Lat. uro, ustus; gr, [greek] (?)

uṣa m. (uṣ) le point du jour, l'aurore. Cf. uṣas. || Homme lascif. || Bdellium, gomme résine. || Terre saline. -- S. f. uṣā la fin de la nuit, l'aurore; || vache; surtout la vache symbolique, Vd.; || vase, surtout le vase sacré. [Ce mot est souvent employé dans un sens mystique.]

uṣaṇa n. (uṣ) poivre noir. -- S. f. uṣaṇā poivre long.

uṣat ppr. (uṣ) brûlant. || Au fig. de mauvais augure.

uṣapa m. (uṣa; pā: mangeur de résine?) soleil; feu.

uṣarbudha m. (usas; budh) [qui éveille l'aurore ou qui s'éveille dès l'aurore] le feu, le feu sacré. || Ep. des dieux.

uṣas n. (uṣ) l'aurore. -- S. f. uṣasī le crépuscule. || Lith. auszra; lat. aurora. || Cf. uṣa.
     uṣasyāmi 4, dén. poindre [en parlant de l'aurore].

uṣā f. cf. uṣa.
     uṣākala m. (kal) le chanteur de l'aurore, le coq.
     uṣāpati m. (pati) l'époux de l'Aurore, Aniruddha fils de Kâmadêva.
     uṣāramaṇa m. l'amant de l'Aurore, Aniruddha.

uṣita pp. de vas habiter. -- Pp. de uṣ.
     uṣitaṅgavīna a. (go; sfx. īna) où les bestiaux ont séjourné.

uṣīra m. n. (vaś) racine odoriférante de l'andropogon muricatum, bot. Cf. uśira.

[Page 117-2]

uṣeśa m. (īśa) l'époux de l'Aurore; cf. uṣāpati.

uṣṭa pp. de uch.

uṣṭra m. (sfx. tra) chameau. || Charrette. -- S. f. chamelle. || Vase de terre. -- Cf. usra, usrā.
     uṣṭrapādikā f. (pāda) jasmin d'Arabie.

uṣṇa a. (uṣ) chaud, brûlant. || Au fig. adroit. -- S. m. chaleur; || la saison brûlante [juin-juillet].
     uṣṇaka a. (sfx. ka) chaud; brûlant. || Au fig. adroit; || consumé par un mal ou par une peine; || incliné à, penchant vers. -- S. m. chaleur, saison des chaleurs; || action de tourner en rond, circulation.
     uṣṇaga m. (gam) saison des chaleurs.
     uṣṇaraśmi m. (raśmi) soleil [l'astre aux rayons brûlants].
     uṣṇavaraṇa m. n. (vṛ) parasol.
     uṣṇavīrya m. delphinus gangeticus, le marsouin du Gange.
     uṣṇāgama m. (ā; gam) approche de la saison chaude; cette saison même [juinjuillet].
     uṣṇābhigama m. (abhi; gam) mms.
     uṣṇālu a. (sfx. ālu) accablé de chaleur.
     uṣṇāṃśu m. (aṃśu) le soleil [aux rayons ardents].

uṣṇikā f. bouillie de riz.

uṣṇih f. nom d'une stance vêdique de 4 padas, chaque pada étant de 7 syllabes.

uṣṇīṣa m. diadême; turban. || Protubérance du crâne dans les images du Buddha; || premier signe caractéristique d'un homme supérieur.

uṣṇopagama m. (upa; gam) approche des chaleurs; saison chaude [juinjuillet].

uṣma m. (sfx. ma) saison chaude. || Printemps [avril-mai].
     uṣmaka m. mms.
     uṣman m. (sfx. man) chaleur; saison chaude.
     uṣmapa m. (pā) génies qui absorbent la chaleur.
     uṣmāgama m. (ā; gam) approche des chaleurs; saison chaude.
     uṣmāye 4, dén. émettre de la chaleur.

uṣya gér. de vas habiter.
     uṣye pr. ps. de vas.

usra m. (uṣ) jour, rayon du jour. || Taureau. -- S. f. usrā Vd. rayon de lumière; || vache; || anthericum tuberosum, bot. || Cf. uṣa.
     usras n. le jour, la lumière du jour. Cf. uṣas.
     usriyā f. Vd. rayon du jour.
     usrī f. Vd. comme usrā.

[Page 118-2]

uh. ohāmi 1; p. uvāha; a 1. auhiṣam, etc. || Tourmenter, persécuter; frapper.

uhyamāna ppr. ps. de vah.

ū

[Page 118-1]

ū 6e lettre de l'alphabet, répondant à oû long.

ū interjection exprimant regret, compassion, etc.

ūcima 1p. pl. p. de vac.

ūce pr. moy. de vac.

ūṭāmi, le même que oṭāmi (uṭ).

ūḍha pp. de ūh.

ūḍha pp. de vah, mené, porté. || Marié; -- ūḍhā f. mariée légalement.
     ūḍhakaṅkaṭa a. (kaṅkaṭa) armé.

ūta pp. de ve, tisser.

ūti f. (ve) tissage; couture; filage. || Au fig. mouvement rapide, vitesse; || filtrage, distillation. || Protection, préservation. || Invocation.

ūde p. moy. de vad.

ūdhas n. mamelle. || Au fig. abondance, fécondité. || Gr. [greek]; lat. uber; angl. udder; germ. ûtar, euter.
     ūdhasya n. lait.

ūn. ūnayāmi 10; a 1. aunayiṣam; pqp. auninam et aunanam. Diminuer, amoindrir.

ūna a. diminué de: pañconaviṃśati vingt diminué de cinq, c-à-d. quinze.

ūm, interjection exprimant souffrance, interrogation, appel.

[Page 118-2]

ūy, autre forme de ve.
     ūyāsam o. a 1. de ve.

ūrarī interjection exprimant: assentiment, diffusion. Cf. urarī.

ūravya m. (ūru) homme de la 3e caste, celle des laboureurs et des marchands, [m à m. né de la cuisse de Brahmâ].

ūrī interjection; comme ūrarī.
     ūrīkṛta a. (kṛ) promis; || répandu.

ūru m. cuisse.
     ūruja a. (jan) né de la cuisse [de Brahmâ] c-à-d. qui est de la 3e caste. Cf. ūravya.
     ūruparvan m. (parvan noeud) genou.
     ūrustambha m. (stambh) paralysie de la cuisse, rhumatisme de la jambe.

ūrj. ūrjayāmi 10; pqp. aurjijam. Etre fort; être vigoureux. || Vivre. -- Pp. ūrjita fort; puissant; noble, illustre.

ūrja m. (ūrj) force, vigueur; || pouvoir, puissance; || vie [physique]; || vertu génératrice. || Le mois kārtika [oct.-nov.]. -- S. n. eau.
     ūrjasvat a. (de l'inusité ūrjas) fort, robuste.
     ūrjasvala a. (sfx. vala) mms.
     ūrjasvin a. (sfx. vin) mms.
     ūrjita cf. ūrj.

ūrjin m. (ūrj, ou bien ūrja n.) nom d'une des 9 classes de Maruts.

ūrṇa pp. de urv.

[Page 119-1]

ūrṇanābha m. (ūrṇā; nābhi) m à m. qui file avec le nombril] araignée. Cf. urṇanābha.

ūrṇā f. (? vṛ) laine, toison; tout poil d'animal pouvant être filé ou feutré; || feutre. || Demi-cercle de poil entre les deux sourcils. || Lith. wilna; russe vòlna; goth. vulla; ancien germ. wolla; lat. villus, vellus. Cf. gr. [greek], etc.
     ūrṇāyu m. couverture de laine, sorte de flanelle. || Bélier. || Araignée.

ūrṇu. ūrṇaumi, ūrṇomi et ūrṇave 2; impf. aurṇavam, aurnos, etc.; p. ūrṇunāva et ūrṇunuve; f 2. ūrṇaviṣyāmi et ūrṇuviṣyāmi; a 1. aurṇaviṣam, aurṇāviṣam et aurṇuviṣam; a 1. moy. aurṇaviṣi, etc.; pp. ūrṇuta (? vṛ). Couvrir; voiler. [On trouve chez les grammairiens le causatif, le désidératif et l'augmentatif de ce verbe.]

ūrd. ūrde, etc.; cf. urd.
     ūrdayāmi c. de ūrd; cf. urd.
     ūrdidiṣe dés. de ūrd; cf. urd.

ūrddara m. (ūrj; sfx. dara) champion, héros; un homme robuste, un fort; || râxasa.

ūrddha ūrddha, ūrddhva et ūrdhva a. (vṛdh) dirigé vers le haut; dressé; droit, haut, élevé. -- Ac. ūrddhvam en haut; ensuite. || Lat. arduus; g. [greek]; gaël. ard.
     ūrddhvaka et ūrddhaka m. sorte de tambour.
     ūrddhvakeśa a. (keśa) qui a les cheveux dressés.
     ūrddhvajānu a. (jānu) qui a le genou élevé, qui a de grandes jambes.
     ūrddhvajñu et ūrddhvajña a. mms.
     ūrddhvadeva m. Vishnu.
     ūrddhvandama a. (dam) élevé.
     ūrddhvapāda m. nom d'un animal fabuleux à 8 pieds; cf. aṣṭāpada.
     ūrddhvapuṇḍra ou -puṇḍraka m. (puṇḍra) ligne verticale, faite avec du sandal, que portent sur le front les adorateurs de Vishnu, le tilaka.
     ūrddhvabāhu a. (bāhu) qui a les bras levés.
     ūrddhvam adv.; cf. ūrddhva.
     ūrddhvamūla a. (mūla) qui pousse des racines en haut.
     ūrddhvaretas m. (retas) surnom de Śiva ithyphallique [ou peut-être: qui dompte ses organes].
     ūrddhvaliṅga m. (liṅga) mms.
     ūrddhvaloka m. (loka) le paradis d'Indra, le svarga.
     ūrddhvastha a. (sthā) situé en haut; supérieur, suprême.
     ūrddhvasthiti f. (sthā) station élevée; || élévation, supériorité. || Le dos du cheval, le point où s'asseoit le cavalier.
     ūrddhvāṅguli a. (aṅguli) qui a les doigts [ou un doigt] tendus ou levés.
     ūrddhvāsita m. (āsita) momordica charantia, bot.

ūrmi m. f. et ūrmī f. onde, flot, vague. || Par ext. rempli ou pli d'étoffe. || Au fig. flot de lumière; manifestation; || rapidité, vélocité; || souffrance morale; peine, affliction, regret.
     ūrmikā f. mms. || Anneau de doigt. || Bourdonnement d'une mouche.
     ūrmimat a. houleux, ondoyant; qui roule comme une vague. || Courbe; onduleux.
     ūrmimālin m. (mālā) la mer [enguirlandée de vagues].

ūrva, le feu des volcans sous les eaux (?).

ūrvarā f. sol fertile; cf. urvarā.

ūrvaśī f. et ūrvasī f. la libation personnifiée, Vd. Cf. urvaśī.

ūrvāmi pr. de urv.

ūrvī f. de ūru.
     ūrvyaṅga n. champignon.

ūrṣā f. (vṛṣ) andropogon serratum, bot.

ūlūka m. chouette; cf. ulūka.

ūlūpin m. marsouin; cf. ulupin.

ūve p. de uve; cf. u.

ūṣ. ūṣāmi 1; etc. Etre malade. || S'irriter. || Act. irriter; blesser. || Tuer.

ūṣa m. (uṣ) sol imprégné de matières salines. -- F. ūṣā la femme d'Aniruddha. -- N. le point du jour; cf. uṣas, usā.
     ūṣaka n. l'aurore.
     ūṣaṇa n. poivre long; cf. uṣaṇa.
     ūṣara a. dont le sol est salé.
     ūṣavat a. mms.

ūṣivas ppf. de vasāmi (vas).

ūṣus 3p. pl. p. de uṣ.

ūṣma m. (uṣ) souffle, lettre sifflante ou chaude [ś, ṣ, s, h, s, [?] devant k, [?] devant p, et l'anuswâra aṃ]
     ūṣmāṇa a. qui est de la nature de l'ūṣma, tg.
     ūṣmaprakṛti f. le fait de procéder de l'ūṣma, tg.

ūḥ ūs interjection.

ūh. ūhāmi et ūhe 1; f2. ūhiṣye; a 1. auhiṣi. Propt. rassembler. || Au fig. raisonner; concevoir, comprendre: anuktam apy ūhati paṇḍitas l'homme savant comprend même ce que l'on ne dit pas. || Cf. lat. augeo. || Cf. vah.
     ūha m. action de rassembler; || de suppléer à la pensée exprimée elliptiquement; || raisonnement, compréhension.
     ūhanī f. balai.
     ūhayāmi c. faire penser, faire comprendre. || Faire, exécuter.

ūhe p. moy. de vah.



[Page 120-1]

, 7e lettre de l'alphabet, ou 4e voyelle brève; elle est propre à l'alphabet sanscrit. Elle égale r entre 2 voyelles brèves, selon les gramm. vêdiques; et devient soit syllabe consonnante [ar, ir, ur, etc.], soit purement semi-voyelle [r], dans le développement grammatical des mots. Dans les autres langues âryennes, elle est ordinairement représentée par ar, er, ir, or; qqf. par ere (zd.) ou par ra, re, ri; qqf. aussi l'articulation r de la voyelle y est suppléée par l.

. 1o [ṛcchāmi 1. de ṛcch]; p. āra, āritha, ārus; f 1. artāsmi, ou aritāsmi, ou arītāsmi; f2. ariṣyāmi; a 2. āram; o. aryām; a 1. āriṣam. -- 2o Vd.: iyarmi 2; ārye 4; ṛṇomi 5, 3p. pl. ṛṇvati. -- 3o ṛṇāmi 9. -- Aller; aller vers, ac.; || s'avancer. || Se mouvoir: iyarti reṇus la poussière s'élève, Vd. || Parvenir à, obtenir: śāntim ṛcchati il atteint la béatitude; doṣam ṛcchāmi je commets une faute. || Arriver, survenir: mām ārat sampad un bonheur m'est échu.

. ṛṇomi 5; frapper, blesser, tuer. || Vd. périr. || Cf. ri.

ṛk, cf. ṛc.

ṛktha m. (ṛc) richesse, biens; puissance. || Or [comme signe de la richesse].

ṛkṣ (?) ṛkṣṇomi 5; frapper; tuer. Cf. ṛṇomi 5 (ṛ).

[Page 120-2]

ṛkṣa a. (ṛkṣ?) percé, coupé, divisé. -- S. m. ours; gr. [greek]; lat. ursus; || bignonia indica, bot.; || np. de montagne. -- S. m. n. étoile, constellation.
     ṛkṣagandhā f. et ṛkṣagandhikā f. (gandh) convolvulus argenteus, et convolvulus paniculatus, bot.

ṛkṣara n. (ṛṣ; sara) torrent; ondée. -- S. m. np. prêtre.

ṛkṣavat m. np. de montagne. Cf. ṛkṣa.

ṛkṣeśa m. (ṛkṣa-īśa) m à m. le prince des étoiles, c-à-d. la lune.

ṛgveda m. (ṛc) le Rig-Vêda, le plus ancien des 4 Vêdas, composé de 1017 hymnes tous en vers ou stances nommées ṛc. Cf. veda.
     ṛgvedasaṃhitā f. (sam-dhā) la collection des hymnes du Rig-Vêda.
     ṛgyajussāmavedin a. (vid) qui connaît le Rig, le Yajus et le Sâma.

ṛc. ṛcāmi 6; p. ānarca; a 1. ārciṣam; f 1. arcitāsmi. Louer, célébrer, chanter. -- Ps. arcye: brahmāny arcyante des prières sont chantées. Cf. arc et ark.

ṛc f. vers, stance, distique des hymnes du Vêda. || Le Rig-Vêda.

[Page 121-1]

ṛcīka m. np. d'un prêtre vêdique descendant de Bhrigu et aïeul de Paraśu-Râma.

ṛcīṣa n. (ṛj) poêle à frire.

ṛch. ṛcchāmi 6; p. ānarccha, 3p. ānṛcchus; f 1. ṛcchitāsmi; a 1. ārcchiṣam. Aller, se mouvoir: cf. . || Se solidifier, se congeler. || S'émousser, s'engourdir [en parlant des sens]. Lat. rigere.
     ṛcchayāmi c. rendre solide, congeler. || Au fig. émousser, engourdir.
     ṛcchrā f. femme de mauvaise vie.

ṛj. arje 1; p. ānarje; f2. arjiṣye; a 1. ārjiṣi. Aller, aller vers. || Acquérir. || Etre debout; || être ferme, ètre fort; || être bien portant, vivre. Cf, ūrj. || Lat. rego; gr. [greek]; cf. ṛju. -- Frire; cf. bhṛj.

ṛjīṣa n. poêle à frire; cf. ṛcīṣa.

ṛju a. (ṛj) droit. || Au fig. droit, honnête. Lat. rectus.
     ṛjukāya m. (kāya) surnom de Kaśyapa.

ṛjra m. (ṛj) directeur, conducteur, guide.

ṛñj. ṛñje 1; f 2. ṛñjitāsmi; etc. Frire, faire frire. || Orner; louer, Vd. || Lat. frigo. Cf. bhṛj.
     ṛñjayāmi c.
     ṛñjiṣami dés.

ṛñjat (ppr. de l'inusité ṛñjāmi) acquérant; cf. ṛj.

ṛñjasāna n. nuage.

ṛṇ. arṇomi et arṇave 8; ṛṇomi et ṛṇave 8; p. ānaraṇa et ānṛṇe; pp. ṛta. Aller; cf. 5. || Goth. rinnan; germ. rinnen; angl. run.

ṛṇa n. (ṛ; sfx. na) dette. || Fort, place de guerre.
     ṛṇamatkuṇa m. (prononciation vicieuse du mot suivant?) bail, contrat.
     ṛṇamārgaṇa m. (mṛj) bail, contrat.
     ṛṇamukti f. (muc) libération d'une dette.
     ṛṇamokṣa m. (muc) mms.
     ṛṇāntaka m. (anta) le régent de la planète de Mars, patron des débiteurs.

ṛt f. np. Rit, déité, épouse de Vâyu et fille de tvaṣṭṛ, Vd.

[Page 121-2]

ṛt. ṛtīye 4; f2. ṛtīyitāse et artitāse; p. ānarta; gér. ṛtitvā et artitvā. Aller. || Lutter; combattre. || Commander. || Avoir pitié; || mépriser; || blâmer.

ṛta a. (ṛ) brillant, lumineux. || Au fig. clair, vrai; pur; || honoré, respecté. -- S. m. le Brillant, surnom d'Agni, Vd. || L'eau pure. || Au fig. la vérité; l'hymne, la prière.
     ṛtadhāman m. (dhāman) ép. de Vishnu.
     ṛtapati m. le maître, l'époux de Rit (ṛt), Vâyu.

ṛti f. (ṛ) action d'aller, marche; action d'avancer; || au fig. prospérité, bonheur; mauvaise fortune; || injure; reproche; || bonne ou mauvaise conduite, moeurs. || Route, chemin.
     ṛtīyā f. reproche, blâme.

ṛtu m. (sfx. tu) [propt. retour périodique]; saison [il y en a six: vasanta le printemps, mars-avril; gṛṣma la chaleur, maijuin; varṣa la pluie, juillet-août; śarad la période étouffante, septembre-octobre; hemanta l'hiver, novembre-décembre; śiśira la rosée, janvier-février]. || Règles, menstrues. || Mois. || Sorte de collyre. || Vue, vision.
     ṛtuparṇa m. np. de roi.
     ṛtupās a. (pā) gardien des saisons.
     ṛtuprāpta a. (pra; āp) fertile, fécond, productif.
     ṛtumatī f. (sfx. mat) qui a ses mois.
     ṛtuvṛtti m. (vṛt) la révolution des saisons, l'année.
     ṛtusaṃhāra m. (sam; hṛ) le cycle des saisons, titre d'un poëme sanscrit.

ṛte prép. adv. (ṛ; sfx. ta au l.) outre; excepté; au delà, par-dessus, ac. ou ab.

ṛtvij m. (ṛtu; yaj) un des prêtres officiants; || prêtre de famille.

ṛdantu Vd. pour ṛṇantu 3p. pl. imp. de ṛṇomi 5 (ṛ).

ṛddha pp. de ṛdh; || grand, fort, puissant, prospère: ṛddham rājyam un vaste royaume. -- S. n. provision de grain; || au fig. résumé, conclusion.

ṛddhi f. (ṛdh) prospérité; abondance; richesse. || Puissance surnaturelle ou magique, Bd. || Plante médicinale; cf. siddhi. || Surnom de Pârvatî.
     ṛddhivikrīḍita n. (krīḍ) le jeu de la puissance magique, Bd.
     ṛddhipāda m. (pāda) au pl. les 4 exercices sur lesquels repose la puissance surnaturelle, Bd.
     ṛddhiprātihārya n. (pra; ati; hṛ) apparition surnaturelle Bd.
     ṛddhisākṣātkriyā f. (sākṣāt; hṛ) manifestation d'un pouvoir surnaturel, Bd.

ṛdh. ṛdhnomi 5; p. ānardha; f2. ardhiṣyāmi; a 1. ārdhiṣam; pp. ṛddha. [II y a aussi plusieurs formes appartenant aux classes 1, 2, 4 et 7.] Accroître; agrandir, rendre prospère: rājyam un royaume. || Croître; être florissant. || Louer, honorer. || Cf. vṛdh.

ṛph ou ṛmph. ṛphāmi 6; p. ānarpha; pp. ṛphita; ou ṛmpāmi, etc. Frapper, blesser, tuer. Cf. riph.

ṛbhu m. Vd. Au pl. les Ribhus on Ribhavas, 3 anciens réformateurs du Sacrifice primitif, fils de Sudhanwan et nommés ṛbhu, vibhvat et vāja. || Par ext. déité, divinité. || Gr. [greek].
     ṛbhukṣ, ṛbhukṣa, ṛbhukṣan, ṛbhukṣas et ṛbhukṣin m. Indra; le paradis d'Indra; la foudre d'Indra.

ṛśya m. l'antilope tachetée ou à pieds blancs. Cf. ṛṣya et riśya.

ṛṣ. ṛṣāmi 6, et arṣāmi, arṣe 1, Vd.; p. ānarṣa; f2. arṣiṣyāmi; a 1. ārṣiṣam; pp. ṛṣṭa. Aller, se mouvoir. || Faire aller, exciter: ṛtam arṣanti sindhavas les libations suscitent Rita [c-à-d. allument le feu] Vd. || Cf. ṛc, ṛ, etc.

ṛṣabha m. taureau. || La 2o note de la gamme, nommée . || Un des 8 principaux médicaments de la pharmacie indienne. || Le creux de l'oreille. || Queue du crocodile; || queue du cochon. || A la fin des composés, le meilleur, le chef: nararṣabha le meilleur des hommes ou le chef des hommes, le prince. -- Au f. ṛṣabhi femme ayant les traits d'un homme, de la barbe, etc. || Femme veuve. || Carpopogon pruriens, bot. Gr. [greek].
     ṛṣabhadhvaja m. (dhvaja) Śiva, dont l'étendard porte un taureau.

ṛṣi m. chantre sacré, saint personnage vêdique [il y en a 7 ordres: les brahmarṣis, les devarṣis, les rājarṣis les maharṣis, les paramarṣis, les kandarṣis et les śrutarṣis]. || Saint, en général. || Rayon de lumière. -- Au f. ṛṣī, l'épouse d'un Rishi.
     ṛṣikulyā f. (kulyā) rivière, m à m. canal des Rishis.
     ṛṣijāṅgalikī f. (jāṅgalika) convolvulus argenteus, bot.
     ṛṣipatana n. np. d'un lieu célèbre nommé Descente-des-Rishis, Bd.
     ṛṣiproktā f. (pra; vac) cf. māṣaparṇī.

ṛṣṭi f. (sfx. ti) épée.

ṛṣya m. cf. ṛśya.
     ṛṣyaketu m. (ketu) surnom d'Aniruddha.
     ṛṣyagatā f. (gam) asperge, asparagus racemosus, bot.
     ṛṣyagandhā f. (gandh) convolvulus argenteus. bot.
     ṛṣyaproktā f. carpopogon pruriens; asparagus racemosus; sida cordifolia et sida rhombifolia, bot. Cf. ṛṣiproktā.
     ṛṣyaśṛṅga m. np. d'un brâhmane.



[Page 122-1]

, 8e lettre de l'alphabet ou 4e voyelle longue; elle est propre à l'alphabet sanscrit. Elle répond à ār ou à r et devient ordinairement ār, īr, ūr, dans le développement grammatical des mots. En sanscrit elle tient souvent la place de bref. Dans les autres langues âryennes elle est souvent représentée par ār, er, īr, ou par rā, re, rī, etc.

. ṛṇāmi 9; cf. .

lṛ

[Page 123-1]

, 9e lettre de l'alphabet, ou 5e voyelle brève. Elle est propre à l'alphabet sanscrit. On la représente aussi par lṛi; mais dans son développement grammatical, elle devient toujours al ou, par transposition, la. Dans les autres langues âryennes elle est représentée par al, el, ol, qqf. avec métathèse.
     Aucun mot sanscrit ne commence par .

lṝ

[Page 123-1]

ḷī, 10e lettre de l'alphabet ou 5e voyelle longue. Elle suit toutes les transformations de sa brève, en conservant sa propre quantité.
     Aucun mot sanscrit ne commence par .

e


e, 11e lettre de l'alphabet et 1re lettre double ou diphthongue, dviyoni, équivalente à ai. Elle répond le plus souvent à l'e long des langues âryennes, mais qqf. aussi à l'e bref. Dans son développement elle devient ai, et peut dès lors être représentée par une diphthongue dans les autres langues.

[Page 123-2]

e, interjection pour appeler, interpeller, plaindre, etc.

eka a. numérique (sfx. ka) un; un seul; seul et même; || eka l'un ... anya l'autre [même en parlant de deux]; || le premier [par opposition aux autres et surtout au dernier]. -- Comp. ekatara; sup. ekatama. M Par. 51. || Gr. [greek].
     ekaka a. seul; solitaire.

ekakuṇḍala m. qui n'a qu'une boucle d'oreille, ép. de Kuvêra et de Balarâma.

ekaguru a. qui a le même instituteur [qu'un autre], frère spirituel.

ekacara m. (car) m à m. qui va seul: rhinocéros.

ekacārin a. (car) qui va seul, qui voyage seul. -- S. m. sectateur du Buddha.

ekaja a. qui est né seul; qui a germé seul.
     ekajanman m. le premier par sa naissance, roi, souverain.
     ekajātipratibaddha a. (jāti; prati, bandh) lié par une seule naissance, c-à-d. qui ne doit plus revenir en ce monde, désormais affranchi de la transmigration, Bd.

ekatama a. (sup. de eka) un [entre plusieurs]. || Gr. [greek].

ekatara a. (comp. de eka) un [entre deux]; || autre, différent [par oppos. à anyatara]. || Gr. [greek].

ekatāna a. (tāna) dont les sens sont fixés sur un seul objet, attentif à une seule chose. -- S. m. chant à l'unisson; unisson. Cf. ekatāla.

ekatāla m. (tāla) harmonie musicale; synchronisme dans la mesure et le temps musical; unisson.

ekatīrthin m. (tīrtha) m à m. qui va aux mêmes lacs: confrère, frère spirituel. Cf. ekaguru.

ekatra adv. (sfx. tra) ensemble, en un.

ekatva n. (sfx. tva) unité; || unité de l'Etre: ekatvam āsthita fixé dans la contemplation de l'Unité.

ekadanta et ekadaṃṣṭra m. (danta) qui n'a qu'une défense, ép. de Ganèśa.

ekadā adv. (sfx. dā) en même temps; une fois; autrefois.

[Page 124-2]

ekadṛś a. (dṛś) qui n'a qu'un oeil. -- S. m. corneille. || Śiva [qui a un oeil sur le front].

ekadeha m. (deha) le régent de la planète de Mercure.

ekadhura ekadhura, ekadhurāvaha et ekadhurīṇa a. (dhura) [bête de somme employée] à porter une seule espèce de fardeaux.

ekanaṭa m. (naṭa) l'acteur principal d'un drame, le directeur de la troupe.

ekaniścaya a. qui n'a qu'un seul et même dessein. -- S. m. dessein unique.

ekapakṣa a. (pakṣa) allié unique c-à-d. excellent.

ekapatnī f. (patnī) épouse unique ou principale; || femme dévouée à son mari.

ekapada a. [stance] qui n'a qu'un seul pâda, tg. -- S. f. ekapadī sentier [où l'on ne peut marcher qu'un]. -- Adv. ekapadam en même temps, en ce temps, alors.

ekapātin a. (pat) [syllabe] qui se fond en une seule [avec la suivante], tg.

ekapād, cf. ajaikapād.

ekapiṅga m. et ekapiṅgala m. (piṅga) qui a une tache brune [à la place d'un oeil], ép. de Kuvêra.

ekabhakti a. (bhaj) qui n'a qu'un seul culte, qui n'adore qu'un seul dieu ou que le Dieu unique et suprême.

ekabhāvin, cf. ekībhāvin.

ekayaṣṭikā f. guirlande simple de fleurs, de perles, etc.

ekaraja m. (rajas farine) verbesina scandens, bot.

ekarāja m. (rāj) roi qui gouverne seul, sans associé.

ekala a. (sfx. la) seul, solitaire; cf. ekaka.

ekaliṅga m. (liṅga marque) surnom de Kuvêra. || (liṅga phallus) place où il n'y a qu'un seul phallus pour cinq Côs.

ekavacana n. le singulier, tg. opposé à bahuvacana le pluriel.

ekavarṇa a. [mot] d'une seule lettre, tg.
     ekavarṇavat adv. comme une seule lettre; comme un mot d'une seule lettre.
     ekavarṇī f. action de battre la mesure soit avec les mains, soit autrement.

ekavarṣikā f. (varṣa) génisse d'un an.

ekavastratā f. (vastra) la possession d'un seul vêtement.

ekavāda m. (vād) sorte de tambour pour orchestre.

ekavāṇavat adv. (vāṇa) comme une seule flèche.

ekavāra m. une seule fois.

ekavīra m. guerrier unique, sans égal.

ekavṛkṣa m. place déserte où il n'y a qu'un seul arbre pour quatre Côs.

ekaśapha m. solipède: cheval, âne, etc.

ekaśīlasamācara a. (śīla; sam, ā, car) qui a un seul genre de vie, des moeurs toujours les mêmes.

ekaśṛṅga a. qui n'a qu'un sommet. -- S. m. rhinocéros [m à m. qui n'a qu'une corne]. || Surnom de Vishnu et de Krishna.

ekasarga a. (sṛj) appliqué à une chose, attentif à un seul objet; méditant sur l'Etre unique.

ekasārtham adv. (saha; artha) ensemble; de compagnie, de conserve.

ekasūtra m. monochorde, petit tambour à deux peaux qui se frappe au moyen d'un maillet attaché à une corde. Cf. vṛṣaṅkaja.

ekastha a. (sthā) qui demeure dans un même lieu. || Au fig. qui réside dans l'unité, considéré dans son unité: ekasthaṃ jagal l'Univers dans son ensemble.

ekahāyanī f. (hāyana) génisse d'un an.

[Page 125-2]

ekākin a. seul, solitaire; cf. ekaka.

ekākṣa a. (akṣa oeil) qui n'a qu'un oeil. -- S. m. corneille.

ekākṣara a. (akṣara) monosyllabique. -- S. n. monosyllabe; le mot oṃ.
     ekākṣarībhāva m. (bhū) production d'une syllabe unique [avec deux syllabes] c-à-d. contraction, tg. Cf. praśliṣṭasandhi.

ekāgra a. (agra) qui n'a qu'un but; attentif à un seul objet: ekāgram manas kṛtvā méditant sur l'Unité de l'Etre. || Célébre; illustre.
     ekāgratas adv. (sfx. tas) avec l'attention fixée sur une seule chose.
     ekāgrya a. mms. que ekāgra.

ekāṅga m. (aṅga) la planète de Mercure ou son régent. -- S. n. bois de sandal.
     ekāṅgikā f. préparation faite avec du bois de sandal.

ekādaśan a. onze; ekādaśama onzième. -- S. f. ekādaśanī le 11e jour de la quinzaine lunaire.

ekānaṃśā f. surnom de Pârvatî.

ekānta a. (anta) qui n'a qu'une fin, qu'une manière de finir; inévitable. || Placé sur un point unique et extrême; solitaire, isolé. || Au fig. entier, tout entier.
     ekāntatas adv. (sfx. tas) entièrement, tout à fait.
     ekāntam adv. (ac. de ekānta) mms.
     ekāntika a. (sfx. ika) entier, complet.
     ekānte adv. (l. de ekānta) entièrement, tout à fait; || inévitablement; || solitairement; || à parte, t. de théâtre.

ekābdā f. (abda) génisse d'un an.

ekāyana a. (ayana, de i) qui tend vers un seul et même but; attentif à un seul objet.
     ekāyanagata a. (gam) mms.

ekāvalī f. (āvalī) collier simple de perles, de grains, de fleurs, etc.

ekāśrama m. (āśrama) ermitage.

ekāṣṭīla m. (aṣṭi graine) plante dont les fleurs sont consacrées à Śiva. -- S. f. ekāṣṭīlī cissampelos hexandra bot.

[Page 126-1]

ekāsanika a. (āsana) qui n'a qu'un siége, Bd.

ekāṃśa m. (aṃśa) portion unique; parcelle.

ekībhavāmi 1, (bhū) se contracter [en parlant de syllabes contigués], tg.
     ekībhavat ppr. contracté, qui se contracte.
     ekībhāvin a. contracté.

ekīya a. (sfx. ya) associé; compagnon, partisan.

ekaika a. chacun à chacun, chacun en particulier: ekaikena jaghne chacun en tua un.
     ekaikaśas adv. un à un; chacun à part.

ekonaviṃśati a. dix-neuf. M Par. 51, 7o.

ekośikā f. cissampelos hexandra, bot. Cf. ekhāṣṭīlā.

ekhāmi pr. de ikh.

ej. ejāmi, eje 1; p. ejāñcakāra; etc. Se mouvoir, arriver, aller vers; || trembler: te girayo bhiyā ejam les monts tremblaient de peur devant toi, Vd. || Luire, briller. || Cf. iṅg, īj, īñj.
     ejayāmi c. de ej.
     ejijiṣāmi dés. de ej.

eṭāmi pr.; eṭayāmi c. de iṭ.
     eṭiṭiṣāmi dés. de eṭāmi.

eṭh. eṭhe 1; p. eṭhāñcakre; f 1. eṭhitāse. Etre méchant, être criminel; || haïr; tourmenter, frapper.
     eṭhayāmi c. de eṭhe.

eḍa a. sourd.

eḍaka m. bouc sauvage; bélier. -- S. f. eḍakā brebis.

eḍagaja m. cassia tora, bot. plante antidartreuse.

eḍamūka a. (mūka) sourd-muet. || Méchant, pervers.

eḍuka eḍuka, eḍūka et eḍoka m. mur construit de démolitions, de plâtras, d'os, etc. || Charnier, ossuaire.

eḍḍhvam 2p. pl. impf. de .

[Page 126-2]

eṇa m. et eṇaka m. antilope noire, mouchetée et rayée; cf. eta.
     eṇatilaka m. (tilaka) la lune [où l'on croit voir l'image d'une antilope].
     eṇabhrit m. (bhṛ) mms.

eta a. [f. etā ou etī] de couleurs variées, bigarré. -- S. m. couleur bigarrée; || antilope mouchetée; cf. eṇa.

eta pp. de emi (i).

etat n. de eṣas. -- Adv. à l'ac. etat, maintenant, à présent.
     etadyonin a. (yoni) qui réside dans son sein; qui tire de lui ou de là son origine.

etana m. (i) expiration de l'air, mouvement expiratoire.

etarhi adv. maintenant, à présent, en ce moment.

etaśa m. cheval, Vd. || Brâhmane.

etaśas m. brâhmane.

etādṛś a. (dṛś) tel; aussi grand. M Par. 113.

etāvat a. (sfx. vat) tel; celui-ci. M Par. 113.

etāsmi f 1. de i.

etu 3p. sg. imp. de emi (i).

ete du. de eṣas. M Par. 53.

edidhiṣe dés. dè edhe (edh).

edh. edhe et qqf. edhāmi 1; f2. edhiṣye; a 1. aidhiṣi. Croître, s'accroître: sukham edhate le bonheur augmente. || Prospérer [en parlant des personnes]. -- Gr. [greek] (?)
     edhayāmi c. accroître; rendre prospère.

edha m. (indh.) bois et généralt. tout corps combustible.

edhatu m. (edha) feu. || Homme. -- A. (edh) accru, qui a crû, adulte.

edhas n. (edha) feu. || bois à brûler.

edhi 2p. sg. imp. de asmi.

edhita pp. de edh.

ena th. de eṣas. || A l'ac. enam comparez le lat. enim.

[Page 127-1]

enas n. (?i) faute, péché; || sujet de blâme; || blâme, reproche.

enviṣam a 1. de inv.

ebhis i. pl. m. et n. de ayam.

emi emi, eṣi, eti, pr. de i.

eraṇḍa m. ricinus communis, bot. -- F. eraṇḍā poivre long.
     eraṇḍaka m. mms.

ervāru m. cucumis utilatissimus, bot. Cf. īrvāru.

elaka m. bélier; cf. eḍaka.

elayāmi; pqp. aililam (c. de il) jeter, lancer.

elavālu et elavāluka n. (ela; val) substance en grains employée comme drogue et comme parfum.

elavila m. surnom de Kuvêra; cf. ailavila.

elā f. le petit cardamome ou les graines de l'eletteria card. ou de l'alpinia cardamomum.
     elāpatra m. un des chefs des nāgas.
     elāparṇī f. mimosa octandra, bot.

elāyāmi dén. (elā) s'ébattre, être en joie.

eliṣyāmi f 2; eliṣam a 1. de ilāmi (il).

eva a. (i) qui va, qui se meut.

eva conj. Ainsi: || seulement, ne que; || mais, aussi; || même, encore; || car. || Cette particule est souvent explétive. || Zd. aeva.

[Page 127-2]

evam adv. (ac. de eva) ainsi, de cette manière [en parlant de ce qui précède]: evam uktvā ayant ainsi parlé.
     evaṃguṇa a. ayant de telles qualités.
     evambhūta a. (bhū) de cette nature; tel.
     evamrūpa a. qui a une telle forme, une telle beauté.
     evamvidha a. (vidhā) ainsi disposé, ainsi établi, ainsi réglé; ayant une telle apparence; étant de telle espèce.

eṣ. eṣe 1; f2. eṣiṣyāmi; p. eṣāñcakre, etc. (iṣ). Aller; se mouvoir.

eṣa eṣa, eṣā, etat a. dém. (e gouna de i; sas, sā, tat). Celui-ci, celle ci, ceci.

eṣaṇa m. et eṣaṇikā f. (eṣ) flèche de fer. || Balance d'orfèvre ou d'essayeur. || Outil, sonde de fer ou d'acier.

eṣayāmi; pqp. aiṣiṣam, c. de icchāmi (iṣ).

eṣā f. (iṣ) désir.

eṣām g. pl. m. et n. de ayam.

eṣitāsmi et eṣṭāsmi f 1.; eṣyāmi f 2.; eṣiṣam a 1.; de icchāmi (iṣ).

eṣitum inf. de iṣyāmi (iṣ).

eṣin a. (eṣā) désireux [à la fin des composés].

eṣiṣiṣāmi dés. de icchāmi (iṣ).

eṣiṣyāmi f2. de iṣṇāmi (iṣ).

eṣyāmi f2. de i aller.

ehi 2p. sg. imp. de emi (i), comme ihi.

ehiṣi a 1. moy. de īhe (īh).

ai

[Page 128-1]

ai 12e lettre de l'alphabet et 2e lettre double ou diphthongue, dviyoni, équivalente à āi, c-à-d. a-a-i. Elle est le guṇa de e ou la vṛddhi de i ou de ī, de sorte que la plupart des mots où se trouve ai, ont i ou ī à la racine.

aikamatya n. (eka; mati) unanimité; accord.

aikāgārika a. (eka; agāra) qui n'a qu'une habitation. || Voleur, larron.

aikāntika a. (ekānta) entier, complet.

aikeṅguda n. le fruit de l'iṅguda.

aikya n. (eka) unité.

aikṣiṣi a 1. moy. de īkṣe (īkṣ).

aicikṣam pqp. de īkṣayāmi c. de īkṣe (īkṣ).

aijan 3p. pl. impf. act. de ej, Vd.

aiṭiṭham pqp. de ethayāmi c. de eth.

aiḍiḍe 1p. sg. pqp. de īḍ.

aiḍiṣi a 1. moy. de īḍ.

aiḍuka n. cf. eḍuka.

aiṇa et aiṇeya a. qui a rapport ou qui appartient à l'antilope eṇa. -- S. m. l'antilope.

ait 3p. sg. o. de emi (i).

aitihya n. (itihā) instruction traditionnelle; tradition de l'école.

[Page 128-2]

aidhiṣi a 1. moy. de edhe (edh).

aindra a. (indra) relatif ou consacré à Indra. -- S. m. surnom du singe Bâli. -- S. f. aindrī l'épouse d'Indra; || Durgā. || Au fig. le malheur, l'infortune personnifiée. || La constellation nommée jyeṣṭha || L'Orient, la plage d'Indra. || Cucumis madraspatanus, bot.
     aindrajālika m. (indrajāla) jongleur; charlatan.
     aindraluptika a. (indralupta) affligé d'une calvitie morbide.
     aindri m. surnom de Bâli, d'Arjuna et de Jayanta. || Corneille.

aindriyaka a. (indriya) sensible, perceptible.

aindhiṣi a 1. moy. de indh.

aiyata 3p. sg. impf. ps. de i aller.

aiyaram impf. de .

airāvaṇa m. (irāvat) l'éléphant d'Indra.

airāvata m. (irāvat) l'éléphant d'Indra; l'éléphant septentrional. || Un des chefs des Nâgas ou Serpents mythologiques. || Orange. || Le fruit de l'artocarpus lacucha, bot. -- S. f. airāvatī la femelle d'AErâvata. || Eclair d'une esp. particulière. || Np. de rivière, le Rawi, affluent de l'Indus. -- S. n. l'arc d'Indra débandé, l'arc-en-ciel.

airiram pqp. de īrayāmi (īr).

airiṣi a 1. de īre (īr).

airkṣyiṣam a 1. de īrkṣy.

aireya n. (irā vin) liqueur spiritueuse.

[Page 129-1]

aila m. (ilā) np. le fils d'Ilâ, Purûravas.

ailavāluka n. sorte de parfum; Cf. elavāluka.

aileya n. mms.

aiśāna a. (īśāna) situé au nordest. -- S. f. aiśānī la plage du nord-est, qui a pour régent Śiva.

aiśvara a. (īśvara) souverain, suprême, auguste.
     aiśvarika a. déiste.
     aiśvarya n. souveraineté; suprématie; domination, empire. || Domaine, proprîété.

aiṣamas adv. (eṣa; amasa) cette année. || Cf. gr. [greek].
     aiṣamastya a. et aiṣamastana a. de cette année.

aiṣiṣam pqp. de eṣayāmi c. de icchāmi (iṣ); et de iṣyāmi (iṣ). -- a 1. de iṣṇāmi (iṣ).

ais 2p. sg. o. de emi (i).

o

[Page 129-1]

o, 13e lettre de l'alphabet et 3e lettre double ou diphthongue, dviyoni, équivalente à a-u. Dans son développement grammatical, elle devient au par la vriddhi, et av devant les voyelles. Dans les langues âryennes, elle est ordinairement représentée par o long ou par au, qqf. par o bref.

o interjection exprimant appel, pitié, ressouvenir, etc.

oka m. (uc) maison, habitation; refuge; cf. okas. || Gr. [greek]; lith. ûkis. Cf. veśa.

okaṇa m. okaṇī f. et okodanī f. punaise.

okas m. maison; cf. oka.

okh. okhāmi 1; f 1. okhitāsmi; etc. Se dessécher. || Orner. || Pouvoir, être assez fort pour. || Empêcher, écarter.
     okhayāmi c. d'okhāmi (okh).

okhāmi pr. de ukh.
     okhayāmi c. de okhāmi (ukh).

ogha m. (ūh) réunion, masse, amas; || multitude, foule; || masse d'eau, fleuve, torrent, vague. || Au fig. réunion de préceptes, enseignement, instruction; tradition. || Cf. gr. [greek] (?).

oṅkāra m. (oṃ; kṛ) le monosyllabe symbolique oṃ; || l'action de prononcer oṃ. -- S. f. oṅkārā la śakti des Buddhistes.

ocikhiṣāmi dés. de okh et de ukh.

ocitvā gér. de ucyāmi (uc).

oj. ojayāmi 10. Etre fort; || vivre. || Briller. [Ce verbe est peut-être le dén. de oja, ojas].

oja m. cf. ojas.

oja a. impair (?).

ojas n. (oj) force, vigueur; || vie; action énergique de la vie développée dans le foetus. || Lumière, éclat; || manifestation; apparence; || éclat d'un métal poli; || or.
     ojasvin a. fort, énergique. || Brillant.
     ojasvitā f. force, vigueur.
     ojāye (dén. de oja) devenir fort. || Devenir brillant Cf. oj.

[Page 130-1]

oṭhāmi pr. de ūṭh, uṭh.

oḍra m. rosier de Chine, hibiscus mutabilis, bot.
     oḍrapuṣpa n. rose de Chine.

oṇ. oṇāmi 1; f 1. oṇitāsmi; etc. Emporter; dérober; voler.
     oṇayāmi c. faire emporter; faire dérober.
     oṇiṇiṣāmi dés.

otāse f 1. moy. de u.

otu m. [? pour oṇu] chat.

odana n. (und) riz cuit à l'eau. -- S. f. odanī sida cordifolia, etc. Cf. balā.

oṃ, monosyllabe mystique composé de auṃ et représentant dans son unité phonétique et graphique la trinité indienne de Brahmâ, Vishnu et Śiva. Tout acte religieux, toute action grave, tout livre de quelque importance est précédé de oṃ. Une grande efficacité est attribuée à l'énonciation et à la méditation de oṃ. On lui donne le nom de ekam akṣaram la syllabe une et indivisible. Mais ce mot vient probablement, par contraction, de avam, n. de ava, qui signifie en zend: celui-ci ceci, et qui indique ce qui va suivre; l'usage de oṃ est de beaucoup antérieur aux cultes spéciaux ou réunis des trois dieux. oṃ entre dans plusieurs formules: oṃ tat sat Om, Lui, l'Etre (ou le Bien), c-à-d. Dieu ou le principe neutre de la détermination et de l'existence; oṃ māni padme hūṃ, formule buddhique appelée vidyā ṣaḍakṣarī ou la formule en six lettres ou syllabes, et dont le saint Avalôkitêśwara est réputé l'auteur.

ola ou olla a. (val?) humide, mouillé. -- S. m. arum campanulatum, bot. plante dont la racine est comestible.

olaṇḍ ou olaḍ. olaṇḍayāmi 10 ou olaṇḍāmi 1 (?). Lever, élever, || rejeter. [Ce mot semble être une contraction prâkrite de avalaṇḍ; cf. laṇḍ.]

oṣa m. (uṣ) action de brûler; brûlure; ardeur.
     oṣaṇa m. saveur ou odeur âcre et brûlante.

oṣadhi et oṣadhi f. toute plante annuelle ou herbe.
     oṣadhīpati m. la Lune, considérée comme réglant la végétation des plantes annuelles et même de tous les végétaux.
     oṣadhīśa m. (īśa) mms.

oṣayāmi c. de oṣāmi (uṣ).

oṣiṣiṣāmi dés. du même.

oṣye f2. de u.

oṣṭha m. lèvre, surtout la lèvre supérieure [par opposition à adhara]; || du. oṣṭhau les deux lèvres. [Ce mot vient sans doute, par contraction prâkrite, de avastha. || Slav. ûsta; lat. ostium. -- S. f. oṣṭhī toute plante à fleur labiée [même hors de la famille des Labiées].
     oṣṭhya a. labial, tg.

ohāmi pr. de uh.

au

[Page 130-1]

au, 14e lettre de l'alphabet et 4e lettre double ou diphtongue, dviyoni, équivalente à ā-u, c-à-d. a-a-u. Elle est le gouna de o ou la vriddhi de u ou de ū; la plupart des mots où se trouve au ont donc u, ū à la racine.

au interjection pour appeler, affirmer, etc.

[Page 131-1]

aukṣaka n. (ukṣan) troupeau de boeufs.

aukṣam impf. de ukṣ.

aukhya a. (ukhā) cuit au pot ou à la casserole.

aucikham pqp. de okhayāmi.

aucitya n. et aucitī f. (ucita) aptitude, convenance, propriété.

aujiham pqp. de ūhayāmi.

aujjhiṣam a 1. de ujjh.

auḍumbara a. (uḍumbara) de cuivre; cuivré. -- S. m. surnom de Yama. -- S. n. cuivre; || esp. de lèpre.

auṇiṇam pqp. de oṇayāmi c. de oṇāmi (oṇ).

auttānapādi m. Dhruva, fils de Uttânapâda et petit-fils de Manu. || L'étoile polaire; || le pôle nord.

autsukya n. (utsuka) inquiétude, anxiété; regret.

audanika m. (odana) cuisinier.

audarika a. (udara) livré à son ventre, gourmand, glouton.

audaśvita n. (udaśvita) mélange mi-parties de lait de beurre et d'eau.

audārya n. (udāra) noblesse d'origine. || Au fig. générosité, munificence.

audvāhika n. (udvāhika) cadeau de noces fait à la femme.

audvilya n. (ut-vil) grande joie, allégresse, Bd.

aundidam pqp. de undayāmi c. de und.

aundiṣam a 1. de unadmi (und).

aupagrastika m. (upagrasta) éclipse; || astre éclipsé.

aupanidhika a. (upanidhi) relatif à un dépôt. -- S. n. dépôt, gage, caution.

aupapāduka a. (upapāda) produit d'une façon surnaturelle ou miraculeuse, Bd.

aupamya n. (upamā) ressemblance.

auparodhika (uparodha) merrain de l'arbre nommé pilū.

aupavasta n. (upavasta) jeûne.

aupāyika a. (upāya) propre, apte.

aubjiṣam a 1. de ubj.

aumbhiṣam a 1. de umbh, ubh.

auraga n. (uraga) la constellation nommée aśleṣā.

aurabhra m. (urabhra) grosse étoffe de laine, esp. de flanelle commune.

aurabhraka n. (urabhra) troupeau de moutons.

aurasa a. (uras) légitime, c-à-d. né d'un homme et d'une femme de même caste. Cf. urasya.
     aurasya a. mms.

aurjijam pqp. de ūrjayāmi (ūrj).

aurṇaviṣam a 1. de ūrṇu.

aurṇuta 3p. sg. impf. moy. de ūrṇu.

aurṇuṇuvam pqp. du c. de ūrṇu.

aurddhvadehika n. (urddhvadeha mort) funérailles, obsèques.

aurva m. (ūrva) feu sous-marin (?).

aurvaśeya m. (urvaśī) le fils d'Urvaśî, Ayu.

aulūka n. (ulūka) bande de chouettes.
     aulūkya m. sectateur de la doctrine viśeṣika.

auśīra m. n. (uśīra) racine d'andropogon. || Queue de vache employée comme chasse-mouche. || Bâton; manche du chasse-mouche. || Siége, chaise, tabouret; lit.

auṣaṇa n. (oṣaṇa) âcreté.

auṣadha n. (oṣadhi) toute plante médicinale, et par extension remède, médicament quelconque. || Au fig. l'herbe du salut, le remède qui procure la vie éternelle.

auṣi auṣi, auṣṭās, auṣṭa, etc. a 1. moy. de u.

[Page 132-2]

auṣiṣam a 1. de uṣ.

auṣṭraka n. (uṣṭra) troupe de chameaux.

auṣṇiha a. se dit d'une double stance vêdique ou pragātha, commençant par une uṣṇih.

auṣmya n. (uṣma) chaleur.

ka

[Page 132-1]

ka 15e lettre de l'alphabet et 1re consonne gutturale, koṣṭhya, kaṇṭhya. Elle répond au k et au c dur des Latins et au kṣ des Grecs.

ka, th. de l'a. kas, kā, kim.

ka m. n. [ce mot semble désigner tout objet mobile, matériel ou spirituel]: air, vent; || eau; || feu, lumière; soleil; || tête; poils, cheveux; chevelure; || son. || Au fig. le corps; || l'âme; || intelligence; homme intelligent et habile; || le temps; || roi, prince; || paon; || richesses, propriété; bonheur, plaisir. || Dans un sens mystique, ka désigne Brahmâ, Vishnu, Kâma, Agni.

kak. kake 1; p. cakake. Vaciller, chanceler; être instable. || S'enorgueillir. || Avoir soif.

kakanda m. or.

kakud f. et kakuda m. n. sommet de montagne. || Au fig. bosse au-dessus des épaules du taureau indien; || chef, || attribut symbolique du roi, le parasol blanc, etc.
     kakudmat m. mms; || taureau. -- Lat. cacumen, culmen.
     kakudmantī f. croupe; hanche et reins
     kakundara n. la cambrure des reins.

kakubh f. point sur la rose des vents, point cardinal; plan de l'azimut. || Au fig. beauté, splendeur. || Cheveux flottants. || Guirlande de fleurs [surtout de campaka]. || Śâstra ou traité.
     kakubha m. le coffre des instruments de musique, la caisse destinée à renforcer le son des cordes; || np. d'un des Râgas ou modes musicaux personnifiés. || Pentaptera arjuna, bot.
     kakubhā f. point sur la rose des vents. || Np. d'une des Râginîs.
     kakubhādanī f. sorte de parfum.

kakk, cf. kakh.

kakkh, cf. kakh.

kakkhaṭa a. dur, ferme, solide. -- S. f. kakkhaṭī craie.
     kakkhaṭapatraka m. corchorus olitorius, bot., esp. de plante fibreuse.

kakṣa m. buffle et esp. de plante. Vd. || Toute plante grimpante; || herbe, herbe sèche; lande; || bois sec, bois mort; bois, forêt. || Terminalia belerica, bot. || Flanc, aisselle. -- S. m. ou f. mur. || Bas du vêtement relevé par derrière et pris dans la ceinture. -- S. f. kakṣā cloison, partie de maison ou d'édifice; clôture, enclos; compartiment de voiture. || Corde, licol ou sangle d'éléphant; || ceinture de femme. || Au fig. objection, argumentation; || opposition, rivalité; émulation; || parité, similitude. || Poids - balance de bijoutier; cf. kakṣyā. -- S. n. constellation, étoile.
     kakṣāpaṭa m. (paṭa) partie du vêtement passée entre les jambes pour couvrir la nudité.
     kakṣāvat m. cf. kakṣīvat.
     kakṣāvekṣaka m. (avekṣe) garde qui veille à la porte d'un jardin, d'une maison, d'un appartement. || Sensibilité exaltée; || homme passionné, débauché. || Poëte; peintre.
     kakṣīvat m. np. d'un poête vêdique, fils de Dîrghatamas; np. d'un autre, fils de Pajra.
     kakṣya n. plateau de balance.
     kakṣyā f. clôture, mur, cour; cloison, chambre, appartement intérieur. || Sangle d'éléphant; ceinture de femme. || Vêtement de dessus. || Au fig. effort, activité déployée; || lien ou rapport de similitude. || Abrus precatorius [arbuste dont les graines servent de poids aux bijoutiers].

kakh, kakkh, kakk et khakkh. kakhāmi 1; p. cakākha; etc. rire, plaisanter. Lat. cachinnus; gr. [greek].
     kakhayāmi c. exciter à la plaisanterie.

kakhyā f. mms. que kakṣyā dont ce mot paraît une orthographe vicieuse.

kag. kagāmi 1, et kagayāmi 10. Faire. || Aller. || Couvrir.

kaṅk. kaṅke 1; p. cakaṅke; etc. Aller; s'avancer.

kaṅka m. (kaṅk) héron. || Au fig. faux-brâhmane; || xattriya prenant le costume et les manières d'un brâhmane; || surnom de Yudhishthira. || Une des 18 divisions du continent.

kaṅkaṭa m. cotte de mailles; cuirasse.

kaṅkaṇa n. et kaṅkaṇī ou kaṅkaṇīkā f. bracelet du poignet, ornement à grelots. || Lith. kankalas; polon. kolokol.
     kaṅkaṇabhūṣaṇa a. paré d'ornements tintants.

kaṅkata m. n. et kaṅkatī ou kaṅkalikā f. peigne.

kaṅkatroṭa m. et kaṅkatroṭi m. (troṭi bec) esp. de poisson nommé kankila [esox scolopax].

kaṅkapatra m. (patra) flèche.

kaṅkamālā f. action de marquer le temps en battant des mains. Cf. karatāli.

[Page 133-2]

kaṅkamukha m. [m à m. bec de héron] pincettes.

kaṅkara a. (kaṅk) vil, bas. -- S. n. lait de beurre mêlé d'eau. || L'unité suivie de 13 zéros ou mille billions. Cf. akṣobhya.

kaṅkarola m. alangium hexapetalum, bot.

kaṅkaśatru m. [m à m. l'ennemi du héron] hedysarum gangeticum, sainfoin du Gange, bot.

kaṅkaśāya m. (śī) chien.

kaṅkāla m. squelette. Gr. mod. [greek].
     kaṅkālamālin m. Śiva, qui porte une guirlande d'ossements.

kaṅkeru m. esp. de grue ou de héron.

kaṅkella m. chenopodium esculentum, bot.

kaṅkelli m. jonesia asoca, bot.

kaṅkha n. jouissance, usage.

kaṅgu f. panicum italicum [dont plusieurs espèces cultivées fournissent des aliments aux pauvres].

kac et kañc. kace et kañce 1; p. cakace et cakañce; etc. Lier. || Briller.

kac. kacāmi 1. Résonner, faire du bruit, crier.

kaca m. (kac) action de lier; noeud, ligature: || noeud de cheveux; chevelure; || cicatrice. || Nuage.
     kacaṅgana n. marché libre, où l'on ne paye pas de droit de place.
     kacaṅgala m. mer.
     kacapa m. (pā boire) herbe, feuille [qui boit le brouillard].
     kacapakṣa m. et kacapāśa m. chevelure bien ajustée.
     kacamāla m. nuages de fumée.
     kacahasta m. comme kacapakṣa.
     kacaṭura m. poule d'eau.
     kacā f. éclat; au fig. beauté. || Femelle d'éléphant.
     kacāku m. fumée; serpent. || Pris adject. mal rangé, en désordre; insupportable.

[Page 134-1]

kacu f. arum colocasia, plante à racine comestible.

kaccara a. (kat; car) [m à m. un où est-il allé?] crotté, boueux, sale. || Au fig. bas, vil, dégoûtant. -- S. n. lait de beurre mêlé d'eau.

kaccit adv. est-ce que? est-ce que... ne?

kaccha a. qui est au bord de l'eau. -- S. m. rive, bord, rivage; || partie du navire [le bordage ou le plat-bord?]. || Cedrela touna [arbre à bois de menuiserie]. || Hibiscus populnoïdes, bot. -- S. m. ou f. bord du vêtement relevé dans la ceinture, cf. kakṣā. -- S. f. kacchā lycopodium imbricatum, bot. || Grillon.
     kacchaṭikā f. bord du vêtement relevé dans la ceinture.
     kacchapa m. (pā) tortue: || au fig. esp. d'alambic; || une certaine attitude au gymnase; || un des trésors de Kuvêra. -- kacchapī f. tortue femelle: || Au fig. esp. de lyre, la lyre de Saraswatî; || maladie cutanée [la gale?].
     kaccharuhā f. (ruh) agrostis linearis ou panicus dactylon, bot.
     kacchāṭikā f. cf. kacchaṭikā.
     kacchura a. (sfx. ura) galeux, teigneux (?). || Au fig. débauché. -- S. f. kacchurā dolichos carpopogon, bot.; et d'autres plantes incertaines.
     kacchū f. gale, teigne (?).

kaj. kajāmi 1. Etre agité par les sanglots, par la joie ou par des accès d'orgueil.

kajjala m. (kat; jala) nuage. || kajjalā et hajjalī f. esp. de poisson qui habite les eaux stagnantes. -- n. (pour kajjvala) cf. ce mot.

kajjvala n. (kat; jvala) noir de fumée [employé pour les cils et les paupières et comme médicament]. || Sulphure de mercure ou aethiops.
     kajjvaladhvaja m. lampe.
     kajjvalarocaka m. n. (ruc) pied de lampe.

kañc. kañce 1; p. cakañce; etc. Briller. || Lier. Cf. kac.

kañcaṭa m. et kañcaḍa m. commelina salicifolia et bengalensis, bot.; || n. autre espèce de commelina.

kañcāra m. (ka air; cur) le voyageur aérien, le soleil.

[Page 134-2]

kañcikā f. branche de bambou.

kañcuka m. (sfx. uka) peau de serpent; || cuirasse, cotte de mailles; || corselet, corsage; || sorte de caleçon ou de culotte. -- kañcukī f. esp. de plante.
     kañcukālu m. (sfx. ālu) serpent.
     kañcukin m. serpent; || cuirassier qui garde le gynécée; || agallochum ou aloès à feuilles rayées.
     kañculikā f. (pour kañcukalikā) caleçon, culotte.

kañja m. (ka; jan) poil, cheveu. || Brahmâ. -- S. n. (ka eau; jan) lotus. || Ambroisie.
     kañjaka, kañjana, kañjala et kañjāra petit oiseau du Bengale nommé mayana.
     kañjaja m. Brahmâ, né sur le lotus.
     kañjara m. Brahmâ. -- (Cf. kañcāra) soleil. -- (Cf. kuñjara) éléphant. || Ventre.
     kañjikā f. siphonanthus indica, bot.

kaṭ. kaṭāmi 1; p. cakāṭa; a 1. akaṭiṣam; etc. Aller, || entourer, || envelopper, couvrir; || tomber, pleuvoir. || Vivre dans la misère; cf. kaṭh. || Cf. kaṇṭ.

kaṭa a. [kaṭī f.] actif; qui est en action. -- S. m. hanche; croupe; creux entre la croupe et les reins. || Tempe de l'éléphant. || Tresse de paille, natte, écran; || paille; gazon; || plante annuelle, herbe. || Saison. || Lieu de sépulture; par ext. le cadavre. || Planche. || Bière, corbillard. || Multitude, foule. -- S. f. kaṭi poivre long.

kaṭaka m. n. croupe de montagne; plateau, haut pays. || Cercle; || anneau dont on orne les défenses de l'éléphant; || bracelet; || au fig. camp, ville forte, ville armée.
     kaṭakin m. montagne

kaṭakaṭā f. battement, pulsation; frottement.
     kaṭakaṭāpayāmi dén. battre; frotter; faire claquer [les dents].

kaṭakola m. crachoir.

kaṭakṣa m. (kaṭ; akṣa) regard voilé, regard oblique.

kaṭakhādaka a. (kaṭa cadavre; khād) vorace, glouton. -- S. m. chacal; corbeau. || Verre; gobelet, godet.

kaṭaprū m. (pru) ver; || râxasa; || une des classes de génies nommés vidhyādhuras; || Śiva. || Jeu des dés.

kaṭabhaṅga m. (bhañj) action d'arracher le blé ou de le glaner. || Déchéance d'un roi, défaite, fuite d'un roi.

kaṭabhī f. cardiaspermum halicacabum, bot.

kaṭamālinī f. vin, liqueurs analogues au vin.

kaṭamba m. sorte d'instrument de musique. || Flèche.

kaṭambarā et kaṭambharā f. poederia fetida, bot. || Plante médicinale, la kaṭukī. || Cucumis madraspatanus, bot. || Aletris hyacinthoïdes, bot. Cf. murvā. || Arsenic rouge. || Eléphant femelle.

kaṭaśarkarā f. cf. gāṅgeṭī.

kaṭāku m. oiseau.

kaṭākṣa m. cf. kaṭakṣa.
     kaṭākṣāvekṣaṇa n. (ava; īkṣ) oeillade, regard amoureux.

kaṭāyana n. andropogon muricatum, bot.

kaṭāra m. un débauché.

kaṭāha m. (ā; han) poêle à frire; poêle à griller. || Enfer. || Ecaille de tortue. || Jeune buffle dont les cornes se montrent. || Un des dvīpas.

kaṭi m. f. hanche; croupe; tempe de l'éléphant. Cf. kaṭa.
     kaṭitra m. sorte de vêtement, avec ou sans grelots, qui se porte autour des reins. || Cotte, armure qui protége les reins et les hanches.
     kaṭin m. éléphant.
     kaṭiprotha m. (proth) fesses.
     kaṭirohaka m. (ruh) cavalier sur un éléphant.
     katillaka m. (sfx. illa; sfx. ka) momordica charantia, bot.
     kaṭiśīrṣaka m. (śīrṣa) croupe.
     kaṭiśṛṅkhalā f. guirlande de grelots ou de clochettes.
     kaṭiṣūtra n. ceinture de femme.

kaṭī f. cf. kaṭi et kaṭa.
     kaṭītala m. sabre, cimeterre.
     kaṭīra m. creux, cavité: creux des reins; || fosse iliaque; || mont de Vénus, t. de médecine.
     kaṭīraka m. derrière; fesses.

kaṭu a. [f. kaṭu et katvī] (kaṭ) d'une saveur forte et désagréable. || Au fig. déplaisant; violent, emporté; envieux. -- S. m. goût fort et désagréable. || Michelia champaca. || Au fig. action inconvenante. -- S. f. kaṭu moutarde; autres plantes; cf. katukā et priyaṅgu.
     kaṭuka m. echites antidysenterica, bot. || Grande asclepiade de l'Inde. || Moutarde. -- kaṭukā et kaṭukī f. plante médicinale appelée aussi kaṭurohiṇī. || Synonyme de trikaṭu.
     kaṭukanda m. n. (kanda) moringa guilandina et hyperanthera, bot. || Gingembre frais. || Ail.
     kaṭukālāvu m. (ālāvu) citrouille amère.
     kaṭukīṭaka m. cousin, moucheron.
     kaṭukvāṇa m. (kvaṇ) parra goensis, le jacana, oiseau.
     kaṭucchada m. cf. tagara.
     kaṭutiktikā f. (tikta) citrouille amère.
     kaṭutumbī f. mms.
     kaṭubhaṅga m. gingembre sec.
     kaṭurohiṇī f. cf. katukī.
     kaṭusneha m. graine de moutarde [sinapis dichotoma].

kaṭola m. homme de caste inférieure ou dégradée: candāla, pareya, etc. || odeur forte (kaṭu).
     kaṭolavīṇā f. vīṇā des basses castes.

kaṭphala m. (kaṭu; phala) le kayaphal des Hindous, arbuste dont le fruit est comestible et l'écorce médicinale. -- katphalā f. gmelina arborea, bot.

kaṭvaṅga m. (aṅga) bignonia indica, bot.

kaṭvara m. assaisonnement; sauce. || Lait de beurre.

kaṭh. kaṭhāmi 1. Mener une vie misérable.

kaṭha m. note, son musical. || Portion du Vêda; mantra vêdique. || Brâhmane connaissant le Vêda; jeune brâhmane étudiant le Vêda; || np. d'un muni. -- kaṭhī f. brâhmanî.
     kaṭhamarda m. (mṛd) Śiva.

kaṭhara a. (kaṭh) pénible, cruel.

kaṭhalla n. et kaṭhalya n. sable.

kaṭhāhaka m. poule d'eau.

kaṭhiñjara a. (jṛ) ocymum sanctum, bot., esp. de basilic.

kaṭhina a. dur, solide. || Arrêté, empêché. -- S. f. kaṭhinā confiture de sucre rafiné. -- kaṭhinī craie; crayon; terre à potier. -- kaṭhinā f. et kaṭhina n. vase de terre; jatte.

[Page 136-1]

kaṭhilla m. momordica charantia, bot. Cf. kaṭilla.
     kaṭhillaka m. mms. || Ocymum sanctum.

kaṭhera m. (kaṭh) un indigent, un misérable.

kaṭhora a. (cf. kaṭhina) dur, solide. || Complet, entier, adulte.

kaṭhola a. mms.

kaḍ. kaḍāmi 1 et 6, et kaḍe 1. Se réjouir; être troublé par un sentiment violent. [Cf. kaṇḍ et kāḍ, pour les mots dérivés.]

kaḍa a. égaré, stupéfié; stupide, ignorant.

kaḍaka n. sel marin.

kaḍaṅga m. esp. de rhum.

kaḍaṅgara m. paille, chaume; balle de blé, etc.

kaḍatra n. vase.

kaḍamba m. fin, bout, pointe; || tige ou trognon de plante potagère.
     kaḍambī f. convolvulus repens, bot.

kaḍāra a. brun. -- S. m. couleur brune. || Domestique (nègre?)

kaḍḍ. kaḍḍāmi 1. Etre raide, être hérissé.

kaṇ. kaṇāmi 1; p. cakāṇa; etc. Résonner; || crier; gémir.

kaṇa a.; [comp. kaṇīyas; sup. kaniṣṭha] petit; mince; faible; léger. -- S. m. un peu: une goutte, un grain, etc. || Germe du blé. || Facette de pierre précieuse. -- kaṇī f. graine de cumin; || poivre long; || esp. de mouche. || Cf. kana.
     kaṇajīraka n. graine de petit cumin.
     kaṇalābha m. (labh) tournant d'eau.
     kaṇāṭīna et kaṇātīra m. hoche-queue.
     kaṇāda m. (ā; dā) orfèvre, tailleur de pierres précieuses. || Surnom de Kaśyapa.

kaṇika m. (kaṇa) tout objet petit: facette, germe de blé, etc. || Ennemi (racine?). || Procession aux flambeaux. -- kaṇikā f. parcelle, atome; toute chose petite. || Premna spinosa, bot. || Esp. de riz.

kaṇita pp. de kaṇ. -- S. n. cri de douleur.

kaṇiśa n. épi de blé.

[Page 136-2]

kaṇīka a. (kaṇa) petit.

kaṇera m. pterospermum acerifolium, bot. -- kaṇerā f. éléphant femelle; courtisane.

kaṇṭ. kaṇṭāmi 1; cf. kaṭ. Aller; croître; piquer (?).

kaṇṭaka m. n. (kaṇṭ) épine; || arrête de poisson; || pointe de clou ou d'aiguille; || plante poussant en pointe, bambou; || horripilation. || Au fig. ennemi, surtout ennemi de peu de valeur; || argument réfutatif ou rectificatif. || Boutique, atelier, fabrique. || Défaut, point faible. || Le makara. || Gr. [greek], etc. Cf. akaṇṭaka.
     kaṇṭakaphala m. artocarpus integrifolia, bot.
     kaṇṭakaśreṇī f. fruit de la kaṇṭakārikā. || Oursin de mer; porc-épic.
     kaṇṭakārikā f. (ṛ) solanum jacquini, bot. esp. de belladone.
     kaṇṭakārī f. mms. || Cotonnier, bombax heptaphyllum; flacourtia sapida, bot.
     kaṇṭakāla m. artocarpus integrifolia ou arbre à pain. || Erythrina indica, bot.
     kaṇṭakāśana m. (aś manger) chameau.
     kaṇṭakāṣṭhīla m. (asthī) esp. de poisson.
     kaṇṭakita a. épineux.
     kaṇṭakin m. esp. de poisson. || Mimosa catechu, bot.
     kaṇṭakiphala m. artocarpusintegrifolia, bot.
     kaṇṭakila m. bambou épineux.

kaṇṭapatra m. flacourtia sapida, bot.

kaṇṭala m. acacia arabica, bot.

kaṇṭīkata a. épineux.

kaṇṭh. Ce mot ne se rencontre qu'avec le pfx. ut. || Gr. [greek]; lat. patior.

kaṇṭha a. voisin, proche. || Guttural. -- S. m. gorge, larynx. || Vangueria spinosa, bot. Cf. kaṇṭaka. -- kaṇṭī f. licol. || Cf. lat. collum.
     kaṇṭhakūṇikā f. (kūṇ) lyre indienne ou vînâ.
     kaṇṭhatalāsikā f. licol.
     kaṇṭhanīḍaka m. milan, oiseau.
     kaṇṭhanīlaka m. torche, brandon.
     kaṇṭhapāśaka m. licol.
     kaṇṭhabhūṣā f. collier.
     kaṇṭhamaṇi m. joyau porté au cou.
     kaṇṭhāgni m. (agni) oiseau.
     kaṇṭhālā f. fanon du taureau.
     kaṇṭhikā f. (sfx. ika) collier simple.
     kaṇṭhīrava m. (rava) le lion rugissant. || L'éléphant en rut.
     kaṇṭhekāla m. (kāla noir) Śiva. Cf. nīlakaṇṭha et kālakaṇṭha.
     kaṇṭhya a. guttural, tg.

kaṇḍ. kaṇḍāmi et kaṇḍe 1. Se réjouir; cf. kaḍ.

kaṇḍ. kaṇḍayāmi 10 Fendre; broyer; || vanner le grain. || Protéger.
     kaṇḍana n. vannage du grain. -- kaṇḍanī f. vase de bois où se fait le nettoyage du grain.

kaṇḍarā f. artère ou veine principale.

kaṇḍu et kaṇḍū f. gale ou teigne (?). || Aspérité; || pustule.
     kaṇḍurā et kaṇḍūrā f. carpopogon pruriens, bot.
     kaṇḍūkarī f. mms.
     kaṇḍūti f. gale, teigne (?).
     kaṇḍūyāmi (dén. de kaṇḍū) avoir une irritation de la peau; se gratter. -- kaṇḍūyana n. et kaṇḍūyā f. l'action de se gratter.
     kaṇḍūrā f. cf. kaṇdurā.

kaṇḍola m. et kaṇḍolaka m. lieu ou meuble où l'on conserve des provisions de bouche: garde-manger; grenier d'abondance, etc. || Chameau.

kaṇḍolavīṇā f. et kaṇḍolī f. sorte de guitare populaire. Cf. kaṭola, etc.

kaṇḍvogha m. (ogha corps) chenille.

kaṇva m. np. d'un ancien rishi vêdique, fils de medhātithi et nommé aussi kaṇvamedhya; gr. [greek]; || autre rishi plus moderne.

kat n. de l'a. interrogatif kas, kā, kim. [Cette forme antique ne s'emploie qu'au commencement des composés, pour exprimer diminution ou mépris.]

kata m. np. d'un muni.

kataka m. strychnos potatorum, bot., ou noix à clarifier.

katama a. (sup. de kas) qui de tous?

katamāla m. Agni; cf. kacamāla.

katara a. (comp. de kas) qui des deux? M Par. 113. || Gr. [greek]; goth. hvathar; ang. whether; lat.(?) uter.

[Page 137-2]

kati a. combien? || Lat. quot.
     katicit a. plusieurs; quelques-uns.
     katipaya a. [Le sfx. paya répond au gr. [greek]] quelques-uns.

kattṛṇa n. (tṛṇa) hemionites cordifolia, bot. || Plante odoriférante.

kattoya n. (toya) vin et autres liqueurs spiritueuses.

katth. katthe 1; p. cakatthe; etc. Se glorifier, se vanter: karmaṇā d'une action; katthase satyavādī tu te vantes d'être véridique. -- Ps. katthye. || Cf. kath.
     katthita pp. de katth. -- S. n. vanterie, jactance; action de se glorifier de qqc.

katr. katrayāmi 10. Délier; relâcher. || Cf. kartr, kart et kṛt.

katsavara n. épaule; omoplate.

kath. kathayāmi 10; pqp. acakatham. Dire, raconter: vistareṇa tout au long. Redire: akīrtim la honte de qqn. || Converser: mānuṣe a saha avec un homme. -- Goth. qvath; angl. quoth et quote; gr. [greek].

kathaka a. qui raconte, qui redit. -- S. m. f. narrateur, narratrice; || celui qui fait la lecture ou l'exposé des anciennes légendes.

kathaṅkathika a. (katham; kath) qui interroge; qui pose une question; interrogateur.
     kathaṅkathikatā f. question posée; || recherche de la solution.

kathañcana adv. (sfx. cana) de qq. manière.

kathañcit adv. (sfx. cit) mms.

kathana n. (kath) récit.

katham adv. (ka; sfx. tha à l'ac.) comment?
     kathamapi adv. à peine; || mms. que kathañcit.

kathā f. (kath) récit, narration, histoire; || récit fabuleux. || Entretien, conversation, dialogue. || Exposition, exposé; mention. commémoration.
     kathānaka n. historiette.
     kathāprasaṅga a. (pra; sañj) hableur; || diseur de riens; cervelle éventée; || charlatan, vendeur d'antidotes.
     kathāprāṇa m. (prāṇa) l'acteur qui récite le prologue.

kathika a. (kath) raconteur; récitateur de profession, improvisateur.

kad ou kand. kandāmi, kande et kade 1; p. cakanda; etc. Crier; appeler; || pleurer, gémir. || Gr. [greek]; goth. hatan. -- Cf. kadayāmi et kandayāmi.

kada m. (ka eau; dā) nuage.
     kadaka m. tente.

kadadhvan m. (kat; adhvan) mauvais chemin.

kadana n. (kad) terreur, trouble, confusion; destruction, massacre.

kadamba et kadambaka m. (kat; ambas) nauclea cadamba, bot. || Sinapis dichotoma, moutarde. || Andropogon serratum, bot. -- S. n. réunion, assemblage, collection.
     kadambada m. moutarde, plante.
     kadambapuṣpī f. plante appelée mundirī, à fleurs de kadamba.

kadayāmi et kandayāmi (c. de kad) troubler, mêler; porter le trouble en qqn. ou qqc., ac. -- Ps. kadye; 3p. a 1. akadi et akādi, akandi et akāndi. Etre troublé, confondu; avoir les sens troublés par le chagrin.

kadara m. (ka eau; dṛ) mimosa blanche, bot. -- N. lait caillé.

kadara m. (kad) tourment; misère. || Au fig. aiguillon de cornac; || scie.

kadartha m. (kat; artha) mésaventure; malheur; mal.
     kadarthayāmi dén. être infortuné; éprouver un malheur. -- Pp. kadarthita.

kadarya a. (kat; arya maître) avare; misérable. -- S. m. mauvais maître.

kadala m. et kadalī f. bananier, musa sapientum, bot.; || pistia stratiotes, bot. -- kadatā f. contonnier. -- kadalī f. esp. d'antilope || Drapeau, bannière.
     kadalaka m. bananier.

kadā adv. (ka; sfx. dā) quand? || Gr. [greek]; lat. quando; lith. kadà; slav. kogda.

kadākhya n. (kat; ākhyā) costus speciosus, bot.

[Page 138-2]

kadācana adv. parfois, un jour; avec na, jamais ne...

kadācit mms.

kaduṣṇa n. (uṣṇa) chaleur douce, tiédeur.

kadru a. [kadru f.] brun; noirâtre; sombre. -- S. m. couleur brune; couleur sombre. trikadru les trois jours qui suivent la nouvelle-lune, le croissant ne paraissant que le 4e jour (?) Vd. -- kadru f. np. de la femme de Kaśyapa.
     kadruputra m. serpent.
     kadrusuta m. mms.

kadvada a. (kad; vad) qui parle mal. || Au fig. personne de bas étage, de peu d'instruction, de peu de valeur.

kan. kanāmi 1; p. cakāna; a 1. akaniṣam; pqp. acākanam, Vd.; pp. kanta. Briller. || Voir. || Aller, se porter vers. || Aimer, désirer, Vd. || Se réjouir, Vd.

kana a. [inusité] petit. Comp. kanīyas; sup. kaniṣṭha.

kanaka n. (kan; sfx. aka) or. -- S. m. nom de plusieurs végétaux à fleurs jaunes: butea frondosa, datura metel ou pomme épineuse, mesua ferrea, bauhinia variegata ou ivoire de montagne, agallochum ou aloès noir, michelia tehampaca, etc.
     kanakatālābha a. (tāla; ā; bhā) brillant comme un palmier d'or.
     kanakadaṇḍaka n. parasol royal.
     kanakadhvaja a. qui a une bannière d'or; ép. de Dhritarâshtra.
     kanakapala m. pala d'or, poids égal à 16 maṣas.
     kanakācala m. (acala) le Mont-d'or, le Mêru.
     kanakādhyakṣa m. (adhyakṣa) trésorier.
     kanakālukā f. (ālu) vase d'or.

kanana a. borgne; qui n'a qu'un oeil.

kanayāmi (dén. de kana) diminuer, rapetisser, amoindrir.

kaniṣṭha (sup. de kana) très-petit, le plus petit; très-jeune, le plus jeune. -- S. f. kaniṣṭhā le petit doigt.

kanī f. (f. de kana) jeune fille.

kanīka a. (sfx. ika) très-petit.

kanīci f. plante grimpante d'ornement; || abrus precatorius, bot. || Voiture.

[Page 139-1]

kanīnikā f. (kana) la pupille de l'oeil; le petit doigt.

kanīnī f. le petit doigt.

kanīyas (comp. de kana) plus petit; plus jeune. || Très-petit, très-jeune.

kanīyasa n. (kan) cuivre.

kantu m. (kam) amour, désir; le coeur [comme siége des affections]. || Kâmadêva.

kanthā f. [qqf. n. en composition] haillon; vêtement ou linge rapiécé. || Mur.

kand. Cf. kad.

kanda m. n. (kand) racine bulbeuse ou tubéreuse. || Arum campanulatum à racine comestible.

kanda m. (ka eau; dā) nuage; cf. kada.

kandaṭa n. lotus comestible.

kandayāmi, cf. kadayāmi.

kandara m. (ka eau; dṛ) trou; fosse, mare; caverne (?). -- kandarā et kandarī f. mms.

kandara m. (kand) aiguillon de cornac.

kandarākara m. (kṛ) montagne.

kandarāla m. hibiscus populnoïdes, et ficus venosa, bot. Cf. plakṣa.
     kandarālaka m. mms.

kandarpa m. (ka âme; dṛp, tṛp) np. du dieu de l'amour, Ananga.
     kandarpakūpa m. pudendum muliebre, bot.
     kandarpamuṣala m. penis.

kandala m. n. (kand) bourgeon, bouton d'une plante. || Joue, côté du visage. || Présage funeste. || Ton de voix trèsbas, léger murmure. || Blâme, reproche; || querelle; || bataille, guerre. -- kandalī f. esp. d'antilope. || Bananier; cf. kadalī. || Drapeau, étendard; cf. kadala.
     kandalin a. qui a des bourgeons ou des boutons.
     kandalīkusuma n. champignon.

kandasañjña n. ménorrhagie ou prolapsus, t. de méd.

[Page 139-2]

kandasāra n. le bosquet d'Indra.

kandu m. f. n. casserole, poêle, etc.

kanduka m. balle à jouer, paume; boule à jouer.

kandoṭa m. et kandota m. lotus blane comestible.

kandha m. (ka eau; dhā) nuage.

kandhara m. (ka eau; dhṛ) nuage. -- (ka tête; dhṛ) cou. -- kandharā f. cou.

kanna n. (kan?) évanouissement; catalepsie.

kanyakā f. (kanyā) jeune fille. || Aloe perfoliata ou sucotrin.
     kanyakājāta a. enfant d'une fille.
     kanyakāpati m. gendre, mari de la fille.

kanyasa m. (kanīyas) jeune frère. || F. le petit doigt. Cf. kaniṣṭha.

kanyā f. (kana) jeune fille (de 9 ans); la fille de qqn.; vierge. || La Vierge [signe du zodiaque]. || Aloe perfoliata ou aloes sucotrin, bot. || Np. Durgâ.
     kanyākā f. jeune fille, vierge.
     kanyākubja m. ou kanyākubjā f. [m à m. la petite bossue; cf. Râmàyana I] np. de la ville et du pays de Kanodge.
     kanyāṭa m. (aṭ) appartement intérieur, gynécée.
     kanyāpati m. mari de la fille, gendre.
     kanyābhāva m. virginité.
     kanyikā f. mms. que kanyā.

kanyuṣa n. la main depuis le poignet.

kap. Cf. kamp.

kapaṭa m. n. fraude, tromperie; le fait de circonvenir.

kapaṭī f. la capacité des deux mains réunies par les petits doigts.

kaparda m. et kapardaka m. la chevelure tressée dè Rudra ou de Śiva. || Petit coquillage employé comme monnaie.
     kapardin n. ép. de Rudra. [Vd.], ensuite de Śiva.

kapāṭa m. n. et kapāṭi f. (ka vent; paṭ aller) porte.

kapāla m. n. crâne, tête. || Partie d'une cruche à eau, têt. || Assemblage; réunion; collection. || Sorte de lèpre. -- G. [greek]; lat. caput; germ. haupt.
     kapālanālikā f. sorte de fuseau pour retordre le coton, le fil, etc.
     kapālabhṛt m. (bhṛ) Śiva Mahâdêva [qui porte une guirlande de têtes de morts].
     kapālin m. mms. -- kapālinī f. Durgâ épouse de Śiva.

kapi m. singe. || Encens; storax, benjoin brut. || Phyllanthus emblica, bot. cf. amala. || Bonduc, bot. || Surnom de Krishna. -- Gr. [greek]; germ. ancien affo; ang. ape.
     kapikacchu f., kapikacchū f. et kapikacchurā f. (kacchu) dolichos carpopogon, bot.
     kapikanduka n. crâne; tête de mort.
     kapicūta m. spondias mangifera, esp. de manguier, bot.
     kapiñjala m. francolin, oiseau.
     kapittha n. (sthā) feronia elephantium, cratoeva valanga, bot. [m à m. séjour des singes].
     kapitthāsya m. (āsya face) esp. d'antilope à face arrondie.
     kapidhvaja m. [Arjuna] dont l'étendard porte un singe.
     kapināman m. encens. Cf. kapi.
     kapiprabhu m. le chef des singes, Hanumat ou Râma.
     kapipriya m. mms. que kapittha.
     kapiratha m. (ratha char) ép. de Râma.

kapila a. brun, cuivré, rougeâtre. -- S. m. couleur cuivrée. || Agni, || chien. || Np. du fondateur de système sânkhya. -- S. f. kapilā esp. de sisu; cf. cincapā. || Sorte de parfum; cf. reṇukā. || Np. d'une vache légendaire. || Np. de l'éléphant femelle du sud-est.
     kapiladyuti m. Sûrya, le soleil rougeâtre.
     kapiladruma m. sorte de bois odoriférant; cf. kākṣī.
     kapiladhārā f. le Gange. || Lieu de pèlerinage.
     kapilavastu n. np. de ville, sur la Rôhinî, affluent de la Raptî, et patrie de Śâkyamuni.
     kapilāśva m. (aśva) Indra aux chevaux rougeâtres.
     kapiloha n. (pour kapilaloha) airain, bronze, cuivre.

kapivaktra m. (vaktra visage) surnom de Nârada.

kapivallī f. mms que kapittha.

kapiśa a. mms. que kapila. -- S. m. couleur cuivrée. rougeâtre ou jaunâtre. || Encens, styrax, benjoin brut. || Sorte de rhum. -- S. f. kapiśā mère des piśācas.
     kapiśāñjana m. Śiva.

[Page 140-2]

kapiśīkā f. sorte de rhum [m à m. eau de singe].

kapiśīrṣa n. [m à m. tête de singe] chevau-de-frise; || crête sur le chaperon d'une muraille.
     kapiśīrṣaka n. vermillon, cinabre.

kapījya m. (yaj) mimusops, bot. Cf. kṣīrīkā.

kapītana m. nom de plusieurs plantes fréquentées par les singes: spondias mangifera, le manguier; hibiscus populneoïdes; mimosa sirisha; ficus religiosa, l'arbre des Banians; areca, le betel; cratoeva marmelos.

kapīndra m. (indra) le roi des singes, Hanumat.

kapota m. Vd. pigeon, colombe. || Oiseau en général.
     kapotacaraṇā f. (car) parfum.
     kapotapālī f. et kapotapālikā f. (pāt) colombier, pigeonnier.
     kapotāṅghri f. (aṅghri) parfum; cf. nalī.
     kapotābha m. (ā; bhā) couleur pigeon.
     kapotāri m. (ari) [l'ennemi des colombes] épervier, faucon.

kapola m. joue. || kapolī f. rotule du genou.

kapha m. écume de l'eau; écume. || Lymphe [par oppos. au sang].
     kaphakūrcikā f. salive, crachat.

kaphaṇi m. et kaphaṇi f. (ka; phaṇ) coude.

kaphavardhana (vṛdh) qui augmente la lymphe. -- S. m. nom d'une plante, cf. piṇḍītagara.

kaphin a. phlegmatique; lymphatique. -- S. m. éléphant.

kaphelū a. qui produit le phlegme ou la lymphe.

kaphoṇi m. f. coude. Cf. kaphaṇi.

kab. kabe 1; p. cakabe. Vd. Colorer, peindre; dépeindre; || célébrer. Cf. kav et ku.

kabandha m. n. corps sans tête [mais encore vivant]; ventre. || M. Râhu. -- S. n. eau.

kabittha pour kapittha.

kabila pour kapila.

[Page 141-1]

kam. p. cakame 1 [sans pr. ni impf.]; f 2. kamiṣye; pqp. acakame; pp. kānta; gér. kamitvā et kāntvā. Aimer. || Désirer, vouloir: yoddhum combattre. -- kāmaye 10; f2. kāmayiṣye; pqp. acīkame. mms. Dans les épopées on trouve aussi l'act. kāmayāmi. -- Lat. amo (?).

kam, ac. de ka, au commencement de certains composés: eau, air, etc.

kamaṭa m. (kam eau; aṭ) tortue. || Bambou. || Porc-épic. -- S. m. n. le potà l'eau ou gourde des ascètes. -- S. f. kamaṭī tortue femelle.

kamaṇḍalu m. n. pot-à-l'eau ou gourde des ascètes. || Esp. de figuier, cf. plakṣa.

kamana a. (kam) qui aime; désireux; || désirable; beau. -- S. m. Brahmâ; Kâma. || Jonesia asoka, bot.
     kamanacchada m. (chada) héron.

kamanīya (pf. de kam) aimable, désirable.

kamandha m. pour kabandha.

kamara a. (sfx. ara) désireux, amoureux.

kamala n. eau. || Cuivre. || Médicament. || Vessie. || [Ordinairt.] lotus, nelumbium speciosum ou nymphaea nelumbo. -- S. m. esp. d'antilope. -- S. f. kamalā Laxmî; au fig. femme excellente.
     kamalapatrākṣa a. (akṣa) qui a les yeux bleus comme les pétales du lotus.
     kamalāsana m. (ās) et kamalāsanastha m. (sthā) qui a pour siége le lotus, Brahmâ.
     kamalāyatākṣa a. (āyata; akṣa) qui a de grands yeux bleus comme le lotus.
     kamalāhāsa m. (ā; has) épanouissement du lotus.
     kamalāhāsyāmi dén. sourire comme le lotus épanoui.
     kamalinī f. réunion de lotus, lieu rempli de lotus.

kamitṛ a. (kam) amant, amoureux, désireux.

kamp. kampe 1; p. cakampe; f 2. kampiṣye; a 1. akampiṣi. Trembler: bhūr akampiṣṭha la terre trembla. || S'agiter: samudro'pi kampate la mer même est émue. || Etre ému de terreur: śūrāṇām api hṛdayāni cakampire les coeurs des héros même tremblèrent de peur.

[Page 141-2]

kampa m. agitation, tremblement. || Au fig. peur.
     kampana a. tremblant. || Actt. qui fait trembler. -- S. n. tremblement, agitation.
     kampayāmi c. ébranler, agiter: dharaṇīm la terre. || Troubler, effrayer: manas le coeur.
     kampalakṣman m. air, vent.
     kampāka m. mms.

kampita pp. de kamp. -- S. n. tremblement.

kampila m. cf. rocanī.

kampra a. (sfx. ra) tremblant.

kamb. Cf. karb.

kambara a. bariolé. -- S. m. bariolage; couleur variée, bigarrure.

kambala m. (ka eau ou air; bal) couverture de laine; || vêtement de dessus; || esp. d'antilope. || Fanon du boeuf. || Vermisseau. || Np. d'un roi des Nâgas. -- S. n. eau.
     kambalavāhyaka n. (vah) sorte de tapissière ou de voiture couverte d'une étoile de laine et traînée par des boeufs.

kambi f. cuiller. || Rejet, tige ou noeud de bambou.

kambu a. tacheté, bariolé. -- S. m. n. coquille, conque. -- S. m. coquille bivalve. || Bracelet, collier. || Cou. || Veine, artere, etc. || Trompe; || éléphant.
     kambugrīva a. qui a le cou marqué de la coquille [un de signes caractéristiques d'un homme supérieur]. -- kambugrīvā f. cette marque elle-même.

kambū f. bracelet. -- S. m. f. n. voleur, voleuse.

kamboja m. esp. de coquille. || Np. du pays de Camboje dans le nord de l'Inde.

kambhārī f. (bhṛ) gmelina arborea, bot. Cf. gambhārī.

kamra a. (kam) amoureux; lascif, licencieux.

kara 2p. sg. imp. Vd. de kṛ.

kara m. (kṛ) main [organe de l'action]. || Trompe d'éléphant. || Au fig. rayon du Soleil ou de la Lune [les rayons des astres étant l'organe de leur action, Vd.]. || Grêle. || Impôt, revenu royal. -- Gr. [greek]; lith. kairè.

[Page 142-1]

kara (kṛ) à la fin des composés, exprime l'agent de la chose énoncée par l'autre partie du mot: bhayaṅkara, niśākara, etc.

karaka m. (kara) impôt, taxe. || Esp. d'oiseau. || Nom de diverses plantes: grenadier; gadelupa arborea; butea frondosa; etc. -- S. m. et karakā f. grêle. -- S. m. n. pot-à-l'eau ou gourde des ascètes, fait avec un coco.

karakaṇṭaka m. (kara) ongle.

karakāmbhas m. (ambhas) cocotier, cocos nucifera, bot. [m à m. qui a un liquide dans sa noix].

karakāsāra m. (āsāra) tempête de grêle.
     karakāsāryāmi dén. tomber comme la grêle.

karagraha m. (grah) l'acte du mariage où la fiancée met sa main droite dans la main droite du fiancé.

karagharṣaṇa m. le bâton de la baratte. -- S. n. l'action de se frotter les mains l'une contre l'autre.
     karagharsin m. bâton de baratte.

karaṅka m. os en général; crâne, tête; || écuelle de coco.

karaṅgaṇa n. (kara taxe; gaṇa) marché; foire.

karaja m. (jan) ongle. || Gadelupa arborea, bot. -- S. n. esp. de parfum.

karañja m. gadelupa arborea, bot.
     karañjaka m. mms. || Verbesina scandens, bot.

karaṭa m. corneille. || Joue de l'éléphant. || Instrument de musique, castagnettes (?) || Carthame. || Cérémonie en l'honneur des morts, cf. śrāddha. || Au fig. homme de caste dégradée; || athée, infidèle, adversaire du Vêda.
     karaṭaka m. corneille.

karaṭā f. vache difficile à traire.

karaṭin m. éléphant.

karaṭu m. grue couronnée ou demoiselle de Numidie.

[Page 142-2]

karaṇa n. (kṛ) action, acte; cause de l'acte; cause; raison, motif de l'action. || Organe de l'action; organe des sens; organe en général: kartṛkaraṇakartṛtva l'agent, l'organe et l'activité; || le corps [comme organe de l'âme]. || Mode de l'action, façon, manière; || mode de prononciation, tg. || Affaire, occupation; fonction propre à chaque caste; || fonction de scribe, en particulier. || Posture de pénitent; || abstinence des ascétes. || Action dramatique, jeu des acteurs. || Le champ du labour. || L'action d'étendre qqc. avec la main, d'enduire [et en général une opération qconque]. -- S. m. homme né d'un père vêśya et d'une mère śûdrâ, c-à-d. écrivain, scribe.
     karaṇatrāṇa n. (trā) tête.
     karaṇasthāna n. (sthā) le lieu de la prononciation, c-à-d. l'organe ou la disposition d'organes qui produit une lettre donnée, tg.
     karaṇasthānabheda m. (bhid) différence d'articulation ou d'organe entre deux ou plusieurs lettres.

karaṇḍa m. corbeille, panier d'osier ou de bambou; || ruche d'abeilles; rayon de miel. || Epée. || Esp. de canard. || Vallisneria, bot. -- karaṇḍavyūha m. np. d'un ouvrage buddhique. -- Cf. lat. corbis (?); gr. [greek].
     karaṇḍin m. poisson, en général.

karatālī f. (tāla) instrument de musique pour battre la mesure.

karatoyā f. (toya) np. d'une rivière, la sadānīrā, dans le nord-est de l'Inde [m à m. dont l'eau vient de la main de Śiva].

karapatra n. (patra) scie. || Action de gambader dans l'eau.
     karapatravat m. borassus flabelliformis, esp. de palmier.
     karapatrikā f. action de gambader dans l'eau, de faire rejaillir l'eau avec les mains.
     karapātra n. mms.
     karapāla m. (pal) épée, sabre.
     karapālikā f. gourdin, trique.
     karabāla n. mms. || Ongle. || Epée.
     karabālikā f. mms.

karabha m. (kara; bhā) métacarpe. Gr. [greek]. || Jeune animal.

karabhīra m. (īr) lion.

karabhūṣaṇa n. (kara) bracelet.

karamaṭṭa m. betel ou areca catechu, bot.

[Page 143-1]

karamarin m. (kara; mṛ) prisonnier de guerre, captif.

karamarda m. (mṛd) carissa carondas, bot.

karamālu m. fumée. Cf. khatamāla.

karamukta n. (muc) projectile lancé par la main.

karamba et karambha a. mêlé, pilé ensemble, broyé. -- S. m. Vd. gâteau de farine et de lait caillé, qqf. avec du beurre.
     karambita a. mms.

kararuha m. (ruh) ongle.

kararddhi m. (ṛddhi) instrument pour battre la mesure; action de battre la mesure.

karavālikā f. cf. karapālikā.

karavī f. feuille d'assa-foetida; cf. karvarī.

karavīka m. np. de la 3e chaîne de montagnes idéales ayant pour centre le Mêru.

karavīra m. épée. || Laurierrose, nerium oleander ou odorum. || Cimetière, place des bûchers; cf. kalevara.
     karavīrā f. arsenie rouge.
     karavīrī f. surnom d'Aditi. || Au fig. femme qui est mère; || bonne vache.
     karavīraka m. épée. || Racine vénéneuse du laurier-rose.

karaśākā f. (śākā branche) doigt.

karaśīkara m. (śīkara) eau lancée par la trompe de l'éléphant.

karaśūka m. (śuka) ongle.

karasi 2p. sg. pr. Vd. de kṛ, pour karoṣi.

karahāṭa et karahāṭaka m. vangueria spinosa, bot. || Racine fibreuse du lotus.

karāmardha m. (ā; mṛdh) cf. karamardha.

[Page 143-2]

karāmuka m. (ā; muc) flacourtia cataphracta, bot.

karāyikā f. petite esp. de grue.

karāroṭa m. (ruṭ) bague.

karāla a. grand, énorme; || terrible, horrible; || qui montre de grandes dents: daṃṣṭrakarāla n. rangée de dents épouvantables. -- S. m. résine, poix, mélange d'huile et de résine de sâla [shorea robusta]. -- S. f. karālā asclepias pseudosarsa, bot. -- S. f. karālī une des sept langues d'Agni. -- S. n. karāla esp. de basilic noir, bot.
     karālikā f. arbre.

karikusumbha m. (karin) poudre odoriférante de fleurs de mesua ferrea.

karigarjita n. (karin) grondement de l'éléphant.

karija m. (jan) petit d'éléphant.

karidāraka m. (dṛ) lion.

karin m. (kara trompe) éléphant. -- kariṇī f. femelle d'éléphant.
     karipippalī f. [poivre d'éléphant] pothos officinalis, bot.
     karipota m. (pota) jeune éléphant [audessous de 9 ans].
     karibandha m. (bandh) stalle d'éléphant, lieu où on l'attache.
     karimācala m. (mac) lion.
     karimukha m. Ganêśa [qui a un visage d'éléphant].

kariṣyāmi f2. de kṛ.

karīra m. (krī) cruche, pot à l'eau. Gr. [greek]. || Capparis aphylla [caprier épineux des lieux déserts, recherché des chameaux]. -- karīrā et karīrī f. le gros bout d'une défense de l'éléphant. || Grillon, sauterelle. -- karīra m. n. rejeton de bambou.
     karīrikā f. cf. karīrī.

karīṣa m. n. bouse de vache sèche.
     karīṣāgni m. (agnī) feu de bouse de vache.

karuṇa a. (kṛ) serviable, secourable, miséricordieux; || malheureux, qui est à plaindre. -- S. m. citrus decumana ou pamplemouse, bot. -- S. m. ou karuṇā f. pitié, miséricorde. -- karuṇam ac. adv. misérablement, piteusement.
     karuṇamallī f. jasmin double.
     karuṇāpara a. tout à la compassion, miséricordieux; qui s'apitoye.

kareṭa m. (kara; iṭ) ongle.

kareṭavyā f., kareṭu m. f. grue couronnée ou demoiselle de Numidie.

kareṇu m. f. éléphant. Cf. karin.
     kareṇū m. f. mms.

karoṭa n. karoṭā et karoṭī f. tête de mort; crâne.

karka m. têt; cruche; carapace (?), crabe; le Cancer [signe du zodiaque]; gr. [greek] lat. cancer. -- Feu. || Miroir. || Cheval blanc.
     karkaṭa m. [têt;] gourde; crabe; le signe du Cancer. || Grue de Numidie. || Racine fibreuse du lotus; cf. karahāṭa. || Bouts recourbés du fléau d'une balance. -- karkaṭā f. momordica mixta, bot. -- karkaṭī f. cucumis utilatissimus, esp. de concombre. || Le fruit du cotonnier. || Serpent. || Cruche.
     karkaṭaka m. crabe.
     karkaṭaśṛṅgikā f. (śṛṅga) esp. de plante épineuse et béchique dont le fruit ressemble à des antennes de homard.
     karkaṭākhyā f. (ākhyā) mms.
     karkaṭi f. cucumis utilatissimus, bot.
     karkaṭu m. grue de Numidie.

karkandhu m. f. et karkandhū m. f. jujubier, zizyphus jujuba, bot.

karkara a. (kṛ répété) fort, solide, dur. -- S. n. pierre, pierre calcaire; lat. calx.

karkara m. miroir. -- karkarī f. cruche. || Sorte de tambour, Vd. Cf. karka.
     karkarākṣa m. (akṣa) hochequeue, oiseau [motacilla].
     karkarāṅga m. (aṅga) poule d'eau.
     karkarāṭu m. coup d'oeil de côté.
     karkarāṭuka m. grue de Numidie.
     karkarāndhaka m. (andha aveugle) citerne dont l'ouverture est cachée par des végétaux.
     karkarāla m. n. boucle de cheveux.
     karkarīkā f. petite cruche, cruchon.
     karkareṭa n. (iṭ) la main disposée [en pince de crabe] pour saisir qqc.
     karkareṭu m. f. grue couronnée de Numidie; cf. kareṭu.

[Page 144-2]

karkaśa a. [cf. karkara] dur; âpre, rude. || Au fig. dur; cruel, sans pitié; grossier, impoli. -- S. m. épée, sabre. || Canne à sucre. || Cassia esculenta, bot. || Sunda Rochani, bot.
     karkaśacchada m. (chada feuille) trophis aspera et trichosanthes dioeca, bot.
     karkaśavākya n. (vac) paroles dures ou impolies.

karkasāra n. (sāra) gâteau de farine et de lait caillé; cf. karambha.

karkāru m. cucurbita pepo, bot. le potiron.
     karkāruka m. convolvulus paniculatus, bot.

karkoṭa m. np. d'un roi des Nâgas.
     karkoṭaka m. aegle marmelos et momordica charantia, bot. || Canne à sucre; cf. karkaca. || Np. cf. karkoṭa. -- karkoṭaki f. le ghoṣa à fleurs jaunes.

karcūra m. curcuma reclinata, plante tinctoriale.
     karcūraka m. le zédoaire, curcuma zerumbet.

karj. karjāmi 1; p. cakarja; etc. tourmenter.

karṇ. karṇayāmi 10; pqp. acakarṇam, etc. Percer, trouer; creuser; forer.

karṇa m. oreille [le tube auditif]. || Gouvernail. || Cassia fistula et asclepias gigantea, bot. || Np. d'un prince de race solaire, fils de Kuntî, dans le Mahâbhârata.
     karṇakoṭī f. esp. de myriapode qui, diton, s'introduit dans les oreilles.
     karṇagūtha m. (gūtha sécrétion) cire des oreilles.
     karṇajalūkā f. cf. karṇakoṭī.
     karṇajit m. (ji) Arjuna, le vainqueur de Karna.
     karṇadarpaṇa m. pendant d'oreilles.
     karṇadundubhi f. [qui bat le tambour dans l'oreille] esp. d'insecte; cf. karṇakoṭī.
     karṇadhāra m. (dhṛ) pilote, timonier.
     karṇapālī f. (pal) pendant d'oreilles.
     karṇapura n. (pura) np. de ville, auj. Bhagalpour.
     karṇapūra m. (pūr compléter, garnir) pendant d'oreilles. || Mimosa sirisha et lotus bleu, bot.
     karṇamala m. (mala) cire des oreilles.
     karṇamukura m. pendant d'oreilles.
     karṇamoṭī f. (muṭ) surnom de Durgâ.
     karṇalatikā f. (latā) lobe de l'oreille.
     karṇavarjita m. (vṛj) la bête privée d'oreilles, le serpent.
     karṇavedhanikā f. (vidh, vyadh) instrument pour percer l'oreille de l'éléphant.
     karṇacaṣkulī f. le pavillon de l'oreille avec ses sinuosités.

karṇāṭa karṇā2ta m. np. de contrée: le pays de Mysor, ensuite le Carnatic.

karṇāṭī f. np. d'une des Râginis ou personnifications des modes musicaux.

karṇāndu f. et karṇāndū f. cf. karṇendu.

karṇārā f. (ṛ) cf. karṇavedhanikā.

karṇāsphāla m. pavillon de l'oreille de l'éléphant.

karṇikā f. (karṇa) pendant d'oreilles. || Doigt du millen. || Extrémité de la trompe. || Queue d'un fruit. || Péricarpe de lotus. || Craie, cf. karkara. || Premna spinosa, bot.
     karṇikācala m. (acala) le Sumêru.
     karṇikāra m. pterospermum acerifolium ou pentapetes acerifolia, bot. || Webera corymbosa (?). || Cassia fistu a, bot.
     karṇikin m. éléphant.

karṇin m. une des sept chaînes de montagnes autour du Mèru.

karṇīratha m. et karṇīrathā f. palanquin [dont les bras touchent les oreilles (karṇa) des porteurs].

karṇejapa a. (i. de karṇa; jap) diseur de nouvelles.

karṇendu f. (indu lune) ornement en forme de croissant qui se porte au-dessus de l'oreille.

kartana n. (kṛt) action de fendre, de briser. || Filage du coton ou des autres matières fibreuses.

kartarī f. (kṛt) ciseaux; cisaille.
     kartarikā f. couteau de chasse.

kartavya pf. ps. de kṛ.

kartṛ m. (kṛ; sfx. tṛ) agent [par oppos. à karman l'oeuvre, et à karaṇa l'instrument, l'organe]; || celui qui fait qqc. || Le principe actif, l'agent suprême, Brahmâ [synonyme de ādikartṛ].
     kartṛtva n. (sfx. tva) activité, qualité ou état de ce qui est agent: kāyakāraṇakartṛtve hetus prakṛtir ucyate la cause de l'activité contenue dans l'acte corporel est appelée nature.

kartr. kartrayāmi 10, [on écrit aussi kart et katr]. Délier; relâcher. (cf. kṛt).

kartrī f. (kartr, kṛt) ciseaux; cf. kartarī.

kard. kardāmi 1. Avoir des borborygmes; ne pouvoir retenir son ventre. Gr. [greek]. Cf. pard.

karda m. boue, fange; ordure.
     kardaṭa m. boue, crotte. || Plante de marais en général; || la fibre radicale du lotus.

kardana n. (kard) borborygmes.

kardama m. (karda) boue, fange, limon; ordure; || Au fig. souillure du péché, ordure du crime.

kardama n. chair.

kardamāṭaka m. (aṭ) lieu où se rendent les ordures; cloaque; latrines.

karpaṭa m. (kṛp) haillons, guenilles.
     karpaṭadhārin m. religieux mendiant et vêtu de haillons.
     karpaṭika m. et karpaṭin m. mms.; || mendiant, gueux en général.

karpara m. crâne; tête || Casserole, poêle à frire. || Sorte d'arme. || Ficus glomerata, cf. udumbara. -- karparī f. collyre extrait de l'amomum anthoriza.
     karparāṃśa m. (aṃśa) morceau de tête, tesson; || parcelles de briques ou de pierres; sable; gravier; terre sablonneuse.
     karparāla m. nom de plusieurs végétaux: le noyer, juglans regia: salvadora persica; careya arborea, etc. Cf. pīlu.
     karparikātuttha n. (tuttha) cf. karparī.

karpāsa m. n. cotton. || Gr. [greek]; lat. carbasus.
     karpāsī f. cotonnier, gossipium.

karpūra m. n. camphre.
     karpūraka m. zédoaire, curcuma zerumbet; cf. karbūra et karcūraka.
     karpūratīlakā f. np. d'une confidente de Durgâ.

[Page 146-1]

karb. ou kamb. karbāmi 1; etc. Aller. || Cf. kharb, garb et carb.

karbara m. cf. karvara.

karbudāra m. ivoire de montagne; cf. kībidāra. || Barleria coerulea, bot.

karbura et karbūra a. (karb) de couleur variée, bigarré. -- S. m. couleur variée, bigarrure. || Démon, râxasa aux formes changeantes, etc. || Péché. || Curcuma reclinata ou zerumbet. -- S. f. karburā ou karbūrā bignonia suaveolens et ocymum gratissimum, bot. -- S. f. karburī surnom de Durgâ. -- S. n. eau. || Or.
     karbūraka m. zedoaire, curcuma zerumbet, bot.

karma m. n. (kṛ) acte. Cf. karman; vikarma cessation de l'acte; akarma inaction.
     karmakara a qui fait un acte ou une oeuvre: || ouvrier, ouvrière à gages [et non esclave]; serviteur, servante. -- S. m. l'Ouvrier par excellence, Yama. -- S. f. karmakarī aletris hyacinthoîdes et bryonia grandis, bot.
     karmakāra m. f. n. ouvrier [à son compte]. || Forgeron. || Taureau.
     karmakīlaka m. blanchisseur, laveur.
     karmakṣama a. (kṣam) capable de supporter la fatigue d'un ouvrage; propre à une oeuvre qconque.
     karmaja m. (jan) [né de l'action, c-à-d. du développement de l'activité humaine, des bonnes et des mauvaises oeuvres] le kali-yuga. || Ficus religiosa, bot.
     karmaṭha a. qui finit avec soin une oeuvre.

karmaṇya a. qui doit être fait. -- karmaṇyā f. gages, salaire.
     karmaṇyabhuj a. qui vit de son salaire.

karman n. [qqf. m.] (kṛ; sfx. man) acte, action en général; || oeuvre, ouvrage; || occupation, affaire; métier; || exécution, opération. || L'oeuvre propre imposée à chacun par les devoirs de sa caste, la fonction individuelle. || L'Acte. en métapaysique; l'Acte producteur des choses. l'acte suprême de Brahmâ. || L'Acte symbolique du culte, l'OEuvre sainte; || la pratique des cérémonies poeuses [opposée a la religion spéculative]. || En genéral, la pratique [opposée a la théorie].

karmandin m. dévot mendiant ou sannyāsin qui suit les règles de Karmanda ou Pârâsarya.

karmaphala n. (phala) le fruit des oeuvres, la jouissance qu'on en retire.

karmabandha m. (bandh le lien des oeuvres [qui attache l'âme au plaisir, etc.].

karmabhū f. (bhū terre) sol travaillé, terre cultivée.

karmabhūmi f. (bhūmi) la terre de l'OEuvre sainte; l'Aryavarta [cf. Lois de Manu I].
     karmamūla n. la plante de l'OEuvre sainte, le kuca ou durba.
     karmayuga m. l'âge de l'action, le kaliyuga; cf. karmaja.
     karmaraṅga n. (rañj) averrhoa carambola, bot.
     karmavajra m. [m à m. foudre de travail] śûdra.
     karmavāṭī f. (vāṭa clôture) le 30e jour du mois lunaire [qui clôt les cérémonies sacrées].
     karmacīla a. attaché à son ouvrage, assidu, laborieux.
     karmacuddha n. (cudh) oeuvre pure, action méritoire, digne d'approbation.
     karmacūra a. qui travaille habilement et avec soin.
     karmasaciva m. toute personne remplissant des fonctions actives et en sous-ordre, ministre, conseiller, juge, etc.
     karmasannyāsika m. ascète qui a fait le renoncement des oeuvres, qui enchaîne l'activité de ses organes pour se livrer à la méditation.
     karmasākṣin m. (saha; akṣa) m à m. le témoin des oeuvres, c-à-d. le So'eil.
     karmasiddhi f. accomplissement de l'oeuvre, succès d'une oeuvre entreprise.
     karmākhila n. (akhila) la totalité de l'action; la perfection de l'acte.
     karmānta m. (anta) terminaison d'un acte. || Ouvrage fini. || Terre dont le labour est terminé.
     karmāntika m. (anta; sfx. ika) ouvrier finisseur; en général ouvrier, artisan.
     karmāru m. (ṛ) chaudronnier.

karmin a. (kṛ) qui agit, qui est homme d'action [par oppos. à yogin et à jñānin]: karmibhyac ca adhikā y' g' le yôgin est supérieur aux hommes d'action.

karmendriya n. (indriya) organe de l'action; tout organe corporel externe accomplissant une fonction qconque, main, pied, anus, larynx, etc.

[Page 147-1]

karv. karvāmi 1; p. cakarva; etc. Etre fier, être orgueilleux. Cf. garv.

karva m. amour, désir. || Rat. || Cf. karb.

karvaṭa m. n. chef-lieu de district; ville ayant un marché central; bourg; en général ville.

karvara m. tigre. || Mauvais génie. rākṣasa ou picāca. -- karvarī f. feuille d'assa-foetida. || Surnom de Durgâ.

karṣa m. (kṛṣ) labour. || Esp. de myrobalan. -- S. m. n. poids d'or ou d'argent égal à 16 māṣas ou 128 raktikās. Voyez ces mots.

karṣaka m. (kṛṣ) laboureur.

karṣaṇa n. (kṛṣ) action de tirer, d'arracher. || Labour, culture. || Action de tendre, de bander [un arc]. -- S. m. persécuteur; || destructeur [par ex. des ennemis].

karṣaṇi f. femme de mauvaise vie.

karṣaphala m. terminalia belerica, esp. de myrobalan; cf. karṣa.

karṣi 2p. sg. pr. Vd. pour karoṣi (kṛ).

karṣiṇī f. (kṛṣ) mors de cheval. || Esp. de plante, cf. kṣīriṇī.

karṣū m. (kṛṣ) culture; agriculture. || Feu de bouse de vache séchée. -- S. f. canal; lit de riviere.

karhi adv. (ka; sfx. hi, dhi) quand? M Par. 97.
     karhicit adv. jamais, un jour: yadi karhicit tat kariṣyati si jamais il doit faire cela. || Avec na: na karhicit suargaṃ gamisyati jamais il n'ira au ciel.

kal. kale 1; p. cakale; etc. Sonner, résonner. Gr. [greek]. || (?) Compter.

kal. -- l. kalayāmi 10. Aller, parcourir, ac. || Compter, nombrer: gāvas des vaches. || Mesurer le temps, en compter les divisions; suivre la mesure, observer le rhytime. || Estimer, regarder comme: kalayomi maṇibhūṣaṇam bahudoṣaṇam je compte les perles des colliers pour autant de péchés. || Remarquer, observer, s'assurer de qqc., ac. || Tenir, porter: pāṇau dans sa main. || qqf. faire.
     II. kālayāmi 10. Compter, supputer; || mesurer le temps, observer le rhytlime. || Jeter, lancer. || Dérober, ravir: gavāṃ sahasrāṇi des milliers de boeufs.

kala a. (kal 1) qui résonne sourdement ou faiblement. || Au fig. faible, débile. || Non digéré. -- S. m. son sourd ou faible; gazouillement des oiseaux; bourdonnement des insectes. || Au fig. douce parole, entretien agréable.

kala n. (kal 10) semence, sperme. || Jujubier, zizyphus jujuba, bot.

kalaka m. esp. de poisson, le śakula.

kalakaṇṭha m. (kaṇṭha) son doux, faible ou bas; roucoulement. || Coucou, kokita; pigeon, tourterelle; oie; cf. kālakaṇṭha.
     kalakaṇṭhin a. qui rend un son faible et sourd; qui roucoule.

kalakala m. (kala répété) murmure ou bruit sourd d'une foule d'hommes; || roucoulement; chant du coucou. || Résine, poix; résine de sāla.

kalaghoṣa m. (ghuṣ) coucou kokila.

kalaṅka m. tache; rouille. || Au fig. blâme, diffamation, tache faite à la réputation. Cf. katana.

kalaṅkaṣa m. (kaṣ) le lion rugissant. -- kalaṅkaṣā f. sorte d'instrument de musique.

kalaṅkura m. (kur) remoux, tournant, tourbillon d'eau qui s'engouffre avec bruit.

kalañja a. frappé d'une arme empoisonnée. -- S. n. tabac.

kalaṭa (?) n. toit de chaume; cf. kuṭata.

kalatūlikā f. courtisane.

kalatra n. (kala n. trā conserver) la région des reins et du bassin. -- Femme. -- Fortoresse, place forte, fort.

kaladhūta et kaladhauta n. (kala m. dhū). -- Son doux et agréable. || Or; argent [à cause de leur son].

kaladhvani a. (kala m.) qui à la voix douce ou sonore. -- S. m. tourterelle; coucou; paon. || Son doux; roucoulement.

kalana n. (kal 10) tache. || Défaut; faute; tache à la réputation. Cf. kala, ka.

kalandikā f. [de kalanda inusité (kalā; dā) la faculté de compter, d'observer, etc.; intelligence; sagacité.

kalabha m. jeune éléphant; cf. karabha.

kalama m. (kal 10) roseau, calame pour écrire. || Riz blane des eaux profondes; riz semé en mai ou juin et recolté en décembre ou janvier. || Voleur, fripon. -- Gr. [greek]; lat. calamus, culmus.

kalamba m. tige ou trognon de plante potagère. || Flèche. || Nauclea cadamba, cf. kadamba. -- kalambī f. convolvulus repons, liseron; cf. kaḍambī.
     kalambikā f. comme kalambī. || La nuque du cou.

kalambuṭa m. beurre frais.

kalambū f. cf. kalambī.

kalarava m. (ru) son bas et sourd; roucoulement. || Coucou; pigeon, tourterelle. Lat. columba; lith. karwehs.

kalala m. n. (kala n.) matrice; embryon (?).

kalaviṅka m. tache; cf. kalaṅka. || Parasol blanc. || Passereau. || Echites antiaysenterica, bot.

kalaśa m. n. kalaśi et kalaśī f. vase de terre, pot a l'eau, cruche. || Mamelle. || Esp. de plante. || Gr. [greek], lat. calyx.

kalasa m. n. kalasi et kalasī f. mms.

kalaha m. n. (kala n. et han,?) dissention, dispute, rixe; coups et blessures; bataille; combat. || Voie, chomin. || Fausseté, tromperie, cf. kalā. || Fourreau d'épée, gaine, étui.

kalahanāśana m. cf. pūtikarañja.

kalahaṃsa m. (kala n. haṃsa) canard mâle; jars; cygne mâle. || Au fig. roi suzerain. || L'Etre suprême: cf. haṃsa.

[Page 148-2]

kalahāntaritā f. (antar; i) femme querelleuse.

kalā f. (kal 10) portion, partie. || Division du temps égale à 30 kāṣṭhās; || un doigt. c-à-d. -- du diametre de la lune. || L'intérêt d'un capital. || Flux menstruel. || Fraude. || Art, métier. || Bateau. || Cf. kala n.
     kalākeli m. celui qui a pour divertissement la tromperie, c-à-d. Kâma.

kalāṅkura m. grue. Cf. kalaṅkura.

kalācikā f. et kalācī f. l'avant-bras.

kalāda m. (cf. kaṇāda) orfevre.

kalānidhi m. (nidhi collection, réunion) la lune, surtout la pleine lune.

kalānunādin m. (kala m. anu; nad) l'abeille qui bourdonne.

kalāpa m. (kalā art) ornement, parure; || qu'ne du peon. -- (kalā doigt de la lune) la Lune. -- (kala m.) cointure à grelots que les femmes portent autour de la taille. -- (kal 10) assemllage; multitude. || Carquois. || Homme sagace et intelligent. || Grammaire sanscrite attribuée à Kârttikêya.
     kalāpaka m. licol d'éléphant.
     kalapin m. paon; coucou kôkila. || Feuille de oguier.

kalāpūrṇa m. (kalā) la Lune.

kalābhṛt m. (bhṛ) la Lune.

kalāmaka m. (kalama) riz qui se recolte en hiver.

kalāmbikā f. (amb) prêt; argent ou objet prèté.

kalāya m. pois, vesce, etc.

kalāyana m. (kal 10; i) bateleur, sauteur qui danse sur des lames de poignard, etc.

kalāvat m. (sfx. vat) la Lune.

kalāvatī f. (kala m; sfx. vat) vīṇā, sorte de lyre.

kalāvika m. coq.

kalāvikala m. passereau: cf. kalaviṅka.

[Page 149-1]

kalāhaka m. (kala m.) instrument de musique; cf. kāhala.

kali m. (kal 10) tromperie, fraude; dissension. discorde; guerre, bataille. || Le kaliyuga ou âge de la discorde et du mal, qui est le 4e âge du monde actuel, l'âge où nous sommes; || np. du démon de cet âge, Kali. || Terminaha belerica, bot.

kalika m. courlis, oiseau.

kalikā f. et kalī f. fleur non épanouie.

kalikāra m. (kṛ) nom de plusieurs oiseaux, entr'autres le loxia philippensis. || Bonduc, bot. cf. pūtikarañja.
     kalikāraka m. bonduc, plante febrifuge. || Surnom de nārada.

kaliṅga m. bonduc fébrifuge [caesalpinia ou guilandina]. || Esp. d'oiseau à queue fourchue. || Le Calinga, pays sur la côte de Coromandel, entre Cuttak et Madras. -- kaliṅgā f. la plante nommée tivṛt dont l'écorce est purgative. || Femme bien faite. -- kaliṅgā f., kaliṅga n. et kali gaka m. echites antidysenterica, bot., ou sa semence.

kaliñja m. natte, écran.

kalita pp. de kal 10; compté; reconnu; compris. || Acquis, gagne; || qui a acquis, doué de. || Divise; partagé.

kalidrūma m. (cf. kali) terminalia belerica, esp. de myrohalan, bot.

kalinda m. np. d'une montagne dans la chaine de l'Himàlaya, à la source de la Yamunâ.
     kalindanandinī f. surnom de la yamunā, qui prend sa source dans le Kalinda.
     kalindacailaj tā f. la yamunā qui naît dans les rochers du Kalinda.

kalipriya m. (kali tromperie) singe.

kalimāraka m. (mṛ actt.) bonducella, bot. Cf. pūtikarañja.

kaliyuga n. l'âge de Kali; cf. kali.

kalila a. (kal 10) mêlé, confondu; impénétrable, inextricable. -- S. n. lieu impraticable: mohakalila les sentiers impraticables de l'erreur.

kalīnadī f. np. de rivière.

[Page 149-2]

kaluṣa a. (kal 10) mèlé, confondu; trouble, obscur. -- S. n. faute, péché.

kalevara n. (kala n.; vṛ (?)) corps; || corps mort, cadavre. || Lat. cadaver.

kalka a. (kal 10; sfx. ka) souillé, sale. -- S. m. n. dépôt, sédiment: lie; boue; immondices; ordure, saleté; cire des oreilles; poudre de senteur. || Au fig. péché, souillure du crime; fraude. || Terminalia belerica, esp. de myrobalan, bot. || Cf. kalana.
     kalkin m. surnom de Vishnu dans sa 10e et dernîère incarnation.

kalp, forme développée de kḷp.

kalpa (kḷp) [en composition] tel que, semblable, avec un degré d'inferiorité. -- S. m. forme, forme corporelle; zd. kerefs. lat. corpus. || Au fig. forme idéale d'un objet, idée qu on s'on fait, propriété qu on lui attribue on qu'il possede; || doute, délibération, choix, détermination. || Un kalpa ou période cosmologique représentant la durée d'un univers ou l'nyctémère de Brahmâ [il y en a de 3 grandeurs: le pepetit kalpa ou kalpa simple qui est de 16,800,000 années humaines; le kalpa moyen qui vaut 20 petits kalpas; et le mahākalpa qui en vaut 80]. || Un des annexes du Vêda ou Angas; cf. aṅga; || les prescriptions qui y sont contenues. || Arbre symbolique du Swarga ou paradis d'Indra.

kalpaka m. barbier.

kalpakṣaya m. (kṣi) fin ou déclin d'un kalpa.

kalpadruma m. l'arbre kalpa.

kalpana n. action de couper. || Au fig. capacité, pouvoir. -- kalpanā f. harnachement d'un éléphant. -- kalpanī f. ciseaux.

kalpavṛkṣa m. l'arbre kalpa.

kalpasūtra n. sūtra ou commentaire concernant le rituel.

kalpānta m. (anta) fin d'un kalpa, destruction de l'Univers se résolvant dans Brahmâ; cf. pralaya.

kalpita (pp. de kḷp, c.) arrangé, etc. -- S. m. éléphant harnaché prêt à marcher en guerre: cf. kalpanā.

[Page 150-1]

kalmaṣa a. (kal 10) taché; souillé, sali; || au fig. souillé par le péché, criminel. -- S. n. péché, souillure du crime. || La main depuis le poignet. -- S. m. une des divisions de l'enfer.

kalmāṣa a. taché. tacheté, de couleurs variées, bigarré. -- S. m. bigarrure; mélange de blane et de noir; couleur noire; || démon, mauvais génie râxasa.
     kalmāṣakaṇṭha m. Śiva; cf. n'lakaṇṭha.

kalya a. (kal 10) préparé, prêt; armé pour le combat. || Au fig. prêt à tout, adroit, habile; || sain; convalescent ou guéri; || qui a toutes ses facultés corporelles et spirituelles; || de bon conseil; || de bon augure, favorable, heureux. -- S. f. kalyā terminalia emblica, bot. Cf. haritakī. -- S. f. ou n. liqueur alcoolique. -- S. n. le point du jour, l'aurore; || la veille; le lendemain. -- Cf. gr. [greek]; cf. kalyāṇa.
     kalyajagdhi f. (jakṣ) repas du matin.
     kalyatva n. (sfx. tva) santé.
     kalyapāla m. (pal) distillateur.
     kalyam adv. (ac. de kalya) demain, hier (?).
     kalyavarta m. (vṛt) repas du matin, déjeuner.

kalyāṇa a. [f. kalyāṇī] (sfx. ana) de bon augure, heureux. favorable [en parlant des choses]; bon, juste [en parlant des personnes]. -- S. n. bonne fortune, bonheur, prospérité. || Richesse; or.
     kalyāṇakṛt a. (kṛ) qui fait le bien. -- S. m. homme de bien.
     kalyīṇamitra m. Bd. ami de vertu c-à- d. ami spirituel, directeur spirituel.

kalyāpāla m. cf. kalyapāla.

kall. kalle 1; p. cakalle; etc. rendre un son; rendre un son confus et sourd; || être muet. -- Cf. kal 1.
     kalla a. sourd et muet.
     kallatva n. voix ou son indistincts; enrouement; || mutisme.

kallola a. (kat; lola) ennemi, hostile. -- S. m. vague, flot, houle.

kav. kave 1; cf. kab et ku.

kavaka m. bouchée, gorgée. || champignon.

kavaca m. n. armure, cuirasse. || Tambour de guerre, timbale. || Amulette.
     kavacapatra n. arbre dont la feuille sert à faire des amulettes; cf. bhūrjapatra.
     kavacin a. qui porte une armure, une cuirasse.

kavaṭī f. (ka air; vaṭ) porte.

[Page 150-2]

kavayāmi 10 (kavi) Vd. chanter, célébrer.

kavayī f. esp. de poisson plat.

kavara m. et kavarī f. (ka tête;vṛ couvrir coiffure, cheveux arrangés, boucles, tressés, etc.

kavara m. n. sel; salure; acidité.

kavara a. (ka interrog. vṛ choisir) mêlé, confus, embrouillé.

kavarā et kavarī f. mimosa octandra, bot. || Feuille d'assa foetida.

kavarakī f. captive, prisonniere.

kavala m. bouchée; cf. kavaka. || Esp. de lezard. le scinque.
     kavalita pp. mangé, dévoré, avalé d'une seule bouchée.

kavasa m. pour kavaca.

kavāṭa m. n. et kavātā f. (ka air; vaṭ) porte.

kavāra m. (ka eau; vṛ couvrir) lotus.

kavi a. (kav et ku) qui chante, qui célebre en vers; savant, instruit. -- S. m. poète. || Ep. du soleil comme décorateur du monde, de Śukra comme instituteur des Daetyas, de Brahmâ comme inspirant les poètes; || le poète par excellence, Vâlmîki.

kavika n. kavikā f. et kavī f. mors de cheval.

kavijyeṣṭha m. le premier des poètes, Vâlmiki.

kavitā f. (sfx. tā) la poésie.
     kavitāvīdin a. (vid) qui connait l'art de la poésie.

kavitva n. (sfx. tva) qualité de poète.

kaviya m. n. mors. Cf. kavika.

kavilāsikā f. esp. de lyre ou de vīṇā.

kavīya n. mors; cf. kaviya.

kavela n. (ka eau; vil) lotus.

kavoṣṇa a. (ku interrog.; uṣṇa) tiède. -- S. n. tiédenr.

[Page 151-1]

kavya n. (kav) offrande aux Ancêtres ou Pitris.
     kavyavāla m. np. d'un des Pitris.

kaś. kaśāmi 1, Vd. Rendre un son; claquer. Cf. kas, kaṃs et śaś.

kaśamīra m. cf. kaśmīra.

kaśā f. (kaś) fouet; houssine; cf. kaṣā.

kaśāya cf. kaṣāya.

kaśārha a. (arha) qui mérite le fouet.

kaśipu m. aliment; vêtement. || Au du. kaśipū la nourriture et le vêtement.

kaśeru m. n. colonne vertébrale. || M. une des 9 divisions du Jambudwîpa. -- kacerū f. scirpus kysur, bot.
     kaśerukā f. coronne vertébrale.

kaścana a. (kas; sfx. cana) quelqu'un; kiñcana n. quelque chose M Par. 113.

kaścit a. mms.; kiñcit n. || kaścit n. indéc. est-ce que?

kaśmala a. sale; fangeux, boueux. || Au fig. vil. -- S. n. avilissement; faiblesse honteuse: kutas tu ā kasmalam idaṃ samupasthitam d où te vient cet abattement?

kaśmīra m. np. du pays de Cachemire.
     kaśmīrajanman m. (jan) le safran [produit par le pays de Cachemire].

kaśya pf. ps. (kaś, kas) qu'il faut fouetter qui mérite le fouet. -- S. n. liqueur alcoolique; le sôma (?). || Flanc du cheval [là où on applique le fouet]

kaśyapa m. (kacya le sôma (?); boire) np. d'un rishi vedique, fils de marīci et l'un des Prajâpatis. || Esp. d'antilope. || Esp. de poisson.
     kaśyapanandana m. le fils de Kacyapa, Garuda.

kaṣ. kaṣāmi 1; p. cakāṣa; f2. kaṣiṣṭhāmi ā. akaṣiṣam et akāṣiṣam. Pousser, heurter; frapper, tuer. || Tâter, essayer: hemaṃ kaṣapāṣāṇena de l'or avec une pierre de touche. -- Cf. ka, kas, kaṃs.

kaṣa m. (kaṣ) pierre de touche.
     kaṣapāṣāṇa m. pierre de touche.

[Page 151-2]

kaṣaṇa a. (sfx. ana) vert, qui n'est pas mûr.

kaṣā f. (kaṣ) fouet; cf. kaśā.

kaṣāku m. (kaṣ tuer; āku rat) soleil; feu. Cf. [greek].

kaṣāya a. (kaṣ) jaune, de couleur d'ocre; rouge terne, rougeâtre. || Odorant, d'une odeur ou d'une saveur astringente. -- S. m. n. décoction jaunatre servant a la teinture; || goùt ou odeur astringente; || action de farder ou de parfumer une personne. || Au fig. Bd. corruption; influence des causes de corruption: kalpakaṣāya période de dégénérescence d'un kalpa ou durée actuelle d'un univers; pancakaṣāya n. les cinq corruptions qui causent cette dégénérescence. -- S. m. bignonia indica, bot.
     kaṣāyakṛt m. (kṛ) l'arbre dont l'écorce fournit la teinture ci-dessus.
     kaṣāyita pp. teint avec le kaṣāya; [écorce] préparée pour cette teinture ou ayant servi à la préparer.
     kaṣāyin m. le sāla; arbre.
     kaṣāyīkṛta pp. (kṛ teint en rougeâtre ou jaunâtre avec le kaṣāya.

kaṣi a. (kaṣ) injurieux, blessant.

kaṣikā f. oiseau en général.

kaṣerukā f. l'épine dorsale; cf. kaśerukā.

kaṣṭa a. (kaṣ) tourmenté, affligé, persécuté; malheurcux; misérable, pauvre. || Importun, incommode; || impraticable, impénétrable. -- S. n. douleur, mal physique ou moral.
     kaṣṭakāraka m. (kṛ) le monde [lieu de misère].
     kaṣṭam adv. (ac. de kaṣṭa) misérablement, péniblement. || Avec le d. malheur à!
     kaṣṭasthāna n. (sthā) séjour affreux, situation désagréable.

kas. kasāmi 1; p. cakāsa; etc. Aller. -- Cf. kaṃs, kac, kaṣ.

kasa m. cf. kaṣa.

kasanotpāṭana m. nom de divers végétaux; cf. vāsaka.

kasipu cf. kaśipu.

kastīra n. étain Gr. [greek].

kasturikā f. et kastūrikā f. (sfx. ika) musc; castoréum.

[Page 152-1]

kastūrī f. castor; musc; castoréum. Gr. [greek].

kasmala; cf. kacmala.

kasmāt adv. pourquoi? M Par. Par. 53, 57, 99.

kasmaicit d. sg. m. de kaścit.

kahlāra n. (ka eau; hlād se réjouir) nénuphar blanc comestible, nymphaea lotus.

kahva m. (ka eau; hve) grue.

kaṃś, cf. kaṃs.
     kaṃśa, cf. kaṃsa.

kaṃs. kaṃse 2: p. cakaṃse. Aller, cf. kas. || Frapper, heurter. tuer. cf. kaṣ. || Ordonner, commander. -- On dit aussi kase 2; etc.

kaṃsa m. n. vase à boire. || Cuivre blanc. || Mesure. -- M. np. de l'oncle et ennemi de Kris ma.
     kaṃsaka n. sel de cuivre (?) employé comme collyre pour les yeux.
     kaṃsajit m. (ji) le vainqueur de Kansa, Krishna.
     kaṃsahan m. (han) mms.
     kaṃsāri et kaṃsārāti m. (ari) mms.
     kaṃsāsthi n. (asthi) cuivre blanc.
     kaṃsādbhava (ut; bhū) terre odorante.

forme de l'a. interrog. kas, employée au commencement des composés dans le même sens que kal, ku, etc., pour marquer diminution, mauvaise qualité, etc., de l'objet au nom duquel il est joint.

kāka m. (kai; sfx. ka) corneille, corbeau. || Homme estropié [par accident ou de naissance]; || au fig. homme impudent. || Mesure; || un des dvipas ou division de la terre. || Le tilaka. || Action de se baigner la tête dans l'eau. || Esp. de plante. -- kākā f. nom de diverses plantes solanées et autres. -- kāka n. bande de corbeaux.
     kākakaṅgu f. panicum miliaceum, le millet. bot.
     kākakalā f. leca hirta, bot.
     kākaciñcā f. abrus precatorius, dont les graines rouges et noires servent de poids aux bijoutiers.
     kākacada m. hochequeue, oiseau.
     kākajaṅghā f. leea hirta ou aequata, bot.
     kākajambu f. ardisia solanacea. bot.
     kākatiktā f. abrus precatorius, bot.
     kākatinduka m. diospyros tomentosa, bot.
     kākatuṇḍa m. esp. d'aloès noir.
     kākadhvaja m. np. d'un personnage fabuleux.
     kākanācā f. cf. vakapuṣpa.
     kākanāsā f. cf. kākajaṅghā.
     kākapakṣa m. m à m. aile de corbeau: ce sont des mèches de cheveux qu'on laisse croître à droite et à gauche de la tète dans la caste des xattriyas.
     kākapīluka m. diospyros tomentosa, esp. de plaqueminier, bot. cf. kākatinduka.
     kākapuccha m. le coucou kôkila.
     kākapuṣṭa m. (puṣ) mms. [le coucou mangeant les oeufs des corbeaux].
     kākabhiru m. (bhi) chouette.
     kākamaṭgu m. poule d'eau.
     kākamardaka m. (mṛd) le manguier, arbre (?).
     kākamācī f. solanum indicum, bot., plante comestible, ppelée gûrcamai.
     kākamuḷgā f. esp. de feve sauvage (?).
     kākaruka a. (ruc nu, sans défense; craintif: pauvre -- S. m. chouette: || Au fig. mari dominé par sa femme. || Tromperie.
     kākaruhā f. esp. d'epidendrum ou vanille, bot.; cf. vandā.

kākala n. bijou qui se porte au cou. -- kākali f. et kākali f. kā: kata m.) son de voix doux et bas, gazouillement, chuchottement, fredon.
     kākalaka m. comme kākala.
     kākalikā f. comme kākali.

kākaśīrṣa m. cf. vakapuṣpa.

kākāṅgā f. (aṅga) leea aequata, bot.

kākāñcī f. (añc) leea aequata et solanum indicum, bot.

kākādanī f. cf. kākaciñcā.

kākāri m. chouette [qui a pour ennemi le corbeau].

kākāla m. (sfx. ala) corbeau.

kākiṇī f. ou kākinī f. coudée, mesure de longueur égale au quart d'un daṇḍa ou petite perche. || Poids égal soit au quart d'un paṇa ou d'un māṣa, soit à une raktiki [relli]. || Valeur d'une kauri ou petit coquiliage empioyé comme monnaie.

kākila m. le joyau principal d'un conier, d'une couronne, d'un bracelet, etc.

kāku f. (kak) altération de la voix sous une impression qconque. || Langue.

[Page 153-1]

kākutstha m. (kakud; sthā) prince, chef, roi, en gén. || Ep. de Râma.

kākuda m. (dā) palais de la bouche.

kākubha a. [double stance vêdique] commençant par une kakubh.
     kākubhabārhata a. [pragātha] commençant par une kakubh et finissant par une bṛhatī.

kākekṣu m. (ikṣu) saccharum spontaneum, bot.

kākocika m. esp. de poisson, le caouchi des Hindous.

kākoḍumbara m. (uḍumbara) ficus oppositifolia, bot.

kākodara m. (udara) serpent.

kākola m. corbeau. || Porc. || Serpent. || Potier. || Drogue noire vénéneuse préparée avec la kākolī. -- kākolī f. substance végétale employée comme rafraichissante, fébrifuge, etc. -- kākola n. une des divisions de l'enfer.

kākolūkikā f. (kāka; ulūka) inimitié instinctive du corbeau et de la chouette.

kākṣa m. (kā; akṣa) coup-d'oeil, oeillade, signe de l'oeil. -- kākṣī f. cytisus cajan, bot. || Terre odoriférante, parfum.
     kākṣīva et kākṣīvaka m. (kākṣī parfum) moringa hyperanthera, bot.

kāga m. corneille; cf. kāka.

kāṅkṣ. kāṅkṣāmi 1; p. cakāṅkṣa; etc. Moy. kāṅkṣe; etc. Désirer: na śocati, na kāṅkṣati, il ne regrette pas, il ne désire pas; na kāṅkṣe vijayam je ne désire pas la victoire. Avec le d. te kāṅkṣanti ils te désirent.
     kāṅkṣayāmi c. faire désirer.

kāṅkṣā f. désir.

kāṅkṣin a. désireux.

kāṅkṣoru m. héron.

kāc, cf. kāñc.

kāca m. (kāñc) cristal de roche; verre. || Goutte sereine, paralysie du nerf optique. || Corde ou longe disposée pour porter des fardeaux; || balançoire (?).
     kācana n. corde ou ruban qui lie un paquet, ou un rouleau de papier, ou un manuscrit avec ses planchettes, etc.
     kācanaka m. mms.
     kācanakin m. manuscrit garni de ses rubans ou cordelettes.
     kācabhājana n. vase de cristal ou de verre, verre à boire, etc.
     kācasthāli f. [m à m. gobelet de verre] bignonia suaveolens, bot.

kācigha m. (kāñc) or. || Rat. || Orphelin.

kācita (pp. de kāc) lié ou suspendu par une corde, par une sangle ou par un ruban.

kācima m. objet de vénération situé sur un terrain consacré, tel qu'un arbre, etc.

kāñc. kāñce 1; p. cakāñce; etc. Briller. || Lier. Cf. kañc et kāc.

kāñcana a. (kāñc) brillant. || Fait d'or, doré, d'or. -- S. m. ivoire de montagne ou bauhinia variegata; michelia tchampaca; mesua ferrea; ficus glomerata, cf. uḍumbara; datura metel ou pomme épineuse, bot. -- S. n. splendeur, éclat; || Or. || Filaments du lotus (kāñc lier).
     kāñcanagiri m. le Mont d'or, le Sumêru.
     kāñcanāṅga a. (aṅga) qui a un corps et des membres d'or.
     kāñcanāla m. bauhinia; cf. kāñcana.

kāñci f., cf. kāñcī.

kāñcika n., cf. kāñjika.

kāñcī f. (kāñc lier) ceinture de femme, partie du vètement qui descend jusqu'au bas du ventre. || Abrus precatorius, bot. || Np. d'une des 7 villes saintes des Indiens.
     kāñcipada n. la région pubienne, mons vencris, t. de médecine.

kāñcukīya m. (kañcukin) garde de l'appartement des femmes; eunuque.

kāñjika n. et kāñjikā f. eau de riz fermentée.

kāṭa, Vd. forme prâkrite pour karta.

kāṭa m. (kaṭ) pierre, roc.
     kāṭinya n. dureté. || Au fig. fermeté; austérité.

kāṇa a. [kāṇī f.] borgne, qui n'a qu'un oeil; aveugle (?). -- S. m. corneille (kai).
     kāṇūka m. corneille.

kāṇayāmi (c. de kaṇ) faire résonner; faire crier.

kāṇḍa a. méchant, coupable; vil, bas; mauvais. -- S. m. n. privauté, secret, mystère, chose que l'on cache comme mauvaise. || Flatterie; bassesse.

kāṇḍa m. n. [cf. kaṇṭaka, kaṇṭ] tige qui pousse en pointe; branche, bourgeon développé; || les tiges du saccharum sara, bot. [dont on tire le sucre candi]. || par ext. flèche. || Au fig. moment favorable, occasion. -- Réunion de branches; le point où elles se réunissent au tronc; || buisson. || Au fig. réunion, groupe, assemblage, multitude; || chapitre, section d'un livre. || Eau. || Cheval.
     kāṇḍakāra n. (kṛ) la noix d'arec, fruit de l'areca catechu, bot.
     kāṇḍagocara m. flèche de fer.
     kāṇḍaṇī f. cf. sūkṣmaparṇī.
     kāṇḍaliktaka m. (tikta aigu) gentiana cherayta, bot.
     kāṇḍapaṭa m. clôture de toile attachée à des poteaux plantés en terre.
     kāṇḍapuṣpa n. esp. de petite fleur appelée dona par les Hindous.
     kāṇḍapṛṣṭha m. f. n. qui porte des flèches sur son dos: archer.
     kāṇḍaruhā f. (ruh) cf. kaṭukī.
     kāṇḍarṣi m. une des classes de Rishis. || Brâhmane expliquant un chapitre du Vêda.
     kāṇḍavat m. f. n. (sfx. vat) archer.
     kāṇḍasandhi m. (sam; dhā) noeud, point d'insertion d'une branche.
     kāṇḍaspṛṣṭa m. f. n. (spṛś) archer.
     kāṇḍahīna n. esp. de cyperus odorant.

kāṇḍīra a. (sfx. īra) armé de flèches. -- S. m. archer. || Achyranthes aspera; autre plante grimpante. -- kāṇḍīrā f. rubia manjith, esp. de garance, cf. mañjiṣṭhā.

kāṇḍekṣu n. (ikṣu) barleria longifolia; saccharum spontaneum, bot.

kātara a. (kā; tṝ) faible, impuissant; craintif, effrayé par la difficulté [m à m. comment passera-t-il?].
     kātaratā f. faiblesse, insuffisance, incapacité; crainte causée par un obstacle.
     kātarya n. mms.

kātala m. esp. de poisson.

[Page 154-2]

kātya m. [le fils de Kata] np. d'un rishi, cf. kātyāyana.
     kātyāyana m. np. d'un rishi; || np. de vararuṣi.
     kātyāyanī f. surnom de Durgâ.

kādamba n. nauclea cadamba, arbre. || Flèche. || Canard ou sarcelle (kad; ambas(?). -- kādambā f. esp. de plante appelée mundirī.
     kādambaka m. flèche.
     kādambara n. liqueur distillée de fleurs de cadamba. || Ecume du lait caillé, cf. kadara.
     kādambarī f. liqueur alcoolique en général. || Femelle du kôkila; || femelle du turdus salica. || Surnom de Saraswatî.
     kādambarya m. le nauclea cadamba.
     kādambinī f. longue file de nuages, cf. kada.

kādraveya m. (enfant de Kadru) nâga, serpent mythologique.

kānana n. bois, forêt; cf. kāntāra. || Maison. || La face de Brahmâ (ka; anana).
     kānanāri m. (ari) l'ennemi des bois, mimosa albida, bot. Cf. śamī.

kānīna m. kānīnī f. (kanī) enfant d'une femme non mariée. || Surnom de Karna et de Vyâsa.

kānta (pp. de kam) aimé, chéri; désiré. || Agréable, beau, magnifique, brillant. -- S. m. mari, époux, le bien-aimé. || Lune. || Fer. || Surnom de Krishna. -- kāntā f. épouse; bien-aimée; maîtresse. || Esp. de plante; cf. priaṅgu.
     kāntapakṣin m. l'oiseau magnifique, le paon.
     kāntalaka m. cedrela tunna, arbre dont l'écorce est fébrifuge.
     kāntāṅghridohada m. et kāntācaraṇadohada m. l'asoca [qui passe pour fleurir à l'approche d'une femme bien-aimée].

kāntāra m. n. [kā; tṝ (?)) mauvais pas, mauvais chemin; || bois fourré et impraticable; cf. kānana; || trou, creux, inégalité du sol. || Au fig. n. maladie, symptôme de maladie; cf. kātara. || M. espèce rouge de canne à sucre; on dit aussi kāntāraka m.

kānti f. (kam) désir, amour; || charme, beauté, éclat. || Femme belle, aimable ou désirable. Cf. kānta.
     kāntida a. (dā) qui donne de la beauté, de l'éclat; qui rend aimable ou désirable. -- kāntida n. bile.
     kāntidāyaka a. (sfx. aka; y de liaison) qui donne de la beauté, de l'éclat. -- S. n. curcuma xanthorhiza.

[Page 155-1]

kāndavika m. (kandu) boulanger, pâtissier.

kāndiśīka a. qui s'envole rapidement, qui s'enfuit, qui passe vite. [(?) ka air; ati; śīk].

kānyakubja m. cf. kanyākubja.

kānyajā f. sorte de parfum.

kāpaṭika a. (kapaṭa) trompeur; pervers. -- S. m. (? kapaṭī) homme capable, qui apprécie bien les choses et les personnes. || Ecolier, étudiant.

kāpatha m. (kā; pathin) mauvais chemin.

kāpāla m. (kapāla) cucumis utilatissimus, esp. de gourde.

kāpila a. (kapila) rougeâtre; brun-rouge. -- S. m. couleur rougeâtre. || disciple ou sectateur de Kapila.

kāpiśa n. (kapiśa) liqueur spiritueuse.
     kāpiśāyana m. mms. || (kapiśā) démon, mauvais génie; on dit aussi kāpiśeya m.

kāpuruṣa m. (kā) homme sans valeur, vil, méprisable.

kāpeya a. (kapi) de singe, relatif au singe, de la nature du singe.

kāpota a. (kapota) de couleur grise [comme la colombe]. -- S. m. couleur gris de colombe. || Collyre gris d'antimoine. || Natron. -- S. n. compagnie de colombes, bande de pigeons.
     kāpotāñjana n. (añj) collyre gris d'antimoine.

kāpyakara a. pénitent, qui confesse ses péchés [kāpya, c-à-d. kā āpya quoi ayant fait; kara disant].

kāpyakāra m. la confession.

kāphala m. (kā) mauvais fruit.

kāma m. (kam) amour, désir. || Bd. un des kleśas ou principes de corruption. || Kâmadêva ou l'Amour. || Surnom de Balarâma, frère de Krishna. -- S. n. objet aimé ou désiré. || Semen virile. || En composition kāma signifie presque toujours ad libitum.
     kāmakāmin a. livré à ses désirs.
     kāmakāratas adv. (kṛ) en agissant selon son désir.
     kāmakūṭa m. (kūṭa) amour impudique. || Amant d'une fille publique dupé par elle.
     kāmakeli m. (keli) plaisirs de l'amour. || Homme libertin, lascif.
     kāmaga, kāmagama et kāmagāmin a. (gam) qui va où il veut, comme il veut, quand il veut.
     kāmaguṇa m. (guṇa) qualité affective des objets, ce qui en eux excite nos désirs. || Sensibilité affective; affection [plaisir, amour, désir]; passion; satisfaction des sens.
     kāmaṅgāmin a. cf. kāmaga et kāmam.
     kāmacārin a. (car) qui va selon ses désirs; || livré à ses désirs, qui suit sa passion. -- S. m. passereau; || l'oiseau de Vishnu, garuḍa.
     kāmajāna m. coucou kôkila.
     kāmatas adv. à son gré, ad libitum, selon son désir.
     kāmatāla m. coucou kôkila.
     kāmatva n. (sfx. tva) la qualité ou l'état affectif d'un être, la sensibilité affective.
     kāmada a. (dā) qui donne comme il veut ou comme on veut; [en ce dernier sens] libéral, prodigue. -- S. f. kāmadā la vache d'abondance Kâmadhuk.
     kāmaduh f. (duh) la Vache d'abondance [vache symbolique qui donne à qui la trait tout ce qu'il veut]; nom. kāmadhuk, M Par. 112, 4o.
     kāmadūtī f. (dūta) la messagère d'amour, c-à-d. le bignonia suaveolens, bot.
     kāmadhvaṃsin m. (dhvaṃs) l'ennemi de Kâma, Śiva.
     kāmana a. (sfx. ana) amoureux, désireux.
     kāmanā f. amour, désir.
     kāmandhamin m. (dhmā) chaudronnier.
     kāmapatnī f. l'épouse de Kâma, Rati.
     kāmam adv. (ac. de kāma) selon le désir: volontiers, ad libitum, c-à-d. selon son propre gré ou au gré de qqn. || Comme on le souhaite, facilement, bien: kāmaṃ tat kurute il fait cela aisément.
     kāmamaha m. (maha) fête de Kâma; le jour de cette fête, qui est celui de la pleine lune du mois caitra (mars-avril).
     kāmayitṛ a. (de la forme kāmayāmi) désireux, amoureux.
     kāmarūpa a. qui change de forme à son gré. || Qui a une forme agréable, beau, charmant.
     kāmarūpin a. mms. -- S. m. ép. des dieux nommés vidyadharas.
     kāmarekhā f. courtisane.
     kāmahaituka a. (hetu) qui a pour cause le hasard.

kāmala a. désireux, amoureux; lascif. -- S. m. le printemps.

kāmala m. et kāmalā f. (kā; mala) jaunisse, maladie. || Mauvais terrain.

[Page 156-1]

kāmalatā f. (kāma) organe viril. || Ipomea quamoclit ou jasmin rouge de l'Inde.

kāmavṛntā f. bignonia suaveolens; cf. kāmadūlī.

kāmā f. (kam) volonté: kāmayā volontiers.

kāmāṅga m. (aṅga) le manguier, mangifera indica, bot.

kāmātman a. (ātman) livré à ses propres désirs.

kāmāyus m. l'oiseau de Vishnu, garuḍa.

kāmāraṇya n. (araṇya) bosquet, jardin d'amour. || Le bosquet de Kâma, l'ermitage de l'Amour.

kāmāri m. (ari ennemi) drogue antiaphrodisiaque, t. de méd.

kāmālu m. espèce rouge de diospyros, bot.

kāmāvacara m. (ava; car). Au pl. les dieux du premier ciel, Bd.

kāmāvasāyin a. (ava; so) qui met fin aux désirs, ép. de Śiva; cf. kāmadhvaṃsin.
     kāmāvasoyitā f. et kāmāvasāyitva n. le pouvoir de mettre fin aux désirs.

kāmi m. libertin, débauché. -- kāmi f. l'épouse de Kâma, Rati.

kāmika m. (kāmi) esp. de canard sauvage.

kāmitā f. sensibilité affective, qualité abstraite qui consiste à pouvoir éprouver une affection. || Affection, amour, désir, passion; inclination, tendresse, bienveillance.

kāmin a. (kam) qui aime, qui désire; amoureux, passionné. -- S. m. un amoureux; amant; époux tendre. || La lune. || Oie rougeàtre; pigeon; passereau. -- kāmiṇī f. amourcuse, amante; épouse tendre. || Plante grimpante en général.
     kāminiśa m. (īś) moringa guilandina, bot.

kāmīla m. esp. d'arec ou de betel.

[Page 156-2]

kāmuka (kam; sfx. uka) désireux, amoureux; || libertin; || capricieux. -- S. m. un amoureux; un libertin, un débauché. || Jonesia asoca, bot.; plante grimpante, cf. atimukta. -- kāmukā et kāmukī f. femme amoureuse, débauchée; femme coquette et capricieuse.

kāmepsu a. (īps dés. de āp) qui s'efforce d'atteindre l'objet de ses désirs.

kāmodaka n. (udaka) oblation volontaire [et non obligée] aux morts.

kāmodā f. np. d'une des Râginîs ou personifications des modes musicaux.

kāmopahata pp. (upa; han) brisé par l'amour; qui languit d'amour.

kāmpilya m. (kampila) parfum extrait du sunda rotchani.

kāmpilla m. mms.
     kāmpillakā f. et kāmpīla m. mms.

kāmbala m. (kambala) cf. kambalavāhyaka.

kāmbavika m. (kambu) marchand de coquillages.

kāmbukā f. physalis flexuosa, bot. cf. aśvagandhā.

kāmboja m. (kamboja) cheval de la race de Camboje. || Rottleria tinctoria et mimosa blanc, bot. -- kāmbojī f. le mimosa blanc et la māṣaparṇī, bot.

kāmya (pf. de kam) qu'on doit ou qu'on peut aimer; aimable, désirable. || Loisible, facultatif.
     kāmyaka m. n. np. d'une forêt dans le Mahâbhârata.
     kāmyakarma n. oeuvre de bonne volonté [et non obligée, nityakarma].
     kāmyadāna n. (dā) don agréable. || Don facultatif [et non obligatoire ni forcé].

kāmyā f. (kam) désir, souhait, voeu.
     kāmyāmi (dénomin.) Désirer; cf. kam.

kāya m. n. corps. -- M. assemblage, collection. || Maison, habitation. || Constitution naturelle d'un objet animé ou inanimé. || But, point où l'on vise. || Le mode de mariage nommé prājāpalya. -- N. la base du petit doigt consacrée au prajāpati. || Beurre clarifié. le corps de l'offrande à Brahmâ.
     kāyakhāraṇakartṛtva n. l'activité contenue dans l'acte corporel.
     kāyakleśa m. fatigue corporelle.
     kāyabalana n. (bala) armure, cuirasse, etc.
     kāyamāna n. hutte de gazon; chaumière.

kāyastha m. (sthā) l'Ame suprême [considérée comme résidant dans le corps]. || Scribe, écrivain; la caste des scribes nés de pères xattriyas et de mères śûdrâs. -- kāyasthā f. terminalia emblica, etc.; bot.; cf. harītakī. || La drogue nommée câcoli par les Hindous. || Femme d'un kāyastha. -- kāyasthī f. femme d'un kāyastha.

kāyāmi cf. kai.

kāyika a. (kāya; sfx. ika) corporel.

kāra m. kārī f. (kṛ) à la fin des composés, signifie 1o qui fait la chose exprimée par l'autre partie du mot: kumbhakāra un faiseur de pots, un potier; ahaṅkāra le principe qui fait ou qui dit moi, le moi, la personnalité; 2o la chose faite: andhakāra la cécité; cukkāra le rugissement du lion; 3o la chose exprimée par le resie du mot: oṃkāra le monosyllabe oṃ; akāra, kakāra, la lettre a, la lettre ka, etc. -- S. m. acte, oeuvre, effort; || oeuvre pieuse, le Sacrilice, cf. karman; || action guerrière, combat, massacre, meurtre. || Impôt, revenu du trésor royal, cf. kara m. et karaka. || Maître. seigneur. || Monceau de neige, montagne neigeuse, cf. kara grêle. -- S. f. kārā attache, emprisonnement; prison; cf. lat. carcer. || Peine, affliction, cf. karuṇā. || Ouvrière, surtout ouvrière qui travaille. l'or. || Messagère. || La partie d'un luth qui est audessous du manche.

kāraka a. mms. que kāra. -- S. n. la partie syntactique d'une grammaire, comprenant le développement des mots, leurs flexions et leur emploi dans le discours.

kārakukṣīya m. nom de pays dans le nord de l'Inde, sur les flancs neigeux de l'Himâlaya.

kāraṇa n. (kṛ) action, acte, opération. || Cause de l'action; cause, raison, motif. || Acte fait et accompli; meurtre, attaque, injure. || Instrument de l'action; organe des sens ou de l'intelligence. || Instrument de musique; sorte de chant. || Réunion de scribes, atelier de copistes. -- kāraṇā f. douleur, souffrance; || damnation, chute aux enfers; cf. karuṇā || Période astronomique.
     kāraṇatas adv. conséquemment, en conséquence.
     kāraṇāt adv. (ab. de kāraṇa) par le fait, en effet, effectivement.

kāraṇika a. qui met tous ses soins à chercher ou à faire qqc.

kāraṇottara n. (uttara) sorte de plaidoirie où l'on nie les motifs de la plainte (?).

kāraṇḍava m. [f. vi] (karaṇḍa) esp. de canard.

kāraṇḍavyūha m. cf. karaṇḍavyūha.

kārandhamin m. (dhmā) chaudronnier. || Essayeur de métaux. Cf. kāmandhamin.

kārambhā f. la plante nommée pṛyaṅgu.

kārayāmi (c. de kṛ); pqp. acīkaram; etc., moy. kāraye. Faire faire qqc. par qqn. avec 2 ac. kārukān karma kārayati il fait travailler les ouvriers; dvijān dāsyaṃ kārayate il emploie des dwijas à une oeuvre servile. || Ordonner de faire, ac. et i.: yena kārayate karma celui à qui il ordonne de faire l'action; || kārayituṃ gṛham faire bâtir une maison; vastram faire faire un habit; rājyam être roi ou le devenir. -- kārye ps. recevoir l'ordre de faire, être forcé de faire; kāryate hy avaśas karma sarvas prakṛtijair guṇais car tout homme est mis en action malgré soi par les fonctions naturelles de son être.

kārayāmi c. de kṝ.

kārava m. (kā; rava). corneille, corbeau. Gr. [greek]: lat. corvus; angl. crow; germ. raben (pour kraben); arab. ghorāb.

kāravī f. nom de plusieurs végétaux: nigella indica, celosia cristata, assa foetida, anethum sowa. cf. karavī.

kāravella m. et kāravellaka m. momordica charantia, bot.

kāraskara m. arbre, particulièrement arbre à fruit, arbre de rapport.
     kāraskarāḷkā f. (aṭ) myriapode, larve d'insecte [qui s'attaque aux arbres].

kārā f. prison; cf. kāra.
     kārāgāra m. (āgāra) maison de détention, prison. Cf. lat. carcer.
     kārāgupta a. (gup) prisonnier.

[Page 158-1]

kārāyikā f. Cf. karāyikā.

kārāveśman n. (viś) maison de détention, prison, geôle.

kāri f. (kṛ) action, acte; métier; fonction, emploi.

kāri a. (kṛ) qui fait, qui exécute; qui a un métier, une fonction.

kārikā f. (kṛ) action; métier; fonction; art; profession. || Actrice; danseuse. || Peine, douleur; cf. karuṇā. || Intérêt d'un capital, revenu; cf. kāra. || Commentaire, exposition d'une doctrine: sāṅkhyakārikā exposition de la doctrine du sāṅkhya.

kārita pp. de kārayāmi; || auquel est ajoutée qqc. [à la fin des composés]: upasargakāritam padam mot précédé d'un préfixe.

kārin a. (kṛ) qui fait, qui agit.

kārīṣa n. (karīṣa) tas de bouze de vache desséchée pour faire le feu.

kāru a. (kṛ) qui fait qqc., qui a un métier, une fonction, qui cultive un art; fabricant, ouvrier. -- S. m. métier, fonction, art. || Viśwakarma l'artiste divin.
     kāruka a. mms.

kāruja m. (jan) tout objet produit par un ouvrier ou par un artiste. || Fourmilière. || Sésame spontané; mesua ferrea, bot. || Jeune éléphant. || Ecume. || Orpiment rouge.

kāruṇika a. (karuṇā) compatissant, miséricordieux.

kāruṇḍī f. et kāruṇḍikā f. sangsue.

kāruṇya n. (karuṇā) pitié, compassion, miséricorde.

kārūṣa m. homme de caste dégradée issu de la caste des Vaeśyas.

kārotara, Vd. cf. kārottara.

kārottama m. (uttama) levure, levain.

kārottara m. (uttara) Vd. filtre. || Levure, levain. || Puits, citerne.

[Page 158-2]

kārtavīrya m. np. de roi; || np. d'un roi symbolique chez les Jaenas.

kārtasvara n. (kṛ; svara) or.

kārtāntika m. (kṛtānta) astrologue qui prédit les destinées.

kārttika m. (kṛttikā) le mois kārttika où la lune est pleine dans les Pléiades [octobre-novembre].

kārttikika m. mms.

kārttikeya m. np. du dieu de la guerre, fils de Śiva, nourri par les kṛttikās.
     kārttikeyaprasū f. (prasū mère) Durgâ.

kārttikotsava m. (utsava) la fête de la pleine lune du mois kārttika.

kārtsnya n. (kṛtsna) totalité, intégrité.

kārpaṭa m. pétitionnaire, personne briguant une charge. || Teinture de laque ou de carmin. Cf. karpaṭa.

kārpaṭika m. personne adroite; intriguant; homme briguant un emploi. || Pèlerin. Cf. karpaṭika.

kārpaṇya n. (kṛpaṇa) indigence, pauvreté, misère; || pitié.

kārpāsa a. (karpāsa) fait de coton. -- S. m. et kārpāsī f. cotonnier, gossipium. -- S. n. étoffe de coton, cotonnade.
     kārpāsanāsikā f. fuseau à filer le coton
     kārpāsikā f. cotonnier.

kārma a. (kṛ) actif; laborieux; industrieux.

kārmaṇa a. (kṛ) qui achève qqc.; || qui livre un ouvrage achevé. -- S. n. magie, opération magique.

kārmika a. (kṛ) ouvré, ouvragé. -- S. m. partisan de l'action, karman, [désignation d'une école de philosophie buddhique], Bd.

kārmuka a. (kṛ) qui achève qqc.; || qui livre un ouvrage achevé; qui termine un ouvrage dégrossi ou préparé par d'autres ouvriers; finisseur, apprêteur, ajusteur. -- S. m. n. bambou. -- S. n. arc.

kārya (pf. ps. de kṛ) qui doit être fait, et tous les sens de kṛ. -- S. n. chose à faire [obligée ou forcée]; affaire, devoir, office; || motif, objet; cause finale, but.
     kāryakuśala a. comme kārmaṇa et kārmuka.
     kāryanirṇaya n. (nirṇaya) jugement, règlement d'une affaire, confirmation judiciaire d'un fait litigieux.
     kāryapuṭa a. (puṭ) écervelé; qui manque son affaire; qui poursuit un but impossible; impudent, éhonté.
     kāryavat a. (sfx. vat) occupé de son affaire, qui tient à son devoir. || Officieux; serviable.

kārśya n. (kṛśa) maigreur; ténuité. || Au fig. finesse, subtilité. -- S. m. le sāla ou shorea robusta, bot.

kārśmarī f., cf. kāśmarī.

kārṣaka m. (kṛṣ) laboureur.

kārṣāpaṇa m. n. (paṇa) pièce de monnaie d'une valeur d'environ 5 centimes. -- (kṛṣ) laboureur.

kārṣika m. mms.

kārṣṇi m. le fils de Krishna, Kâma.

kārṣya m. le sāla ou shorea robusta, bot.

kālayāmi [dénominatif de kāla] supputer le temps; cf. kal II.

kāla m. (kal) temps; durée; || le Temps; le dieu de la mort, Yama; || la destinée, la mort; || Śiva [comme destructeur du monde]. -- Gr. [greek]; lat. kalendae (kālānta, cf. anta).

kāla a. noir; gr. [greek]; lat. caligo. -- S. m. couleur noire. -- S. n. fer. || Aloès noir, agallochum, bot. -- kālā f. indigotier, indigofera tinctoria; nigella indica; rubia manjith; bot. -- kālā et kālī f. (kāla temps) Durgâ; || une des mères divines, cf. mātṛ; || np. de divers personnages. || (kāla noir) encre, noir, cirage; || suite de nuages sombres. || Au fig. blâme, injure, outrage, action de noircir la réputation. || Une des sept langues d'Agni. || Bignonia suaveolens, bot. || Animalcule du lait aigri.

kālaka m. (kāla a.) tache noire, marque, signe. || Le viscère noir, le foie. || Serpent d'eau; cf. kalī.

kālakaṇṭha m. (kaṇṭha gorge) poule d'eau, passereau, paon, hoche-queue. || Pentaptera tomentosa, bot. || Surnom de Śiva; cf. kāla m. et kāla a.
     kālakaṇṭhaka m. poule d'eau.

kālakarṇikā f. et kālakarṇī f. (kṛ) infortune, misère.

kālakarṇin a. malheureux; misérable.

kālakandaka m. serpent d'eau.

kālakā f. np. Diti, mère des Daetyas; une Asurî.

kālakīla m. (kāla a.) son sourd ou confus.

kālakuṇṭha m. (kuṇṭh) Yama; cf. kāla m.

kālakūṭa m. n. (kūṭa) esp. de poison.

kālakṛt m. (kṛ) celui qui fait le temps, c-à-d. le soleil.

kālakṛta m. mms.

kālakhañjana n. (khañj) foie; cf. kālaka.

kālakhaṇḍa n. (khaṇḍ) foie.

kālagranthi m. année [m à m. articulation du temps].

kālaṅkata m. cassia fistula, bot.

kālacodita (pp. de cud) averti par le dieu de la mort, par Yama.

kālañjara m. (jṝ) surnom de Śiva. || Assemblée de religieux mendiants. || Rocher célèbre dans le Bundelkhand, auj. Callinjer; || le pays environnant. -- kālañjarā f. surnom de Durgâ.

kālatraya n. (tri) les 3 temps, les 3 savanas, Vd.

kāladharma m. la loi du temps, la mort.
     kāladharman m. mms.

kāladhāraṇa n. (dhṛ) [m à m. prolongement de la durée] la quantité des syllabes, tg.

kālaniryāsa m. [extrait noir] bdellium, substance résineuse.

[Page 160-1]

kālanemi m. np. d'un ennemi de Krishna.
     kālanemiripu et kālanemihan m. le meurtrier de kālanemi, c-à-d. Krishna ou Vishnu incarné dans Krishna.

kālaparṇa m. tabernaemontana coronaria, arbre à feuilles foncées, cf. tagara.

kālapuruṣa m. serviteur ou ministre de Yama, cf. kāla m.

kālapṛṣṭha m. antilope à dos noir; || héron. -- S. n. arc; || l'arc de karṇa.

kālaprabhāta n. (bhā) automne, apres le varṣa.

kālabalana m. armure, cuirasse; cf. kāyabalana.

kālamāna m. pierre noire.

kālamegha m. nuage noir; || le nuage ténébreux qui doit annoncer le pralaya ou destruction de l'univers.

kālameśikā et kālameśī, kālameṣikā et kālameṣī f. rubia manjith, esp. de garance; || serratula ou conyza anthelminthica (?), bot.

kālayāpa m. (yāpayāmi c. de yā) délai, retard, sursis.
     kālayāpana n. mms.

kālarātri f. nuit noire. || (kāla temps) la 7e nuit du 7e mois de la 77e année d'âge d'une personne; à partir de cette nuit, supposée le terme ordinaire de la vie, on est exempt de toute obligation relative au culte. Cf. bhimarathī.

kālarūpadṛh a. (rūpa; dṛh) prenant la forme de Yama.

kālalavaṇa n. (lavaṇa) sel noir purgatif employé en médecine.

kālalauha n. le métal noir, le fer.

kālavṛnta m. dolichos biflorus, esp. de haricot à tige noire.

kālaśeya n. (kalaśī) lait de beurre.

kālasamrodha m. (sam; rudh) long délai, long retard; long espace de temps; || empêchement provenant du temps.

[Page 160-2]

kālasarpa m. serpent noir et vénimeux.

kālasāra m. antilope noire, cf. kālapṛṣṭha.

kālasūtra n. et kālasūtraka n. le 2e enfer brûlant.

kālaseya n. lait de beurre; cf. kālaśeya.

kālaskandha m. nom de plusieurs végétaux: diospyros melanoxylon; le tamāla; le jīvaka.

kālāgni m. (agni) le feu de la fin du monde, cf. kālānala.

kālākṣarika a. (akṣara lettre) écolier, disciple, élève.

kālāguru n. (aguru) aloès noir, agallochum.

kālāñjanī f. (añjanī) esp. d'arbrisseau employé comme purgatif.

kālātyaya m. (ali; aya de i) passage du temps, temps qui passe: kālātyayena et kālātyaye avec le temps, par l'effet du temps.

kālānala m. (anala) le feu de la fin du monde, kālāgni.

kālānunādin m. (kāla a; anu; nad) grande abeille noire; || passereau; || francolin ou perdrix.

kālānusārin ou kālānusāri m. benjoin.
     kālānusārya n. mms.; || sorte de bois odoriférant; || le śiśu, arbre.

kālāntara n. (antara) intervalle de temps.
     kālāntaraviṣa a. (viṣa) qui est vénimeux par moments [quand il est enragé ou furieux].

kālāyasa n. (kāla a; ayas) fer, métal noir; cf. kāla n.

kālāvyavāya m. (a; vi; ava; i) absence d'intervalle de temps, continuité.

kālika m. (kalika) courlis, oiseau. || Np. d'un roi des Nâgas. -- N. (kāla a.) sandal noir.

kālikā f. (kāla a.) couleur noire, noirceur; || encre, noir, cirage. || Nuage noir; suite de nuages; brouillard; obscurité produite par les nuages. || Scorpion noir. || Animalcule du lait aigri. || Petit oiseau nommé śyāma. || Liqueur spiritueuse. || Esp. d'herbe potagère; branche de concombre; nard indien, bot. || Ligne de poils allant jusqu'au nombril. || Paille, dans un métal; défaut, gerśure, etc., dans du bois.

kālikā f. (kāla m.) intérêt de l'argent à un taux convenu; différence, agio, soulte, dans les transactions de crédit. || Surnom de Durgâ. || Cantatrice ou musicienne céleste. || La déesse gaurī ou pārvatī.

kāliṅga m. (kaliṅga) éléphant du Calinga; || serpent. || Esp. de courge; cucumis utilatissimus, bot.

kālidāsa m. (kālī; dāsa serviteur) np. d'un poète célèbre et de plusieurs autres hommes.
     kālidāsaka m. mms.

kālinī f. (kāla) un des astérismes lunaires; cf. ārdrā.

kālindī f. (kalinda) la Yamunâ.
     kālindīkarṣaṇa m. (kṛṣ) Balarâma, qui du soc de sa charrue traça un nouveau lit à la Yamunâ.
     kālindibhedana m. (bhid) mms.
     kālindīsū f. (sū) la mère de la Yamunâ, épouse de Sûrya.

kāliman m. (sfx. iman) couleur noire, noirceur; obscurité.

kālī f. Durgâ; cf. kāla.

kālīka m. courlis, cf. kālika.

kālīcī f. (kāla) le tribunal de Yama.

kālītanaya m. (tanaya) buffle.

kālīya et kālīyaka m. (kāla a.) curcuma xanthorrhiza, bot. -- N. bois noir de sandal ou d'aloès.

kāleya m. et kāleyaka m. np. d'un mauvais génie. -- N. foie; cf. kālaka. || Bois de senteur, cf. kālīya.

kālodāyin m. (kāla; ut; ā; i) np. d'un buddha futur.

kālpa m. et kālpaka m. zédoaire, curcuma zerumbet, bot.

[Page 161-2]

kālya n. (kalya) aurore, point du jour. -- F. kālyā vache qui doit aller au taureau. || Discours agréable, paroles de bon augure.

kāvacika n. (kavaca) troupe d'hommes armés de cottes de mailles ou de cuirasses.

kāvayāmi (c. de ku) faire crier, etc.

kāvāra n. (kavāra) vallisneria, bot.

kāvārī f. (ka tête; ā; vṛ couvrir) parasol sans bâton, sorte de chapeau à larges bords, couvre-chef.

kāvṛka m. gallinacé; || oie rougeâtre; || loxia philippensis, oiseau.

kāvera n. crocus sativus, safran.

kāverī f. np. d'une rivière du Deccan, la Cavêrî. || Courtisane.

kāvya m. (kavi) Śukra. -- kāvya n. poëme, propt. poëme épique composé suivant les règles de l'art [par oppos. aux itihāsas et aux purāṇas: le Râmâyana est un kāvya]. -- kāvyā f. science des poètes. || Terminalia citrina, bot.
     kāvyacaura m. (cur) plagiaire.

kāvya uśanas m. np. Uśanas fils de Kavi, rishi vêdique des temps primitifs de la race âryenne. || Zd. Kava-Uś, le Kâus des Persans.

kāś. kāśe 1 et kācye 4; p. cakāśe; f2. kāśiṣye; a 1. akāśiṣi. Briller [se dit surtout des personnes]; apparaître; paraître, sembler. || Cf. kās, kaṃs.

kāśa m. rhume, toux, catarrhe; éternument, enchiffrenement, coryza. -- kāśa n. irritation de la gorge. || Saccharum spontaneum, bot.
     kāśaka m. kāśā et kāśi f. saccharum spontaneum, bot.

kāśamarda m. cf. kāsamarda.

kāśāya a. cf. kaṣāya.

kāśālmali f. (kā; śālmali) esp. de cotonnier sauvage.

kāśi kāśi, kāśikā et kāśī f. np. de la ville sainte de Bénarès.
     kāśīnātha m. le patron de Bénarès, Śiva.

[Page 162-1]

kāśmarī f. et kāśmarya m. n. gmelina arborea, bot.

kāśmīra a. (kaśmīra) du pays de Cachemire. -- S. n. le pays de Cachemire. || Costus speciosus, bot.
     kāśmīraja n. kāśmīrajanman n. costus; safran; cf. kacmirajanman.

kāśya n. (kaśya) liqueur spiritueuse.

kāśyapa a. de Kaśyapa, relatif à Kaśyapa. -- S. m. le fils de Kaśyapa: aruṇa, kaṇada, garuḍa.
     kāśyapī f. la terre [donnée à Kaśyapa par Paraśu Râma].
     kāśyapeya m. le Soleil, fils de Kaśyapa.

kāśvarī f. cf. kāśmarī.

kāṣṭha n. bois; morceau de bois, bûclie.
     kāṣṭhaka n. bois d'aloès.
     kāṣṭhakiṭa m. insecte du bois vermoulu.
     kāṣṭhakuṭṭa m. pivert ou pic-vert, oiseau.
     kāṣṭhakuddāta m. pelle de bois pour vider le fond des bateaux.
     kāṣṭhatakṣ et kāṣṭhatakṣaka m. (takṣ) charpentier.
     kāṣṭhatantu m. insecte du bois vermoulu.
     kāṣṭhamaṭhi f. bûcher pour brûler les morts.
     kāṣṭhamalla m. bière, cercueil.
     kāṣṭhalekhaka m. insecte du bois vermoulu.
     kāṣṭhatauhin m. massue garnie de fer.
     kāṣṭhāmbuvahinī f. (amtu; vah) seau, baquet de bois.

kāṣṭhā f. limite, bornes, frontière; || leu, site; || espace déterminé; partie du monde, région. || Division du temps égale à 4 secondes: elle forme la 15e partie du laghu et équivaut à 18 clins d oeil. || Au fig. supèriorité, execllence. || Curcuma xanthorrhiza, bot.

kāṣṭhīlā f. bananier.

kās. kāse 1; f2. kāsiṣye; a 1. akāsiṣi; pp. kāsita. Tousser; rendre un son rauque et désagréable. Cf. kaś. || Lith. kôstu; ancien germ. huosto.

kās. kāse 1; f2. kāsiṣye; a 1. akāsiṣi; pp. kāsita. Briller, luire, resplendir [au propre et au fig.]. Cf. kāś.

kāsa m. (kās) toux. || Saceharum spontaneum et moringa hyperanthera, bot.
     kāsaghnī f. (han) solanum jacquini, bot., plante employée contre la toux.
     kāsanācinī f. (nac) esp. de plante béchique; cf. karkaṭaśṛṅgikā.
     kāsamarda m. (mṛd) cassia esculenta, plante béchique. || Préparation acide de tamarin et de moutarde.

kāsayāmi (c. de kas) faire aller.

kāsayāmi (c. de kās), pqp. acakāsam. Eclairer, illuminer; faire resplendir.

kāsara m. (ka eau; ā; sṛ aller) buffle.

kāsāra m. (kā; sāra eau) étang, lac; || marais (?).

kāsāri m. (kāsa; ari) cassia esculenta; cf. kāsamarda.

kāsālu m. racine comestible, nommée yam par les Hindous, l'igname.

kāsīsa n. sulfate de fer.

kāsū f. (kās tousser; kaś) parole embarrassée, bredouillement. || Parole, langage, discours. -- (kās briller) éclat, splendeur, lustre; || au fig. clarté des idées, compréhension, intelligence. -- (kaṃs) lance, pique.

kāsyāmi f2 de kai.

kāhakā f. instrument de musique; cf. kāhalā.

kāhala a. (kā; ah aller; sf. ala) qui s'étend au loin, large, très-grand.

kāhala a. sec, desséché: fané, flétri. || De mauvaise qualité; nuisible.

kāhala n. (kā; ah dire) langage indistinct, mal articulé; -- M. son en général; || coq; chat: -- m. f. instrument de musique, sorte de gros tambour ou timbale. -- kāhalā f. son musical quelconque; || np. d'une Apsarâs, cf. ahalyā. -- kāhalī f. jeune femme.
     kāhatāpuṣpa m. datura metel ou pomme épineuse, bot.

kāṃsya n. (kaṃsa) cuivre blanc, sorte de laiton; || sorte de tam-tam ou plateau de métal que l'on frappe avec une baguettte. || Mesure. -- M. n. vase à boire, gobelet de métal.
     kāṃsyakāra m. (kṛ) ouvrier qui travaille le cuivre blanc.
     kāṃsyanīla m. bleu de cuivre, collyre fait avec du sulfate de cuivre.

ki. cikemi 3; 3p. pl. cikyati; o. cikyām, cikyat; Vd. Connaître; voir. Cf. kit.

ki, racine de kim, cf. kas.

kiki kiki, kikidivi, kikīdiva et kikīdīvi m. (onomatopée) geai bleu.

kikhi m. (onomatopée) singe. F. petit chacal ou renard.

kiṅkara m. f. n. (kim; kṛ) serviteur, servante.

kiṅkiṇi f. (onomatopée) ceinture à grelots ou à sonnettes.
     kiṅkiṇīkin a. qui porte une kiṅkiṇi.

kiṅkira m. coucou indien ou kôkila; || grande abeille noire; || cheval. || Surnom de Kâma. -- N. sinus irontal de l'eléphant. -- F. kiṅkirā sang.
     kiṅkirāta m. coucou kôkila; || perroquet. || Jonesia asoka, bot. || esp. de baileria, bot. || Surnom de Kâma.
     kiṅkirin m. flacourtia sapida, bot.

kiñca indéc. (kim; ca) de plus, en outre [au commencement de la phrase]; lat. quin etiam.

kiñcana a. [kaścana, kācana, kiñcana; M Par. 113] quelqu'un, quiconque, un, aucun; lat. quisquam, quinquam. -- kiñcana indéc. nuhement, aucunement, point du tout, avec la nég. na.

kiñcana m. butea frondosa, bot. Cf. patāśa.

kiñcit a. (kaścit, kācit, kiñcit; M Par. 113) quelqu'un. quiconque, un, aucun; personne, avec la nég. na. -- kiñcit indéc. un peu, en quelque chose; en rien, avec la nég. na.

kiñcilika et kiñculuka m. (kim; cut) ver; vermisseau.

kiñjala kiñjala, kiñjalaka et kiñjalka m. (kim; jal) filaments qui entourent le péricarpe du lotus.

kiṭ. keṭāmi 1; p. cikeṭa; gér. keṭitvā et kiṭitvā. Effrayer. || Craindre. || Cf. kaṭ.

kiṭi m. (kiṭ) porc; sanglier.
     kiṭibha m. (bhā) punaise.

kiṭṭa n. excrément; ordure, saleté.
     kiṭṭavarjita n. (vṛj) semence masculine, sperme, etc.
     kiṭṭāla m. (sfx. ala) scorie, rouille, vert de gris, etc. || Vase ou ustensile de cuivre.

kiṇa m. cicatrice, balafre; -- tache ou signe naturel sur la peau; || poireau, verrue. || Ver du bois.

kiṇi f. (kiṇa) achyranthes aspera, bot. Cf. apāmārga.
     kiṇihī f. (kiṇa; han) mms.

kiṇva m. n. ferment, matière végétale qui sert dans les fabriques de rhum et autres esprits à produire la fermentation alcoolique. || N. au fig. corruption, vice; péché.

kit. ciketmi 3, [ciketsi, cikelli ou ciketati 1; etc.] apprendre, apercevoir; p. cikela savoir, voir, ac. et d.; Vd.: atāni dhiro ciketa le sage connait ces choses, Vd.: brav[?]lu ya u tac ciketat, qu'il le dise, celui qui sait cela, Vd.; cik tad asmai qu'il le regarde, Vd. (pour cikat). -- Ps. cikit; et cekile 3p. sg. Vd.: lava vajram cikrte bāhu os on voit l'arme [la foudre] dans tes mains, Vd. || Cf. ki.

kit. ketāmi 1; etc. Apercevoir, voir, connaître, Vd. || Douter; désirer. || Habiter. || Guèrir; se bien porter.

kitava a. fou, insensé, qui a l'esprit malade. || Méchant, trompeur, sans foi. -- S. m. un jouenr. || Datura metel ou pomme épineuse, bot. || Le parfum appelé roṣana.

kintanu m. (kim; tanu) faucheur, espece d'araignée (?).

kintamām n. (sup. de kim) soit [entre plusieurs].

kintarām n. (comp de kim) soit [entre deux]; cf. katara.

kintu adv. ou conj. (kim; sfx. tu) mais; || en outre; lat. quin etiam.

kindhin m. cheval; cf. kilkin.

kinnara m. (kim; nara) np. de génies attachés au service de kuvera, et qui sont chanteurs et musiciens célestes; ils ont un corps d'homme et une tête de cheval.
     kinnareśa m. (īśa) le chef des Kinnaras, Kuvêra.

[Page 164-1]

kinnu adv. (kim; sfx. nu) est-ce que? comment? pourquoi? [ordinairement ce mot suppose une réponse négative]. M Par. 102.

kim (n. de kas) qui? quoi? quel? lat. quid.; angl. him. -- kim indéc. pourquoi? est-ce que? -- kim se construit avec cana, cit, iti, nu, api et conserve le sens de est-ce que? et de pourquoi? -- kim punar combien plus, combien moins, à plus forte raison. -- kim, avec le g. de la pers. et l'i. de la ch. que fait? qu'importe? -- kim mama tena que m'importe cela? -- kim tasya jīvitena que lui importe la vie? -- kiṃ kāryam, kiṃ kartavyam ou ko'rtham qu'est-ce que cela fait? Pourquoi? Pour quelle raison? -- kim ayam qu'est-ce que lui? que vaut-il? un vaurien.
     kimiti indéc. (iti) pourquoi?

kimu (sfx. u) pourquoi? cf. u.

kimuta adv. (sfx. uta) loin de, tant s'en faut; en latin, nedum; comment se pourrait-il que?

kimpaca a. (pac) [m à m. que fait-il cuire? de quoi vit-il?] misérable, pauvre; gueux; || avare. || Gr. [greek].
     kimpacāna m. mms.

kimpāka a. (pāka) enfantin; puéril. -- S. m. le manguier, mangifera indica, bot.

kimpuruṣa m. (puruṣa) mms. que kinnara. || Un des 9 chandas ou divisions de la terre, contrée entre les monts himācala et hemakūṭa, habitée par des hommes de race non-âryenne.
     kimpuruṣeśvara m. Kuvêra.
     kimpūruṣa m. mms. que kimpuruṣa.

kimbharā f. le parfum nommé nalī.

kimvadanti f. et kimvadanti f. (3p. pl. pr. de vad) un on-dit, une rumeur.

kimvā adv. (vā) est-ce que? ou pourquoi? karoti tat? kimvā na kuryāt? Faitil cela? ou pourquoi ne le ferait-il pas?

kiyat a. [f. kiyatī] combien nombreux? combien grand? [avec l'idée de diminution] en lat. quantulus. -- Adv. kiyat combien peu? un peu, bien peu. M Par. 113.
     kiyadetikā f. (kiyal; iti; sfx. ka) [m à m. une chose dont on peut dire: qu'est ceci?] tâche difficile, entreprise impossible; effort extraordinaire.
     kiyadehikā f. (iha) mms.

kiyāha m. cheval rougeâtre.

kira m. (kṝ) porc, sanglier; cf. kiri et kiṭi.

kiraka m. (kṝ) écrivain, scribe, copiste.

kiraṇa m. (kṝ) rayon de lumière, rayon de soleil, rayon de la lune, etc. || Soleil.
     kiraṇamālin m. (mālā) le Soleil, qui pour guirlande a des rayons.

kirāta m. np. d'une race d'hommes demi-sauvages, vivant dans les forêts et étrangers à la race âryenne. || Nain, pygmée; || petit corps, insecte (?) || Palefrenier; la caste des hommes attachés au soin des chevaux. || Esp. de gentiane, bot.
     kirātatikta m. (tij) gentiana cherayta, bot.
     kirātāśin m. (aś) le mangeur de pygmées, garuḍa.

kirāti f. et kirātī f. Gangâ ou le Gange. || Durgâ. || Entremetteuse.
     kirātinī f. nard indien, cf. jaṭāmāṃsī.

kirāmi pr. de kṝ.

kiri m. porc, sanglier; cf. kira.
     kirīṭi n. fruit du dattier des marais.

kirīṭa m. tiare.
     kirīṭin a. qui porte une tiare. -- S. m. surnom d'Arjuna, de Crishna, etc.

kirmī f. salle, appartement, édifice. || Statue ou figure d'or ou de fer. || Le palāśa, arbre.
     kirmīra a. peint de diverses couleurs, bariolé. -- S. m. couleur variée ou changeante. || Râxasa. || Oranger. || Cf. gr. [greek].
     kirmīralvac f. (tvac) oranger.
     kirmīrabhid m. le destructeur des Râxasas, Bhîma.

kil. kilāmi 6; p. cikela; etc. Etre ou devenir blanc. || Etre ou devenir froid. || Jouer. || Cf. kelayāmi.

kila adv. certainement; probablement; peut-être. || Assurément, oui sans doute.
     kilakiñcita n. (kiñcit; ou kim, cita de ci chercher) gestes amoureux, posture lascive.
     kilakilā f. cri de joie, son de voix exprimant le plaisir.

[Page 165-1]

kilāṭa m. et kilāṭī f. lait caillé; fromage.

kilāṭin m. bambou.

kilāsa m. bouton, pustule, tout exanthème sur la peau.
     kilāsaghna m. (han) momordica mixta, bot.
     kilāsin a. qui a des boutons ou pustules, etc.

kiliñca et kiliñja m. n. planchette de bois vert.
     kiliñjaka m. paillasson, écran de paille tressée.

kilima m. esp. de sapin ou de pin, cf. devatāḍa.

kilkin m. cheval; cf. kindhin.

kilviṣa a. (? kim, viṣa) méchant, pécheur, coupable, criminel. -- S. n. péché, faute, crime. || La peine du péché, la punition du crime.

kiśala m. n. et kiśalaya m. n. bouton, bourgeon des arbres, jeune pousse, rejeton; cf. kisala.

kiśora a. jeune, en bas-âge. -- S. m. petit d'un animal; || jeune garçon, enfant [jusquà 15 ans]; mineur, pupille.

kiṣk. kiṣkaye 10; tuer. Cf. hiṣk et hikk.

kiṣkindha m. np. de montagne dans l'est-sud-est de l'Hindoustan. On dit aussi kiṣkindhya m.
     kiṣkindhī f. et kiṣkindhyā caverne célèbre dans le mont kiṣkindha.
     kiṣkindhyādhipa m. (adhipa) surnom du singe Bâli dans le Râmâyana.

kiṣku a. vil, bas, méprisable.

kiṣku m. f. avant-bras; coudée.
     kiṣkuparvan m. arundo tibialis, bot.; bambou; canne à sucre.

kisala m. n. et kisalaya; cf. kiśala.

kiṃśāru m. (śṝ) barbe de l'épi; épi. || Flèche. || Héron.

kiṃśuka m. (śuka perroquet) butea frondosa, bot. cf. palāśa.
     kiṃśuluka m. esp. de kiṃśuka.

kiṃsvit adv. (sfx. svit) ou peut-être, ou bien.

[Page 165-2]

kīkaṭa a. pauvre, malheureux, misérable; || avare. -- S. m. cheval. -- kīkaṭās m. pl. np. de peuple dans le Bihar.

kīkasa a. dur, ferme, solide. -- S. m. ver, insecte. -- S. n. os, ossement.
     kīkasāsya m. (āsya bouche) oiseau.

kīki m. geai bleu, cf. kiki.

kīcaka m. bambou creux; || bambou ou roseau agité par le vent; || esp. d'arbre. || Np. d'un Râxasa et d'un Daetya.
     kīcakajit m. le vainqueur des Râxasas, Bhîma.
     kīcakaniṣūdana m. mms.
     kīcakabhid m. mms.

kīṭ. kīṭayāṃi 10; etc. Teindre. || Lier.

kīṭa a. dur, ferme, solide. -- S. m. ver, insecte; gr. [greek]. || Barde, chantre épique d'une caste issue d'un père xattriya et d'une mère vaeśyâ; cf. sūta. || Cf. kīkasa.
     kīṭaghna m. (han) soufre.
     kīṭajā f. (jan) cochenille, insecte qui fournit le carmin.

kīdṛś et kīdṛśa; f. kīdṛśī, a. (kas a. et dṛś, M Par. 133) quel? || Gr. [greek]; lat. qualis [prâkrit kerisa]; goth. hwêleiks; germ. welcher; slav. kolik.

kīnāśa a. (kas a; naś) avare, avide, chiche. || Petit. -- S. m. laboureur, cultivateur [m à m. comment périrait-il?]. || Abatteur de bestiaux, boucher [m à m. que ne tuerait-il pas?] || Esp. de singe. || Surnom de Yama.

kīra m. perroquet. -- N. viande. -- Np. des habitants du Cachemire.

kīraka m. gain, obtention de qqc.; celui qui obtient ou qui bénéficie. || Arbre. || Un buddha.

kīreṣṭa m. esp. de noyer sauvage, cf. akṣoḍa. || Manguier, mangifera indica, bot.

kīrṇa pp. de kṝ.

kīrtana n. (kṝt) récit, et surtout récit élogieux. -- kīrtanā f. louange, gloire, renommée.

kīrtayāmi 10; cf. (kṝt).

kīrti f. (kṝ et kṝt) état d'une chose qui se répand; effusion, expansion, diffusion. || Par ext. lumière, splendeur; boue, crotte. || Au fig. gloire, renommée. || Une des mātṛkās ou énergies féminines de Krishna.

kīrtita pp. de kṝt.

kīrtiśeṣa m. (śiṣ) mort, destruction, disparition; oubli.

kīryamāṇa ppr. ps. de kṝ.

kīl. kīlāmi 1; p. cikīla; etc. Lier, coudre; || percer d'une aiguille, d'une flèche, etc. hṛdayaṃ śarakīlitam un coeur percé de traits.

kīla m. et kīlā f. (kīl) petit, mince, effilé; || flamme, langue de feu; -- m. pieu, poteau; pilier où l'on attache la vache; || lance, pique, arme pointue en général; || style de cadran solaire, aiguille de cadran; || aiguille, épingle; coin de bois ou de métal; || aiguillon de végétal; || la pointe du coude; coup de coude.
     kīlaka m. poteau ou pilier où l'on attache les vaches.
     kīlasaṃsparca m. (spṛc) embryopteris glutinifera, plante dont le fruit est épineux.

kīlāla n. eau. || Sang. || Miel. || Ambroisie.
     kīlāladhi m. (dhā) le dépôt des eaux, la mer.
     kīlālapa m. (pā) Râxasa buveur de sang.

kīśa a. nu. -- S. m. soleil. || Singe. || Oiseau.
     kīcaparṇa m. et kīśaparṇī f. achyranthes aspera, bot.

ku. kaumi 2; p. cukāva; pr. vd. kavīmi. || Moy. kave 1; p. cukuve. || Crier: khagāc cukurire les oiseaux poussèrent des cris; || Par ext. chanter, célébrer.

ku. kuve 6; p. cukuve; a 1. akuṣi. Crier, pousser des cris; || pousser des lamentations.

ku f. la terre.

ku, au commencement des mots composés, est une forme irrégulière tirée de l'interrog. kas, kā, kim; il indique mépris, amoindrissement, mauvaise qualité; cf. ka, kā et kim, etc.

kuk. koke 1; p. cukuke; pp. kokita et kukita. Prendre; || recevoir.

kukabha n. liqueur spiritueuse.

[Page 166-2]

kukara a. (kara) qui a la main débile, mal constituée ou estropiée.

kukīla m. (ku terre; kīla) pointe de terre, montagne, pic, promontoire.

kukucchanda np. cf. krakucchanda.

kukuda a. qui remet en mariage la fiancée toute parée; cf. kūkuda.

kukundare du. n. les cavités des reins; cf. kakundara. || Au sg. une de ces cavités.

kukubhā f. une des rāginīs ou personnifications des modes musicaux.

kukura m. chien. || Esp. de plante. || Sorte de parfum. || Xattriya. -- Au pl. np. de peuple. Cf. kukkura.

kukūla n. (kūla) trou dans la terre pour conserver le blé, etc. (?). -- Armure, cuirasse; || garniture. || Feu de paille.

kukṛtya n. (kṛ) mauvaise action, méchanceté, vilenie.

kukola n. (koli) jujube.

kukkuṭa m. coq; faisan. || Homme né d'un cūdra et d'une candālā. || Brandon, torche; étineclle, flammecche. || Hypocrisie. || Angl. cock; fr. coq; etc.
     kukkuṭa ārāma m. Bd. l'ermitage du coq, célebre ormitage buddhique du mont kukkuṭapāda, non loin de Gayâ.
     kukkuṭaka m. coq; faisan. || Homme né d'un cūdra et d'une candālā.
     kukkuṭavrata n. l'offrande-du-coq, faite par une femme en vue d'obtenir un enfant.
     kukkuṭacikha m. crête de coq, non vulgaire du carthamus tinctorius.
     kukkuṭābha m. (ā; bhā) esp. de serpent ou de lèzard.
     kukkuṭāhi m. (ahi) mms.

kukkuṭi et kukkuṭī f. hypocrisie, piété simulée ou intéressée.

kukkuṭī f. esp. de petit lézard, le gecko des maisons (?). || Bombax heptaphyllum, cotonnier.

kukkubha m. faisan. || Vernis gras.

[Page 167-1]

kukkura m. chien. -- kukkurī f. chienne. -- kukkura n. parfum végétal nommé ganthiāla.

kukṣa m. et kukṣi m. ventre. Lat. coxa (?).
     kukṣimbhari a. (bhṛ) qui nourrit son ventre, vorace, glouton.

kuṅkuma m. le safran, crocus sativus. Cf. kukkuṭaśika.

kuc. kośāmi 1; p. cukoca; etc. Aller. || Toucher. || Tracer des lignes; dessiner. || Polir, fourbir, rendre brillant; cf. kac et kañc. || Joindre, unir, attacher ensemble; cf. kac, kañc; || mêler. confondre; empêcher; arrêter, enfermer. || Rendre un son aigu et fort: sonner, tinter; pousser un cri perçant; cf. kac.

kuc. kocāmi 1, et kucāmi 6. Courber. || Se courber; être courbe. Cf. kuñc et kruñc.

kuca m. sein, mamelle, pis.

kucaṇḍikā f. aletris hyacinthoïdes, bot.; cf. mūrvā.

kucandana n. (ku) sandal rouge, pterocarpus santolinus. bot. || Bois de Campèche, cf. patrāṅga. || Safran. || Adenanthera pavonina, bot.

kucara a (ku; car) porté à critiquer, à blâmer.

kucāgra n. (agra) mamelon; trayon; bouton du sein.

kucāṅgerī f. (ku) oxalis monadelpha, bot.

kucika m. et kucikā f. esp. d'anguille, poisson.

kucela a. (ku) mal vêtu. -- kucelī f. cissampelos hexandra, bot.

kuccha n. lotus blanc.

kuj. kojāmi 1; p. cukoja; etc. gér. kojitvā et kuktvā. Dérober, voler.

kuja m. (ku; jan) surnom de Naraka. || La planète de Mars. || Arbre. -- kujā f. surnom de Durgâ.

kujambhala a. et kujambhila a. (kuja) qui vole avec effraction.

kujjhaṭi f. et kujjhaṭikā f. (jhaṭ) brume, brouillard.

kuñc. kuñcāmi 1; p. cukuñca; o. pr. kucyām. Courber; plisser; || se courber; devenir sinueux, se plisser; aller par sinuosités. || Rapetisser; || devenir petit, s'amoindrir. Cf. kruñc et kuc.
     kuñcayāmi c. de kuñc.

kuñcikā f. clef. || Nom de divers végétaux; l'abrus precatorius, dont les graines servent de poids aux bijoutiers; la nigella indica; le bambou, ses rejets ou ses branches; cf. kuñjikā. || Esp. de poisson, cf. kucika.

kuñj. kuñjāmi 1; p. cukuñja; etc. Résonner sourdement, murmurer.

kuñja m. n. défense d'éléphant; || mâchoire inférieure. || Tonnelle de verdure, treille.
     kuñjara m. (sfx. ra) éléphant; || au fig. en campos. le premier, le plus puissant: naratuñjara, comme nararsabha, naracardela. || Poil. cheveu. || Np. de pays. -- kuñjarā f. femelle d'éléphant. || Bignonia suaveolens, bot.
     kuñjarapippalī f. esp. de plante, cf. gajapippali.
     kuñjararūpin a. (rūpa) qui a la forme d'un éléphant.
     kuñjarānika n. (anīka) corps d'armée monté sur des éléphants.
     kuñjarārāti m. (arāti) surnom de Sarabha.
     kuñjarāluka n. esp. d'igname à racine comestible.
     kuñjarācana m. (aśana) ficus religiosa ou arbre des Banians.

kuñjala m. bouillie d'avoine fermentée.

kuñjā f. loge ou tonnelle de jardin; cf. kuñja.

kuñjikā f. nigella indica, bot. cf. kuñcikā.

kuṭ. kuṭāmi 6; p. cukoṭa; f2. kuṭiṣyāmi; a 1. akuṭiṣam. Courber. || Etre courbe, être sinueux; se courber. || Au fig. agir tortueusement, être trompeur ou rusé; || être courbé par la douleur, plier sous le fardeau du mal.

kuṭ. koṭaye 10. Diviser, fendre, briser. || Parler confusément, s'embarrasser; cf. kūṭ. -- Etre tiède; être brûlant; brûler; cf. kuṭṭ.

kuṭa Vd. forme prâcrite pour kṛta pp. de kṛ.

kuṭa m. n. pot à l'eau, cruche. -- M. montagne, colline, cf. kūṭa; || place forte, fort. || Marteau de maśon, masse de casseur de pierres. || Arbre. cf. kuṭha. -- kuṭī f. bouquet de flenrs; || sorte de parfum appelé mura. || Entremetteuse, femme de mauvaise vie. -- M. f. maison, cf. kuṭi.
     kuṭaṅka m. (kuṭa maison) toit; toit de chaume.
     kuṭaṅgaka m. maison, chaumière; tonnelle de verdure; toit, toit de chaume.
     kuṭaca m. et kuṭaja m. echites antidysenterica, bot. || Np. de Drona et d'Agastya.
     kuṭannaṭa m. bignonia indica, plante qui sert à faire des tonnelles. -- N. cyperus rotundus, bot.
     kuṭapa m. tonnelle de verdure. || (kuṭa cruche et boire) un saint Muni. || Mesure de grain, cf. kuḍapa.

kuṭara m. la pièce de bois autour de laquelle passe la corde qui fait tourner la tige de la baratte.

kuṭaru n. tente.

kuṭaruṇā f. esp. de plante.

kuṭala n. toit, chaume; cf. kuṭaṅka.

kuṭahārikā f. (kuṭa cruche; hṛ) servante qui porte l'eau; ou peut-être femme de chambre (kuṭa maison).

kuṭi m. arbre; corps, cf. kuḍi. -- kuṭi m. f. et kuṭī f. maison, chaumière, hutte; cf. kuṭa. || Germ. hütte; franç. hutte.

kuṭicara m. marsouin.

kuṭila a. (kuṭ) courbé, courbe, sinueux. || Au fig. rusé, trompeur, qui agit tortueusement. -- kuṭilā f. np. de rivière, la Saraswatî.

kuṭīcaka m. homme qui est à la charge de son fils.

[Page 168-2]

kuṭīra m. (kuṭi) hutte, cabane, chaumière, petite maison.

kuṭuṅkaka m. (kuṭa) cabane de feuillage; tonnelle de verdure; toit de chaume, hutte, chaumière.

kuṭumb. kuṭumbaye 10. Soutenir une famille; avoir sa famille à sa charge. [Ce verbe semble être le dénomin. du mot suivant.]

kuṭumba m. (kuṭa) famille, enfants, descendance; || le nom, considéré comme représentant la parenté.
     kuṭumbaka a. parent [portant le même nom de famille]. -- S. n. la réunion des parents, la famille.
     kuṭumbavyāpṛta m. le père, considéré comme administrateur de la famille.
     kuṭumbin m. père de famille; prolétaire; || laboureur, paysan. kuṭumbhīnī f. mère de famille; || paysanne. || Esp. de plante médicinale, la kṣīriṇī.
     kuṭumbaukas n. (okas) maison occupée par une famille.

kuṭṭ. kuṭṭayāmi 10; pqp. acukuṭṭam. Diviser, fendre, briser. || Mépriser. -- Remplir. -- kuṭṭaye 10. Etre chaud, être tiède. || Cf. kuṭ et kūṭ.

kuṭṭanī f. entremetteuse, femme de mauvaise vie; cf. kuṭī.

kuṭṭamita n. une des 10 coquetteries [dédain simulé].

kuṭṭāra m. montagne; cf. kūṭa. || N. union des sexes. || Etoffe de laine; couverture de lit.

kuṭṭima m. n. (kuṭa) sol aplani pour bâtir une habitation; aire, pavé d'une salle; || maison, cabane, hutte. || Grenade.

kuṭṭihārikā f. cf. kuṭahārikā.

kuṭṭīra m. montagne; cf. kuṭṭāra.
     kuṭṭīraka n. mont, monticule, tertre; monceau, amas.

kuṭmala m. n. bouton de fleur entr'ouvert. || Un des enfers.

kuṭha m. (ku; sthā?) arbre; cf. kuṭa.
     kuṭhara m. la pièce de bois autour de laquelle passe la corde qui fait tourner la tige de la baratte; cf. kuṭara.
     kuṭhāku m. pic-vert, oiseau.
     kuṭhāṭaṅka m. (ṭaṅka) hache.
     kuṭhāra m. arbre. -- kuṭhāra m. et kuṭhārī f. (kuṭha; ṛ) hache.
     kuṭhāru m. arbre. || Singe (kuṭha; ṛ). || Taillandier, armurier (kuṭhāra hache).

kuṭhi m. arbre. || Montagne; cf. kuṭha.
     kuṭhika m. costus speciosus, bot.
     kuṭhera m. feu. || Ocymum ou basilic, bot.
     kuṭheraka m. Ocymum sanctum ou parṇāsa; ocymum gratissimum ou basilic blanc, bot.
     kuṭheraja m. basilic blanc, bot.

kuṭheru m. le vent d'un éventail.

kuḍ. kuḍāmi 6; p. cukoḍa; etc. Agir comme un enfant; jouer; || au fig. faire des enfantillages. || Manger; s'engraisser. || Amasser, entasser. || Cf. kūḍ.

kuḍapa et kuḍava m. mesure pour les solides égale au quart d'un prastha et contenant 12 poignées ou prakṛtis.

kuḍi m. corps; embompoint (?); cf. kuṇṭhaka.

kuḍmala m.; cf. kuṭmala.

kuḍya n. mur. || Action d'étendre, d'enduire. || Impétuosité, ardeur.
     kuḍyaka n. mur.
     kuḍyachedin m. (chid) voleur, [greek].
     kuḍyachedya n. trou fait dans une muraille, brèche.
     kuḍyamatsya m. lézard des murailles.

kuṇ. kuṇāmi 6. Sonner; résonner; cf. kaṇ, svan. || Aider, prêter assistance. || Etre tourmenté, souffrir; cf. kvan.

kuṇ. kuṇayāmi 10; adresser la parole à qqn. || Donner un conseil. || Saluer, dire adieu. || Cf. guṇ.

kuṇapa m. cadavre; || corps en putréfaction; || puanteur. || Lance. -- kuṇapī f. esp. de petit oiseau, cf. viṭsārikā.

kuṇāla m. np. de pays.

kuṇi a. estropié du bras [de naissance ou par accident]; cf. kūṇi. || Cedrela tuna, bot.

kuṇinda m. (kuṇ) son.

kuṇṭ. kuṇṭāmi 1; p. cukuṇṭa; etc. Mutiler, blesser. || Etre mutilé; être estropié; || Au fig. être lent ou paresseux. || Confondre, mêler. || Cf. kuṇṭh.

kuṇṭaka a. (cf. kuḍi) gras, corpulent.

kuṇṭh. kuṇṭhāmi 1; p. cukuṇṭha; etc. Etre mutilé ou estropié; être boiteux; || au fig. être faible; être lent ou paresseux. Cf. kuṇṭ.

kuṇṭha a. et kuṇṭhaka a. estropié; || au fig. lent, paresseux, nonchalant; niais, stupide.

kuṇṭhayāmi 10; voiler; cf. guṇṭh.

kuṇḍ. kuṇḍe 1; p. cukuṇḍe; etc. Brûler; cf. kuṭ et kuṭṭ.

kuṇḍ. kuṇḍayāmi 10; protéger, préserver; cf. guḍ, ghuḍ, guṇḍ, cuṇḍ.

kuṇḍa m. enfant adultérin né de la femme du vivant du mari. -- kuṇḍa m. et kuṇḍī f. cruche. -- kuṇḍī f. vase de terre ou de noix de coco à l'usage des jeunes brâhmanes. -- kuṇḍa n. puits, citerne; || cavité creusée dans le sol pour la conservation du feu sacré.
     kuṇḍaka m. comme kuṇḍī.
     kuṇḍakīṭa m. enfant adultérin d'une brâhmanî et d'un homme d'une caste inférieure. || Gardien de harem. || Partisan du cārvāka doctrine qui nie l'autorité du Vêda.
     kuṇḍagolaka m. bouillie de riz fermentée; cf. kāñcikā.

kuṇḍaṅga m. tonnelle de jardin, treille; cf. kuṭaṅgaka.

kuṇḍala n. boucle d'oreille; bracelet; || collier pour attacher un animal; fers, entraves. -- kuṇḍalī f. bauhinia variegata ou ébène de montagne; menispermum glabrum, bot.
     kuṇḍalin a. qui porte des boucles d'oreilles, un bracelet, etc. -- S. m. serpent; paon; antilope rayée. || Surnom de Varuna.
     kuṇḍalīkṛta a. (kṛ) qui a pris la forme d'un anneau.

kuṇḍikā f. (kuṇḍī) cruche; pot-à-l'eau des jeunes ascètes; cf. kamandalu.

kuṇḍina m. np. d'un saint personnage. -- N. np. de la ville capitale des vidarbhas, dans le moderne Bérar.

kuṇḍīra a. fort, puissant. -- S. m. homme.

kutanu m. (ku; tanu) surnom de Kuvêra, à cause de sa difformité.

kutapa m. (ku; tap) feu; soleil. || Au fig. un dvija; || boeuf; || hôte; || neveu par la soeur. -- M. n. les 8 heures de la chaleur du jour; || couverture de laine très-chaude faite avec le poil de la chèvre sauvage. || Au fig. poa cynosuroïdes ou gazon sacré; || instrument de musique.

kutas adv. (sfx. tas) d'où? || Au fig. d'où vient? pourquoi? comment se fait-il? || A plus forte raison, bien loin: na ahaṃ śakto'smi, kuto'nyas, je ne le puis, bien loin qu'un autre le puisse.

kutuka n. impétuosité, ardeur; cf. kuḍya. || Inclination, désir.

kutupa m. et kutū f. petite bouteille à l'huile en cuir.

kutupa [orthogr. vicieuse de kutapa] la chaleur du jour.

kutūhala a. étonnant, surprenant; excellent, fameux. -- S. n. désir, inclination; impétuosité, véhémence; curiosité; cf. kutuka.

kutṛṇa n. (tṛṇa) pistia stratiotes, bot.

kutra adv. (sfx. tra) où? M Par. 98.
     kutracit adv. quelque part.

kuts. kutsayāmi et kutsaye 10; et même kutsāmi 1. Blâmer qqn. ou qqc., ac. || Injurier, outrager. || Lith. kussinu, être en lutte avec qqn.

kutsa m. np d'un ancien Rishi et d'un poète vêdique.

[Page 170-2]

kutsana n. (kuts) blâme, reproche; outrage.

kutsalā f. indigotier; cf. nīlī.

kutsā f. (kuts) blâme, reproche; outrage, injure.

kutsita pp. de kuts; || a. bas, vil, méprisable.

kuth. kuthyāmi 4; p. cukotha; f2. kothiṣyāmi; a 1. akothiṣam. Puer, sentir mauvais.

kutha m. poa cynosuroïdes ou gazon sacré; cf. kuśa. -- kutha m. et kuthā f. caparaçon d'éléphant.

kud. kodayāmi 10, cf. kundr.

kudāla m. cf. kuddāla.

kuddāla et kuddāra m. (ku terre; dal ou dṝ) esp. de bêche ou de hoyau. || Bauhinia variegata, bot.

kudya n. mur; cf. kuḍya.

kudr, cf. kundr.

kudraṅga m. et kudraṅka m. habitation construite sur une plate forme ou sur un échaffaudage.

kudrava m. (ku; dru) paspalum scrobiculatum, esp. de panic dont la graine sert de nourriture aux pauvres; cf. kodrava.

kudhra m. (ku terre; dhṛ) montagne.

kunaṭī f. arsenic rouge; cf. kulaṭī.

kunalin m. (ku; nala) aeschynomene grandiflora, bot.

kunābhi m. (ku; nābhi) tourbillon. || Le trésor de Kuvêra.

kunāśaka m. esp. de plante, cf. yavāsa.

kunta m. et kuntī f. flèche empennée, dard, javelot; barbe de blé. || Coïx barbata, graminée à épi barbu. || Esp. d'insecte. || Au fig. vivacité, emportement. -- kuntī f. bdellium, sorte de gomme-résine; boswellia thurifera, arbre qui fournit l'oliban; cf. kunda. || Np. de Kuntî, femme de Pându.
     kuntala m. barbe de blé, d'orge, etc. || Poil, crin, cheveu. || Orge. || Charrue. || Vase à boire. || Np. d'un pays dans l'ouest de l'Hindoustan, habité primitivement par des Piśâtchas. Au pl. les habitants de ce pays.
     kuntalikā f. pelle ou cuiller à beurre; écopette.

kunth. kunthāmi 1; p. cukuntha; etc. Blesser, tuer. || Au fig. affliger, tourmenter. || Etre affligé, tourmenté. -- kuthnāmi 9; mms. || Embrasser, envelopper, s'attacher à. || Cf. kruntha, krath, knath, etc.

kunda m. tour de tourneur. || Oliban; cf. kuntī. || Un des trésors de Kuvêra; cf. kunābhi. -- M. n. jasminum multiflorum ou pubescens, bot.

kundama m. chat; cf. kundu, m.

kundinī. f. réunion de fleurs de lotus, ou (?) bouquet de jasmin.

kundu m. rat, souris.

kundu f. kunduru m. f. et kunduruka m. [f. ī] oliban résine, et boswellia thurifera; cf. kunda et kunta.

kundr. kundrayāmi 10; pqp. acukundram; etc. Mentir, tromper. Cf. kundu m. || Cf. gundr et kudr.

kup. kupyāmi 4; p. cukopa; a. akupam. Au moy. kupye 4; f2. kopiṣye; pp. kupita. S'irriter contre qqn. avec l'ac. ou le d. || Se mettre en colère. || Cf. lat. cupio.

kupatha n. (ku; pathin) mauvais chemin; cf. kāpatha.

kupāṇi a. (ku; pāṇi) qui a la main difforme ou mutilée.

kupānin m. (kupinī) pècheur, marchand de poisson.

kupinī f. nasse de pêcheur, vervier.

kupinda m. tisserand.

kupūya a. (ku; pūy) bas, vil.

kupya n. tout métal autre que les métaux précieux: cuivre, fer, zinc, etc. || Lat. cuprum.
     kupyaśālā f. salle ou atelier de chaudronnier, de fondeur, etc.

kupriya a. (ku; priya) méprisable, détestable; bas, vil, infime.

kub, cf. kumb.

kubera m. cf. kuvera.

kubja a. bossu, convexe, courbe. -- S. m. achyranthes aspera, bot. || cimeterre. || Gr. [greek]; || lat. gibbus.
     kubjaka m. trapa bispinosa, bot.

kubra n. forêt.

kubh, cf. kumbh.

kubhā f. np. de rivière, le K[greek] des Grecs, dans le Caboul, Vd.

kumāra m. jeune homme audessous de 15 ans. || Prince-royal, héritier présomptifdu trône. || Cavalier. || Perroquet. || Surnom de Kârttikêya, et de l'Indus ou Sindhu. || Tapia cratoeva, arbre. -- kumāra n. or pur. -- kumārī f. jeune fille de 10 à 12 ans. || Surnom de Durgâ. || Clitoria ternatea; jasmin double; aloe perfoliata, bot. || Le Jambu-dwîpa ou continent indien; en particulier le sud du Jambu-dwîpa, le cap Comorin. || Np. de rivière.
     kumāraka m. jeune garçon.
     kumārabhrtyā f. (bhṛ) obstétrique ou art des accouchements.
     kumārayāmi ou kumālayāmi 10, faire le jeune homme, s'amuser, se divertir.
     kumārayu m. jeune prince.
     kumāravāhin m. paon [monture du dieu Kārttikeya].
     kumāravrata n. voeu de célibat.
     kumārasū f. (sū) la mère de Kârttikêya, la déesse Gangâ (le Gange).
     kumārikā f. jeune fille. || Jasmin double. || Cf. kumārī.

kumālaka m. np. de pays, une partie du Malwa; cf. sauvīra.

kumālayāmi; cf. kumārayāmi.

kumud a. (ku; mud) m à m. qui ne jouit de rien, avare, mesquin; || désobligeant, mal obligeant. -- S. n. (ku terre; mud) lotus blanc comestible, nymphaea esculenta; lotus rouge, nymphaea rubra, bot.
     kumuda m. camphre. || L'éléphant symbolique du sud-ouest; || np. d'un Dânava et d'un Nâga; || np. d'un des chefs des singes dans le Râmâyana. -- kumudā f. pistia stratiotes et gmelina arborea, bot. -- kumudī f. arbrisseau aromatique et médicinal, appelé kāyaphāl par les Hindous. -- kumuda n. lotus blanc comestible ou nymphaea esculenta; lotus rouge ou nymphaea rubra, bot.
     kumudapriya m. la lune [amie du lotus blanc dont la fleur s'ouvre la nuit et se ferme le jour.]
     kumudabāndhava m. mms.
     kumudavatī f. (sfx. vat) lieu abondant en lotus blancs ou rouges.
     kumudāvāsa m. (ā; vas) mms.
     kumudikā f. le kāyaphāl; cf. kumudī.
     kumudinī f. étang plein de lotus.
     kumudinīnāyaka m. (nī) et kumudinīpati m. la lune [qui règne sur les étangs de lotus].
     kumudeśa m. (īśa) mms.
     kumudvat a. (sfx. vat) où il y a beaucoup de lotus blancs ou rouges. -- S. f. kumudvatī cf. kumudavatī; || la tige flexible du lotus; || autre esp. de plante, le menyanthes cristata ou villarsia indica.

kumodaka m. surnom de Vishnu.

kump, cf. kumb.

kumpa a. estropié, contrefait.

kumb. kumbāmi 1 et kumbayāmi 10. Couvrir, cacher sous ou derrière qqc. On écrit aussi kump et kumbh.

kumbā f. la palissade ou tenture qui entoure l'enceinte sacrée.

kumbh, cf. kumb.

kumbha m. cruche, pot-à-l'eau. || Mesure de grain égale à 20 droṇas ou un peu plus d'un hectolitre [109 lit.]. || Le Verseau, signe du zodiaque. || Bosse frontale de l'éléphant, qui répand une humeur dans le temps du rut. || Exercice religieux qui consiste à clore le nez et la bouche pour retenir son haleine. || L'amant d'une courtisane; || un homme de peu de valeur morale ou intellectuelle, dont l'esprit est vide comme une cruche. -- kumbhā f. courtisane, fille publique. -- kumbhī f. cruche, pot-à-l'eau. || Pistia stratiotes; bignonia suaveolens et l'arbrisseau nommé kaṭphala. -kumbha n. le bdellium, sorte de gommerésine, et la plante qui le produit; || la plante nommée trivṛt. || Gr. [greek]; lat. cymba.
     kumbhakāra m. (kṛ) potier. || Esp. d'oiseau.
     kumbhakārī f. arsenic rouge; collyre pour le bord des paupières.
     kumbhadāsī f. servante de courtisane, entremetteuse.
     kumbhayoni m. surnom d'Agastya, de Vasishtha et de Drôna. -- F. np. d'une Apsarâs.
     kumbhalā f. esp. de plante, cf. muṇḍirī.
     kumbhaśālā f. poterie.
     kumbhasandhi m. point de jonction des deux protubérances du front de l'éléphant.
     kumbhasambhava m. [né dans un vase de terre] surnom d'Agastya.

kumbhikā f. pistia stratiotes, bot.; cf. kumbhī.

kumbhin m. (sfx. in) éléphant. || Crocodile [à cause de sa protubérance nasale]. || La plante qui produit le bdellium.

kumbhila m. (sfx. ila) voleur; plagiaire. || Beau-frère du mari. || Dorade, esp. de poisson.

kumbhīka m. rottleria tinctoria, dont l'écorce teint en jaune; cf. punnāga.

kumbhīnasa m. (nāsa) grand serpent vénimeux; crocodile (?).

kumbhīpāka m. (pac faire cuire) un des enfers.

kumbhīra m. (sfx. īra) crocodile alligator; cf. kumbhin.
     kumbhīramakṣikā f. mouche de crocodile.

kumbhīraka m. voleur; cf. kumbhila.

kuyava m. (ku; yava) Vd. np. d'un Dasyu.

kur. kurāmi 6; p. cukora; o. kuryām. Sonner, résonner.

kur, racine qui forme une partie de la conjugaison de kṛ.

kura m. son, bruit.
     kuraṅkara m. (kṛ) grue indienne. On dit aussi kuraṅkura.
     kuraṅga m. (gam) antilope.
     kuraṅgaka m. et kuraṅgama m. mms.
     kuracilla m. crabe ou écrevisse.

kuraṭa m. corroyeur, cordonnier.

kuraṇṭaka m. amaranthe jaune et barleria jaune; cf. kuruṇṭaka.

kuraṇḍa m. hydrocèle, hernie inguinale, et généralt. toute tumeur dans cette partie du corps, t. de méd.

kuraṇḍaka m., cf. kuruṇṭaka.

kurara m. kurarī f. aigle pêcheur, haliaeetus. -- kurarī f. brebis.

kurala m. haliaeetus. || Boucle de cheveux; angl. curl; || cf. kurula.

kurava a. (ku; ru) qui a une voix, un cri, ou un son désagréable. -- S. m. amaranthe rouge; cf. kuraṇṭaka.
     kuravaka a. mms. -- S. m. amaranthe rouge ou barleria rouge, bot.

kurasa a. (ku; ras) qui a une mauvaise saveur. -- S. m. esp. de liqueur spiritueuse. -- kurasā f. esp. d'hieracium grimpant, bot.

kurīra n. union des sexes.

kuru 2p. imp. de karomi (kṛ).

kuru m. riz bouilli. || Morelle épineuse, bot. || Np. de la partie du continent asiatique située au nord de la presqu'île indienne et formant un des 9 varṣas ou des 4 mahādvīpas. Cf. uttarakuru le Kuru septentrional. || Np. d'un roi, ancêtre de Pându et de Dhritarâshtra, héros du Mahâbhârata.
     kurukandaka n. raifort, raphanus sativus, bot.
     kurukṣetra n. np. de la contrée où a lieu, dans le Mahâbhârata, la grande bataille des Kurus et des Pândus: auj. le pays de Delhi.
     kurujāṅgala n. mms.

kuruṇṭa m. amaranthe jaune et barleria jaune, bot. -- kuruṇṭī f. poupée. || Femme de brâhmane.
     kuruṇṭaka m. mms.

kurumi 1p. pr. de kṛ, vd. pour karomi.

[Page 173-2]

kurumba n. orange de grosse espèce.

kururāj m. le roi des Kurus, Duryôdhana.

kurula m. boucle de cheveux; || angl. curl; cf. kurala.

kuruvaka m., cf. kuravaka et kuruṇṭaka.

kuruvinda m. cyperus rotundus, bot. || Orge. || Rubis; cf. vindu.
     kuruvilla m. rubis [orthogr. vicieuse de kuruvinda].

kuruvista m. un pala d'or, égal à 45, 5 grammes environ.

kurkura m. kurkurī f. chien, chienne.

kurd. kurde et kūrde 1; p. cukūrde; f2. kūrdiṣye; a 1. akūrdiṣam. Jouer, plaisanter. || Cf. khurd, gud, gurd, etc.
     kurdaṇa n. jeu; plaisanterie.

kurpara m. genou; || coude. || Cf. kūrpara.

kurpāsa esp. de veste ou de casaque. Cf. karpāsa.

kurmas 1p. pl. pr. de karomi (kṛ).

kuryām o. de kur et de kṛ.

kurvat ppr. de kṛ.

kurvāṇa ppr. moy. de kṛ.

kul. kolāmi 1; p. cukola; etc. Réunir, amasser. || Etre parent ou allié. || Aller sans interruption, s'avancer d'un mouvement continu. || Compter. || Cf. kal et kṣul.

kula m. artiste ou artisan de bonne famille. -- kuli f. et kulī f. soeur aînée d'une femme mariée. || Morelle épineuse, bot. -- kula n. troupe ou bande d'animaux de même espèce. || Famille; race; particult. famille noble. || Habitation de la famille, maison; || sol formant la propriété d'une famille; en général, pays habité; || au fig. le corps [demeure de l'âme]. || Pierre bleue nommée kulatthā.
     kulaka a. de bonne maison, de naissance illustre. -- S. m. fourmilière, taupinière. || Artiste ou artisan de bonne famille. || Diospyros tomentosa, esp. de plaqueminier, bot. -- S. n. prolongation du sens de la phrase d'une stance à l'autre [le sens finissant ordinairt. avec la stance] tg. || Trichosanthes dioeca, bot.
     kulakka m. action de marquer la mesure en musique.
     kulakṣaya m. (kṣi) ruine d'une famille.
     kulakṣayā f. carpopogon pruriens, bot.
     kulagiri m. pic central dans un noyau de montagnes.
     kulaja a. (jan) de bonne maison.
     kulañja m. et kulañjana m. galanga major ou alpinia galanga, bot.
     kulaṭā f. femme impudique.
     kulaṭī f. arsenic rouge.
     kulattha m. (sthā) dolichos biflorus, esp. de haricot.
     kulatthā f. et kulatthikā f. pierre bleue dont on fait un collyre pour les yeux.
     kuladharma m. lois ou usages propres à une famille ou à une race.
     kuladhāraka m. (dhṛ) [celui qui perpétue la famille] fils.
     kulanāśa m. (naś) destructeur de la famille, homme de caste extralégale ou dégradée.
     kulapati m. (pati) chef de famille. || Bd. père-supérieur d'une communauté.
     kulapālaka a. qui protége la famille ou qui pourvoit à ses besoins. -- S. n. esp. d'orange.
     kulapāli f. femme vertueuse [qui conserve la pureté de la famille].
     kulabhūṣaṇa n. ornement de la famille.
     kulabhṛtyā f. (bhṛ) sage-femme. || Nourrice.
     kulamārga m. la voie des hommes biennés, la vertu, l'honnêteté.
     kulavadhū f. cf. kulastrī.
     kulavipra m. prêtre de famille, aumônier.
     kulavyāpin a. (vi; āp) qui embrasse toute la famille, qui lui est applicable.
     kulaśreṣṭhin a. (śreṣṭha) de très-bonne famille. || Qui se distingue dans sa famille. -- S. m. artisan de bonne famille.
     kulasambhava a. (sam; bhū) issu d'une famille honnête ou distinguée.
     kulasaurabha n. (surabha) esp. de plante; cf. maruvaka.
     kulastrī f. femme de bonne famille, femme vertueuse, honnête femme.

kulākṣutā f. chienne.

kulāṅganā f. cf. kulastrī.

kulācala m. (acala) np. de montagne, théâtre des jeux des huit gardiens du monde ou Lôkapâlas.

kulāṭa m. petit poisson.

kulādhāraka m. (ā; dhṛ) [celui qui perpétue la famille] fils.

kulāya m. (aya de i) nid. || Lieu, place, en général.
     kulāyastha m. (sthā) oiseau.
     kulāyikā f. volière, oisellerie, couvoir.

kulāla m. faisan, coq sauvage. || Potier. -- kulālā f. femme de potier. || Pierre bleue dont on fait un collyre pour les yeux; cf. kulatthā.

kulāha m. cheval jaunâtre avec les genoux noirs.
     kulāhaka m. esp. de lézard, caméléon.

kuli m. (kul) main. -- kuli f. morelle épineuse, bot. cf. kula.

kulika a. (kula) de bonne famille. -- S. m. chef de famille. || Ouvrier de bonne famille. || Esp. d'arbre. || Np. d'un des chefs des Nâgas.

kuliṅga et kuliṅgaka m. passereau.

kulinda m. np. de peuple.

kulira m. crabe, écrevisse; cf. kulīra.

kuliśa m. n. foudre. || Esp. de poisson.

kuliśāsana m. surnom de Śâkyamuni (?).

kulīna a. (sfx. īna) de bonne famille. -- S. m. cheval de race.
     kulīnaka a. de bonne famille. -- S. m. esp. de haricot sauvage.

kulīnasa n. eau.

kulīra m. n. crabe, écrevisse. || Le Cancer, signe du zodiaque.
     kulīraśṛṅgī f. esp. de plante; cf. karkaṭaśṛṅgī.
     kulīrād m. (ad manger) jeune écrevisse.

kulīśa m. n. cf. kuliśa.

[Page 175-1]

kuluka n. impureté amassée sur la langue. || Au fig. plaisanterie grossière.

kulukkaguñjā f. torche, brandon.

kuleśvara m. (kula; īśvara) le chef d'une famille. || Śiva.

kulotkaṭa a. (utkaṭa) de haute naissance. -- S. m. cheval de race.

kulpha m. n. mal, maladie. -- M. coude-pied; cf. gulpha.

kulmala n. faute, péché.

kulmāṣa m. n. aliment préparé avec du riz demi-cuit, etc. || Extrait acide obtenu par la fermentation de l'eau de riz. || N. orge à moitié mûre; riz forcé; esp. de haricot, cf. rājamāṣa; esp. de dolichos, cf. yavāka. || Maladie; cf. kalmaṣa.
     kulmāṣābhisuta n. (abhi; su) extrait acide d'eau de riz fermentée.
     kulmāsa m. n. mms. que kulmāṣa.

kulya a. (kula) de la famille; relatif à la famille; || de bonne famille. -- S. m. conseiller. -- kulyā f. femme honnête et vertueuse. || Fossé, canal, rivière. || Micocoulier ou celtis orientalis, arbre dont l'écorce est employée contre l'épilepsie et la phthisie. -- kulya n. os; viande. || Van. || Mesure de 8 droṇas [environ 43 lit.].

kuva n. lotus.

kuvaca a. (ku; vac) qui dit de mauvaises paroles, qui blâme ou qui injurie.

kuvara m. saveur astringente.

kuvala m. n. et kuvalī f. jujubier; jujube. || Lotus. || Perle. || Cf. kuva.
     kuvalaya n. lotus en général.

kuvāda a. (vad) cf. kuvaca.

kuvid (ku; vid) adv. beaucoup.

kuvinda m. tisserand; cf. kupinda.

kuvṛttikṛt m. (ku; vṛt; kṛ) caesalpinia bonducella, bot. cf. pūtika.

kuveṇī f. (ku; veṇi) panier à poisson. On dit aussi kuveṇā et kuveṇi.

[Page 175-2]

kuvera a. (ku; vera corps) difforme, monstrueux. || Paresseux. -- S. m. Kuvêra dieu de la richesse [représenté avec 3 jambes et 8 dents]. || Cedrela tuna, bot.
     kuveraka m. cedrela tuna, bot.
     kuverākṣī f. (akṣi) bignonia suaveolens, bot.
     kuverācala m. (acala) la montagne de Kuvêra, le mont Kaelâsa dans l'Himâlaya.
     kuverādri m. (adri) mms.

kuvela n. lotus en général.

kuś. kuśyāmi 4. Embrasser; cf. kus.

kuś. kuṃśayāmi 10 et kuṃśāmi 1. Parler. || Briller. || Cf. kuṃś et knaṃs.

kuśa a. enivré, en délire; || au fig. corrompu, déréglé. -- S. m. joug de charrue. || Np. d'un ancien rishi, descendant de Sôma et ancêtre des Kuśikas; || np. d'un des deux fils de Râma [candra]; l'autre est Lava; || np. d'un des dvīpas ou divisions de la terre habitée. -- S. m. n. le poa cynosuroïdes, herbe employée dès les plus anciens temps dans les cérémonies religieuses des Aryas. -- S. n. eau. -- kuśā f. corde de kuśa. || Esp. de plante. -- kuśā et kuśī f. bride de cheval, licou. -- kuśī f. soc de charrue. || Fer façonné.
     kuśadvīpa m. cf. kuśa.

kuśaya m. vase à boire.

kuśala a. sain, qui se porte bien. || Au fig. heureux; || sain d'esprit, intelligent; expert, habile; propre à faire qqc., capable de; || vertueux. [Cet a. se dit des ch. comme des personnes]. -- S. n. santé du corps ou de l'esprit; bien-être; habileté, capacité; bonheur, bonne fortune, prospérité.
     kuśalakāma a. (kam) qui désire le bienêtre ou le bonheur. -- S. m. désir du bienêtre ou du bonheur.
     kuśalapraśna m. salutation [consistant à demander à qqn. comment il se porte].

kuśalavau m. du. Kuśa et Lava, les deux fils de Râma.

kuśalin a. (kuśala) en bonne santé; heureux; prospère.

kuśasthala n. et kuśastalī f. le pays de kanyākubja ou Canoge; || nom d'Ujayanî pendant le Trêtayuga; || résidence de Crishna.

[Page 176-1]

kuśākara m. (ā; kṛ) le feu, proprement le feu sacré.

kuśākṣa m. (akṣa oeil) singe.

kuśāgrīya a. (agra) au fig. subtil, pénétrant, fin [comme les épis de kuśa, en parlant de l'esprit].
     kuśāgrīyadhī a. (dī) mms.
     kuśāgrīyabuddhi a. (buddhi) mms.
     kuśāgrīyamati a. (mati) mms.

kuśāraṇi m. (araṇi) np. d'un sage brâhmane; cf. durvāsa.

kuśika m. (kuśa; sfx. ika) soc de charrue. || Le śala ou shorea robusta, bot. || Le vibhītaka ou terminalia belerica, esp. de myrobalan. || Lie ou dépôt de l'huile. || Np. d'anciens rishis vêdiques descendants de Kuśa; les plus célèbres sont Viśwâmitra et Paraśurâma.

kuśika a. louche.

kuśita (pp. de kuś) mêlé, confondu; mêlé d'eau ou de qq. autre ch.

kuśin m. (kuśa, fils de Râma) surnom de Vâlmîki.

kuśinagara n. kuśinagarī f. kuśinārā f., et kuśigrāmaka m. np. d'une ville sur la rive orientale de la gaṇḍukī; les habitants du pays sont appelés Mallas.

kuśīda n. usure; métier d'usurier; cf. kusīda.

kuśīlava m. acteur, danseur, mime.

kuśīlavau m. du. cf. kuśalavau.

kuśīvaśa m. surnom de Vâlmîki, cf. kuśin.

kuśūla m. grenier; buffet, caisse ou ustensile qconque où l'on conserve du grain. || Feu de paille, incendie d'un grenier (kuśa).

kuśeśaya (kuśa eau; śī) m. nom d'arbre, cf. karṇikāra. || N. lotus.

kuṣ. kuṣṇāmi 9; p. cukoṣa; f 1. koṣitāsmi; f2 koṣiṣyāmi; a 1. akoṣiṣam ger. koṣitvā; pp. kuṣita. Extraire: ikṣusāram le suc de la canne à sucre; || arracher, ôter: prāṇān la vie. -- Le ps. kuṣye a souvent un sens réfléchi. -- Cf. kṛṣ.

kuṣala a. cf. kuśala.

kuṣāku a. (kus) qui brûle, qui rôtit, qui carbonise. || Au fig. mauvais; méchant; abominable. -- S. m. feu; || soleil; || singe, cf. kuśākṣa.

kuṣita a. cf. kuśita. -- S. n. chose heureuse, bonne, prospère, de bon augure; cf. kuśala.

kuṣīda a. (ku; sīd) inerte, nonchalant, paresseux, lâche. -- S. n. usure, cf. kuśīda.

kuṣṭha n. (ku; sthā) sorte de poison. || Lèpre. || Costus speciosus, bot.
     kuṣṭhaghna m. (han) plante antilépreuse nommée hitāvali. -- kuṣṭhaghnī f. solanum indicum, et figuier à feuilles opposées [employées contre la lèpre].
     kuṣṭhanāśana m. (naś) moutarde blanche et esp. d'igname, employés contre la lèpre.
     kuṣṭhanāśinī f. (naś) psoralea corylifolia, bot.

kuṣṭhala n. (ku; sthala) mauvaise place; lieu ou site désagréable.

kuṣṭhahantṛ m. (han) arum campanulatum, dont la racine comestible est employée contre les maladies cutanées.

kuṣṭhahṛt m. (hṛ ôter) mimosa catechu; acacia qui produit le cachou, cf. khadira.

kuṣṭhāri m. (ari ennemi) soufre. || Mimosa foetida ou viṭkhadira; || esp. d'aristoloche; || trichosanthes dioeca, bot.

kuṣmala n. (kuṣ) extraction; action d'ôter, d'arracher, de séparer.

kuṣmāṇḍa m. kusmāṇḍī f. et kuṣmāṇḍaka m. citrouille, potiron, cucurbita pepo, bot. -- M. demi-dieu du cortége de Śiva. || La matrice en état de gestation. -- kuṣmāṇḍī f. drogue; || cérémonie expiatoire. || Surnom de Durgâ.

kus. kusyāmi 4; cf. kuś, kuśyāmi.

[Page 177-1]

kusarit f. (ku; sarit) ruisseau, petit cours d'eau.

kusala a. cf. kuśala.

kusita m. pays inhabité, désert.

kusidāyī f. (kusīda) usurière.

kusīda a. qui prête à usure. -- S. n. prêt usuraire; métier d'usurier.
     kusīdāyī f. usurière.
     kusīdika a. qui prête à usure; f. kusīdikī.

kusuma n. fleur; || fruit. || Flux menstruel. || Ophthalmie.
     kusumapura n. np. de la ville de Pâtaliputra, près de Bhaghalpure ou de Patna.
     kusumamadhya n. dillenia indica, à fleur terminale insérée sur le fruit.
     kusumākara m. (ā; kṛ) le printemps fleuri.
     kusumāñjana n. (añj) esp. de collyre fait de bronze calciné.
     kusumātmaka n. (ātman) safran.
     kusumādhipa m. (adhipa) et kusumādhirāj m. (adhi; rāj) michelia champaca, bot.
     kusumāyudha m. (āyudha) Kâmadêva ou l'Amour [aux flèches garnies de fleurs].
     kusumāla m. voleur.
     kusumita a. fleuri, garni de fleurs.
     kusumeṣu m. (iṣu) cf. kusumāyudha.

kusumbha m. (kus briller, cf. kuś) or. || Carthamus tinctorius, carthame ou safranum. || Pot-à-l'eau de l'étudiant brâhmane.

kusū m. (ku terre; sū) ver de terre, lombric.

kusūla m. cf. kuśūla.

kusṛti f. (ku; sṛ) mauvaise conduite, dépravation, perversité; || menées sourdes, complot, conjuration.

kustubha m. (ku terre; stambh) surnom de Vishnu.

kustumbarī f. coriandre.
     kustumburu f. mms.

kusmaye 10, (ku; smi); f 1. kusmayitāhe; pqp. acukusmaye; gér. kusmayitvā. Rire d'une façon désordonnée. || Prévoir, comprendre [peut-être: sourire à la façon d'un homme qui comprend ou qui prévoit qqc.].

[Page 177-2]

kuh. kuhaye 10. Admirer, s'étonner. || Etonner. || Tromper (?).

kuha adv. vd. pour kutra.

kuha m. surnom de Kuvêra.

kuhaka a. (kuh) fourbe, trompeur, imposteur. -- S. m. tromperie, fourberie, imposture.
     kuhakasvana m. (svana) coq sauvage, faisan.
     kuhakasvara m. mms.

kuhana a. (kuh) envieux. -- S. m. serpent; rat. -- S. n. vase de verre ou de terre cuite. -- kuhanā f. hypocrisie; affectation de piété, de sainteté, de vertu.
     kuhanikā f. hypocrisie, etc.

kuhara m. (ku terre; hṛ) esp. de serpent. -- N. trou, cavité, caverne; || trou, déchirure; || le trou de l'oreille; celui du gosier, et par ext. son guttural.
     kuharita n. chant du coucou kôkila; || son, voix en général.

kuhali m. bétel, etc., présenté à l'occasion d'un mariage par le père de la fiancée à ses hôtes.

kuhu f. et kuhū f. vd. nouvelle lune; || le premier jour du 1er quartier, où la lune se lève invisible. || Le chant du coucou kôkila.
     kuhūka m. coucou; [greek].
     kuhūkaṇṭha m. et kuhūmukha m. mms.

kuheḍikā f. et kuheḍī f. (ku terre; heḍ) brouillard, brume.
     kuhelikā f. mms.

kuṃś. kuṃśāmi 1 (?) et kuṃśayāmi 10. Parler. || Briller (?), cf. kuṃs, kāś et kās.

kuṃs. kuṃsāmi 1, et kuṃsayāmi 10; mms.

. kūnāmi et kūne 9. Rendre un son, résonner, retentir; gémir. Cf. ku, knu et knū.

f. piśācī.

kūkuda a. qui marie sa fille avec le cérémonial réglé.

[Page 178-1]

kūca m. sein de femme, surtout de jeune fille; cf. kuca.

kūcikā f. petite brosse de peintre, pinceau.

kūj. kūjāmi 1; p. cukūja; etc. Rendre un son inarticulé: résonner, murmurer; piauler, roucouler, chanter, croasser. [Ce mot se dit des oiseaux, du vent, des arbres, et même des hommes.]
     kūjayāmi c. de kūj.
     kūjita pp. de kūjayāmi, résonnant, murmurant du chant des oiseaux, etc. -- S. n. son inarticulé, murmure; roucoulement; chant plaintif.

kūṭ. kūṭayāmi 10. Brûler. || Au fig. consumer dans la peine, chagriner, tourmenter. || Conseiller, donner un avis, ac. || Angl. heat. -- kūṭaye 10. Chercher des détours, chicaner; refuser; || se montrer avare ou peu libéral. || Manquer de coeur, être triste, abattu.

kūṭa m. et kūṭī f. maison, habitation. Cf. kuṭa.

kūṭa m. n. pointe, faîte, sommet, cîme: || Soc de charrue; || tas de grain, de sable, etc. || Cruche. || Marteau, maillet. || Piége pour attraper les bêtes sauvages. || Au fig. la substance suprême et unique renfermée en toutes choses. || Ruse, fraude, trompereie; illusion. -- S. m. boeuf dont les cornes sont brisées. || Surnom d'Agastya.
     kūṭaka a. trompeur. -- S. m. tresse de cheveux; || parfum, cf. murū. -- S. n. soc de charrue.
     kūṭakṛt a. trompeur, malhonnête. -- S. m. homme de la caste des scribes. || Surnom de Śiva.
     kūḷaparva m. et kūṭapūrva m. fièvre d'éléphant.
     kūḷapālaka et kāṭapākala m. fièvre bilieuse, fièvre d'éléphant. || Four de potier.
     kūḷabandha m. piége, filet.
     kūḷayantra n. mms.
     kūḷacas adv. en tas, par monceaux.
     kūḷacālmali m. esp. de contonnier.
     kūḷastha a. (sthā) qui se tient sur le faîte. || Au fig. qui médite sur la substance universelle; qui réside dans cette substance et participe de son identité. -- S. n. esp. de parfum. || Esp. de coquillage appelé nachi.
     kūlāgāra n. (āgāra) appartement supérieur d'une maison.
     kūlāgāra n. (artha) fiction, fable, récit imaginaire.

kūḍ. kūḍāmi 6: etc. Manger; devenir gros et gras; || être ou devenir fort. Cf. kṛḍ.

kūḍya n. mur. Cf. kuḍya.

kūṇ. kūṇayāmi et kūṇaye 10. Se contracter; se plisser, se resserrer; se courber.

kūṇi a. qui a un bras estropié; cf. kuṇi.
     kūṇikā f. corne d'animal. || Cheville ou clef d'un luth.

kūddāla m. bauhinia variegata ou ébène de montagne; cf. kuddāla.

kūp. kūpayāmi 10. Etre faible; cf. kṛp et krap.

kūpa m. trou, fosse, cavité; puits, citerne. Gr. [greek]. || Mât; arbre ou rocher au milieu d'une rivière.
     kūpaka m. creux, cavité; mare; || puits, citerne; || creux au bas des reins; sillon formé par la croupe d'un animal; || outre de cuir. || Mât de navire; || poteau pour amarrer les navires; || arbre ou roc dans une rivière. || Bûcher funéraire.
     kūpāṅga m. et kūpāṅka m. hérissement des cheveux ou des poils qui se dressent.
     kūpāra m. la mer.
     kūpikā f. roc dans une rivière.

kūma n. lac, étang.

kūra m. riz bouilli.

kūrca m. n. tête; barbe; le haut du nez entre les sourcils. || Le mouvement du pouce et du doigt majeur qui se rapprochent pour pincer qqc. || Au fig. tromperie, déception; fausse appréciation de soi-même ou d'autrui; || flatterie; ostentation.
     kūrcaciras n. talon.
     kūrcaśīrṣa m. le jivaca, un des 8 principaux médicaments, t. de méd.
     kūrcikā f. brosse ou pinceau de poil. || Aiguille à coudre; || bourgeon, bouton de fleur. || Clef. || Lait épaissi.

kūrd. kūrde 1. Cf. kurd.

kūrdana n. jeu, amusement; plaisanterie. -- kūrdanī f. fête en l'honneur de Kâma, qui a lieu le jour de la pleine lune du mois caitra.

kūrpa n. le haut du nez entre les sourcils, cf. kūrca.

[Page 179-1]

kūrpara m. et kūrparā f. coude; genou. Cf. kurpara.

kūrpāsa m. casaque de soldat.
     kūrpāsaka m. n. sorte de casaque à manches courtes portée surtout par les femmes.

kūrma m. et. kurmī f. tortue.
     kūrmapṛṣṭha m. écaille de tortue, carapace. || Gomphrena globosa, bot.
     kūrmapṛṣṭhaka n. couvercle de pot.
     kūrmapṛṣṭhonnata a. (unnata) convexe, haut et arrondi comme le dos d'une tortue.
     kūrmarāja m. le roi des tortues, la tortue fabuleuse qui porte le monde.

kūl. kūlāmi 1; p. cukūla. Couvrir; || défendre; || empêcher d'approcher. Gr. [greek].

kūla n. tout ce qui met obstacle, couvre ou protége: rempart, digue, quai, berge, rivage, rive; lac, étang contenu dans ses rives; arriere-garde d'un corps d'armée.
     kūlaka n. digue, banque de terre; monceau de terre; fourmiliere.
     kūlaṅkaṣa m. (kaṣ) torrent, courant d'eau, riviere; mer. -- kūlaṅkaṣā f. rivière.
     kūlabhū f. (bhū terre) terrain le long d'une rive ou d'un rivage.
     kūlavatī f. (sfx. vat) rivière.
     kūlahaṇḍaka m. tournant, remoux.

kūvara a. (kū interrog. vṛ choisir) agréable, beau.

kūvara m. n. timon. -- M. un bossu. -- kūvarī f. voiture couverte d'étoffe.

kūṣmāṇḍa m. et kūṣmāṇḍī f. citrouille, potiron. || Esp. de démon.
     kūṣmāṇḍaka m. citrouille, potiron.

kūhanā f. hypocrisie, faux zèle religieux. Cf. kuhanā.

kūhā f. brouillard.

kṛ. karomi et kurve 8, [qqf. karāmi, kare 1]; o. kuryām, kurvīya; p. cakāra, cakre; f2. kariṣyāmi, kariṣye; a 1. akārṣam; gér. kṛtvā et kṛtya. -- Ps. kṛiye; f2. kārisye; ā. akāri; pp. kṛta.
     FORMES VEDIQUES: Pr. sg. 2p. karṣi.
     P. pl. 1p. cakṛma 2p. cakrā.
     A 2. Ind. sg. akaram, kar, akar; pl. karma, akarta ou akrata, akran. -- Imp. sg. 1p. karāṇi, 2p. kṛdhi, kṛṣvā ou kara; pl. 2p. karta, kartanā et kṛdhvam; du. 2p. kṛtam.
     Aor. conj. sg. 3p. karat, karati ou karate; pl. 1p. karāma; du. 2p. karatam et kṛthas, 3e p. karatām.
     Aor. ps. 1p. akāri.
     Part. ppf. act. cakrāṇa; a. krāṇa; pp. ps. kuṭa [pour kṛta].
     I. Faire: Avec l'ac. karmaṃ une oeuvre; dharmam exécuter une loi; || yatnam akarot il faisait un effort; kathāṃ cakre il fit un récit; || saṅgrāmaṃ kartum combattre, en venir aux mains; || paricocaṇam kurvanti elles pleurent autour, elles se lamentent; || vāsam akurvata ils habitèrent; || prasādaṃ kuru fais grâce, sois propice; || sāhāyam me kurudhvam accompagnez-moi tous deux; || kālaṃ kṛtvā ayant fait son temps, étant mort; || dhanus savāṇaṃ kuru mets la fleche sur l'arc; || gurum pradakṣiṇaṃ kṛtvā s'étant placé à la droite de son maître; || kanyāṃ kartum déshonorer une jeune fille.
     Avec 2 ac. Faire: priyaṃ tam akarot il lui fit plaisir, il fit pour lui une chose agréable; || tvāṃ karomi kṣitivardhanam je te fais mordre la poussière.
     Avec le g. ou l'i. Faire: kim mayā kariṣyasi que feras-tu de moi?
     Avec le d. kim me kariṣyasi que me ferastu, que feras-tu pour moi?
     Avec l'ab. et les adv. edhaṃsi bhasmasāt kurule'gnis le feu réduit le bois en cendres; || pṛṣṭhata(s) kartum iṣṭam mettre derriere soi, c-à-d. quitter, rejeter une chose désirée.
     II. Mettre: utsaṅge'sya śiras ṛtvā posant sa tête sur son sein; haste'sya karomi je lui mets dans la main; haste kṛtvā karṣāpaṇam ayant pris la pièce de monnaie; haste kṛtya bhāryāṃ tām l'ayant prise pour femme; || dayām amitreṣu kartum avoir pitié des ennemis; || manas karom) être attentif à, exécuter avec attention, s'appliquer à, 1. || manasi karomi mettre ou garder dans son esprit, avoir souci de, ac.
     Idiotismes sanscrits: alaṃ karomi préparer: somam le sôma, Vd. || Parer, orner: puṣpais de fleurs, ac. || avec le d. honorer: aram mīlhuṣe karāṇi je veux honorer mīlhuṣ, Vd. || Au moy. avec le g. violer: dharmasya une loi. -- āviskaromi montrer, manifester, faire publiquement qqc. ac. -- dvidhā karomi diviser: aṇḍam akarot dvidhā il partagea l'oeuf en deux. -- namas karomi ac. saluer, adorer, rendre hommage: devān aux dieux, gurum à un précepteur. -- puraskaromi mettre devant soi, suivre, prendre pour guide; || au fig. mettre en première ligne, honorer; parer; donner pour raison, prétexter. -- vahiṣkaromi éloigner, écarter, rejeter. -- vinākaromi priver. -- satkaromi recevoir chez soi; donner l'hospitalité, ac. || bien gouverner: rājyam un royaume.
     Le p. cakāra, cakre, s'emploie pour former les parfaits par circonlocution.
     Lat. creare; gr. [greek], etc K[greek] (?); ancien germ. karawam, préparer; irland. caraim, island. gerdh, action; osq. cerus.

kṛ. kṛṇāmi 9 et kṛṇomi 5; moy. kṛṇe, 3p. kṛṇīte et kṛṇute; p. cakāra, cakare et cakre; etc. Couper, frapper d'un instrument coupant; blesser, tuer. Cf. kṛt.

kṛka m. gorge, gosier, larynx. || Au fig. passage, entrée, ouverture.
     kṛkaṇa m. esp. de perdrix, perdix sylvatica.
     kṛkadāśu m. Vd. cf. kṛkalāsa.
     kṛkara m. (sfx. ra) un des 5 esprits vitaux qui contribuent à la digestion. || Cf. kṛkaṇa. || Surnom de Śiva.
     kṛkalāśa et kṛkalāsa m. Vd. lézard, caméléon.
     kṛkavāku m. (vac) lézard, caméléon. || Coq; || paon.
     kṛkavākudhvaja m. surnom de Kârttikêya, dont l'étendard porte un paon.
     kṛkāṭikā f. (aṭ) le derrière du cou, sa partie rigide.
     kṛkulāsa m. cf. kṛkalāśa.

kṛcchra a. pénible; difficile; fâcheux. || Affligé, malheureux. || Coupable. -- S. m. n. peine; difficulté, obstacle; chagrin, affliction; inquiétude, tourment. || Faute, crime. || Punition, expiation; pénitence religieuse.
     kṛcchrakāla m. temps de peine, moment difficile.
     kṛcchrātikṛcchra m. (ati) esp. de pénitence, où l'on ne prend que de l'eau pour toute nourriture.

kṛj. karje 1. Rôtir, faire rôtir; brûler.

kṛḍ kṛḍāmi 6; cf. kūḍ.

kṛṇu kṛṇu, kṛṇuhi, 2p. sg. imp. vd. de kṛ.

kṛṇu m. (kṛ) peintre.

kṛṇoṣi 2p. sg. pr. vd. de kṛ.

kṛt. kṛntāmi 6; p. cakarta; f2. kartiṣyāmi et kartsyāmi; ā. akartiṣam; pp. kṛtta. Couper, diviser: rākṣasāṃ grīvā api kṛntāmi je coupe même le cou aux Râxasas, Vd. || Séparer en coupant, retrancher. || Au fig détruire: prāṇān la vie m à m. couper le souffle vital].

kṛt. kṛṇadmi; p. cakarta, etc. Envelopper, revêtir.

kṛt (kṛ) [à la fin des composés] qui fait, qui produit.

kṛta pp. de kṛ. Au commencement des composés possessifs: qui a fait. || A la fin des composés: qui est l'objet ou le sujet en qui se fait la chose signifiée par l'autre élément du mot; ex. alaṅkṛta paré, orné. -- S. n. action faite. || Le kṛtayuga ou le 1er âge du monde et le meilleur. -- Au l. kṛte et à l'i. kṛteṇa: à cause de, avec le g.
     kṛtaka a. (sfx. ka) factice, artificiel. -- S. n. sel factice, obtenu par l'évaporation des eaux salées.
     kṛtakarman a. qui a fait son ouvrage, qui a fini sa tâche.
     kṛtakāma a. dont les souhaits sont accomplis.
     kṛtakṛtya a. cf. kṛtakarman.
     kṛtakoṭi m. surnom de Kaśyapa.
     kṛtakriya a. (kriyā) qui a fait sa tâche.
     kṛtaghna a. (han) qui détruit ce que l'on fait; qui rend vaines toutes les entreprises. || Qui détruit, par son ingratitude, tous les bons offices; ingrat.
     kṛtajña a. (jñā) qui reconnaît ce qu'on a fait pour lui; reconnaissant. -- S. m. chien.
     kṛtajñātā f. gratitude, reconnaissance.
     kṛtadāsa m. et kṛtadāsī f. serviteur ou servante à gages.
     kṛtanāśaka a. (naś) ingrat; cf. kṛtaghna.
     kṛtaniścaya a. qui a pris son parti, bien résolu.
     kṛtapuṅkha a. habile à tirer de l'arc.
     kṛtapūrvin a. (pūrva) qui a fait qqc. auparavant.
     kṛtam (ac. de kṛta) loin! loin d'ici! avec l'i.
     kṛtamāla m. (mālā) cassia fistula, la casse des boutiques, à fleurs en grappes.
     kṛtamukha a. versé en qqc., expérimenté.
     kṛtayuga n. cf. kṛta.
     kṛtayogya m. (yogyā) un combattant.
     kṛtalakṣaṇa a. marqué des signes de supériorité.
     kṛtavikrama a. qui a fait un effort.
     kṛtavetana m. et kṛtavetanā f. serviteur et servante à gages.
     kṛtavedhana m. ghoṣa à fleurs blanches.
     kṛtaśrama a. (śram) qui se donne de la peine, laborieux, persévérant. || Pénible, fatigant.
     kṛtasannāha a. revêtu d'une armure.
     kṛtasāpatnikā f. et kṛtasāpatnī f. dont le mari a pris une autre femme.
     kṛtasneha a. (snih) qui a conçu de l'amour; affectionné.
     kṛtasvastyayana a. (svasti; aya de i; sfx. ana) recommandé aux dieux protecteurs pour la réussite d'une entreprise.
     kṛtahasta a. qui a la main faite à qqc., habile; || adroit à tirer de l'arc.
     kṛtāñjali a. qui a fait l'añjali. -- S. m. esp. d'arbuste employé par les médecins et les enchanteurs.
     kṛtānta m. (anta) destin, sort; || la mort; || Yama, dieu de la mort. || Action coupable ou qui présage malheur; || le samedi, considéré comme jour néfaste. || Le sāṅkhya ou théorie démonstrative. -- kṛtāntā f. parfum, cf. reṇukā.
     kṛtāntajanaka m. Vivaswat, père de Yama.
     kṛtārtha et kṛtārthin a. (artha) qui a fait son affaire, satisfait, content.
     kṛtālaya m. grenouille.
     kṛtāloka a. (ā; lok) éclairé, où une lumiere est allumée.
     kṛtāstra a. (astra) qui connaît le métier des armes ou l'art militaire.
     kṛtāstratā f. habileté dans les exercices militaires.

kṛti f. (kṛ 8) action; ouvrage; tàche; || poëme. -- (kṛ 5) coup, blessure.
     kṛtikara m. surnom de Râvana.

kṛtin a. (kṛ) qui fait son ouvrage; || actif, adroit, industrieux; expérimenté. || Brave; bon, vertueux; || pieux.

kṛtotsāha a. (ut; sah) qui a fait effort, qui s'efforce.

kṛtta pp. de kṛt.

kṛtti f. (kṛt) action de couper, de fendre, de trancher pour diviser. || Ecorce du bhūrja, sur laquelle on écrit. || Peau de bête; surtout peau d'antilope servant de siége et de lit aux novices et aux ascètes. || L'astérisme nommé kṛttikā. || Lat. cortex; irland. cart.
     kṛttikā f. le 3e astérisme lunaire, comprenant les 6 étoiles des Pléiades et dont le signe est un couteau (kṛt couper). || La quinzaine obscure de la Lune. || Au fig. vache, vache symbolique; ciel; feu. || Cardamome, bot. || Au pl. les six Pléiades ou nymphes, nourrices de Kârttikêya.
     kṛttikābhava m. (bhū) surnom de candra dieu de la Lune.
     kṛttikāsuta m. (su) kārttikeya.
     kṛttivāsa et kṛttivāsas m. Śiva-mahâdêva, vêtu d'une peau de tigre.

kṛtnu m. f. n. (kṛ) artiste, ouvrier mécanicien.

kṛtya (pf. ps. de kṛ) qui doit être fait. -- S. n. chose à faire, devoir, office, tâche; procès, affaire. || Suffixe de noms verbaux, tg. -- kṛtyā f. action, acte.

kṛtya a. (kṛ 5, ou kṛt) hostile, malfaisant, pernicieux; qui trahit ses devoirs de sujet, d'allié, etc. -- kṛtyā f. déité malfaisante qui trouble l'alliance conjugale, Vd. || Au fig. contagion; pestilence.
     kṛtyakā f. persécutrice.

kṛtyavat a. (sfx. vat) qui a une affaire, un procès. || Qui s'applique à bien remplir son devoir.

kṛtrima a. (sfx. trima) artificiel, factice. -- S. m. fils adoptif. || Encens, oliban. -- S. n. esp. de sel.
     kṛtrimadhūpa m. sorte de parfum composé.
     kṛtrimaputra m. enfant adoptif.
     kṛtrimamitra m. ami d'adoption, c-à-d. dont l'amitié ne provient pas de relations naturelles telles que la parenté.
     kṛtrimaśatru m. ennemi dont la haine n'est pas un effet spontané de la nature.

kṛtsa a. entier, dans son ensemble. -- S. n. eau.

kṛtsna a. entier, dans son ensemble. -- S. n. l'ensemble des choses, le général. || Eau. || Flanc, banche.
     kṛtsnavid a. qui connaît l'ensemble des choses, qui a des idées générales.

kṛdara m. grenier, buffet.

kṛdhi 2p. imp. vd. de kṛ.

kṛntatra n. (kṛt; sfx. tra) charrue.

kṛp. karpe [ou kalpe] 1. Avoir pitié.

[Page 182-1]

kṛp. kṛpayāmi [ou kalpayāmi] 10; ppr. kṛpayan. Etre faible. Cf. kūp.

kṛpa m. surnom de Vyâsa. || Np. d'un beau-frère de Drôna.

kṛpaṇa a. (kṛp) pitoyable, misérable, malheureux; chétif, petit et faible. -- S. m. ver.

kṛpā (kṛp) compassion, pitié.

kṛpāṇa m. glaive, sabre, cimeterre; couteau de sacrificateur. -- kṛpāṇī f. poignard; couteau; ciseaux, cisailles.
     kṛpāṇikā f. couteau.

kṛpālu a. (sfx. alu) compatissant, tendre, miséricordieux.

kṛpīṭa n. ventre. || Eau. || Bois, forêt; || bois de construction.
     kṛpīṭapāla m. (pāl) océan. || Air, vent. || Gouvernail; aviron.
     kṛpīṭayoni m. le feu [qui s'engendre dans l'eau ou dans le bois].

kṛb. Cf. karb.

kṛmi m. ver, insecte en général. || Kermès, laque ou cochenille. || Np. d'un Asura. || Lith. kirminis; goth. vaurms; angl. worm; lat. vermis; gr. [greek].
     kṛmikaṇṭaka n. nom de plusieurs végétaux: le figuier à feuilles opposées, la salvinia cucullata, le viḍaṅga.
     kṛmikośottha a. (kośa; ut; sthā) de soie [m à m. qui vient du cocon d'un ver].
     kṛmighna m. (han) erycibe paniculata, arbuste ayant des propriétés anthelmintiques.
     kṛmija n. (jan) agallochum ou aloès; cf. krimija. -- kṛmijā f. teinture de cochenille.
     kṛmiripu m. cf. kṛmighna.
     kṛmila a. véreux, où il y a des vers. -- kṛimilā f. femme féconde.
     kṛmiśailaka m. (śaila) fourmilière, tas de terre élevée par des insectes.
     kṛmīlaka m. esp. de haricot sauvage.

kṛvi m. (sfx. vi) métier de tisserand.

kṛś. kṛśyāmi 4; p. cakarśa; f2. karśiṣyāmi; a. akṛśam; gér. karśitvā et kṛśitvā. Amincir, rendre petit, exigu, ténu; || amaigrir: śokakarcita amaigri par le chagrin. Cf. kṛṣ.

[Page 182-2]

kṛśa a. mince, grèle, petit; || maigre.

kṛśara m. et kṛcarā f. mets composé de riz, de sésame et de lait.

kṛśalā f. chevelure; cf. keśara et keśa.

kṛśāṅgī f. (aṅga) femme qui a une taille mince ou des membres grèles. || Le priyaṅgu, bot.

kṛśānu m. le feu. || Plumbago zeylanica, bot.
     kṛcānuretas m. [qui a le feu pour semence] Śiva.

kṛśāśva m. (aśva) np. d'un rishi guerrier; zd. kereśàspa. || On le nomme aussi kṛśāśvin.
     kṛśāśvin m. danseur, sauteur, bateleur.

kṛṣ. karṣāmi 1 et kṛṣāmi, kṛse 6; p. cakarṣa et cakṛṣe; f2. karkṣyāmi, karkṣye et krakṣyāmi, krakṣye; ā. akārkṣiṣam, akrākṣiṣam, et akṛkṣam; moy. akṛṣi. Ps. kṛṣye; pp. kṛṣṭa.
     I. karṣāmi 1. Tirer, attirer: śākhām une branche; || au fig. acquérir: mahadyaśas une grande gloire; mama aṃśo indriyāṇi prakṛtisthāni karṣati une portion de moimême acquiert la sensibilité qui est inhérente à la nature. || Trainer śà et là; sa tān cakarṣa vāyus ce vent les emporta śà et là; || au fig. tourmenter, vexer: rājā svarāṣṭram yas karṣati un roi qui opprime son royaume; || dompter: grāho jale gajendram api karṣati dans l'eau le serpent triomphe même de l'éléphant. Cf. kuṣ.
     II. kṛsāmi 6. Gratter, râcler, rayer. || Labourer: kṣetram un terrain.

kṛṣaka m. (sfx. aka) laboureur; || boeuf de labour; || soc de charrue.

kṛṣānu m. cf. kṛśānu.

kṛṣi f. culture, labourage; || agriculture. || La classe des laboureurs.
     kṛṣika m. laboureur. || Charrue.

kṛṣin m. (sfx. in) laboureur.

kṛṣībala a (bala) qui vit du labour; laboureur, paysan.

[Page 183-1]

kṛṣkara m. (kṛ) surnom de Śiva.

kṛṣṭapacya et kṛṣṭapākya a. kṛṣ; pac qui se sème ou qui mûrit après le labour.

kṛṣṭi m. (kṛṣ) un savant, un paṇḍita. -- F labourage, culture; || la classe des laboureurs; || champ labouré.

kṛṣṇa a. noir, bleu foncé. -- S. m. couleur noire ou bleue; coucou kôkila; || corbeau; || carissa carondas, bot. || Np. de Krishna, 10e et dernière incarnation de Vishnu; || surnom de Vyâsa et d'Arjuna; || kṛṣṇau du. Krishna et Arjuna. || Bd. un des rois des nâgas. -- S. f. kṛṣṇā raisin noir; || nom de diverses plantes: l'indigotier, le poivre long, la nigelle de l'Inde, la moutarde noire, etc. || Surnom de Draupadî. -- S. n. fer; || sulfate de cuivre; || poivre noir.
     kṛṣṇakanda n. nymphaea rubra, bot.
     kṛṣṇakarman a. (kṛ) qui fait des actions noires, criminel, pervers, pécheur.
     kṛṣṇakāka m. corbeau.
     kṛṣṇakohala m. joueur de profession.
     kṛṣṇagarbha a. Vd. d'origine noire, de nature noire, ép. des Dasyus et des nuages.
     kṛṣṇacaturdaśī f. le 14e jour de la partie obscure de la lunaison, ou jour-noir.
     kṛṣṇacūrṇa n. rouille; limaille de fer.
     kṛṣṇajaṭā f. nard indien ou valeriana jatamansi, bot.
     kṛṣṇajīraka m. nigella indica, bot.
     kṛṣṇatāmra n. bois de sandal noir.
     kṛṣṇatāra m. (tārā) antilope aux yeux noirs.
     kṛṣṇadeha a. qui a le corps noir. -- S. m. grosse abeille noire.
     kṛṣṇadvaipāyana m. np. de Vyâsa; cf. kṛṣṇa et dvaipāyana.
     kṛṣṇadhattūra m. la pomme épineuse noire ou datura fastuosa.
     kṛṣṇapakṣa m. les 14 jours du déclin de la Lune.
     kṛṣṇapāka m. (pac) carissa carondas, arbre dont le fruit mûr est noir.
     kṛṣṇapiṅgalā f. surnom de Durgâ, dont le corps est représenté d'un brun-rougeâtre.
     kṛṣṇapiṇḍītaka m. vangueria spinosa, bot.
     kṛṣṇapuṣpa a. qui a des fleurs noires. -- S. m. datura noir ou fastuosa. -- S. f. le priyaṅgu.
     kṛṣṇaphala a. qui a des fruits noirs. -- S. m. carissa carondas. -- S. f. serratula anthelminthica, bot.
     kṛṣṇabhūmi f. terre noire, argile bleue; pays dont les terres sont noires; || terreau.
     kṛṣṇabhūmijā f. (jan) esp. d'herbe qui croît dans les terres noires.
     kṛṣṇabhedi f. (bhid) la plante nommée kaṭukī.
     kṛṣṇamṛt f. mms. que kṛṣṇabhūmi.
     kṛṣṇamṛttikā f. mms.
     kṛṣṇayoni a. Vd. d'origine noire, de race noire, ép. des Dasyus et des nuages; cf. kṛṣṇagarbha.
     kṛṣṇala m. une raktikâ. -- kṛṣṇalā f. cf. guñjā.
     kṛṣṇalavaṇa n. sel préparé artificiellement.
     kṛṣṇaloha n. [oxide noir de fer] pierre d'aimant.
     kṛṣṇalohita a. de couleur pourpre. -- S. m. la pourpre.
     kṛṣṇavaktra m. [la bête à la face noire] singe.
     kṛṣṇavartman m. [qui trace un sentier noir] le feu. || Râhu ou le noeud ascendant de la Lune. || Homme de mauvaise conduite, polisson.
     kṛṣṇavalli f. ocymum pilosum, bot.
     kṛṣnavīja m. esp. noire de moringa, bot.
     kṛṣṇavṛntā f. bignonia suaveolens, bot. || La māṣaparṇī.
     kṛṣṇaśāra m. antilope noire. Cf. kṛṣṇasāra.
     kṛṣṇaśṛṅga m. buffle.
     kṛṣṇasakhi f. graine de cumin.
     kṛṣṇasarpa m. serpent noir.
     kṛṣṇasāra a. noir; dont l'essence ou l'extrait est noir. -- S. m. antilope noire. || Mimosa catechu, euphorbia tirucalli, etc., bot. -- Dalbergia sisu, bot.
     kṛṣṇasāraṅga m. antilope noire.
     kṛṣṇaskandha m. le tamâla à bourgeons noirs.
     kṛṣṇāguru n. (aguru) agallochum ou aloès noir.
     kṛṣṇācala m. (acala) la Montagne-noire ou partie occidentale du Vindhya.
     kṛṣṇānadī f. la Rivière-noire, peut-être la Kitsna, dans le Deccan.
     kṛṣṇāmiṣa n. (āmiṣa) fer.
     kṛṣṇāyasa n. (ayas) fer.
     kṛṣṇāyāmi 10 (dén. de kṛṣṇa) devenir noir, se noircir. || Actt. noircir, rendre noir.
     kṛṣṇārcis m. (arcis) le feu [à cause de la fumée].
     kṛṣṇārjaka m. basilic noir, ocymum pilosum, bot.
     kṛṣṇāvāsa m. (āvāsa) ficus religiosa ou arbre de Krishna.
     kṛṣṇāśrita a. (ā; śri) voué au culte de Krishna.
     kṛṣṇikā f. (sfx. ika) moutarde noire.
     kṛṣṇīkaromi 8 (kṛ) noircir, rendre noir.
     kṛṣṇoraga m. (uraga) serpent noir.

kṛsara m. mets composé de sésame et de blé; cf. kṛśara.

kṝ. kirāmi 6; p. cakāra; f 1. karitāsmi et karītāsmi; f 2. kariṣyāmi et karīṣyāmi; ā. akāriṣam. Ps. kīrye; pp. kīrṇa. Répandre: miham la pluie, Vd. || Lancer: śarān des flèches. || Couvrir [en versant ou en lançant] vāṇais de traits, pṛthivīm varṣeṇa la terre de pluie. || Gr. [greek].

kṝ. kāraye 10. Connaître; apprendre; distinguer. || Faire savoir, avertir; cf. gṝ. Gr. [greek]; lat. cerno.

kṝ. kṛṇomi 5 et kṛṇāmi 9; cakāra; f 1. karitāsmi, kāritāsmi et kartāsmi. Moy. kṛṇve et kṛṇe. Tailler, mettre en pièces; frapper, blesser, tuer.

kṝt. kīrtayāmi 10. qqf. kīrtaye: pqp. acikīrtam et acīkṛtam. Raconter, exposer; énoncer: kīrtayasva yathāvṛttam, raconte la chose comme elle est arrivée. || Lire, réciter. || Louer, célébrer: satataṃ kīrtayanto mām redisant toujours mes louanges. || Nommer, appeler, dire: ye tvayā kīrtitā guṇās les qualités dont tu as parlé. -- Ps. kīrtye.

kḷp. kalpe 1; f 2. kalpsyāmi et kalpiṣye; ā. akalpiṣi; a. akḷpam et akḷpsi; pp. kḷpta. Etre [dans un certain état], devenir, se produire: katpiṣyate hares prītis la joie de Hari naîtra. || Participer à, obtenir, d.: amṛtatvāya kalpate il parvient à l'immortalité. || Suffire, être suffisant; être capable de. || Actt. faire, disposer, préparer: annakūṭā divase divase kḷptās monceaux de grain amassés de jour en jour; yajnaṃ kalpate il ordonne la cérémonie du sacrifice; || harnacher: aśvam un cheval. || Distribuer, partager; || procurer: prītim parām une grande joie.

kḷp. kalpayāmi 10. Faire: nyagrodham vāsārthe kalpayomāsatus ils firent d'un nyagrôdha leur habitation. || Arranger, ordonner, disposer: āsanaṃ kalpayāmāsa il prépara un siége. || Composer: kāvyam un poeme. || Distribuer, prescrire, instituer: teṣāṃ karmāṇy akalpayat il institua leurs fonctions. || Dessiner, peindre. || Se soucier de, ac.

[Page 184-2]

kḷptakīlā f. bail, contrat de vente ou de louage.

kḷptadhūpa m. encens, bdellium, oliban.

kḷptika a. (sfx. ika) acheté, acquis par un contrat.

kekara et kekarākṣa a. (akṣa) louche; cf. kedara.

kekā f. cri du paon.
     kekābala m. et kekin m. paon.

kecuka n. arum colocasia ou gouet comestible; cf. kacu.

keṇikā f. (kiṇ) tente, pavillon.

ket. ketayāmi 10 (c. de la racine kit) appeler, inviter. || Faire savoir à qqn. ac; || donner avis; conseiller. [Ce mot n'est guère usité qu'avec les pfx. ni et sam.]

keta m. (kit) maison, habitation.

ketaka m. (kit; sfx. aka) pandanus odoratissimus, bot., le khadi des Arabes et le [greek]; de Strabon.

ketana n. (sfx. ana) invitation, appel. || Marque, signe, symbole; || enseigne, drapeau. || Affaire pressante. || Maison, habitation; cf. keta.

ketas n. (kit) Vd. compréhension, intelligence connaissance, science; || pensée. Cf. cetas.

ketu m. (kit) forme, apparence, Vd. || Tout ce qui rappelle: marque, signe, symbole; || enseigne, drapeau, étendard. || Etoile filante, comète; || Kêtu, le noeud descendant personnifié, opposé à Râhu et répondant à la queue du Dragon.
     ketubha m. (bhā ressembler) nuage.
     ketumat m. np. d'une des chaînes de montagnes fabuleuses situées autour du Mêru.
     ketumāla n. une des neuf divisions de la terre, l'ouest de Jambudwîpa.

kedara a. (dṛ) louche; cf. kekara.

kedāra m. (dṛ) champ; || montagne. || Bassin d'arrosage au pied d'un arbre. || Np. d'une partie de l'Himâlaya, auj. le Cêdâr.

[Page 185-1]

kenāra m. (nṛ) tempe; tête. || Jointure. || Une des parties de l'enfer.

kenipāta m. et kenipātaka m. (ni; pat) gouvernail, aviron.

kendu m. diospyros tomentosa, bot, esp. de plaqueminier.
     kenduka m. diospyros glutinosa, ou l'arbre à goudron.

kep. kepe 1; etc. Se mouvoir; aller; || vaciller, trembler. Cf. gep.

keyūra m. n. bracelet, anneau de bras; || collier; || bague.

kerala m. np. de pays, la côte de Malabar.

keralī f. astronomie; || traité d'astronomie. || Période de temps d'environ une heure; cf. horā.

kel. kelāmi 1; p. ciketa; etc. Aller, se mouvoir; || vaciller, trembler; || folâtrer. || Cf. khel, kil, cal, cill, cel, jval, etc.

kelaka m. (kel) danseur, bateleur, bouffon.

keli f. terre.

keli m. f. et kelī f. (kil) jeu, amusement; || plaisirs de l'amour.
     kelikalā f. la vînâ de Saraswatî.
     kelikila m. danseur; acteur bouffon. || Np. d'un des demi-dieux au service de Śiva. -- S. f. surnom de Rati.
     kelikīrṇa m. (kṝ) chameau.
     kelikuñcikā f. jeune soeur d'une femme mariée.
     kelikoṣa m. danseur, bateleur, bouffon.
     kelināgara m. homme du monde, homme de plaisir.
     kelimukha m. amusement, plaisir, jeu.
     keliraṅga m. chambre à coucher, gynécée.
     kelivṛkṣa m. nauclea cordifolia, bot.
     kelisaciva m. ministre des fêtes, intendant des menus plaisirs.

kev. keve 1; p. cikeve; etc. Honorer; servir. Cf. khev, gev, pev, sev, etc.

kevarta m. (ka eau; vṛt) pêcheur.

kevala a. entier, tout entier. || Un en tout, un seul. -- kevalam seulement. -- S. m. un égoïste, un envieux. -- S. n. l'unité métaphysique; la connaissance de cette unité (?).
     kevatadravya n. poivre noir.
     kevalavaiyākaraṇa m. homme qui n'est que grammairien.

kevikā f. esp. de fleur.

keśa m. (ka tête; śī?) chevelure. || Sorte de parfum. || Surnom de Vishnu et de Varuna; || np. synon. de keśin.
     keśakalāpa m. chevelure abondante.
     keśagarbhaka m. tresse de cheveux.
     kecaghna n. (han) chute des cheveux; calvitie morbide.
     keśachid m. perruquier, coiffeur.
     kecaṭa m. bouc; || pou. || Frère. || Surnom de Vishnu; cf. keśa. || L'arbre nommé śoṇaka. || Une des flèches de l'Amour; cf. śoṣaṇa.
     kecapakṣa m. chevelure abondante ou ajustée.
     kecaparṇī f. achyranthes aspera, bot.
     keśapāra m. ( paś) cf. kecapakṣa. -- kecapācī f. meche de cheveux qu'on laisse croître sur le sommet de la tête.
     kecamārjaka m. et keśamārjana n. (mṛj) peigne, démêloir.
     keśamuṣṭi m. esp. d'arbre.

keśara m. (sfx. ra) crinière; lat. caesaries. || Nom de divers végétaux: mesua ferrea, mimusops elengi, rottleria tinctoria, assa foetida. -- M. n. les filaments du lotus, et en gén. de chevelu de tout végétal.

keśarañjana m. (rañj) et keśarāja m. (rāj) verbesina prostrata, bot.

keśarāmla m. citronnier.

keśarin a. qui a une crinière. -- S. m. lion; cheval. || Mesua ferrea, bot. || Citronnier.

keśava a. (sfx. va) qui a une belle chevelure. -- S. m. le dieu chevelu, c-à-d. Krishna ou Vishnu. || La plante nommée punnāga.
     keśavāyudha m. (āyudha) manguier, arbre.
     keśavālaya m. (alaya) ficus religiosa, bot.
     keśavāvāsa m. mms.

keśaveśa m. (veśa) tresse de cheveux.

keśahasta m. (hasta) chevelure abondante.

keśākeśi adv. en s'arrachant mutuellement les cheveux.

[Page 186-1]

keśānta m. (anta fin) la cérémonie de la tonsure après le noviciat.

keśāvamarṣaṇa n. (ava; mṛṣ) action d'arracher ou de s'arracher des cheveux.

keśika a. (sfx. ika) qui a une chevelure abondante.

keśin a. (sfx. in) qui a une belle chevelure. -- S. m. lion. || Np. d'un Dêtya tué par Krishna; || np. de Krishna ou de Vis'nu. -- kecinī f. andropogon aculeatum, bot. || Np. de femme.
     keśiniṣūdana m. (ni; sūd) et keśisūdana m. Krishna, meurtrier de Kêśin.
     keśihan m. (han) mms.

keśoccaya m. (uccaya) abondance de cheveux.

kesara m. n. fibre, filament, fil. -- M. lion; || cheval. Cf. kecara.
     kesarin m. lion; cheval. || Mesua ferrea et punnāga. bot.
     kesarisuta m. (suta) surn. de Hanumat.

kai. kāyāmi 1; p. cakau; f2. kāsyāmi; etc. Crier; croasser. Cf. kāka.

kaikeyī f. np. d'une des femmes de Daśaratha, fille du roi Kèkaya.

kaiṭabha m. np. d'un asura. -- kaiṭabhā et kaiṭabhi f. surn. de Durgâ.
     kaiṭabhajit m. (ji) Vishnu, vainqueur de Kaetabha.
     kaiṭabhāri m. (ari) Vishnu, ennemi de Kaetabha.

kaiṭarya m. (kiṭ) le kāyaphal, bot.

kaitava n. (kilava) jeu, métier de joueur. || Au fig. tromperie, fraude, action de jouer qqn.

kaidāra n. (kedāra) multitude ou réunion de champs cultivés, vastes campagnes.
     kaidāraka et kaidārika n. mms.
     kaidārya n. mms.

kairava m. (kīrava) voleur, filou; ennemi. -- kairavī f. clair de lune. -- kairava n. (kerava) nymplaea blanc comestible.
     kairaviṇī f. (sfx. in) lieu abondant en lotus.
     kairavin m. la lune qui brille.

kairāṭaka m. esp. de poison.

[Page 186-2]

kairāta a. qui se rapporte aux Kirâtas, qui est de leur nature, qui a leurs moeurs, etc. -- S. m. homme violent. -- S. n. gentiana cherayta; || esp. de sandal.

kailāsa m. np. de la montagne habitée par Kuvêra. Les Indiens la rattachent à l'Himâlaya.
     kailāsokas m. (okas) surn. de Kuvêra.

kaivarta m. (ka eau; vṛt) pêcheur; cf. kevarta.
     kaivartamusta n. kaivartamustaka n., et kaivartimustaka n. cyperus rotundus ou souchet tuberculeux, bot.

kaivalya n. (kevala) unité, caractère de ce qui est seul et unique. || La délivrance finale.

kaiśika n. (keśa) abondance de cheveux. -- S. m. passion, désir, amour. -- S. f. kaiśikī représentation dramatique de l'amour.

kaiśora n. (kiśora) enfance, jeunesse.

kaiśya n. (keca) co[?]ure de cheveux; || ajustement de la chevelure.

koka m. (kuk) loup. -- (ka eau; oka) Oie rougeâtre. || Grenouille; lézard; caméléon. || Dattier sauvage. || Surn. de Vishnu.
     kokanada n. (nad) cri de l'oie ou de la grenouide. || Lotus rouge.
     kokanadachavi a (chavi) rouge comme le lotus. -- S. m. couleur rouge comme celle du lotus.
     kokabandhu m. le soleil; cf. haṃsa.

kokāha m. cheval blanc.

kokila m. coucou indien, cuculus indicus. || Tison, braise allumée.
     kokilanayana m. et kokilākṣa m. (akṣa) capparis spinosa ou caprier épineux, et barleria longifolia, bot.

koṅkaṇa m. le Concan, pays dans l'Hindoustan. -- N. esp. d'arme. -- korkaṇā f. femme née dans le Concan.
     korkaṇāsuta m. Paraśu-râma, fils de Rênukâ, femme du Concan.

kojāgara m. (kas; a.; jāgṛ) la veillée de Laxmî, c-à-d. la nuit de la pleinelune du mois âświna (sept.-oct.).

koṭa m. (kuḷ) cabane. || Courbure; anfractuosité.

koṭara a. nu. -- S. m. n. (koṭa) creux d'arbre. -- S. f. koṭarī femme nue. || Surn. de Durgâ. Cf. koṭavī.
     koṭarāvaṇa n. (vaṇa) bois rempli d'arbres creux.

koṭavī f. femme nue. || Surn. de Durgâ. Cf. koṭarī.

koṭi f. et koṭī f. extrémité, pointe, sommet; || pointe d'une épée; bout d'un arc; fort, citadelle sur une hauteur. || Au fig. excellence; supériorité. || Une côti ou dix millions. || Medicago esculenta ou luzerne comestible.

koṭika m. ver, cf. koṭira. || Np. d'homme.

koṭijit m. (ji) surn. de Câlidâsa.

koṭipātra m. gouvernail, aviron.

koṭipāla m. (pal) commandant d'une forteresse.

koṭira m. ver. || Viverra ichneumon ou mangouste. || Surn. d'Indra.

koṭiśa m. herse.

koṭiśas adv. par dix millions.

koṭīra m. crête; diadême. || Cheveux longs et mêlés.

koṭīśa m. herse.

koṭṭa m. fort, citadelle, château, place forte; cf. koṭi.

koṭṭavī f. cf. koṭavī.

koṭṭāra m. fontaine publique, puits banal; || escalier d'un puits ou d'un réservoir.

koṭha m. (kuṭh) esp. de lèpre.

koṇa m. (kuṇ) bâton, baguette. || Archet d'un instrument à cordes; instrument dont on joue avec un archet. || Pointe d'épée. || Angle, coin. || Les planetes de Mars et de Saturne.
     koṇakuṇa m. punaise.

koṇi a. estropié, bancal, qui a le bras contrefait. Cf. kuṇi.

kotha a. (kuth) affligé d'un mal physique ou moral. -- S. m. agitation; barattement du beurre. || Inflammation du bord des paupières.

[Page 187-2]

kodaṇḍa m. n. (kas a.; daṇḍa) arc. -- S. m. sourcil arqué. || Np. de pays.

kodrava n. (kas a.; drava, cf. dravya) paspalum frumentaceum, esp. de panic ou millet à l'usage des pauvres.

kopa m. (kup) colère.
     kopakrama a. (kram) irascible.

kopakrama n. (ka; upakrama) l'oeuvre de Brahmâ, la production du monde.

kopana a. (sfx. ana) irascible; passionné; || irrité.

kopayāmi c. de kup.

kopin a. (sfx. in) irascible; passionné; || irrité.

komala a. mou, tendre, délicat; || doux, tranquille; || gracieux, agréable, charmant. -- S. n. eau. -- komalā f. esp. de plante; cf. kṣirikā.
     komalaka n. les fibres de la tige du lotus.

koyaṣṭa koyaṣṭa, koyaṣṭi et koyaṣṭika m. mouette, vanneau.

koraka m. n. étui, fourreau, gaîne; tout ce qui sert à renfermer qqc. || Bourgeon, bouton de fleur. || Or grossierement travailié. || Sorte de parfum. || Filaments de la tige du lotus.

koraṅgī f. petit cardamome; cf. elā.

koradūṣa m. paspalum frumentaceum; cf. kodrava.

kola m. (kul) sanglier, cochon; gr. [greek]. || Radeau, train de bois. || Hanche ou flanc. || Embrassement. || Esp. d'arme. || Plumbago zeylanica, etc., bot. || Np. le Kalinga. || La planete de Saturne. -- kola n. jujube. -- kolā et kolī f. jujubier; || poivre long, et piper chavya, bot.
     kolaka n. poivre long; || sorte de parfum. -- S. m. cordia myxa ou sébestier, bot.
     koladala n. sorte de parfum.
     kolapuccha m. queue de cochon. || Héron.
     kolambaka m. le corps d'un luth [c-à-d. la caisse et le manche].
     kolavallī f. pothos officinalis, bot.
     kolāñca m. np. le Calinga, sur la côte de Coromandel.
     kolāhala m. (hal) bruit sourd et confus, tumulte, murmure.

koli f. jujubier.

[Page 188-1]

kovida a. (? kas a.; vid) instruit, savant, expérimenté.

kovidāra m. bauhinia variegata ou ébène sauvage.

kośa m. (kuś) oeuf. || Or travaillé ou brut. || Dictionnaire. -- kośī f. sandale, pantouffle. || Barbe d'épi. -- Cf. koṣa. Gr. [greek].
     kośakāra m., cf. koṣakāra.
     kośaphala n., cf. koṣaphala.

kośala m. et kośalā f. np. de pays. || y a deux Kôśalas: celui du nord, capitale Jêtavana, et celui du sud, capitale kāśī ou Bénares.

kośalika n. présent fait pour séduire.

kośāṅga m. (aṅga) esp. d'herbe.

kośātaka m., cf. koṣātaka.

kośātakin m. (at; sfx. aka; sfx. in) marchand, négociant. || Affaires, négoce.

koṣa m. n. (kuś, kuṣ) tout contenant rentermant qqc.; toute chose mise en réserve dans un contenant qconque: || trésor, [or ou argent, travaillé ou brut]; trésor [caisse ou appartement contenant des objets de valeur]; || dictionnaire ou thesaurus; || gaine ou fourreau; || bouton de fleur, bourgeon non développé; || globe [de l'oeil]; matrice; vulve; testicule; pénis; scrotum; || oeuf; || peloton de fil; cocon de ver à soie; || vase à boire, vase sacré, calice; || noix de muscade. -- koṣi f. sandale, pantouffle. || Barbe d'épi. -- Cf. kośa, kośī.
     koṣaka m. oeuf; || testicule.
     koṣakāra m. (kṛ) canne à sucre [à feuilles en gaîne]. || Ver à soie [faiseur de cocons].
     koṣacañcu m. grue indienne; || pélican (?).
     koṣaphala n. esp. de graine à pulpe odoriférante. -- M. esp. de plante grimpante; cf. ghoṣaka. -- F. esp. de ghoṣa à fleurs jaunes.
     koṣavṛddhi f. (vṛdh) hydrocèle.
     koṣaśāyikā f. (śī; sfx. ika) couteau, poignard.
     koṣātaka m. (at; sfx. aka) cheveux, poils. || la nuit. || Diverses plantes: trichosanthes dioeca, luffa [esp. de cucurbitacée], achyranthes aspera, ghoṣa.

koṣin m. manguier, bot.

koṣṭha m. grenier; || appartement. || Viscère, en général; || poitrine.

koṣṭha a. propre, particulier.

[Page 188-2]

koṣṭhaka m. np. d'une ville sur la côte d'Oxixa, Bd.

koṣṭhya a. (koṣṭha) viscéral; pectoral.

koṣṇa a. (kas a.; uṣṇa) tiède. -- S. n. tiédeur, chaleur douce.

kohala m. esp. d'instrument de musique. || Sorte de liqueur spiritueuse. || Np. d'un mouni qui, le premier, enseigna à composer des drames.

kaukṛtya n. (ku; kṛ) méchanceté d'une action, perversité. || Repentir.

kaukkuṭika m. (kukkuṭi) hypocrisie; fausse dévotion, zèle spécieux.

kaukkuṭikandala m. serpent boa.

kaukṣeyaka m. (kukṣi) sabre, cimeterre.

kauṅka m. et kauṅkiṇa m. np. de pays, le Concan; cf. koṅkaṇa.

kauñca m. np. d'une montagne dans l'Himâlaya; cf. krauñca.

kauñjāyana a. qui descend de Kunja. -- F. kauñjāyani femme d'un brâhmane ou d'une personne respectable qconque.

kauṭakika m. marchand de viande, boucher, braconnier, oiseleur, etc.

kauṭaja m. echites antidysenterica, bot.

kauṭatakṣa m. (kuṭi maison; takṣa) charpentier qui travaille à son compte.

kauṭasākṣin m. (kūṭa) faux témoin.

kauṭika m. mms. que kauṭakika.

kauṭilika m. chasseur. || Forgeron.

kauṭumbika m. (kuṭumba) père de famille.

kauḍavika a. ensemencé avec un kuḍava de grain.

kauṇapa m. (kuṇapa) ràxasa.

kauṇḍinya m. np. d'un buddha futur.

[Page 189-1]

kautuka n. (kutuka) joie, allégresse, gaîté; plaisir, réjouissance; fête, jeux publics, [chant, danse, musique, spectacles, etc.], noces; cordon nuptial, anneau nuptial. || Désir vif, amour du plaisir, toute passion emportée et gaie. || Qqf. adresse, dextérité.

kautūhala n. (kutūhala) ardeur, excitation; curiosité. || Divertissement, plaisir, réjouissance.
     kautūhalapara a. curieux; plein d'ardeur à la recherche; || ardent au plaisir.

kaudravīṇa a. (kodrava) ensemencé de paspalum.

kaunakhyādika n. (ku; nakhī; ādi; sfx. ka) le fait d'une personne qui néglige ses ongles et les autres parties de sa toilette; mauvaise tenue, malpropreté.

kauntika m. (kunta) lancier.

kauntī f. sorte de parfum.

kaunteya m. fils de Kuntî.

kaupīna n. (kup) action inconvenante; || faute, péché. || Chose secrète; || parties honteuses; || vètement qui couvre la nudité.

kaumāra a. (kumāra) juvenil, enfantin. -- S. m. jeune garçon; -- kaumāri f. jeune fille; || une des 7 mâtris ou énergies divines, celle de Kumâra ou Kârttikêya. -- S. n. enfance, adolescence.

kaumi pr. de ku.

kaumuda m. (kumuda) la lune du mois kârttika [oct.-nov.]. -- kaumudi f. le jour de la pleine lune du mois âświna et du mois kârttika; || fête en l'honneur de Kârttikêya; || fête, en gén. || Clair de lune.
     kaumudikā f. confidente de Durgâ.
     kaumudīcāra m. n. le jour de la pleine lune du mois àświna.
     kaumudīpati m. la lune.
     kaumudīvṛkṣa m. candelabre, lampadaire.

kaumodakī f. np. de la masse d'armes de Krishna.

kaurava m. descendant de Kuru.
     kauravya m. mms. -- N. descendance de Kuru.

kaula a. (kula) de bonne famille.
     kaulakeya a. (kulaka; sfx. eya) mms. -- S. m. fils d'une femme de mauvaises moeurs.
     kaulaṭeya m. et kaulateyī f. enfant d'une mendiante ou d'une femme de mauvaise vie; bâtard.
     kaulaṭera m. et kaulaṭerā f. mms.

kaulattha et kaulatthina a. (kulattha) de vesce.

kaulika m. tisserand. || Au fig. imposteur; || hérétique.

kaulīna n. (kulīna) bonne famille, noblesse. || Rumeur, bruit public. || Action inconvenante; || combat de coqs ou d'autres animaux. || Parties honteuses, cf. kaupīna. || Enfant d'une mendiante, cf. kaulaḷeya.

kauleya a. (kula) de bonne famille.
     kauleyaka a. mms. -- S. m. chien [m à m. la bête de la maison].

kaulmāṣīṇa a. ensemencé de kulmāṣas.

kaulya a (kula) de bonne famille.

kauvala n. (kuvala) jujubier.

kauvera a. relatif à Kuvêra. -- S. n. costus speciosus, bot. -- kauverī f. la śakti ou énergie féminine de Kuvêra.

kauśa a. [kauśī f.] fait de kuśa. -- S. n. la ville de Kanyâkubja.

kauśala n. (kuśala) prospérité; succès. || Adresse, dextérité. || Salutation, compliment; présent respectueux.
     kauśalya n. bonne fortune, succès.

kauśalyā f. (kośala np. de pays) la mère de rāma-candra.
     kauśaleya m. le fils de Kauśalyâ, Râma.
     kauśalyāyani m. mms.

kauśāmbī f. np. de ville.

kauśika a. (kośa) de soie; || de kuśa. -- S. n. vêtement ou étoffe de soie.

kauśika m. (kośa) hibou; mangouste; || au fig. preneur de serpents. || Compilateur de dictionnaires. || Oliban ou bdellium. || Moëlle. || Passion, amour. || Surn. d'Indra.
     kauśikaphala m. noix de coco.

kauśika m. np. de Viśwâmitra. poète vêdique, petit-fils de Kuśa.
     kauśikapriya m. l'ami de Viśwâmitra. Râma.

kauśikā f. vase à boire.

[Page 190-1]

kauśikātmaja m. (ātman; jan) Arjuna, fils d'Indra.

kauśikāyudha n. (āyudha) l'arc-en-ciel, arme d'Indra.

kauśikī f. surn. de Durgâ. || Np. d'une rivière dans le Bihar.

kauśeya a. (kośa) de soie.

kauṣika m. surn. d'Indra, cf. kauśika. -- kausikī f. cf. kauśikī.

kauṣeya a. cf. kauśeya.

kausīdya n. (kūsīda) paresse, fainéantise.

kausumāyudha a. relatif au dieu d'Amour; cf. kusumāyudha.

kausumbha a. (kusumbha) teint avec le carthame.

kausṛtika m. kausṛtikī f. (kusṛti) magicien, enchanteur; bateleur, charlatan.

kaustubha m. (kustubha) le joyau que Krishna porte sur la poitrine.

knath. knathāmi. Frapper, blesser, tuer. Cf. klath, śnath, krath et śrath. || Cf. gr. [greek].
     knathayāmi c. || Mms.

knas. knasyāmi 4; p. caknāsa; f2. knasiṣyāmi; ā. aknasiṣam et aknāsiṣam. Etre courbe; || qqf. courber; || au fig. être pervers. || Briller; cf. knaṃs.
     knasayāmi c.; pqp. aciknasam. Courber.

knaṃs. knaṃsāmi 1 et knaṃsayāmi 10. Briller. || Parler. || Cf. knas et kās.

knu et knū. knunāmi et knune, knūnāmi et knūne 9. Rendre un son inarticulé, marmotter, murmurer. Cf. ku, kū et knūy.

knūy. knūye 1; p. caknūye; etc. Rendre un son inarticulé, marmotter, murmurer; cf. knu. || Etre ou devenir humide. || Puer; cf. pūy.
     knopayāmi c.; pqp. acuknupam: faire murmurer. || Rendre humide. || Faire puer.

kmar. kmarāmi 1; p. cakmāra; etc. Etre courbe; || au fig. être pervers. || Actt. courber; voûter (?). Cf. lat. camera; gr. [greek].

krakaca m. n. scie. || Esp. de plante épineuse, cf. karīra.
     krakacachada m. esp. de plante, cf. ketakī.
     krakacapād m. caméléon, lézard.
     krakacapṛṣṭhi f. (pṛṣṭha) esp. de petit poisson au dos épineux.

krakaṇa m. esp. de perdrix.

krakara m. scie, cf. krakaca. || Esp. de perdrix. || Esp. de plante épineuse, le karîra. || Un pauvre, un indigent.

krakuchanda m. np. d'un ancien buddha antérieur à Śâkya-muni.

kratu a. vd. (kṛ; sfx. tu) qui accomplit, qui exécute. -- S. m. puissance d'agir; gr. [greek]. || OEuvre accomplie; || l'oeuvre sainte, le Sacrifice. || Np. d'un des Viśwadêvas.
     kratudruh m. râxasa, piśâtcha, démon ennemi du Sacrifice.
     kratudviṣ m. mms.
     kratudhvaṃsin m. (dhvaṃs), Śiva, qui détruisit le sacrifice de Daxa.
     kratupaśu m. l'animal que l'on immole dans l'aśvamedha, c-à-d. le cheval ou le bouc.
     kratupuruṣā m. l'Esprit divin qui réside dans le Sacrifice, c-à-d. Vishnu.
     kratubhuj a. qui consomme l'offrande, c-à-d. dieu ou déesse.
     kraturāja m. le roi des Sacrifices, c-à-d. le plus grand de tous les Sacrifices; cf. rājasūya.
     kratūttama m. (uttama) mms.

krath. krathāmi 1 et krāthayāmi 10; ā. akrathisam; 3p. ps. akrathi. Frapper, blesser, tuer. Cf. knath.
     krathana n. meurtre.
     krathanaka n. esp. d'aloès blanc; cf. aguru.

knath. krathayāmi 10. Réjouir, amuser, faire rire coup sur coup. Cf. śrath.

krad et krand. krandāmī 1; p. cakranda; etc. Crier: rāma, iti cakrandus Râma ! crièrent-ils. || Pousser des gémissements: cakranda kurarī iva elle poussa des cris comme l'aigle de mer. || Demander à grands cris: śaraṇam du secours. || Hennir: krandad aśvas le cheval a henni, Vd. -- Au moy. krande et krade, être troublé, affligé, confondu par la douleur. || Actt. troubler, agiter, confondre.
     krandana n. cri lugubre, lamentation, gémissement. || Appel, défi, provocation. -- M. chat.
     krandayāmi c. pqp. acikrandam, Vd.; || Crier; résonner, retentir: eṣa stomo acikrandat cet hymne a retenti.
     krandita pp. de krand. || S. n. cf. krandana.

krap. krape 1; p. cakrape; etc.; 3p. a 2. ps. akrapi ou akrāpi. Avoir pitié; cf. kṛp. || Aller. || Célébrer par des hymnes, Vd.

kram. krāmāmi 1 et krāmyāmi 4; p. cakrāma; f2. kramiṣyāmi; ā. akramiṣam. Moy. krame 1 et kramye 4; p. cakrame; f2. kraṃsye; a 1. akraṃsi. Gér. kramitvā, krāntvā et krantvā. Pp. krānta.
     A l'act. marcher, s'avancer: dvijo cakrāma vajrī iva le brâhmane s'avanśa pareil au dieu de la foudre. || Aborder qqn. ou qqc. || Monter: vṛkṣam sur un arbre. || S'avancer pour prendre; saisir. || Fouler sous ses pieds, ac.: kṛṣṇoragam pucchadece krāmāsi tu marches sur la queue du serpent noir. || Franchir, traverser: khaṃ ca pṛthivīṃ ca le ciel et la terre.
     Au moy. marcher librement et sans obstacles: kramāmāno'risaṃsadi s'avanśant au milieu des ennemis. || Réussir: śāpā na akramanta les malédictions n'eurent pas d'effet; na tasya kramate viṣam son venin n'a pas d'action. || Errer, aller śà et là. || Se redoubler, prendre le redoublement, tg. || Lat. gradi (?).

krama m. action d'avancer, marche; progrès. || Ordre, méthode, procédé. || Manière, moyen; || règle de vie, conduite. || Redoublement [méthode de lecture vêdique consistant à couper les stances en groupes de deux mots et à répéter toujours le second mot d'un groupe avec le premier mot du groupe suivant, pour faire ressortir toutes les transformations euphoniques; cf. kramapāṭha].
     kramaka m. éléve qui étudie le Vêda suivant la règle du krama.
     kramaṇa n. marche, progrès. || Doublement, redoublement, tg. -- M. pied.
     kramapāṭha m. lecture par redoublement; cf. krama.
     kramacas adv. de suite, par ordre; || graduellement; || ensuite, par après.
     kramacāstra n. les règles de la lecture par redoublement.
     kramāyāta a. (yā) qui procède suivant un ordre régulier; qui descend en ligne directe.
     krameṇa adv. (i. de krama) en ordre, avec suite, en série.

kramu m. areca catechu, arbre qui produit le bétel.
     kramuka m. mms. || Esp. rouge de lodhra; morus indica ou mûrier de l'Inde; || fruit du cotonnier. -- kramukī f. areca catechu.

kramela m. et kramelaka m. (kram; sfx. ela) chameau [m à m. le marcheur]. Cf. [greek]; lat. camelus.

kramodvega m. (kram; ut, vega) boeuf.

kraya m. (krī) achat.
     krayavikraya m. négoce, trafic, vente et achat.
     krayavikrayika m. (sfx. ika) négociant, trafiquant, marchand.
     krayaśīrṣa m. chaperon d'un mur.
     krayāṇaka a. (sfx. āṇaka) achetable, vendable.
     krayāroha m. (ā; ruh) marché, lieu de vente.
     krayika m. (sfx. ika) marchand, négociant.
     krayin m.; krayiṇī f. (sfx. in) acheteur ou vendeur.

krayya a. (krī; sfx. ya) qu'on peut ou qu'on doit acheter ou vendre, achetable, vendable.

kravya n. chair; chair crue. || Gr. [greek] lat. caro (? cruor); germ. ancien, hrêo; lith. kraujas, sang; irl. cru.
     kravyaghātana m. (han) antilope.
     kravyādh a. (ad) mangeur de chair crue, carnivore [ép. des Dasyus dans le Vêda]. || Râxasa.
     kravyāda a. mms.

krānta pp. de kram. -- S. m. cheval.

krānti f. (kram) marche, progrès, au propre et au fig.

krāntu m. (kram) oiseau, en gén.

krāpayāmi c. de krī.

krāyaka a. (krī; sfx. aka) qui achete ou qui vend.

krimi m. ver, insecte. || Cochenille, carmin; cf. kṛmi.
     krimikaṇṭhaka m., cf. kṛmikaṇṭhaka.
     krimighna m., cf. kṛmighna. -- krimighnī f. serratula ou conyza anthelminthica, bot.
     krimija n. bois d'aloès; cf. aguru.
     krimijā f. carmin, cochenille.
     krimicatru m. erythrina fulgens, plante papilionacée dont le suc est anthelminthique.
     krimiśātrava m. (śatru) mimosa fétide, bot.
     krimīśaila m. (śaila) fourmilière.

[Page 192-1]

kriyā f. (kṛ; sfx. ya) action à faire, devoir, office, tâche; || acte, action, en gén. || Entreprise; affaire; || moyen, expédient; instrument de l'action. || Traitement médical ou chirurgical. || Etude. || Affaire judiciaire. || Rite; surtout rite purificatoire, ablution du corps après la mort.
     kriyākāra m. novice, étudiant
     kriyādveṣin m. (dviṣ) témoin à charge.
     kriyāpāda m. le 4e acte d'un procès, c-à-d. la preuve ou réplique du plaignant.
     kriyāvat a. (sfx. vat) occupé ou propre à remplir une fonction, à faire une oeuvre, à mener une entreprise.
     kriyāvācaka a. (vac) qui énonce l'action, tg.: kriyāvācakam ākhyātam le verbe [est le mot qui] exprime l'action.
     kriyāvādin m. (vad) un plaignant; un dénonciateur.

kriye ps. de karomi (kṛ).

kriyendriya m. (indriya) organe de l'action [main, pied, anus, etc.].

krivi m., Vd. le nuage. || Ancien np. des pañcālas.

krī. krīṇāmi et krīṇe 9; p. cikrāya; f2. kreṣyāmi; a 1. akraiṣiṣam et akreṣi; pp. krīta. Acheter, au propre et au fig. || Gr. [greek].

krīḍ. krīḍāmi 1; p. cikrīḍa; a 1. akrīḍiṣam. Jouer: akṣais aux dés; dārair api dhanair api krīḍanti ils jouent leurs femmes et leurs richesses.

krīḍa m. krīḍana n. et krīḍā f. jeu, action de jouer. || Amusement, plaisanterie; ||? moquerie.
     krīḍayāmi c. de krīḍ.
     krīḍāratna n. le jeu par excellence, c-à-d. les plaisirs de l'amour.
     krīḍāratha m. char, voiture d'agrément.

krīḍin m. np. d'une des neuf classes de Maruts, Vd.

krītaka m. (pp. de krī; sfx. ka) fils acheté pour perpétuer artificiellement la descendance masculine d'une famille.

krītaputra m. mms.

krītānuśaya m. (anuśaya) reprise d'un marché par le vendeur.

krīl, vd., pour krīḍ.

kruñc. kruñcāmi 1; etc. Aller; aller par sinuosités ou en ligne courbe; || se courber; || se baisser; || devenir petit ou bas; être petit. || Actt. courber; || rendre petit ou peu élevé. || Cf. kuñc.

kruñc m. f. [nom. kruṅ] courlis, esp. d'oiseau.

kruñca m. np. de montagne.

kruñcā f. esp. de luth.

kruḍ. kruḍāmi 1; etc. Se plonger; être plongé, s'enfoncer dans, l. || Cf. bhṛḍ.

kruth, cf. krunth.

kruddh, cf. krudh.

krudh. krudhyāmi 4; qqf. krudhye; p. cukrodha; f2. krotsyāmi; a. akrudham; pp. kruddha. S'irriter contre, d. ou g. || Abst. se mettre en colère.

krudh f. irritation, colère; toutes les passions où la colère entre pour qqc.

krudhā f. mms.

krunth. krunthnāmi 9; p. cukrunṭha; etc. Embrasser, envelopper; adhérer à, tenir à, s'attacher à, ac. || Affliger, tourmenter, ac. || Cf. kunth, kruth et knuth.

krumu f. Vd. np. d'un des affluents de l'Indus, auj. le Kouroum.

kruś. krośāmi 1; p. cukrośa; f2. krokṣyāmi; a 1. akrukṣam. Crier, pousser des cris; || crier de douleur, se lamenter. || Actt. appeler à grands cris; pleurer avec cris, ac. || Gr. [greek]; lat. crocio.

kruśvan m. (sfx. van) chacal, canis aureus.

kruṣṭa pp. de kruś. -- S. n. cri; || lamentation, plainte.

krūra a. âpre, acerbe, vert, non à maturité [en parlant d'un fruit]. || Au fig. cruel; terrible; malfaisant. || Gr. [greek]; lat. crudus, crudelis.
     krūradṛś a. (dṛś) terrible, méchant. -- S. m. la planète de Saturne.
     krūrabuddhi a. qui a l'esprit tourné au mal.
     krūramānasa a. (manas) qui a l'âme cruelle.
     krūralocana a. qui a l'aspect effrayant. -- S. m. la planète de Saturne.
     krūrākṛti m. (ā; kṛ) surn. de Râvana.
     krūropasaṃhita a. (upa; sam; dhā) doué de cruauté.

kreṇi m. (kṛ) achât.

kretavya a. (krī; sfx. tavya) achetable.

kretṛ m. (krī) acheteur.

kreya a. (krī) achetable.

kroñcadāraṇa m. surnom de Kârttikêya.

kroḍa n. et kroḍā f. hanche ou flanc; || sein, poitrine. -- S. m. porc. || La planète Saturne.
     kroḍaparṇī f. solanum jacquini, esp. de belladone.
     kroḍapāda m. tortue [qui marche sur la poitrine].
     kroḍāṅghrī m. (aṅghri) mms.
     kroḍīkaraṇa n. (kṛ) action de presser contre sa poitrine, embrassement.
     kroḍīkṛti f. mms.

krotha m. (kruth) action de blesser, d'affliger, de tourmenter.

krodha m. (krudh) colère; toute passion dont la colère fait partie.
     krodhaja a. (jan) qui tire son origine de la colère.
     krodhana a. (sfx. ana) irascible, emporté. -- Sf. femme querelleuse, mégère.
     krodhamūrchila a. (murch) troublé par la colère.
     krodhayāmi (c. de krudh) irriter, mettre en colère.
     krodhin a. (krodhinī f.) furieux, irrité.

krośa m. (kruś) un kôs ou lieue, mesure itinéraire égale à 4,000 coudées ou 11/4 mille anglais environ [2 kilomètres].
     krośatāla m. et krośadhvani m. grand tambour à deux peaux.
     krośamātra n. distance d'un krośa.
     krośayuga n. mesure itinéraire de deux krôśas, ou 4 kilomètres environ.

kroṣṭu m. [kroṣṭrī f.] (kruś) chacal ou canis aureus. M Par. 111. || Cf. kruśvan.
     kroṣṭukapuchikā f. hemionites cordifolia, bot.
     kroṣṭukamekhalā f. et kroṣṭavinnā f. mms.
     kroṣṭrī f. de kroṣṭu. || Convolvulus paniculatus, bot.

krauñca m. (kruñc) esp. de héron ou de courlis. || Un des dwîpas ou divisions de la terre. || Np. d'une montagne dans l'Himâlaya. || Np. d'un démon. -- krauñcā et krauñcī f. femelle de héron ou de courlis.
     krauñcādāraṇa m. (ā; dṛ) surn. de Karttikêya.
     krauñcārāti m. (arāti) surn. [de Kârttikêya.
     krauñcāri m. (ari) mms.
     krauñcāśana n. (aśana) nom de plusieurs plantes. || Filaments de lotus.

krauśaśatika a. (krośa,; śata; sfx. ika, qui a 100 krośas de long; qui parcourt 100 krośas.

klath. klathāmi 1; etc. Blesser, tuer. Cf. knath. Lat. clades.
     klathayāmi c. de klath.

klad ou kland. kladāmi et klandāmi 1; p. caklanda, etc. Appeler en criant. || Crier, pousser des lamentations. -- Au moy. klade ou klande être affligé; || actt. affliger, tourmenter. Cf. krad et krand. || Lat. plango (?). Gr. [greek].

klap. klāpayāmi 10. Parler indistinctement, murmurer; bruire. || Parler. || Cf. hlap, jalp, jap, etc.

klam. klāmyāmi 4, et qqf. klāmāmi 1; p. caklāma; etc. pp. klānta. Etre fatigué, épuisé. || Au fig. être affligé, attristé. || Cf. śram et kṣam.

klama m. fatigue, lassitude, épuisement. || Au fig. affliction, abattement.
     klamatha m. (sfx. atha) mms.

klav. klave 1; p. caklave; etc. Craindre; || être effrayé.
     klavayāmi (c. de klav) effrayer; faire craindre.

klid. klidyāmi 4; p. cikleda; f 1. kleditāsmi et klettāsmi; f2. klediṣyāmi et klestye; a. aklidam; pp. klinna. Etre humide, devenir humide, se mouiller. || Cf. gr. [greek].

klind ou klid. klindāmi et klinde 1. Pleurer, gémir, s'affliger.

klinna (pp. de klid 4) mouillé, humecté.
     klinnākṣa a. (akṣa) qui a les yeux humides ou mouillés de larmes.

kliś. kliśnāmi 9; p. cikleśa; f 1. kleśitāsmi et kleṣṭāsmi; f 2. kleśiṣyāmi et klekṣyāmi; ā. akleśiṣam et aklikṣam; pp. kliśita et kliṣṭa. Agiter, tourmenter: marutas kliśnanti sāgaram les vents troublent la mer. || Au fig. fatiguer, lasser, ennuyer: ayam māṃ kliśnāti, ahaṃ tat soḍhuṃ na śakṣyāmi il me tourmente, je ne pourrai endurer cela. || Qqf. être tourmenté, souffrir. -- kliśye et qqf. kliśyāmi 4; p. cikliśe; f 2. kleśiṣye; a 1. akleśiṣi. Souffrir, être affligé, tourmenté [le régime indirect à l'i.]: janena kliśyate bālā la jeune fille est tourmentée par les hommes.

kliṣṭa pp. de kliś.

kliṣṭi f. (kliś) agitation, tourmente. || Au fig. tourment, torture, misère, détresse; || servage, domesticité.

klītaka n. glycyrrhiza glabra, la réglisse (?).
     klītakikā f. indigotier, indigofera indica.

klīb ou klīv. klībe et klīve 1; p. ciklībe; etc. Etre impuissant, être faible; être timide. || Etre eunuque.

klīva a. impuissant, faible; || lent, paresseux, efféminé; || sans pouvoir générateur. -- S. m. eunuque. -- S. n. le genre neutre, tg.

klu. klave 1; etc. Se mouvoir.

kleda n. (klid) mouillure, moiteur. || Suc ou liquide qui s'écoule, humeur.

kledan m. (klid) la lune.

kledana n. (klid; sfx. ana) mms. que kleda.

kledayāmi (c. de klid) mouiller, humecter.

kledu m. (klid) la lune.

kleś. kleśe 1; p. cikleśe; etc. Parler. || Empêcher. || Frapper, blesser, tuer; cf. kliś.

kleśa m. (kliś) agitation physique; fatigue, lassitude. || Tourment moral, peine, ennui. || Bd. toute imperfection produite par le mal moral [il y en a de 8 espèces, qui sont les 8 péchés capitaux, à savoir: kāma, arati, kṣutpipāsā, tṛṣṇā, styāna, bhaya, vicikitsā, krodha; il y en a 10 chez les Buddhistes de Ceylan]. || Bd. pañca-kleśās les cinq corruptions du mal de la personne qui transmigre, c-à-d. les cinq sens.
     kleśakṣama a. (kṣam) qui endure la misère, qui résiste à la peine.
     kleśayāmi (c. de kliś) tourmenter, affliger

[Page 194-2]

klaitakika n. (klītaka) liqueur spiritueuse, esp. de vin.

klaivya n. (klīv) amollissement, affaiblissement; || mollesse, faiblesse, défaillance.

kloman n. et kloma n. (klu) vessie.

kva adv. où? en quel lieu? en quel état? à quel degré ? kva te brahmabalam où est, c-à-d. que vaut ta puissance brâhmanique? [Quand l'interrogation porte sur 2 pers. ou sur 2 ch., celle qui l'emporte sur l'autre se nomme ordint. la première.]

kvaṅgu m. esp. de panic ou de millet, cf. kaṅgu.

kvacit adv. (sfx. cit) quelque part. || kvacit répété, partout.

kvajanman a. (jan; sfx. man) né en quel lieu?

kvaṇ. kvaṇāmi 1; p. cakvāṇa; etc. Sonner, résonner; tinter [en parlant de grelots ou clochettes]; bourdonner [en parlant des mouches]. || Crier, vociférer.

kvaṇa m. son, en gén. || Son des instruments de musique. || Bourdonnement.
     kvaṇana n. mms. -- S. m. petit pot ou chaudière de terre; cf. kvath.

kvaṇita pp. de kvan. -- S. n. son, bruit, bourdonnement.

kvath. kvathāmi 1; p. cakvātha; etc. Faire cuire; faire bouillir, apprêter [un aliment].

kvāṇa m. (kvaṇ) cf. kvaṇa.

kvātha m. (kvath) décoction, cuisson à l'eau. || L'aliment que l'on fait cuire à l'eau. || Au fig. peine cuisante, affliction; malheur.

kvel, cf. kṣvel et kel.

kṣa m. (kṣi) disparition, destruction lente; || destruction de l'univers, fin du monde. || Eclair. || Champ; homme des champs, paysan. || Démon, râxasa. || La 3e incarnation de Vishnu. || Cf. kṣaya.

kṣaj et kṣañj. kṣañje et kṣaje; p. cakṣañje; etc. Aller; se mouvoir. || Donner. -- kṣajāmi 1 et kṣajayāmi 10. Vivre dans la détresse. cf. kṣīj.

kṣaṇ. kṣaṇomi et kṣaṇve 8; p. cakṣāṇa et cakṣaṇe; f 2. kṣaṇiṣyāmi et kṣaṇiṣye; a 1. akṣaṇiṣam; pp. kṣata. Frapper, blesser, tuer. Gr. [greek]. Cf. kṣi.

kṣaṇa m. division du temps égale à (8/10) de seconde ou (1/5) du kāṣṭha. || En génmoment, instant très-court. || Moment favorable, occasion. || Vacance; chômage. || Fête, jour férié. || Centre, milieu. || Dépendance, servitude. || kṣaṇam ac. en peu de temps; à temps. -- kṣaṇena i. aussitôt, en un moment.

kṣaṇatu m. (sfx. atu) coup, blessure, plaie.

kṣaṇada m. (kṣaṇa moment favorable; dā) astrologue.

kṣaṇada n. eau.

kṣaṇadā f. nuit.
     kṣaṇadācara a. (car) qui va la nuit. -- S. m. esprit, démon de la nuit, râxasa.

kṣaṇana n. (kṣaṇ) coup porté; action de frapper, de blesser, de tuer.

kṣaṇaniśvāsa m. (ni; śvas) marsouin, delphinus gangeticus.

kṣaṇaprabhā f. (pra; bhā) l'éclair rapide.

kṣaṇarāmin m. (ram) pigeon.

kṣaṇika a. (kṣaṇa; sfx. ika) momentané, instantané. -- S. f. kṣaṇikā éclair.

kṣaṇinī f. nuit; cf. kṣaṇadā.

kṣata (pp. de kṣaṇ) frappé, blessé, tué. -- S. n. coup, blessure, plaie.
     kṣataghna m. (han) conyza lacera, bot. -- kṣataghnī f. cochenille ou laque.
     kṣataja n. (jan) sang d'une blessure; pus d'une plaie.
     kṣatavidhvaṃsin m. convolvulus argenteus, bot.
     kṣatavrata a. qui a violé un voeu ou un devoir religieux.
     kṣatahara n. (hṛ) bois d'aloès regardé comme vulnéraire.

kṣati f. (kṣaṇ; sfx. ti) action de frapper, de blesser, de tuer; ravage, destruction.

kṣattṛ a. (f. kṣattrī) occupé à son ouvrage. -- S. m. homme porté sur un char; cocher, écuyer. || Portier, concierge. || Enfant né d'un śûdra et d'une xattriyâ; enfant d'une esclave. || Surn. de Brahmâ.

kṣattra m. (kṣaṇ ou kṣi) guerrier, Vd. || xattriya, homme ârya de la seconde caste ou caste royale. || Le pouvoir des xattriyas. || Zd. kṣathra.
     kṣattrabandhu a. qui est, ou qui feint d'être, ou qu'on suppose être xattriya.
     kṣattradharma m. la loi militaire, le devoir des xattriyas.
     kṣattrin a. (f. kṣattriṇī) qui est de la caste des xattriyas.
     kṣattriya a. et s. (f. kṣattriyā, kṣattriyī, et kṣattriyāṇī) homme ou femme de la caste royale et militaire.

kṣantṛ a. (kṣam) patient.

kṣap. kṣapayāmi 10. Jeter, lancer. Cf. kṣip.

kṣapaṇa a. impudent, effronté.
     kṣapaṇyu m. (sfx. yu) offense, péché.

kṣapayāmi (c. de kṣi) faire périr, détruire: prāṇān ôter la vie.

kṣapas n. Vd. nuit. Lat. crepusculum.

kṣapā f. nuit.
     kṣapākara m. (kṛ) l'astre de la nuit, c-à-d, la lune.
     kṣapāṭa m. (aṭ) démon de la nuit, râxasa.
     kṣapāvat a. Vd. nocturne.

kṣam. kṣame 1; qqf. kṣamāmi 1 et kṣamyāmi 4; p. cakṣame et cakṣāma; f 1. kṣamitāhe et kṣantāhe; f 2. kṣamiṣye et kṣaṃsye; ā. akṣamiṣi; a. akṣamam [akṣaṃsta]; pp. kṣānta. Souffrir, endurer, supporter: karmam atighoram une action épouvantable. || Avoir la patience d'exécuter: dharmam une loi. || Avoir la force de, pouvoir, avec l'inf. || Supporter qqc. de la part de qqn., pardonner, faire grâce avec le g. de la pers.: tan me kṣantum arhasi veuille me pardonner cela; kṣama pardonne, pardon!

kṣam f. Vd. terre; kṣami dans la terre ou à terre, gr. [greek]; cf. kṣoṇi.

kṣama a. (kṣam) patient; capable de supporter, capable de faire, avec le l. ou l'inf. || Tolérant, indulgent. -- S. n. patience; force, faculté; indulgence.

kṣamayāmi (c. de kṣam) faire prendre patience; demander grâce, s'excuser auprès de qqn., ac.

[Page 196-1]

kṣamā f. (kṣam) patience, tolérance, indulgence. -- Terre. || Nuit; cf. kṣapā.
     kṣamāvat a. patient, indulgent.
     kṣamitṛ a. mms.
     kṣamin a. mms.

kṣamp (et kṣap?). kṣampayāmi 10 et kṣampāmi 1. Souffrir, endurer. || Luire (?). Cf. kṣam.

kṣaya m. (kṣi 1) destruction lente; ruine; fin, mort: lokakṣaya la fin du monde; kulakṣaya la ruine d'une famille. Dommage, perte. || Phthisie; consomption; maladie lente et mortelle, en gén.

kṣaya m. (kṣi 6) habitation, demeure, maison; || palais des dieux, séjour divin. lrland. cai, maison.

kṣayathu m. (kṣi; sfx. athu) toux ou bronchite pulmonaire, consomption.

kṣayadvīra m. (kṣi; vīra) Vd. roi des héros, prince des xattriyas.

kṣayanāśinī f. (naś; sfx. in) le micocoulier ou celtis orientalis, arbre dont la racine, l'écorce et les feuilles sont employées contre la phthisie.

kṣayayāmi (c. de kṣi) faire périr, faire disparaître, ruiner.

kṣayin a. (kṣi; sfx. in) qui dépérit, qui disparait, qui s'évanouit, qui décroît.

kṣar. kṣarāmi 1; p. cakṣāra; etc. qqf. kṣare 1; etc. Couler, s'écouler; tomber goutte à goutte [comme la pluie]; || être sécrété [en parlant de l'humeur qui coule des tempes de l'éléphant]; || par ext. être furieux ou intraitable [comme l'éléphant en rut]. || Au fig. s'échapper, se perdre, s'évanouir: yajno 'nṛtena kṣarati le sacrifice est anéanti par un mensonge. || Se laisser aller, ne pas se contenir, être abandonné à soi-même: yady ekaṃ kṣaratī 'ndriyaṃ, kṣarati prajñā, si un seul de nos sens cesse d'être contenu, la science se perd. || Actt. répandre: varṣam la pluie; śoṇitam le sang; || expulser, chasser: śokam le chagrin.

kṣara a. (kṣar) qui s'écoule; || au fig. qui se perd, qui s'évanouit, qui se dissipe; divisible, périssable. -- S. m. nuage. -- S. n. eau.

kṣarin m. (kṣara n.) la saison des pluies.

kṣal. kṣalāmi 1; etc. Se mouvoir, vaciller; cf. cal. || Réunir; amasser, accumuler; cf. kul.

kṣal. kṣālayāmi 10; pqp. acikṣalam. Laver, faire couler de l'eau sur qqc.; nettoyer avec un liquide. Cf. kṣārayāmi, kṣar.

kṣava m. (kṣu) éternuement; || rhume, coryza, catarrhe. || Sinapis dichotoma, esp. de moutarde.
     kṣavathu m. (sfx. athu) mms.

kṣā f. Vd. terre; cf. kṣam, kṣamā, kṣmā.

kṣāṇayāmi c. de kṣaṇ.

kṣāttra a. de xattriya, militaire, royal.

kṣānta (pp. de kṣam); || patient; || tolérant, indulgent. -- S. n. patience, indulgence.

kṣānti f. (kṣam) patience; || indulgence. kṣāntipāramitā f. la perfection de la patience, Bd.

kṣāntu a. (kṣam) patient; indulgent.

kṣāma pp. de kṣai; -- a. mince, grêle, maigre, exigu; faible, débile.
     kṣāmāsya n. (āsya) diète, régime débilitant.

kṣāra m. (kṣar) suc, essence; || mélasse; sirop. || Fondant [pour les métaux, pour le verre, etc.]; sel, borax, soude, potasse, cendres; || le produit de la fusion; verre, cristal. || Au fig. filou, escroc. -- S. n. sel artificiel ou médicinal.
     kṣāraka m. suc, essence. || Bouton de fleur qui s'entr'ouvre. || Blanchisseur, laveur. || Cage pour l'oiseau; nasse ou huche pour le poisson.
     kṣāradru m. cf. ghaṇṭāpāṭali.
     kṣārapatra n. chenopodium album, bot.
     kṣāramadhya m. achyranthes aspera, bot.
     kṣāramṛttikā f. terre saline.
     kṣārayāmi (c. de kṣar) faire écouler; || relâcher. || Punir (?).
     kṣārāccha n. (accha) sel marin.

kṣārikā f. (sfx. ika) faim.

kṣārita (pp. de kṣārayāmi) distillé, filtré; || clarifié avec un fondant. || Au fig. accusé d'un crime; calomnié; reconnu coupable.

kṣālita pp. de kṣālayāmi (kṣal).

kṣi. kṣayāmi 1; p. cikṣāya, etc. Etre maitre, régner: indra rāyas kṣayati Indra est le maître des richesses, Vd.

[Page 197-1]

kṣi. kṣayāmi et kṣaye 1, kṣiṇomi 5, et kṣiṇāmi 9; p. cikṣāya; f2. kṣeṣyāmi; ā. akṣaiṣiṣam: gér. kṣītvā. Frapper, tuer; détruire; briser: dhanus un arc; || au fig. yaśas la gloire. || Gr. [greek] (?). || Cf. kṣaṇ.
      -- Ps. kṣīye; pp. kṣīṇa et kṣita. Périr: kāyas tapasā kṣīyate le corps se détruit par les austérités; tava rāyo gabhastau na kṣīyante les richesses ne périssent pas dans ta main, Vd.

kṣi. kṣiyāmi 6; p. cikṣāya. Habiter, demeurer: sukṣitiṃ kṣiyanti ils habitent une bonne terre; tamasi kṣiyantas qui demeurent dans l'obscurité, Vd. Aller.

kṣi f. destruction lente, disparition; perte. || Habitation, demeure. Cf. kṣaya.

kṣit m. (kṣi 1) maître, seigneur, chef [s'emploie à la fin des composés].

kṣiti f. (kṣi) destruction, disparition. || Habitation; || terre. || Sorte de parfum.
     kṣitikaṇa m. poussière.
     kṣitidhara m. (dhṛ) montagne.
     kṣitiruha m. (ruh) arbre.
     kṣitivardhana m. (vṛdh) corps. -- N. action de jeter qqn à terre: tvāṃ karomi kṣitivardhanam je te fais mordre la poussière.
     kṣitīśvara m. roi.

kṣitvan m. (kṣili; sfx. van) vent; cf. marut.

kṣid, cf. kṣvid.

kṣip. kṣipāmi, kṣipe 1, et kṣipyāmi 4; p. cikṣepa, cikṣipe; f 1. kṣeptāsmi; f 2. kṣepsyāmi; ā. akṣaipsam; pp. kṣipta. Jeter, lancer: vāṇam une flèche. || Précipiter: kṣitau à terre, narake dans l'enfer. || Envoyer, congédier; laisser partir. || Faire des reproches à qqn., ac.

kṣipa m. action de jeter, de lancer. || Celui qui lance ou qui jette.
     kṣipaka m. soldat, tirailleur.
     kṣipaṇa n. action de jeter, de lancer.
     kṣipaṇi m. projectile. -- F. rame.
     kṣipaṇu m. vent.
     kṣipaṇyu a. odoriférant. -- S. m. printemps. || Corps.
     kṣipā f. action de jeter, de lancer; jet. || Nuit, cf. kṣapā.

kṣipṇu ou kṣipnu a. (kṣip) qui fait obstacle, qui met obstacle.

kṣiptā f. nuit; cf. kṣipā.

[Page 197-2]

kṣipra a. (sfx. ra) prompt, rapide, subit. -- kṣipram adv. subitement, vite.
     kṣiprapākin (pac) hibiscus populneoïdes, esp. de gombaut.

kṣiyā f. (kṣi) destruction lente, disparition, perte.

kṣira n. lait, Vd. cf. kṣīra.

kṣiv. Cf. kṣīv.

kṣī, cf. kṣi 1, 5, 9 et 6.

kṣīj. kṣījāmi 1; p. cikṣija; etc. Gémir, se plaindre.
     kṣījana n. gémissement du vent dans les roseaux.

kṣīṇa pp. de kṣayāmi (kṣi).
     kṣīṇakalmaṣa a. dont les fautes sont effacées.

kṣīb. kṣībe 1; etc. Etre ivre. || Au fig. être orgueilleux; cf. kṣīv.

kṣība a. ivre; || orgueilleux.

kṣīra n. (kṣar) lait; eau; suc. || kṣirī f. nom de plusieurs plantes laiteuses.
     kṣīrakaṇṭha m. petit enfant à la mamelle.
     kṣīrakandā f. convolvulus paniculatus.
     kṣīrakākolī f. cf. kokoli.
     kṣīrakīṭa m. animalcule du lait aigri.
     kṣīraja n. (jan) lait caillé.
     kṣīradala m. asclepias gigantea, bot.
     kṣīranīra n. embrassement [où l'on s'unit comme le lait et l'eau].
     kṣīrapāṇa n. (pā) action de boire du lait.
     kṣīrapāna m. buveur de lait. || Au pl. np. de peuple, appelé, aussi kṣirapāyiṇas et Usinaras.
     kṣīramoraṭa m. esp. de murvā, bot.
     kṣīrayāmi (dén. de kṣīra) prendre l'apparence du lait.
     kṣīravallī f. convolvulus paniculatus.
     kṣīravikṛti f. coagulation du lait; || lait caillé.
     kṣīravidārī f. convolvulus paniculatus, bot.
     kṣīravṛkṣa m. ficus glomerata, bot.; cf. uḍumbara.
     kṣīraśara m. crème.
     kṣīraśukla m. trapa bispinosa, bot.
     kṣīrasphaṭika m. sorte de pierre précieuse [l'opale?]
     kṣīrābdhi m. (abdhi) la Mer-de-lait, une des 7 mers mythologiques.
     kṣirābdhija m. (jan) la lune. -- F. Laxmî. -- N. sel marin; perle.
     kṣīrābdhitanayā f. Laxmî.
     kṣīrāvī f. (av contenir) asclepias rosea, bot.
     kṣīrāhva (āhva) le sarala, esp. de pin.

[Page 198-1]

kṣīrikā f. (sfx. ika) nom de plusieurs plantes laiteuses.

kṣīriṇī f. (kṣīra; sfx. in) esp. d'asclepias acide, bot.; cf. soma.

kṣīroda m. (uda) la Mer-de-lait; cf. kṣīrābdhi.

kṣīv. kṣīve 1; cf. kṣīb. -- kṣīvāmi 1, kṣevāmi 1 et kṣīvyāmī 4. Cracher; vomir (?).

kṣu. kṣaumi 2; p. cukṣāva; f 2. kṣaviṣyāmi; ā akṣāviṣam. Eternuer. -- Lith. czaudmi.

kṣuṇa m. sapindus saponaria, bot.

kṣuṇṇa pp. de kṣud.

kṣut f. (kṣu) éternuement.

kṣuta m. et kṣutā f. mms.
     kṣutābhijanana m. (abhi; jan) moutarde noire.

kṣutkarī f. mms. (kṣudh?; kṛ).

kṣutpipāsā f. (kṣudh; pipāsā) la faim et la soif [un des kleśas], Bd.

kṣud. kṣuṇadmi et kṣunde 7; p. cukṣoda, cukṣude; f2. kṣotsyāmi; ā. akṣotsam; a. akṣudam; pp. kṣuṇṇa. Ecraser; piler, broyer.

kṣud. kṣudāmi 1; etc. Vd. Aller; aller vers, ac.

kṣudra a. (sfx. ra) petit, menu. || Faible, débile. || Au fig. vil, bas, abject, infime; || pauvre; || avare; || cruel. -- kṣudrā f. femme estropiée ou contrefaite; danseuse; fille de rien. || Mouche: abeille, guêpe, cousin, moustique. || Solanum ovigerum ou plante aux oeufs; oxalis monadelpha, etc.
     kṣudrakambu m. petite coquille.
     kṣudraghaṇṭikā f. (ghaṇṭa) ceinture de grelots ou de clochettes.
     kṣudracūḍa m. esp. d'oiseau.
     kṣudrajantu m. iule, esp. de myriapode.
     kṣudrajīra m. petit cumin, bot.
     kṣudradaṃśikā f. petit taon, esp. d'insecte.
     kṣudranāsika a. camus, qui a un petit nez.
     kṣudrapatrā f. oxalis monadelpha, bot.
     kṣudraphalaka m. (phala) celtis orientalis ou micocoulier, arbre.
     kṣudraphalā f. ardisia solanacea, bot.
     kṣudravaṃśā f. dioscorea, esp. de smilax.
     kṣudraśaṅkha m. petit coquillage univalve.
     kṣudraśīrṣa m. celosia cristata, bot.
     kṣudrahiṅgulikā f. petit solanum jacquini, bot.
     kṣudrāmlapanasa m. artocarpus lacucha, bot.; cf. lakuca.
     kṣudrāmlā f. (amla) oxalis monadelpha, bot.

kṣudh. kṣudhyāmi 4; p. cukṣodha; etc. Avoir faim.

kṣudh. f. faim.

kṣudhā f. mms.
     kṣudhābhijanana m. moutarde noire apéritive.

kṣudhita (pp. de kṣudh) affamé.

kṣudhuna m. (sfx. una) un sauvage, un barbare.

kṣupa m. arbrisseau, buisson, arbuste.

kṣubdha (pp. de kṣubh) -- S. m. le bâton de la baratte.
     kṣubdhatā f. agitation.
     kṣubdhārṇava m. (arṇava) mer houleuse.

kṣubh. kṣubhyāmi 4, kṣubhṇāmi 9 et kṣobhe 1; p. cukṣobhe, cukṣubhe; ā. akṣobhiṣam; a. akṣubham; pp. kṣubhita et kṣubdha. Etre agité, être troublé, être houleux [en parlant de la mer]. Au fig. trembler, craindre, ac. || Se corrompre, se dépraver.

kṣumā f. lin; graine de lin; || indigotier; esp. de plante grimpante.

kṣur. kṣurāmi 6; p. cukṣora; etc. Raser; râcler, gratter; || creuser, graver; || fouir, bêcher. Gr. [greek].

kṣura m. rasoir. || Sabot du cheval, ongles de la vache. || Pieds d'un bois de lit. || Barleria longifolia et tribulus lanuginosus, bot. -- kṣurī f. couteau. -- Gr. [greek].
     kṣuraka m. les plantes ci-dessus.
     kṣurapra m. esp. de flèche.
     kṣuramardin m. (mṛd) barbier.
     kṣurin m. kṣuriṇī f. barbier, femme de barbier.
     kṣuriṇī f. esp. d'igname.

kṣulla a. (altération de kṣudra).
     kṣullaka a. Vd. (altération de kṣudraka).
     kṣullatālaka m. (tāla père) oncle paternel.

[Page 199-1]

kṣetra n. (kṣi 6; sfx. tra) champ, plaine, campagne; cf. kṣiti. || par ext. lieu sacré, lieu de pélerinage; || figure géométrique. -- (kṣi 1) domaine, pays conquis ou possédé en propriété; || au fig. épouse. -- Le corps, la matière [en métaphysique].
     kṣetraja m. (jan) fils qu'une femme a légalement d'un parent de son mari.
     kṣetrajña a. (jñā) adroit, habile; || paysan, paysanne. -- S. m. l'âme, l'intelligence [qui connaît le corps et qui a l'idée de la matière]: kṣetrakṣetrajñau le corps et l'esprit, la matière et son idée.
     kṣetrapati m. Vd. le maître de la plaine, c-à-d. Rudra ou les Maruts.
     kṣetrājīva m. f. (ā; jīv) paysan, paysanne.
     kṣetrāmalakī f. flacourtia cataphracta, bot.

kṣetrin m. [kṣetriṇī f.] paysan. || L'âme, l'esprit, cf. kṣetrajña.

kṣetriya m. maladie constitutionnelle. || Médicament. || Adultère. -- N. herbage, prairie. || Opération médicale ou chirurgicale.

kṣepa m. (kṣip) jet, lancement. || Remise, délai; le fait de passer le temps. || Perte, dommage. || Orgueil; mépris, dédain; insulte, raillerie. || Bouquet de fleurs.
     kṣepaṇa n. mms.

kṣepaṇi f. (kṣipaṇi) rame. || Filet pour pêcher.

kṣepaṇīya pf. ps. de kṣip. -- S. n. tout ce qui se lance: flèche, javelot, filet, etc.

kṣepayāmi (c. de kṣip.) pqp. acikṣipam.

kṣepiman m. (kṣip; sfx. iman) rapidité, vélocité.

kṣepiṣṭha sup. de kṣipra.

kṣepīyas comp. de kṣipra.

kṣema a. bon, heureux, de bon augure [en parlant des ch.]. -- S. m. n. bonheur, prospérité; || conservation d'un bien acquis. || La délivrance finale, le salut. -- S. f. kṣemā surn. de Durgâ.
     kṣemaka m. sorte de parfum.
     kṣemakāra a. (kṛ) qui porte bonheur.
     kṣemaṅkara a. mms. -- S. m. np. d'un des buddhas idéaux antérieurs à Śâkya muni.
     kṣemaphalā f. ficus oppositifolia, bot.
     kṣemin a. heureux.

[Page 199-2]

kṣev. kṣevāmi 1; etc. Cracher; cf. kṣīv.

kṣai. kṣāyāmi 1; p. cakṣau; pp. kṣāma. S'amaigrir, s'affaiblir, se réduire à rien; dépérir, mourir. Cf. kṣi.

kṣaitra n. (kṣetra) réunion ou multitude de champs.

kṣaipra a. (kṣipra) rapide. || Qui supprime un temps dans la durée de la prononciation, tg.: kṣaiprā sandhi combinaison euphonique où la voyelle finale du premier mot se change en semi-voyelle devant la voyelle initiale du mot suivant. || Gr. [greek].
     kṣaipravarṇa a. [sandhi] contenant une semi-voyelle.

kṣaireyī f. (kṣīra) riz au lait, tout plat de laitage.

kṣoṭ. kṣoṭayāmi 10. Jeter, lancer.

kṣoḍa m. poteau où l'on attache un éléphant.

kṣoṇi f. et kṣoṇī f. terre. Gr. [greek].

kṣoda m. (kṣud) poudre; poussière. || Mortier, pierre à broyer.
     kṣodayāmi (c. de kṣud) pulvériser; au fig. mépriser.
     kṣodita pp. de kṣodayāmi. -- S. n. poudre, substance pulvérisée, poussière.
     kṣodiman m. (sfx. iman) ténuité, petitesse.
     kṣodiṣṭha a. (sup. de kṣoda) réduit en poudre très-fine.

kṣobha m. (kṣubh) agitation, houle [en parlant des eaux]. Au fig. trouble, crainte, inquiétude.
     kṣobhaṇa n. mms. || M. une des flèches de Kâma.
     kṣobhayāmi (c. de kṣubh) agiter; troubler: samudram la mer; jagat le monde.

kṣoma n. cf. kṣauma.

kṣauṇi f. et kṣauṇī f. terre; cf. kṣoṇi.
     kṣauṇīprācīra m. la mer.

kṣaudra n. (kṣudrā abeille) miel. || Eau. -- M. michelia champaca, bot.

kṣaudrakya a. (kṣudra petit) petit, ténu, menu. -- S. n. ténuité, petitesse.

kṣauma a. (kṣoma) de lin; couvert d'une étoffe de lin. -- S. m. n. linge, tissu de lin; || toile; || pavillon de toile, sorte de tente construite sur la terrasse d'une maison; || par ext. esplanade devant un édifice. -- S. f. kṣaumī lin, linum usitatissimum, bot.

[Page 200-1]

kṣaura m. n. (kṣura) action de se raser, de se faire raser, ou de raser autrui.
     kṣaurika m. barbier.

kṣṇu. kṣṇaumi 2; p. cukṣṇāva; pp. kṣṇuta. Aiguiser, affiler, apointir. || Au fig. exciter, aiguillonner, animer.
     kṣṇu. kṣṇuve 2; emmener; emporter (?).

kṣmas g. vd. de kṣam terre.

kṣmā f. terre; cf. kṣamā.
     kṣmābhṛt m. (bhṛ) montagne. || Prince, roi.
     kṣmāy (dén. de kṣmā) kṣmāye 1; p. cakṣmāye; etc. Etre agité, trembler [en parlant de la terre].
     kṣmāpayāmi c. pqp. acikṣmapam ébranler, faire trembler [la terre].

kṣmīl (mīl). kṣmīlāmi 1; p. cikṣmīla; etc. Cligner des yeux.

kṣviḍ. kṣveḍāmi 1. Grincer des dents. || Répandre; laisser aller. || Aimer. || Cf. kṣvid.

kṣvid. kṣvidyāmi 4; p. cikṣveda; qqf. kṣvede, cikṣvide; pp. kṣviṇṇa et kṣvedita. Emettre, dégager, répandre; suer; rendre un son; répandre sur soi des parfums; répandre des largesses, faire un présent; || aimer.

kṣveḍa a. courbé, tortueux. || Au fig. pervers.

kṣveḍa m. (kṣviḍ) action d'émettre, de répandre. || Toute chose émise ou répandue: || son, bruit; || poison, venin; || bruit ou bourdonnement dans les oreilles. -- kṣveḍā f. cri de guerre. || Canne ou bâton de bambou. -- kṣveḍa n. fleur de ghosa. || Fruit rouge d'asclepias gigantea.
     kṣveḍana n. sonorité. || Son accessoire et superflu, tg.
     kṣveḍita pp. de kṣveḍayāmi c. de kṣviḍ. -- S. n. cri de guerre.

kṣvel. kṣvelami 1. Aller, se mouvoir. || Vaciller; || chanceler; || bondir, s'ébattre. || Cf. kel et khel.

kṣvela et kṣvelana; cf. kṣveḍa et kṣveḍana.

kha

[Page 200-1]

kha, 2e consonne de l'alphabet sanscrit; elle équivaut au k aspiré; cependant elle est rarement représentée par le kṣ grec, ou par le ch des peuples latins ou germains.

kha n. air, atmosphère, ciel. || Creux, cavité, vide. || Point, dans l'écriture. || Champ. || Ville. || Organe des sens; connaissance; action; plaisir, bonheur; bon augure, bonne fortune. -- M. le Soleil.
     khakuntala m. surn. de Śiva.

khakkh. khakkhāmi 1; etc. Rire; éclater de rire; cf. kakh et kakkh.

khakkhaṭa a. ferme, solide; cf. khakkhaṭa.

[Page 200-2]

khaga a. (kha; gam) qui se meut dans l'air. -- S. m. oiseau. || Flèche. || Vent. || Soleil, planète, étoile. || Un dieu, un être divin.
     khagapati m. le chef des oiseaux, Garuda.
     khagama a. et s. m. mms. que khaga.
     khagavaktra m. artocarpus lacucha, bot.
     khagavatī f. (sfx. vat) la terre.
     khagaśatru m. hemionites cordifolia, bot.
     khagasthāna n. (sthā) trou d'arbre où nichent les oiseaux.
     khagāsana m. (ās) la montagne orientale sur laquelle se lève le soleil. || Vishnu qui a pour monture l'oiseau Garuda.
     khageśvara m. (īśvara) Garuda, chef des oiseaux.

[Page 201-1]

khagarbha np. m. d'un bôdhisattwa, Bd.

khagoḍa m. saccharum spontaneum, bot.

khaṅkara m. boucle de cheveux.

khac. khacñāmi 9; p. cakhāca; etc. Revenir à la vie [comme un revenant?]. || Purifier; rendre illustre, puissant ou heureux.

khac. khacayāmi 10. Lier, nouer; joindre, enlacer.

khacamasa m. (kha air) la lune.

khacara m. (kha; car) nuage.

khaj. khajāmi 1; p. cakhāja; etc. Agiter, remuer. || Au fig. exciter, émouvoir.

khaja m. cuiller, cuiller-à-pot.

khajala n. (kha; jala) gelée blanche.

khajā f. (khaj) agitation, action de remuer. || Au fig. action de pousser, de détruire, de mettre en déroute. || La main ouverte.
     khajaka m. bâton de la baratte.
     khajapa m. beurre clarifié ou havis.

khajāka m. oiseau. -- M. f. cuiller, cuiller-à-pot; cf. khaja.

khajit a. (ji) vainqueur du ciel. -- S. m. un buddha.

khañj et khaj. khañjāmi 1; p. cakhāja; etc. Boiter.

khañja a. boiteux. -- S. f. khañjā stance de deux parties dont l'une est de 32 et l'autre de 30 padas.
     khañjaka a. boiteux.
     khañjakheṭa m. et khañjakhela m. hochequeue, oiseau.
     khañjana a. boiteux. -- S. m. hochequeue. -- S. n. action de boiter.
     khañjanarata n. culte idolâtrique des saints.
     khañjanākṛti f., khañjanikā f. et khañjarīṭa m. esp. de hochequeue.

khaṭ. khaṭāmi 1; etc. Désirer. || Regretter (?).

khaṭa m. puits. || Lymphe ou phlegme. || Gazon. || Charrue. || Hache. || La main fermée, le poing; cf. khajā et khan.
     khaṭaka m. poing. || Entremetteur de mariages.
     khaṭika m. poing, main fermée. -- khaṭikā f. esp. de gazon. || Ouverture externe de l'oreille. || Craie.
     khaḷnī f. craie.
     khaṭī f. craie.

khaṭṭ. khaṭṭayāmi 10; etc. Couvrir. || Au fig. défendre. Cf. guṭh.

khaṭṭana a. nain, très-petit.

khaṭṭā f. andropogon serratum, bot.
     khaṭṭāśa m. et khattāśī f. (aś) civette, viverra.
     khaṭṭāsa m. mms.

khaṭṭi m. (khaṭṭ) bière, corbillard.

khaṭṭika a. chasseur, chasseresse. -- S. f. khaṭṭikā bois-de-lit, couchette; bière, corbillard.

khaṭṭeraka a. nain, naine; cf. khaṭṭana.

khaṭvā f. bois-de-lit, couchette; || hamac, balançoire.
     khaṭvāṅga n. une des armes de Śiva.
     khaṭvāṅgabhṛt m. (bhṛ) Śiva.
     khaṭvāṅgin m. (sfx. in) mms.
     khaṭvārūḍha a. (ā; ruh) nonchalant, paresseux; || méprisable, vil.
     khaṭvikā f. petit lit, couchette.

khaḍ. khaḍayāmi 10; etc. Fendre, briser, mettre en pièces; || séparer un morceau, détacher en brisant ou en fendant. Cf. khaṇḍ.

khaḍa m. action de fendre ou de détacher. || Esp. de gazon; cf. khaṭa.

khaḍī f. craie; cf. khaṭī.
     khaḍīkā f. mms.

khaḍga m. glaive, poignard, sabre; couteau de sacrificateur. || Corne du rhinocéros; || rhinocéros. -- S. n. fer.
     khaḍgakoṣa m. fourreau, étui de couteau ou de sabre. || Scirpus maximus, bot.
     khaḍgaṭa m. saccharum spontaneum, bot.
     khaḍgadṛh a. qui a une forte épée.
     khaḍgadhenu f. petit couteau. || Femelle de rhinocéros.
     khaḍgapatra m. esp. de plante grimpante.
     khaḍgapidhāna n. (pi pour api; dhā) fourreau, étui de couteau ou de glaive.
     khaḍgarīta m. bouclier. || Ascète qui s'exerce à passer ses pieds sur le tranchant d'un glaive rougi au feu.

[Page 202-1]

khaḍgika m. (sfx. ika) crème de lait de buffle. || Boucher, marchand de viande.

khaḍgin a. (sfx. in) qui porte un glaive. -- S. m. rhinocéros.

khaḍgīka m. (sfx. īka) faucille.

khaṇḍ. khaṇḍe 1, et khaṇḍayāmi 10; pqp. acakhaṇḍam. Briser, mettre en pièces; séparer un morceau; diviser, partager; déchirer [au propre et au fig.].

khaṇḍa m. n. morceau, fragment. || Cassure [dans un joyau ou dans tout autre corps dur]. || Sirop qui se cristallise. || Section, chapitre d'un livre. || Fr. candi.
     khaṇḍaka m. rognure d'ongle; ongles rognés.
     khaṇḍakarṇa m. esp. d'oignon.
     khaṇḍakathā f. (kathā) histoire ou récit divisé en chapitres.
     khaṇḍakālu n. (ālu) racine d'igname.
     khaṇḍadhārā f. ciseaux, cisaille.
     khaṇḍana n. action de briser, de séparer, de diviser, de déchirer.
     khaṇḍaparaśu m. Śiva.
     khaṇḍaparśu m. éléphant qui a une défense brisée. || Râhu ou le noeud ascendant de la Lune. || Surnom de Śiva et de Paraśurâma. || Parfumeur; || sorte de parfum.
     khaṇḍapāla m. (pāl) confiseur.
     khaṇḍaśas adv. (sfx. śas) par morceaux.
     khaṇḍābhra n. (abhra) nuage dissipé et mis en lambeaux. || Morceau, morsure, marque de la dent.

khaṇḍika m. (sfx. ika) aisselle. || Pois, légume.

khaṇḍita pp. de khaṇḍayāmi (khaṇḍ). -- S. f. femme dont le mari est infidèle.

khaṇḍin m. esp. de haricot sauvage.

khaṇḍinī f. terre.

khaṇḍīra m. cf. khaṇḍin.

khatamāla m. (kha air; tamāla) nuage; || fumée.

khad. khadāmi 1; p. cakhāda; etc. Etre fixe, être ferme. || Frapper, tuer. || Manger (?), cf. khād.

khadikā f. grain rôti ou grillé.

khadira m. (sfx. ira) la Lune. || Mimosa catechu, arbre qui produit le cachou. || Surn. d'Indra. -- khadirī f. mimosa pudica, la sensitive, bot.
     khadiropama n. (upamā) acacia d'Arabie.

khadyota m. (dyu) le Soleil. || La fulgore ou le ver luisant (?), insectes.
     khadyotana m. le Soleil.

khan. khanāmi et khane 1; p. cakhāna et cakhne; f2. khaniṣyāmi et khaniṣye; a 1. akhaniṣam, akhāniṣa, et akhaniṣi; gér. khanitvā et khātvā. Ps. khanye et kāye; pf. ps. kheya; pp. khāta. Fouir, creuser, fouiller: pṛthivīm la terre; khanim une mine. Gr. [greek] (?); lat. canalis, cuniculus.

khanaka a. (sfx. aka) qui fouit, qui creuse. -- S. m. laboureur; mineur; fossoyeur. || Rat. || Voleur, [greek].

khanana n. (sfx. ana) action de fouir, de creuser.

khani f. (sfx. i) creux, excavation, mine, carrière, souterrain.

khanitṛ m. (sfx. tṛ) mms. que khanaka.

khanitra n. (sfx. tra) houe; pioche, tout instrument pour creuser la terre. || Labour.

khandagiri m. np. de montagne, Bd.

khapura m. (kha; pṛ?) areca catechu; cyperus pertenuis; ail. -- N. cruche à eau. || Cité aérienne de hariścandra.

khabhrānti m. (kha air; bhram) milan, oiseau.

khamaṇi m. (maṇi) le soleil.

khamīlana n. (kha; mīl) fatigue, somnolence.

khamūli et khamūlī f. (mūla) pistia stratiotes, bot.

khamb. khambāmi 1; etc. Aller. Cf. kharb, garb, carb, etc.

khara a. chaud. || Piquant, âcre, d'une saveur brûlante. || Au fig. violent; cruel; âpre, dur. -- S. m. âne; héron, corneille, orfraie; || esp. de morelle épineuse. || Démon, en gén. -- S. m. n. chaleur. -- S. f. kharā andropogon serratum, bot.
     kharakuṭi et kharakuṭī f. boutique de barbier.
     kharakoṇa m. la perdrix-francolin.
     kharagandhanibhā f. hedysarum lagopodioïdes, bot.
     kharagṛha n. écurie d'ânes.
     kharageha n. mms.
     kharagraha n. mms.
     kharaghātana m. (han) mesua ferrea, bot.
     kharachada m. saccharum cylindricum, bot.
     kharaṇas et kharaṇasa a. qui a le nez pointu.
     kharadaṇḍa n. nymphaea lotus, bot.
     kharadalā f. ficus oppositifolia, bot.
     kharadūṣaṇa m. datura metel ou pomme épineuse.
     kharanādinī f. sorte de parfum.
     kharapatra m. esp. de basilic; tectona grandis, bot.
     kharapātra n. vase de fer pour donner à manger aux ânes.
     kharapādāḍhya m. feronia elephantium, bot.
     kharapuṣpa m. cf. maruvaka. -- kharapuṣpā f. ocymum gratissimum, esp. de basilic.
     kharapriya m. pigeon.
     kharamañjarī f. achyranthes aspera, bot.
     kharaloman m. [velu comme un âne] np. d'un roi des Nâgas.
     kharavallikā f. hedysarum lagopodioïdes, bot.
     kharasolla m. et kharasoni (?) vase de fer; casserole; cf. kharapātra.
     kharāgharī f. andropogon serratum, bot.
     kharāśvā f. celosia cristata, bot.
     kharāṃśu m. (aṃśu) le soleil aux rayons ardents.

kharu a. [f. kharu et kharū] blanc. || Niais, idiot, imbécile; || qui désire des choses défendues ou impossibles; || dur, cruel. -- S. m. couleur blanche. || Dent. || Cheval. || Amour; Kâmadêva. || Orgueil. || Śiva.

kharj. kharjāmi 1; p. cakharja; etc. Purifier, nettoyer. || Honorer, rendre hommage, traiter avec respect. || Tourmenter, mettre mal à l'aise. Cf. karj.

kharjikā f. fumet d'une liqueur, tout ce qui excite à boire.

kharjura n. cf. kharjūran.

kharjū f. ver, insecte; || gale; toute éruption cutanée.

kharjūra m. scorpion. || Dattier; elate sylvestris. -- kharjūrī f. dattier sauvage. -- kharjūra n. argent [métal]. || Orpiment. || Datte.

khard. khardāmi 1; etc. Mordre, piquer [en parlant des serpents vénimeux].

[Page 203-2]

kharpara m. têt: crane; écuelle de mendiant; || parasol concave. || Voleur, filou. -- kharpara m. et kharparī f. sorte de collyre pour les yeux. Cf. karpara.

kharb. kharbāmi 1; etc. Aller. Cf. khamb, garb, carb, etc.

kharba a. petit, court, de petite taille, nain. -- S. n. un billion. || Un des trésors de Kuvêra.
     kharbaśākha a. (śākhā) qui a les branches courtes. || Au fig. de petite taille, nain.

kharma n. virilité, courage. || Etoffe de soie.

kharv. kharvāmi 1; p. cakharva; etc. Etre fier, être hautain. || Cf. karv, et garv.

kharva a. de petite taille, court, bas, nain. Cf. kharba.

kharvaṭa m. n. ville, chef-lieu de 400 villages, avec un marché central.

khal. khalāmi 1; p. cakhāla; etc. Vaciller, chanceler; cf. cal. || Réunir, rassembler; cf. kṣal.

khala a. bas, vil; sans probité. -- S. m. n. sédiment, dépôt, alluvion; || terre végétale, sol arable; || terre aplanie, aire à battre le grain, grange. || Lieu, place, en gén. -- S. m. le soleil. || Le tamāla.

khalati a. [f. i ou ī] chauve.

khalapū m. (khala; pū) balayeur, nettoyeur.

khalamūrti m. vif-argent, mercure.

khalina m. n. mors de cheval. Gr. [greek].

khalinī f. (khala) réunion de plusieurs aires ou granges.

khaliśa m. esp. de poisson.

khalikāra m. (khala a; kṛ) pervers, malfaisant.

khalīna m. n. cf. khalina.

khalu indéc. certes; oui certes; non certes. || qqf. en effet, car; || khalv api mais encore [avec na kevalam pour antécédent].

[Page 204-1]

khaluj m. (kha air; luj) obscurité, ténèbres; cf. lat. caligo.

khalureṣa m. esp. d'animal sauvage.

khalūrikā f. champ de manoeuvres, place pour les exercices militaires.

khaledhānī f. et khalevālī f. (khala; val) aire à battre le grain.

khaleśa m., cf. khaliśa.
     khaleśaya m. mms.

khalyā f. (khala) réunion de plusieurs aires ou granges.

khalla m. (khal) bassin d'eau, mare, fossé, rigole, canal; || outre de cuir pour porter l'eau; || tout vêtement de cuir; || cuir. || Le coucou cātaka.

khallikā f. poêle à frire.

khalliṭa, cf. khallīṭa.

khallī f. douleur ou élancements dans les mains ou dans les pieds.

khallīṭa a. chauve [de vieillesse ou de maladie]; germ. kahl.

khalvāṭa a. chauve. Lat. calvus.

khav. khaunāmi et khunāmi 9; p. cakhāva; etc. Revenir à la vie [comme un revenant]. || Devenir puissant, heureux ou pur. || Actt. purifier.

khavāri n. (kha air; vāri) rosée; vapeur aérienne; eau pure et transparente.

khavāṣpa m. (kha air; vāṣpa) rosée, gelée blanche; neige.

khaśa m. np. d'un pays de montagnes dans le nord de l'Inde [? le Kachemire]. -- Au pl. khaśās les hommes de ce pays.

khaśarīrin a. (śarīra) qui a un corps glorieux.

khaśā f. sorte de parfum; cf. murā.

khaśeṭa m. esp. de poisson.

khaśvāsa m. (śvas) haleine de vent, zéphire.

khaṣ. khaṣāmi 1; etc. Frapper, tuer; cf. kaṣ, caṣ, jaṣ, etc.

[Page 204-2]

khaṣpa n. colère, passion; || violence faite à qqn.

khasa m. gale, maladie cutanée.
     khasagandha m. esp. de plante.

khasā f. np. de la mère des Esprits impurs.
     khasātmaja m. (ātmaja) fils de khasā.

khastanī f. (kha air; stana) la terre.

khasphaṭika m. (kha air) cristal, pierre précieuse.

khājika m. (khaj) grain rôti ou grillé.

khāṭa m. et khāṭā f. (khaṭ) bière, corbillard.

khāṭi f. mms. || Cicatrice. || Fantaisie, caprice.
     khāṭikā f. bière, corbillard.

khāṇḍavaprastha m. np. d'une forêt consacrée à Indra [dans le Mahâbhârata].

khāṇḍika m. (khaṇḍa) confiseur.

khāta pp. de khan. -- S. n. pièce d'eau, carré de verdure, square.
     khātaka n. fossé, canal.
     khātabhū f. (bhū terre) mms.

khātra n. (khan; sfx. tra) houe, pioche, tout instrument pour creuser la terre. || Fossé; pièce d'eau; square; cf. khāta.

khād. khādāmi 1: p. cakhāda; f2. khādiṣyāmi; a 1. akhādiṣam. Ps. kādye. Manger: māṃsam de la chair. || Dévorer; || mordre. || Au fig. Vd. affliger, tourmenter: cittam la pensée; cf. khid.

khādaka m. (sfx. aka) mangeur. || Imprunteur. || Usufruitier; cf. bhoktṛ.

khādana m. dent. -- N. aliment, pâture.

khādayāmi (c. de khād); pqp. acakhādam. Faire manger, donner à dévorer: puruṣaṃ śvabhis un homme aux chiens. || Manger, dévorer.

khāduka a. (sfx. uka) dévorant; || au fig. malfaisant; pernicieux; pervers.

khānayāmi (c. de khan) faire creuser, faire fouiller.

[Page 205-1]

khāni m. et khānī f. (khan) mine, carrière.

khānika n. (khan) trou que l'on ouvre dans un mur, brèche.

khānila m. voleur, [greek].

khānodaka m. (udaka) noix de coco.

khānta n. (khan) excavation, trou; fosse, fossé; ornière.

khāpagā f. (kha ciel; apa eau; gam) le Gange, fleuve céleste.

khāra m. et khāri ou khāri f. mesure de grain égale à 20 drônas ou environ 109 litres; cf. kumbha. -- khārī f. cicatrice.
     khārimpaca a. (pac) où l'on peut faire cuire un khāra de grain.
     khārīka a. (sfx. īka) qui contient un khāra.

khikhi f. renard.

khiṅkhira m. f. renard. -- M. une des armes de Śiva.

khiṭ. kheṭāmi 1; p. cikheṭa; etc. Craindre. || Actt. effrayer. Cf. kiṭ.

khid. khidāmi ou khindāmi 6; p. cikheda; f 1. khettāṣmi; f 2. khetsyāmi; a 1. akhaitsiṣam. Tourmenter, affliger, attrister: cittam l'esprit.
     Au moy. khinde 7 et khidye 4; p. cikhide; f 2. khetsye; a 1. akhitsi; pp. khinna. Etre tourmenté, affligé, attristé. || Etre fatigué, corporellement. Cf. klid et khād. || Gr. [greek] (?).

khidira m. la Lune.

khidra m. (khid; sfx. ra) tourment, affliction, misère. || Un pauvre, un malheureux.

khinna pp. de khid; || a. malheureux, affligé, misérable, pauvre.

khila a. vide, vacant; vaste, désert, inculte. -- S. m. f. n. champ inculte. -- M. surnom de Brahmâ. -- N. supplément ou appendice à la saṃhitā du Rig-Vêda, par Kâtyâyana.
     khilīkṛta (pp. de kṛ) dévasté.

khu. khave 1; etc. Résonner; cf. ku.

khuṅgāha m. cheval noir.

khuj. khojāmi 1; etc.; gér. khojilvā et khuktvā. Voler, dérober; cf. kuj.

[Page 205-2]

khuñjāka m. esp. de gazon.

khuḍ, cf. khuṇḍ et khaḍ.

khuḍ, cf. thuḍ. || Irland. cuidighim protéger, couvrir.

khuṇḍ. khuṇḍe 1 et khuṇḍayāmi 10. Briser; cf. khaḍ.

khuṇḍ. khuṇḍe 1. Etre boiteux. Cf. khor, khoḍ.

khumbhāṇḍa m. déités d'un certain ordre, dans le Buddhisme.

khur. khurāmi 6; p. cukhora; etc. Fendre, briser, couper, trancher; || fouir. Cf. kṣur, chur.

khura m. rasoir. || Sabot de cheval; || Pied de lit. || Sorte de parfum. || Cf. kṣura.
     khuraka m. le tila, plante.
     khuraṇas et khuraṇasa a. (nāsa) qui a le nez épaté.
     khurapra m. flèche à pointe demi-circulaire.

khuralī f. exercices militaires.

khurāka m. (sfx. āka) animal, en gén.

khurālaka m. (sfx. āla; sfx. ka) flèche de fer.

khurālika m. (sfx. āla; sfx. ika) flèche de fer. || Boutique de barbier. || Poison.

khurd. khūrde 1. Jouer, plaisanter; cf. kurd, gurd, etc.

khulla a. petit, bas, de petite taille, nain. -- S. n. sorte de parfum. || Cf. kṣudra.
     khullaka a. petit, bas, nain. || Au fig. vil; méchant; cruel; pauvre, indigent.
     khullatāta m. oncle paternel; cf. kṣullatātaka.

khullama m. route.

khūrd, cf. khurd.

khekhīraka m. tube, canne, roseau, chalumeau.

[Page 206-1]

khegamana m. (kha air; gam) poule-d'eau.

khecara a. (kha; car) qui se meut dans l'air. -- S. m. un vidyādhara; surn. de Śiva.

kheṭ. kheṭayāmi 10. Manger.

kheṭāmi pr. de khiṭ.

kheṭa a. (khiṭ) vil, bas. || Armé. -- S. m. bouclier. || Faubourg. || Lymphe, phlegme. || La masse d'armes de Balarâma. -- S. m. n. chasse. -- S. n. herbe, gazon.
     kheṭaka m. bouclier. || Faubourg. || La masse d'armes de Balarâma.

kheṭitāla m. barde, ménestrel, chantre de famille.

kheṭin m. libertin, débauché.

kheḍ, cf. kheṭ, manger.

kheda m. (khid) fatigue, lassitude. || Tourment, tristesse, abattement. || Regret, repentir. Gr. [greek].

khedā f. Vd. rayon.

khedinī f. (khid) plante grimpante, en gén. || Marsilea quadrifolia, plante cryptogame aquatique.

kheya pf. de khan. -- S. n. fosse, fossé, canal.

khel. kelāmi 1; p. cikhela; pqp. acikhelam. Aller, se mouvoir; || chanceler; vaciller; || bondir, s'ébattre. Cf. kil, kel, kṣvel, cal, car, etc.

khela a. chancelant, vacillant. -- S. m. action de chanceler, de vaciller; || ébats.
     khelagati a. (gam) qui a une démarche chancelante.
     khelagāmin a. (gam) mms.
     khelana n. jeu, amusement, ébats. -- khelanī f. pion [au jeu de damier].
     khelā f. mms.

kheli f. (khel) chanson, danse. || Oiseau, animal en gén. || Soleil [danseur céleste]. || Flèche; cf. kil 10.

khev. kheve 1; etc. Honorer; servir, rendre un culte. Cf. kev, gev, sev, etc.

[Page 206-2]

khai. khāyāmi 1; p. cakau; pp. khāta. Etre ferme. || Rendre ferme. -- Frapper, blesser, tuer. -- Fouir, creuser, cf. khan. -- Etre las; || être abattu, être affligé; cf. khid, khād.

khoṅkāha m. cheval blanc et brun.

khoṭ. khoṭāmi 1; cf. khoḍ, être boiteux.

khoṭ. khoṭayāmi 10. Jeter, lancer. Cf. khoḍ 10.

khoṭi f. devineresse, diseuse de bonne aventure.

khoṭī f. boswellia thurifera, arbre qui produit l'oliban.

khoḍ. khoḍāmi 1; etc. Etre boiteux. Cf. khoṭ, khor, khol.

khoḍ. khoḍayāmi 10. Jeter, lancer.

khoḍa a. boiteux. || Lat. claudus.

khoḍakaśīrṣaka n. (kha; udaka; śīrṣa) toit voûté; chaperon d'un mur.

khor. khorāmi 1; cf. khol.

khora a. boiteux; cf. khola.

khol. kholāmi 1; etc. Etre boiteux; cf. khoḍ.

khola a. boiteux; gr. [greek]; cf. koḍa.

kholaka m. casque; casserolle; coque de la noix d'arec. || Fourmilière.

kholi f. (khoḍ 10) carquois.

kholmukha m. (kha; ulmukhā) la planète de Mars, qui est rougeâtre.

khyā [usité surtout au passif].
     Act. Pr. khyāmi 2; p. cakhyau; f2. khyāsyāmi; ā. o. khyāyāsam et khyeyāsam; a. akhyam.
     Moy. Pr. khye; p. cakhye; f2. khyāsye; ā. o. khyāsīya; a. akhye.
     Ps. Pr. khyāye; f 1. khyāyitāhe; f2. khyāyiṣye et khyāsye; a 1. 3p. pl. akhyāyiṣata; a 1. o. khyāyiṣīya et khyāsīya; a. akhye, 3p. sg. akhyāyi, 3p. pl. akhyanta. -- Pp. khyāta. -- Pf. khyātavya et khyeya.
     Nommer, appeler, désigner par un nom: hiraṇyapuram ili khyāyate nagaram la ville s'appelle Hiranyapura. || Annoncer qqc. à qqn. avec le g. de la pers. || Raconter; célébrer.

khyāta pp. de khyā; || a. célèbre, fameux.
     khyātagarhaṇa et khyātagarhita a. (garhaṇa) infâme, décrié.

[Page 207-2]

khyāti f. (sfx. ti) réputation, gloire, notoriété.

khyāpayāmi (c. de khyā); ps. khyāpye. Proclamer: jitvā khyāpayet qu'il proclame sa victoire. || Raconter qqc. à qqn. avec le g. de la pers.

ga

[Page 207-1]

ga, 17e lettre et 3e consonne gutturale de l'alphabet sanscrit. Elle répond ordinairement au g des autres langues âryennes, qqf. cependant au k, au d et même au b.

ga m. [dans le langage mystique] Gandharva, Ganêśa.

ga n. (gai) chant. -- f. mms.

ga a. (gam) qui va [à la fin des composés].

gagaṇa n. air, atmosphère, ciel.
     gagaṇadhvaja m. nuage. || Soleil.
     gagaṇastha a. (sthā) qui se tient dans l'air.
     gagaṇādhvaga m. (adhvan; ga) le voyageur aérien, c-à-d. le soleil.
     gagaṇolmuka m. (ulmukā) la planète de Mars [qui est rougeâtre].

gaggh. gagghāmi 1. Rire, rire aux éclats; cf. kakkh.

gaṅgā f. (gam, gam) le Gange; la déesse Gangâ.
     gaṅgācillī f. la mouette rieuse ou larus risibundus, esp. de palmipède.
     gaṅgāja m. (jan) surn. de Bhîshma et de Kârttikêya.
     gaṅgāṭeya m. (aṭ) esp. de crevette du Gange.
     gaṅgādvāra n. la Porte-du-Gange, embrasure par où le Gange descend de l'Himâlaya; cf. Haridwâra.
     gaṅgādhara m. (dhṛ) Śiva qui a soutenu sur sa tête la chûte du Gange.
     gaṅgāsuta m. (su) Bhîshma; Kârttikêya.

gacch. gacchāmi 1; cf. gam.

gaccha m. arbre, cf. agaccha.

[Page 207-2]

gaj. gajāmi 1; p. jagāja etc. Résonner sourdement; || mugir: gambhīraṃ jagajur gajās les éléphants ont mugi sourdement. || Etre ivre.

gaja m. (gaj) éléphant. || Mesure de longueur de 2 coudées ou 90 centimètres environ. || Terrasse propre à bâtir une maison.
     gajakūrmāsin m. (kūrma; ās) surn. de Garuda.
     gajacirbhaṭa m. f. esp. de concombre.
     gajaḍhakkā f. gros tambour porté sur un éléphant.
     gajatā f. troupe d'éléphants.
     gajadanta m. dent d'éléphant; ivoire. || Surn. de Ganêśa.
     gajapippalī f. poivre d'éléphant ou pothos officinalis, bot.
     gajapriyā f. boswellia serrata, bot.
     gajabandhanī f. (bandh) poteau où l'on attache un éléphant.
     gajabhakṣā f. boswellia serrata, bot.
     gajamācala m. (mac) lion.
     gajamoṭana m. (muṭ) lion.
     gajamoyāna n. (yā) dressage ou conduite d'un éléphant.
     gajayodhin m. (yudh) cavalier combattant sur un éléphant.
     gajavadana m. Ganeśa qui a le visage d'un éléphant.
     gajavara m. (vṛ) éléphant de choix.
     gajasāhvaya n. (sa; ā; hve) Hastinâpura, ville célèbre pour ses éléphants.
     gajāgraṇī m. (agra) le premier des éléphants, c-à-d. celui d'Indra, AErâvata.
     gajājīva m. (ā; jīv) palefrenier qui gagne sa vie à soigner des éléphants.
     gajānana m. (ānana) Ganêśa au visage d'éléphant.
     gajāroha a. (ā; ruh) monté sur un éléphant.
     gajāśana m. ficus religiosa ou arbre des Banians. -- gajāśanā f. chanvre ou cannabis sativa; || racine de lotus; || boswellia thurifera ou serrata, bot.
     gajāsya m. (āsya) Ganêśa à face d'éléphant.
     gajāhva n. (ā; hve) Hastinâpura, ville célèbre pour ses éléphants. || gajāvhā f. pothos officinalis, bot.
     gajendra m. (indra) le roi des éléphants, très-bon éléphant.

gañja m. n. et gañjā f. mine de pierreries. -- M. dédain, mépris. -- M. n. trésor, écrin. || Etable à vaches. -- F. auberge; chaumière; maison de pauvres gens. || Vase à boire. || Graine de l'abrus precatorius, cf. raktikā et guñja.
     gañjikā f. auberge, cabaret.

gaḍ. gaḍāmi 1; p. jaghāḍa, etc. Couler; tomber goutte à goutte.

gaḍa m. tout ce qui couvre, protége ou fait obstacle. || Plat, mets. || Esp. de dorade.
     gaḍaka m. le poisson appelé dorade.

gaḍayanta m. (gaḍ au c.) nuage distillant la pluie.

gaḍalavaṇa n. sorte de sel gemme; cf. kaḍaka.

gaḍu m. bosse sur le dos; || goître. || Lance, javelot. || Ver de terre.

gaḍu a. bossu, voûté du dos; || goîtreux. -- S. m. un bossu, un goîtreux.
     gaḍura et gaḍula a. mms.

gaḍera m. (gad; sfx. era) nuage.

gaḍola m. (gaḍu) bouchée, gorgée. || Sucre brut.

gaḍḍuka gaḍḍuka, gaḍḍūka et qqf. gaḍuka m. vase d'or, aiguière d'or.

gaṇ. gaṇayāmi 10; pqp. ajagaṇam et ajīgaṇam. Qqf. gaṇaye. Ps. gaṇye. Compter, supputer: padāni' les pas. || Apprécier, juger; compter pour qqc., estimer, devān na gaṇayanti ils comptent les dieux pour rien; kāmāsakto na gaṇayati kāryam l'homme livré à l'amour ne compte pour rien son devoir.

gaṇa m. nombre. || Troupe, réunion, multitude. || Corps de troupes de 29 chars, 81 cavaliers et 135 fantassins. || Le Gana, troupe de déités commandées par Ganêśa et au service de Śiva xx. || Secte philosophique ou religieuse. || Série de mots obéissant à une même règle, tg. || Réunion ou collége de religieux buddhistes [même au-dessous de cinq]. || Sorte de parfum. || Lith. ganà.
     gaṇaka m. arithméticien, calculateur; || astrologue, faiseur d'horoscopes; || gaṇakī f. femme d'astrologue; diseuse de bonne aventure.
     gaṇakāra m. (kṛ) surn. de Bhîmasêna.
     gaṇacakraka n. repas en commun.
     gaṇadīkṣin m. (dīkṣā) prêtre qui officie pour plusieurs castes.
     gaṇadravya n. fonds commun, propriété publique.
     gaṇana n. compte, calcul, énumération.
     gaṇanā f. mms.
     gaṇanātha m. (nātha) Ganêśa, chef des dieux du gaṇa.
     gaṇanāyaka m. (nī) mms. || Au f. Durgâ.
     gaṇanīya a. (pf. de gaṇ) qui peut être compté ou énuméré.
     gaṇapati m. Ganêśa, chef des dieux du gaṇa.
     gaṇaparvata m. np. le mont Kaelâça, où sont les dieux du gaṇa.
     gaṇapāṭha m. traité d'arithmétique.
     gaṇarūpa m. asclepias gigantea, bot.
     gaṇavatī f. np. de la mère de Dhanwantari.
     gaṇaśas adv. par troupes, en foule.
     gaṇahāsaka m. (has, au c.) sorte de parfum.
     gaṇāgraṇī m. (agra) Ganêśa, chef du gaṇa.
     gaṇācala m. (acala) le mont Kaelâça.
     gaṇācārya m. (ācārya) précepteur ou maître spirituel d'un gaṇa de religieux buddhistes.
     gaṇādhipa m. (adhipa) Ganêśa. || Śiva.

gaṇi f. (gaṇ) compte, énumération. || Troupe, foule; corps d'armée, cf. gaṇa.
     gaṇikā f. (sfx. ika) compte, énumération. || Femme publique. || Premna spinosa et jasminum auriculatum, bot. || Femelle d'éléphant.
     gaṇikārikā et gaṇikārī f. (kṛ) premna spinosa, bot.

gaṇita (pp. de gaṇ). -- S. n. calcul, opération d'arithmétique; compte fait. || Traité d'arithmétique appliquée ou d'astrologie.

gaṇeya a. (sfx. eya) qui peut être compté ou calculé.

gaṇeru m. pterospermum acerifolium, bot. -- F. femme publique. || Femelle d'éléphant. || Cf. gaṇikā.
     gaṇerukā f. entremetteuse.

[Page 209-1]

gaṇeśa m. (gaṇa; īśa) Ganêśa, chef du Gana et fils de Śiva et de Pârvatî; il est représenté avec le corps d'un homme et le visage et la trompe d'un éléphant. || Surn. de Śiva.

gaṇotsāha m. (gaṇa; utsāha) rhinocéros.

gaṇḍ. gaṇḍāmi (?)

gaṇḍa m. la joue avec la tempe; || tempe ou sinus frontal de l'éléphant; cf. kaṭa. || rhinocéros; || héros [à la fin de qqs. composés]; || personnages inférieurs de certaines représentations scéniques. -- Marque, tache; || clou, furoncle; cf. kaṇḍu; || bouton ou rosette que l'on ajoute comme ornement au harnais d'un cheval. || Joint, noeud. || Le 10e yôga ou division de l'écliptique; || période astronomique. || Lith. zandas; got. kinnus; germ. kinn. Cf. hanu.
     gaṇḍaka m. rhinocéros. -- Noeud; difficulté, obstacle, empêchement; || séparation, disjonction. || Astrologie, ou partie de l'astrologie.
     gaṇḍakī f. np. d'une rivière dans le nord de l'Inde.
     gaṇḍakārī et gaṇḍakālī f. la sensitive ou mimosa pudica, bot.
     gaṇḍakusuma n. l'humeur qui s'écoule des tempes de l'éléphant pendant le rut.
     gaṇḍakūpa m. pic, sommet de montagne.
     gaṇḍagātra n. le corosol ou pomme de cannelle, anona squamosa, bot.
     gaṇḍamālā f. inflammation furonculeuse ou scrofuleuse des glandes du cou.
     gaṇḍavyūha m. un des neuf dharmas buddhiques; cf. dharma.
     gaṇḍaśaila m. roc; rocher tombé d'une montagne par une cause qconque. || Front [d'une tempe à l'autre].
     gaṇḍāṅga m. (aṅga) le rhinocéros, dont la peau est comme couverte de boutons.
     gaṇḍālī f. agrostis linearis, esp. de dūrbā.

gaṇḍi m. goître. || Tronc d'arbre. Cf. gaḍu.

gaṇḍīra m. esp. de plante potagère. || Héros, guerrier vaillant; cf. gaṇḍa.

gaṇḍu m. f. (gaṇḍa joue) oreiller, coussin.

gaṇḍū f. joint, noeud; cf. gaṇḍa.
     gaṇḍūpada m. et gaṇḍūpadī f. ver de terre.
     gaṇḍūpadabhava m. plomb.

gaṇḍūṣa m. et gaṇḍūṣā f. eau que l'on tient dans le creux de la main pour se rincer la bouche. || Rincement de la bouche. || Le doigt qui termine la trompe de l'éléphant.

gaṇḍola m. bouchée, gorgée. || Sucre brut. Cf. gaḍola.

gata (pp. de gam) qui est allé, qui est parti, qui s'est éloigné; qui est arrivé à: prakṛtiṃ gata rentré dans l'ordre naturel. -- S. n. mouvement, démarche, allure.
     gatacetas a. (cetas) qui a perdu la raison, qui est hors de soi.
     gatanāsika a. qui n'a plus ou n'a pas de nez.
     gatarasa a. qui n'a plus de saveur, affadi.
     gatavyatha a. (vyath) qui n'est plus agité: exempt de trouble ou de crainte.
     gataśrīka a. (śrī) abandonné de la fortune.
     gatasaṅga a. qui n'est plus attaché à qqc., qui n'a plus d'affections ni de désirs.
     gatasañjña a. (sam; jñā) qui a perdu la conscience de soi-même, qui est hors de soi.
     gatasattva a. qui n'a plus de réalité, anéanti.
     gatasandeha a. qui ne doute plus.
     gatasannaka a. qui est hors du rut.
     gatākṣa a. (akṣa) qui a perdu la vue.
     gatāgata a. (ā; gam) qui va et vient; || au fig. sujet aux retours, c-à-d. à la transmigration. -- S. n. allée et venue, va-et-vient; || au fig. les retours alternatifs de la personne qui transmigre.
     gatāsu a. (asu) expiré, inanimé, mort.

gati f. (gam; sfx. ti) action d'aller, locomotion, voyage; || démarche, maintien de qqn. qui s'avance; || marche des choses, cours des événements; || progrès du temps; période dans la vie humaine; || progrès de l'esprit, acquisition de la science. || Voie, chemin, route; || moyen, expédient, procédé. || Bd. les six voies ou conditions des êtres sensibles, à savoir celles des dêvas, des hommes, des génies, des pretas, des brutes et des damnés.
     gatilā f. (sfx. ila) départ, séparation, adieu. || Np. d'une rivière.
     gatyanusāra m. imitation de la démarche de qqn.

gataujas a. qui n'a plus de force.

gatvara a. (sfx. vara) qui va, qui se meut.

gad. gadāmi 1; p. jagāda; f2. gadiṣyāmi; a 1. agadiṣam et agādiṣam. Parler, dire qqc. à qqn. avec 2 ac. ou qqf. avec le g. de la personne.

gad. gadayāmi 10; etc. Tonner.

gada m. parole, discours. || Lith. zadas, la parole; polon. gadac, parler; irland. gadh, la voix.

gada m. maladie.

gada m. np. du frère cadet de Krishna.

gadayitnu a. (gad 1.) loquace. Libertin, plein de désirs. -- S. m. Kandarpa.

gadā f. massue; bâton, levier. || Bignonia suaveolens, bot.
     gadākhya n. costus speciosus, bot.
     gadādhara a. (dhṛ) qui porte une massue. || Surn. de Krishna.
     gadābhṛt a. (bhṛ) mms.
     gadāhasta a. qui a une massue à la main.

gadāgadau m. du. (gada maladie; agada) les 2 Aśvins.

gadāgraja m. (agraja) Krishna, frère aîné de Gada.

gadāmbara m. (gad 10: ambara) nuage orageux.

gadāhva n. costus speciosus, bot.

gadin a. (gadā) qui a une massue.

gadgada a. (gad 1.) qui balbutie. -- S. m. balbutiement, bégaiement.
     gadgadadhvani m. mms.
     gadgadye [dénom.] balbutier [de plaisir ou de peine].

gadya (pf. ps. de gad 1.) -- S. n. prose.

gantāsi 2p. sg. f 1. de gam.

gantu m. (gam; sfx. tu) voyageur.

gantum inf. de gam.

gantrī f. (gam; sfx. tṛ) chariot traîné par des boeufs.
     gantrīratha m. mms.

gandh. gandhaye 10; etc. [Aller; demander?]. Blesser, tourmenter; haïr, persécuter. || Lith. gandinu.

gandha m. odeur qui se répand, senteur; || bonne odeur; partum; || soufre; || moringa hyperanthera, bot. || Au fig. arrogance, grand-air. -- Proximité, relation, voisinage; || un voisin. || Un peu, une petite quantité. -- F. gandhā bouton de la fleur du champaca. -- N. bois d'aloës.
     gandhaka m. soufre. || Moringa hyperanthera, bot.
     gandhakārika a. (kṛ) faiseur de parfums. -- S. f. femme d'artisan vivant chez une autre femme.
     gandhakālī f. np. de la mère de Vyâsa.
     gandhakāṣṭha n. bois odoriférant, en gén.
     gandhakuṭī f. sorte de parfum; cf. murā.
     gandhakheḍaka n. herbe odoriférante, en gén.
     gandhacelikā f. (celi) musc ou autre odeur dont on parfume les étoffes.
     gandhajāta n. feuille de casse.
     gandhajñā f. (jñā) le nez, organe de l'odorat.
     gandhatūrya n. esp. d'instrument de musique de guerre.
     gandhadhūli f. (dhūli) poudre de senteur, musc.
     gandhanakula m. rat musqué du Bengale ou sorex moschata.
     gandhanāman m. esp. de basilic, bot.
     gandhanālī f. (nālī tube) nez.
     gandhanilayā f. (nilaya) jasmin double.
     gandhapatra m. ocymum gratissimum, esp. de basilic, bot.
     gandhapāṣāṇa m. soufre en pierre.
     gandhapiśācikā f. (piśāca) odeur d'encens [? qui attire les piśâtchas au saint-sacrifice].
     gandhapuṣpa m. le vêtasa, esp. de roseau; || alangium hexapetalum ou aṅkoṭha; || cordia myxa ou sebestier. -- F. indigotier; || premna spinosa, bot. -- N. fleurs et sandal offerts en adoration.
     gandhaphala m. f. nom de diverses plantes produisant des fruits odoriférants.
     gandhabandhu m. manguier, bot.
     gandhabhāṇḍa m. hibiscus populneoïdes, esp. de gombaut, bot.
     gandhamātṛ f. la terre, mère des odeurs.
     gandhamādana m. (mad) soufre. || Np. d'un des chefs des singes. || Grosse abeille noire. M. n. la Montagne-des-parfums, une des 7 chaînes concentriques qui entourent le Mêru. -- gandhamādanī f. liqueur spiritueuse.
     gandhamārjāra m. civette ou viverra.
     gandhamālinī f. le parfum appelé murā.
     gandhamāṃsī f. nard indien, cf. jaṭāmāṃsī.
     gandhamuṇḍa m. hibiscus populneoïdes, esp. de gombaut, bot.
     gandhamūla m. alpinia galanga, bot. -- F. curcuma reclinata, bot.
     gandhamūṣika m. f. rat musqué de l'Inde, sorex moschata.
     gandhamṛga m. civette ou viverra; antilope musquée.
     gandhamaithuna m. (mithuna) taureau.
     gandhamohinī f. le champaca, bot.
     gandharasa m. myrrhe.
     gandharāja n. sandal. || Toute fleur d'une odeur agéable. -- gandharājī f. le parfum appelé nakhī.
     gandharba ou gandarva m. (arvan?) surnom donné, dans le Vêda, à Agni, à Sûrya, au Sôma, et aux autres puissances naturelles ou mystiques auxquelles se rattache la production des odeurs. || Le cheval du Sacrifice, Vd. || Cheval, en gén. || Antilope musquée. || Les Gandharvas ou musiciens célestes du paradis d'Indra; || par ext. chanteur; || kôkila ou coucou indien. || Au fig. l'âme après la mort et avant sa renaissance. || Gr. [greek].
     gandharvanagara n. la cité des Gandharvas.
     gandarvaveda m. la science des Gandharvas, c-à-d. la théorie et la pratique de la musique.
     gandharvahasta m. ricinus communis, le ricin, bot.
     gandhalolupā f. mouche, moucheron.
     gandhavatī f. (sfx. vat) la terre, mère des odeurs. || Le parfum appelé murā. || La yamānī, bot. || Np. de ville; || la mère de Vyâsa.
     gandhavallarī f. la sahadevī, bot.
     gandhavaha a. (vah) odoriférant. -- S. m. le vent. -- gandhavahā f. le nez, organe de l'odorat.
     gandhavāha m. (vah) le vent. || Antilope musquée, bot. -- gandhavāhā f. le nez.
     gandhavihvala m. blé, froment.
     gandhavṛkṣa m. shorea robusta, bot.
     gandhavyākula n. (vi; ā; kul) le kakola.
     gandhaśaṭī f. esp. de curcuma.
     gandhaśālī m. esp. de riz odorant.
     gandhaśekhara m. musc.
     gandhasāra m. sandal; cf. gandharāja.
     gandhasūyī f. (sū) le petit rat musqué.
     gandasoma n. nénuphar blanc comestible.
     gandhahārikā f. cf. gandhakārikā.
     gandhākhu m. (ākhu) rat musqué.
     gandhājīva a. (ā; jīv) qui gagne sa vie à vendre des parfums.
     gandhāṭhya m. et f. oranger.
     gandhālā f. le micocoulier ou celtis orientalis, bot.
     gandhālī f. poederia foetida bot.
     gandhāśman m. (aśman pierre) soufre.

gandhika m. (gandha; sfx. ika) soufre.

gandhinī f. le parfum appelé murā.

gandhotu m. (otu chat) viverra, la civette.

gandhottamā f. liqueur spiritueuse.

gandholi f. et gandholī f. (sfx. ola) cucumis reclinata, et cyperus rotundus, bot. || guêpe.

gabhasti m. f. (pour garbhasti ou grabhasti) Vd. rayon de lumière; main [en parlant des dieux du ciel]. || M. Soleil. || F. la svāhā personnifiée.
     gabhastimat a. (sfx. mat) radieux. -- S. m. le soleil radieux. -- S. n. une des 7 divisions de l'enfer.
     gabhastihasta m. le soleil, qui pour mains a des rayons.

gabhīra a. creux, profond [en parlant de l'eau, du son, d'une forêt, etc.] -- S. n. cavité, trou, caverne. Cf. gambhīra.
     gabhīrikā f. (sfx. ika) sorte de gros tambour.

gabholika m. petit coussin rond.

gam. Act. gacchāmi 1; p. jagāma, 3p. pl. jagmus; f 1. gantāsmi; f2. gamiṣyāmi; a. agamam [qui est aussi l'impf. vd.]. Ppf. jagmivas et jaganvas; gér. gatvā et [en compos.] gatya ou gamya.
     Moy. en poésie: gacche 1; p. jagme; f 1. gantāhe; f2. gamiṣye; a 1. 3p. sg. [avec ] gaṃsīṣṭa et gasīṣṭa; a. agaṃsi, 3p. sg. agaṃsta et agata. Pp. gata.
     Ps. gamye.
     FORMES VEDIQUES. Classe 1. Pr. gamāmi; o. gameyam, 1p. pl. gamema, 1p. pl. moy. gamemahi. Imp. 3p. pl. gamantu. A. 1p. pl. aganma, 3p. agman, 1p. du. aganva, 2p. agmatam; moy. 3p. sg. agmata, 1p. pl. agasmahi. Inf. gamadhyai.
     Classe 2. Pr. 3p. pl. ganti. Imp. 2p. sg. gahi, 2p. pl. gantā, 3p. pl. gantu, 2p. du. gatam. Impf. 3p. sg. [avec ā] āgan, 2p. sg. moy. agathās.
     Classe 3. Pr. jagāmi; o. jagamyām.
     I. Aller, se mouvoir: na naur gacchati sthale un navire ne marche pas sur la terre ferme. || Avec accha [vis-à-vis] aller vers, d. ou inf. muniṃ hantum acchāgamat il alla pour tuer le solitaire; bhaikṣāya acchagacchati il va pour mendier.
     II. Aller vers, ac. gacchadhvaṃ rājānam allez trouver le roi; gacchanti brahma brahmavidas ceux qui connaissent Brahma vont à Brahma; nagaraṃ gacchanti ils vont à la ville. || svar gacchāmi aller au ciel, mourir; lokam amuṃ gacchāmi aller à l'autre monde, mourir. || devavītiṃ gamema allons au banquet des dêvas, Vd. || astaṃ gacchāmi se coucher [en parlant du soleil]; disparaître, s'évanouir; astam iva jarimāṇaṃ jagamyām que j'aille à la vieillesse comme à mon domicile, Vd. || prītiṃ gacchāmi devenir joyeux; prakṛtiṃ gacchāmi rentrer dans l'ordre naturel, revenir à son état naturel. || antyastriyo gatvā ayant eu commerce avec des femmes dégradées. -- Avec le d., dans le Vd. iṭdeveṣu gacchati il s'approche des divinités de l'offrande.
     III. S'en aller, s'éloigner, disparaître, avec l'ab.: gateṣu lokapāleṣu les gardiens du monde étant partis; kālo gacchati le temps s'enfuit; nagarād agamat il s'éloigna de la ville.
     IV. Venir: gantā divas venez du ciel, Vd.
     V. Faire aller, Vd. tān sadyo adhvano jagamyāt qu'il les fasse aller sur le champ par leurs chemins.

gam f.; g. gmas; i. gmā; Vd. terre. || Zd. zem; lith. zémiê. || Cf. gr. [greek].

gama [à la fin des composés] (gam) qui va; qui vient.

gamakāritva n. (gam; kṛ) précipitation; le défaut de faire tout à la hâte.

gamatha m. (sfx. atha) voyageur. || Route, chemin.

gamana n. (sfx. ana) action d'aller; marche; || action de marcher à l'ennemi.

gamin m. (sfx. in) celui qui va; marcheur, voyageur.

gamb, cf. garb.

gambhārī f. gmelina arborea, bot.

gambhīra a. profond. -- S. m. mantra vêdique. || Lotus. || Citron. || Cf. gabhīra.
     gambhīravedin m. (vid) éléphant rétif.

gamya (pf. ps. de gam) où l'on peut aller; que l'on peut atteindre; où il faut aller.

gamyāt 3p. sg. o. de gam, Vd. pour gacchet.

gaya m. esp. de boeuf, cf. gavaya. || Np. d'un muni.

gayaśiras n. Vd. les hauteurs du couchant, l'ouest.

gayā f. ou buddhagayā np. d'une ville du Bihar, où Śâkya-muni atteignit l'état de buddha; elle est célèbre par ses grottes et par ses inscriptions.

gara m. n. (gṝ) potion; poison; antidote. -- M. maladie. -- F. garā action d'avaler. -- F. garī esp. d'herbe. -- N. gara action de mouiller, d'humecter; arrosement; aspersion.
     garaṇa n. arrosement; aspersion.
     garada a. (dā) vénéneux, vénimeux. -- S. n. poison, venin.
     garabrata m. paon.

[Page 212-2]

garabha m. embryon, foetus; cf. garbha.

garayāmi (dén. de guru) être pesant; être important.

garala n. (sfx. la) poison, venin. || Foin, botte de foin. || Mesure, en gén.

garāgarī f. esp. d'herbe; cf. garī.

garādhikā f. (adhika) cochenille.

garātmaka m. graine de moringa.

gariman m. (sfx. iman) pesanteur; gravité. Cf. guru.

gariṣṭha sup.; garīyas comp. de guru; M Par. 49.

garuḍa m. (garut) np. de l'oiseau de Vishnu; il est fils de kaśyapa et de vināṭā, et frère cadet d'aruṇa.
     garuḍadhvaja m. Vishnu.
     garuḍāgraja m. (agraja) aruṇa, cocher du Soleil.
     garuḍāṅkita n. (aṅk) émeraude.
     garuḍāśman m. (aśman) mms.

garut m. aile.
     garutmat a. (sfx. mat) ailé. -- S. m. oiseau, en gén. || Garuda.
     garudyodhin m. (yudh) caille.

garga m. np. d'un rishi.

gargara m. (garj; sfx. ra) Vd. tambour. || Esp. de poisson.
     gargarī f. baratte; || cruche, pot à l'eau.

gargāṭa m. le silurus ascita, poisson.

gargīya a. qui descend de Garga.

garj. garjāmi 1; p. jagarja; etc. Résonner, retentir: meghā garjantas nuées retentissantes [du bruit de la foudre]; vāyur garjati le vent mugit. || Rugir, hurler, pousser de grands cris [en parlant des animaux et des hommes]. || Au fig. se vanter, se glorifier. || Cf. gañj. || Lat. garrio (?), gurges.
     garjayāmi 10. mms.

garja n. son profond et sourd: rugissement, mugissement, hurlement.

[Page 213-1]

garjaka m. esp. de dorade, poisson.

garjana n. (garj) son profond et sourd: || bruit du tonnerre, des vents, de l'eau qui s'engouffre; || rugissement, mugissement, hurlement. || Au fig. cri de fureur; || bruit de la bataille; cri de guerre.

garji m. (garj) bruit des vents, de la foudre, etc.

garjita pp. de garj. -- S. m. éléphant en rut. -- S. n. mms. que garjana.

garḍhāhe f 1. vd. de garh.

garta m. (gṛ) trou, creux, cavité; || grotte, caverne, antre; || fossette sur qq. partie du corps. || Esp. de maladie. || Np. de pays; cf. trigarta.

gartikā f. atelier de tisserand [à cause du trou, garta, où il loge ses pédales].

gard. gardāmi 1, et gardayāmi 10. Résonner; rugir; mugir; cf. garj.

garddabha m. (gard; damb 10) âne. || Odeur. -- garddabhī f. bouzier, esp. d'insecte. || Maladie de la peau. -- garddabha n. lotus blanc.
     garddabhaśāka m. ovieda verticillata, bot.
     garddabhāṇḍa m. hibiscus populneoides, bot.
     garddabhāhvaya m. lotus blanc.

gardh. gardhayāmi 10. Désirer. Cf. gṛdh.
     gardhayāmi (c. de gṛdh) faire désirer. -- Au moy. gardhaye tromper l'attente de qqn. ac.

gardha m. désir, convoitise.
     gardhana a. (sfx. ana) désireux.

garb. garbāmi 1; etc. Cf. kharb, carb, etc. Aller.

garbha m. germe vivant: garbham yonau dadhāti puruṣas le mâle dépose dans la matrice un germe vivant; || embryon, foetus: ulvena āvṛto garbhas foetus enveloppé dans l'utérus; || petit d'un animal; enfant qui vient de naître. || Ovaire d'une fleur. || Par ext. utérus; ventre. || Au fig. milieu, intérieur; appartement intérieur, chambre à coucher. || Germ. kalb; angl. calf; irland. cilfin ventre; gr. [greek].
     garbhaka m. chapelet de fleurs, etc. que l'on porte dans les cheveux. -- N. période de deux nuits et un jour.
     garbhaṇḍa m. (aṇḍa oeuf) hernie ombilicale.
     garbhadā et garbhadātrī f. esp. d'arbrisseau.
     garbhadhārita a. (dṛ au c.) contenu dans un germe fécondé; qui est à l'état embryonaire; conçu.
     garbhapākin m. (pac) riz qui est mûr au bout de deux mois.
     garbhapātaka m. esp. rouge de moringa, qui cause l'avortement.
     garbhapātinī f. esp. de plante potagère, qui cause l'avortement.
     garbharūpa a. petit d'une bête; enfant.
     garbhavatī f. (sfx. vat) femelle pleine; femme enceinte.
     garbhaśrāva m. (śru 1) avortement, faussecouche.
     garbhāgāra n. (āgāra) cavité de l'utérus. || Chambre à coucher; gynécée.
     garbhādhāna n. (ā; dhā) rite propitiatoire propre à produire la conception.
     garbhāśaya m. (āśaya) la partie de l'utérus où siége l'embryon.
     garbhāṣṭama m. (aṣṭan) le 8e mois de la grossesse.
     garbhiṇī f. (sfx. in) femme enceinte; femelle pleine. || Asclepias rosea, bot.
     garbhiṇyavekṣaṇa n. métier de gardienne de femmes en couches; || obstétrique (?).
     garbhopaghātinī f. (upa; han) vache taurelière, que l'accouplement fait avorter.

garmut f. esp. d'herbe. || Or.

garv. garvāmi 1; p. jagarva; etc. et garvaye 10; pqp. ajagarve. Etre orgueilleux. Cf. kharv et karv.

garva m. orgueil. || Ancien germ. gelf; lith. garbê.
     garvara a. (sfx. ra) orgueilleux, arrogant.
     garvāṭa m. (aṭ) garde de nuit; gardien d'une porte; sergent de ville ou de village; bedeau.
     garvita (pp. de garv) orgueilleux.

garh, vd. pour grah.

garh. garhe 1; garhayāmi et garhaye 10; p. jagarhe; f2. garhiṣye; ā. agarhiṣi. Blàmer, reprendre, accuser qqn. || Injurier. || Ne pouvoir souffrir: duṣkṛtam une méchante action. || Mépriser, dédaigner qqn ou qqc. || Cf. galh.

garhaṇa n. blâme, censure, reproche.

garhā f. mms.

[Page 214-1]

garhya (pf. ps. de garh) blâmable; méprisable.
     garhyavādin a. (vad) qui parle mal.

gal. galāmi 1; p. jagāla; ā. agāliṣam. Manger.

gal. galāmī 1, et gālaye 10. Tomber, s'échapper: hastebhyas des mains de qqn. || Tomber sur, rencontrer, avec lel. || Déchoir; disparaître, s'écouler [en parlant de la vie].

gala m. cou, gosier, avaloire. || Grande esp. de canne à sucre. || Esp. d'instrument de musique. || Esp. de dorade, poisson. || Résine de sâla. || Corde. || Cf. lat. collum [cf. galla] et gula; germ. kehl.
     galaka m. esp. de poisson.
     galakambala m. fanon du taureau.
     galagaṇḍa m. gonflement des glandes du cou.
     galagraha m. sorte de sauce d'un goût fort. || Jour où l'on commence un cours d'études et qui est suivi d'un jour férié.
     galantikā f. petite aiguière.
     galamekhalā f. collier, guirlande de cou.
     galavrata m. paon; cf. garabrata.
     galaśuṇḍikā f. luette, voile du palais.
     galastanī f. chèvre du Bengale dont le cou porte deux mamelons charnus.
     galahasta m. action de prendre qqn. à la gorge.
     galāṅkura m. (aṅkura) inflammation de la gorge, amygdalite.
     galānika, galānila ou galāvila m. crevette.

gali m. (gal manger) boeuf gras et paresseux.

galita pp. de gal 1 et 10.

galegaṇḍa m. ardea argala, esp. de héron.

galbh. galbhe 1; etc. Etre fort; être audacieux. || Irland. galbha rigueur, dureté.

galyā f. réunion de gosiers. || Paquet ou tas de cordes.

galla m. joue; cf. gala.
     gallacāturī f. petit oreiller rond.

galvarka m. verre à boire les liqueurs spiritueuses; || en gén. vase de cristal.

galh; cf. garh.

gavaya m. (go; sfx. aya) bos gavaeus, esp. de boeuf, Vd.

[Page 214-2]

gavarāja m. (go vache; rājan) le taureau du troupeau.

gavala m. (go; sfx. ala) buffle sauvage. -- N. corne de buffle.

gavākṣa a. (go; akṣa) qui a des yeux de boeuf ou de vache. -- S. m. oeil-deboeuf, fenêtre ronde. || Esp. de singe. -- S. f. gavākṣī cucumis madraspatanus et clitoria ternatea, bot.

gavādana n. (go; ad manger) pàturage, prairie. -- gavādanī f. ratelier, mangeoire. || Esp. de concombre et de clitoria, bot.

gavālūka m. le boeuf gavaya.

gavi 1. de go.

gavīśvara m. (īśvara) maître des vaches; propriétaire de vaches.

gaveḍu f. et gaveḍukā f. (go; eḍ) coïx barbata, esp. de larme-de-Job, bot. -- M. nuage.

gavedhu f. et gavedhukā f. mms.

gaveruka n. craie rouge, sanguine.

gaveśakā f. hedysarum lagopodioides, esp. de sainfoin.

gaveṣayāmi 10; pqp. ajagaveṣam; pp. gaveṣita (? go; iṣ) chercher, être en quête, chasser.
     gaveṣaṇa n. et gaveṣaṇā f. recherche, enquête, poursuite [d'un objet physique ou abstrait].

gavodgha m. (udgha) la meilleure des vaches.

gavya a. (go; sfx. ya) de boeuf, de vache; relatif au boeuf, relatif à la vache. -- S. f. gavyā troupeau de vaches ou de boeufs. || Mesure de deux krôśas; cf. gavyūli. -- S. f. ou n. corde de l'arc. || Matière colorante jaune.

gavyūta n. et gavyūti m. f. (go; yu) mesure itinéraire de 2 krôśas ou environ 4 kilomètres.

gah. gahayāmi 10. Traverser péniblement: vanam une forêt. || Au fig. comprendre avec peine: śāstram un traité. || Au n. être difficile à traverser, à parcourir; être difficile à comprendre.

[Page 215-1]

gahana a. (sfx. ana) impraticable, impénétrable, inextricable. -- S. n. forêt, bois fourré. || Caverne: gahanaṃ gambhīram l'abîme profond, la géhenne. || Au fig. gêne, peine, détresse.

gahvara m. et gahvarī f. (sfx. vara) caverne, grotte; abîme. -- N. forêt épaisse, bois fourré. || Cris de détresse. || Orgueil. || M. tonnelle de jardin.

. [cf. gam et gach]. A l'act. dans le Vêda: gāmi 1, jigāmi et jagāmi 3; impf. ajigām, 3p. ajigāt et ajagan; o. jagāyām; a. agām, 3p. sg. agāt et gāt, 3p. pl. agan et gus; aor. conjf. geṣam et geyam. || Gr. [greek], etc.
     Au moy. gai 1 ou 2, gāse, gāte, etc.; o. geya; p. jage; f 1. gātāhe; f2. gāsye; ā. agāsi; o. gāsīya. -- Ps. gīye; ā. 3p. agāyi. || Cf. gai.
     Aller; parcourir: adhvānam une route. || Aller vers: puram vers la ville; stutibhir indraṃ jigāmi j'adresse des hymnes-à Indra.

gāṅga a. (gaṅgā) du Gange, relatif au Gange. -- S. m. surn. de Kârttikêya et de Bhîshma.
     gāṅgāṭa m. et gāṅgāṭeya (aṭ) crevette.
     gāṅgāyani m. surn. de Kârttikêya et de Bhîshma.

gāṅgeya a. (gaṅgā) né du Gange ou de Gangâ. -- S. m. l'alose du Gange ou clupea alosa, poisson. || Surn. de Bhîshma et de Kârttikêya. -- S. n. or. || Cyperus rotundus, bot.

gāṅgerukī f. hedysarum lagopodioïdes, esp. de sainfoin, bot.

gāṅgeṣṭhī f. guilandina bonducella, bot.

gājayāmi 10. Rugir; cf. gaj.

gādayāmi, c. de gad.

gāḍha a. (gāh; sfx. ta) épais, serré; [en parlant d'un bois]; étroitement uni. || Au fig. pénible, difficile; violent, intraitable. -- A l'ac. gāḍham violemment, beaucoup.
     gāḍhamuṣṭhi a. misérable, gueux, ladre, avare. -- S. m. cimeterre; grand couteau de sacrificateur.
     gāḍhāṅgada m. (aṅgada) bracelet à rangs serrés.
     gāḍhāliṅgana n. étroit embrassement.

gāṇikya n. (gaṇikā) troupe de courtisanes.

[Page 215-2]

gāṇḍīva m. n. arc; || l'arc d'Arjuna.
     gāṇḍīvin m. (sfx. in) Arjuna.

gātu a. (gai) courroucé, furieux. -- S. m. chanteur. || Coucou kôkila. || Grande abeille noire. || Gandharva ou musicien céleste.

gātra n. (gā; sfx. tra) membre; || corps.
     gātraka n. (sfx. ka) corps.
     gātrabhaṅgā f. (bhañj) carpopogon pruriens, bot.
     gātrasaṅkocin m. (sam; kuc) le putois ou viverra putorius.
     gātrasamplava m. (sam; plu) plongeon, esp. d'oiseau.
     gātrānulepanī f. (anu; lip) parfum pour se frotter le corps.

gāthaka m. (gai) chanteur, musicien; récitateur de légendes.

gāthā f. (gai; sfx. thā) chant, stance chantée, en gén. || Strophe d'hymne vêdique. || Bd. stance dans un geya; qqf. le geya lui-même [ces stances sont ordint. attribuées à Śâkya-muni]; ouvrage contenant des récits moraux. || Nom d'un patois indien.

gādh. gādhe 1; p. jagādhe; f2. gādhiṣye; ā. agādhiṣi. Partir, aller à, monter à, ac.: gādhitāse nabhas tu monteras au ciel. || Rechercher, désirer, chercher à prendre, ac. || Placer, poser, déposer en un lieu; || semer; planter (?). || Au n. se tenir solidement debout. Germ. gehen.

gādha a. peu profond, guéable. -- S. m. gué; place; lieu. || Au fig. désir, convoitise. Lat. vadum.

gādhi m. np. du père de Viśwâmitra.
     gādhija m. (jan) le fils de Gâdhi.
     gādhipura n. la cité de Gâdhi, c-à-d. Kanyâkubja.
     gādhibhū m. le fils de Gâdhi, Viśwâmitra.
     gādheya m. (sfx. eya) mms.

gāna n. (gai) chant, en gén. || Livres de cantiques, au nombre de 4, faisant partie du Sâmavêda.

gānti 3p. pl. de gai et de vd.

gāntu a. (gam; sfx. tu) qui voyage, qui va, qui marche. -- S. m. voyageur. Cf. gantu.

gāntrī f. chariot traîné par des boeufs.

[Page 216-1]

gāndinī f. le Gange; Gangâ.
     gāndinīsuta m. fils de Gangâ.

gāndharva a. (f. gāndharvī) issu du Gandharva, Vd. || Qui a rapport aux Gandharvas. -- S. m. un Gandharva. -- S. n. science des Gandharvas, musique, chant. || Forme de mariage qui n'exige que le consentement mutuel.

gāndhāra m. minium, oxide de plomb. || Une des 7 notes de la gamme. || Np. d'un pays au nord-ouest de l'Indus, Vd. [? le Kandahar]. -- Au pl. m. les peuples de ce pays. -- gāndhārī f. np. de la mère de Duryôdhana. -- gāndhāra n. myrrhe, cf. gandharasa.
     gāndhāreya m. Duryôdhana.

gāndhika m. (gandha) parfumeur. || Esp. de ver puant. || Scribe, commis.

gām ac. sg. de go.

gāpayāmi (c. de gai) faire chanter, 2 ac.

gāmin 1. a. (gam) qui va, qui marche [à la fin des composés].

gāma m. (gam) action d'aller, de marcher.

gāmuka a. (gam; sfx. uka) qui va, qui marche.

gāmbhīrya n. (gambhīra) profondeur [de l'eau, du son, etc.].

gāyaka a. (gai; sfx. aka) qui chante. -- S. m. chanteur.

gāyatra a. qui se rapporte à la gāyatrī.

gāyatrī f. (gai; sfx. tṛ) stance vêdique de 24 syllabes partagées en 4 vers égaux. || Nom d'un des hymnes du RigVêda, nommé aussi sāvitrī et dont Viśwâmitra est l'auteur. || Mimosa catechu, bot.

gāyana a. (gai; sfx. ana) qui chante, chanteur. -- S. m. chantre, poète. || Causeur, babillard.

gārayāmi, c. de gṛ et de gṝ.

gāritra m. (gṝ; sfx. tra) grain, en gén. || Riz, blé.

gāruḍa a. qui se rapporte à Garuda. -- S. m. or; émeraude. || Mantra ou incantation magique.
     gāruḍika m. enchanteur, magicien, vendeur d'antidotes.

gārutmata n. (garutmat) émeraude.

gārgaka n. la postérité de Garga.

gārdha m. (gṛdh) désir, avidité, voracité. || Flèche.
     gārdhapakṣa m. flèche.
     gārdhapatra m. mms.

gārbhika a. (garbha) utérin; || originel.

gārbhiṇa n. (garbhiṇī) réunion de femmes enceintes.
     gārbhiṇya n. mms.

gārhapatya m. (gṛhapati) le feu domestique, que se transmettent de père en fils les maîtres de maison, Vd.

gāla m. (gal) flux, écoulement.

gālayāmi (c. de gṝ) pour gārayāmi.

gālava m. (gāla) nom de 2 esp. de symplocus ou lodhra, bot. || Esp. d'ébène, diospyros glutinosa, bot. || Np. d'un muni.

gāli m. (gal) imprécation, malédiction.

gāvayāmi c. de gu 1.

gāvas nom. et voc. pl. de go.

gās ac. pl. de go.

gāh. gāhe 1; p. jagāhe; f 1. gāhitāhe et gāḍhāhe; f2. gāhiṣye et ghākṣye; ā. agāhiṣi et aghākṣi, 3p. agāḍha; gér. gāhitvā et gāḍhvā; pp. gāḍha. Traverser, pénétrer dans, ac.: vanam dans une forêt. || Parcourir: mārgam une route. || Au fig. mano me saṃśayaṃ gāhate le doute pénètre dans mon coeur. || Monter, s'élever: dyām dans le ciel. Entrer: nadīm dans une rivière [pour s'y baigner].

gir f. (gṝ résonner) voix; émission de voix. || Mot, parole; || la parole, le discours, le langage. || La Parole sainte; la déesse Saraswatî ou vāc. || En gén. louange, éloge, poème; || gloire, célébrité. || Gr. [greek]; irland. gair.

girā f. (gir) mms.

giri m. montagne; || au fig. Vd. nuages. || Paume, balle à jouer. || Maladie des yeux. || Zd. gairi; afghan. ghur.

giri f. (gṝ) action d'avaler, d'engloutir, d'absorber. || Souris [animal].

giri a. vénérable, respectable; cf. guru.

girikaṇṭaka m. foudre d'Indra, carreaux de la foudre.

girikarṇikā f. (karṇa) la terre.

girikarṇī f. hedysarum alhagi, clitoria ternatea, etc., bot.

girikā f. souris; cf. giri f.

girikāṇa a. devenu borgne par le mal nommé giri m.

girigaḍa m. paume, cf. giri m.

girija m. (jan) fer. || Talc. || Bitume. || Benjoin ou styrax. -- girijā f. pamplemouse ou citrus decumana; esp. de rāsnā, bot. -- Surn. de Pârvatî.
     girijāmala n. (amala) talc.

girijvara m. foudre.

girita, pp. de gṝ, mangé.

girimallikā f. jasmin de montagne ou echites antidysenterica.

girimāna m. (mā mesurer) éléphant énorme.

girimṛt f. m à m. terre de montagne, c-à-d. craie rouge.

giriyaka m. et giriyāka m. paume, balle à jouer.

giriśa m. cf. girīśa.

giriśṛṅga m. surn. de Ganêśa.

girisāra m. fer. || Etain. || Le mont Malaya.

girīśa m. (īśa) le roi des monts, c-à-d. Śiva, Vrihaspati ou Himâla [personnification de l'Himâlaya].

gila m. citron; cf. girijā.

gilana n. [pour girana, de gṝ] action d'avaler.

[Page 217-2]

gilāmi pour girāmi; et, de même, dans toutes les formes de girāmi l'r peut être remplacée par une l; cf. gṝ 6.

gili f. [pour giri] mms.

gilita, pour girita.

giṣṇa m. (gai; sf. sna) chanteur. || Chantre du Sâmavêda.

gīta (pp. de gai), chanté. -- S. n. chant, hymne, poëme. -- S. f. gītā nom de qqs chants particuliers, surtout de la Bhagavad-gîtâ.
     gīta-govinda n. poëme de Jayadêva, relatif à Krishna.
     gītamodin m. (mud) un Kinnara.

gīti f. (gai) chant. || Une des formes du mètre ârya, où la stance est composée de deux grands vers.

gīratha m. (gir, ratha) surn. de Vrihaspati.

gīrdevī f. la déesse de la parole, Saraswatî.

gīrṇa pp. de gṝ.

gīrṇi f. (gṝ 6) action d'avaler. -- (gṛ 9) louange, éloge, applaudissement; || renommée, gloire.

gīrvāṇa ou gīrbāṇa m. (gir hymne; van désirer) un dieu, en gén.

gīṣpati m. (gir; pati) un pandit ou savant brâhmane. || Surn. de Vrihaspati.

gu. gave 1; p. juguve; f 1. gotāhe; f2. goṣye; ā. agoṣi; pp. guta. Résonner. || Vd. faire entendre, louer, célébrer. ||? Etre traîné par des boeufs. || Cf. ku 2, khu, ghu.

gu. guvāmi 6; jugāva; f2. guṣyāmi; ā. aguṣiṣam; pp. gūna. Aller à la selle, rendre des excréments.

guggula m. et guggulu m. le bdellium, résine odoriférante, Vd.

guṅgū f. Vd. la nouvelle lune, cf. kuhū.

gucha et guchaka m. réunion, amas, tas: || bouquet de fleurs; botte d'herbe; esp. de collier ou guirlande. Cf. guñja.
     guchapatra m. palmier.
     guchaphalā f. bananier; || vigne.
     guchārdha m. (ardha) esp. de collier.

[Page 218-1]

guj. gujāmi 6 et gojāmi 1; p. jugoja; etc. Résonner; murmurer, mugir sourdement, bourdonner; cf. guñj, gaj, gañj, etc.

guñj. guñjāmi 1; p. juguñja; etc. mms. que guj.

guñja m. bouquet de fleurs; cf. gucha.

guñja m. et guñjā f. bruit sourd, murmure, bourdonnement. || Timbale. || Cabaret. || La prière à voix basse; méditation. || Abrus precatorius, bot. Cf. raktikā.
     guñjakṛt m. (kṛ) grande abeille noire.

guñjikā f. graine de l'abrus precatorius ou raktikâ.

guṭikā f. petit globe, balle, paume, cf. guḍa.

guṭh, cf. guṇṭh.

guḍ. guḍāmi 6; etc. Protéger, défendre, soutenir. Cf. guṇṭh.

guḍa a. rond, sphérique. -- S. m. globe, boule, balle. || Sucre brut. || Harnais d'éléphant. || Bouchée. -- F. guḍā poudre, substance pulvérisée. || Euphorbia tirucalli, bot.
     guḍakarī f. une des rāgiṇīs ou personnifications des modes musicaux.
     guḍacī f. menispermum glabrum, bot.
     guḍatṛṇa n. canne à sucre.
     guḍatvac n. et guḍatvaca n. écorce aromatique de casse; || macis.
     guḍadāru n. canne à sucre.
     guḍapuṣpa m. bassia latifolia, à fleur sucrée.
     guḍaphala m. careya arborea ou pîlu, à fruit sucré.
     guḍamūla m. amaranthus polygamus, à racine sucrée.
     guḍala n. (sfx. la) liqueur alcoolique tirée de la mélasse, sorte de rhum.
     guḍaśarkarā f. sucre raffiné.
     guḍaśigru m. moringa rouge et sucré, bot.

guḍākeśa m. surn. d'Arjuna, et de Śiva.

guḍāśaya m. cf. guḍaphala.

guḍucī et guḍūcī f. menispermum glabrum, bot.

guḍera m. bouchée.
     guḍeraka m. mms.

guṇ. guṇayāmi 10. Saluer; || donner un conseil; || persuader. || Cf. gaṇ, kuṇ.

guṇa m. qualité, propriété, attribut, mode: || qualités de l'âme, de l'esprit ou du coeur, bonnes ou mauvaises; || propriétés ou modes sensibles des objets matériels. || qqf. vertu, bonne qualité. || Les 3 qualités [ou états de l'intelligence dans ses rapports avec la réalité] à savoir: sattva, rajas, tamas. || Qualité du son, caractère qu'il revêt dans la prononciation, tg. || Corde; corde d'un arc; || guirlande. || Cuisinier; || surn. de Bhîma qui faisait cuire les aliments des Pândus pendant leur exil. -- guṇā f. plante dont on fait des cordes d'arc, cf. mūrvā.
     A la fin des composés, guṇa produit des multiples: triguṇa le triple śataguṇa le centuple, dviguṇībhūla devenu double, doublé, etc.
     guṇakarmavibhāga a. qui distingue l'acte et l'attribut. -- S. m. distinction de l'acte et de l'attribut.
     guṇakāra m. (kṛ) surnom de Bhîma.
     guṇagrāhin a. (grah) qui apprécie les qualités.
     guṇatas adv. (sfx. tas) d'après les qualités.
     guṇatraya n. les 3 qualités, cf. guṇa.
     guṇatva n. qualité, état, manière d'être [au sens abstrait].
     guṇadharma m. condition qui suit la qualité, par ex. la clémence qui est la condition de la royauté. || Condition d'un être sujet aux 3 qualités.
     guṇanikā et guṇanī f. examen, collationnement ou correction d'un texte des écritures. || Examen critique d'une ch. || Prologue d'un drame.
     guṇanīya m. pratique de la critique des textes sacrés, etc.
     guṇabhedatas adv. (bhid; sfx. tas) selon la diversité des qualités ou modes.
     guṇabhoktṛ m. (bhuj) celui qui perçoit les modes sensibles des ch.
     guṇabhraṃśa m. perte des bonnes qualités.
     guṇamaya a. de la nature des 3 qualités. ou des modes des choses: guṇamayī māyā la magie ou illusion produite par les manières d'être des objets.
     guṇalayanī f. (lī; sfx. ana) tente fixée avec des cordes.
     guṇavat a. (sfx. vat) qui a des qualités; doué de vertus.
     guṇavṛkṣaka m. mât avec des cordages.
     guṇasaṅkhyāna n. la théorie des 3 qualités.
     guṇasaṅga m. (sajj) attachement aux qualités sensibles des choses.
     guṇasāgara m. m à m. la mer des modes, c-à-d. Brahmâ ou le Buddha. -- Adjt. doué de toutes les qualités.
     guṇākara m. (ākara) la mine des qualités, c-à-d. le Buddha. -- Adjt. doué de toutes les qualités.
     guṇātīta a. (ati; i) qui a franchi les 3 qualités, qui s'en est affranchi.
     guṇānvita a. (anu; i) enveloppé par les qualités, caché sous les modes des choses.

guṇita (pp. de guṇ) multiplié [t. d'arithmétique]. || Additionné; réuni, entassé. Cf. gaṇita (gan).

guṇin a. (sfx. in) doué de qualités. -- S. m. (guṇa arc) arc garni de sa corde.

guṇeśvara m. np. d'une montagne, dans le Bundelkhand (?)

guṇotkarṣa m. (ut; kṛṣ) excellence, possession de qualités supérieures.

guṇṭh ou guṭh. guṇṭhayāmi 10. Cacher, couvrir, voiler: paṃśuguṇṭhita couvert de poussière. || Au fig. protéger, défendre. || Cf. guḍ.

guṇḍ. guṇḍāmi 1 et guṇḍayāmi 10. Cacher, couvrir, voiler. || Au fig. protéger, défendre, conserver. -- Piler, broyer.

guṇḍaka m. (guṇḍ) pot à l'huile. -- Poudre, poussière, boue. -- (pour guñjaka?) ton bas, voix basse.

gutsa m. bouquet de fleurs; botte d'herbe; || esp. de collier ou de guirlande; || sorte de parfum. Cf. gucha.
     gutsaka m. bouquet. || Chapitre d'un livre.
     gutsapuṣpa m. echites scholaris, bot.
     gutsārdha m. cf. guchārdha.

gud. gode 1; p. jugude; etc. Jouer. Cf. gudh, kud.

guda n. (? gu) anus.
     gudakīlaka m. hémorrhoïdes.
     gudagraha m. affection de l'anus, en gén. || Constipation; etc.
     gudāṅkura m. hémorrhoïdes.

gudh. godhe 1; etc. Cf. gud.

gudh. gudhyāmi 4; p. jugodha; gér. gudhitvā; etc. Couvrir, voiler; || vêtir; revêtir. || Gr. [greek]; lat. cutis; germ. haut; angl. hide; suéd. hud.

[Page 219-2]

gudh. gudhnāmi 9; etc. S'irriter; cf. krudh.

gudhera a. (gudh 4) qui couvre, qui défend, qui protége.

gundala m. bruit d'un petit tambour oblong.

gundāla m. esp. d'oiseau gallinacé [faisan ou bartavelle].

gundr. gundrayāmi 10. Mentir, tromper. Cf. kundr.

gundra m. saccharum sara, bot. -- F. gundrā cyperus rotundus ou cyp. pertenuis, esp. de souchet; || le priaṅgu.

gup. gope 1; etc. Refuser, dénier. Cf. gup 10.

gup. gupyāmi 4; p. jugopa; etc Etre troublé, être confondu.

gup. [rac. douteuse; cf. gopa]. gopāyāmi 10; p. jugopa; f 1. goptāsmi, gopitāsmi et gopāyitāsmi; f2. gopsyāmi, gopiṣyāmi et gopāyiṣyāmi; ā. agopiṣam, agaupṣiṣam et agopāyiṣam; pp. gupta. Garder, veiller sur, protéger, défendre: goṣṭham une bergerie; striyam une femme; dharmam la loi. || Cf. gopayāmi et jugupiṣāmi.

gupila m. (sfx. ila) roi, prince.

gupta pp. de gup 10. Protégé, défendu, etc. Les noms propres qui finissent par gupta désignent ordint. des hommes de la 3e caste, celle des Vaeśyas.
     guptaka m. protecteur, défenseur, gardien.
     guptagati m. espion, envoyé secret.
     guptacara m. (car) mms. || Surn. de Balarâma.

gupti f. (sfx. ti) garde, protection, défense. || Cachette, lieu où l'on garde qqc. || Creux dans le sol, cave, cellier; || prison; || pont inférieur ou cale d'un navire. -- M. surn. de Yama.

guph et gumph. guphāmi et gumphāmi; p. jugopha et jugumpha; etc. Unir, nouer, lier; composer, écrire. || Ensemencer, semer.

gur. gure 6; p. jugure; etc.; pp. gūrṇa. Lever avec effort, soulever. Cf. gūr et gurv.

guraṇa n. effort fait pour soulever; en gén. exercice pénible.

guru a. (f. gurvī) grave, lourd, pesant; || gros, grand, haut, profond, large, long; || long [par oppos. à laghu bref] tg. || Au fig. grave, difficile, ardu; || grave, respectable, vénérable; remarquable, considérable. -- S. m. père spirituel, instituteur [qui peut être le père de famille ou un brâhmane qconque]. || Surn. de Vrihaspati. -- Au du. gurū le père et la mère, l'instituteur et sa femme. -- Comp. garīyas; sup. gariṣṭha. -- Lat. gravis; goth. kauriths.
     gurukārya n. (kṛ) affaire importante. || Office ou devoir d'instituteur.
     gurukrama m. enseignement traditionnel.
     guruṇṭaka m. esp. de paon.
     gurutalpa et gurutalpaga m. élève qui viole le lit de son instituteur.
     gurudaivata m. le 8e astérisme lunaire auquel préside Vrihaspati.
     gurupatra n. étain. -- F. le tamarin, arbre.
     gurumardala m. esp. de tambour.
     guruvarcoghna m. (varcas; han) limon, citron, [considérés comme rafraichissants].
     guruvṛtti a. de nature grave ou longue, tg.
     guruhan m. assassin de son instituteur.

gurjara m. le Guzarat, presqu'île au sud de l'Indus. -- Au pl. les habitants du Guzarat. -- gurjarī f. une des rāgiṇīs ou personnifications des modes musicaux.

gurd. gūrde 1 et gūrdayāmi ou gurdayāmi 10, p. jugūrde; etc. Jouer. || Habiter. Cf. gūrd, kurd, etc.

gurv. gūrvāmi 1; p. jugūrva; etc. Lever avec effort; s'efforcer, en gén. Cf. gur.

gurvakṣara n. (guru) syllabe grave ou longue du mètre triṣṭubh, tg.

gurvartham adv. (guru) à cause de l'instituteur, pour l'instituteur.

gurvī et gurvinī f. (guru) femme enceinte. || Femme d'instituteur.

gula m. sucre brut. -- F. gulā euphorbia tirucalli, bot. -- F. gulī balle, boulette, pilule. || Maladie. Cf. guḍa.

gulañca m. bouquet.
     gulañcakanda m. esp. de racine comestible.

gulucha et guluñcha m. bouquet de fleurs. Cf. gucha.

gulpha m. n. coude-pied, talon, par ext. pied.

gulma m. (guḍ; sfx. ma) bouquet d'arbres, buisson, branchages, broussailles; botte d'herbe, etc. || Redoute, retranchement, lieu fortifié [par des fascines,?]; || état de défense d'un corps d'armée; || corps d'armée de 9 pelotons, dont chacun renferme l'éléphant, 1 char, 3 cavaliers et 5 fantassins. || Rampe d'escalier (?). || Rate; || maladie de la rate ou induration des glandes mésentériques. -- gulmā f. bouquet d'arbres; || tente. || Petit cardamome et phyllanthus emblica, bot.
     gulminī f. (sfx. in) plante grimpante, liane.

gulya n. (guḍa; sfx. ya) saveur sucrée.

guvāka m. areca faufel ou catechu, arbre qui donne le bétel.

guh. gūhāmi et gūhe 1; p. jugūha et juguhe; f1. gūhitāsmi et goḍhāsmi; f2. gūhiṣyāmi et ghokṣyāmi; a 1. agūhiṣam et aghukṣam; a 1. moy. agūhiṣi, 2p. sg. agūhiṣṭa et agūḍha, 3p. pl. aghukṣata; gér. gūhitvā et gūḍhvā. Ps. guhye; a 1. 3p. sg. agūhi; pp. gūḍha; pf. guhya et gohya. Couvrir: divaṃ chāyayā d'ombre le ciel; tamo jyotiṣā l'obscurité de splendeur, Vd. || Cacher: karman une action. || Cf. gudh. || Gr. [greek].

guha m. cheval rapide. || Surn. de kārttikeya; np. d'un roi des Nishadhas, du temps de Râma.

guhā f. (guh) cachette; || trésor caché; || caverne, lieu obscur; || la nuit obscure, Vd. || Esp. de plante, cf. siṃhapucchī.

guhina n. bois fourré, buisson.

guhila n. (sfx. ila) richesse, avoir.

guhera m. (guhā; īr) mineur, puisatier; ouvrier qui travaille le fer.

guhya (pf. ps. de guh) qu'il faut cacher, secret: guhyādeśa doctrine mystique, instructions secrètes; guhyaṃ nāman nom mystique [par ex. arjuna est le nom mystique d'Indra]. -- S. m. tortue. || Organe génital; anus. || Orgueil. -- S. n. secret, mystère; formule magique.
     guhyaka m. (sfx. aka) np. de demi-dieux gardiens des trésors de Kuvêra.
     guhyakeśvara m. (īśvara) le maître des Guhyakas, c-à-d. Kuvêra.
     guhyaguru m. surn. de Śiva premier instituteur des formules magiques.
     guhyadīpaka m. (dīp) la fulgore, esp. d'insecte. || Flammèche, étincelle.
     guhyabhāṣita n. (bhāṣ) formule magique ou mantra secret.
     guhyeśvarī f. (īśvara) Prajnâ ou la déesse du mystère, énergie féminine d'Adibuddha, Bd.

. guvāmi 6. Aller à la selle, cf. gu.

gūḍha (pp. ps. de guh) caché, secret. -- S. n. lieu caché, lieu solitaire. || Parties honteuses.
     gūḍhaja a. (jan) enfant dont on cache l'origine, dont le père est tenu caché.
     gūḍhanīḍa m. hochequeue.
     gūḍhapatha m. l'esprit [dont la voie est mystérieuse].
     gūdhapāda et gūdhapād m. serpent [dont les pieds sont invisibles].
     gūḍhapuruṣa m. espion, agent secret [qui cache sa personnalité].
     gūḍhamārga m. route cachée, passage souterrain, chemin de traverse.
     gūḍhamaithuna m. corneille [qui s'accouple en secret].
     gūḍhavarcas m. grenouille.
     gūḍhotpanna m. (utpanna) cf. gūḍhaja.

gūḍhvā gér. de guh.

gūtha m. (sf. tha) excrément, ordure.
     gūthalakta m. turdus salica, esp. de grive.

gūna a. (sfx. na) qui a évacué; évacué.

gūr. gūrye 4; p. jugūre; pp. gūrṇa. Aller, avec le g. Vd. || Heurter, frapper, blesser, tuer. Cf. gur.

gūr. gūraye 10, etc. Faire effort, en gén. || Soulever avec effort. || Manger. Cf. gur.

gūraṇa n. (sfx. ana) effort.

gūrta pp. ps. Vd. de gṝ 9.

[Page 221-2]

gūrd. gūrde 1 et gūrdayāmi 10; cf. gurd.

gūrdhayāmi 10, pr. irrégulier, vd. de gṝ 9.

gūvāka m. cf. guvāka.

gūṣaṇā f. oeil de la queue du paon.

gūhayāmi; pqp. ajūguham, c. de guh.

gṛ. garāmi 1; p. jagāra; f 1. gartāsmi, f2. gariṣyāmi; ā. agārṣam. Répandre, faire couler: payas de l'eau. || Distribuer: rāyas des richesses.

gṛ. rac. de jāgṛ veiller.

gṛj. et gṛñj. garjāmi 1; p. jagarja; f 1. garjitāsmi; etc.; et gṛñjāmi; p. jagṛñja; etc. Rugir. Cf. garj et guñj.

gṛñjana n. rugissement. || Chair d'un animal empoisonné. -- M. ail.

gṛṇḍīva m. esp. de chakal.

gṛtsa m. (gṛdh; sfx. sa) surn. de Kandarpa.

gṛtsamada m. (mad) np. d'un poète vêdique.

gṛdh. gṛdhyāmi 4; p. jagardha; a. agṛdham; gér. gṛdhitvā et gṛddhvā; pp. gṛddha. Désirer: paradāreṣu ou paradārān la femme d'autrui.

gṛdhu m. (sfx. u) l'Amour, Kâma.

gṛdhnu a. (sfx. nu) désireux, amoureux.
     gṛdhnutā f. état de qqn. qui désire, qui est amoureux; convoitise, concupiscence.

gṛdhra a. (sfx. ra) désireux, avide. -- S. m. vautour.
     gṛdhrakūṭa m. le Pic-du-vautour, montagne célèbre auprès de Râjagriha, auj. Giddore.
     gṛdhranakhī f. (nakha griffe) jujubier.
     gṛdhrasī f. goutte, rhumatisme articulaire.

gṛbh, forme vd. de gṛh; zd. gereb.
     gṛbhayāmi vd. (c. de gṛbh) prendre, saisir; empêcher, arrêter. Pp. gṛbhita.

[Page 222-1]

gṛmbh. forme vd. de gṛbh, pour gṛh; cf. grah.

gṛṣṭi f. vache qui a vêlé une fois. || Jujubier; || lycopode imbriqué, bot.

gṛh, même racine que grah.

gṛha m. n. maison, habitation. || Au pl. m. épouse. || Germ. (?) kirche; island. kyrkia; angl. church.
     gṛhakachapa m. esp. de hachoir ou de mortier, en usage dans les cuisines.
     gṛhakanyā f. fille de la maison. || Aloe perfoliata, bot.
     gṛhakapotaka m. pigeon domestique.
     gṛhakārin m. (kṛ) esp. de guêpe.
     gṛhagodhā f. esp. de lézard de maison.
     gṛhagolikā f. mms.
     gṛhataṭī f. (taṭa) terrasse ou perron devant une maison.
     gṛhadruma m. l'arbre nommé meḍhaśṛṅgī.
     gṛhanāśana m. (naś) le pigeon [destructeur des maisons].
     gṛhanīḍa m. le moineau [qui fait son nid dans les maisons].
     gṛhapati m. maître de maison, chef de famille. || Surn. d'Agni, Vd. || Qualité de maître de maison; || conservation du feu domestique ou gārhapatya.
     gṛhapotaka m. maison et ses dépendances.
     gṛhabalibhuj m. et gṛhabalipriya m. moineau, corneille, esp. de grue [qui mangent le grain autour des habitations].
     gṛhabhūmi f. terrain dépendant d'une habitation, dépendances d'une ferme.
     gṛhamaṇi m. lampe, flambeau.
     gṛhamṛga m. le chien [bête de la maison].
     gṛhamedhin m. (medh) le père de famille [qui pourvoit aux besoins de la maison]. || Np. d'une des neuf classes de Maruts.
     gṛhayāpya m. (yā au c.) maître de maison.
     gṛhavāṭikā f. (vaṭ; sfx. ika) jardin ou bosquet autour d'une maison.
     gṛhastha m. (sthā) maître de maison, c-à-d. celui qui, ayant fini le noviciat, se marie et habite une maison à lui.
     gṛhasthūṇa n. pilier d'une maison.
     gṛhākṣa m. (akṣa) oeil-de-boeuf, soupirail, petite fenêtre ronde ou ovale.
     gṛhādhipa m. (adhipa) maître de maison.
     gṛhāmla n. (amla) boisson acide obtenue par la fermentation de l'eau de riz.
     gṛhāyaṇika m. maître de maison.
     gṛhārāma m. (ārāma) jardin ou bosquet autour d'une habitation.
     gṛhālikā f. (āli) petit lézard des maisons, gecko.
     gṛhāvagrahaṇī f. (ava; grah; sfx. ana) terrasse ou perron devant une maison.
     gṛhāśayā f. (āśaya) arbre qui fournit le bétel [piper betel].
     gṛhāśman m. (aśman) esp. de hachoir ou de pierre à broyer, employée dans les cuisines.

gṛhin m. (sfx. in) maître de maison. -- F. gṛhiṇī maîtresse de maison, mère de famille.

gṛhīta pp. ps. de grah.
     gṛhītadiś a. parti, échappé.
     gṛhītāstra a. (astra) qui a pris ses armes.

gṛhītṛ m. (sfx. tṛ; ī euph.) preneur; celui qui saisit ou qui veut saisir.

gṛholikā f. cf. gṛhālikā.

gṛhya pf. ps. de grah.

gṛhya gér. de grah.

gṛhya a. (gṛha; sfx. ya) de la maison, domestique; || subordonné, dépendant; || partisan. -- S. m. animal domestique. -- S. f. gṛhyā faubourg, dépendances d'une ville ou d'un village. -- S. n. anus.
     gṛhyaka a. domestique; subordonné; soumis, apprivoisé. -- S. m. animal domestique ou apprivoisé.
     gṛhyasūtra n. sûtra vêdique traitant des cérémonies domestiques; cf. smārtasūtra.

gṛhye pr. ps. de grah.

gṝ girāmi 6 [jigarmi 3, dans le Vd.]; p. jagāra; f1. garitāsmi et garītāsmi; f2. gariṣyāmi et garīṣyāmi; ā. agāriṣam; o. gīryāsam. Moy. gire, etc. Ps. gīrye; pp. gīrṇa. Avaler; absorber, engloutir. || Au fig. écouter avidement, Vd. || Lat. glutio, gula; gr. [greek].

gṝ. gṛṇāmi 9; p. jagāra; et comme ci-dessus. Rendre un son, murmurer; || prier à voix basse. || Chanter, louer; avec l'ac. et l'i.: taṃ gīrbhir gṛṇantas le célébrant par des hymnes, Vd. || Avec 2 ac. tam idaṃ gṛṇīmas nous lui adressons cet éloge, Vd.

geṇḍu m. paume, balle à jouer.
     geṇḍuka m. mms.

[Page 223-1]

gep. gepe 1. Aller; se mouvoir; trembler. Cf. kep.

geya (pf. ps. de gai) qu'on peut ou qu'on doit chanter. -- S. n. chant, cantique. || Cantique ou écrit en vers en l'honneur des Buddhas et des Bôdhisattwas, Bd.

gev. geve 1. Honorer, servir; cf. ṣev.

geṣ. geṣe 1; p. jigese; etc. Chercher. [Cette racine est peut-être une sync. de gaveṣ]. Cf. gleṣ.

geṣṇa et geṣṇu m. (gai; sfx. snu) chanteur; || acteur. || Chantre du Sâmavêda.

geha n. forme prâkrite pour gṛha, maison, demeure.
     gehanardin m. homme paresseux ou incapable de s'occuper d'autre chose que du ménage.
     gehaśūra m. mms.

gehin m. pour gṛhin.

gai. gāyāmi 1; p. jagau; f 1. gātāsmi; f2. gāsyāmi; ā. agāsam; o. geyāsam. Ps. gīye; pp. gīta. [On trouve aussi gānti 3p. pl. pr. et gāyiṣe 2p. sg. vd.] Chanter: kāvyam un poëme, sāmāni des hymnes; indrāya en l'honneur d'Indra, Vd. || Appeler par des chants.

gairika n. (giri; sfx. ka) craie rouge ou sanguine. || Or.

gaireya n. (giri; sfx. eya) bitume.

go m. [M.  Par.40] boeuf. || Dans le Vêda, tout ce qui est bon: ciel, rayon de lumière, lune, soleil, foudre. -- go m. et gu n. poils du corps. || Eau. -- S. f. go vache. || Dans le Vêda, tout ce qui est bon: la terre, la nuée, le sacrifice, la parole sainte, l'offrande, la mère, etc. || OEil. || Flèche. || Point cardinal. || Gr. [greek]; lat. bos; angl. cow; dan. koe; suéd. ko; germ. kuh.
     gokaṇṭaka m. pas de vache. || Esp. de plante, cf. gokhura.
     gokarṇa m. esp. d'antilope (le nîlgau?); || mulet; || esp. de serpent; serpent, en gén. || Empan [du bout du pouce au bout du petit doigt]. -- gokarṇi f. aletris hyacinthoides, bot.
     gokirāṭikā f. esp. d'oiseau [? le turdus salica].
     gokila m. [go terre] charrue. Pilon.
     gokīla m. mms.
     gokula n. troupeau de boeufs ou de vaches. || Etable. || Np. de pays dans la légende de Krishna.
     gokulika a. louche. || Qui ne porte pas secours à une vache embourbée.
     gokṛta n. (kṛ) bouse de vache.
     gokṣura m. et gokhura m. esp. de plante.
     gogranthi m. étable à vaches. || Bouse de vache desséchée.
     gogṛṣṭi f. vache qui a vêlé une fois.
     goghna m. (han) hôte [m à m. celui qui tue une vache].
     goghṛta n. le lait de la vache, c-à-d. l'eau du nuage, la pluie, Vd.
     gocara m. (car) pâturage, prairie; || étendue de terrain comprise dans des bornes déterminées. || Au fig. les objets des sens; || en composition: qui est à la portée de, dans le champ de: dṛṣṭigocara, vāṇagocara qui est à la portée de la vue, de la flèche; pañca indriyagocarās les 5 ordres de perceptions.
     gojāgarika m. (jāgṛ) morelle épineuse. -- N. chose heureuse, de bon augure.
     gojihvā f. langue de boeuf ou hieracium, bot.

goḍu m. (guḍ) excroissance ou hernie ombilicale.

goḍumba m. pastèque. -- F. cucumis madraspatanus, bot.

goḍhāsmi f1. de guh.

goṇika n. courte-pointe de laine.

goṇī f. (guṇ) haillon.

goṇḍa a. (goḍu) qui a une excroissance ou une hernie ombilicale. -- S. m. cf. goḍu. || Np. des montagnards du Kimur.

gotama m. np. d'une ancienne famille vêdique de laquelle est issu le Buddha Śâkyamuni.

gotallaja m. (go) la meilleure des vaches.

gotra m. (go; trā) montagne. -- S. f. gotrā terre; troupeau de vaches. -- S. n. champ; forêt; route; richesses. || Famille, race, lignée; || genre; espèce; || nom, appellation. || Connaissance inspirée de l'avenir. || Parasol.
     gotraja m. (jan) parent [issu d'un ancêtre commun, par oppos. à bandhu parent par alliance].
     gotrabhid m. surn. d'Indra, qui brise les montagnes [ou les nuages, cf. giri] avec sa foudre.

[Page 224-1]

goda a. (go; dā) qui donne des vaches. -- S. m. cerveau. -- godā f. np. de la Gôdâvarî.

godanta m. dent de boeuf. || Orpiment jaune. || Sorte de substance fossile.

godāraṇa m. (go terre; dṝ) bêche, houe, charrue.

godāvarī f. (godā; sfx. vara) np. de rivière, le Godavéry des géographes.

goduh et goduha m. (duh) vacher, celui qui trait les vaches.

godohanī f. (duh; sfx. ana) vase à traire le lait.

godhana n. (dhana) abondance de vaches, riches troupeaux.

godhā f. (gudh) garde de cuir que les archers portent au bras gauche. || Alligator ou gavial, esp. de crocodile.
     godhāpadi et godhāpadikā f. (pad pied) cissus pedata, bot.

godhi m. front. || Iguane; gavial ou alligator du Gange.
     godhikā f. gavial.
     godhīkātmaja m. (ātmaja) iguane.

godhūma et godhuma m. (go; dhūma) blé, froment. || Orange. || Sorte de drogue.

gonandī f. femelle du gonarda.

gonarda m. grue indienne. -- N. cyperus rotundus, bot.

gonardīya m. surn. de Patanjali.

gonasa et gonāsa m. (nasā nez) esp. de grand serpent.

gopa m. (go; pā garder) gardien de vaches, vacher, bouvier. || Au fig. gardien, défenseur, protecteur; || chef de district, seigneur roi. || Myrrhe, cf. gosa. -- F. gopā et gopī vachère, bergère qui garde les vaches. || Au fig. protectrice, gardienne. || Nature, disposition ou propriété naturelle. || Np. d'une des trois femmes de Śâkyamuni. || Au pl. les Gôpîs ou bergères, dans la légende de Krishna.
     gopaka m. chef de district. || Myrrhe.
     gopaghoṇṭā f. jujubier sauvage ou nepeca.
     gopajihva a. qui a une langue de vache, qui lèche comme la vache, Vd. [ép. du feu].

gopati m. le maître des vaches, Vd. [ép. d'Indra]. || Taureau d'un troupeau; || au fig. roi; || soleil. || Surn. de Śiva.

gopadala m. arec.

gopabhadra m. racine fibreuse du lotus.

gopayāmi; pqp. ajūgupam (c. de gup) garder, protéger: no mitravaruṇau jūgupatam que Mitra et Varuna nous protégent, Vd. || Soustraire,